AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pris au dépourvu (Quête) - Meltiel Wälle et Aliénor Emmëlire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliénor Emmëlire

avatar

Messages : 37
Expérience : 76
Age : 19
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 21
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Pris au dépourvu (Quête) - Meltiel Wälle et Aliénor Emmëlire   Mer 3 Fév - 19:27

La quête:
 

Pris au dépourvu

L’atmosphère nocturne avait calmé les habitants du village et adouci l’animation qui s’était présentée à moi dès l’aurore à Dissri. La majorité des individus avaient regagné leurs foyers respectifs, même s’il n’était pas rare de rencontrer plusieurs passants à l’heure actuelle, et même de se retrouver « coincé » dans une petite ruelle face à un groupe de personnes encore en train de discuter, accompagnés par les quelques lanternes orangées et les faibles lueurs des étoiles blanches.
 
Après avoir exploré de fond en comble la nouvelle cité qui s’offrait à moi, je m’étais permise de me reposer dans une taverne, tranquillement, en attendant que la nuit tombe. J’avais trouvé différentes auberges dans lesquelles je pouvais éventuellement passer la nuit, cependant je commençais à tomber à court de monnaie, et il me fallait économiser un maximum histoire de pouvoir me nourrir autrement que par des récoltes superflues de fruits ou végétaux présents dans les forêts. Ou alors, je pouvais poursuivre mes récoltes et dormir dans un endroit ne serait-ce qu’un peu confortable. Dans les deux cas, je ne pouvais plus me permettre le luxe de dormir sous un toit et d’acheter de la nourriture çà et là.
 
Quoiqu’il en soit, il était temps de me décider. Je commençais à somnoler, assise bien ancrée sur l’une des chaises tressées de ce bâtiment de fête au décor rustique. Je me levai en sursaut, poussée par une prise de conscience soudaine. Je ne pouvais pas me permettre de m’endormir ainsi face à autrui. Je me rendis ensuite au comptoir pour régler le petit repas que j’avais commandé, et sortis rapidement tout en rabattant mes cheveux en arrière et en m’enfouissant plus profondément dans ma longue cape noire à capuche. Il ne faisait pas particulièrement froid, j’avais juste été surprise par un vent plus frais que ce que j’avais imaginé.
 
Je me trouvais à présent dans ce que l’on pourrait qualifier de centre-ville. Il y avait là une foule encore bien imposante malgré le crépuscule qui s’était couché depuis un moment. Quoiqu’il en soit, je me frayai un chemin bien plus aisément qu’en journée afin de déboucher sur l’une des sorties qui mènerait à une auberge. Car oui, au final, je m’étais décidée à dormir non pas à la belle étoile, mais sur un lit à priori moelleux, pour le plus grand bien de mon dos épuisé par le long voyage des Ellès jusqu’ici.
 
Une silhouette s’était démarquée dans le banc humain, paraissant un peu plus agitée que les autres, celles-ci semblant calmes voire quasiment immobiles comparé à lui. Il était vêtu d’une tunique au bleu foncé et terne. Ils avaient les cheveux déstructurés, d'un brun aussi sombre que l'écorce d'un arbre. J’étais alors incapable d’entendre ce qu’il disait, mais il semblait paniqué d’une certaine manière. Je décidai d’attendre un moment pour comprendre la situation.
 
J’aperçus le reste de sa tenue lorsque le peuple décida de libérer mon champ de vision, ce qui me permit de me rendre compte de l’urgence de la situation. Son pantalon en lin blanc était déchiré au niveau de sa cuisse gauche, présentant des marques de griffures assez profondes.
 
« - J’ai besoin d’aide, que quelqu’un nous aide, je vous en prie ! » Avait-il supplié.

Jusqu’ici, aucune réaction. Les gens se contentaient de rester tétanisés lorsqu’ils s’en rendaient compte et apercevaient la blessure ensanglantée de l'individu. Je ne pouvais simplement pas rester à regarder, alors que je pouvais encore aider, du moins tant que je n'aurais pas à combattre ce qui lui avait fait ça. J'accourus alors dans sa direction.

