AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Femmes de raison (Quête) - Arialas Ishtarian et Aliénor Emmëlire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliénor Emmëlire

avatar

Messages : 37
Expérience : 76
Age : 19
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 21
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Femmes de raison (Quête) - Arialas Ishtarian et Aliénor Emmëlire   Jeu 4 Fév - 23:04

Quête:
 

Femmes de raison

Une belle après-midi s'annonçait à Dissri. Le soleil brillait suffisamment fort pour réchauffer la ville, autant dans les grandes allées que dans les minces ruelles écartées. Pas un nuage, pas même un voile de brouille ne se présentait dans l'éther céleste. Les oisillons chantonnaient de temps à autre, bien que généralement camouflé dans le bruit de la foule humaine. Malgré la chaleur ambiante, je m'étais permise de conserver ma longue cape noire pardessus mes épaules afin d'être préparé en cas d'un éventuel changement de climat. Sinon, je m'étais autorisée à porter à nouveau l'une des seules robes noire légère que je possédais dans mes affaires. Affaires que j'avais, par la même occasion, déposé à l'auberge, étant donné que je m'apprêtais à séjourner ici encore pour un bon bout de temps, mais n'ayant toujours pas trouvé de logement ni même de travail à long terme. 

De toute manière, cela ne me dérangeait guère. J'étais devenue une vagabonde, en quelque sorte. Une exploratrice des contrées, même si la seule chose que j'avais pu voir réellement pour l'instant, c'était les dunes de Ravey ainsi que la capitale de Vesperia. Mais qui sait, peut être qu'un jour je serais amenée à découvrir le reste du monde. Ce ne serait pas refus, même si mener une vie simple et passer le restant de mes jours à Dissri ne me gênerai pas pour autant. Du moins, pour le moment.

J'étais passée rapidement à l'une des Eglises proches de mon auberge, afin d'accorder un tant soit peu de temps à La Déesse. Après tout, cela faisait bien trop que je n'avais pas pu la prier, ou même passer un bon moment de relaxation et de tranquillité dans un havre de paix. Cela m'avait clairement apaisé dans les tourments qui me rongeaient pour le moment : Qu'allais-je devenir ? Que pouvais-je bien faire ici ? Des questions qui me passaient sans cesse dans la tête, tellement j'avais peur de me retrouver sans monnaie, sans travail. Je ne pouvais plus compter sur personne pour me soutenir désormais, voilà que j'étais devenue autonome plus vite que ce que je le pensais.

Musique optionnelle:
 

Je n'étais pas capable de résoudre toutes les requêtes, je n'étais pas bien douée à défendre autrui, j'aurais déjà du mal à me protéger moi-même... Je me contentais de résoudre ce qui était à ma portée, et si possible hors de danger en principe. Toutefois, une quête m'avait marquée récemment. Il y avait des rumeurs qui présupposaient qu'un enfant aurait été enlevé par un groupe de bandits. D'autres disaient que ce serait lui-même qui serait parti de son gré pour les rejoindre. Rien que d'imaginer ce pauvre enfant en danger me rendait folle. Cette quête ne présageait sans doute rien de bon, mais elle était déjà affichée dans la taverne depuis un bon moment, et personne n'avait daigné encore s'en charger. Les jours de cet enfant étaient peut être comptés, mais je me devais d'agir rapidement. Et puis, démêler le vrai du faux s'avérerait sans doute être un poil plus palpitante que mes quotidiennes récoltes de nourriture ? Cela me confortait dans l'idée que j'aurais peut être à risquer ma vie un peu plus qu'en préparant des potions.

Une fois entrée dans la taverne, j'aperçus une jeune demoiselle devant le panneau d'affichage, justement en train de consulter la fiche concernée. Elle avait de longs cheveux violacés, et je pouvais apercevoir un bandage sur son œil droit, qui lui donnait un certain côté "femme forte".

