AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le danger n'est pas toujours là où on l'attend [PV : Gry Filorness]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tempérance de Paladines

avatar

Messages : 15
Expérience : 33

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Le danger n'est pas toujours là où on l'attend [PV : Gry Filorness]   Jeu 28 Jan - 12:29

Une belle journée de printemps, cela fait maintenant un an que le cataclysme a eu lieu n'est-ce pas ? Pourtant, pour la demoiselle cette année aura était monotone. Vu son caractère effacé et son savoir-faire, cela a été une chance dans son malheur finalement. Puisque sa famille est à moitié détruite et que ce qu'il en reste est ailleurs où la rejeter, elle a dû apprendre à la dure la vie sans avoir un écu devant soi ou presque. Finalement, elle a trouvé un travail dans une auberge qui a réussi à redresser la barre au fur et à mesure au milieu des ruines fumantes de Beau-Château. Son propriétaire est persuadé que la jouvencelle était une servante qui a profité de l'attaque du dragon pour partir loin de ses maîtres avec quelques affaires, s'ajoutant un nom au passage et personnellement, il aurait fait la même chose si on exclut le nom pompeux qui lui vaudra des problèmes.

Ainsi, Tempérance a vendu la plus grande partie de ses affaires pour subsister et mettre quelques menues monnaies de côté, réserve qu'elle a agrandie en travaillant comme elle le faisait avant. Si l'on exclut le minimum de luxe dont elle jouissait, finalement, il n'y avait pas de grands changements. Chaque soir de dur labeur, elle se consolait une fois ses mains lavées en allant caresser sa robe de mariée en soie, d'un blanc impeccable, en lisant son livre de fables sur les guerrières de la rose chevauchant leurs pégases ou en se disant qu'elle trouvera bientôt son mari.

Il y a peu de temps une étrange rumeur est venue jusqu'à elle. Vesperia, cela n'avait aucune importance pour elle si ce n'est qu'elle a appris qu'un étrange guerrier aux cheveux blancs, portant une tenue de cuir rouge et noir et manient une épée double sy trouvait. Des personnes réunissant ces trois caractéristiques ne devaient pas être légion bien au contraire, elle avait économisé dans le seul fin espoir que ce jour n'arrive finalement, elle va pouvoir trouver son futur époux, celui à qui elle est promise depuis bien des années, destinées même !

Portant une tenue de voyage rustique, mais que ses formes mettent en valeur, entre autres par un décolleté pas très honnête elle est allé trouver un chef de caravane. Liquidant tout ce qu'il lui restait en argent pour payer le voyage et attendant que ce convoi parte elle a rendu son tablier, ses affaires étant déjà chargés dedans. L'aubergiste ne pouvant pas laisser une pauvre demoiselle aussi naïve et timide voyager seule, ce serait un crime de la laisser sans protection et pourtant il sait qu'elle n'a pas l'argent pour engager un gardien digne de ce nom...

C'est qu'entre en scène un homme qui semble si bon, le cœur sur la main au point qu'il lui aurait donné la bonne déesse sans confession ! Il est tout naturel de confier à un étranger d'aussi bonne éducation une douce et fragile enfant n'est-ce pas... Enfin soit, ils étaient réunis avant le départ pour le convoi, sans un sourire de la demoiselle qui n'en avait jamais offert au moindre client de toute manière... D'ailleurs, cette beauté d'allure froide avait attiré bien plus de clientèle que le gérant ne voulait l'admettre. Elle se tient devant lui, portant une tenue de voyage qui ne semble de toute évidence pas à sa taille et qui laisse montrer de manière si insolente certaine de ses formes, ce qui ne déplaît pas à ces messieurs, bien plus à leurs dames. Elle lui tend sa main après une révérence digne des bonnes manières de la haute société.

"Je suis Tempérance de Paladines sir."

_________________


Dernière édition par Tempérance de Paladines le Ven 29 Jan - 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gry Filorness



Messages : 23
Expérience : 35
Age : 22

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: -2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Le danger n'est pas toujours là où on l'attend [PV : Gry Filorness]   Ven 29 Jan - 2:41

.