« - Que se passe-t-il Monsieur, que vous est-il arrivé ? » Demandai-je calmement.

Bien que rassuré par l'intérêt que lui portait enfin quelqu'un, il mit un moment avant de reprendre son souffle et son calme. J'avais le sentiment que ce qu'il allait me raconter ne risquait pas d'être le début d'un conte de fée.

« - Il faut que vous soigniez mes amis, ils... Ils sont... On a rien vu venir... Je vous en conjure, v-venez nous aider, on a besoin de vous ! Je vous récompenserai, parole d'honneur ! »

Il gémit ensuite, comme s'il s'était rappelé qu'une énorme plaie se trouvait désormais sur sa cuisse, laissant le fluide rouge s'échapper avec une aisance inquiétante. Bien que la proposition n'était pas nécessaire, elle n'était incontestablement pas de refus.

Je me tournai pour tenter de trouver une autre âme capable de m'aider dans cette tâche. Si les blessés étaient nombreux, j'aurais du mal à tous les soigner sans m'épuiser complètement. Et puis, je n'avais aucune expérience véritable, il fallait impérativement trouver quelqu'un qui en savait ne serait-ce qu'un peu plus que moi.

C'est alors que je m'avançai et toussotai quelques fois, afin de me préparer à parler de sorte à ce que le rassemblement puisse m'entendre clairement :

« - Mesdames et Messieurs, cet homme a grand besoin de votre aide ! Ses amis et lui nécessitent une assistance que je suis incapable de lui apporter seule. C'est pourquoi je vous demande à vous, si vous avez la capacité de l'aider dans son malheur, de répondre à votre devoir de citoyen, et de faire appel à votre sens de la solidarité ! Si quelqu'un parmi vous est en mesure de l'aider, il se verra récompensé pour ses actes de bienveillance. »

_________________

Fiche technique - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 26
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Pris au dépourvu (Quête) - Meltiel Wälle et Aliénor Emmëlire   Sam 6 Fév - 6:08

Je venais enfin de remettre le pied à terre pour la première fois depuis plusieurs semaines, voir mois. Lors de notre voyage en mer, j'avais totalement perdu la notion du temps, ma passion pour l'inconnu étant trop forte pour me soucier de ce dernier. La journée était déjà bien avancée quand je fis mes premiers pas dans le port de Vesperia, je ne manquai de saluer compagnons avant de disparaître dans la folle encore grouillante de ce bord de mer. La brise marine me chatouillait délicatement la nuque quand je choisis finalement de me diriger vers le centre de la ville dans l'espoir de me trouver une auberge décente pour la nuit, ne désirant pas  dormir dans les taudis que nous offrent les rues de la marina. La sensation de la terre sous mes pieds, l'odeur particulière de l'effort de masse ainsi que le bruit particulier des grandes villes m'avaient grandement manqué durant mon voyage, tellement que j'aurais facilement été capable de dormir dehors sous un ciel étoilé et baignant dans une symphonie urbaine. Par contre, j'avais largement l'argent pour me payer un bon lit et pourquoi pas m'offrir finalement une bonne nuit de sommeil, après ses mois passés à dormir sur un matelas de corde tressé.

