AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La Déesse
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 96
Expérience : 191

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: S

MessageSujet: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Sam 31 Oct - 17:56





La Nouvelle Oguld est attaquée. Évacuez les femmes et les enfants dans les différents refuge sous-terrains. Faites comme bon vous semble mais faites quelque chose car quelques pirates ont réussi à pénétrer dans la cité. Ces derniers sont tous sauf bienveillants.
C'est à vous de jouer.


Règles :

  • Pour participer, il faut impérativement avoir 0 XP.
  • Le premier poste est un poste d'introduction, décrivez comment êtes vous arrivé ici, pourquoi, etc.
  • Trois places sont disponibles.
  • Participants :
    ▬ Elézim Luville
    ▬ Meltiel Walle
    ▬ Lygatt Tol Scaeva
    ▬ Le Conteur





Dernière édition par La Déesse le Dim 1 Nov - 21:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepopeedesheros-rpg.forumactif.org
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Sam 31 Oct - 19:17

            « Les femmes et les enfants d’abord »

J’avais décidé de voyager en dehors de Ravey. C’était donc vers Les Elles que mon voyage commençait. Il dura plusieurs jours, car le chemin était semé d’embûche, en fait non, je m’étais perdu. Mais c’est en arrivant sur cette partie du continent et plus précisément vers les grandes villes, que les nouvelles arrivaient. Un groupe de pirates, avait investi la nouvelle Oguld.

Certains villages aux alentours étaient tombés aux mains de ces scélérats. C’est avec une rage au ventre que je pensais aux victimes de ces bandits. Je courrais à en perdre le souffle. Il fallait absolument aider les habitants à s’enfuir de la cité. Mais par où ? Et comment ? Je n’étais jamais venu ici auparavant !


Il fallait donc le faire au talent. Comme à mes habitudes en fait. On pouvait voir de la fumée s’échapper de certains endroits. J’étais fou. Le ciel était rouge. Beaucoup de sang avait déjà coulé. Et il fallait impérativement que cela cesse. J’arrivais finalement à Oguld, j’entendais des cris en provenance de tous les environs. Là devant moi un pirate avait attrapé une femme. Certains avaient donc déjà investie les lieux.

Je prenais mon arme. La chargeais aussi rapidement que possible. Et le carreau sifflait dans l’air. Jusqu’à atteindre la boîte crânienne du brigand. Je me précipitais vers la femme. Elle était blessé et inconsciente, rien de grave, mais, il fallait faire vite pour que la plaie ne s’aggrave pas. Je déchirais un morceau de tissu du mort. Et improvisais un bandage sur la plaie. Après ça. Je la prenais sur mon dos. Et appelais.

« Y’a-t-il des gens par ici ? Venez vite, il faut évacuer les lieux ! »

Je ne m’attendais pas à ce que des personnes me répondent et je commençais à regarder partout, et a appeler. Pour certains c’était trop tard. Mais d’autres entendaient mon appel. L’évacuation pouvait commencer.

« Évacuer les femmes et les enfants en premier ! »

Je donnais la femme jusqu’à présent sur mon dos. Et commençais à aider aux premiers secours. Garrot, bandages. Il fallait faire au plus vite. La ville étant attaquée si les pirates nous tombaient dessus. Il y aurait encore plus de victimes. Et ça je ne me le pardonnerais pas. J’empoignais mon arbalète. Il fallait maintenant sauver le plus de monde que possible. Et tout ça en protégeant ceux qui ne pouvait bouger.
Un enfant courrait dans ma direction, en pleure. Je l’arrêtais, et essayais de lui parler. Mais il ne m’écoutait pas. Il criait.

« Sauvez ma sœur s’il vous plaît, ils l’ont attrapée ! »

« Tout va bien, écoute, va avec eux, sors de la ville. Je vais la récupérer. Mais il faut que tu t’en aille. C’est trop dangereux de rester ici ! »

Le petit garçon pleurait encore, mais il me faisait un signe de la tête, et se dirigeait vers le groupe de survivants. Maintenant, il s’agissait de retrouver cette fille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Sam 31 Oct - 19:30

Il n'y avait plus une minute à perde, je venais de recevoir un message de mon maître. Il m'informait que la capitale de notre pays était attaquée, capitale qui était également mon lieu de naissance, là même où j'avais grandi. Malgré la souffrance que j'y avais vécue, je restais très attaché à ses terres chargées de souvenir. Le message mentionnait un équipage pirate ? Il n'avait donc aucun scrupule à attaquer de pauvres villageois qui avaient peine à reconstruire ce qu'on leur avait enlevé. Je devais faire quelques choses et vite ! Heureusement pour moi, je me trouvais présentement à la frontière d'Ashenwall et donc aux portes des Ellès, je serais en mesure de me déplacer rapidement. Cependant, qu'est-ce qu'un mage blanc pouvait faire lors d'une telle situation ? La voix d'Arialas raisonna dans ma tête - reste derrière- il ne faisait aucun doute que mon rôle dans cette histoire ne serait pas l'affrontement, de plus que j'étais seul pour le moment. Lors de mon voyage effréné en direction d'Oguld, je pensai aux diverses options qui s'offraient à moi, la première était la prise en charge du corps soignant de la résistance, des forces armées qui seraient sur place pour repousser l'envahisseur. Un problème persistait allait-il y avoir une résistance ?
Je finis par me convaincre que ce n'était certainement pas la bonne décision, replongeant dans mes pensées à la recherche d'une solution pour me rendre utile. Je m'écriai alors !

- Les femmes et les enfants !

J'aurais dû y penser plutôt, les femmes et les enfants étaient bien évidemment les plus fragiles d'entre tous et donc ceux qui risquais le plus dans un affrontement direct, il était impératif de les préserver à l'abri du danger. Il ne s'agissait pas d'une place de prédilection pour un mage de ma profession, m'obligeant à m'avancer au front pour porter secours, mais il s'agissait certainement de l'ultime priorité et je devais y participer. Je levai la tête au ciel et lancèrent dans les nuages quelques mots.

- Je suis désolé Arialas...

Pressant le pas de plus en plus, j'atteignis finalement la capitale, il n'était pas trop tard ! Cependant, la scène était horrible, jamais dans ma vie je n'avais vue tel chaos, étant absent des grands centres lors du cataclysme, j'y avais miraculeusement échappé. Cette fois, je devais être fort pour ces gens, ces gens que je me suis juré de protéger, protection qui représente maintenant ma principale raison de rester en vie !    

_________________


Dernière édition par Meltiel Wälle le Sam 31 Oct - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Sam 31 Oct - 19:32


Lygatt se tenait dans des ruines, le temps était clément, nuageux mais avec de nombreuses éclaircies. Il soufflait, une vapeur sortait d'entre ses lèvres, symbole que la fraicheur matinale restait assez sévère. Il enfilait son fameux manteau blanc et ouvrait un livre, y notant quelques gravures qu'il voyait sur ce qui semblait être une vieille colonne... Il en avait terminé ici, le plus dur était derrière lui, il pouvait enfin se mettre en route pour la ville la plus proche. Mais il qu'il était en chemin, il voyait un groupe à l'air un peu paniqué. Ces derniers firent même tomber des provisions de leur chariot

- Vous avez fait tomber ceci... Les interpella notre protagoniste
- Merci bien m'bon m'sieur, c'la dit. Z'allez pas vers la ville ?
- C'était ma prochaine destination en effet
- V'devriez faire d'mi tour mon bon m'sieur, parait qu'une invasion s'prépare, l'guerre s'arrête jamais mon bon m'sieur

L'homme faisait un signe de la tête, laissant notre héros perplexe. Encore un conflit ? Il avait effectivement entendu des rumeurs faisant état d'un navire pirate qui pillait les villages côtiers des Elles depuis quelques temps... Cependant de là à ce qu'ils décident de lancer une invasion ? La nouvelle Oguld était vulnérable à ce stade, rien ne leur permettait de vraiment se défendre efficacement contre une nouvelle bataille... S'ils le pouvaient, les pirates n'auraient pas avancés aussi loin.

Le garçon ne perdait donc pas de temps, se hâtant sur la route... Il ne pouvait pas faire grand chose pour repousser l'assaut ennemi, puisqu'il était un mage et non un guerrier... En revanche il avait étudier l'architecture de l'ancienne Oguld, si la nouvelle était construite de façon similiaire, il pourrait aider les habitants et sceller des accès. Pourquoi aider des inconnus ? A cette question qui résonnaient dans son esprit, il prenait son grimoire et ouvrait la page tachée de suie et de sang...


- Je ne laisserai pas l'histoire être écrite par le chaos une nouvelle fois

Étrange raison, il n'y allait pas vraiment pour aider son prochain, mais il voulait voir de l'encre qui n'était pas faite de sang et de cendres s'écouler pour créer l'histoire après le grand cataclysme. Ainsi, sa longue marche le conduisit enfin dans la ville qui semblait en proie à la panique, ce n'était pas étonnant... L'ennemi arrivait, accompagné de ses soldats "cadavériques". Nécromancie ? Ce n'était pas une magie perdue ? Ou alors il y avait quelque chose de plus compliqué la-dedans ? Lygatt aurait aimé le constater de ses propres yeux, mais le temps d'étudier ceci viendrait plus tard.

- Par la déesse ! Cessez donc de tenter d’imiter les hennissements des chevaux de guerres, la peur est un poison qui vous répandez stupidement !

Les quelques personnes ici qui se voyaient déjà subir une nouvel annexion bien plus sanglante compte tenue de leurs invités regardaient étrangement l'aventurier. Forcément, un homme sans nom, sans réputation donc le visage était connu ici et là uniquement pour ses travaux sur l'histoire n'était pas vraiment le genre d'homme qu'on voulait écouter de tout son saoul.

- L'important est de vous mettre  à l'abris. Ceux qui savent faire siffler et chanter l'acier s'occuperont très bien d'affronter l'envahisseur. Je peux uniquement les ralentirs, alors courez pour conserver vos vies !

Il regardait les gens partir, avant de se tourner vers l'endroit d'où venaient les sifflements et les cris... Il y avait encore des gens par-ici. Il s'y rendait donc sans plus attendre, préparé à user de sa magie... Si l'ennemi était de ce côté, alors c'était ici que les civils auraient le plus de difficultés à s'en sortir. C'est alors qu'il arrivait non loin de pleurs, un son qui l'avait attiré. Une homme se tenait là, avec un enfant qu'il venait de sauver... Lygatt en pu entendre qu'une partie des propos, mais l'essentiel était ici

- Je crains qu'il ne soit pas facile de retrouver quelqu'un dans ce chaos, permettez moi de vous prêter main forte. De toute façon, il y a fort à penser que c'est de ce côté où les innocents vont avoir besoin d'aide en majorité

Disant ceci, Lygatt tapotait sur son tome, comme pour montrer qu'il était un mage.. A voir comment ça allait se passer ensuite

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Sam 31 Oct - 23:09

« Comment a ton pu en arriver là ? »



Un jeune-homme arrivait sur les lieux. Sans doute lui aussi préoccupé par le sort des civiles.

