AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quête Event #1 : Le compas enchanté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bellandrain Percemedes

avatar

Messages : 20
Expérience : 23
Age : 31

Feuille de personnage
Écus: 450
Réputation: +1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Quête Event #1 : Le compas enchanté   Dim 1 Nov - 18:09


Le soleil c’était couché depuis quelques heures déjà, une légère brise marine soufflait sur des quais où résonnait les discutions bruyantes des marins. Une odeur d’iode se mélangeait à celle des viscères de poissons et de rhum, un parfum propre à une bourgade maritime. Les pirates avait prit le contrôle des lieux depuis le cataclysme, faisant de ce petit port une escale de choix pour les équipages de coupes jarrets entre deux maraudes, et les capitaines les plus influents y faisait maintenant la loi. L’absence apparente de loi cachait en fait une société suivant ses propres codes et une organisation bien précise avait prit le pas sur le chaos ambiant. Ainsi les flibustiers apportaient une certaine protection aux locaux spécialisé dans le travail maritime, pêcheur, charpentier, tisserand spécialisé dans l’entretient des voiles ou autres forgerons, même des bandits des mers avaient besoin des services de ces spécialistes, c’était ainsi qu’ils avaient mit en place une relation symbiotique en transformant cette ville.
 
C’était sans doute difficile à accepter, mais à l’heure actuelle c’était la piraterie qui faisait vivre l’économie de cette bourgade, les marins buvaient, mangeaient, faisait entretenir leur navires, et bien que l’ordre était ne tenait que par la violence et la peur, il était présent. Bellandrain était bien obligé d’accepter ce qu’il avait sous les yeux. Et tout en traversant les rues, il ne pouvait qu’éprouver une forme de respect pour les esprits retords qui avaient créé cette situation. D’après ce qu’il avait entendu, c’était les capitaines des trois plus imposantes bandes de coupes jarrets qui tenaient cette ville d’une main de fer. Chacun avait les moyens de faire en sorte que les autres respectent les règles établis, et c’était ce fragile équilibre des pouvoirs ainsi que la puissante cupidité des trois hommes qui évitait à cette ville de sombrer dans le chaos.
 
Le bruit caractéristique de l’acier contre le bois accompagnait chacun de ses pas à mesure où il avançait, un cliquetis rythmé par sa démarche calme et calculée. Il avait entendu des histoires en venant ici, la seule raison qui pouvait le pousser à s’aventurer dans ce repaire peuplé d’être tout plus infâmes et cupides les uns que les autres. Des marins parlaient d’un compas magiques, pointant vers un trésor légendaire, le chevalier blanc n’était pas attiré par l’appât du gain, ce n’était pas l’avarice qui le motivait, mais la pensé que ce trésor pourrait servir à sauver des vies et rebâtir ce qui avait été détruit par le fléau. Il ne pouvait pas laisser tomber ce butin entre des mains mal avisées qui dilapideraient une fortune pour combler des vices  innommables.
 
Et c’était vers une taverne bien particulière qu’il se dirigeait, d’expérience il savait qu’un tel endroit était une source d’information précieuse, puisque c’était là que se rassemblait les voyageurs et les aventuriers. Ceux qui avaient des histoires à raconté à qui voulait l’entendre. Mais d’après ces informations, c’était aussi un lieu que fréquentait le marin en possession de l’instrument qu’il recherchait. Bellandrain allait devoir l’identifié et le convaincre que lui remettre le compas, mais cela ne l’inquiétait guère, le plus important était de faire en sorte qu’il ne tombe pas entre de mauvaises mains.
 
Il savait que sa démarche et son apparence attirait les regards, c’était pour cela qu’il avait attendu l’obscurité pour arpenter la ville, dissimulant son armure sous une cape immaculée. Il restait aux aguets au moment d’entré dans l’établissement crasseux dont s’extirpait un ivrogne à l’odeur épouvantable. L’intérieur de la taverne empestait un potpourri olfactif, l’odeur de l’alcool, du tabac, de la sueur et du poisson frit rendait l’air particulièrement désagréable, mais le chevalier n’en laissa rien paraitre. Jetant un regard d’horizon à la pièce, il repéra quatre flibustiers buvant autour d’une partit de dés ainsi que d’autres clients du cru autours de trois autres tables, l’endroit n’était pas bondé, mais déjà suffisamment bruyant. Bellandrain savait que son entré avait été remarquée, un matelot le fixa un moment avant de glissé un mot à l’oreille de son voisin de table, il savait qu’il allait devoir resté sur ses gardes dans ce lieux de débauche, mais l’épée qui l’accompagnait n’était pas là en guise de décoration.
 
Il se dirigea vers le comptoir, où buvait une brochette de marins. Le tavernier était  un homme trapu à la peau basanée, arborant une moustache rousse touffue, crane lisse qui luisait sous l’effet de sa peau grâce et portait un tablier de cuir taché. L’homme le dévisagea un instant avant que le chevalier ne dépose une pièce sur le comptoir et commande d’une voix clair, calme et résolument neutre :
 
« Une bière je vous prie. »

L’homme grogna une réponse inintelligible avant de se retourné vers un tonnelet, une choppe de bois à la main. La remplissant plus de mousse que de breuvage, il la déposa bruyamment devant Bellandrain qui ne l’avait pas quitté des yeux. Plus que la boisson, le chevalier avait besoin d’un renseignement, cela il était certain que le tenancier l’avait comprit. Il allait attendre le moment opportun pour lui faire savoir la raison de sa visite, dans la discrétion, mais pour le moment, il allait boire sa bière en attendant de voir si son homme allait se montré ce soir. Le chevalier blanc était patient et savait qu’il devait agir avec précaution pour éviter de déclencher une émeute dans un lieu pourtant bien réputé pour être une source de tapage. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euros

avatar

Messages : 53
Expérience : 88

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Quête Event #1 : Le compas enchanté   Dim 1 Nov - 21:23

Qui n'aime pas une petite chasse au trésor ?

Le vent portait souvent moult messages sur ses ailes, surtout quand les gens sont sur la route. On parlait d'une attaque, de vils pirates qui prenaient d'assaut les villes et régnaient d'une main de fer les petits villages pendant que les plus grandes villes elles luttaient contre des vagues de barbares au rhum. Foncièrement, Euros n'en avait pas vraiment grand chose à faire. Les pirates étaient des animaux comme les autres, et il ne voyait pas, d'où il était, la différence entre le règne d'un homme ivre de rhum et celui d'un homme ivre de pouvoir. Si rébellion il y avait, Euros serait ravi d'y participer. Mieux vaut un voisin sobre et méchant que ivre et méchant après tout. De plus, cette situation de crise poussait des familles entières sur la route, qui semblaient soudain se sentir devenir maître des bois.