Il ne s'agissait pas de ma première visite dans la capitale, je me retrouvai donc assez rapidement au centre névralgique de cette dernière. Je choisis de m'assoir un moment sur un banc avant de faire la sélection de mon prochain lieu de résidence temporaire. Je m'assis donc là, observant la masse de gens s'affairer au dernier préparatif avant que tous se retirent dans leur résidence pour la nuit. Je portai mes doigts à ma bouche dans l'espoir de faire venir Ambre jusqu'à moi, elle atterrit quelques instants plus tard directement sur mon épaule gauche. Lors de mon voyage j'avais eux tout le loisir de bricolé, je m'étais donc confectionné une épaulette en cuir pour ne pas que ma partenaire me blesse à chaque fois qu'elle voudrait se percher ainsi sur mon épaule. J'avais également confectionné un brassard lui permettant d'atterrir sur mon avant-bras en toute sécurité pour mon membre. J'étais loin d'un expert dans l'art du cuir, mais j'avais eux amplement le temps de faire plusieurs essais et s'était donc après plusieurs tentatives que j'en étais venu à se résultat qui me satisfaisait pour le moment, j'avais également été en mesure de gravé dans le cuir quelques feuilles qui symbolisait la maison de mon maître et par conséquent ma patrie le royaume d'Ellès. S'était totalement perdue dans mes pensées que je portai la main au-dessus de la tête d'Ambre la caressant presque  machinalement pour son plus grand plaisir, quand un cri me sortit de mes songes. Je ne compris pas l'ensemble du message, mais j'en compris les mots essentiels, quelqu'un avait besoin d'aide et selon le ton de la voix cela ne pouvait attendre. Je me levai donc d'un bond ce qui dérangea ma petite princesse à plume qui poussa un cri de mécontentement volant de façons stationnaire à mes côtés.

Je me dirigeai rapidement dans la direction de la voix suivie d'Ambre. Il s'agissait de la voix d'une jeune femme, moi fois très belle, devant elle, chancelant, un homme était debout la jambe gauche complètement recouverte de sang. Je me dirigea immédiatement vers l'homme qui faiblit au même moment, l'attrapant avant qu'il percute le sol, je le déposai ensuite délicatement dans l'espoir de pouvoir le soigner directement sur place, malgré la fable luminosité et l'insalubrité des lieux. Ambre se posa au même moment près de moi, je m'agenouilla faisant signe à mon assistante de gripper sur mon épaule pour ne pas qu'elle nuise à mon travaille. Je déchirai dans un premier temps le reste de son pantalon pour bien voir la plait. Je me tourna ensuite vers la femme, lui donna pour la première fois une lueur d'intérêt, en quête de réponse. L'homme étant maintenant inconscient, il n'allait certainement pas me les offrir et j'espérais que cette fille puisse le faire.  

- Vous êtes sa fille ? Où alors sa femme ? Peu m'importe, j'aimerais savoir comment tout cela est arrivé ?

Je l'écoutai d'une oreille attentive en continuant mon travail. J'étais loin d'être aussi expérimenté que mon maître, mais j'étais presque sûr que cette blessure avait été causée par un animal. J'apposai mes paumes sur celle-ci, laissant échapper une légère lumière bleutée. J'avais appris avec le temps à concentrer le flux de mon énergie magique, dans ce sens mes soins étaient beaucoup moins lumineux et surtout plus efficaces. Je me concentrai ensuite sur la cicatrisation et la fermeture de la plait. L'opération ne me prit qu'une dizaine de minutes, n'était pas pressé par le temps et la vie de l'homme pas en danger depuis que j'avais arrêté son hémorragie, je m'offris le luxe de faire un travail des plus soignés. Quand j'eut enfin terminé sa jambe était intacte comme si la blessure n'avait jamais existé, mais il restait toujours inconscient. Il avait simplement besoin de temps. Je me relevai essuyant mes genoux, j'interpelai encore une fois la jeune femme.

