AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sang bleu et rires jaune. {Isaac et Godfrey}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Godfrey Lenoir

avatar

Messages : 50
Expérience : 89

Feuille de personnage
Écus: 477
Réputation: +2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Sang bleu et rires jaune. {Isaac et Godfrey}   Lun 8 Fév - 15:15

Depuis peu, des constructions se faisaient dans la petite et calme ville de Jouvence. L'avancée des travaux pour la nouvelle Forge et celle de l'écurie vont bon train. En attendant de me remettre aux soucis quotidiens d'un dirigeant surtout en période obscure comme celle où on est plongé, je m'accorde un répit en observant cela. Je suis assis à la terrasse de l'auberge, avec quelques gardes de repos et d'autres personnes qui ne sont pas au champ ou au travail. Un petit attroupement dont le but est de converser, dans la limite du respect, pour renforcer les liens qui nous unissent et qui sont importants dans notre cas.

Je suis conscient qu'il est dur de garder le morale même après un an suite au cataclysme. Les malandrins sont toujours un fléau qui menace de nous faucher du jour au lendemain s'il leur venait l’idée de se coaliser, il y a des problèmes de ressources, même si cela va s'améliorer avec l'alliance que l'on a fait et la formation des fondations de la grande baronnie et pour couronner le tout, la faune semble agitée dernièrement.

Après avoir fini une bonne pinte, un éclaireur vient me notifier qu'il a vu l'escorte du baron Chevauche-Tempête qui approche. Ce n'est pas une surprise puisqu'il a la bonne initiative de prévenir de ses venues, mais il est tout de même en avance par rapport à nos prévisions. Ainsi, je vais m'assurer que sa chambre est préparée et que les autres dispositifs sont en place. Une fois tout cela fait, je me fais aider pour enfiler mon armure et vais à sa rencontre. C'est une habitude que j'ai pour éloigner les bandits de nos convois, la vue d'une armure lourde et d'archer et lancier monté à tendance à les dissuader de faire une bêtise qu'ils regretteraient. Mais c'est aussi par courtoisie, c'est tout de même notre allié.

Ainsi, nous allons à sa rencontre, le porte-étendard faisant flotter haut les couleurs de la grande baronnie pour une raison évidente. Celle-ci a comme particularité de porter un pégase signe de ma famille, signe particulier lier a notre baronnie ce qui est une idée d'Isaac pour rendre à la fois cohérente dans l’ensemble et unique chacune de nos futures provinces. Une fois proche c'est avec un grand sourire que je retire mon heaume et accueil comme il se doit l'homme qui a tant fait pour nous.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Chevauche-Tempête

avatar

Messages : 97
Expérience : 266
Age : 26

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Sang bleu et rires jaune. {Isaac et Godfrey}   Lun 8 Fév - 17:19

Aider les gens, c'est bien. Ça donne le sourire, ça allume un petit feu dans le cœur, ça donne des papillons dans l'estomac et ça fait des sentiments tout doux et moelleux. Mais il y a une chose qu'aider les gens ça ne fait pas : mettre un steak dans une assiette. Isaac, à défaut d'être gentil, était une personne assez généreuse. Depuis l'alliance avec Jouvence, il avait pris peu et donné beaucoup. Il lui semblait donc de bon aloi d'aller voir un peu à quoi ses ressources servaient. Pas qu'il n'avait pas confiance en Godfrey, loin de là. Il savait juste que les braves gens de Falcard voulaient savoir.

Avec sa plus belle plume, Isaac avait notifié le baron de Jouvence d'une visite prochaine. Rien de plus que de la courtoisie, voir comment la vie se passait à Jouvence. Pas de quoi fouetter un chat.

Bien évidement, Isaac n'était pas le genre de personne à gâcher des voyages. Au lieu de monter une vraie escorte de noble comme on aurait pu s'y attendre, le baron de Falcard profita d'un voyage de main d’œuvres vers le village montagnard pour partir. C'est donc assis sur une carriole de bois coupé que le vaillant baron de Falcard chevaucha gaillardement vers la belle Jouvence. Le voyage se fit tranquillement. Il était accompagné de quatre paysans qui faisaient le voyage vers Jouvence pour remplacer quatre falcais qui y travaillaient depuis le début de l'accord.