C'est une des choses qu'il détestait chez les civilisés. Ils croyaient que toute la terre leur appartient. Mais il ne pouvait pas les chasser. Ils étaient des gens dans le besoin. Et ils étaient plus nombreux. Mais bref, revenons à nos moutons.

Le vent portait souvent moult messages sur ses ailes, et un de ces messages n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd. On parlait d'un pirate qui possédait sur lui un objets fabuleux, un compas aux pouvoirs étranges qui montrait la voie vers la fortune. Pourquoi quelqu'un possédant un tel artefact s'en ventait, Euros ne le comprenait pas. Mais Euros voulait cet objet. Non, il ne s’intéressait pas au contenu du trésor. Si cela ne tenait qu'a lui, il fracasserait le compas sur une pierre. La richesse matérielle était la racine du mal.

Malheureusement, Euros comprenait comment fonctionnait le monde des hommes.Le bûcheron a besoin de se nourrir, il doit donc faire payer ses planches au maçon qui doit se nourrir, et ainsi de suite. L'argent est le nerf de la guerre, mais aussi de la reconstruction, et ce petit village ne dirait sûrement pas non au trésor pour aider la reconstruction.

Voler ce compas aurait aussi un autre avantage. Dans des situations de crise, la moindre petite étincelle d'espoir pouvait embraser les feux de la révolte, et les paysans, voyant leurs occupants mis en échec, décideraient peut être de porter le combat chez les barbares au rhum. Qu'ils puissent se rendre compte qu'ils valent plus que ce que leurs maîtres leur laisse croire. Contre un peu de nourriture, il avait obtenu quelques informations sur sa cible.

Le pirate en question, cliché s'il en est, avait établi une sorte de petit QG dans la taverne du village. Malheureusement, personne n'avait été capable de lui donner une description de la personne. Il devrait trouver lui même.

Pour la première fois depuis des années, Euros s'habilla entièrement. Certes, ses vêtements ressemblaient à un patchwork de peaux d'animaux, tenant plus de l'armure de cuir que des vêtements de ville, mais cela devrait l'aider à moins être remarquable.

Une fois arrivé auprès de la taverne, Euros décida de ne pas entrer. Si jamais il devait y avoir de la violence, autant savoir à l'avance combien de gens il pouvait y avoir. Par une fenêtre qui donnait dans le fond de la salle, Euros put scruter l’intérieur. Des pirates, oui, un barman dont la couleur de la moustache était d'un rouge magnifique aux yeux d'Euros et quelques autres personnes qui devaient être des habitués. Un seul client sortait du lot. Il avait l'air propre et distingué, ce qui le faisait sortir du lot. Était-il aussi intéressé par le compas ? Qui sait, peut être pourraient-ils travailler de concert.

D'un pas hésitant, prenant une démarche qu'il voulait normale pour un humain, assez loin de sa démarche habituelle, Euros entra dans le bar et se dirigea vers le bar. Il sortit une pièce couverte de terre et la posa sur le comptoir.

« Verre d'eau, merci »

Le barman le regarda étrangement en lui servant son godet.

« Vous êtes du coin ? »

Euros haussa les épaules et prit son verre, avant d'aller s'asseoir à la table de l'homme aux cheveux pâles.


« Bonsoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hescene de Vestilles

avatar

Messages : 6
Expérience : 9

MessageSujet: Re: Quête Event #1 : Le compas enchanté   Mer 4 Nov - 22:23

Le jour où elle avait réussie à rejoindre Vestilles avec l'aide de Lygatt l'historien, elle avait longtemps contemplé les ruines de sa cité natale. L'ancien donjon qui servait de défense à l'époque était en ruine. Contrairement à ce que l'on pouvait croire, ce n'était pas l'oeuvre du cataclysme. Lors de l'invasion des Ellès par les Ashenvans, ils avaient symboliquement détruit ce bâtiment et pendant plusieurs années, c'était un camp militaire Ashenvan qui avait dirigé la ville depuis ses abords. La famille de la chevalière avait été destituée et seul Hescene en portait encore le nom aujourd'hui. Elle ne révéla pas son identité une fois dans la cité, ce n'était pas la peine de se faire assassiner parce qu'une personne trop cupide la croirait revenue pour réclamer le pouvoir sur ce tas de ruine. Tas de ruine qu'elle aimait encore comme une enfant malgré elle.

C'est alors qu'un messager en provenance des côtes alerta toute la ville l'air paniqué. Vestilles était pourtant loin de l'océan et de ses préoccupations alors pour qu'un homme soit dépêché si loin, cela devait être important. Curieuse elle alla écouter l'homme. Il parlait d'une invasion des côtes par une forte présence de pirates assez bien organisés pour avoir réussi à assouvir et tenir plusieurs villages et bourgades. La rumeur allait bon train que la Nouvelle Oguld serait leur prochaine cible.

Une fois qu'il eu finit son discours. Hescene tenta de le rattraper et elle s'isola avec lui. Prenant le temps de discuter de la situation avec l'homme, elle voulu savoir si il n'avait pas plus de détails, d'informations, quelque choses en lien avec ces hommes hormis ce qu'il venait de dire.
Selon le messager, du village d'où il venait, une bande de pirate avait instauré un fort Cartel qui dirigeait la ville d'une main de fer, et l'on racontait même que l'un des leurs devait être bénis car il possédait un puissant artéfact qui indiquerait immanquablement la position d'un immense trésors. L'homme aurait trop bu un soir avant d'en parler. Depuis il serait devenu un être des plus farouches.

La chose ne tourna pas cent ans dans la tête de la jeune femme. Un trésor, des richesses, que pouvait ont faire de noble avec ça ? Aider les autres ? mieux que cela, c'était presque égoïste mais... Avec un tel trésors, elle pourrait probablement financer, aider et participer au rétablissement de sa ville. Eduquée dans les mœurs politiciennes elle se surprit même à imaginer cette ville prendre une importance future dans ce que deviendrait les Ellès si elle se relevait assez vite. Elle pourrait devenir un foyer et un secteur incontournable du pays encore à l'agonie. Enfin de ce qu'elle avait vue d'Ashenwall.. Les Ellès s'en sortaient bien de base.

Rassemblant le peu d'affaires qui lui restait, après s'être procurées assez de vivres pour un allé. Elle partit sans plus attendre vers le village que lui avait indiqué le messager.
Le voyage fut sans encombres hormis un jour de pluie lui minant le moral et la forçant à protéger sa cotte de maille qui n'en finissait plus de faire du bruit lorsqu'elle marchait.

