AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une montagne, un lutin [PV: Connor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vix Lionheart

avatar

Messages : 29
Expérience : 13

Feuille de personnage
Écus: 131
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Une montagne, un lutin [PV: Connor]   Jeu 10 Sep - 19:34

Seule tâche de couleur dans le paysage blanchâtre, Vix progressait difficilement sur un pan de la montagne. Elle ne voyait que des arbres squelettiques à perte de vue. Et de la neige. Beaucoup trop de neige. La jeune fille poussa un soupir qui fut à moitié étouffé par le masque sur son visage. Aujourd'hui elle ne le portait pas par plaisir mais plutôt pour se prévenir du froid environnant. C'était une belle ironie. Personne n'était là pour en profiter mis à part quelques animaux croisés au détour d'un chemin. Elle leur aurait bien courut après si elle n'avait pas été aussi fatiguée ; mais ils ne perdaient rien pour attendre. Elle les retrouverait un de ces jours et... Et elle leur lancerait des cailloux pour la peine. Vix laissa échapper un rire démoniaque en s'imaginant la scène. Puis elle marqua une pose pour reprendre son souffle et scruter autour d'elle à la recherche d'une quelconque trace de civilisation, en vain. Elle reprit donc la route en entonnant un petit refrain improvisé. 

- Je suis perdue, perdue, perdue. Perdue !

La jeune fille se lança dans une roulade en criant le dernier mot. Elle s'abima évidement les mains en plus de se mettre de la neige partout sur ses habits. Ce n'était pas bien malin mais elle s'en moquait. Rien ne pouvait la distraire ici alors elle s'occupait comme elle pouvait.

La côte était abrupte et l'obligeait à se frotter à une végétation hostile. Les buissons tendaient leurs branches vers elles comme s'ils cherchaient à agripper ses habits flamboyants pour les mettre en lambeaux. En plus un vent déchaîné soufflait par rafale, s'engouffrait en hurlant dans les arbres et la glaçait jusqu'aux os. Soudain Vix remarqua une hutte un peu plus haut dans la montagne. Sauvée ! Elle allait pouvoir se poser et se réchauffer. Elle courut jusqu'à la bâtisse avec entrain. L'abri tenait plus de la cabane que du chalet mais il ferait l'affaire. Et ce malgré le trou dans le plafond, l'absence de porte et l'odeur de rat mort mélangé à la moisissure à l'intérieur. La jeune fille rassembla rapidement un peu de bois mort, ce n'était pas ce qui manquait par ici, et le jeta dans ce qui devait être auparavant une cheminée. Enfin elle y mit le feu assez rapidement et s'assit à côté de l'âtre, son masque sur les genoux. Une torpeur tiède et douce l'envahit et en quelques secondes elle s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
An Hyi
Mage
Mage
avatar

Messages : 240
Expérience : 109

Feuille de personnage
Écus: 150
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Une montagne, un lutin [PV: Connor]   Mar 22 Sep - 3:01

Ce pays me rend fou. Il fait froid, la forêt est immense et je ne reconnais strictement rien. Étant mauvais de base en orientation je suis dans de beaux draps. Il me faut regagner Haut-le-Fort dans les plus brefs délais malheureusement j'ai bien peur de m'être – encore – perdu. Je réfléchis un instant et essaie de me remémorer les précieuses instructions des gens que j'ai pu rencontrer sur ma route. « A l'ouest, plus loin, suivez le chantier et tourner à la première à gauche pour rejoindre la route des Ellès. Suivez là et vous atterrirez à Haut-le-Fort » m'avait dit une vieille dame. Bizarrement j'ai confiance en ces dires mais j'ai bien du mal à repérer l'ouest. Et puis « tourner à la première à droite » ? … Est-ce bien ce que j'ai fait en vérité ? Il est possible que le paysage m'ait distrait, si bien que je ne sais absolument pas quel chemin ai-je emprunté.

En tout cas une chose est certaine, je ne suis pas au bon endroit, pas au bon endroit du tout même. Je soupire un bon coup et poursuis ma route à la recherche de passants. Notez que je fais très attention à mes effets personnels. Pour cause je me suis déjà fait voler plusieurs fois, je n'ai pas envie que cela recommence. Ashenwall – plus que tout autre pays j'ai l'impression – est peuplé de voleur à la tire et autres bandits de grands chemins. Pas plus tard qu'hier je me suis fait braquer par un vieillard. Que la déesse soit louée, le bougre ne savait pas tenir son couteau. J'ai donc pu le lui retirer des mains sans grand mal.
▬ Excusez moi. Vous ne sauriez pas où se trouve la voie vers Haut-le-Fort ?
La famille de paysan que j'ai interpelle s'arrête et, à ma grande surprise, m'explique en détail la procédure à suivre pour regagner ma patrie. Je reste bouche-bée devant tant de précision. À croire qu'ils ont vécu là-bas. Je leur demande comment cela se fait qu'ils aient une si bonne connaissances des routes à emprunter et le père de famille m'explique avoir eu de la famille à Haut-le-Fort, un fils pour être précis. Toujours selon ses dires, il avait à peu près le même âge que moi lorsqu'il a été tué il y a cinq ou six ans. Par nostalgie ou pour je ne sais trop quelle raison le vieux m'offre une carte de la région. Je remercie l'homme et lui souhaite bonne chance à lui et à sa famille. En ces temps troubles, une carte est un outil précieux. Au moins maintenant je suis sûr – ou presque – de ne plus me perdre. Il commence à se faire tard et il est temps pour moi de trouver un endroit où dormir cette nuit. Me coucher à même le sol ne me dérange pas mais si je ne veux pas avoir de mauvaises surprises au réveil, je dois me cacher un minimum. Un groupe de bandit aurait vite fait de me détrousser de mes possessions si jamais ils me trouvaient durant mon sommeil.

Après trois bons quarts d'heure de marche, je finis par trouver une demeure habitable assez éloignée des routes habituellement empruntées par les voyageurs. Sait-on jamais, il y a peut-être des bandits. J'avance doucement et ne constate pour le moment aucune trace humaine. L'endroit sent clairement mauvais et les murs sont très mal isolés – certains sont même brisés – mais ça fera l'affaire. Je m'apprête à m'installer quand je trébuche sur une planche mal fixée au sol. Par réflexe, j'essaie de me tenir à un des quelques meubles encore présents dans la pièce : mauvaise idée. L'objet en bois cède sous mon poids et nous tombons tous les deux. Je me relève et entends des bruits venant de la pièce adjacente. Il y a quelqu'un. Je sors mon arc, avance et me prépare à tirer une flèche au cas où.
▬ Oh.
Une jeune … Euh … Quelque chose. Je ne sais pas si c'est un homme ou une femme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une montagne, un lutin [PV: Connor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Foire de la montagne : mettre en valeur les potentialités
» La douleur de la montagne.
» A travers la montagne. [PV Peintre]
» Voyage d'une montagne à l'autre
» Le Chapeau part a la montagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Ashenwall :: Montagnes enneigées-