A priori, elle semblait intéressée par la requête. C'était l'occasion parfaite pour entamer la conversation :

« - A vous aussi, cette requête vous marque plus que les autres ? » Demandai-je poliment.

Je m'étais approchée doucement de sorte à apparaître petit à petit dans son champ de vision pour ne pas la brusquer. Peut être qu'elle était violente, qui sait, mieux valait rester prudente. Néanmoins, je lui adressai un sourire qui se voulait sincère.


« - Je comptais m'occuper de cette tâche pour connaître la vérité sur cet enfant. Nous pourrions la faire ensemble, si vous le désirez. »

_________________

Fiche technique - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arialas Ishtarian
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 270
Expérience : 390
Age : 23

Feuille de personnage
Écus: 611
Réputation: +1
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Femmes de raison (Quête) - Arialas Ishtarian et Aliénor Emmëlire   Dim 7 Fév - 22:19

Malgré tout le temps qu'avait pu prendre sa dernière aventure, lorsqu'elle posa à nouveau pied à Dissri, il restait encore quelques jours avant la date indiquée dans les lettres. Bien sûr, la femme commença par manger un bon repas et prendre un peu de repos, mais elle se mit rapidement à la recherche d'une petite quête dans le coin, qui lui ferait passer le temps. Elle ne pouvait pas tellement s'éloigner de la capitale si elle souhaitait se présenter à son propre rendez-vous. Ses recherches commencèrent donc dans l'auberge où elle avait passée la nuit – n'importe quoi de pas trop cucul ferait l'affaire. Les premières fiches d'aide de reconstruction, de cueillettes de fleurs, etc. Des trucs trop ennuyants à son goût. Les suivantes étaient réservées à des classes spécifiques – des magiciens demandés pour tel ou tel mission, des médecins, des chasseurs pour garnir la taverne de viandes et de décorations, etc... Ce n'était toujours pas cela qu'elle cherchait.

Finalement, une quête attira son attention. Déjà, le mot bandit sonnait bien à ses oreilles. L'affiche demandait à démêler le vrai du faux. Dans les deux cas possibles, il y avait des risques de baston ou du moins, du danger. Alors qu'elle continuait à examiner l'affiche, se demandant si elle y arriverait seule et si c'était vraiment la plus intéressante du lot, une jeune femme l'accosta. Sur le coup, Arialas resta figée un moment – il était rare qu'une personne vienne la voir d'elle-même. Après tout, cela pouvait être compréhensible avec son bandeau et l'arme la moins discrète du monde, la naginata. D'ailleurs, l'inconnue semblait tout de même sur ses gardes. Sa proposition surprit encore plus la guerrière. Cette femme qui semblait si frêle souhaitait se frotter à des bandits? Est-ce que tout tournait bien dans sa tête? Bien sûr, pour ce qu'elle en savait, la petite était peut-être une puissante magicienne... C'était étonnant le nombre de jeune mage illusionniste dans Gorah, peut-être était-ce une mode et elle en faisait partie? En tout cas, la borgne se retourna vers la nouvelle arrivante.

- Cela ne me dérange pas, mais... Êtes-vous certaines de vouloir vous frotter à des bandits? Je ne souhaite pas vous offenser, mais vous ne me semblez pas du genre à côtoyer ce genre de personne à tous les jours.

Dans un sens, Arialas ne souhaitait pas vraiment se trimbaler un boulet. Si un combat devait se produire, il faudrait au moins que la jeune femme puisse se sauver, esquiver les coups, user de sa petite magie – n'importe quoi, mais pas se figer de peur! En faite, elle souhaitait surtout ne pas avoir la mort de la femme sur la conscience. Elle décida quand même de lui tendre la main.

- Je suis Arialas Ishtarian.