Une fois en ville, elle sentit presque immédiatement la tension. Les regards hagards des civils, et les regards menaçant et tantôt pervers des pirates qui ironiquement, se reconnaissaient bien.
Néanmoins elle restait fière mais elle regrettait de devoir jouer la comédie. Elle préférait se faire passer pour une voyageuse discrète plutôt que d'avancer le poitrail en avant et la main sur le pommeau de sa lame.
Où pouvait elle aller à cette heure tardive ? Un marchand ? Bien sûr que non, une habitation alors ? Cela causerait panique dans le quartier ou tout du moins, de la curiosité. La taverne, mais elle ne le sentait pas.
Elle resta quelques secondes la main sur la poignée de la porte à imaginer quel type de clientèle elle trouverait dedans. Elle n'avait pas peur, mais elle n'était pas du coin, c'était une femme, et eux des hommes de l'eau probablement entre hommes depuis déjà trop longtemps.

Elle poussa tout de même la porte. Une terrible odeur lui attaqua instantanément les nasaux et une grimace naturelle se dessina sur son visage. Elle rabattit le capuchon de sa cape de voyage et elle pu observer une multitude de regards posés sur elle. Sans y faire attention elle se dirigea comme le voulait la règle, vers le tavernier afin de commander quelque chose avant de se faire mettre à la porte.

Devant la clientèle, elle était presque en proie à un certain malaise. Elle cherchait un groupe différent, quelque chose qui la mettrait en confiance.

-" Un hydromel s'il vous plaît mon brave."

-" Ahahah, tu parles bien. Deux écus."

Elle lui tendis la monnaie demandée et se retourna faisant mine de savoir où elle allait s'asseoir.
Des joueurs de cartes, des pirates, des marins dégustant leurs repas du soir qui devait être à l'origine de cette atroce odeur. Et.. Une autre femme ? Hescene vit deux personnes assis à la même table mais arborant des airs bien différents du reste de la clientèle. Pas forcément plus rassurants, mais c'était déjà ça comparé au reste de l'auberge.

Lorsqu'elle s'approcha d'eux elle eu la surprise de voir que la femme en question était un homme aux traits étonnement efféminés. Le roux quant à lui était tout ce qu'il y avait de plus viril.

-" Bien le bonsoir messieurs. Puis je me joindre à votre je suis sûr, agréable compagnie ?" Taudis puant ou palais impérial, la courtoisie et la noblesse dans le langage tout autant que la politesse se devait d'être en toute circonstance pour la rousse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saladdine

avatar

Messages : 14
Expérience : 18
Localisation : Masyaf

MessageSujet: Re: Quête Event #1 : Le compas enchanté   Mer 4 Nov - 23:49


Les Montagnes s'étaient éveillées... Saladdine s'était isolé bien trop longtemps, Dhû'l-fiqâr devait faire son retour dans le terrain. Avant de partir en méditation, il chargea des frères afin de rester informé des événements qui se dérouleraient dans ce monde prit dans le désastre. Des murs commencèrent déjà à se recréer mais une bataille se préparait au loin.. Vers les Ellès. 

Il fallait enquêter.. Mais ne pas être en avant de la scène, il fallait rester discret. D'après un autre Hashashin, il y avait un pirate avec un compas magique qui mènerait vers un trésors. C'était intéressant, Saladdine pourrait faire d'une pierre deux coups. Apporter des subventions, enquêter et refaire entendre le nom de l'Ordre dans les autres régions. Ravey avait déjà ressenti l'éveil des Montagnes.

Le Monde allait réentendre parler de Masyaf. 

Mais il ne fallait pas trop traîner, il fallait se rendre sur les lieux avant que l'homme ne se fasse attraper. Le pirate au compas allait apporter des réponses intéressantes c'était sûr, un homme avec un tel trésor devait naturellement être protégé par l'équipage dont il était affilié.

Saladdine prit trois de ses camarades et se rendit rapidement aux Ellès. Ils ne furent pas très loin, le voyage n'était pas bien long et pas bien difficile.
Ils restèrent discrets en arrivant, tous, cachés sous leur capuche, restèrent dans l'ombre en se déplaçant avec agilité et rapidité comme si le vent les soulevait pour qu'aucun bruit n'émane de leur déplacement.

Dhû'l-fiqâr ordonna aux Hashashin de se séparer, il fallait réveiller les légendes et les anciens mythes qui étaient racontés autour d'eux alors il ordonna à ses camarades, avant de se séparer, de brandir le drapeau de l'Ordre sur les points les plus hauts de la ville.

De son côté, le nouveau Mentor devait récolter des informations. Il aperçut un homme habillé de fourrures qui offrit de la nourriture lors d'une conversation avec un vieux pirate qui devait mourir de faim. Ce fut peut-être une information essentielle pour le Mentor qui se dirigea discrètement vers le pirate qui reçut la nourriture. Une fois qu'il fut isolé, Saladdine se dirigea vers lui et le cloua au sol sans qu'il puisse voir un millimètre de la tenue de l'Hashashin. 