Dernière édition par Gry Filorness le Mar 27 Fév - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepopeedesheros-rpg.forumactif.org/t615-vous-allez-me-det
Tempérance de Paladines

avatar

Messages : 15
Expérience : 33

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Le danger n'est pas toujours là où on l'attend [PV : Gry Filorness]   Ven 29 Jan - 15:27

Alors que les mots du si charmant à ses yeux Gry, glisse sur l'air comme de belle et enjôleuse note d'un air enchanteur à ses oreilles, les joues de la belle enfant s'empourprent légèrement. Malgré son statut, il est évident que pour éviter tout incident la jouvencelle était tenue à l'écart du plus d'hommes possible, cela était d'autant plus frais pour les plus jolie garçon et ceux à la langue de miel. Car, si la tête de Tempérance dit non, il en est d'un tout autre refrain de son cœur et surtout de son corps en fleur prêt à recevoir tout l'amour qu'il mérite. Si bien, qu'elle aurait presque pu se laisser aller à l'un de ses tout premiers sourires depuis une bonne décennie, mais malheureusement les affaires du noble l'on envoyer un peu plus loin, un peu trop tôt pour cela.

Se retrouvant avec le serviteur, qu'elle pense également à tort être un homme, elle l'observe un instant. Avant le cataclysme, elle n'aurait même pas laissé un regard rester sur lui, pas par dédain, mais à cause de sa place. Mais entre-temps elle a passé une bonne année dans un niveau de vie bien plus modeste et a appris l'importance d'avoir des alliés puisque des amis sont trop rares. Du coup voyant ses mains légèrement mauves et se disant que le travail aux ateliers de teinture et vraiment ingrat et qu'elle espère que le bon monsieur qui semble effectivement un peu niais, mais gentil est mieux traité. Évidemment, rien ne peut retirer cela à la peau, surtout qu'en réalité elle se trompe... Mais au moins elle peut l'aider autrement. Ou pas, ce n'est pas son serviteur et lui offrir quoi que ce soit serait une ingérence dans les affaires d'un autre noble sans son accord.

Restant avec un air désolé du manque de manœuvre qu'elle peut se permettre, finalement elle préféra ne rien faire, mais se promettait qu'elle essayerait ce qui ne voulait pas vraiment dire qu'elle trouverait vraiment une manière de le faire. Ce qui n'aidait pas d'ailleurs, ce fut que son esprit fut aussi entaché par des pensées parasites créées par le beau visage, les manières sublimes et l'enchantement créer par un homme sur le faible esprit d'une demoiselle en pleine puberté, sachant garder son sang-froid, mais n'étant pas moins sujettes aux caprices de dame nature.

Finalement, elle n'eut pas la moindre conversation avec le domestique, surtout pour éviter de lui avoir des ennuis, il a dû le comprendre s'il est moins idiot que son seigneur le pense. Si bien que vint le moment de rejoindre celui-ci et la caravane. Bien qu'elle reste avec un visage froid, elle n'est pas bonne comédienne, ainsi difficile de comprendre ce à quoi son esprit est occupé alors qu'elle reste trop près de lui pour que ce soit naturel, bien qu'elle ne s'en rende même pas compte elle-même.

Accrochée à son bras, comme une dame l'est à un protecteur, et ce même si lui-même n'a pas présenté celui-ci ce qui serait étrange, elle se rend compte que ses courbes sont une gêne dans cette posture. Elle a même peur que le fait que son poitrail serre autant le bras du pauvre Gry, le bout celui-ci ne se retrouve privé de liquide vital, en réalité cela n'arrivera pas, mais elle n'a pas la science médicale suffisamment poussée pour le savoir.

"Seigneur de Filorness."

Le "de" étant présent pour appuyer inutilement son respect pour lui, alors qu'elle a un air légèrement timide qui prouve que ce n’est en rien par flagornerie.

"Pourrais-je avoir l'outrecuidance de vous demander une faveur ?"

Le laissant répondre par l'affirmative, car, toute autre réponse serait effronté en public, bien que ça ne l'oblige en rien à répondre par l’affirmative à celle-ci.

"Je souhaiterais, vous emprunter ce bon Hermes, pour me rendre présentable avant notre arrivée à Vesperia. Si cela vous convient bien évidemment ?"

Avant d'être un homme, enfin, elle le pense, Hermes est avant tout un serviteur. En plus, son instinct lui dicte à tort où a raison, que celui-ci n'est pas une menace. Il est bien évident qu'elle ne peut et ne veut se présenter à son futur époux puant la sueur, dans une tenue de simple voyageuse et sans un minimum de maquillage ou de préparation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gry Filorness



Messages : 23
Expérience : 35
Age : 22

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: -2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Le danger n'est pas toujours là où on l'attend [PV : Gry Filorness]   Mar 2 Fév - 3:13

.