- Bonjour, je m'appelle Meltiel Wälle, aussi connu sous le nom de l'oiseau indigo d'Ellès. Je suis Mage blanc spécialiste en soin, cet homme est tiré d'affaire, mais il serait préférable qu'il ne reste pas ici. Il a besoin d'un endroit tranquille pour se reposer, tu veux bien m'aider ?                  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Emmëlire

avatar

Messages : 37
Expérience : 76
Age : 19
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 21
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Pris au dépourvu (Quête) - Meltiel Wälle et Aliénor Emmëlire   Sam 6 Fév - 17:24

Un jeune homme semblait avoir répondu à ma demande plus rapidement ce que j'imaginais. Une bonne chose, puisque plus nous attendions, plus nous risquions d'avoir du mal à aider les blessés. Il était jeune mais semblait tout de même savoir ce qu'il faisait, étant donné qu'il avait pris des initiatives très rapidement, comme si cela avait été un simple réflexe, voire même purement instinctif. Un oiseau à priori apprivoisé l'accompagnait, mais je fus incapable de trouver le nom exact de son espèce. Il fallait admettre que je ne m'étais jamais particulièrement attardée à apprendre chacune des espèces du monde animal. L'herboristerie était déjà bien assez vaste pour m'occuper durant les prochaines années de ma vie.

« - Vous êtes sa fille ? Ou bien sa femme ? Peu m'importe, j'aimerais savoir comment tout cela est arrivé. » Demanda-t-il simplement.

La question était tout à fait plausible, puisque nous ne nous connaissions pas. Néanmoins, cette demande me surprit dans un premier temps. Je répondis quand bien même, sur un ton sage et très calme :

« - Hélas, je ne connais pas plus cet homme que vous. Il n'a pas eu le temps de m'expliquer non plus ce qu'il se passe. Toutefois, je suis presque sure qu'il s'agit d'une attaque de bêtes sauvages, d'après sa blessure. »

Je m'inclinai alors près du corps de l'homme inconscient, soudainement prise de compassion envers cet homme souffrant. Le jeune garçon aux cheveux châtains s'occupa toutefois de lui bien plus vite que je n'avais été réactive. Une lumière bleutée très légère était libérée de ses paumes de mains contre la blessure. Il avait une certaine maîtrise de la magie, c'était évident. Les amateurs libéraient toujours plus de flux de lumière qu'ils ne guérissaient. Or, quant à lui, c'était l'inverse. L'énergie qui se libérait était focalisée sur les plaies. Il n'y avait ni surplus, ni de dispersion de l'énergie magique dans l'air. C'était bluffant.

« - Vous semblez manipuler la magie avec une telle aisance, c'en est remarquable. » Déclarai-je, stupéfaite et envieuse.

Il n'avait pas duré bien longtemps, mais il ne fallait pas traîner plus. Il se releva après avoir terminé et requérait désormais mon aide pour emmener l'homme en lieu sûr pour qu'il puisse se reposer. Il prit la peine de se présenter par la même occasion.

« - Enchantée, Meltiel. Je me nomme Aliénor Emmëlire. Je suis ravie de faire votre connaissance et je vous remercie pour votre aide. Toutefois, j'aurais encore besoin de vous pour sauver le reste de ses amis encore en danger. Ils se sont fait attaqués alors qu'ils campaient, ils doivent donc se trouver très probablement à l'extérieur des frontières de Dissri, même si cela ne doit pas être bien loin. »

Nous relevâmes doucement l'homme, ma foi, assez lourd, et le placèrent en vertical afin de pouvoir le déplacer tout en le maintenant sur nos épaules. Nous n'étions pas les personnes les plus robustes qui puissent exister, mais à deux, cela ferait très certainement l'affaire pour le porter, ou le traîner dans le pire des cas.

« - Nous pouvons l'emmener dans ma chambre d'auberge qui se trouve juste à quelques rues d'ici. Après cela, nous devrions nous hâter de trouver les autres victimes. Des soldats se sont probablement chargés de repousser les bêtes et de tenter de s'occuper des blessés. Peut être que nous pourrions demander la localisation exacte de l'attaque aux gardes frontaliers. »

_________________

Fiche technique - Présentation


Dernière édition par Aliénor Emmëlire le Dim 21 Fév - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 26
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Pris au dépourvu (Quête) - Meltiel Wälle et Aliénor Emmëlire   Lun 8 Fév - 6:25