Je crains qu'il ne soit pas facile de retrouver quelqu'un dans ce chaos, permettez-moi de vous prêter main forte. De toute façon, il y a fort à penser que c'est de ce côté où les innocents vont avoir besoin d'aide en majorité

Il montrait par la suite qu’il était mage. J’étais quelque peu soulagé de voir que je n’étais pas seul à vouloir aider la population à s’enfuir. Je lui répondais rapidement.

« Ce jeune garçon a perdu sa sœur, je me charge de la retrouver, aidez ces gens à sortir de la ville sain et sauf. Ensuite dirigez-vous vers cette rue principales, il y a là-bas une cachette souterraine, nous nous retrouverons là-bas si ça ne vous dérange pas. »

« Encore une chose, je me prénomme Elézim Luville, chasseur. »

A ces mots, je courrais vers la rue d’où venait le petit garçon, là deux hommes, enfin, pirates . . . zombies ? Peu importe regardaient en direction d’une petite ruelle. Je ne savais pas trop ce qu’ils regardaient, mais le premier carreau volait vers eux. Me tournant le dos, il se figea dans la colonne vertébrale de la première victime. Le second se retournait et s’en crié gare fonçait vers moi. Trop lent à mon goût, je l’esquivais largement, et d’un coup de crosse le mettais à terre. C’est là que j’entendais des pleurs.

Là, cachée derrière des planches, une petite fille pleurait. Je m’approchais d’elle, tout en lui chuchotant des mots de réconfort.

« Là, viens petite, n’ai pas peur. Je ne te veux aucun mal. Ton frère m’envoie te chercher. »

En entendant le mot frère, elle se retournait vers moi. Et s’accrochait à ma jambe avant de pleurer de plus belle. Je la prenais dans mes bras, et repartais d’où je venais. Une fois la fille en sûreté. Je me dirigeais vers les cachettes souterraines. Un villageois m’en avait parlé. Si les pirates trouvaient ces cachettes, les gens n’avaient aucuns moyens de s’enfuir, ils seraient alors condamnés.

J’espérais que d’autres personnes aidaient elles aussi les villageois à sortir d’ici. Car à deux, on ne pouvait pas faire grand-chose. Pour ma part Je n’avais pas une force et des munitions illimitées. 

Sur le chemin, je croisais des corps inertes, pirates, civiles, gardes. Il y avait de tout. Lorsque je croisais des survivants, je leur criais de s’enfuir vite d’ici. Aidant pour certains à se préparer pour le voyage. Et partaient dans la direction d’où j’apparaissais. J’espérais que le mage de tout à l’heure y était allé. Nous pourrions ainsi sauver plus de monde.


Une question demeurait tout de même en tête. Comment avaient-ils pu investir les lieux aussi rapidement? Que faisaient les gardes de la ville? Tous morts? Non, la ville serait déjà morte sinon. Alors comment? La seule explication possible, était qu'une brèche était ouverte. Il fallait donc sortir les villageois au plus vite d'ici. J'arrivais alors à toute vitesse devant l'entrée de la cachette.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Dim 1 Nov - 4:46

Ma ville d'origine avait bien changé, même en ignorant le chaos qui y régnait présentement, je n'étais pas en mesure de revoir ces rues qui m'avait vue grandir. Cela allait probablement me ralentir, j'allais peut-être devoir chercher mon chemin à un moment ou à un autre, mais bon vu  le but de ma présence cela n'avait que peu d'importance, la sortie étant quand même bien visible dans l'ensemble de la cité. Je me mis donc au travail d'un pas décidé, mais calme, je me dirigeai vers le cœur de la cité, il n'était pas question de laissé transparaitre ma peur, j'avais beau être un mage blanc, j'avais suivi un entrainement d'autodéfense de l'une des plus féroces guerrières de tout Gorah, je n'allais pas laisser deux ou trois pirates se mettre entre moi et les gens que je me devais de secourir. C’était donc d'une assurance sans borne que je m'avançais de plus en plus dans ce chaos, d'une ampleur inégalable.

Au tournant d'une rue, je vis un jeune homme dans la fleur de l'âge portant les couleurs de la cité, il y avait donc encore une force armée responsable de la défense dans la capitale, il était allongé sur le sol dans un état lamentable. Il serait donc le premier à bénéficier de mes soins, je m'approchai de lui tendant les paumes pour lui montrer que je n'étais pas un ennemi. Je l'interpellai en premier.

- Est-ce que vous êtes en mesure de marcher ?

Il ne me répondit pas se contentant de jeter un regard, ampli de désespoir, en direction de sa jambe. Je fis donc briller mes paumes les dirigeant au-dessus du membre, tel un rapace au-dessus de sa proie. Après, une analyse très sommaire, je me rendis compte de nombreuse laissions au musculaire, l'os me semblait pour sa part intact. Le reste des blessures du jeune garde n'était pas très grave, il s'agissait principalement d'ecchymose et d'une coupure superficielle au niveau de la joue. Il me fallait donc me concentrer sur sa jambe en priorité, dans le but de le remettre sur pieds le plus rapidement possible. Je fis donc briller mes paumes, me mettant au travaille, l'homme sembla surpris par l'apparition soudainement de cette lumière bleutée qui était mienne, il n'avait probablement j'avais vue de mage blanc à l'œuvre. Je vidai totalement mon esprit, me concentrant pleinement sur la guérison des tissus endommagés. Tout à coup, je vis l'expression de l'homme changer, comme s'il souhaitait me dire quelque chose, je n'en tenu pas compte n'ayant pas encore terminé l'opération. J'allais m'écarter pour lui permettre de contempler mon travaille enfin terminé, quand il se releva brusquement levant son épée dans ma direction, dans un mouvement strictement instinctif je fermais les yeux.

Je les rouvris quelques secondes plutôt, n'ayant pas senti le froid de l'acier transpercer ma chair, je vue alors l'épée du garde porté à bout de bras qui longeait mon flanc pour ce planter directement dans un pirate qui avait tenté de m'abattre d'un coup de sabre. Il venait de me sauver la vie ? Décidément, je ne pouvais m'empêcher d'être sauvé... Il sortit d'un trait sa lame de l'abdomen du brigand, avant de repousser la carcasse du pied, qui s'écroula au sol. Essuyant le sang qui souillait désormais son épée, il prit la parole.

- Je te remercie mage, nous sommes maintenant quitte. Je conseille que nous nous dirigions ensemble vers les cachettes souterraines !

Je n'étais pas au courant de l'existence de telle cachette, du moins quand elle ne devait pas exister lorsque j'habitais encore la région. Un abri sous terre, cela me semblait ressembler à des mesures de sécurité en prévision d'un autre cataclysme céleste, ce n'était pas bête et l'idée servirait certainement en ce triste jour. Je me contentai de mouvement de tête, qui eut pour réaction la mise en marche automatique de mon nouvel ami. Il y avait de plus en plus de pirates, le combat semblait perdu d'avance, il était primordial d'évacuer. Nous étions en vue de ce qui me semblait être ce fameux abri, le guerrier pointa dans la même direction certainement pour m'indiquer que nous étions proches et par le fait même que je ne m'étais pas trompé. Nous n'étions plus qu'à quelques mètres quand retentie les cris d'un enfant, dans un synchronisme parfait, nous tournions les talons se dirigeant dans la direction des voix. Une fillette était aux prises avec une bande entière de ces crapules, dans un mouvement d'héroïsme inconditionnel le garde se lança dans la mêlée arrachant la victime des griffes des agresseurs la repoussant du même coup vers moi. Voyant qu'il était en danger, j'ignorai la fillette m'apprêtant à me jeter dans l'assaut sans réfléchir. Je vis la paume de mon coéquipier se dresser sur mon chemin et il me cria.

- Fui pauvre fou, nous n'avons aucune chance... Je vais faire diversion prend la fillette et fui... te battre n'est pas n'est pas ton rôle !

Encore cette histoire de rôle, il partageait les mêmes idées qu'Arialas. Je ne pouvais m'empêcher d'ailleurs de regretter sa présence, elle qui n'aurait eu aucun mal à abattre ces salauds. Suivant les conseilles et recommandations du guerrier, je pris l'enfant dans mes bras et partie à courir dans la direction des abris. J'entendis s'élever une voix, perçant le brouhaha ambiant.

- La bravoure ne meurt jamais... POUR LE PEUPLE D'OGULD !!!!!

Il était mort en héros, une mort digne de sa bravoure et de sa dévotion envers les siens, j'étais fier d'avoir pu croisé sa route, même si ce n'avait été qu'une cour instant. J'étais maintenant devant ce que j'avais identifié plutôt comme étant l'entrée vers un endroit plus sûr. J'en étais cependant incertain, voulant être sûr de ne pas faire erreur, je demandai à l'homme qui se tenait devant l'entrée l'enfant toujours entre mes bras.

- Il s'agit bien de l'entrée qui mène vers les abris souterrains ? Je dois mettre cette fillette en sécurité avant de repartir au front !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Conteur
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 42
Expérience : 85

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Dim 1 Nov - 13:46

Nouvelle Oguld. Une ville en train de renaître tel un phénix sur les cendres du passé. On aurait presque pu croire dans cette région du monde que les habitants avaient su passer outre le cataclysme mais il n'en était rien. Comme si le sort ne voulait pas qu'une seule parcelle de terre de tout Gorah retrouve un jour la paix et la sérénité. Un navire avait récemment accosté apportant avec lui désolation et infortune. Des hommes étrangement féroces et inquiétants avaient débarqués. Ils projetaient la capture de la cité, mal défendue. Les remparts n'étant plus ce qu'ils étaient, de fortes palissades les avaient remplacés.

Les pirates se massaient à l'extérieur de la ville dans l'attente d'un siège qui serait probablement rapide.

Seulement quelques pirates étaient déjà dans l'enceinte des murs et semaient la terreur par ci et là. Une trentaine d'entre eux capturaient des civils ou les tuaient de sang froids. Certains, blessés par la garde, continuaient de marcher avec une blessure béante qui ne semblaient les inquiéter.

La garde de la ville avait allumée un fanal dans l'ultime espoir de recevoir de l'aide. Le feu partait de la plus haute tour des ruines de l'ancien château. Depuis quelques jours des messagers étaient partis dans tous les sens chercher de l'aide dans la région, espérant ne pas arriver trop tard. Fort heureusement, la ville n'était pas encore sous le gros de l'assaut.

Enfin, en cette nuit étoilée, malgré un temps au beau fixe, l'horreur était bien présente. Les ruelles sombres étaient mortelles, les torches éteintes signifiaient une rue apeurée et la garde faisait preuve de bravoure ainsi que d'un sang froid exceptionnel. Enfin.. la garde.. Une milice composée de volontaires basée sur les cendres de l'organisation d'antan.

Pyrhus Asta, l'homme faisant office de capitaine de la garde s'efforçait de rassembler tous les combattants qu'il pouvait. Donnant l'ordre à l'un de ses subordonnés, il fit souffler un air grave au cor de chasse, un signe de rassemblement. Lui et ses hommes se trouvaient sur la place du marché, un bon endroit pour voir arriver une potentielle menace et un bon endroit pour établir un mini centre d'opérations.