Ils avaient décidé de ne pas mettre plus de gardes. Les quatre loulous qui voyageaient était battis comme des armoires à glace, avec des jambes larges comme des troncs et des mains qui, Isaac en était sur, pourraient aisément faire le tour de sa tête. C'est lui qui devait assurer la sécurité du convoi mais, a son avis, la carrure des quatre gaillards faisait sûrement plus peur aux bandits que toutes les épées qu'il aurait pu brandir. Tant mieux, dans un sens. Le voyage se fit sans accrocs et bien vite, Jouvence fut en vue. Il y avait une petite foule qui l'attendait. Isaac grogna. Ils faisaient quoi là, au lieu de travailler. Si ils avaient du temps à perdre, Isaac pouvait aisément leur trouver de quoi s'occuper.

Cependant, c'est avec le sourire qu'Isaac arriva à Jouvence. Ces gens avaient besoin de se sentir appartenir à quelque chose de plus grand qu'eux. Et puis, au fond, se faire accueillir comme une rockstar avait quelque chose de bon. D'un geste gracile, il descendit de la carriole et s'avança vers le grand roux en armure.

« Je vous en prie, appelez moi Isaac. Nous sommes tous égaux dans ce bateau. Et c'est, de même, toujours un plaisir de venir vous voir. »


Tel un véritable homme politique, Isaac alla ensuite voir la petite foule qui était venu l’accueillir. Il salua le porte-étendard par son nom et serra quelques mains. Il est toujours bon de sembler accessible. Il retourna auprès de Godfrey.

« Il est bon de voir que votre peuple se porte bien Godfrey. Cela fait chaud au cœur. »

Isaac posa sa main sur l'épaule armurée de son camarade et lui adressa un sourire.

« Bon, et si nous allions voir cette forge dont vous m'avez tant parlé ? »

Business is business.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godfrey Lenoir

avatar

Messages : 50
Expérience : 89

Feuille de personnage
Écus: 477
Réputation: +2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Sang bleu et rires jaune. {Isaac et Godfrey}   Lun 8 Fév - 18:50

Maintenant qu'ils l'on accueillit, les bons gens de Jouvence se dispersent. Certains ont mieux à faire, d'autre veulent au moins donner l'illusion d'être dans ce même cas, mais ne le montreront aucunement bien évidemment. Le baron mérite un accueil digne de sa personne, mais qui ne sera jamais à la hauteur de tout ce qu'il a fait pour cette ville et de ses habitants sans même être l'un des leurs. L'atmosphère est moins tendue que lors de sa dernière visite, bien que tout ne soit pas idyllique, loin de là, les choses s'améliorent. Il y a même des enfants qui jouent dans les rues sous le regard inquisiteur d'un parent ou d'une surveillante au cas où quand même.

Il me demande de l'appeler Isaac, je ne sais pas si j'arriverai à être aussi familier avec lui, même si ça serait aussi certainement un gain fou de temps et de paroles. Quelques paroles échangées plus tard, on vas aller voir l'avancement des travaux de la forge. Normal dans un sens, il a contribué à sa construction tout de même. Avec un sourire je l'invite à me suivre.


Étrange, une chaleur émane pourtant de l'édifice et une lumière qui montrent qu'il y a du feu à l'intérieur. Je prends un pas légèrement plus rapide pour constater qu'un homme de forte carrure a activé les hauts fourneaux, accompagné de l'ancien forgeron qui ne pourra plus exercer son art puisqu'il a perdu un bras et la parole pendant le cataclysme. Le plus jeune, bâti comme un golgoth émit un rire gras avant de prendre une posture plus solennelle après avoir reçu un coup de cane du plus vieux droit dans le genou, l'appelant à plus de mesure certainement.



La propreté toute relative des lieux montre qu'ils s'activent à faire fonctionner ce lieu chaud comme le souffle du dragon depuis quelques heures au mieux et maintenant qu'elle a cette température des plus insoutenable ils vont pouvoir exercer leurs arts. Proche de l'enclume se trouve les armes qu'Isaac avait apporté à sa première visite et qui attendent d'avoir une nouvelle vie qui arrivera certainement dans les heures ou les jours à venir.


Bien que les dessins soient particulièrement grossiers et les prototypes assez... Particulier, presque artistique dans sa difformité, mais qui montre une ébauche réaliste de ce que donnera la future armure du baron de Jouvence quand ils pourront la retravailler ainsi que l'équipement de la garde de la ville.



Alors que je regarde un contenant rempli d'une matière doré, mais moins intensément que l'or, tout en lui ressemblant, le forgeron anticipe ma question avec un zèle qui ne plaît pas à l'ancien à ses côtés et qui lui a fait savoir avec un autre coup de cane discret.