Pour quelle raison cet homme t'a offert cette nourriture ? Réponds ou tu perds la vie.
Saladdine plaça sa dague sous le cou du pirate qui paniqua et commença à perdre contrôle. Après une légère secousse de la part du Raverois, le pirate lui avoua que l'homme chercha le compas et que c'était à la taverne qu'il trouverait ce qu'il cherche.
Après une légère réflexion, Saladdine relâcha l'homme et escalada habilement le mur qui se trouvait près d'eux, passant de toit en toit il essaya de rejoindre la taverne le plus vite possible. En arrivant sur place, il vit une silhouette féminine qui s'arrêta devant la porte de la taverne durant quelques instants, pourquoi une telle personne rentrerait dans ce genre de lieu ? Cette histoire de compas en attirait plus d'un.
Saladdine passa par le toit de la taverne, rentrer par la porte principale allait compromettre sa position. Il se dirigea vers l'arrière pour trouver une fenêtre ouverte ou une fenêtre à casser.. C'était au choix. 
Par malheurs, la seule fenêtre ouverte était celle qui menait vers la chambre d'un homme qui souhaitait assouvir ses désirs sur une femme.. 
Bien trop occupé dans leur activité, ils n'entendirent pas Saladdine rentrer qui prit une chaise et la plaça à côté du lit pour s'y installer. Il croisa les bras et les regarda avec attention.
Pendant que l'homme sortait des injures sans s'arrêter, Saladdine lança de temps en temps de petits mots tel que "gros sac" ou autre mots futiles.
L'homme s'arrêta net en se rendant compte que cela ne provenait pas de la femme et se retourna en sursautant de peur. 
Saladdine se releva en rigolant légèrement avant de prendre la chaise et de l'exploser sur le gros sac qui tenta de sauter sur lui. Il fut assommé d'un coup. La femme cria de peu, manque de chances la taverne était trop bruyante pour l'entendre. L'Hashashin cria à son tour sur la femme qui, prise de panique, perdit conscience.
Amusé par cette scène, Saladdine sortit calmement en refermant la porte derrière lui en toute délicatesse.
Il observa les personnes présentes dans la taverne en restant sur l'étage du haut. Il était discret en se faufilant et se cachant dans la masse. Il aperçut une table de trois personnes peu communes pour une taverne. Il reconnut les deux protagonistes qu'il croisa plus tôt mais un troisième inconnu était sur place. Etait-ce un groupe organisé ? Ou simple hasard ? 
Mais ce n'était pas pour eux qu'il était là, il fallait faire sortir l'homme au compas. Pour cela il fallait faire du bruit. Saladdine compta en murmurant:
3....2....1...
Des bruits de canons retentirent dans toute la ville, des feux furent allumés de tout les côtés.. Des feux qui éclairèrent le toit de plusieurs bâtiments.
Plusieurs drapeaux noirs avec un emblème dessus... L'emblème de l'Ordre des Hashashins venait de réapparaître. 
En dehors de la taverne les gens crièrent:
L'Ordre des Hashashin est de retour ! Restez sur vos gardes !!
- La Ligue des Assassins ?! Je pensais qu'ils étaient finis !! Mort ! Capoute ! 
- J'ai entendu dire qu'ils avaient un puits qui offrait la vie éternel..
Suite aux cris extérieurs certains à l'intérieur de la taverne regardèrent par le peu de fenêtres en voyant les drapeaux:
- Mais ils ne meurent JAMAIS ?! Même avec une destruction totale ils reviennent à la vie ?! Ils sont vraiment immortels ???
- Je me tire d'ici ! J'ai pas envie de perdre la vie inutilement !
Certains sortirent de toutes les pièces de la taverne, les choses allaient bouger. Il fallait que Saladdine reste sur ses gardes et qu'il se faufile comme il faut. L'homme au compas allait se sentir menacer.. Et le Mentor le savait:
C'est sous la pression et la crainte qu'on commet de grandes erreurs.. Montre toi..
Pendant que Saladdine était à l'affût sans lâcher le groupe des trois aventuriers du regard, les gens dans la taverne contèrent tout les mythes divers et variés qu'ils connurent sur l'Ordre. Ils murmurèrent qu'ils possédaient des sciences occultes et bien d'autres histoires alors que dans la ville certains cherchèrent les coupables qui auraient fait cela en espérant que ce n'était qu'une mauvaise blague..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellandrain Percemedes

avatar

Messages : 20
Expérience : 23
Age : 31

Feuille de personnage
Écus: 450
Réputation: +1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Quête Event #1 : Le compas enchanté   Jeu 5 Nov - 15:18

Peu de temps après avoir avalé la première gorgé de bière, Bellandrain vit entré dans la taverne un homme à l’apparence singulière, sortant du lot des habitués des lieux. D’une grande taille et particulièrement trapu, il arborait une tignasse et une barbe rousse tendit que ses yeux luisait d’une profonde sauvagerie derrière une brume  d’incertitude. Vêtu d’un accoutrement de fourrures diverses, il ne semblait pas être un habitant de la bourgade, mais plutôt un trappeur ou un bûcheron habituer des bois, les raisons aillant pu le pousser à venir dans ce trou à rats étaient sans doute les même qui y avaient attiré le chevalier, certainement pas l’ambiance atypique ni la compagnie du reste de la clientèle régulière.
 
Il commanda au bar, bien que trop éloigné pour entendre son bref échange avec le tenancier dû à la cacophonie ambiante, Bellandrain eu la surprise de voir le géant à la chevelure de feu s’approcher de sa table et venir s’assoir devant lui avec … un verre d’eau… le chevalier était maintenant certain que son nouveau compagnon de tablé n’était certainement pas un habitué des lieux, ni certainement un habituer de la société dans un sens général. Cette drôle de vision arracha un léger sourire bienveillant au dernier fils de la maison Percemedes, tendit qu’il rendit la politesse à son interlocuteur :
 
« Bonsoir, drôle d’endroit pour venir étancher sa soif. Personnellement j’aurais plus de confort à m’abreuvé directement au ruisseau plutôt que prendre le risque de boire dans quoi que ce soit ici. Seriez-vous par le plus grand hasard un garde forestier de la région, où un trappeur peut être ? »
 
Il avait engagé la conversation à la fois par politesse, mais aussi pour en apprendre plus sur cet étonnant personnage. Mais son attention restait aussi fixé sur les allés et venues des autres clients de la taverne, Bellandrain restait à l’affut du client particulier qu’il attendait, mais aussi particulièrement prudent vis-à-vis de l’attention qu’ils attiraient ainsi. Un chevalier et un colosse déteignaient suffisamment comme cela, ce n’était qu’une question de temps avant que des ivrognes s’enhardissent et ne viennent chercher querelles.  C’était ce que faisaient les soiffards suffisamment avinés pour en perdre la raison et une ces raisons pour laquelle Bellandrain ne buvait jamais une quantité outrancière de boisson.
 
C’est alors qu’un nouveau client irrégulier fit son entré, une jeune fille rousse négligemment encapuchonné. Cherchant maladroitement à dissimulé ses traits, mais attirant plus encore l’attention des malandrins qui semblait la dévoré de leurs regards avinés. Elle passa à son tour commande au comptoir et, suivant ce qui semblait au chevalier un étrange effet de mode, vint s’installer entre Bellandrin et le grand homme des bois. Ce qu’une jeune femme pouvait bien venir faire dans un tel nid de frelons semblait aberrant, mais une idée naquit très vite dans l’esprit du faucon d’argent, nul hasard ne les avait réunit dans ce lieu infecte, ils étaient très certainement ici pour la même raison, une rumeur qui n’avait sans doute pas échappé au forestier ainsi qu’à la jouvencelle. Il lui répondit alors sur le même ton agréable et courtois :
 
« Bien le bonsoir mademoiselle, je vous en pris rejoignez nous. Mais si je puis me permettre une question, que peu bien venir faire une jeune personne comme vous dans un coupe gorge aussi sordide ? »
 
Il eu à peine le temps de finir sa question qu’une série de détonations fit tremblé les vitres de l’établissement, la plupart des clients se dressaient de leurs chaises dans la stupéfaction et Bellandrain lui-même porta la main à la garde de son épée tout en quittant prestement son siège.  Il entendit des cris venant du dehors, une attaque d’une bande rivale ? De nombreux soupçons naissaient dans l’esprit vif du chevalier tendit qu’il restait à l’affut des autres occupants de la taverne.
 