Le Capitaine espérait que des aventuriers, des mercenaires ou tout autre âme alliée se joindrait à ce groupuscule. Quelques civils arrivaient déjà. Lorsqu'il estima qu'assez de civils et d'étrangers étaient présent, il prit la parole, après avoir bien prit soin d'établir un périmètre de sécurité avec ses hommes pour empêcher n'importe quel ennemi d'entrer dans le secteur.

-"Je n'irais pas par quatre chemin ! Je suis Pyrhus Asta, Capitaine de la Garde, je vous demande de suivre mes ordres cher citoyens ! Rien ne m'est plus cher que votre bien être et je compte arrêter se massacre ! De nobles âmes sont venues prêter leur main pour vous sauver.

Nous allons vous faire évacuer la ville ! J'ai besoin de volontaires pour conduire les civils en lieu sûr. Mes hommes ne peuvent sortir de ce périmètre. Ce sera notre lieu de rassemblement.
Qui ici peut se rendre utile ? Répondez ! "


Comme pour appuyer la gravité de la situation, une maison plus loin dans la ville prit feu au même moment et quelques cris terrifiés retentir au loin.

-"Le temps presse !"

Les gardes semblaient nerveux et cela n'aidait en rien à calmer les quelques civils qui avaient réussi à rallier la place du marché dont les étals commençaient déjà à être positionnés par les gardes comme des barricades de fortunes sur les deux allés principales qui traversaient la place.

Lisez svp.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Dim 1 Nov - 14:57

Pas le temps de vraiment répondre au chasseur. Lygatt pouvait le comprendre, le temps n'était pas un luxe qu'ils possédaient. Il se reculait donc et prenait un peu de hauteur pour observer les alentours. Sa ligne de vue n'était pas des plus dégagée, mais suffisante pour avoir une idée de l'avancement des choses. A ce rythme, les quelques malandrins revenants qui avaient réussit à infiltrer la citée allaient submerger les fuyards... Lygatt ouvrait son livre et tendait la main vers une ruelle.

- Que ton chemin soit entravé, et que l'histoire se fige en ces lieux.

Une sorte de liquide noire coulait de son grimoire, tombant dans la ruelle et se solidifiant pour prendre un aspect de mur ténébreux. Rien d'indestructible bien sûr, mais dans tous les cas, c'était un gain de temps assuré. Lygatt quittait donc son perchoir en voyant le chasseur de tantôt courir avec un enfant dans les bras... Le mage noir devait sans doute rapidement partir vers l'abris aussi. Cependant, un cliquetis lui faisait détourner son attention, un pirate approchait, abattant sa lame vers le garçon qui bondissait en arrière, non sans subir une estafilade au niveau du bras.

- Je crains ne pas pouvoir te laisser aller plus loin, engeance de la nécromancie.

Il lançait de nouveau son sort, transperçant de part en part le pirate avec une sorte de pieux ténébreux... Mais il comprenait bien qu'il ne pouvait pas rester là, les ennemis affluaient de toutes les directions et il ne pouvait pas sceller tous les accès éternellement. Le plus simple était sans nul doute de se rendre vers la place du marché. Lygatt avait déjà gagné assez de temps pour les traînards avec ses entraves.

C'était alors qu'il marchait rapidement, au pas de course toujours, qu'il entendait le son d'un cor... Ca venait de la place du marché. Ni une, ni deux, il approchait à son tour, comme rallié par ce son qui avait d'ailleurs cette intention. L'homme prenait la parole, il était en train d'organiser la milice, mais ce qu'il disait avait du sens... Si la milice quittait ce point stratégique ou le perdait, la ville était perdue, c'était le centre névralgique de d'Oguld.

- Capitaine de la garde, je suis Lygatt Tol Scaeva. Bien que je ne sois pas un guerrier, pas plus que de cette patrie, je vous offre ma magie noire afin de protéger vos citoyens.

En guise d'exemple, il couvrait et reliait les barricade avec sa matière noire, la solidifiant pour augmenter le durée de vie des barricade... Au moins temporairement. C'était toujours ça de fait, même si la magie noire était rarement la plus appréciée, elle était aussi celle qui renfermé le plus de... Possibilités ?

- Donnez donc vos directifs, l'ennemi n'est plus très loin, le temps ne sera bientôt plus à la discussion je le crains. Finissait-il donc...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Lun 2 Nov - 20:07

« La famille d’abord . . . »

Enfin arrivé, j'étais un peu essoufflé par ma course. C'est l'un qu'un homme arrivait avec une petite fille dans ses bras.

 Il s'agit bien de l'entrée qui mène vers les abris souterrains ? Je dois mettre cette fillette en sécurité avant de repartir au front !

"En effet, c'est bien ici. Mais je crains que ces abris ne soient devenus obsolètes, les pirates ont infiltrés la ville et sont disséminés un peu partout. S'ils trouvent cette cachette, il n'y aura beaucoup de perte. . ."

C’est là, qu’un cor sonnait. Un rassemblement ? C’était non loin d’où nous nous situions.

"Je ne sais pas pour vous, mais ça ne ressemble pas un rassemblement de pirate. Allons voir ! Nous pourrons confier cette petite fille à des gardes."

 J’y allais le plus vite possible. Une masse était déjà formée, et un personnage prenait la parole.

-"Je n'irais pas par quatre chemin ! Je suis Pyrhus Asta, Capitaine de la Garde, je vous demande de suivre mes ordres cher citoyens ! Rien ne m'est plus cher que votre bien être et je compte arrêter se massacre ! De nobles âmes sont venues prêter leur main pour vous sauver.

-"Nous allons vous faire évacuer la ville ! J'ai besoin de volontaires pour conduire les civils en lieu sûr. Mes hommes ne peuvent sortir de ce périmètre. Ce sera notre lieu de rassemblement. 
Qui ici peut se rendre utile ? Répondez ! "


A ce moment, le même mage de tout à l’heure s’avançait, et consolidait des barricades avec sa magie. Il se nommait donc Lygatt Tol Scaeva, un mage noir. Il demandait ensuite ses instructions. Je m’avançais alors à mon tour.


« Je me prénomme Elézim Luville, chasseur, à votre service. J’ai réussi à sauver quelques personnes en arrivant ici, mais les pirates sont partout. Je crains qu’une brèche n’ai été ouverte messire. »

Je me retournais vers Lygatt et le remerciais pour ce qu’il avait fait avec les villageois.

« Si vous avez besoin d’un tireur, je suis prêt, j’ignore les raisons de cette attaque. Mais attaquer des villageois sans défenses est passible de mort pour moi. Au nom de Lynn N. Deidre, je défendrais ces habitants au péril de ma vie ! »

Je sortais mon arbalète et tirais sur un pirate qui s’approchait de notre position, il s’écroulait. Un tir de sommation pour moi. Un geste encourageant pour d’autres.


« Désolé de précipité les choses, mais il va falloir faire vite. »

Je tournais les talons et me dirigeais vers les barricades. Je les escaladais, et observais la situation depuis mon perchoir. Les rues étaient en désordre, des habitants courraient sans trop savoir où aller. Quelques pirates regroupés par ci par là. La situation avait dégénérer pour les gardes de la ville.


*Déesse faîtes que le maximum de villageois s’en sorte en un seul morceau . . .*
J'attendais maintenant les instructions du capitaine de la garde. Puisse-t-il avoir de bonne idées pour nous sortir de ce foutoir, avec un maximum de survivants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Mer 4 Nov - 8:32

La petite fille tremblait de peur dans mes bras, je la comprenais, je n'avais pas la carrure rassurante d'un guerrier, loin de là. Elle devait redouter de se retrouver dans la même situation dans laquelle je l'avais trouvé quelques instants auparavant, je ressentais plus ou moins la même chose, les individus auxquels nous avions affaire n'étaient pas réellement humains, il n'était pas comme nous. J'ignorais encore le mal qui les habitait, mais une chose est sûre, un simple coup régulier ne pouvait les arrêter. La réponse de l'inconnu était loin de me satisfaire, les défenses de la ville étaient donc déjà obsolètes, qu'elle perte de temps, si à la moindre infiltration rendais ses mesures inutile. L'heure n'était pas à la déception, mais aux actions, je devais penser... penser vite, la première étape étant la sécurité de fillette pour ensuite être en mesure d'aider tous les autres.

Soudain un cor résonna, il ne s'agissait décidément pas d'un appelle ennemie, le son me sembla familier. L'homme confirma mes doutes et m'invita par la même occasion de le suivre pour voir de quoi il s'agissait. Je n'avais pas vraiment le choix, je lui fis donc signe de la tête, le laissant prendre les devants, je le suivis sur les talons. Une fois sur place, il y avait un homme là, au centre d'une foule nombreuse, cet homme prit la parole. D'une voix autoritaire, il se présenta Pyrhus Asta capitaine de la garde, j'avais déjà entendu ce nom lors de ma dernière visite dans la région. Il s'assura de d'abord de rassure la population, ce qui représentait une habile stratégie, évitant un chaos engendrant la mort inutile de plusieurs innocents. Il présenta ensuite son plan d'action, faire sortir les civils, pour ce faire il aurait besoin de volontaire, il mentionna que ses hommes devaient rester ici. Je ne compris pas immédiatement, mais en regardant autour de moi, tout devenait  clair, les gardes formaient une sorte de sphère de protection, sécurisant le périmètre. Ils devaient donc rester sur place pour protéger, les civils qui ne pourrait pas être du premier voyage, en effet, vue leur nombre impressionnant ils ne pourraient effectivement pas être mis hors de danger tous en même temps, il restait également beaucoup de gens qui n'avais pas réussi à rejoindre la place du marché. Il ajouta un dernier mot pour ajouter à la gravité de la situation qui était déjà insoutenable - le temps presse.

J'allais m'avancer pour prendre la parole quand un jeune homme armé d'un livre me prit de vitesse. Il se présenta sous le nom de Lygatt Tol Scaeva, précise qu'il n'était pas soldat, mais qu'il mettrait la magie noire au service de la population. Un mage noir intéressant, je commençais à avoir de l'expérience avec ce type de magie, elle m'instiguais pourtant toujours autant ce serait donc une bonne intention d'en apprendre plus. Mon tour était venu de prendre la parole, mais ce fut l'étranger avec qui j'étais venu qui prit la parole. Il se présenta à son tour sous le nom d'Elézim Luville, chasseur de profession, il se retourna vers le mage noir, le remerciant, il se connaissait donc ? L'arbalétrier était également volontaire pour offrir son aide, il le faire au nom d'une certaine Lynn, qui était-elle ? Toujours absorbé par mes questions silencieux, j'oubliai de prendre la parole à sa suite, un pirate s'avançait dangereusement de notre position, le chasseur le repoussa d'un carreau, une chose était sur il savait viser. Il se dirigea ensuite, vers les palissades, maintenant recouvertes d'une étrange substance noire, probablement la magie de ce Lygatt, pour y prendre perchoir. Il était temps pour moi de prendre la parole, le temps pressait. Je dépassai alors la jeune fille qui était restée dans mes bras tout ce temps et je m'avançai vers le capitaine de la garde. Une fois au centre de la foule, je vis les yeux de certain paysans s'écarquiller, je reconnaissais plusieurs visages, ayant aidé à la reconstruction lors de ma visite. Ils connaissaient ma magie et étaient au courant de mon désir de faire beaucoup pour cette région. Je pouvais entendre mon nom passer d'oreille en oreille, j'étais originaire de la région et de surcroît l'enfant d'un homme qui était très près de la reine, il était normal que le nom de Wälle soit connu. Je les ignorai et pris la parole.