La jeune femme se présenta à moi sous le nom de Aliénor Emmëlire, elle profita également de cette brève présentation pour me remercier. Je ne comprenais pas bien la raison de ces remerciement, elle ne connaissait pourtant pas cet homme et je n'avais fait que mon devoir. Ce n'était malheureusement pas tout, elle m'informa également que l'homme avait des amis qui avaient probablement subi le même sort que ce dernier. Il ne fallait donc pas perde plus de temps et être le plus réactif possible, chaque minute comptait. Une simple erreur et la vie de plusieurs personnes pouvaient être changées à jamais, je prenais bien sûr pour acquis que ces hommes dans la fleur de l'âge avaient toute une famille à leur charge, il était maintenant de mon devoir de les ramener auprès d'eux. Cependant, j'allais avoir besoin de l'aide de cette charmante jeune dame et également de celle d'Ambre et des capacités qui était propre à sa race.

Il fallait cependant bien commencer par quelques choses, notre duo improvisé souleva donc la pauvre victime de la nature sauvage. Il était beaucoup plus lourd que je ne l'aurais cru, bien évidemment comme à l'habitude j'avais sur estimation mes propres capacités, l'aide de ma nouvelle connaissance fut donc la bienvenue. Cette dernière ouvrit une seconde fois la bouche, elle m'informa qu'elle possédait une chambre dans les parages. Elle ajouta également que les soldats avaient probablement réussi à repousser les bêtes et qu'ils pourraient sans nul doute nous informer sur la position des rescapés. Je m'empressai de lui répondre nous avions déjà suffisamment perdu de temps en futilité.

- Très bonne idée guidée nous vers cette auberge et nous verrons pour les autres par la suite, il est important de penser à une seule chose à la fois, dans pareille situation ! Par contre, je doute que nous s'informer auprès des gardes est la meilleure des solutions et surtout la plus rapide.

Sur le chemin de l'auberge, je repensai à Ambre. Il ne faisait aucun doute qu'elle serait en mesure de nous informer sur la position des autres hommes et de façons beaucoup plus efficaces que la garde frontalière, car elle pourrait nous guider précisément sur les lieux. Je tendis alors mon bras protégé par mon brassard de cuir, qui heureusement était toujours valide. Je sifflai entre mes dents appellent Ambre qui se posa presque instantané sur ce dernier et je lui destinai ces quelques mots.

- J'ai besoin de toi ! Des hommes sont grièvement blessés près des murs de la ville, j'aimerais que tu les trouves pour nous et que tu nous guides vers eux. Montre-nous ce que célérité veux dire...

Je n'avais pas encore terminé ma phrase qu'elle avait déjà pris son envol. J'avais une totale confiance en sa compréhension de mes consignes et je savais qu'elle ne me décevrait pas. Pendant que ma partenaire survolait les alentours à la recherche des autres victimes de l'attaque, moi et Aliénore continuions notre route vers son auberge. Il ne fallut que quelques minutes supplémentaires pour enfin arriver devant la porte de cette dernière. Sans perdre plus de temps, nous entrions à l'intérieur. Je demandai de l'aide à un homme à la musculature plus qu'imposante, suivant les indications de la jeune femme, il porta pour nous le blesser jusqu'au lit de la chambre. M'assurant qu'il était bien installé et qu'il ne risquait rien, je redescendis presque immédiatement lançant une pièce vers le bon samaritain qui l'attrapa au vol. Je ressortis de l'établissement et scruta le ciel. Je sentis alors le regard de ma partenaire sur moi, décidément elle se demandait ce que j'attendais où du moins se posait certaines questions auxquels, je choisis de répondre prématurément.