Gofannon désigne en fait le duo, ils sont les Gofannon pères et petit-fils, taillé dans la pierre l'un comme l'autre en apparence. Les prototypes en eux-mêmes montrent des pseudo-armures plus travaillées, plus résistantes et qui a aussi et surtout le mérite de ne pas avoir la forme reconnaissable et les couleurs de Galdion. Maintenant que la grande baronnie est née, il faut savoir aller vers l'avenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Chevauche-Tempête

avatar

Messages : 97
Expérience : 266
Age : 26

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Sang bleu et rires jaune. {Isaac et Godfrey}   Lun 8 Fév - 20:54

D'un œil scrutateur et averti, le baron de Falcard examina ce qu'il pouvait voir de Jouvence. Globalement, la ville semblait être bien gérée. Les rues étaient propres et bien aérées, les gens occupés. Bien. On pouvait entendre le léger bourdonnement d'un village qui vit, que ce soient les cris des enfants qui jouent ou le claquement régulier des coups de marteau des réparations. Il avait l'air d'y faire bon vivre, pour une ville dans un mode qui avait subi le Grand Cataclysme.

Ils arrivèrent assez vite à la forge. Forge, le terme était peut être encore un peu galvaudé. Il y avait un fourneau, du matériel, mais le bâtiment était encore loin d'être achevé. Dans un sens, c'était logique. Il faut laisser le temps au temps. Cependant, Isaac ressentit quand même un léger pincement au cœur. Tout était trop lent. C'était ce genre de moment où il voulait hurler contre l'univers d'être aussi lent.

Godfrey commença a discuter avec une montagne de chair et un vieil homme handicapé. Isaac était impressionné par le gabarit du forgeron. Certes, il venait de voyager avec des forces de la nature, mais là, ils étaient dépassés. Isaac se demanda si lui serrer la main serait une bonne idée. Il avait l'air d'être le genre d'ogre capable de vous broyer la main sans le vouloir. Il écouta la conversation d'une oreille distraite. Il semblerait que cela parle de plans pour Isaac ne savait pas quoi. Un truc peint avec de la pyrite. Ostentatoire. Les prototypes qui jonchaient l'établi laissaient sous entendre que l'on parlait armure. D'un ton amusé, Isaac ne put s’empêcher de faire une remarque.

« Ah, je vois qu'on a enfin décidé d'abandonner ce vilain violet. Vraiment une couleur pas très jolie, si vous me permettez. Trop de mauvais souvenirs. »

Isaac s'avança en se faufilant entre les golgoths et serra la main du forgeron. Étrangement, sa poigne était douce, malgré la rugosité de sa peau. Il devait y avoir une certaine logique derrière cela. Vraisemblablement, le travail de forgeron ne pouvait pas se réduire à frapper comme un âne bâté sur le fer chaud. Il se dirigea ensuite vers le vieil homme et serra doucement sa main restante. Au contraire de son fils, le père Gofannon n'avait que faire de la délicatesse et écrasa la main du baron. Isaac n'en laissa rien paraître. Pas question de perdre la face.

« Messieurs, c'est un plaisir de vous rencontrer. Je ne doute pas que vous rendrez à mes belles leur éclat d'antan. »

Isaac pointa du visage le tas d'épées, façon discrète de se présenter. Cultiver une façade de simplicité était une chose importante pour Isaac.

« Bon travail en tout cas. J'espère que les locaux seront bientôt terminés, que vous puissiez travailler dans les meilleures conditions possibles. »

Isaac se retira vers les porte. Il faisait affreusement chaud dans forge et, depuis ses escapades à Dissri, le baron avait du mal à supporter la chaleur. Il salua les forgerons de la tête et sortit. Une fois à l'extérieur, il poussa un long soupir et s'épongea le front.

« Ah, funérailles. Mon royaume pour un verre glacé. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godfrey Lenoir

avatar

Messages : 50
Expérience : 89

Feuille de personnage
Écus: 477
Réputation: +2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Sang bleu et rires jaune. {Isaac et Godfrey}   Lun 8 Fév - 21:36

Isaac comprend que je vais enfin abandonner le pourpre mauve de mon unité de Galdion et le fait savoir. Les deux forgerons ne savent pas trop comment réagir alors que je me mets à éclater de rire. Effectivement, il est enfin temps pour moi de laisser ce passée de côté et de me tourner vers l'avenir.