La petite semblait connaître la politesse, elle se devait donc de lui retourner – c'est pourquoi malgré les nombreuses années qui semblaient les séparer, Arialas la vouvoyait. C'est aussi pourquoi elle se présenta en premier, au lieu de simplement demander impunément son nom à l'inconnu. Parce que bon, surtout s'ils devaient faire équipe, ce n'était pas pratique de l’appeler chose ou petite – et très impoli d'ailleurs. Bien sûr, en disant son nom, elle espérait ainsi avoir le sien en retour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Emmëlire

avatar

Messages : 37
Expérience : 76
Age : 19
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 21
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Femmes de raison (Quête) - Arialas Ishtarian et Aliénor Emmëlire   Mer 10 Fév - 17:54

J'ai pensé l'avoir surprise durant un court moment, étant donné qu'elle ne contesta pas directement. Elle fut probablement étonnée que j'ose l'aborder. Elle n'avait pourtant pas l'air si vilaine que ça, j'en étais sure.
Elle se reprit enfin pour me demander si j'étais certaine de vouloir entreprendre une quête de ce genre. Un peu comme si elle s'inquiétait à mon égard, bien qu'elle n'avait pas de raison, ce qui me confirma qu'elle avait un bon fond malgré son apparence qui pouvait effrayer. Je lui souris, tout en déclarant :

« - Certes, je n'ai pas l'habitude de fréquenter ce genre d'individus. Mais la vie d'un jeune enfant est peut être en jeu, et puisqu'il n'y a personne d'autre de plus compétent pour s'en occuper, je me dévoue. »

Il est vrai que l'idée de devoir faire face à des bandits ne m'était pas des plus agréables à penser. J'aurais même préféré ne jamais avoir à croiser ce type de personnes. Mais j'étais comme poussée par une envie, un besoin de connaître la vérité, de retrouver cet enfant, et si possible même, de le raisonner. Je pensais que tant que je ne saurais pas ce qu'il se trame exactement, je serais incapable de dormir sagement, ou de me regarder dans la glace. Cela pourrait paraître exagéré pour certains, moi-même je ne comprenais pas pourquoi j'étais si touchée par la situation. Peut être que je le découvrirais par la suite, qui sait.

Elle me tendit la main, tout en se présentant. Elle se prénommait Arialas. C'était un prénom que je n'avais encore jamais entendu de toute mon existence. Un prénom original, ma foi, et qui collait exactement à l'image que je me faisais de cette femme pour le moment. Mais mieux valait ne pas se fier trop vite sans connaître la personne, quand bien même elle faisait bonne impression sans pour autant jouer un rôle.

« - Enchantée, Arialas. Je m'appelle Aliénor Emmëlire, ravie de faire votre connaissance. Je vous promets que je ne serai pas un fardeau. » Répondis-je tout en lui tendant moi aussi la main.

Elle avait une poigne bien plus forte que la mienne. C'en était plutôt rassurant : Quitte à ce que cela tourne mal, j'étais en compagnie d'une personne qui saurait probablement réagir comme il se doit.
Suite à cela, j'attrapai la fiche concernée sur le panneau d'affichage, sans pour autant savoir quoi en faire. Je restai ainsi, face à la jeune femme aux longs cheveux violets, le papier entre mes deux petites mains, un air perplexe se dessinant sur mon visage.

« - Je vous avoue que je ne sais pas trop par où commencer, je n'ai pas l'habitude de faire ce genre de choses. » Ris-je d'un air gêné.

_________________

Fiche technique - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arialas Ishtarian
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 270
Expérience : 390
Age : 23

Feuille de personnage
Écus: 611
Réputation: +1
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Femmes de raison (Quête) - Arialas Ishtarian et Aliénor Emmëlire   Ven 12 Fév - 3:52

La jeune femme répondit à la main tendue de sa compère, déclinant du même coup son nom. Elle termina ensuite sur une promesse – Arialas espérait que ce n'était pas que du vent et qu'elle la tiendrait, sa promesse. Puis, la petite reporta son attention sur le panneau d'affichage, empoignant l'affiche et... resta figée en rigolant. Aliénor avoua ne pas savoir que faire pour la suite... Pourquoi avoir acceptée la requête dans ce cas? La guerrière ne put réprimer un léger soupir avant de prendre le bout de papier des mains de son Alliée du Nord.