- Il ne nous reste plus à attendre que Ambre vienne nous chercher, elle nous guidera vers les amis de cet homme beaucoup plus rapidement que n'importe quel garde. Maintenant que nous avons quelques instants devant nous, qu'est-ce qu'une belle demoiselle comme toi fait dans ce trou à rat ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Emmëlire

avatar

Messages : 37
Expérience : 76
Age : 19
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 21
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Pris au dépourvu (Quête) - Meltiel Wälle et Aliénor Emmëlire   Mar 9 Fév - 16:35

Il semblait avoir un compagnon des plus fidèles et des plus intelligents, ce qui était bien pratique pour ce genre de situation. De plus, cela le permettait probablement de ne jamais se sentir seul non plus. Il en avait de la chance. Ils semblaient former un excellent duo. Un peu comme une pair qui avait accompli de nombreuses choses bien avant cela, à tel point que communiquer ensemble n'était plus qu'une formalité.

Comme annoncé, il ne restait plus qu'à attendre qu'Ambre revienne de son vol. Bien que je ne savais rien de ses compétences, je pensais que l'animal ne me décevrait pas. J'espérais, tout du moins.

Meltiel me demanda ce que je faisais ici, étant donné que nous avions un petit peu de temps devant nous avant que son partenaire ne définisse le lieu de l'incident. C'était bien gentil, de vouloir s'intéresser à moi. Après tout, il n'en était nullement obligé, nous n'étions que des inconnus rassemblés par le triste hasard. Ce n'était pas pour me déplaire, cela dit. Il avait l'air d'un garçon plutôt sociable, et à priori très serviable.

« - Votre définition d'un trou à rat me semble bien différente de la mienne. » Déclarai-je sous un ton relativement sympathique et surpris.

Vesperia était loin d'être comme il l'indiquait de mon point de vue. C'était plutôt comme un nouveau monde trop vaste pour moi, mais dans lequel je comptais bien y faire pleins de découvertes.
Je repris rapidement, juste après un léger petit rire.

« - C'était l'occasion pour moi de démarrer une nouvelle vie en arrivant ici. C'est difficile d'y trouver sa place, mais je fais du mieux que je peux pour mener mes objectifs. »

Je lançai un bref regard dans le ciel pour tenter de cerner les intentions de l'animal, bien haut dans le ciel. Néanmoins, complètement ignorante du domaine, je ne savais dire s'il avait trouvé quelque chose ou s'il revenait simplement à nos côtés.

Bien que la situation semblait s'être calmée, mon coeur battait toujours autant la chamade. Peut être l'adrénaline du moment, ou le fait de savoir que des vies entraient en jeu. Je ne pouvais pas me permettre de me détendre de trop, des gens pourraient mourir à cause d'un seul instant de distraction. J'exprimai d'ailleurs, bien qu'involontairement, des petits sursauts d'impatience et d'inquiétude. Sursauts qui, dès lorsque je compris ce que j'étais en train de dégager, furent immédiatement contrôlé, suivi d'un long soupir de détente et de réconfort. Des gens n'allaient pas mourir, je ne pourrais me le permettre. Je ferai tout mon possible pour que cela n'arrive pas, quitte à m'épuiser complètement à la tâche pour rappeler une âme indécise. Assister à la mort d'autrui sans ne pouvoir rien y faire était la sensation la plus terrible qui m'était arrivé de ressentir.

Perdue dans mes pensées, j'en avais oublié qu'une conversation avait démarré il y a quelques instants. Je me rattrapai rapidement, bien que sur un ton toujours un peu inquiet :

« - Et vous, Meltiel, que faites-vous donc par ici ? Si je puis me permettre. »

_________________

Fiche technique - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 26
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Pris au dépourvu (Quête) - Meltiel Wälle et Aliénor Emmëlire   Mer 17 Fév - 5:30