C’est alors qu’apparu un individu des plus suspect, perché à la balustrade qui surplombait la salle principale de l’établissement. Il portait une tunique à capuche sombre ainsi qu’un masque qui dissimulait ses traits et finissait de lui donner l’apparence d’un de ces tueurs à gage sans foi ni loi, bref dans l’esprit de Bellandrain il était une apparition des plus douteuse d’autant plus qu’il intervenait à l’instant même où le chaos semblait engloutir le quartier.
 
Mais il n’eu pas le temps de se perdre en longues réflexions, comme il le craignait l’un des clients les moins recommandable jugea bon de sauté sur l’occasion pour tenté de prendre le petit groupe par surprise. A en juger par son regard débordant de lubricité sans doute exacerbée par l’alcool, sa cible était la jeune femme fraichement arrivée. Avec un geste mesuré par l’expérience, Bellandrain fit un pas rapide en direction du flibustier tout en tirant de son fourreau la lame de sa rapière. Dans un éclat de lumière reflétée par la lame rutilante, le chevalier transperça la gorge de l’agresseur d’un coup d’estoc à la fois rapide et précis, tirant en arrière sa rapière afin de la dégagée, il exécuta un vif moulinet de sa lame afin de l’en débarrassé du sang qui y coulait. Le mécréant tomba a genoux dans un gargouillis écœurant avant de tomber face contre terre, le poignard qu’il tenait à la main tomba lourdement au sol dans un bruit métallique, preuve flagrante des mauvaises intentions du pirate à leur égard.
 

Bellandrain jeta un regard circulaire sur le reste de la pièce afin de se prémunir contre toute autre attaque surprise venant d’un des occupants de la taverne. Il n’oublia pas non plus de garder un œil sur l’assassin qui était directement responsable de la dégradation de la situation, mais plus que tout, il attendait de pouvoir débusquer le propriétaire du compas enchanté qu’ils convoitaient certainement tous. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euros

avatar

Messages : 53
Expérience : 88

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Quête Event #1 : Le compas enchanté   Jeu 5 Nov - 17:17

« Bonsoir, drôle d’endroit pour venir étancher sa soif. Personnellement j’aurais plus de confort à m’abreuver directement au ruisseau plutôt que prendre le risque de boire dans quoi que ce soit ici. Seriez-vous par le plus grand hasard un garde forestier de la région, où un trappeur peut être ? »

Drole de façon de commencer une conversation. Que ce serait il passé si Euros était un des habitués de la taverne. Après tout, il arborait un look de clochard du plus grand goût. Malgré cela, l'homme voyait assez juste. Même si Euros n'avait pas de métier en tant que tel, une personne extérieure pouvait … Attendez.

Euros comprit enfin où voulait en venir l'homme. C'était une façon d'indiquer qu'il l'avait reconnu en tant qu'étranger. Le ton amical et badin de la conversation semblait indiquer que le chevalier n'avait pas d'intentions belliqueuses envers Euros. S'il n'était pas encore des alliés, ils n'étaient pas des adversaires non plus. Une bonne chose. Euros allait répondre quand une autre voix se fit entendre. Une voix féminine, qui venait de son dos.

" Bien le bonsoir messieurs. Puis je me joindre à votre je suis sûr, agréable compagnie ?" 

Euros grommela légèrement. Encore des politesses inutiles. Il écouta d'une oreille distraite en regardant autour de lui. Leur petit groupe semblait commencer à attirer l'attention. Ce n'était pas une bonne nouvelle, surtout si la cible était dans les lieux. Il ne se passerait que peu de temps avant qu'un esprit noyé d'alcool ne fasse un lien entre la présence de trois étrangers et celle d'un compas mystico-magique. Le chevalier n'avait pas attaqué la femme, alors elle devait être un minimum de confiance aussi. Bien. Ils n'auraient pas besoin d'une paire de bras de plus.

Pour la première fois, il posa les yeux sur la troisième arrivée. Une rousse. Décidément, entre le barman, elle et lui même, c'était légion ce soir.

Les poils de la nuque d'Euros se dressèrent. Il avait la désagréable impression d'être observés. Pas les regards diffus de la foule avinée, mais quelque chose de plus sinistre. C'était plus ou moins la même impression que quand un prédateur vous prends en grippe.

Des bruits assourdissants résonnèrent dans toute le hameau. D'un bond, Euros était déjà debout, prêt à réagir. Il entendait des rumeurs sur une ligue d'assassin sur le retour. Pourquoi une guilde d'assassin se rendrait-elle aussi visible ? Pourquoi annoncer son retour dans un hameau perdu ? Pourquoi ? Toutes ces interrogations émoussèrent les sens d'Euros, qui ne vit pas le pirate approcher. Il vit par contre l'homme se faire assassiner de sang froid. Euros lança un regard noir au chevalier, avant de prendre la parole pour quelques secondes.

« Besoin de la confiance des pirates. Aidez à évacuer. »

D'un geste, Euros retira l'espèce de fils bâtard d'un poncho et d'une veste qui lui servait de haut. Non seulement il serait plus à l'aise pour aller régler son compte à un assassin mystique, mais aussi pour une autre raison, qu'il montra quand il lança le gros morceau de tissus vers l'assassin. Toujours essayer d'affoler où de faire perdre ses sens à un prédateur. Euros fit ensuite craquer ses doigts avant de s'avancer, l'air menaçant, vers l'assassin. Il allait montrer à ce guignol encagoulé comment on s'occupait des gars dans son genre aux Ellès.


Il traversa la foule comme Moïse avait traversé la mer rouge. Entre les pirates encore surpris et les paysans affolés, personne n'avait eu l'idée de se mettre sur le chemin de l'homme-bête. Ce soir, dans la taverne, il allait y avoir de la violence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hescene de Vestilles

avatar

Messages : 6
Expérience : 9

MessageSujet: Re: Quête Event #1 : Le compas enchanté   Jeu 5 Nov - 22:08

La discussion entre la tablée ne semblait pas vouloir prendre forme, mais la guerrière se rassurait en pensant que les deux hommes paraissaient bien normaux eux, et non alcoolisés au passage. Détail qu'elle mit du temps à remarquer étrangement. Le roux semblait bougon et elle ne voulait pas lui parler plus que nécéssaire, naturellement elle se rabattrait potentiellement sur l'homme à la longue chevelure. Elle n'en était plus sûre, mais personne ne s'était nommé ici.

