AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans les sables de Ravey (pv Isis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Lun 9 Nov - 2:17



Lygatt ne s'en lassait jamais... Il avait commencé son périple à Les Ellès, dans un climat froid mais supportable, avant de passer au travers des forêts de pierre des cents moulins pour se rendre dans le froid blanc et mordant de Ashenwall... Et à présent, ses pieds foulaient les sables d'or et ardents de Ravey. Il avait eut quelques aventures à la frontières, une histoire narrée ailleurs... Et à présent, il se rendait vers ce qu'il restait de Dissri, il n'était pas rare que les voyageur y fassent une halte.

En tout cas, notre protagoniste se faisait remarquer... A part un turban mit à la one again, il portait son éternel haori blanc à plume... Ce n'était pas très optimal pour traverser le désert et pourtant, les signes de fatigue et les gourdes vides qui claquaient et résonnaient à sa ceinture montraient qu'il avait effectivement fait cette traversée ainsi... Il n'était donc pas anormal qu'il cherche un endroit pour se reposer.


- Maljour très cher
- De... Hein ? S'étonnait l'homme
- Je cherche un endroit pour me reposer, des indications ? Je n'ai pas eu le temps de me renseigner avant, les chameaux ne sont pas très... Bavards
- Euh... Ouais, juste en face... Attends, t'as discuté avec un chameau ?
- Ahahah bienheureux sont les naïfs, merci très cher, puisse la déesse vous sourire, enfin c'est ce qu'ils disent tous.
- C'était quoi cet énergumène ?

La chaleur avait-elle tapée sur le crâne de notre protagoniste ? Qui sait, en tout cas il se rendait au lieu sus-cité, il y faisait chaud, puisque ça restait Ravey, mais l'ombre donnait une différence de mercure qui n'était pas sans ravir notre homme. Ce dernier approchait donc d'un endroit libre au bar pour s'y asseoir, avant de retirer son manteau à plume. Certaines personnes murmuraient, elles semblaient connaître le surnom de l'épervier vagabond, connu pour être un érudit... Et un blasphémateur.

- Mah mah... Les conversations ne changent pas d'un pays à l'autre.

Il soupirait et se penchait en arrière avant d'ouvrir un livre, qu'il lisait en attendant que quelqu'un soit dispo pour s'occuper de sa commande. Ca marchait comme ça non ? C'était en tout cas ce qu'il avait lu... D'ailleurs en parlant de lecture, c'était un livre aux reliures anciennes qu'il lisait... Un livre d'histoire sur Ravey et Dissri... C'était intriguant, c'était donc ici que se trouvait autrefois le fleuron de l’ingénierie maritime ? Ils devaient vraiment faire revivre ça ! C'était alors qu'il songeait à ceci qu'il voyait du coin de l'oeil, une jeune femme aux cheveux de jais et aux vêtements si nombreux que... Ah non, enfin bref, une femme qui semblait disponible

- Bien le bonjour mademoiselle... Madame ? Ah c'est le moment où je dois commander... Et bien, un bon saké suffira. Oh et si vous pouviez remplir mes gourdes, s'il-vous-plait

Il posait ses gourdes sur le bois devant lui... De l'eau et de l'alcool, que pouvait-il demander de plus, ici, à Ravey ? Des femmes à la limite, mais bon c'était pas le moment. Il avait d'autres choses à faire, comme retrouver ce fichu Rainhart... Mais bon, pour le moment là n'était pas le sujet. Il attendait le retour de la serveuse en discutant rapidement avec un homme qui le remerciait de son aide dans le désert... Sans plus. Lygatt lui faisait un signe de la main et posait son grimoire sur la table avant de tourner la tête vers la barmaid.

- Oh, et quelques informations sur la ville si possible aussi, je suis un vagabond, comme ça se voit sans doute à mes sublimes coups de soleils ahaha Plaisantait-il finalement en attendant la suite

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Lun 9 Nov - 3:35

Même après plusieurs rencontres plus ou moins intéressante, qui lui aurait permis de quitter ce trou perdu, Isis avait toujours choisie de rester dans son pays natale et plus précisément de garder son simple boulot de serveuse. C'était peut-être considéré comme un travail minable, mais ce travail lui plaisait grandement. Chaque journée recelait son lot de surprise, gardant toujours de l'intérêt. Comment dire non? Aujourd'hui, d'ailleurs, était une journée spéciale dû au nombre intense de clients. Jamais la jeune femme n'avait vue l'auberge aussi remplie de sa courte carrière. En un sens, c'était très bien – elle avait pleins de pourboire! - mais dans un autre, elle n'avait pas le temps de s'occuper personnellement de chaque client, de rechercher qui partagerait son lit après ses heures. Elle courait sans cesse du côté puis de l'autre.

Puis, un autre homme finit par entrer dans l'établissement, habillé bizarrement et qui faisait grandement jaser de lui. Il s'installa au bar et attendit que quelqu'un vienne le service. Pas encore un autre client, zut... Isis en vint à penser qu'elle allait mourir d'épuisement avant la fin de la journée. Pour s'aider, elle cala un petit shooter de rhum avant de se remettre au boulot et de s'approcher du nouveau venu. Grosse erreur, elle le savait pourtant que son organisme ne supportait pas tellement bien l'alcool... Pour l'instant, au moins, elle n'en ressentait pas trop les effets, ressentant seulement une grande chaleur dans tout son corps. Le client lui demanda de l'eau et du saké, mais ne savait pas trop quel titre utiliser envers la jeune serveuse. Cela la fit sourire, d'un grand sourire radieux. Isis ramassa les gourdes de l'homme avant de se tourner vers sa destination, sois dos à lui. Arrêtant son mouvement, elle décida de lui répondre d'une petite voix sensuelle – l'alcool commençait déjà à lui faire perdre un peu la tête, pff...

- J'ai à peine vingt ans, il est peut-être un peu tôt pour m’appeler madame, vous ne croyez pas?

Sans attendre de réponse, elle alla remplir les gourdes ainsi qu'une choppe de saké. Lorsqu'elle les déposa devant l'homme, elle jeta un coup d’œil au bouquin qu'il lisait. Auparavant, la lecture était l'un de ses passe-temps préférés, mais depuis le grand cataclysme et même un peu avant, elle n'avait plus ouvert de livre. La jeune femme se rappelait des paroles de son père, comme quoi le savoir était la chose la plus importante. Ce livre-ci semblait parler de Ravey et plus précisément de Dissri, selon les quelques mots qu'elle put lire avant que l'inconnu n'ouvre à nouveau la bouche. Celui-ci demanda des informations sur la capitale, tout en ajoutant une plaisanterie pour détendre l'atmosphère, ou plutôt pour en créer une? La jeune femme sourit à nouveau, avant d'approcher son visage du sien.

- Tu n'as rien de mieux pour initier la conversation mon beau? À moins que tu ne fasses simplement semblant de savoir lire, car les informations que tu souhaites semblent être sous tes yeux...

Du doigt, elle lui pointa le bouquin ouvert sur la table. En effet, la dernière partie pouvait porter à confusion, deux choses se trouvant sous les yeux du plumé: son livre et la poitrine d'Isis. Toujours le sourire aux lèvres, elle décida quand même de répondre un peu à la question.

- Dissri n'a rien d'intéressant. Auparavant, elle n'était qu'une simple ville corrompue comme toutes les autres et maintenant, elle n'est que ruines comme les autres.

Isis se rendit ensuite compte que d'autres clients attendaient et lui faisait des signes, elle avait trop tarder... Elle s'empressa donc d'aller servir les dits clients le plus rapidement et efficacement qu'elle le pouvait, avant de revenir vers le voyageur.