- Déjà, le mieux serait de commencer par aller voir la version de l'histoire du père... C'est dû moins la partie la moins dangereuse.

Entre la version des faits d'un parent et celle d'un bandit... C'était effectivement plus simple de commencer par la première option – même si les supposés brigands pouvaient être considérés gentils, à répartir les richesses plus équitablement. Bien sûr, cela restait du vol, un crime, mais Arialas pouvait effectivement comprendre cela – elle avait horreur des privilèges de naissance, des nobles qui avaient tout sans lever le petit doigt. Souvent, c'était au détriment de la basse société en plus... De toute façon, notre duo n'était pas là pour juger ces gens, mais bien pour éclaircir une situation complexe. Regardant les informations sur la fiche, la borgne se mit en route, la petite sur les talons. Durant la marche, Arialas essaya d'amorcer une discussion, mais elle n'était pas très douée pour cela... D'habitude, c'était plutôt Meltiel qui parlait et elle qui écoutait. Ne sachant pas du tout quoi dire, de quoi jaser, elle s'enquit des aptitudes de sa nouvelle connaissance, de façon à prévoir un plan de match pour la suite. Elle hésita légèrement sur les mots, ne souhaitant pas l'offenser.

- Alors... Si ça devait tourner mal, est-ce que tu sais te défendre? Courir vite?... Des illusions peut-être?

Arialas leva les yeux au ciel lors des derniers, espérant fortement qu'Aliénor ne possédait pas ce genre de pouvoir. De toute façon, peu importait ses pouvoirs – ou son absence de pouvoir – maintenant, puisque la guerrière avait accepté qu'ils fassent la quête ensemble. Après quelques minutes, ils arrivèrent finalement devant la maison du paternel. Cognant à la porte, ils n'obtennèrent aucune réponse. L'homme pouvait être absent, c'était une possibilité, mais Arialas cogna de nouveau, espérant un résultat différent. Finalement, alors qu'ils s'apprêtaient à repartir, un grognement humain se fit entendre – clairement, cette personne ne semblait pas heureuse de se faire déranger. D'ailleurs, celui-ci ne prit même pas la peine d'ouvrir la porte et hurla simplement pour se faire entendre.

- Qu'est-ce que vous me voulez?

D'après le ton de la voix, l'homme qui la portait semblait être d'un fort gabarit et surtout pas très sobre. Bon après, cela ne voulait pas dire grand chose sur la personnalité du commanditaire – croyant s'être faite kidnapper son fils, il était bien normal qu'il soit possiblement en peine et noie cette même peine/frustration dans l'alcool.

- Nous sommes ici pour répondre à votre requête.

Le silence se fit un moment. Perplexe, Arialas jeta un regard à Aliénor, qui ne semblait pas vraiment plus à l'aise que son aînée. Finalement, un léger grincement se fit entendre pendant que s'ouvrait tranquillement la fameuse porte, dévoilant le père d'un enfant brigand.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Emmëlire

avatar

Messages : 37
Expérience : 76
Age : 19
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 21
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Femmes de raison (Quête) - Arialas Ishtarian et Aliénor Emmëlire   Sam 20 Fév - 13:32

J'étais à la fois contente d'avoir pu trouver quelqu'un avec qui passer un moment, et en même temps rassurée qu'elle n'ait pas déclinée ma proposition. Il n'était pas donné à tout le monde de consacrer un peu de sa journée à un étrange et en particulier pour accomplir une tâche ensemble sans mêmes connaître les spécificités de l'autre. En soi pour elle, c'était déjà facilement identifiable : Elle savait indéniablement se défendre et comment s'y prendre pour ne pas se faire déranger. Arialas avait d'ailleurs pris les devants en menant les simples préparatifs et en ouvrant la marche pour nous diriger au lieu de rencontre approprié.
C'est alors qu'elle me demanda sur le chemin ce que je savais faire si jamais cela tournait mal.