La jeune femme me répondit sans réelle hésitation, commençant par faire mention de mon utilisation du qualificatif de «trou à rat» suivi d'un petit rire nerveux. Il était vrai que la région n'était pas vraiment si terrible, j'en avais seulement assez de ce paysage aride. Le vent frais dans mes cheveux, l'herbe verdoyante, la faune et la flore des Ellès me manquaient, j'avais tout simplement développé le mal du pays. Il était grand temps que je dirige mes pas vers la terre qui m'avait vue grandir, mais ça devais encore attendre encore un petit peu mes talents devait encore servir ce groupe d'homme. Ne marquant aucune pause à l'exception de ce petit rire, ma nouvelle connaissance poursuivie, elle était donc ici en quête d'une nouvelle vie ? Je compris qu'elle n'était donc pas de la région et que très probablement elle était ici depuis que très peu de temps, quelle belle accueille pour cette voyageuse. Elle parla également de ses objectifs sans toutefois les définir, je ne poussai pas plus respectant son choix de ne pas en faire mention. Durant l'ensemble de son discours, mon regard n'avait pas quitté le sien complètement perdu dans l'étendu assure de ses iris, s'était la première fois que je rencontrais quelqu'un avec un regard plus pur que le mien, j'en fus totalement désarmé.

Le contact fut brisé quand la femme tourna la tête vers le ciel, je compris qu'elle était impatiente de voir revenir Ambre. Il était maintenant clair pour moi que cette jeune demoiselle avait le sang d'un mage de soin, elle ne pouvait passer son chemin laissant des gens dans le besoin. Mon regard la déshabilla tranquillement et je ressentis l'affolement de son cœur, elle était certainement en proie à un fort taux d'adrénaline. Quand elle s'en rendu compte elle tenta de se calmer, puis laissa échapper un soupir de soulagement. Je la sentais tout de même encore légèrement fébrile, il y avait plus que l'adrénaline du moment. Elle rouvrit la bouche me retourna ma propre question. Je pris quelques instants avant de répondre regardant l'horizon, mais voyant que Ambre tardait encore je retournai mon attention sur la petite. Je m'approchai d'abord d'elle posant ma paume sur sa poitrine directement au niveau du cœur.

- Avant de répondre à votre question, je peux facilement ressentir les battements de votre cœur ne vous inquiéter surtout pas aucun homme de mourra cette nuit, pas temps que ce sera mon tour de garde. J'ai déjà perdu suffisamment d'êtres chers aujourd'hui, l'échec n'est tout simplement plus envisageable. J'ignore vos compétences en magie médicale, j'ignore même si vous possédez quelques compétences que ce soit, mais tant que je serais là aucun homme ne montera s'assoir à la table de la déesse.

Je retirai ma main me rendant soudainement compte qu'il s'agissait d'une dame et que mes agissements quoique très maladroite était plutôt déplacer. Je me retournai donc rapidement rougissant du même coup. J'en profitai également pour lui répondre.

- J'ai participé à une aventure qui m'aura conduit par delà les mers jusqu'aux confins de notre vaste monde. Je reviens de loin et comme un voyageur égaré j'espère simplement revoir la douce verdure de ma terre natale, les Ellès, mon manque. J'ai beaucoup voyagé, sans jamais réellement prendre pied et assumer mes responsabilités, il est maintenant temps que je mettre en place mon grand projet. Je souhaite pour ce monde que peu importe où l'on se trouve que toujours on est accès au meilleur soin accessible, mais peut-être qu'il ne s'agit simplement de la vision d'un rêveur s'étant perdu en chemin... qui sait ?

La légère interrogation de mes dernières paroles resta suspendue un instant, avant que le cri d'Ambre déchire le silence de cette paisible soirée. Elle avait trouvé le reste de la petite trouve, il était maintenant temps de reprendre le travail. Je devais n’assurer aucune excuse n'allais être accepter, la réussite était la seule vois vers la rédemption. Bien évidemment, j'allais me faire un plaisir de continuer la conversation tout en travaillant. Je me tournai donc vers la jeune femme, lui glissant quelques mots avant le départ.