En disant cela, je me tourne vers une représentation de l'emblème de la grande baronnie représenté sur mon pavois qui est et restera ici pour être réparé. Je me laissai aller à un léger temps de réflexion sur ce que j'ai vécu et ce que j'ai encore à faire avant de redonner un peu de paix à des gens qui le mérite amplement. Enfin soit, le plus important est qu'ils sont en vie et que je fais tout mon possible pour leur apporter à eux, leurs enfants et leurs futures descendances une vie meilleure.

On les laisse, a ce moment-là mon confrère semble presque plus souffrir de la sécheresse créée par cette fournaise que moi qui suis en armure. En fait, je vais avoir besoin d'une chope d'eau froide et d'un bon bain pour me sentir mieux, mais on va faire cela dans l'ordre. Je fais signe à Isaac de me suivre, en passant il peut voir aussi que l'écurie est en bonne voie d'être fini. On a une chance énorme d'avoir des chevaux dressés, encore plus d'en avoir de quoi remplir une écurie en ces temps sombre.

Une fois passé à côté et que j'ai salué les gens qui s'en occupent, on va tout naturellement vers l'auberge. Une fois arrivé, rien qu'a nos têtes rougies par la chaleur le tenancier comprend immédiatement ce dont on a besoin et sans avoir besoin de le demander, suite à un salut il fait promptement chercher un salutaire liquide rafraichissant pour nous.


En même temps d'ici il aurait aussi tout aussi bien pu voir qu'effectivement on y était, lui où une de ses serveuses d'ailleurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Chevauche-Tempête

avatar

Messages : 97
Expérience : 266
Age : 26

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Sang bleu et rires jaune. {Isaac et Godfrey}   Lun 8 Fév - 23:01

Après la forge, petit passage par l'étable. C'est à cet instant qu'Isaac comprends pourquoi la forge n'est pas finie. Forcément, vu leur petit élevage de chevaux, il était logique que la construction de l'étable soit prioritaire. Dans le monde dans lequel le dragon les avait plongé, avoir des chevaux était un luxe en soi. Il était impératif de les maintenir en bonne santé. Et puis, laisser des animaux dans le mal n'était pas acceptable. Malheureusement, ce n'était pas de bêtes de course dont disposait Jouvence. C'était compréhensible. La plupart des chevaux de pedigree étaient morts dans la destruction des écuries royales et autres lieux de pouvoir. Le reste, ceux qui avait réussi à échapper à une mort douloureuse s'était bien vite éloigné des villes. Pendant son séjour à Dissri, Isaac avait par exemple entendu des histoires de troupeaux de magnifiques pur sang voyageant dans le désert.

Les deux confrères saluèrent les quelques badauds dans la rue. Décidément, le temps libre n'était pas en manque à Jouvence. Il faudrait qu'il en parle à Godfrey. Après encore un peu de marche, ils arrivèrent enfin à la taverne, bénie soit la Déesse. D'un pas lourd, Isaac se dirige vers une table dans un coin et s'écrasa sur la banquette. Il ferma les yeux quelques secondes, jusqu'à ce que la voix du tavernier le ramène au monde des vivants.

« Bonjour mes seigneurs. Vous avez visité la forge, n'est-ce pas ? »

Perspicace le vieillard. Isaac passa son regard par la fenêtre et put se rendre compte qu'on voyait la forge d'ici. Perspicace ou observateur. Quoi qu'il en soit, il avait apporté une carafe remplie d'eau fraîche. Avec une certaine délectation, Isaac regarda la condensation sur l’extérieur du pichet. Il pouvait déjà sentir le liquide frais descendre dans son gosier et rafraîchir son petit être surchauffé. Il avala une petite gorgée du liquide, profitant avec délectation de la fraîcheur qui se diffusait en lui. Une fois la gorgée avalée, il prit la parole, un sourire aux lèvres.

« Effectivement mon ami, effectivement. Du travail admirable d'ailleurs. Les deux … Gofannon, si je ne m'abuse … De sacrés personnages. Je suis impressionné, vraiment. »

Bon, si il est vrai qu'Isaac était impressionné, il ne l'était pas tant que ça. Pour lui, c'était normal que Godfrey s'entoure de personnes douées et de qualité. Un bon chef se reconnaît par le talent de ses subordonnés après tout. Isaac but une autre gorgée. La soif commençait doucement a disparaître. Parfait.