- Je suis Meltiel Wälle, fils de Grimm Wälle, certain de vous me connaisse, d'autre non. Cette ville occupe une place importante dans mon cœur, mais les bâtiments... nous pouvons les reconstruire, les récoltes peuvent être... ressemées... Vous... Vous mes chers amis, vous êtes le véritable cœur de cette cité... Tant que vous resterez en vie... Oguld survivra !

Sur ses mots, je fis quelques pas me rapprochant le plus possible de capitaine. Je lui mis alors la main sur l'épaule et je lui murmurai à l'oreille.

- Nous sommes près, maintenant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Ven 6 Nov - 21:29

Après les quelques actions de Lygatt, le chasseur s'approchait et se présentait de nouveau de façon plus générale. Il donnait son identité avant de parler de ses aspirations. Le mage noir à la tenue ironiquement blanche ne disait rien, se contentant de l'écouter annoncer des noms et des objectifs. Il mettait sa vie en jeu pour protéger le peuple et le prouvait en tirant une flèche droit vers une cible qui ne semblait pas apprécier. Ce n'était sans doute pas assez pour la tuer, mais au moins, les gardes s'en verraient bien avantagés en cas d'affrontement. L'autre garçon, plus discret, disait se nommer Meltiel, contrairement à Lygatt ou Elezim, il n'avait pas indiqué son "domaine de compétence"

- Hmm

Pas d'arme, en tout cas, rien qui laissait supposer qu'il soit un tireur ou martial... Il ne semblait pas avoir le gabarit d'un pugiliste. Alors il était un mage ? Qui sait, il le montrerait bien assez tôt de toute façon s'ils devaient protéger les citoyens. Pour sa part, Lygatt se frottait le menton, les instructions allaient arriver bien rapidement, mais il pouvait encore faire quelque chose pour aider ? Il marchait avec le regard vide, comme plongé dans l'infini, ouvrant son livre et générant des pentacles violacés.

- Je doutes que vous soyez écervelés, mais laissez moi vous conduire là où la véritable mort attend

Il faisait gicler cette sorte de matière noire en forme de plusieurs goûte à même le sol devant les barricades, avant de leur donner des formes de pieux penchés en avant. Dans les livres d'histoires, ces pieux étaient censés empaler les chevaux et empêcher la cavalerie de charger... Ce qui n'allait pas être très utile face à des fantassins, mais c'était d'autant plus d'obstacles à esquiver, évitant qu'ils ne se massent en blocs... Faisant volte face, Lygatt approchait ensuite de l'homme.

- Je ne suis pas certain que ce soit de la nécromancie, cependant capitaine, ainsi que vous deux âmes de bénévolences voulant sauver le peuple.... Prenez garde, les coups qui devraient être mortels ou fortement handicapants pour nous... Ne semblent pas l'être pour eux

Il l'avait remarqué en observant l'archer. Ce dernier avait une dextérité et uen précision incroyable, il n'usurpait pas son titre de chasseur. Ses carreaux visaient clairement des points mortels... Et pourtant, les pirates cadavériques ne semblaient pas subir aussi lourdement les coup que des humains ordinaires. Qu'est-ce qu'ils étaient ? Était-ce vraiment juste de la nécromancie ? Ou bien était-ce plus compliqué ? Lygatt semblait plongé dans ses songes, comme à son habitude, rien d'étonnant pour un érudit. Mais il en sortait bien rapidement.

- Hmpf, j'imagine qu'il est inutile que je m'en fasse pour vous, vous ne porteriez ni acier ni carquois si vous ne saviez pas vous en servir avec parcimonie, veuillez m'excuser pour mon impertinence, je vais simplement attendre à présent.

Il s'inclinait légèrement et approchait des civils, attendant les consignes du capitaine, tout en observant et réfléchissant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Conteur
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 42
Expérience : 85

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Dim 8 Nov - 1:25

A lire ! :
 

Le capitaine était "ravi". Plusieurs personnes bien que leurs nombres soient insuffisant se présentèrent à lui. Premièrement un archer aux compétences semblant affûtée se présenta.
Il serait un bon élément dans le petit groupe que le soldat expérimenté formait dans sa tête.
Le deuxième homme ne lui inspirait guère confiance mais il semblait extrêmement efficace dans cette situation et sa nature lui donnait un air confiant et intelligent. Si il fallait un meneur, Pyrhus le nommerait probablement pour diriger la petite cohorte de civils en lieux sûrs. Il était rusé.
Le dernier homme l'attrapa par l'épaule, c'était un peu déplacé mais la situation ne permettait pas réellement les politesses courtoises que le capitaine avait en haute estime.

Le nom de l'homme sembla evéiller quelques murmures parmi la foule. Pyrhus n'était pas sûr de le connaître. C'était un ancien Ashenvan pour être honnête, il avait été muté à la capitainerie de la garde après l'invasion des Ellès. Beaucoup de postes de ce genre avait été donnés à des officiers de l'armée du tyran. C'était une manipulation idiote car le peuple ne donnait pas sa confiance à de récents envahisseurs... Garder un homme de la patrie aurait été une meilleure idée, mais contrôlé. Ceci n'était pas le sujet du jour et le garde se remit les idées en place en retirant la main de son interlocuteur. Les trois hommes s'étaient élevés parmi un petit rang de guerriers... Aventuriers probablement qui avaient aussi répondus à l'appel mais pour qui diriger n'était visiblement pas la vocation.

L'homme regarda les trois volontaires d'un air grave.

-" Messieurs, félicitations pour votre dévotion, vous voilà dans la merde. Je ne veux pas que ce soit la ruée vers la sortie alors seul vous trois connaîtront les lieux à atteindre.

Premièrement, classique me direz-vous mais efficace. L'église, du moins ce qu'il en reste, allez y et dirigez vous vers la crypte, un tunnel est creusé dans l'un des cercueils. Celui portant le nom de "Catherine III". Si il est trop compliqué d'atteindre l'église, cherchez le "Buveur bouffi". Une taverne construite sur une vieille bâtisse possédant elle aussi un tunnel sortant de la ville. Vous pourrez y accéder via une trappe dans la cave du bâtiment. Cherchez bien. L'église vous amènera sur la plage à la sortie d'une grotte. Et la taverne à l'orée des bois.

Le garde respira quelques secondes le temps que les infos s'impriment correctement dans l'esprit des volontaires.

-" Bien, l'église vous la voyez d'ici. La taverne elle est dans le quartier des artisan. dit il en pointant du doigt la rue Est qui partait de la place du marché.

- Il faudra faire deux voyages probablement. Lygatt, je te nomme responsable de la file. Sauvez le peuple d'Oguld. Mes hommes et moi même combattrons chaque aberrations qui viendront se frotter à nous. Faites vite et bien? Chaque minutes, et un de ces braves guerrier pourrait perdre la vie. Rompez ! Dit-il par une habitude militaire bien ancrée.

Quittant immédiatement le petit groupe d'homme, il se mit à hurler des ordres à ses hommes. Ceux ci étaient bien entrainés et malgré de nouvelles recrues, la plupart étaient d'anciens soldats envahisseur qui avaient connus la guerre. La place tiendrait. En tout cas, c'était la conviction de Pyrhus Asta, Capitaine de la garde d'Oguld, ancien officier d'infanterie dans l'armée impériale. Qui pouvait lui résister ? Son orgueil était sans égal lorsqu'il s'agissait de la force de ses hommes. Les victoires de l'empire l'avait aveuglé et il ne voulait pas mourir contre de si peu "nobles" adversaires. Tué par un Fortais aurait été un meilleur sort pensa-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Mar 10 Nov - 9:56

« L’église . . . »


Les instructions avaient étés claires. Trouvé les tunnels d’évacuation dans l’église ou dans la taverne. Personnellement, j’aurai compté sur les deux sorties. Le maximum de personnes pourrait alors s’enfuir au même moment. Un tunnel, c’est signe de blocages, de bousculade, d’énervement. En bref, des problèmes. . . Je sautais de mon perchoir. Je regardais vers mes nouveaux compagnons.


« Je pars en avance, repérer les lieux. Si l’église est sûre, je vous ferais signe. Si je ne montre pas signe de vie. Dirigez-vous vers la taverne. »


Je me tournais par ailleurs vers le groupe de soldats, histoire de clarifier quelques points.


« C’est peut-être la guerre, mais tâchez de revenir en vie. Les villageois seront peut-être saufs en sortants d’ici, mais pour combien de temps ? Sans protection ils se feront massacrés. Si leurs soldats sont avec eux, ils se sentiront plus en confiance qu’avec des inconnus comme nous. Bonne chance, que la Déesse vous protège. »


Une fois ce point clarifier, je prenais un bon élan, et je partais en direction de l’église, à chaque coin de rue, j’observais. Pas l’ombre d’un chat. J’entendais des combats par-ci par-là. Mais pas de pirates en vue. J’avais un mauvais pressentiment. J’arrivais aux portes de la dite église. Pas d’âmes qui vivent. Mais mauvaise nouvelle, les portes vers les cryptes étaient enfoncées. L’objet de cette destruction ? Cette poutre posée non loin. Je descendais avec prudence, là, devant moi je voyais des dizaines de corps. Tous des villageois, j’avais eu tous juste le temps de bondir en avant, ils étaient là, des pirates, trois de ce que je pouvais voir.


« Pas de bol hein ? . . . »


Les pirates courraient dans ma direction, n’avaient-ils aucune lueur d’intelligence en eux ? L’un d’eux s’emmêlait les pieds dans les cadavres et tombait. Quant aux autres . . . La chance risquait bien d’être ma seule amie. Un premier tir, réussi en plein cœur de ma cible.


« C’est quoi ce bordel ! »


La victime continuait d’avancer. Pas de doute possible, ma première cible, n’était plus vivante dans un sens depuis un moment. Même si elle bougeait encore aujourd’hui. Un cadavre ambulant. Je devais sortir d’ici au plus vite. Trop tard.


Un coup venait de ma droite, coup de masse dans le ventre qui me propulsait plus loin dans les cryptes. Je me relevais rapidement. Je crachais du sang. Ils étaient donc quatre et non trois. Ma seule option de survit était de sortir de là, trouver un espace plus vaste. Je piquais un sprint vers la sortie, derrière les « pirates » ma vitesse gagnait contre la force brute. Je montais désormais les escaliers, à toute vitesse, poursuivis pas mes proies. Oui, mes proies, j’étais en train de les amener sur un terrain plus propice à un Arbalétrier. Je voyais désormais la lumière du jour, mais je ne m’arrêtais pas pour autant. Je devais trouver une cachette au plus vite.