Quoi qu'il en soit, l'homme à la chevelure pâle ne put qu'essayer d'entamer la discussion qu'une détonation se fit entendre en même temps qu'une forte agitation. La taverne s'affola à son tour et plusieurs tables se renversèrent tombant sous les relevées rapides des hommes ici présents.

Entendant le bruit d'une lame que l'on sort de son fourreau, Hescene en fit de même, agrémentant le tout d'un petit moulinet afin de refermer sa prise sur son arme. Elle comprit à retardement que c'était son voisin qui avait dégainé sa lame et abattu un homme de sang froid. Elle ne chercha pas bien longtemps les raisons qui l'avait poussé à se défendre. Un couteau était tombé à côté du corps gisant de l'homme dont les secondes étaient comptées. Un désagréable bruit d'étranglement parvint aux oreilles de la jeune femme. L'homme s'étouffant dans son sang... Elle le détestait ce bruit bien qu'il ne lui était pas inconnus.

Un homme se tenait sur une poutre les surplombant. Il avait la panoplie parfaite de l'homme en qui il serai dur d'accorder de la confiance. Sinon il avait tout le crédit qu'il voulait en tant qu'assassin. Elle se demandait ce qui avait bien pu pousser un assassin à être si démonstratif. Hormis risquer de se faire attraper.

Elle entendit le roux parler et entama une brève réponse qu'elle jugea rapidement idiote.

-" Nulle besoin d'aider ces..." Mais tais toi pensa-elle ! Pour les pirates ils étaient des voyageurs qu'ils pourraient potentiellement détrousser, mais pas des gens venus spécialement pour voler l'un des leurs. Il était crucial de ne pas s'en faire des ennemis immédiatement. Mais elle relativisa en voyant le cadavre de l'homme laissé en arrière par le guerrier en armure.

Elle le regarda quelque secondes.

-" Aidez à évacuer ? Ils se débrouillent bien seul ces bâtards. Piller, tuer, violer et fuir, ils ne savent faire que ça. Observez comme ils courent vite vers la sortie."

Sans vraiment attendre de réponse. Elle restait intriguée par l'homme masqué et elle suivit de près le grand roux. Elle n'appréciait guère l'ambiance actuelle et la présence d'un assassin encore moins. Elle se devait de l'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saladdine

avatar

Messages : 14
Expérience : 18
Localisation : Masyaf

MessageSujet: Re: Quête Event #1 : Le compas enchanté   Jeu 5 Nov - 23:34


Du haut de son perchoir, Saladdine regarda la scène en étant plutôt amusé. Il y avait donc un chevalier bien entraîné, un gorille qui semblait faire confiance à son corps et une jeune femme raffinée qui n'avait pour vocation que de sortir des mots doux à entendre. C'était le groupe parfait sauf que le grand roux semblait en vouloir à l'Hashashin.. 

Saladdine se mit alors en tailleur en le regardant approcher.

Ce n'est pas moi qui possède l'objet que vous cherchez.. Pourquoi sortir votre colère et frustration sur moi ? 

Le ton employé était certes ironique mais d'un autre côté il se demanda vraiment pourquoi le rouquin devait être aussi agressif alors qu'il ne faisait qu'observer en hauteur les lieux.
Certes les bruits de canons étaient impressionnants mais au moins la salle se vidait des acteurs inutiles. Il descendit avec une agilité impressionnante, passant d'une poutre à une autre pour finir sur le bar puis, d'un léger salto, derrière le comptoir où se trouvait le tavernier qui lui aussi était.... roux... de la moustache. Entre temps la taverne c'était entièrement vidée.

Je ne suis pas votre ennemis, je ne suis pas là pour faire du mal... du moins pas de morts inutiles. Je suis juste curieux.

Il regarda le tavernier et dit d'un air amusé.

Peut-être que toi tu sais où se trouve l'objet magique ?

Saladdine prit un verre et le remplit d'eau pour le donner au crâne chauve qui s'était tranquillement posé derrière son bar en attendant que tout le monde finisse par sortir. Il n'avait sûrement rien à se reprocher mais il devait certainement avoir des informations intéressantes. C'est connu, les taverniers entendent tout les secrets.

L'Hashashin tourna le regard vers l'ours qui n'avait sûrement pas envie de l'entendre parler, il grimpa sur le bar et lorsque le tas de muscles fut à portée il esquiva son mouvement avec un salto sur le côté. Il atterrit sur le sol avec une légère roulade et finit par se relever. Même si l'ours était le stéréotype du gros tas de viande, Saladdine savait qu'il ne fallait pas limiter son jugement à l'apparence. 

Pour trouver la cible qui vous intéresse il vaudrait mieux se serrer les coudes que de se chamailler vous ne trouvez pas ? Il est sûrement ici ou ailleurs, la panique dans la ville va le faire sortir ou trahir ses mouvement. Avec un trésor il doit obligatoirement être parano. Le tavernier doit savoir quelque chose..

Saladdine montra sa passivité en ne dégainant aucune arme et en esquivant habilement les tentatives de saisies qu'avait pu essayer le grand homme musclé.
La meilleure manière de montrer son état de non agression était de se présenter alors Saladdine décida de leur révéler son "nom"...

Je pense que le mieux c'est de me présenter... Je suis Dhû l-fiqâr. Et je ne suis pas là pour un contrat ou quoi, je suis là de mon plein gré.

Durant toutes ses actions, Dhû l-fiqâr resta attentif aux environs.. Ses camarades devaient maintenant être près de la taverne à vérifier l'extérieur. Si ils repérèrent la cible potentielle, ils avaient pour ordre d'envoyer un signal lumineux à leur Mentor. Pour le moment il n'y avait toujours rien... Et si l'homme ne se trouvait pas dans cette taverne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Conteur
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 42
Expérience : 85

MessageSujet: Re: Quête Event #1 : Le compas enchanté   Sam 7 Nov - 2:27

C'était un soir quasiment sans lune, calme, et malgré les pirates qui infestaient les rues et les allées sombres, ainsi que les tavernes miteuses pour commettre leurs méfaits et leurs soûleries. L'un d'entre eux qui s'était vanté de posséder un merveilleux compas qui menait droit sur un trésor magnifique un soir où il était ivre, et il était le premier à l'avoir regretté, plusieurs de ses camarades étaient jaloux de lui et souhaitaient le lui prendre, mais ses plus grands ennemis venaient de l'extérieur. Il était sorti après plusieurs soirs terré dans la cale de son navire, attendant que le temps passe et que les gens oublient ses vantardises, et avait trainé son corps en manque d'alcool jusqu'à une taverne sale et puante, où se trouvaient déjà plusieurs bandits et pauvres hères perdus et soiffards accrochés à leurs verres.