- Je ne sais pas ce que tu cherches, mais tout ce que je peux t'offrir c'est de la boisson et une chambre. Sinon, tu peux toujours essayer de t'informer aux vieux habitués de l'endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Lun 9 Nov - 14:59

Une femme qui divulguait son âge aussi facilement... Et bien, avec ce qu'il avait croisé et les différentes étiquettes qu'il y avait à droite à gauche, il s'attendait à tout sauf à autant de simplicité. Tant mieux, dans un sens... Quant au fait de récolter des informations, elle voyait ça comme une méthode d'abordage, ce qui faisait rire notre protagoniste, ça y ressemblait en effet mais, il la coupait en disant:

- Ces livres renferment le passé, et ce passé est plus une entrave qu'un reflet du présent

Façon de dire que les livres ne disaient pas des choses immuables, pas toujours en tout en cas... Enfin finalement, la jeune femme continuait en disant que la ville n'avait rien de spéciale. Auparavant c'était un nid de corruption, comme les autres villes... Et à présent, c'était une ruine, comme les autres villes. Lygatt se frottait le menton, c'était une façon intéressante et réaliste de voir les choses, mais ça ne lui apportait pas plus d'infos utiles sur les endroits à fouiller dans ces ruines en question. Vint alors la dernière phrase de la belle

- Le dernier vieil homme du coin à qui j'ai parlé, a bien cru que j'étais l'homme qui murmurait à l'oreille des chameaux, je vais donc préférer votre compagnie avant qu'on me croit capable de chevaucher des tapis volants

Il haussait légèrement les épaules en affichant un sourire amusé, non pas qu'il pensait que les locaux étaient stupides, mais que les gens avec qui tenir une discussion intéressante étaient souvent ceux qui voyageaient beaucoup ou bien qui participaient activement aux projets de rénovations de Gorah. Difficile de dire si c'était un cas où l'autre pour la barmaid, mais puisque lui parler était déjà moins stérile que se faire passer pour le roi des chameaux, autant continuer dans cette voie.

- J'ai entendu dire qu'autrefois, Dissri était un fleuron de la navigation, mais pas que son saké et ses serveuses étaient aussi bons

Heureusement que le masculin l'emportait, car s'il avait dit "bonne" ça aurait été quelque peu... Rentre-dedans involontairement. Mais le saké était effectivement de bonne qualité... En temps normal, les excellents alcool étaient réservés aux nobles, c'était en tout cas comme ça que les choses marchaient à l'époque, mais maintenant... C'était à celui qui se les procurait et pour le coup, c'était réussit.

- Ahahah on va me prendre pour un beau parleur. Enfin, ça me changera

Il gardait le sourire en disant ceci, habituellement on le prenait pour un blasphémateur, alors un beau parleur à côté, c'était bien plus fun... Soudain, dans ce flot d’âneries, se rendant compte qu'il avait sans doute besoin de simplement se détendre après une telle traversée des sables ardents, il se rendait compte que cette conversation était un peu impersonnelle car...

- Oh... Puis-je connaître votre nom ? Bien sûr j'oublie pas l'ordre des choses: Je suis Lygatt Tol Scaeva, c'est un plaisir, mademoiselle.

Il avait insisté sur le mademoiselle, puisqu'elle lui avait fait remarquer son âge au tout début de la conversation... Mais il avait insisté en souriant, comme pour montrer un peu d’espièglerie positive... En tout cas, même s'il semblait prompt et apte à beaucoup parler, c'était sans forme d'animosité ou d'irrespect.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Mar 10 Nov - 2:25

Le jeune femme s'esclaffa à la première remarque de l'homme. Bizarrement, l'image de celui-ci sur un tapis de ne la choquait pas du tout, peut-être à cause du fait de son accoutrement peu coutumier? Dans tous les cas, cette idée la faisait bien marrer, cela faisait changement des clients habituels. Le voyageur enchaîna ensuite sur les qualités de Dissri, mentionnant navigation, saké et... serveuse. Isis se demanda un instant ce que souhaitait réellement ce... dragueur, c'était le meilleur mot. Elle n'arrivait maintenant plus à le voir d'une autre façon, mais ce n'était certainement pas pour lui déplaire. Depuis Camille, elle n'avait plus croisée de personne un minimum intéressant, vient un moment où les histoires des vieux habitués ont déjà été toutes entendues et ne sont donc plus réellement pertinente, limite ennuyante. Des nouveaux, c'était toujours une joie d'en accueillir!

- C'est une boisson qui ne m'est demandée que très rarement, il est donc encore possible d'en offrir d'un minimum de qualité.

Comme en écho à ses pensées, il fit un autre commentaire, tout sourire. Un beau parleur... c'était effectivement une bonne façon de le voir. Elle commença par lui rendre son sourire, tout en astiquant des verres sales qui traînait, question de ne pas prendre trop de retard – sinon son boss ne sera pas content!

- Cela fait changement aussi pour moi et ce n'est pas pour me déplaire, les habitants du coin... ne sont pas tous des lumières, disons. Il est très rare de croiser des gens cultivés par ici, ne serais-ce assez que pour ouvrir un bouquin – où même ne serais-ce savoir ce que veut dire le mot livre!

Et c'était réellement le cas de le dire, c'était seulement le deuxième livres qu'elle apercevait en deux – peut-être même trois! - longue année. De vraie conversation aussi d'ailleurs, ce n'était que la troisième depuis le Grand Cataclysme. Le client se présenta ensuite sous le nom de Lygatt Tol... machin-chose – elle n'avait jamais été douée avec les noms – et lui demanda le sien par la même occasion, insistant sur le plaisir de la rencontrer et plus précisément sur le dernier mot, mademoiselle. Il devait certainement faire référence au fait que la jeune mage lui avait dit de ne pas la vieillir avant le temps. Un petit sourire espiègle était peint sur ses lèvres. Isis lui rendit donc la pareille, lui offrant le même sourire. Pour la peine, elle lâcha le verre qu'elle tenait.

- C'est un plaisir pour moi aussi, monsieur Lygatt. Pour ma part, je me nomme Isis Notam.

Tout comme lui précédemment, elle insista sur le mot monsieur, avant de prendre une voix beaucoup plus douce et sensuelle en se nommant. Désormais, se présenter sous son nom d'emprunt était une pure formalité, habituée depuis longtemps, il coulait tout seul. Avant de se remettre à sa tâche de lavage, Isis servit une choppe à un autre client et prit un verre d'eau pour elle-même. Puis, apercevant que le saké du voyageur commençait à se faire bien bas dans la choppe, elle réitéra ses offres.

- Aviez-vous besoin d'autres choses? S... Chambres, boissons...?

Un mot malheureux avait bien faillit lui échapper, l'aubergiste l'avait déjà bien averti que l'endroit n'offrait pas ce genre de service, qu'elle devait rester un peu plus discrète. Bien sûr, ce n'était un secret pour personne venant du coin... mais Lygatt n'était certainement pas au courant de ses tendances. Elle devait espérer qu'il reste jusqu'à la fin de son quart de travail si elle souhaitait lui faire ce genre de proposition... Espérant qu'il n'est rien remarqué, Isis lui un énième magnifique sourire en recommençant à frotter de la vaisselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Mer 11 Nov - 17:33


Le saké n'était pas trop demandé ? Quelle tristesse, ce n'était pas un mauvais alcool du tout, quoi qu'un peu fort pour les petits joueurs, il fallait l'avouer. En tout cas, notre érudit restait neutre, attendant les réponses de la jeune femme et regardant du coin de l'oeil ce qu'il se passait par-dessus son épaule, derrière lui... La salle s'agitait, mais sans plus. Rien d'intéressant et sa "cible" n'était pas là non plus. Après quelques mots entendu sur le plaisir d'avoir du sang frais dans le bar ainsi que quelques commentaires sur les livres, la brune se présentait sous le nom de Isis.

Se contentant de sourire, Lygatt versait du saké dans une coupelle prévu à cet effet et buvait, tranquillement, continuant ainsi jusqu'à ce que la choppe qui contenait le précieux breuvage soit presque vide. C'est à ce moment qu'Isis revenait et lui demandait s'il avait besoin d'autre chose, manquant de peu de faire un virelangue ou lapsus, allait savoir. Lygatt levait son regard vers elle et pouffait doucement, de façon amicale. Qui sait ce qu'elle allait dire... Pas lui en tout cas.