« Que la chasse commence ! » 

_________________


Dernière édition par Elézim Luville le Mer 11 Nov - 9:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Mer 11 Nov - 5:46

Le capitaine retira ma main de son épaule avant de reprendre la parole. Il commença par nous féliciter de notre pour notre dévotion, il semblait appréhendé avec crainte l'évacuation à venir comptant sur nous pour contenir la panique. Pyrhus poursuivit en présentant la première option, la crypte de l'église cachait un cercueil dans lequel  un tunnel secret était dissimulé. Notre deuxième option se présentait comme étant l'une des tavernes les plus connues de l'endroit le ''Buveur bouffit''. Je connaissais bien l'endroit, mais je n'avais jamais entendu parlé de cette trappe vers un tunnel d'évacuation, certes s'était le genre d'information qu'il valait mieux garder secrète. Le fait que même moi, un enfant qui avait vécu une grande partie de son enfance dans cette ville n'était pas au courant était très encourageant, car très peu de jeu devait connaitre l'existence de ce chemin vers la rédemption. Il indiqua ensuite le chemin vers les deux endroits, je ne pris même pas la peine de l'écouté connaissant l'emplacement des deux édifices. Pour terminer, il nomma Lygatt au poste de responsable de la file et nous confirma que lui et ses hommes resteraient en ville le temps qu'il faudrait pour permettre l'évacuation complète, mentionna qu'il fallait faire vite. Il ne faisait aucun doute que ces soldats étaient forts et bien entraînes, mais il ne tiendrait jamais face à ses pirates... Il était plus fort qu'un simple homme, comme si la douleur ne les affectait pas directement... il ne semblait pas posséder la moindre humanité, comme s'il n'était que de simple marionnette. Malheureusement, l'heure n'était pas à la réflexion, mais à l'action.

Mon attention fut alors attirée vers le jeune arbalétrier, il mentionna son intention de partir d'abord en reconnaissance. Je n'avais rien contre l'homme semblait apte pour se défendre lui même et suffisamment agile et rapide pour éviter les combats perdus d'avance. Je lui fis un simple signe de tête pour lui faire part de mon approbation, il se tourna ensuite vers la troupe de soldats leur servant un discours d'encouragement. Il partit ensuite d'un pas décidé vers l'église, pour ma part je me dirigeai vers les civils où ce trouvait déjà le mage noir. Je scrutai la foule à la recherche de blessé qui aurait besoin de mon aide, histoire de ne pas ralentir le groupe lors de la course vers la sortie. Je trouvai un homme qui semblait avoir été atteint par un flèche en dessous du genou droit, j'avais du mal à croire qu'il pouvait encore tenir debout. Je m'approchai de lui lentement et lui adressa la parole.

- Bonjours, j'aimerais jeter un coup d'œil à votre jambe, je suis un mage spécialisé en soin... ne vous inquiéter pas, je sais ce que je fais !

L'homme se contenta de me faire un signe de tête et s'allongea sur le sol étendant sa jambe pour me permettre de l'examiner. J'observai la blessure, elle ne semblait pas très profonde, mais la présence du projectile nuisait grandement à la guérison et à la marche, je devais le retirer. Par contre, il ne m'était pas possible de retirer la flèche et d'arrêter le saignement simultanément, j'allais avoir besoin d'aide. Je fis signe au mage noir de venir voir par ici et il s'exécuta, quand il s'agenouilla près de moi, je lui donnai mes instructions.

- Est-ce que tu pourrais retirer cette flèche ? Ne t'inquiète pas pour cet homme, je me cherche d'arrêter les saignements et de cicatrisé la plait.

Il accepta et donc l'opération ne fut qu'un exercice de routine pour moi. Je me redressai plongeant encore une fois mon regard dans la foule à la recherche de blessé. J'en profitai pour reprendre la parole m'adressant directement à Lygatt.

- Si jamais l'évacuation par la crypte de l'église est impossible, je connais très bien la route vers la taverne, je pourrai vous mener sans détour. Pyrhus semble vous faire confiance et donc je vous fais également confiance. Je ne discuterai pas vos instructions, l'heure n'est à la discussion, il n'est pas dans mon habitude de suivre un parfait inconnu, mais les circonstances l'exigent et nous ne pouvons pas agir séparément. Le travail d'équipe sera d'une importance capitale en vue de la réussite de cette mission, mon don est donc à votre service jusqu'à ce que les paysans soient à l'abri du danger !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Mer 11 Nov - 17:12

Chef de file hein ? Lygatt n'était pas vraiment un meneur d'hommes, en revanche il était doué pour se mettre dans des situations foireuses et s'en sortir, être dans la merde, comme l'avait précisé le capitaine, était donc un adage normal pour lui. En tout cas, le garçon se contentait d'un léger signe de main quand l'archer disait vouloir partir en reconnaissance... Les pirates étaient nombreux, occultes, mais pas terriblement vifs, il s'en sortirait sans doute. Malgré tout, notre protagoniste ne pouvait pas s'empêcher de penser à une chose...

- ... Hm...

Il gardait le silence, mais il avait noté que le tunnel de l'église donnait sur une plage... N'était-ce pas le lieu qu'il fallait éviter avec des pirates ? C'est par ici qu'ils avaient le plus de chance de débarquer non ? Peut-être fallait-il privilégier la piste de la taverne ? Mais si ses présomptions étaient exactes, est-ce que l'archer allait revenir indemne ? Suspicieux, Lygatt fut cependant sortie de ses songes par l'autre garçon qui voulait son aide pour aider un patient. Posant genou à terre, Lygatt regardait Meltiel et attendait un signe...

- Recules la langue et serres les dents.

Il retirait la flèche et laissait ensuite l'homme qui était visiblement un mage blanc s'occuper du blessé. Se redressant, Lygatt observait la file. Il n'y avait pas que des jeunots dans cette dernière... Presser le pas se montrerait difficile voir impossible, il y avait une certaine tension palpable, si des pirates attaquaient, les choses risquaient de mal tourner. C'était alors qu'il songeait à ça en observant bien les alentours, qu'il écoutait Meltiel lui parler de nouveau.

- Je ne pense pas que le capitaine me fasse réellement confiance, pareillement à toi, il ne doit pas aimer confier des vies au premier venu. Cela étant je suis d'accord avec toi, la seule force qui nous différencie d'eux, c'est notre capacité à être soudés.

Jusqu'ici, les pirates n'avaient pas montré une cohésion de groupe digne des armés, ils semblaient plus chaotiques, avançant uniquement guidé par une unique chose, comme la faim, ou la soif de sang... Difficile à dire. En tout cas, le mage semblait réfléchir à la question tout en accompagnant la file... Puisqu'on avait parlé de travail d'équipe, il voulait faire part de ses doutes au mage blanc.

- Le capitaine à bien dit que la crypte donnait sur une plage n'est-ce pas ? Les pirates pourraient y avoir posé pied et le terrain risquerait d'avoir une vue dégagée, je préfère que tu nous guide vers la taverne, Meltiel. Mais... Je suis inquiet pour l'archer.

Il l'avait dit lui-même, l'archer, que les soldats devaient aussi revenir afin de continuer à protéger dans le futur... Il ne devait pas tomber et même un excellent traqueur n'allait sans doute pas pouvoir se battre à l'infini. Le soucis, c'est que Lygatt ne pouvait pas conduire les civils vers ce qu'il pensait être un guet-apens... Il devait donc trouver une autre solution pour aider Elézim tout en protégeant les civils.

- Penses-tu qu'un chasseur comprenne les signaux comme le morse ? Je ne pense pas qu'un pirate l'ait appris mais... Hm....

Il incantait brièvement, donnant une sorte de forme de cor à sa matière noire... Avant de souffler dedans, le bruit n'était pas très puissant ni très élégant... Mais Lygatt le faisait à intervalle régulier, c'était du morse communément utiliser dans les armées autrefois... Peut-être toujours aujourd'hui. L'église n'était pas très loin alors peut-être que Elézim entendrait et comprendrait le message. "Nous allons vers la taverne, nous pensons l'église compromise" . Après coup, le mage noire crachait un peu de sang

- La magie noire n'a vraiment rien à faire dans une bouche... Nhg... Habitants, suivez Meltiel, il vous guidera vers la lumière du tunnel. Si vous voyez un pirate, ne paniquez pas et indiquez sa position, je l'entraverai à défaut de le tuer.

Lygatt donnait un léger sourire au mage blanc et partait donc en direction de la taverne, en espérant que tout allait bien pour l'archer... S'il n'avait pas entendu le message, ou qu'il en l'avait pas comprit et qu'il ne revenait pas rapidement, ils allaient devoir l'aider ou l'abandonner entre deux escortes...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Ven 13 Nov - 21:11

« Terrain vague . . . »

Une fois à l’extérieur, je me cachais derrière des débris, et je patientais. Les quatre pirates, peu importe ce qu’ils sont, sortaient à leur tour, et me cherchaient activement. Je chargeais mon arbalète, et commençais à analyser la situation. Si les ennemies étaient des pirates, en vie : Je devais pouvoir les tuer facilement, le plus durs était les pirates morts, et en vie (Oui compliqué en effet) car je devais non seulement viser juste, mais viser à l’arrière de la tête, pour stopper toutes activités des mouvements de ma cible. Le terrain m’était quelque peu propice. Mais pour combien de temps ?


C’est à ce moment, qu’un cor se mettait à jouer. D’un rythme régulier. Du morse ? Enfant, j’avais étudié la base, comme le S.O.S ou autres, mais je ne pouvais pas comprendre un message aussi long. Mais je savais que quelque chose d’important était en marche. Et je n’avais malheureusement, pas le temps de jouer au guerrier Il me fallait rejoindre le groupe aussi vite que possible. Mes avis, qu’ils devaient se rendre au deuxième point de sortie.
Une idée me vînt alors. J’attrapais une pierre, et l’envoyais faire du grabuge à mon opposé. Le bruit avait eu l’effet escompté. Mes opposants partaient en direction du bruit. Je gravais ensuite très vite sur un bout de bois un message.

« Cryptes envahies»

Et en sortant le plus vite possible, plaçait cette pancarte improvisée à l’entrée du lieu saint. Par la suite, je ne me faisais pas prier. Je piquais un sprint en direction du second lieu, en espérant que celui-ci ne voit pas lui aussi déjà sous le contrôle des loups de mer. Traversant rue sans vie, ou adjacente à des combats. Je ne savais pas trop par où aller, je revenais donc au point de départ. Là au sol, un des gardes de la ville respirait à peine.

« Vous allez bien ? »

L’homme me regardait d’un air sombre, que c’était-il passé ?  Je le prenais par-dessus mon épaule, du mieux que je pouvais. Je ne pouvais décidément pas le laisser ici. Il me fallait donc retrouver le groupe au plus vite. J’accélérais le pas, quand l’homme commençait à parler.