La soirée était bien avancée quand il avait vu entrer, par dessus son verre à moitié vide les yeux vitreux, plusieurs personnes qui étaient tout sauf à leur place dans cet endroit, vous, à l'exception du grand roux barbu peut-être ; et la situation avait vite dégénérée sans que son cerveau ne puisse vraiment comprendre pourquoi. Un homme était déjà mort, et la tension était plus que palpable, plusieurs pirates sont prêts à en découdre, et à trancher quelques gorges ce soir. Essayant de s'enfuir discrètement pendant que les autres sont occupés, il se dirigea vers la porte du fond, donnant sur une ruelle à l'arrière de la taverne, serrant son sac fermement contre lui.

Alors qu'allez vous faire ? Céder à la tension ambiante et voir démarrer une bagarre générale ou repérer un seul homme passablement ivre parmi les autres qui tente discrètement de se dérober ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellandrain Percemedes

avatar

Messages : 20
Expérience : 23
Age : 31

Feuille de personnage
Écus: 450
Réputation: +1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Quête Event #1 : Le compas enchanté   Sam 7 Nov - 10:45

Alors que les évènements prenaient une désagréable tournure et que l’ambiance était de plus en plus tendue dans l’établissement, le Faucon d’argent des Ellès gardait un sang froid sans pareil, endurcit par des années de conflit et ayant l’habitude de combattre en situation d’infériorité numérique, il gardait un œil sur chaque occupant de la taverne, guettant le prochain assaut opportuniste afin de ne jamais être prit au dépourvu. A ses yeux, c’était l’assassin masqué qui semblait dans ces lieux la menace la plus imminente. L’instinct de Bellandrain l’intimait de restait aux aguets, lorsque le géant à la tignasse rousse prit les devant pour intercepter le sinistre individu, Bellandrain resta sur la défensive, guettant les moindres faits et gestes des autres occupants de la taverne afin de couvrir les arrières de son compagnon d’infortune, mais aussi voir si sa cible allait se découvrir.
 
Le grand roux avait raison sur un point, en temps normal dans ce genre de situation Bellandrain aurait privilégié l’aide à la population, néanmoins dans ce cas précis il craignait de ne plus vraiment avoir d’autre choix que de se concentré sur ce qui l’avait amené dans ce triste lieux ce soir.  En tant qu’étranger il serait de toute façon prit à partit par les pirates en alerte, le chevalier n’étant pas venu pour faire couler le sang inutilement préférait donc ne pas envenimer la situation à l’extérieur, surtout qu’apparemment il semblait que la détonation qu’ils avaient entendu n’avait eu pour résultat que de faire plus de tapage que de dégâts. La jeune fille quand à elle semblait rejeter l’idée de venir aux secours des malandrins, sans doute le fait d’avoir été prit pour cible par le pirate gisant à leurs pieds quelques secondes plus tôt. Bellandrain comprenait parfaitement son ressentiment, mais il savait que leurs actions auraient sans aucun doute des répercutions sur les habitants du bourg qui étaient sous le joug des maraudeurs des mers.
 
L’assassin descendit de son perchoir afin de venir à la rencontre du colosse à la musculature saillante, éludant les attaques de ce dernier avec une grande agilité avant de venir se poser derrière le bar où il prit la parole pour tenté d’apaiser la situation et de négocier avec les trois aventuriers. Bellandrain écouta ses allégations tout en continuant de surveiller le reste des clients de la taverne. Le chevalier avait eu dans un premier temps la même intuition que l’assassin, il comptait lui aussi interroger le tavernier dès son arrivé, mais l’intervention de Dhû l-fiqâr l’avait prit de court. Néanmoins même si son plan semblait censé, Bellandrain ne pouvait se résoudre à admettre la façon d’agir de l’assassin. Il avait prit le risque de semé le chaos dans une ville où des innocents se débattaient jour après jours pour continuer à vivre, malgré le dictat du cartel des flibustiers, ils avaient trouvé un semblant d’équilibre que Dhû l-fiqâr et sa clique avait maintenant mit en péril. Bellandrain craignait que la nature paranoïaque des pirates et surtout de leurs capitaines ne poussent les dirigeants de la bourgade à se retourner les uns contres les autres, plongeant la cité dans le sang et le chaos.
 
C’étant discrètement déplacer vers la sortie de la taverne, dos au mur, le chevalier pouvait garder un œil sur tout ce beau petit monde tout en répondant avec son calme habituel, d’une voix toujours claire et ferme mais exempt d’animosité :
 
« Il est certain que votre plan découle d’une certaine logique, Dhû l-fiqâr, néanmoins je ne peux me résoudre à être d’accord avec la façon dont vous le mettez en œuvre. Comme vous vous êtes présenté, je me dois de vous retourné la politesse, mon nom est Bellandrain de la maison Percemedes, en tant que chevalier mon devoir est avant tout d’assuré la sécurité des habitants des Ellès, hors ce soir vous avez prit le risque de mettre en danger les pauvres gens qui subissent déjà la présence des pirates. Peu importe comment vous présentez les choses, notre ressemblance semble se limité à la raison de notre venu ici. »
 
Il était maintenant certain, tout comme Dhû l-fiqâr, qu’ils étaient réuni ici pour la même raison, le compas enchanté de la rumeur. Tendit qu’il avait répondu à l’assassin, Bellandrain avait remarqué qu’un des clients était entré en mouvement, discrètement. Ses traits tirés et le stresse qui se lisait dans son regard en faisait la parfaite descriptions du renard que l’assassin cherchait à débusquer, serrant son sac donc lui, le chevalier au regard aussi perçant que sa lame ne pouvait pas le manquer.
 