- Hm, traverser les glaciers puis les déserts m'a fatigué, alors une chambre ne sera pas de trop effectivement.

Les voyageurs étaient nombreux dans ce qu'il restait de Gorah, mais traverser Les Elles en large puis Ashenwall en diagonal et enfin Ravey en long... C'était épuisant pour n'importe qui, s'il n'y avait pas de nombreuses pauses entre temps... Et des temps morts, Lygatt avait du mal à en trouver, puisqu'il semblait attirer les ennuis. Enfin, pas cette fois, pour l'instant en tout cas.

- Le bar est-il toujours autant animé ? Je ne m'attendais pas à voir autant d'aventurier à Ravey, il s'y passe quelque chose ?

La vielle Oguld... La vieille Olfren... Ces villes en ruine n'étaient pas totalement mortes, mais pas non plus très vivantes. Pour preuve, une nouvelle Oguld avait commencée à voir le jour. Les gens voulaient rarement revenir dans des lieux qui avaient été les épicentres d'un cataclysme. Superstition ou peur, allez savoir. En tout cas, Ravey était vivante, un peu plus que les autres... Peut-être qu'il y avait derrière tout ça quelqu'un ou quelque chose qui rendaient les choses plus... Lumineuses, pour cette ville.

- Enfin, je compte reprendre ma route dès demain, donc ne pas savoir quoi que ce soit ne sera pas trop problématique. Reste à voir où je vais aller... Peut-être les terres désolées, qu'en pensez-vous mademoiselle ?

En demandant ceci, Lygatt discutait autant comme un moulin qu'il ne testait son interlocutrice. Elle n'avait pas l'air banale, sur plusieurs points outre la tenue. Il voulait savoir à qui il avait à faire exactement, au-delà du simple statut de barmaid, qui était-elle ? Sa curiosité était soudainement attisée. Était-ce la faute du virelangue ? Allez savoir, en tout cas Lygatt n'allait pas en démordre.

- Oh, je parle, je parle, mais je consomme pas. Je vais reprendre un peu de saké ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Jeu 12 Nov - 5:13

À son sourire, l'homme répondit par un petit rire joyeux, avant de s'enquérir d'une chambre. Traverser les glaciers... Il parlait de Ashevals... Ashenk... Le pays voisins de neige? Vraiment, les noms d'endroit et de personne n'était pas du tout son fort... Rangeant sa vaisselle désormais propre, au mieux de ses capacités du moins avec un vieux torchon moisi, Isis alla chercher les clés d'une chambre et les fit glisser jusqu'au voyageur, annonçant du même coup le prix. Sans plus de cérémonie, Lygatt enchaîna immédiatement sur une autre question, s'informant de la population, cette fois. Il n'avait pas tort, il était rare de voir autant de gens dans les alentours. Va savoir pourquoi... La jeune femme avait bien une petite idée, mais elle n'était sûre de rien. Elle fit quand même part de ses doutes à haute voix. De toute façon, c'était la première et probablement la dernière fois qu'elle voyait cet homme, pourquoi être gênée? Ce n'est pas comme si c'était dans ses habitudes.

- L'endroit bourdonne rarement autant, c'est même la première fois que je vois autant de monde. Pour le pourquoi, il est possible que ce soit la popularité grandissante d'une certaine Lynn Senn Deii... Nass Deri... Bref, Lynn. Un homme est venu me questionner à son sujet, il y a peu. C'est supposément la princesse légitime et blablabla.

Tous ces trucs de royauté décourageait beaucoup la jeune Semper. Gouverner par le sang, n'y avait-il rien de plus stupide? C'était comme si le serment de sa famille se ferait continuellement sur la même, de génération en génération. Cette idée la dégouttait, d'autant plus qu'elle aurait dû se lier avec le fils du salaud responsable de la mort de son père, salaud qui avait péri des mains de la jeune Isis. Elle ferma les yeux un moment, chassant les images qui lui revenaient en mémoire tandis que parlait à nouveau le bizarroïde. Celui-ci se demandait où partir en voyage, dès le lendemain. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien en foutre? Elle ne connaissait rien d'autre que ce pays où elle avait vue le jour, pourquoi s'informer à elle? Rouvrant les yeux, elle planta son regard dans celui de son compagnon, cherchant à savoir ce qu'il souhaitait réellement. Au fond de ses yeux, elle put voir une certaine lueur de malice... ainsi qu'une profonde connaissance.

- Je ne peux vous répondre, je n'ai jamais quittée Ravey.

Ce fut la seule qu'elle répondit avant d'aller servir quelques verres aux autres clients, qui commençait à s'impatienter. Ils avaient bien raison en plus, Isis préférait parler que faire son boulot. Vivement des journées plus calment... L'homme aux plumes finit finalement par lui redemander du saké, elle s'empressa donc de le servir, relançant la conversation du même coup. De ce fait, personne ne pouvait chialer, elle parlait, mais tout en travaillant! Elle décida de s'en verser une mini soucoupe, elle aussi.

- Je dois avouer ne pas du tout savoir qui vous êtes, mais selon les chuchotements lorsque vous entrez, vous devez être un minimum connu, je ne me trompe? Ce n'est certainement pas seulement vos accoutrements qui font courir autant de bruit.

La curiosité, encore et toujours – voilà ce qui motivait Isis à continuer la discussion. Toujours en savoir plus, sur tout. Et aussi de se faire apprécier, il fallait se l'avouer... Malgré son allure différente, le voyageur était plutôt bel homme, miam!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Ven 13 Nov - 0:51


La popularité d'une certaine Lynn quelque chose hein ? Lygatt avait déjà entendu ce nom dans les bouches des nomades de Ravey, il ne connaissait pas les détails, mais cette personne avait sa réputation et semblait en passe d'accomplir de grandes choses... Quant à savoir quoi, allez savoir, le reste n'était composé que de rumeurs et d'hyperboles. L'instant présent était ce qui importait le plus, il posait donc son regard sur la serveuse qui lui répondait en lui disant qu'elle ne quittait pas trop la région.

- Je vois

Il ne disait rien de plus, fermant brièvement les yeux pour réfléchir. Avec une personne comme cette Lynn qui semblait avoir une popularité incroyable dans la région, est-ce que la cible à Lygatt allait se risquer de venir jusqu'ici ? Sans doute pas... Dans ce cas, en prenant en compte le lieu de leur dernière rencontre, il devait aller vers l'est ou retourner au nord... Il allait en manger, des chocs thermiques, à cette vitesse. Alors qu'il ouvrait doucement les yeux, il voyait Isis de nouveau devant lui, saké posé non loin, tout en posant une question au jeune homme.

- Vaguement, je ne suis pas une figure très connue que ce soit dans le bon comme le mauvais. Mais... Disons que mon nom n'est pas inconnu à ceux qui s'intéressent à l'histoire et à l'érudition. Et plus particulièrement des fervents croyants de la déesse qui me voient comme un blasphémateur.

Il riait après avoir dit ceci. Il fallait dire que Lygatt supposait très fortement que ce n'était pas une volonté divine qui avait provoqué le cataclysme... Pas plus que cette volonté divine allait restaurer les ruines de Gorah, pour lui la seule vérité et le seul pouvoir de faire tourner en engrenages du destin, n'appartenaient qu'aux Hommes et à eux seuls. Mais il n'allait pas s'engager dans un tel dialogue maintenant, surtout dans un bar avec une jeune et jolie demoiselle non loin.

- Je compte rebâtir une grande bibliothèque un jour, un joyaux de Gorah. Peut-être que d'ici là mon nom sera sur toutes les lèvres, mais pour le moment je préfère un peu d'anonymat, avant que les fanatiques ne me tombent dessus ahah.