Dernière édition par Gry Filorness le Mar 27 Fév - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepopeedesheros-rpg.forumactif.org/t615-vous-allez-me-det
Tempérance de Paladines

avatar

Messages : 15
Expérience : 33

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Le danger n'est pas toujours là où on l'attend [PV : Gry Filorness]   Mer 3 Fév - 3:37

Ainsi la jeune femme avait fait sa demande et effectivement s'il ne pouvais pas éviter de l'entendre sa réponse, bien que négative semble bien sage à bien y réfléchir. Il est vrai qu'elle a eu quelques échos de ce qui arrivait aux pauvres femmes qui n'avaient pas le temps de boire leurs fioles de poison à temps lors de prise de ville, de château ou de caravane... Ou celle qui n'avait pas la force de protéger leur pureté au prix de leurs vies également. Le fait qu'il pense que se rendre plus belle serait créer un immense appeau à dégénérés est tout de même un compliment indirectement, enfin elle l'a pris ainsi en tout cas.

"Je comprends, vous êtes bien plus sage que je ne puis l'être puisque je manque de ce genre d'expérience."

Oui, forcement elle n'a jamais réellement voyagé ou alors c'était avec son père et une solide escorte qui aurait fait peur a n'importe qu'elle bande de brigands et de toute manière personne n'aurait été assez idiot pour s'attirer le courroux de riches nobles à cette époque à moins d'être particulièrement stupide ou désespéré.

"Puisque je ne peux souiller la vue d'un gentilhomme avec mon corps encrassé, je ne me changerai qu'une fois arrivée. Je vous remercie d'avoir écouté la folle requête d'une femme qui manque de votre bienveillante sagacité."

Une fois arrivé jusqu'à un chariot, il fait sortir la plèbe qui était installée dedans. Sans entendre la discussion qui se fait, elle comprend, ou plutôt pense que ce n'était que quelques parasites cherchant à profiter de place qui avait l'air libre. Mais bon, de toute évidence, ils ont eu la décence de partir sans faire d'esclandre une fois qu'il leur a gentiment demandé de faire place pour une dame. Bien entendu, elle n'avait rien entendu de cet acabit et c'était contenté de l'imaginer comme si cela ne pouvait être que la seule manière possible de voir cet éventement et son dénouement.

Puis vient le temps de s'installer dans la caravane elle-même. Gry à même à ses yeux le bon goût de rendre celle-ci plus présentable bien que le rang de nobles n'a plus grande valeur, cela est tout de même plus agréable. Elle se laisse vaguer à une pensée imbécile, se sent de nouveau femme de la haute société. En fait elle récent cela bien plus maintenant, au côté du seigneur de Filorness, que jamais. Finalement elle se dit que troquer le luxe pour un peu de dignité et de reconnaissance n'est pas si mal.

Si cela lui convient ?

"Votre bon goût est des plus exemplaire, j'admire votre souci du détail."

Les yeux pétillants d'un certain respect éludent sans le moindre mal le moindre soupçon d'ironie, elle ne ment pas où alors aurait-il fallu qu'elle soit une excellente actrice, ce qu'elle n'est pas de toute évidence. C'est la première fois qu'elle voit un jeune homme et s'il est un exemple de courtoisie et de bonne manière, elle se dit que finalement elle n'a rien à craindre de son mariage à venir. Son futur mari doit bien approcher de cette excellence qu'elle contemple à cet instant.

Néanmoins, un petit doute s'installe dans son cœur, une fois encore son esprit dit non là où son corps serait bien disposé à laisser ses pulsions casser son masque de froideur. Mais à ce moment précis, des réminiscences de paroles de son père la rappellent à l'ordre, si elle devait se laisser aller, elle finirait dans un lieu qui serait encore moins enviable que celui où elle a vécu une année durant. Bien qu'elles ne soient plus fondées, les menaces de son paternel continuent à vaciller au-dessus de sa tête comme le couperet d'un bourreau attendant la moindre incartade. L'amour n'entre jamais en compte dans un mariage entre nobles, elle n'avait rien choisi et elle ne peut que se contenter de suivre cette voie.

Une voix forte, comme un ogre, puis une secousse... La caravane démarre.

"Cette ville n'est plus que l'ombre d'elle-même... Vous qui êtes assez courageux pour voyager, vous avez dû voir si cette situation est aussi véridique ailleurs ?"

Alors qu'elle dit cela d'un air aussi neutre qu'habituellement, elle regarde le paysage urbain, en sachant que des jours durant elle n'en rêveraient pas. Certainement des villes ou villages étapes, mais pas de grande civilisation avant longtemps. Mais cela ne l'inquiète pas, elle se sent en sécurité avec Gry et son serviteur en guise de chevalier protecteur... Et puis le cortège a aussi sa propre force de protection.