« - Oh, ne vous en faites pas pour moi. Je pense que je saurai... Improviser le moment venu. » Répondis-je sur un ton convaincant, bien que pas encore totalement consciente de la situation.

Je n'étais pas la plus agile de toutes les femmes, et la magie ne me servait qu'à soigner, voire à protéger à ce jour. Mais peut être qu'il valait mieux ne pas lui en parler pour le moment, histoire qu'elle ne tourne pas les talons pour trouver un meilleur partenaire. J'étais trop déterminée pour laisser passer une telle occasion.

Nous continuâmes à marcher, et même si la causette n'était pas particulièrement au rendez-vous, l'atmosphère était agréable. Silencieuse, la marche n'en était pas moins dérangeante. Après tout, nous étions réunis dans l'unique but d'accomplir une mission ensemble.
Je me contentai de la suivre dans un rythme de marche que je n'avais pas l'habitude de prendre. J'étais plutôt du genre à traînasser longuement dans les ruelles, en regardant tout autour, facilement impressionnée par tout ce que je pouvais voir qui sortait ne serait-ce que légèrement de l'ordinaire.

La promenade prit rapidement fin lorsque nous nous arrêtâmes devant une petite maison, ma foi, plutôt humble. La jeune femme aux cheveux violets frappa une première série de fois à la port, mais en vain. Elle répéta l'action, ce qui éveilla une certaine personne, visiblement mécontente d'avoir été appelée. Elle hurla une simple phrase pour demander ce que nous souhaitions, et Arialas lui accorda une réponse plus rapidement qu'il ne le fallait pour le dire.
Un long silence prônait, indiquant que la personne était sans doute encore en train de réfléchir sur ce qu'elle était censée faire. Ma partenaire et moi nous lançâmes un regard. Elle avait l'air aussi dubitative que moi. Peut être fallait-il que j'agisse moi aussi, histoire de ne pas la laisser complètement seule.

L'homme arriva alors. On aurait dit qu'il venait de sortir d'un sommeil dans lequel il serait bien resté. Ses cheveux donnaient l'aspect "saut du lit", parfaitement en accord avec son pull assez mal ajusté, ou son odeur de bière à la limite du supportable. J'entamai alors la conversation à mon tour, sur un timbre de voix doux et apaisant.

« - Pardonnez-nous de vous déranger, Monsieur. Nous sommes ici pour répondre à votre demande. »

Je parlai d'une manière lente mais claire. Je voulais qu'il soit suffisamment serein pour répondre de manière efficace, mais il n'avait pas l'air très réceptif à ma tentative, continuant de me dévisager avec une mine à la fois dépitée et complètement ailleurs. Je poursuivis quand bien même :

« - Nous venons vous demander quelques renseignements, si cela ne vous dérange pas. C'est au sujet de votre fils. »

Il était peut être toujours ivre, néanmoins il semblait redescendre petit à petit sur terre.

« - Je m'appelle Aliénor. Nous autorisez-vous à entrer un moment chez vous, pour discuter de tout cela calmement ? » Demandai-je poliment.

Il balbutia quelque chose que je fus incapable de comprendre, même en réfléchissant intensivement en repassant les sons dans ma tête. Toutefois, il ouvrit légèrement plus la porte pour que nous puissions entrer à l'intérieur. Je regardai Arialas, confiante, tout en lui demandant du regard si elle approuvait l'idée.

_________________

Fiche technique - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Femmes de raison (Quête) - Arialas Ishtarian et Aliénor Emmëlire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Femmes de raison (Quête) - Arialas Ishtarian et Aliénor Emmëlire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arialas Ishtarian
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Les femmes noires au pouvoir ...
» Débat: Et si Marx avait raison?
» Vraie Raison du Départ de Batista

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Vesperia :: Dissri-