Il riait de plus belle, les croyants n'étaient pas forcément des bonnes personnes juste parce qu'ils étaient croyants, parfois les choses allaient dans les extrêmes, il avait déjà pu le constater... Soupirant à cette idée, il se servait simplement du saké en posant son regard sur le jeu de clé que lui avait fait glisser la barmaid, un léger sourire venait fleurir sur son visage, après que le rire un peu ironique ait laissé sa place.

- Enfin si ce jour arrive, où que ce soit, j'espère vous y voir, il y a beaucoup à voir hors de Ravey, de la désolation, mais aussi de belles choses. Et l'inverse est vrai, je suis sûr que le nord sera content de voir un si belle créature fouler son "sable" blanc ahah

L'alcool semblait le rendre un peu joyeux, vieux jeu peut-être... Mais très amical. En tout cas, c'était un compliment qu'il avait fait à la jeune femme, en plus d'alimenter la discussion alors que son regard quittait les objets inanimé du comptoir pour se poser sur quelqu'un de bien vivant et plus agréable à regarder: son interlocutrice.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Ven 13 Nov - 10:47

Lygatt avait fermé les yeux un instant et lorsqu'il les rouvrit, ce fut pour répondre à la question de la jeune femme. Il éclata ensuite de rire. Alors comme cela, il était, dans un sens, un ennemi de déesse? Eh ben... Pour Isis, c'était un sujet des plus abstrait. Son père la chérissait et lui avait transmis son amour pour cet être divin, amour qui avait sombré avec la mort de celui-ci. Si cette déesse existerait réellement et serais si gentille que le dise les racontars, la mage noir n'aurait pas eue à se salir les mains. L'homme enchaîna ensuite immédiatement, racontant son rêve. Une bibliothèque... Intéressant, si jamais elle souhaitait se remettre à lire un jour. La suite l'intrigua un peu plus. En effet, celui-ci l'invitait – espérait même – la voir là-bas, le moment venu. Elle lui avait donc fait si bonne impression? Elle avait des chances, alors! Finalement, il conclut en complimentant la jeune serveuse.

- Je vous remercie, mais malheureusement les grands froids ne m'intéresse pas le moins du monde. Là-bas, il faut s'habiller... et je préfère faire l'inverse, si vous voyez ce que je veux dire.

Tout en disant cela, Isis fit un clin d’œil à son interlocuteur, ainsi qu'un sourire. Le plumé était bavard, aimable et amusant, ce n'était pour déplaire à la jeune femme qui avait plutôt l'habitude de dealer avec des vieux grincheux soûls. Avec la nuit qui commençait à tomber, de plus en plus de client quittait l'endroit – rejoindre leurs femmes qui n'étaient pas au courant de leurs beuveries de la journée – ou montait à l'étage, simplement. Elle avait donc de plus en plus de temps pour bavarder tranquillement avec l'inconnu. Elle appuya ses coudes sur le comptoir, prenant avant tout une bonne gorgée de saké et plongea ses yeux dans les siens.

- Ces fanatiques dont vous parliez, vous en avez peur? N'avez-vous rien d'autres pour vous défendre que de belles paroles?

L'homme ne semblait porter aucune arme et portant, selon ses dires, il avait une réputation plutôt négative. N'avait-il donc pas peur de se faire agresser et qu'il ne puisse se défendre? Isis repensa ensuite aux paroles précédentes de Lygatt. Prenant une autre gorgée de son bon breuvage, elle se remise à parler. Depuis ses dernières paroles, son ton était plus sérieux, un cas rare. Cela ne faisait longtemps que sa bouche n'avait pas resté neutre comme cela, sans esquisser le moindre sourire. Ses yeux, par contre, restait pétillant, trahissant légèrement ses pensées... obscènes. Même si la conversation l'intéressait, elle ne démordait pas du lit quand même.

- Une bibliothèque, c'est un beau projet. Peut-être pourriez-vous y ajouter des cours de lecture aussi, question de cultiver un peu les habitants de Gorah... Moi je n'ai aucun but ne méritant d'être dit à haute voix.

Son but? Coucher avec le plus d'hommes – et de femmes! – possible, pardi! Elle ne pouvait quand même pas dire cela à haute voix. Sois il la prendrait pour une folle – et il n'aurait pas tort – sois il croirait qu'elle plaisante. Isis reprit ensuite son sourire, en enchaînant rapidement sur un autre sujet.

- Pour ce qui est de votre domaine de prédilection... Il est effectivement très éloigné du mien, depuis quelques années du moins. Parfois, il y a des choses qui devraient rester secrète, qui se trouve dans des livres à la vue de tous. Mais qu'avez-vous donc fait de notable pour voir votre nom reconnu? Cela m'intrigue.

La partie sur les secrets avait dit d'un plus bas, plus haineux. Isis elle-même avait brûlée quelques livres, qui mentionnait l'existence de sa famille maudite. Elle espérait bien sûr que le nom des Semper ne sois mentionné nulle part ailleurs, mais c'était un rêve en couleur, elle le savait bien. Même le magicien blanc avait semblé reconnaître son tatouage... N'importe qui pourrait voir des indices sur sa famille n'importe où. Cette idée l'effraya un moment. Et si lui était au courant? Finalement, rencontrer des érudits pouvait être mauvais pour elle... Elle n'en laissa tout de même rien paraître de ses pensées, attendant encore de voir s'il finirait par faire une remarque sur son tatouage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Ven 13 Nov - 22:18

Elle n'aimait pas s'habiller et préférait s'effeuiller ? Lygatt riait légèrement, un rire doux et amusé, teinté d'un peu de malice. Il voyait où elle voulait en venir, elle avait du cran de sous-entendre ça aussi légèrement ! Il aimait bien ça, ces personnes qui se montraient directes quand il le fallait. Le sujet revenait vers quelque chose de plus sérieux cependant... Les fanatiques. Est-ce qu'il avait peur d'eux ? Lygatt riait très faiblement, un rire à la fois franc et amusé, il prenait ça avec légèreté.

- Lorsque j'étais enfant, puis adolescent... J'ai vécu la révolte de Ashenwall puis les guerres d'annexions de Gorah... Et finalement le cataclysme. Il faudra plus qu'un groupe de fanatiques pour me faire trembler.

Il ne répondait cependant pas vraiment à sa question tout en souriant, mystérieux. Il évitait de dire à tour de bras qu'il était un mage noir... Ces derniers cultivaient souvent le mysticisme, et ce n'était pas souvent une source d'appréciation pour les gens. Le plus souvent, les gens voyaient même la magie noire comme une gangrène de la magie, une source d'énergie obscure qui était contraire aux précepte de base de la magie... Il fallait dire que les mages noirs laissaient rarement de bonnes impressions avec leurs magies. Alors qu'elle enchaînait sur une autre réponse puis une autre, Lygatt continuait de sourire de façon mystérieuse.

- Depuis le cataclysme, il y a deux grandes "écoles"... Ceux qui regardent vers le renouveau et le futur... Comme cette Lynn dont vous m'avez parlé. Puis il y a ceux qui y voient une brèche dans le présent pour accomplir tous les désirs impossibles dans le passé. Ceux qui deviennent souvent des brigands. Mais il y a une école plus rare, ceux qui tentent de remonter très loin dans le passé... Je fais partie de cette dernière école

Jusqu'ici ça n'expliquait rien, mais c'était clairement une introduction... Une introduction assez longue qui lui donnait donc envie de boire un peu plus de saké en fermant les yeux pour profiter du breuvage. Sentir ce dernier réchauffer un peu plus son gosier n'était pas pour lui déplaire. En tout cas, il était temps de rompre un peu en mystères et de répondre à la belle aux cheveux de jais.

- En jouant avec le passé, on joue avec les peurs et les idées fixées des gens. On déterre de vieux spectres, certains qu'on aurait aimé ne plus jamais voir hanter le présent. A ce titre, les gens se méfient de mes travaux... Certains y voient de l'intérêt. Enfin au final, on reconnait plus mon manteau blanc à plume que mon visage ahahah.