« Je crois que notre rat tente de quitter le navire, bien que je n’ai aucune confiance en Dhû l-fiqâr, nous ne pouvons pas nous permettre de raté cette occasion et de laisser les habitants du bourg souffrir en vain. »
 

Avec sa célérité habituel et son pas preste, le Faucon au plumage argenté se lança à la poursuite du fuyard aviné. Restant à l’affut d’une embuscade ou d’une attaque opportuniste de la part d’un pirate présent dans la salle, il prit en filature sa cible, de la même façon qu’un limier traque un renard lors d’une chasse à courre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euros

avatar

Messages : 53
Expérience : 88

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Quête Event #1 : Le compas enchanté   Sam 7 Nov - 14:33

Le liquide rachidien d'Euros bouillait d’incompréhension et de colère. A trois, avec la femme et le chevalier, ils avaient un groupe parfait. Euros pouvait passer pour un villageois simplet pour faire baisser la garde des pirates, le chevalier avait sûrement la langue de velours nécessaire pour faire se délier celle des pirates et la femme, de part le fait qu'elle avait vraisemblablement pu manger tout les jours a sa faim et ne pas se casser le dos dans les champs faisait qu'elle avait un certain nombre d'atouts pour limiter le quantité de sang dans le cerveau des pirates, et le trésor tant convoité aurait sûrement pu couvrir le coût en vinasse qu'il aurait fallu pour délier les bonnes langues.

Malheureusement, son père avait raison. A force de vivre dans de la pierre et bardés de ferraille, les nobles oubliaient qu'il y avait d'autres façon de régler les confrontations que d'enfoncer moult morceaux de métal dans le corps de l'adversaire, mais aussi que chez les petites gens et les bandits, on trouvait rarement le perpetrateur, mais on trouvait toujours des coupables.

Aussi loin qu'il pouvait voir, Euros ne pouvait observer que quatre vainqueurs possibles. Soit c'était le chevalier qui gagnait et devenait encore plus riche. Soit la femme sortait son épingle du jeu et pouvait mettre l'argent dans sa poche. Soit Capuche l'acrobate et son supposé gang « d'assassins » récupérait la maille et la déesse seule sait combien de chapiteaux ils pouvaient s'acheter avec la somme supposée se trouver au bout du compas. Enfin, dernier cas de figure, les pirates conservaient leur joujou magique et obtenaient quatre nouveaux trophées a clouer sur leurs bateaux.

Quoi qu'il en soit, il y avait un groupe qui, quelle que soit la main gagnante, subirait les conséquences des actions des étrangers : les habitants du hameau. Soit les pirates perdaient leur trésor, ce qui provoquerait une vague de colère dans leur rang que, si leur réputation était correcte, le peuple aurait a essuyer dans le sang, soit ils tuaient les aventuriers et leur courage renouvelé les pousserait peut être à resserrer leur poigne sur ce hameau, ou pire encore, à aller piller plus loin.

Cela faisait beaucoup de données à analyser pour Euros, mais il en tira une conclusion simple. A partir du moment où le chevalier avait planté sa lame dans la gorge d'un pirate, tout les villageois étaient devenus des antagonistes potentiels. Il y aurait sûrement un péquenaud qui espérait gagner la faveur des pirates.

Le sauvage ne porta pas attention au discours de ses « compagnons » d'infortune. Le compas ne l’intéressait déjà plus. Tout l'or du monde ne remplacerait pas les vies qui seront sûrement perdues à cause du rouleau compresseur des supposés nobles et civilisés. Ça va encore être au sauvageon de service de gérer la crise. La fin de ce que disait le chevalier ne tomba pas dans les oreilles d'un sourd

« … nous ne pouvons pas nous permettre de rater cette occasion et de laisser les habitants du bourg souffrir en vain. »

Euros ne put retenir un rire rauque, plein de moquerie.

« Fallait y penser avant de tuer l'un d'eux. Meurtrier.»

Euros se recula légèrement du groupe. Au moins il était associé à eux, au plus il avait de chances de ne pas être complètement repéré et grillé auprès des pirates. Le temps était une denrée bien trop rare, et il fallait que le plus possible de sable tombe dans le sablier, le temps qu'Euros trouve une solution pour protéger le village. Euros pointa du doigt le tavernier.


« Allez ami. Rentrer chez soi. Mieux pour ce soir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saladdine

avatar

Messages : 14
Expérience : 18
Localisation : Masyaf

MessageSujet: Re: Quête Event #1 : Le compas enchanté   Jeu 26 Nov - 22:29


De belles paroles de la part d'un homme qui a abattu un pirate qui cherchait surement à nourrir sa famille. Le monde n'est pas rose, je ne cherche pas à vous ressembler. Mais les pirates présents sont actuellement entrain de penser à sauver leur vie qu'autre chose... et notre souris est sortie de son trou..

Le fameux Bellandrain se mit à la poursuite du fuyard alors que la grosse masse jouait au gentil à dire au tavernier quoi faire... Pour Saladdine il était évident que le crâne chauve savait quoi faire, il devait être habitué à la pagaille..

Le Mentor ne resta pas longtemps, il sortit par la fenêtre afin de poursuivre l'éventuels possesseur du compas. Il rassembla ses hommes en poursuivant discrètement les protagonistes. Il ne se montra pas et passa de toits en toits pour ne pas perdre la trace du fugitif. Grâce aux autres Hashashins, il était difficile pour le fugitif de s'éclipser en un instant. Mais tout ceci allait trop vite... Bien trop vite. Il ne pouvait pas être seul. Il devait certainement avoir des camarades à lui qui devaient traîner non loin de sa position.. Si c'était le cas, Bellandrain allait être en danger.. 

Saladdine sentait une soif de sang monter en lui, c'était la première fois qu'il ressentait une telle sensation... Il souhaitait éliminer les personnes présentes.. Sans savoir pourquoi.. sans raisons.... Il se perdit dans cette soif de sang, ses pensées devinrent de plus en plus flous.. Il perdit d'un seul coup l'équilibre, il glissa suite une mauvaise réception et tomba sur un ensemble de tonneaux. 

Un de ses camarades s'arrêta afin d'aider Saladdine qui chuta. En reprenant ses esprits, il lui ordonna de partir et continuer de suivre les protagonistes. 

En réalité, Saladdine souhaitait être seul quelques instants afin de remettre ses idées à leur place et faire disparaître cette étrange soif de sang... 

Il marchait dans les rues avec une légère difficulté, il plaça sa main sur un oeil qui le brûlait.. Il avança lentement avant d'entendre un attroupement de pirates se rassembler. Etait-ce une embuscade ? Que se passait-il ?

Saladdine devait se dépêcher pour savoir ce qu'il se passait et si le groupe d'individus se faisait attaquer il fallait absolument les aider. Pour le moment l'Hashashin était encore déséquilibré par la chute et ce désir étrange qui envahissait son corps. Il monta tant bien que mal sur le toit pour observer la situation.. L'Hashashin voulait aussi en profiter pour faire tomber les criminels à la tête de cette ville.. Cela n'allait pas être chose aisée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quête Event #1 : Le compas enchanté   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quête Event #1 : Le compas enchanté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Les Ellès-