« U-une fois le g-groupe partit, des pirates s-sont arrivés, le combat se déroule surement plus loin, mais plusieurs d’entre nous sont déjà dans les bras de la déesse . . . »

L’homme était blessé au ventre et à la jambe. Rien de grave, mais combien de temps était-il là à ce vidé de son sang ? sa mine était refermé, il fallait faire vite. Je le reposais au sol, et attrapant un bout de tissus au passage, je lui faisais un bandage rudimentaire.

« Partez sans moi, c-« 

« Ne dîtes plus rien, restez avec moi un maximum, nous allons y arriver, tenez bon. »

Je reprenais le bougre par-dessus mon épaule, et je continuais mon avancé. Des cris se faisaient entendre par ci par là de la ville. Comment une ville aussi immense avait pu succomber aussi facilement face à un ennemi comme cela ? N’étaient-ils pas préparer ? J’arrivais presque là où le capitaine nous avait indiqué la route, j’espérais que le groupe précédent était toujours debout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Sam 14 Nov - 12:25

Lygatt me répondit presque instantanément, il ne croyait pas que le capitaine lui faisait réellement confiance, mais que c’était plutôt un cas de force majeur, j'étais plutôt du même avis que lui après mûre réflexion. Cependant, il était certain que le militaire avait décelé quelque chose en lui. Il m'informa ensuite de se accord avec ma pensé, notre organisation représentait notre plus grand avantage face à ces corsaires malfamés. Il reprit ensuite la parole, soulignant un détail qui m'avait décidément échappé, la crypte débouchant sur la plage ? Il me semble avoir quelque chose comme ça, il avait probablement raison l'option de la taverne était la plus sure... Il mentionna ensuite le jeune archer, il était vrai que ce dernier était parti depuis un bon bout déjà, il devait être arrivé quelque chose. Je lui répondis donc.

- Je crois avoir entendu la même chose que toi pour la plage et donc j'accepte de conduire la file vers la taverne, qui semble être notre meilleure option, sinon la seule. Pour ce qui est d'Elézim, il est vrai que ça fait déjà un moment qu'il est parti... il est peut-être arrivé quelque chose...

Il reprit la parole en me demandant si je pensais que le jeune chasseur connaissait le morse. Je n'avais jamais entendu ce mot auparavant, je ne peux que hausser les épaules en guise de réponse. Il utilisa ensuite son pouvoir pour former un cor noir, il souffla ensuite dans sa nouvelle création produisant un son à intervalle régulier, c’était donc ça le morse ? Il finit par retirer l'instrument de sa bouche et cracha un peu de sang, je m'empressai de m'approcher de lui pour l'aider, mais il prit la parole. La magie noire était donc aussi malsaine pour le corps humain ? J'allais analyser rapidement son corps, mais il poursuivit, ordonnant au civil de me suivre vers notre destination. Je ne pris donc pas le temps d'identifier la nature exact de ce mal, lui faisant confiance, je me concentrai sur ma tâche, prenant la parole.

- Tous avec moi, je vais ouvrir la vois... je ne veux personne devant moi, quand je vous dis d'arrêter vous arrêter, quand je vous dis de courir vous courez et si je vous demande de continuer sans moi vous le faite... sur ce en marche !

Je pouvais lire la frayeur dans leurs yeux, j'avais la même dans les miens, personne ne pouvait affronter un tel chaos sans effroi... Personne à part peut-être Arialas. La peur n'était pas que négative, elle pouvait aussi se montrer un avantage face à l'adversité déclenchant des réactions inusitées qui souvent nous sauve la vie. Je guidais donc la ligne de malheureux la taverne dans un espoir fou que le tunnel n'avait pas été découvert par l'ennemi. Devant chaque intersection, je prenais soin de lever le bras, faisant arrêter la file, m'aventurant seul pour observer si le chemin transversal était libre et ne représentait aucun danger. Nous étions toujours sans nouvelle de notre partenaire, il n'était peut-être plus qu'un souvenir... Devant cette penser, je ne pus m'empêcher de m'en vouloir, j'aurais du m'opposer à son initiative personnelle, j'aurais du insister pour le suivre... J'aurais dû... tant de choses que je n'avais pas faites... Tant de chose que je regrettais maintenant qu'il était trop tard. S'était perdu dans mes regrets que j'eusse omis d'arrêter la file devant l'intersection, malheureusement pour moi deux pirates étaient présent et avait été alerté par la quantité impressionnante gens qui traversait maintenant la rue. Quand, je me rendis compte de mon erreur j'abandonnai la file courant entre les pirates et les pauvres civils criants mes instructions.

- Courez vers la taverne, elle n'est plus très plus quelques mètres devant vous !

J'étais maintenant devant deux de ses monstres, je n'avais aucune idée si le mage noir savait rendu compte du problème qui s'offrait à nous, de là où il était. Une chose était sûre, je n'allais pas être en mesure de me débarrasser seul de ces deux là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Dim 15 Nov - 15:40


Lygatt et Meltiel continuaient de discuter de la marche à suivre, le mage noir laissant le mage blanc conduire le peuple en sécurité, se questionnant toujours sur l'état des choses. Elézim semblait être un bon archer, et n'était pas équipé lourd... Il pourrait sans doute prendre la tangente face aux pirates... Enfin, dans tous les cas le mage noir faisait un signe de main à Meltiel pour lui indiquer que tout allait bien après avoir toussé un peu de sang, c'était simplement que  la matiére ténébreuse n'était pas vraiment digérable, ce qui semblait logique.

- Je ferme la queue, n'ayez craintes

Lygatt et Meltiel avaient les rôles ingrats qui leur incombait: faire front. Avançant sans voir de danger, le mage noir trouvait ça trop simple... Est-ce que pirates étaient vraiment totalement désorganisés, agissant par simple hasard en cherchant sang, mort et désolation ? Alors qu'il pensait à ceci, il entendait Meltiel hurler plus loin, disant à la file de courir aussi vite qu'elle le pouvait... Ni une ni deux, il comprenait: le danger était là.

- Quelle plaie... Y serai-je à temps ?

Lygatt courait aussi vite qu'il le pouvait, générant de la matière noir sur son bras, la faisant couler et la solidifiant, s'interposant entre l'une des deux pirates et un enfant de la file,. Il bloquait partiellement le coup d'épée, ce dernier arrivant malgré tout à trancher au travers de la matière, mais la gravité de la blessure subit au bras était drastiquement diminuée.

- Cours.

Meltiel et Lygatt faisaient à présent front aux pirates à bras le corps. Bien que blesser, le mage noir ne montrait aucune émotion, à part un léger sourire enigmatique qu'il gardait tout en faisant un revers de bras, ejectant quelques gouttes de matière noire sur le pirate le plus proche, avant de claquer des doigts, créant de petite broches via les gouttes, transperçant l'homme de part en part, sans pour autant le tuer...

- Ces choses sont vraiment résistantes, la douleur ne semble pas les atteindre, j'imagine que la peur ne fonctionnera pas non plus... Il ne reste donc plus qu'une solution: l'annihilation.

Lygatt bondissait en arrière pour éviter de se faire trancher par un coup de cimeterre puissant en représailles de son sort. L'acier heurtait lourdement le sol, y laissant une entaille tout en sifflant considérablement fort... Ils étaient forts, leurs coups étaient indéniablement puissants. Mais voilà... Le mage noir avait étudier des dizaines et des dizaines d'ouvrages, dont ceux relatant de combat d'épéistes. Il approchait de son adversaire pendant qu'il redressait le bras et...

- Trop lent... Même pour un mage.

Il ouvrait son grimoire et posait une main dessus avant de faire un revers avec ladite main, générant du liquide en forme de demi-lune... Un liquide qu'il solidifiait et laissait tomber lourdement vers le poignet du zombi, tranchant ce dernier et séparant donc son épée du reste de son corps. Le sang jaillissait, mais pas un gémissement, pas un signe d'affaiblissement... Ces créatures étaient infernales.

- Meltiel, reculons progressivement vers la taverne tout en les affrontant.

S'ils restaient en place, rien n'assurait la protection des civils dans la taverne... Ces derniers n'étaient pas au courant du lieu où était la trappe puisque le capitaine ne l'avait confié qu'aux trois protagonistes pour éviter la cohue... Et le risque que d’autres revenants se joignent à ces deux était haut... Regardant vers le mage blanc rapidement, Lygatt se mit ensuite à reculer en formant de nouveau un broche avec sa magie noire, l'envoyant vers la tête du revenant cette fois, droit dans un oeil, le lui en privant, mais encore une fois...

- Pas de réactions...

Se baissant pour éviter d'être saisit au col par la main valide de la créature, Lygatt se ruait ensuite rapidement vers la rue qui donnait sur la taverne, sans sprinter, il reprenait simplement position et regardait les revenants... L'un d'entre eux devait malgré tout être bien affaiblie, restait à espérer que Meltiel ai pu s'occuper du second comme il pouvait... Et que Elézim revienne rapidement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Dim 15 Nov - 18:56

« La taverne . . . »

Les rues étaient toujours mortes. J’imaginais comment pouvait-être la ville, en ses meilleurs jours. Mais ce qui m’inquiétait le plus, c’était de ne pas voir de mouvements du premier groupe. Bien qu’en avance, j’aurai dû les apercevoir d’ici, mais rien. Je continuais donc de m’avancer vers le lieu de rendez-vous. Le garde commençait petit à petit à s’endormir, ou perdre connaissance, ce n’était pas bon signe.


Soutenant toujours le garde sur mon épaule, j’arrivais dans la rue qui donnait sur la taverne, quand je voyais les citoyens s’y réfugier en toute hâte. Un problème ? C’est à ce moment que Lygatt débarquait à son tour avant de se remettre en position, il y avait bien un souci, j’accélérais le pas, et confiais le garde aux citoyens.

« Prenez soin de lui, il est blessé à la jambe et au ventre, dépêcher-vous maintenant ! »

Avant de regarder d’un air décidé le cadavre ambulant auquel était confronté Lygatt. Il avait une broche dans l’œil, mais était-elle assez profonde dans la boîte crânienne de l’individu ?

Je courrais et le plaquais au sol avec mes jambes, avant de tirer un carreau directement dans la cervelle. Le cadavre bougeait encore, j’enfonçais le reste du carreau encore plus profondément avec mon pied. Cette fois, il ne bougeait plus. On pouvait presque voir une haine personnelle contre ces pirates. Je me retournais face à Lygatt.

« L’église est déjà aux mains des pirates, il y a beaucoup de victimes là-bas . . . »


Je prenais une petite pause, histoire de récupérer mon souffle. J’avais dû transporter un homme plus lourd que moi jusqu’ici, et piquer un sprint pour trucider un mort, bien que chasseur, je ne suis pas invincible. Et je commençais à atteindre mes limites. De plus, le coup porté par le pirate précédent avait porté ses fruits. Je crachais une nouvelle fois du sang. Je regardais une nouvelle fois mon allié.