L'épervier vagabond... L'érudit à la toge immaculés de plumes... Plutôt que Lygatt Tol Scaeva, c'était avec ces surnoms qu'on le repérait souvent... Bien qu'en terme de réputation, il n'était que très moyennement connu, seulement des gens qui s'intéressaient à ce domaine du passé et des recherches en général... Enfin, autant changer un peu de sujet, il avait déjà assez parlé de lui, pour le coup.

- Enfin... Se plonger dans le passé est amusant, on y apprends beaucoup, autant sur les méthodes militaires d'autre fois, que les significations de certains dessins à même le corps... Ou la pierre... Enfin bref, on ne s'ennuie jamais, je trouve Soufflait-il finalement, en terminant son saké, gardant ce sourire mystérieux au visage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Sam 14 Nov - 4:01

Laissant l'homme répondre à ses questions, Isis se versa une autre soucoupe, même si la tête commençait déjà à lui tourner. Elle écouta ensuite le monologue, le laissant aller au bout de sa pensée. Selon lui, les gens se divisaient en trois catégories, dont deux plus présentes que la dernière, celle dont lui-même faisait parti. La jeune femme par contre ne semblait pas se retrouver dans aucune, le plus restait le second, la catégorie sur les désirs, mais elle ne faisait rien de plus que ce qu'elle faisait avant. Elle n'était d'ailleurs certainement pas un brigand. Lygatt prit ensuite une bonne gorgée avant de reprendre la parole, vantant l'érudition et son manteau à plus si facilement reconnaissable. C'est sûr, il ne passe pas inaperçu nulle part. Il termina avec un sourire sur le visage, affirmation les bienfaits de fouiner dans le passé. Une seule parole retint l'attention de la magicienne, dessin. Étais-ce un message? Instinctivement, elle passa la main sur son tatouage, en permanence visible aux yeux de tous. Peut-être devrait-elle le cacher, à l'avenir? Probablement un peu plus sèchement qu'elle n'aurait dû, trahissant son léger état d'énervement suite au doute engendré.

- Je ne vois pas ce que vous pouvez trouver d'intéressant à de vieux dessins et à chercher des significations alors qu'il n'y a probablement pas.

Elle fit ensuite l'erreur qui lui serait peut-être fatale vis-à-vis ses convictions, calant sa petite soucoupe et prenant même une grande gorgée à même la bouteille. De toute façon, le propriétaire de l'auberge était maintenant assis dans l'établissement, terminant son repas avant de prendre la relève. Isis n'avait plus que quelques minutes à tuer avant d'avoir terminée cette journée. Par chance du moins, il se trouvait de dos et n'observait pas les agissements de la jeune femme, il avait entièrement confiance. Relâchant la bouteille, elle examina à nouveau les yeux de l'homme aux plumes, espérant deviner ses pensées. Son petit sourire en coin l'agaçait – il était clairement en train de la tester. De la tester sur quoi d'ailleurs? Son tatouage, ses aspirations? Si elle lui ressemblait ou si elle était son parfait contraire? Pour rire un peu, elle augmenta progressivement l'efficacité des papilles gustatives de son interlocuteur, alors que celui-ci s'apprêtait à prendre une autre gorgée du merveilleux breuvage. Alors que la soucoupe touchait ses lèvres, Isis ouvrit la bouche, un sourire narquois aux lèvres.

- J'espère au moins que la boisson vous plait.

Elle n'avait jamais essayée ce petit tour de passe-passe sur elle-même, ne savait donc pas exactement ce que pouvait goûter du saké, ou de l'alcool tout simplement, lorsque celui-ci goûtait soudainement deux fois, peut-être même trois fois plus fort. Ce qu'elle espérait en faisant cela? Rien du tout en fait, si ce n'était de rire un peu de l'homme qui la déstabilisait autant. Voyant du coin de l’œil le patron qui s'approchait, elle enchaîna immédiatement.

- J'ai officiellement terminée mon boulot pour la journée, donc vous le souhaitez nous pouvons aller terminer cette conversation à une table... ou dans ma chambre.

Les derniers mots avaient été chuchotés, de manière à ce qu'il n'y aille que Lygatt qui les entendent. Dans un sens, elle avait peur des savoirs de plumé, mais dans l'autre elle souhaitait réellement s'assurer de ce qu'il savait, justement. Et si jamais il ne savait rien... Le lit restait une option intéressante. S'il savait quelque chose aussi d'ailleurs, question de s'en servir comme monnaie d'échange contre son silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Dim 15 Nov - 21:24


Qu'est-ce qu'il y avait d'intéressant dans de vieux dessins hein ? Qui sait, Lygatt se contentait de garder son sourire en haussant doucement les épaules sans rien ajouter de plus. Impossible de dire ce qu'il avait en tête, puis de toute façon il était quelqu'un d'observateur, il l'avait vu triturer son tatouage lorsqu'il en avait parlé... Il n'allait pas s'engager dans cette pente, pour l'instant en tout cas. Soudain, alors qu'il portait tranquillement sa coupole à ses lèvres, Lygatt sentait que le saké était bien plus fort.. Il ne s'y attendait pas et toussait briévement après coup, comme si un ami lui avait dit "tiens, mange ce piment il est pas trop fort", alors que en fait, si.

- Les alcools qui deviennent soudainement plus forts sont inédits en effet, je n'irai pas dire que ça me plait, mais c'est en tout cas amusant.

Si Lygatt n'avait pas l'habitude des alcool fort, il se serait sans doute cramé la gorge... Cette dernière lui brûlait même un peu, mais quoi qui ai pu provoquer ça, ce n'était sans doute pas méchant, alors même si sa voix avait un ton un peu enroué par le contrecoup, il ne montrait pas plus d'animosité que ça et gardait son léger sourire.

- Juste après avoir loué une chambre, aller bivouaquer dans une autre ? J'imagine que ça n'est pas aussi simple. La curiosité m'attire, alors allons-y.

Il posait de quoi payer la consommation, ce qui était normal et décidait donc de suivre la belle barmaid aux cheveux de jais vers la chambre en question. Compte tenu des circonstances de tantôt, elle avait sans doute des interrogations que parvenait à "deviner" Lygatt. Elle ne s'était pas touché ce tatouage pour rien, et puisqu'il n'y avait aucune rougeur apparente, il n'était ni récent, ni allergène pour elle. Il y avait autre chose...

- Le papillon.... Signifie beaucoup de choses. C'est un symbole qui se veut représentatif de l'évolution pour certains... Dans d'autres textes on peut lire qu'il s'agit d'un symbole d'immortalité. Ce qui revient le plus souvent cela dit, c'est la psyché: l'âme et ce qui y touche.

Il continuait de la suivre en disant ceci, marchant tranquillement sans se presser, sûr de ses explications. Ce n'était pas forcément clair puisqu'il parlait plus pour lui-même que se faire comprendre, mais il sous-entendait que le papillon avait de très vastes possibilités d'utilisations et pouvait donc apparaître dans de très nombreux documents, plus ou moins officiels.

- On dit que certains clans aimaient particulièrement le papillon et l'arboraient en bannière autrefois, bien avant le cataclysme... Mais il y a temps de variante, en formes et en couleurs... Je doute tous les connaître.