Le temps passe, le paysage change et finalement la rivière est en vue. L'avantage d'avoir de l'eau a profusion, le désavantage que c'est forcement l'itinéraire qui sera surveillé par les coupes jarret pour la même raison. Quand elle travaillée, le fait d'être crade pouvait encore passer, mais avec des journées de voyage ponctuées que de pauses plus ou moins rares cela devient de plus en plus insoutenable. Même sa volonté à des limites si bien qu'une fois le ravitaillement en eau fait, elle se rend à l'évidence. Si elle ne se lave pas, elle va devenir folle, c'est parfaitement insensé, mais plus elle y pense et plus c'est inconfortable. Ainsi c'est d'un air gêné alors qu'une fois elle est seule avec Gry et Hermes.

"Je suis malheureuse de constater que mon égoïsme va primer sur ma résolution à suivre vos consignes. Ainsi je vais vous prendre au mot quant à la demande que je vous avais faite au tout début. Je vous emprunte votre loyal serviteur un tout petit instant."

Ce n'est pas par autorité qu'elle ne lui laissera pas vraiment le temps de refuser ce qu'elle vient d'énoncer, mais bien qu'elle soit certaine qui ne reviendra pas sur ses paroles énoncées bien avant et qu'elle ne souhaite pas lui faire perdre son temps. Ainsi elle sort, profitant une des haltes qu'ils effectuent. Elle ne va pas loin, elle a juste besoin de récupérer sa malle étant un chariot plus loin, une bassine et une outre d'eau. Elle n'a pas eu droit à de l'eau chaude depuis un an, alors ce n'est pas le manque de celle-ci qui va l'arrêter de toute manière. Donc, avec l'aide de l'homme efféminé, ou d'un homme de la caravane si celui-ci ne la suit pas, elle remonte avec ce dont elle a besoin et remercie les bras vaillants ayant porté ce qu'il y a à porter.

Ainsi, elle met par la suite en chantonnant discrètement de bien piètres vêtements, laissant ceux réservés pour sa rencontre avec son futur époux de côté ainsi que ses atours en or des fous provenant des terres neutres, un linge qu'elle imbibe d'eau après avoir rempli la bassine à ses pieds d'eau avec le contenant en cuir. Avant de commencer, elle se demande si c'est bien prudent de se changer dans la même pièce, enfin en quelques sortes, qui accueille deux hommes... Mais le serviteur aux cheveux de feu n'est pas à ses yeux une source de danger et le bien trop merveilleux gentilhomme ne saurait avoir la bassesse de profiter d'elle c'est évident. Elle lance un regard au bien élevé et charmant homme qu'elle pense avoir comme compagnie et il n'a rien fait pour défaire cette image de toute manière. Elle attend qu'il détourne le regard et ne fasse plus attention à sa présence, après tout, il n'aurait pas l'indélicatesse de profiter de ce moment pour observer son intimité n'est-ce pas ?

Le jeune serviteur, qui en réalité est une servante, mais personne ne la remarqué, est mis à contribution pour aider à la toilette complète, à mettre et ajuster les habits a la coupe grossière d'un bleu clair terne est délavée qui a surement bien des années d'usage. La seule chose qui sauve les apparences est que les reprises pour effacer les trous qu'elle aurait pu avoir son discret ainsi que l'ajout d'une paire de longs gants blancs pour rendre cela un minimum élégant et encore.

Pas a un seul moment elle ne vérifiera si Gry laisse son regard vagabonder, candide enfant, de toute manière dans son for intérieur même si elle l'avait vu la contempler, elle aurait fait semblant de rien... Ou du moins, aurait essayé, n'est-il pas agréable de se faire belle pour être admiré de beaux hommes ? Une fois prête, mettant un peu de parfum aux notes florales pour égayer sa journée et oublier l'odeur qu'elle avait quelques instants avant, elle se tourne vers l'autre personne de sang bleu de la carriole. Bien que son vêtement soit simple, il a aussi bien du mal à retenir les courbes de la demoiselle qui est bien plus ronde qu'elle ne le devrait, surtout au niveau du poitrail et des hanches. C'est plus la carrure d'une femme de petite vertu que celle d'une élégante membre de la haute société... Mais on ne choisit pas son corps n'est-ce pas ?

"Est-ce à votre goût ? J'espère que vous me pardonnerez de réserver mes plus beaux atours pour mon fiancé et d'oser présenter à vos yeux un habit aussi simple."

HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le danger n'est pas toujours là où on l'attend [PV : Gry Filorness]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le danger n'est pas toujours là où on l'attend [PV : Gry Filorness]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le palais Sans-souci en Danger
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Grippe Porcine: Attention Danger!
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Haut-le-Fort :: Ruines de Beau-Château-