« Tu devrais suivre les habitants et les guidés vers la sortie, je ne sais pas si des pirates rôdent non loin d’ici mais je sais que si les villageois se regroupent ici, sans pouvoir sortir. Le bruit de la populace attirera des dangers à éviter . . . »

Je n’attendais pas que Lygatt me réponde, Meltiel n’était pas là, et n’avait pas suivi les citoyens à l’intérieur. Il était donc là d’où les autres venaient. Je me précipitais dans la ruelle pour voir la situation. Les quelques derniers villageois se précipitais dans la taverne derrière moi.

« Meltiel venez par ici ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Lun 16 Nov - 10:04

Le mage noir me rejoignit rapidement, sauvant au passage la vie d'un enfant en danger. Il se concentra ensuite sur l'un des deux pirates, me laissant le soin de prédisposer du second. J'étais beaucoup trop pris par mon propre combat pour comprendre le sens de ses mots, je savais seulement qu'il ouvrait la bouche, le son de sa voix se rendant tout de même à mes oreilles. Je ne lui répondis cependant pas, après quelques longues secondes d'affrontement, je saisis un mot, reculer. J'étais bien d'accord la situation commençait à être tendu de mon côté, je n'allais pas pouvoir continuer à esquiver longtemps et ce n'était certainement pas les coups de poing d'un mage blanc qui viendrait à bout de ses monstres, même chargés d'un ''boost'' offensif. J'entrepris donc me replier comme me l'avais si sagement conseillé mon compagnon, je pris une fraction de seconde pour regarder derrière moi histoire de voir où il était passé. Je ne le vis pas, il était donc déjà à bonne distance ou encore déjà dans la rue transversale.

Cet instant de distraction fut de trop, quand je me retournai, je vue l'épée du corsaire haut dans le ciel s'abatant presque instantanément sur mon épaule droite. Le coup était puissant, mais pas assez pour me sectionner le bras, il laissa cependant un plait béante dégoulinante de sang quand mon adversaire me repoussa à l'aide de son pied. Sous l'impulsion violente, je basculai sur le dos, tombant lourdement au sol. J'étais maintenant à sa merci, était-ce mes derniers jours en ce monde ? Je ne crois pas, je suis Meltiel Wälle et j'ai un devoir à accomplir, j'attendis le bon moment, roulant sur le côté en esquivant son deuxième assaut qui se foulait final. Avant que l'infâme réalise que je n'avais pas succombé à son attaque, j'étais de nouveau sur mes jambes, profitant du temps de réaction pour entamer la guérison de ma plait. J'eus à peine le temps d'arrêter l'hémorragie sommairement, avant que le guerrier ne m'attaque à nouveau, j'étais chancelant ayant perdu beaucoup de sang. Je réussit tout de même à esquiver, j'étais maintenant au bout du rouleau, je devais avoir de l'aide et vite.

J'entendis des bruits de pas dans mon dos, Lygatt ? Non, impossible j'étais maintenant face à la rue qui menait à la taverne, prenant un peu de distance avec mon assaillant, je fis volte-face tombant nez à nez avec son compagnon. Je ne peux m'empêcher d'ouvrir la bouche nerveusement, un sourire nerveux sur le visage.

- Bonjour ! hihi...

Il ouvrit sa gueule laissant échapper son haleine putride, j'en profitai pour me plaquer contre le mur à ma droite, m'assurant de garder les deux monstres dans mon champ de vision. Il tentèrent une charge commune que j'esquivai malgré ma condition, je ne pourrais expliquer comme je tenais encore debout. Je me concentrai sur un bouclier histoire d'activer mon ''boost'' défensif, il pourrait peut-être mettre utile quand la chance choisirait de m'abandonner. Je continuai à esquiver pendant quelques minutes qui me parure une éternité, mais esquive restait tout de même gracieuse ressemblant plus à de la danse qu'à un combat. Je n'aurais jamais cru que les cours de danse auquel ma mère m'avait inscrit sans même mon autorisation, me servirais un jours, il faut croire que bien malgré moi, ils venaient de me sauver la vie. J'entendis alors la voix de l'archer, il était donc encore en vie, loué sois la déesse ! Il souhaite que je vienne à lui, plus facile à dire qu'à faire avec ses deux lourdaud sous les bras. Je me contentai de continuer à esquiver, cria ma réponse à mon compagnon, mes vêtements recouverts de sang.

- Je suis dans une bien mauvaise situation, ton intervention serait appréciée...l'ami...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Lun 16 Nov - 22:36

Lygatt aurait sans doute pu en finir seul sans soucis, mais notre archer national revenait d'entre les morts -- et c'est peu de le dire -- pour l'aider, finissant le revenant avant lui. Et bien, au moins il économisait de l'énergie. Il fit un léger signe de main à l'archer comme pour lui dire "c'est bon te voir en un morceau" sans trop sombrer dans le mélodrame, ce n'était pas le moment. Il commençait par dire que l'église était tombée... Lygatt se tenait le menton et lâchait avec un ton neutre:

- C'est bien ce que je craignais...

Il secouait doucement la tête et n'explicitait pas plus, une fois encore le temps était compté. Le mage noir avait fait en sorte d'empêcher ce revenant d'aller ennuyer Meltiel, mais ce dernier n'était pas hors de danger... Et pourtant, ils ne devaient pas non plus abandonner le peuple, l'archer proposait donc que Lygatt s'occupe dudit peuple pendant qu'il allait prêter main forte au mage blanc. Lygatt hochait la tête positivement, mais avant que son allié ne puisse partir il lui disait ceci:

- Faites en sorte qu'aucun pirate dans le secteur et nous ayant repéré ne s'échappe. Je ne peux affirmer qu'ils fassent preuves d'une quelconque organisation, mais s'ils communiquent le fait que nous convergeons vers ici, le prochain voyage sera un véritable enfer.

Lygatt laissait donc l'archer partir de son côté, allant dans la taverne pour sa part tout en faisait un signe du doigts au personnes qui jacassaient. Un "chut" significatif pour leur dire de ne pas attirer l'attention en faisant trop de bordel. Il approchait de la porte qui donnait sur la cave et constatait qu'elle était entière et verrouillée... Parfait, mais il n'avait pas la clé, il n'avait donc pas d'autre choix que de poser la main sur le verrou, y injectant de la matière noire avant de la solidifier pour casser le mécanisme de la porte et l'ouvrir.

- Venez, et faites le moins de bruit possible.

Il descendait et observait... Il devait y avoir une trappe caché quelque part. Tout ici était poussiéreux... Mais il avait l'habitude d'observer et étudier des ruines, du coup il se mettait à chercher la trappe avec une minutie qui incombait parfaitement à son job d'archéologue... Il en lui fallait que quelques minutes pour trouver les variations de poussière, preuve de déplacement constant, pour comprendre que la trappe était sous un conteneur, un fut de bière qu'il faisait rouler.

- Hmm... C'est ici, ça devrait nous conduire aux bosquets à l'extérieur de la ville, à l'opposée des combats. Une fois dehors, je vous demanderai de ne surtout pas vous éparpiller et de faire toujours le strict minimum de bruit, par simple sécurité.

Il leur faisait un léger sourire et s'enfonçait dans les tunnels avec eux... Bien que ce n'était que de faibles échos, on pouvait entendre les résonance des combats à la surface, mais ce lieu semblait totalement vierge de ces derniers, une chance, car Lygatt comptait bien les mener dehors... C'était donc en leur indiquant le chemin et en écartant les obstacles pour les enfants et personnes âgées, qu'il faisait avancer la file, faisant confiance à ses deux équipiers pour sécuriser la zone et rester en vie...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Jeu 19 Nov - 22:09

« Evacuation imminente ! »


Je le voyais, entouré de deux Goliaths. Des pirates, un peu plus grands que les autres. Morts ? Peut-être, mais vivant ? Probable aussi. Mais, Melthiel lui, n’allait pas bien, son bras était immaculé de sang, et frais qui plus est. La plaie béante pouvait en témoigner. Et dans un combat comme ça, il n’allait pas faire long feu, il fallait donc faire au plus vite, et se barrer d’ici fissa. 



En m’entendant l’appeler mon coéquipier me répondait, qu’il avait besoin d’aide. En effet, par chance, les rues où nous étions étaient un peu délabrées. Et au-dessus de l’un des pirates se tenaient des débris en équilibre au bout d’une corde, sur le point de céder. Je prenais un carreau. Problème n°1 ? Je commençais à fatigué sérieusement, et je ne savais pas si j’allais toucher la cible. Problème n°2 ? C’était mon avant-dernier carreau.

Je visais une première fois, mais ma vue se troublait, et je ratais ma cible, qui s’élançait très haut dans le ciel. Atterrissage ? Il valait mieux ne pas y penser. Je me dépêchais de recharger et de retenter mon dernier coup. 

« ZWIP »

En plein dans le mille, enfin presque, mais al corde était tellement fragile, que frôler celle-ci avait suffi à faire tomber les débris sur l’un des pirates. Libérant la voie à Melthiel. Je courrai jusqu’à lui mais je ne m’arrêtais pas pour autant.


 « Dirige-toi vers la taverne, VITE ! »

Puis je plaquais le second pirate, qui au contact du sol, affichait un rictus de douleur sur son visage, celui-là n’était pas mort au moins, j’espérais que le premier non plus, il devait être sonné pour un moment dans ce cas-là. Melthiel blessé, il devait se dépêcher et rejoindre les autres, et se faire soigner. Quant à moi, je devais trouver un moyen vite et rapide pour en finir avec mon adversaire. Par chance, l’épée de mon opposant était à portée de main, je me dépêchais de saisir cette chance, et tuais mon adversaire en plein dans le cœur. Il se tordait de douleur, il était bel et bien en vie, enfin plus maintenant. Cette histoire commençait à devenir compliquée.


Ma fatigue était belle et bien présente, je sentais de la matière me transpercer le flanc. J’avais les yeux ouverts en grands. Derrière moi se tenait le second pirate, essoufflé, il avait encaissé les débris avec son bras gauche, qui était sans doute en piteux état, d’un revers rapide, j’assommais mon ennemi avec le pommeau de la lame. Avant de retirer l’autre de mon être. Épée en main, je repensais aux mots de Lygatt, de ne laisser aucun survivants, mais je n'avais plus la force de tuer, et sans doute guidé par ma volonté de vivre, je titubais jusqu’à la cache de la taverne. Laissant une petite traînée de sang derrière moi. En plus de celles des précédents passants. Arrivé dans l’escalier de secours, je tombais.


La chute était rude, mais je ne bougeais plus, je respirais fort, la main plaqué contre ma blessure, je déchirais un bout de mon haut, et m’appliquais un bandage rudimentaire sur la plaie. Avant de remettre ma veste sur moi. Je me dirigeais enfin dans le couloir en m’appuyant contre les parois du passage. Avançant de mon unique volonté, j’empoignais la vieille épée rouillé que j’avais ramassée, mon unique moyen de défense pour le moment, bien qu'elle me paraissait difficile à manier. Je m’asseyais sur le sol, et collais ma tête contre le mur, dans un petit inter ciste.

« Pas tous les jours, que je vais aller sauver des villes ahahah . . . »


Bien que la fatigue des combats me gagnait, je devais rejoindre les autres au plus vite, je me relevais péniblement, et continuais mon avancée, ils ne devaient plus être bien loin.