Mais il avait bien évoqué la notion de clan. Il ne savait pas du tout s'il mettait le doigts sur quelque chose, et comptait regarder l'éventuelle réaction de sa partenaire de discussion du jour... Restait à voir ce que ça allait donner, il ne comptait pas se mettre en danger, ni la mettre en danger, elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Lun 16 Nov - 5:28

L'homme choisit finalement l'option de la chambre, payant avant tout ses consommations. Sa voix semblait légèrement plus grave, plus enrouée. Cause de son petit tour? Isis ria doucement, rangeant au passage les piécettes avant d'ouvrir la marche vers sa chambre personnelle, à l'étage. En chemin, la jeune femme était un peu chancelante, son organisme ayant beaucoup de difficultés avec l'alcool, même après plusieurs semaines d'entrainement. Par chance, elle était rendue plutôt pro pour marcher soûle et parlait déjà amplement sans aucune goutte dans l'organisme, du coup cela ne paraissait pas trop. En chemin, le plumé commença à radoter sur le sens des papillons. Signe de clan, signe d'immortalité... et tout un tralala ennuyant. Lorsqu'il se tut finalement, le duo se trouvait devant la porte de la chambre. La serveuse entreprit donc d'ouvrir la porte, laissant passer l'homme devant, avant d'entrer à son tour et d'aller s'asseoir sur le lit – refermant bien sûr la porte avant tout. La chambre était plutôt miteuse, mais avait l'avantage d'avoir un lit, une commode, une table ainsi que deux chaises et un grand espace libre au centre. Spacieuse, mais minable quoi.

- Les papillons sont aussi un symbole de destruction, c'est celui qui m'interpelle le plus. Le simple battement d'aile d'un papillon peut causer le chaos de l'autre côté du continent. L'effet papillon, n'est-ce pas une belle théorie?

Isis essayait de détourner la conversation des clans, ne souhaitant pas approfondir le sujet. Surtout, il avait laissé le doute de possiblement connaitre le sien... Elle ne devait pas entretenir cela. En même temps, ses paroles n'étaient pas des mensonges. Autant elle appréciait les beaux papillons multicolore jeune, autant elle ne pouvait s'enlever l'image de son tatouage rouge, empreint du sang de sa victime – victime qui était plutôt un assassin. Machinalement, elle joua avec sa bague, celle-ci aussi devenait rouge lors du serment officiel, de même que leurs peaux... Quand la jeune femme parlait des conséquences d'un simple battement d'aile, elle référait surtout à son père, qui avait simplement échoué de rattraper un voleur, ayant pénétré dans la maison de son maître. Celui-ci n'était ressorti qu'avec quelques bijoux et une tarte, que des biens matériels. Pourtant, ce simple acte avait conduit à la mort de deux personnes et au noircissement de l'âme de la pauvre petite Semper. Voyant la pièce commencer à tourner autour d'elle, Isis décida de s'allonger sur le lit, les paumes sous la nuque.

- Je crois que vous avez oublié votre livre sur le comptoir. Le pauvre, il risque de terminer dans les flammes, les gens du coin trouvent cela bien utile pour alimenter un feu.

C'est avec un petit sourire en coin qu'elle ajouta cette remarque, revenant ensuite au sujet initial. Elle se devait de savoir, d'être sûre. C'était maintenant clair qu'il la testait, attendant qu'elle se dénonce elle-même. Le voyageur n'était pas bête, mais Isis non plus, elle ne rentrerait plus dans son jeu. Déjà, il semblait parler de clan au hasard, ayant ajouté les variantes de couleurs et de formes. Cela supposait qu'il ne connaissait pas celui qu'il avait sous les yeux, probablement du moins. C'est pourquoi elle se permit de retourner sur ce terrain glissant, le mieux d'ailleurs était d'entretenir la conversation comme si de rien n'était, comme cela il ne soupçonnerait rien. Si elle évitait le sujet par contre... Ce serait un aveux.

- Je ne peux que vous approuvez, par contre. J'ai effectivement menée beaucoup de recherche sur les papillons, lors de mon jeune temps et en effet, ils sont très... populaire. Pourtant, ce n'est au final qu'un insecte parmi d'autres, je ne comprends pas l'intérêt de s'en servir comme bannière, surtout pour une milice ou tout autres trucs de ce genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Mar 17 Nov - 2:09


Un symbole de destruction hm... L'effet papillon représentait-il toujours la destruction ? Qui sait, mais ce n'était une fois encore ni le lieu, ni le moment d'en parler, il sentait de toute façon que l'ombre qui planait autours ed ce sujet était bien trop épaisse et grande pour se permettre d'aller plus loin. Sa curiosité lui donnait envie d'en savoir plus, mais ce n'était sans doute pas raisonnable. Elle allait de toute façon s'allonger tout en disant que son livre allait sans doute finir aux flammes.

- J'ai terminé de le lire, je l'écrirai de nouveau s'il le faut

Ce n'était pas un soucis pour lui, il n'allait pas quitter la chambre pour aller chercher un livre... Ce ne serait pas très poli envers sont hôtesse. Hôtesse qui d'ailleurs décidait de retourner sur le terrain glissant, parlant de nouveau des papillons, disant que c'était stupide de les utiliser pour des clans et milices. Il n'avait jamais parlé de milices tiens, elle était soit plus renseignée que lui... Soit plus hasardeuse, au choix.

- Un insecte parmi tant d'autre, pourtant présent sur votre buste. Un buste parmi tant d'autres, marqué par un symbole parmi tant d'autres hm ~

Ca ne voulait rien dire, en soit elle pouvait simplement aimer les papillons tout en pensant que ces derniers n'allaient pas aux bannières et étendards des clans et duchés. Ce n'était pas si faux, le papillon était plutôt le genre d'insecte donné à de très petits clans en réalités, de la même façon que le crâne n'était souvent attribué qu'aux pirates et l'aigle à la royauté. Il prenait une chaise et s'asseyait dessus, à l'envers; les coude sur le dossier du siège, donc.

- Enfin, ce tatouage vous va bien, quelle que soit son degré d'insignifiance ou de signification, au-delà de ça, il n'entrave en rien votre aspect agréable. J'imagine que l'essentiel est ici.

Une belle parole, un peu dans le genre vieux jeu et barde amoureux, mais qui avait un message clair: je vais arrêter de fouiner sur ce sujet. Il avait bien compris que la pente n'était pas seulement glissante, mais qu'à son sommet comme à son aval, il n'y avait rien de bon pour eux deux en cet instant. Il se contentait donc d'esquisser un sourire, encore un, mais plus malicieux cette fois-ci.

- Et donc, vous m'avez isolé, dans votre chambre de surcroît, uniquement pour parler de papillons ?

Il se doutait bien que non, surtout avec le coup qu'elle avait dans le nez. Lui-même avait des rougeurs significatives au niveau des joues... preuve que même s'il tenait l'alcool, il n'en était pas immunisé pour autant. En tout cas, il fixait la barmaid en gardant ce petite sourire qui était plus malicieux et amusé que mystérieux et provoquant....

- Encore que ça aurait le mérite d'être original ahahah lâchait-il finalement, en riant d'une voix claire et apaisante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Mar 17 Nov - 3:53

L'homme reprit les paroles d'Isis, ajoutant un léger supplément. Alors comme cela, il trouvait banal? Il ajouta finalement le mot agréable... Déjà mieux que rien, quoi. La jeune femme avait plutôt l'habitude de susciter de l'admiration – dans les yeux de vieux pervers soûles, mais bon. Elle fit la moue, ne sachant pas si elle devait le prendre comme un compliment ou une insulte. Le plumé posa finalement une question, tout sourire qui laissait sous-entendre quelque chose... Souhaitait-il lui aussi la même chose que la jeune femme? Dans tous les cas, il avait abandonné l'idée d'en savoir plus sur les papillons et plus précisément sur le tatouage, tant mieux. Les Sempers avaient sombré dans l'oubli et il en était mieux comme cela. Il vaut mieux laisser au passé ce qui appartient au passé.

- Moi, je vous ai isolé? C'est vous qui avez choisis, très cher. L'option numéro un était de s'asseoir à une table. De plus, c'est vous qui avez amorcé le sujet... C'est donc plutôt à moi de vous poser la question, vous êtes venu dans ma chambre dans le seul espoir d'en savoir plus sur mon tatouage?