« Cela me fait plaisir de voir que la restauration de Jouvence avance vite. C'est un objectif impératif dans la solidification de notre projet. Pouvoir montrer que nous sommes capable de donner des conditions de vie décentes aux gens est une bonne chose. »

Isaac se massa le menton, pensif.

« Nous n'avons pas de droit spécial pour décider de devenir un territoire séparé. Je veux dire, aucun de nous n'est de sang royal. Même baron, c'est un petit titre. Notre seule chance de nous en sortir, c'est de montrer qu'on est sérieux. »

Isaac finit son verre.

« Vous savez Godfrey, je pense que dans un sens, nous avons la meilleure situation possible. Avec notre obligation de résultat, on ne peut pas échouer. Je veux dire, le simple fait d’exister signifie que nous pouvons réussir. Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire. Ceux qui ont un … « vrai » droit sur les terres risquent de se sentir intouchables. D'être dans une situation où quoi qu'ils fassent, ils obtiendront ce qu'ils veulent. C'est là notre chance. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godfrey Lenoir

avatar

Messages : 50
Expérience : 89

Feuille de personnage
Écus: 477
Réputation: +2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Sang bleu et rires jaune. {Isaac et Godfrey}   Lun 8 Fév - 23:35

Effectivement, cette eau fraiche qui nous est amenée se révélera salutaire. Surtout pour moi qui suis dans une tenue ou la moindre minute de plus aurait pu me faire finir au sol inconscient... J'ai pris la sale habitude de me promener trop souvent avec cette carapace de fer, mais le manque de sécurité me contraint à cela. Je l'avais déjà quand j'étais face puis sous la bannière de Galdion... Perdre un supérieur est très mauvais pour le moral, si Jouvence perdait son Baron j'imagine qu'ils auraient du mal... Non, si je devais disparaitre, il y a des personnes pour prendre la relève finalement, ce n'est pas une personne qui fait d'une ville ce qu'elle est, je ne suis qu'un guide, pas un sauveur loin de là.

Ainsi j'écoute celui dont je suis devenu l'égal en quelques sortes. Ce n'est pas une question de rang, mais d'effort et de persévérance. Ensemble entre Falcard et Jouvence on essaye et réussit petit à petit à se relever de cette catastrophe. Bientôt, nous serons plus encore et j'espère pouvoir donner un avenir radieux à ceux qui nous succéderont. Je n'ai pas peur du regard que portent les autres sur moi, mais j'aimerai quand même un peu être reconnu plus tard comme celui qui a aidé à reconstruire le monde, pas celui qui encore avant l’unifié de la pire des façons.

Il parle alors de territoire, de sang royal... Au fond, tout ceci n'a plus aucune valeur depuis le cataclysme et si le dragon a pu faire beaucoup de tort, bâtir un lendemain sur ces cendres doit être l'occasion de ne pas répéter les mêmes erreurs.


La méritocratie en quelques sortes. Je ne sais pas si c'est la meilleure voie, mais je préférerais voir des gens élus pour leurs actes et non pour de vagues notions comme le lignage ou autre. Mais dans un autre sens est-ce que c'est une vraie solution ? J'imagine qu'il n'y a pas de système parfait n'est-ce pas ?

La méritocratie en quelques sortes. Je ne sais pas si c'est la meilleure voie, mais je préférerais voir des gens élus pour leurs actes et non pour de vagues notions comme le lignage ou autre. Mais dans un autre sens est-ce que c'est une vraie solution ? J'imagine qu'il n'y a pas de système parfait n'est-ce pas ?


Je suis peut-être baron, mais je suis bien placé pour dire que relever une ville et protégé des gens, les aider à garantir leur survie malgré leurs propres manques d'espoir est une chose qui demande beaucoup de dévotion. Je ne suis peut-être pas le plus fin stratège, le meilleur régent qui peut exister, mais au moins j'ai prouvé ma bonne foi et ma loyauté par rapport à ceux qui croient en moi et que je n'abandonnerai sous aucun prétexte.


Si tel est le cas, alors je mourrai certainement en essayant n'est-ce pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sang bleu et rires jaune. {Isaac et Godfrey}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sang bleu et rires jaune. {Isaac et Godfrey}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sang bleu et rires jaune. {Isaac et Godfrey}
» Jenaël Relation's
» L'atelier d'Aranwë
» [Attaque] Brûler/Couper les buissons.
» Une forêt de sang bleu (PV Reine Chrysalis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Les Ellès-