- Ne t'inquiète pas, tout va bien aller !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Emmëlire

avatar

Messages : 37
Expérience : 76
Age : 19
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 21
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Pris au dépourvu (Quête) - Meltiel Wälle et Aliénor Emmëlire   Dim 21 Fév - 19:46

La chaude paume de sa main posée sur le haut de mon torse mis à nu m'avait surpris, ce qui avait engendré un léger sursaut presque mécanique. Ces paroles et son attention m'avaient en quelque sorte rassurée. Sur le coup, je restai perplexe tout en le regardant, confuse et ne sachant pas réellement si c'était déplacé ou non. Il retira alors sa main, se rendant lui-même compte qu'il n'aurait sans doute pas dû me toucher à cet endroit. Peu importe, la situation n'était pas propice à la réflexion, et je laissai tomber pour cette fois, puisque son geste se voulait réconfortant, chose qui avait assez bien marché.

Il répondit à ma question après cela. J'étais heureuse d'entendre un rêve aussi noble que celui que je venais d'écouter. Personne ne pourrait lui en vouloir de défendre une telle cause, mais il fallait admettre que ça ne serait certainement pas facile. Cela ne voulait toutefois pas dire que c'était impossible.

« - Vous savez, nous avons tous des rêves, qu'ils paraissent utopiques ou non. Mais je pense que l'important, c'est d'essayer de les réaliser. Vous trouverez un moyen d'arriver à vos ambitions quoiqu'il arrive, si vous le voulez vraiment. » Lui répondis-je, convaincante.

L'oiseau cria dans le ciel. C'était peut être le signal qui signifiait qu'il les avait trouvés. Difficile de le confirmer, mais à première vue, c'était ce qui semblait le plus logique. Il me regarda alors à nouveau, tout en me lançant une petite phrase d'encouragement.

« - Ne t'inquiète pas, tout va bien aller ! »

Je l'analysai un bref moment, concluant qu'il était lui même persuadé que rien n'allait arriver. Entre l’omnipotence ou la naïveté, je ne savais pas comment je devais le qualifier. Néanmoins, cela me rendit beaucoup moins défaitiste.

« - Puisque vous le dites, je vais vous croire pour le moment. Mais c'est à vous de me prouver que je fais bien de vous faire confiance ! » Lançai-je sur un ton amical.

Nous nous dirigeâmes d'abord vers l'extérieur de la ville, et ensuite nous prîmes une trajectoire plus ou moins directe, de sorte à se rapprocher le plus rapidement possible de la localisation de l'animal.

En arrivant, nous pouvions constater divers soldats en armure légère encore présents sur la terre aride. Ils s'étaient rassemblés en plusieurs petits groupements de deux ou de trois, entourant quelques personnes allongés sur le sol. Il y avait quatre victimes, à priori, et peut être quelques soldats supplémentaires ignorant des blessures légères pour tenter de sauver les cas les plus critiques. Le sang n'était pas particulièrement visible, mais il y avait comme une odeur désagréable de mort environnant. En analysant un peu mieux les lieux, on pouvait constater une énorme silhouette dans le lointain allongée sur le sol. Une énorme bête dont il m'était impossible de dire à quoi elle ressemblait exactement dans cette obscurité presque totale, éclaircie par quelques torches enflammées ainsi qu'un petit tas de bûches à peine fumant.

Parmi les corps couchés se présentaient trois hommes pour une femme. A la distance dans laquelle nous nous trouvions, impossible de dire qui était le plus en danger, il fallait agir vite pour privilégier ceux qui étaient le plus proche de la mort. Je lançai un regard déterminé à Meltiël pour l'indiquer de se rapprocher, et nous nous avancâmes en accourant vers les groupes.

_________________

Fiche technique - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pris au dépourvu (Quête) - Meltiel Wälle et Aliénor Emmëlire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pris au dépourvu (Quête) - Meltiel Wälle et Aliénor Emmëlire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on est pris au dépourvu ♨ Di Lan ♥
» Votre pseudo est déjà pris?
» Pris sur le fait [PV Ish , Sai]
» Son mari n'a pas pris de douche depuis un an...
» Healore pris en flag...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Vesperia :: Dissri-