Délicatement, elle s'était redressée en amorçant ses paroles, reprenant une position assise, le regard tourné directement dans les yeux de son interlocuteur. Un sourire narquois se dessina bien vite sur ses lèvres, sa crainte s'était entièrement envolée – d'ailleurs elle se sentait toujours beaucoup plus à l'aise dans sa chambre, dans ses possessions. Sur sa dernière phrase, elle haussa un sourcil et se passa la langue sur sa lèvre supérieure, en signe de provocation. Pour le moment, elle s'amusait bien et donc n'osait pas aller trop loin, de peur d'effrayer le voyageur qui partirait en courant. Peu de gens étaient au courant pour ses pouvoirs, d'ailleurs. Isis les utilisaient parfois, mais discrètement et sans s'en vanter. Probablement que crier sur tous les toits qu'elle était une mage noire nuirait grandement à sa réputation...

- J'aime effectivement beaucoup bavarder, mais il a bien entendu autre chose que j'aime encore plus. Je n'ai pas choisie de travailler ici pour rien, la solitude est bien ma pire ennemie. Cela vous dérange donc tant de vous retrouver seul avec une jeune femme?

Décidément, l'alcool était bien mauvais pour Isis. Depuis quand parlait-elle aussi ouvertement avec un étranger? Lui parler de sa solitude n'avait même aucun lien avec la conversation quoi! Mauvaise idée, mauvaise idée... Pour cacher son léger trouble, elle sourit de plus belle, attendant la réaction de l'homme. Normalement, le genre masculin était bien simple à manipuler... Serat-il comme tous les autres ou serat-il le cas à part? Pour l'instant, elle n'en savait rien. Il semblait avoir comprit depuis un moment déjà les allusions de la femme, mais n'y réagissait qu'à moitié. Bon ou mauvais signe? À voir... Elle parla finalement sans détour, le regard toujours plongé dans celui de Lygatt, son sourire s'évanouissant à mesure que les mots sortaient de sa bouche.

- Je recherche le plaisir, voilà mon but en permanence. Bien entendu, je parle du plaisir au sens large et dans tous les sens possibles. La vie est bien trop courte pour perdre du temps avec des gens, des activités, des livres, ennuyeux. À toi de me dire sous quels aspects tu peux me procurer ce que je recherche...

Isis avait décidée de laisser tomber le vouvoiement – elle n'était plus avec des clients, mais dans sa propre chambre. La politesse n'était plus obligatoire, elle avait opté pour un ton plus familier. Dans tous les cas, sois l'homme restait ou partait d'ici peu, s'il souhaitait réellement repartir le lendemain au matin, il allait certainement devoir aller au lit très bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Mer 18 Nov - 2:38


Oh, la tactique du retour de bâton avec les identiques arguments. Facile mais efficace, Lygatt se contentait donc de sourire. En savoir plus, toujours plus, c'était le but dans la vie de l'homme, mais il n'allait pas formaliser sur ça, surtout avec autant de verres de saké prit juste avant. Mais il en manquait pas de boire les propos de la jeune femme, cette dernière lui parlant d'ailleurs d'aimer bavarder, mais d'aimer bien plus d'autres choses, qui faisaient d'ailleurs qu'elle était où elle était, en termes professionnels.

- Ahah non, je m'en fiche à vrai dire. Disons plutôt que... Hm... Et bien j'ai une ouverture d'esprit qui à certaines entraves malgré tout

Il ne disait pas être coincé, mais sous-entendait qu'il n'était pas non plus mort de faim. Il avait d'autres choses en tête que lui sauter dessus, quand bien même elle était délicieuse, un petit quelque chose lui soufflait de ne pas franchir le pas... Il.... Il ne savait pas trop quoi en penser, il avait bien compris les sous-entendu et en tant qu'homme il devait avouer qu'elle était charmante, mais il y avait comme un blocage, peut-être parce que justement, il ne la connaissait pas ?

- Certains choisissent de s'enivrer avec l'alcool, d'autres avec des herbes plus ou moins détentrices de vertus médicinales... Et d'autres dans les plaisir, notamment de la chair, mais ce n'est qu'une illusion temporaire.

Il ne lui faisait pas la leçon, il lui disait plutôt ce qu'il pensait sur le moment. Il lui disait aussi qu'il avait bien compris les sous-entendus et que ce n'était pas de l'ignorance, mais plutôt de la réflexion sur la question. Il secouait la tête en se levant, quittant sa chaise, il avait pesé le pour et le contre... Mais la question était claire dans son esprit. Son sourire s'effaçait à son tour, comme pour rejoindre celui disparu de Isis.

- Je crains être une mauvaise proie, si je suis effectivement taquin et excentrique, j'ai une barrière morale, celle des sentiments ou au minimum de la connaissance d'autrui. Même si vous êtes désirable, je crains de ne pas pouvoir combler votre soif de plaisir, fut-elle temporaire.

Il affichait un léger air désolé, un homme qui refusait ça... C'était le comble, mais les nomades de l'épervier blanc mettaient un point d'honneur à se lier très profondément, que ce soit dans l'amitié ou l'amour, sans jamais trahir par la suite. Même s'il était le ''dernier'' des nomades de son clan, il ne comptait pas revenir sur leurs préceptes... Il ne voulait pas faire ça à la légère, il se frottait donc nerveusement l'arrière du crâne avant de sourire de nouveau, il ne voulait pas non plus être en de mauvais terme avec elle, puisqu'il l'appréciait finalement.

- Enfin, ça ne retire rien du fait que je vous trouve intéressante, en tant que personne. Mon ambiguïté vous à peut-être privé de votre "proie" du soir, mais j'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur, je préférerai que vous vous souveniez de moi en de bons termes ahahah. Soufflait-il finalement tout en riant. Il était décidément bien imprévisible ce garçon...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Mer 18 Nov - 8:11

Isis fut déçue de la réponse de l'homme, elle n'avait donc aucune chance de finir au lit avec celui-ci. Elle lui sourit tout de même. Lygatt énuméra les plaisirs les plus connus, avant de se lever. Il partait déjà? Quel dommage, elle s'amusait bien, même si c'était la seconde fois en quelques semaines qu'elle se faisait rejeter. Bien sûr, de toute façon, il avait bien raison – un soulagement temporaire, c'était effectivement cela. Lorsqu'elle dormait seule, ses cauchemars venaient la hanter, à tous les coups. La solitude était vraiment un sentiment que ne pouvait supporter la jeune femme. Se souvenir de lui en bon terme? Déjà faudrait-il qu'elle se souvienne de lui, tout simplement – cela serait un bon début. Elle déglutit, gardant tout de même son faux sourire – le moment n'était pas à la mélancolie.

- Je crois que vous m'avez mal comprise. Lorsque je parlais de plaisirs en tout genre, je ne parlais pas spécialement d'alcool ou d'herbe, mais bien de chaque petite chose de la vie qui rendent heureux. Vous êtes une bonne proie, comparativement à ce que vous croyez.

La jeune femme avait reprise le vouvoiement, sans s'en rendre compte. Bien sûr, elle croyait réellement ses paroles, la soirée avait été plutôt agréable en compagnie de cet homme, si on oubliait la curiosité un peu déplacée. Sa seule déception était de devoir dormir seule et non pas de ne pas avoir eue son plaisir charnelle. Elle se leva à son tour, s'approchant du voyageur. Doucement, elle approcha sa main du visage devant elle, avant d'arrêter son geste et de laisser retomber son bras le long de son corps. C'était lui qui décidait, de toute façon. S'il souhaitait partir, elle ne pourrait pas l'en empêcher – et ce n'était pas son intention, de toute façon. Elle lui fit un clin d’œil, tout en reprenant la parole.

- Pour moi, le plaisir englobe tout ce qui est passe-temps et des passes-temps, j'en ai beaucoup. Cette soirée fut plaisante, c'est tout ce qui compte. Je ne souhaite pas vous voir partir si tôt, il y a amplement autres choses à faire si le plaisir charnelle ne vous plait pas... mais vous êtes un grand garçon après tout, vous pouvez faire ce qu'il vous voulez.