Ps :
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Sam 21 Nov - 6:39

J'étais encore afféré à esquiver les coups de mes deux adversaires quand j'entendis sifflé un carreau fendant l'air au-dessus de ma tête. Parfait, l'archer avait compris l'urgence de la situation, bien que je ne comprenais pas très bien ce qui l'avait fait manquer sa cible et surtout ce qu'il visait ? Il ne s'agissait certainement pas l'un des deux mécréants ou alors il avait perdu sa touche magique d'autre fois. J'entendis soudainement un craquement au-dessus de ma tête, j'eu à peine le temps de m'écarter qu'une pluie de dénombre s'abatis sur l'un es deux pirates, s'état donc ça qu'il cherchait à faire, s'était bien trouvé. J'entendis alors la voix de mon sauveur résonner, il me demandait de rejoindre les autres avant de se jeter à corps perdu sur le guerrier qui était toujours debout. Je restai là pendant quelques secondes, me demandant s'il était réellement sage de le laisser seul ici. D'autres de ses monstres avaient pu être alertés par le vacarme du combat, je décidai finalement de l'écouter et je partis en direction de la taverne.

La force de l'adrénaline me porta jusqu'à la trappe au sous-sol de l'établissement, elle était toujours ouverte, surement une initiative du mage noir pour nous faciliter la vie à moi et à Elézim. Je m'engouffrai donc dans le tunnel, laissant la trappe ouverte derrière moi, elle était tout de même bien cachée et j'étais presque sur de ne pas avoir été suivis donc aucune chance qu'un pirate la découvre à moi d'y être guidé. Je marchai quelques minutes avant que l'énergie que m'avais conféré l'adrénaline de disparaisse, je m'arrêta donc m'assoyant au sol. Il était maintenant le temps de m'occuper de cette blessure, j'avais fait un travaille que très sommaire étant pressé par le temps, je n'avais pas eux le temps de la refermer convenablement et elle était maintenant de nouveau ouverte. Je pris donc le temps de me reposer un petit peu, histoire de reprendre mon souffle et de laisser la chance à mon énergie psychique de refaire le plein. J'apposai finalement ma main sur ma blessure la soignant pour de bon, je me sentais déjà beaucoup mieux, j'étais maintenant prêt à reprendre la route.

Une fois de nouveau sur mes pieds, j'entendis un bruit de chute d'où je venais. Elézim ? Je fis donc demi-tour dans l'espoir de retrouver mon partenaire dans un état qu'il me serait possible de le soigner. Je finit par le voir au loin assied par terre comme je l'étais moi-même, il n'y a peu de temps. Je continuai ma marche jusqu'à lui et quand je fus finalement près de lui, il était de nouveau debout et savais remis en marche. Je lui parlai, ignorant s'il m'avait vue approcher.

- Attend, tu n'as pas l'air bien, je vais te soigner... Nous poursuivrons par la suite.

Je n'attendis pas sa réponse avant de commencer mon observation, son flanc était transpercé. Je devais refermer la blessure avant que le mélange de fatigue et de l'hémorragie ne vienne à bout de ses dernières forces. J'appliquai donc mes paumes sur la blessure laissant libre cours à ma magie curatrice, après quelques secondes ça plait était histoire du passé, mais j'était plus faible que je ne l'avais jamais été. Je passai donc mon bras sous les épaules de l'archer et s'était bras dessous, bras dessus que nous reprenions la route vers le reste du groupe. Après plusieurs longtemps minutes de marche, je vis le groupe au loin qui semblait immobilisé. Une fois sur place, je vis qu'il était face à une porte close, la serrure ne semblait pas conventionnelle, j'ignorais depuis combien de temps il était là, mais nous ne pouvions pas rester dans cette position bien longtemps. Je cherchai donc Lygatt du regard, le trouvant un peu plus loin, il avait l'air songeur. Je laissai donc Elézim, il était sans doute capable de rester debout seul maintenant. Je me dirigeai vers le mage noir, lui adressant la parole.

- Cette porte est un problème n'est-ce pas ? La foule va commencer à paniquer si nous restons trop longtemps ici, il faut trouver une solution...

Des bruits de pas résonnaient au même moment à l'autre bout de couloir, la trappe était elle toujours ouverte ? Est-ce que c’était des alliés ou des ennemis ? Rien n'était moins sur, une chose l'était cependant le groupe commençait à perdre son calme, nous devions faire vite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Lun 23 Nov - 17:51


Lygatt avait continué de se mouvoir dans les galeries jusqu'à atteindre une porte massive, dont la serrure semblait étrange. Ce n'était pas quelque chose de commun, ça approchait presque du sceau tant c'était complexe... Il ne pouvait pas l'ouvrir, il était donc forcé d'étudier cette porte... Le temps leur était compté mais il n'avait pas vraiment le choix. La porte ne semblait pas soumise à un quelconque enchantement, c'était déjà si. Si elle avait été enchantés, ça aurait été un problème, car ce n'était pas de son domaine, lui versait plutôt dans la malédiction.

- Hm... Il faut que j'étudie ce mécanisme.
- Ce-- Ce n'est pas le moment d'étudier ! Ouvrez cette porte !
- Si c'était aussi simple, elle serait déjà ouverte.

L'homme se taisait, mais la tension devenait palpable dans le groupe... Lygatt étudiait la serrure mais n'était pas idiot, il comprenait parfaitement le problème derrière lui... Les gens se disaient que maintenant qu'ils étaient là, devant une porte qui ne pouvait pas s'ouvrir, ils étaient fait comme des rats et proches d'être tous tués sans possibilité d'en réchapper... Mais ce n'était pas le cas, il n'y avait aucune porte qui en pouvait être ouverte. Malgré tout, cela prenait de longues minutes à Lygatt pour en étudier le verrou... De longues minutes qui permettaient même à ses équipiers de rallier la cohorte.

- Cette porte est très complexe oui... Il me faut en core quelques minutes, c'est de mon ressort d'étude, mais je ne possède pas la science infuse.
- Ouvrez cette porte bon sang ! On va mourir si on se dépêche pas !
- Non, vous ne mourrez que si vous paniquez, je vous l'assure. Je vais cesser d'être pédagogue, cette porte est explicitement ici pour empêcher d'entrer dans la ville depuis l'extérieur, elle est donc pensée pour résister à des crochetages et des tentatives de passages en force, je peux l'ouvrir, si vous vous taisez quelques minutes, vous n'êtes pas des abeilles butinant des fleurs, cessez de bourdonner en me déconcentrant je vous prie.

Il soupirait puis souriait, comme pour leur montrer que la situation n'était pas si terrible que ce qu'ils semblaient penser. Le silence accentuait le son des bruits de pas, ce qui ne devait pas les rassurer, mais Lygatt comptait sur les deux autres pour se charger de la sûreté mental et physique de leur groupe. Pendant ce temps, il continuait d'étudier la porte, usant de sa magie dans le verrou pour en étudier le système, de la même façon qu'on pourrait cartographier une zone, il regardait comment était faite la porte, de l'intérieur.

- Hmm... C'est une porte à plusieurs épaisseurs, le mécanisme interne semble à roue et barres d'aciers. Je peux l'ouvrir, ça ne me prendra que quelques minutes supplémentaires. Hm... pourquoi semblez-vous si surpris ? Je suis un érudit et historien, ce n'est pas si étonnant de connaître de vieux mécanismes ahah

Il ne voulait pas passer pour un voleur, tout de même ! En temps normal, il fallait sans doute une énorme clé pour ouvrir cette porte, mais avec sa magie il pouvait tricher. Il formait de la matière noire et la faisait pénétrer dans le mécanisme, avant de la solidifier pour faire tourner ledit mécanisme de manière forcée... Avant que le sort ne se brise, le forçant à recommencer de nombreuses fois, faisant résonner de lourds cliquetis dans le couloir, signe que la porte cédait bel et bien sous ses doigts de fée. Finalement, la porte finissait par être déverrouillée

- Vite, avancez, en silence... Enfin, avec le maximum de silence que vous pouvez déployer je vous prie. Lâchait-il finalement... Il avait de la chance que cette porte entrait dans son domaine d'érudition et d'expertise....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    Mer 25 Nov - 13:46

« Libéré ! En sureté ! Ou pas ? »


Melthiel n’était pas loin, en me relevant, je pouvais le voir en face de moi. Il s’approchait de moi, et appliquait ses mains sur ma blessure, pour la refermer. C’était apaisant et à la fois bizarre, de voir ainsi une plaie se refermer, mais la douleur était moindre désormais. Il me prenait sous l’épaule et j’en faisais de même. On était tous les deux épuisés. Après un instant de marche soutenu. Nous avions enfin rattrapé le groupe, qui butait sur une porte, Melthiel me laissait en arrière et allait voir Lygatt afféré à l’ouverture de la porte. Je regardais le visage des citoyens, tous avaient peur, étaient paniqué. Enfin, je voyais le garde que j’avais laissé à leurs soins. Il dormait, j’étais soulagé de le voir respirer.


Mais ce moment ne dura pas longtemps, au loin, nous pouvions entendre des bruits de pas. Je serrais un peu plus mon étreinte sur mon arme de fortune. Et j’attendais, reculant pas à pas vers le groupe qui lui aussi commençait vraiment à paniquer. Enfin, Lygatt avait ouvert la porte. Et donnait ses instructions, sortir le plus silencieusement possible, le groupe s’efforçait donc de sortir le plus calmement possible, je fermais la marche. Une fois tout le monde dehors. Je refermais la porte.


« Ça ne va pas leur prendre longtemps pour arriver jusqu’ici. Il faut se dépêcher d’amener ses gens à l’abri. Mais où ? C’est un tunnel d’évacuation, certes mais n’y a-t-il pas un endroit où tous les emmener ? »


Tout le monde se regardait les uns les autres. N’y avait-il vraiment pas un chemin et un lieu sûr ? Le garde se réveillait à ce moment. Sans doute à cause du bruit des alentours, il répondait à cette question, il avait donc entendu notre conversation.


« Dans . . . dans les bois, il y a . . . une vieille caserne abandonnée. P-peut-être est-elle encore sé-sécurisée ? »
Nous n’avions pas trop le choix, je m’adressais donc à Lygatt et à Melthiel.


« Il faut se dépêcher de les emmener là-bas. De toute façon, nous n’avons pas trop le choix. Je vais fermer la marche, mais je vous laisse décider. Allons-nous vers la caserne ? ou non ? »



La balle était désormais dans leur camp, quant à moi, je commençais à tirer n’importe quoi pour bloquer l’ouverture de la porte. Quitte à y mettre le peu de force qu’il me restait pour le faire. Si les envahisseurs passaient cette porte. Je ne donnais pas cher de notre peau. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Groupe #3.1 : Les femmes et les enfants d'abord.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ϟ MENS SANA IN CORPORE SANO ϟ EVENT VI ϟ Groupe IV
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Aide speciale aux enfants du president Rene Preval!
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Les Ellès :: Évent : Invasion fantôme.-