Taquine, elle lui tira gentiment la langue en se retournant. Isis ne se sentait pas bien stable sur ses deux jambes et entreprit donc de retourner s'asseoir, avant de se ramasser au sol. De nouveau confortablement installée sur son lit pas confortable du tout, elle laissa tomber son sourire idiot et prit une grande gorgée d'une gourde qui traînait à côté. Redéposant l'objet, elle choisie de reprendre la parole, se disant que c'était peut-être la dernière fois qu'elle le pouvait, si celui-ci continuait sa retraite. Elle répondait bien sûr aux dernières paroles de l'homme, même si celles-ci commençaient à se faire lointaine dans la conversation.

- Je vous remercie, mais pour ce qui est de me souvenir de vous... Certes, je n'oublie pas les gens, mais les noms c'est tout autre, cher Ligarth Tol machin.

Elle avait dit cela avec le sourire, le plumé avait probablement déjà remarqué sa difficulté à se souvenir du nom de la princesse de Ravey, précédemment. De toute façon, Isis allait continuer sa vie, avec ou sans le plumé. Rien n'allait changer, jamais. Si elle courait les aventures d'un soir, c'était simplement car elle n'avait plus confiance, en personne. Personne ne pouvait comprendre le fardeau des Sempers. De toute façon, elle ne voulait plus rien savoir de ce nom, ne rien savoir de l'attachement, de l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Ven 20 Nov - 19:30

Il y avait effectivement un quiproquo, Lygatt ne l'avait pas accusée de quoi que ce soit, peut-être que l'alcool n'aidait pas à correctement gérer les informations, ce ne serait pas étonnant après tout, compte tenu qu'elle tenait à peine debout. Un léger sourire fleurissait sur le visage du garçon alors qu'il se contentait de hausser doucement les épaules. Il la regardait qui se mouvait et levait un bras, avant de se raviser. Il fermait les yeux et buvait ses paroles, avant de rouvrir ces derniers pour la regarder.

- Si ce n'est ce soir, je suis certain que nous aurons l'occasion de tuer du temps une fois prochaine. Instinct.

Il avait la sensation qu'il allait la revoir, tôt ou tard... C'était une impression, comme uen voix dans sa tête qui lui soufflait qu'il n'en avait pas terminé avec Isis, qu'ils se reverraient, comem si c'était une destiné. Bien sûr, ce n'était là qu'une sensation, rien de très concret. Mais avec cette réponse, il était clair que Lygatt, aussi touché par les effets du saké, avait surtout envie de se reposer... Ajoutez à cela ses valeurs personnelles, il avait du mal à vraiment trouver quoi faire de plus pour contenter la jeune femme.

- Ahah, en effet, d'autant que la chance ne semble pas vous sourire, uniquement des noms compliqués à retenir. Pour ma part je me souviendrai de vous, Isis, sans l'ombre d'un doute.

Il lui rendait un léger sourire, se saisissant de sa veste pour la remettre sur lui, il comptait visiblement partir. Il y avait bien des raisons qui faisaient qu'il ne se sentait pas de rester plus longtemps. Sa curiosité intrusive en premier lieu... Ses préceptes aussi... mais surtout ses préoccupations. Il ne savait toujours pas où était passé sa cible... Et il devait écrire à une amie... Sinon elle allait probablement le mordre à leur prochaine rencontre.

- Quelque chose me dit que nos routes vont de nouveaux se croiser, tôt ou tard. D'ici là, prenez soin de vous, Isis, même si avec vos déclarations sur les passe-temps, je n'ai sans doute pas à m'en faire.

Il quittait donc la chambre, pour se rendre vers la sienne, afin d'écrire et de continuer à étudier... Encore un peu de temps avant de se coucher. Il allait sans doute continuer ses recherches à Ravey pendant quelques temps, au sein de Dissri et dans ses alentours. Mais il doutait fortement trouver ce qu'il cherchait... Mais qui sait, peut-être que d'autres aventures allaient se profiler devant lui s'il fouinait un peu...

Ainsi se terminait probablement cette rencontre, une première parmi tant d'autres, et qui ne serait sans doute pas la dernière avec cette personne. Qui sait de quoi sera fait demain après tout...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   Dim 22 Nov - 19:47

Les dernières paroles de l'homme étaient plutôt intrigantes, pourquoi celui-ci était-il aussi certain qu'ils se reverraient? Savait-il quelque chose qu'elle ignorait? Déconcertée, elle mit un certain temps à répondre – son interlocuteur se trouvait déjà au pas de la porte, son manteau revêtis. Sa voix n'était qu'un murmure, légèrement teintée d'interrogation. Probablement que le plumé ne l'entendit même pas, mais c'était bien le dernier des soucis de la jeune femme – ce n'était pas des paroles pouvant être considérés comme importantes, aux yeux d'Isis.

- Au revoir, Lygatt Tol Scaeva. Faites attention à vous.

Lentement, un sourire se dessina sur son visage, alors qu'elle regardait ce dernier quitter la chambre. Décidément, le voyageur était plutôt mystérieux et cela le rendait plutôt intéressant. Mais sa façon de la regarder et la questionner... Il devait être au courant de quelque chose, c'était impensable sinon. Dans tous les cas, la prochaine rencontre – Isis aussi la ressentait, cette impression bizarre qu'ils allaient se revoir – risquait d'être des plus intéressantes. Refermant la porte de sa chambre une fois l'homme hors de son champ de vision, elle alla se coucher sur le lit. Pour l'instant, la solitude ne l'affectait pas encore, peut-être l'effet de l'alcool? Ses yeux fermaient presque tout seul, la jeune femme avait clairement abusée. Vu l'heure, il était un peu tard pour retourner se chercher une autre proie, elle décida donc de simplement se désaltérer un peu – question surtout de ne pas avoir la gueule de bois le lendemain – et s'endormit rapidement.

Bien sûr, ses cauchemars virent encore la hantée – pour faire changement! Le lendemain après une nuit agitée, Isis se leva tôt et se rendit au cœur de la ville, au marché. Sa rencontre de la veille l'avait marquée et lui avait redonnée l'envie d'apprendre et de s'instruire. Elle espérait arriver à dénicher quelques vieux bouquins, quel que soit le sujet. Ses espoirs furent récompensée et la serveuse revint avec deux livres. Immédiatement, elle se lança dans la lecture, pour la toute première fois depuis qu'elle avait atteint l'âge adulte... Depuis la mort de son père, puis de son maître de magie, ce genre de choses ne l'intéressait plus. L'un comme l'autre était instruit et cela ne les avaient pas empêcher de mourir... Elle avait donc commencée à trouver le savoir inutile, mais ce n'était pas pour autant qu'elle avait envie de se développer des muscles. En tant que mage, il était normal d'avoir un minimum de connaissance de toute façon... Non?

Par chance, c'était une journée de congé pour Isis, sinon elle aurait été bien embêtée. En effet, elle ne lâcha son bouquin que lorsque celui-ci fut terminé – elle en avait même oublié de manger! Et pourtant, celui-ci n'était même pas réellement intéressant, parlant de stratégie de guerre – c'était impossible que cela lui serve un jour, elle qui détestait tout ce qui se rapprochait de la violence. Lygatt avait réveillé un monstre, une bête dévoreuse de savoir. La jeune femme ne savait pas si elle devait l'apprécier ou le haïr pour cela... À ses yeux, connaissances rimaient avec danger, autant le premier était intéressant que le second faisait froid dans le dos. De toute façon, cela ne changeait rien à l'envie de plaisir qu'elle ressentait, à la limite il suffisait peut-être de ne pas le crier sur tous les toits et simplement continuer à agir comme avant. Voilà, ça s'était une bonne idée! Il lui faudrait penser à se faire une petite réserve de lecture, en prévision de ses moments de solitude. En attendant, il était l'heure de partir à la recherche d'une proie pour la soirée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans les sables de Ravey (pv Isis)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans les sables de Ravey (pv Isis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans les sables mous de Lommel Ce W.E.
» I don't love you like I loved you yesterday ۴ ISIS
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Vesperia :: Dissri-