AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 " Oh mon bateeaauuu ! " [PV Almir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lynn N. Deidre

avatar

Messages : 105
Expérience : 210
Age : 25
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 133
Réputation: +5
Rang du personnage: B

MessageSujet: " Oh mon bateeaauuu ! " [PV Almir]   Jeu 14 Jan - 21:32

La reconstruction de Dissiri finie, Ravey était une patrie devenue neuve, pour appuyer cette nouveauté, le territoire que contrôlait désormais Lynn et ses camarades fut rebaptisée Vesperia, qui signifie la « Terre de l’Etoile du Nord », une référence qui montre que quoi qu’il arrive, il fallait se concentrer sur l’objectif. Du moins, c’était ça que voyait la jeune femme, ses camarades et les habitants devaient en penser autrement de ce nom. Mais l’essentiel était là, les terres étaient à nouveau sécurisées, les routes surveillées, les villages protégés et de plus en plus de migrants arrivaient, comme c’était la seule nation depuis le début de l’hiver à exprimer un tant soit peu de civilisation. Il manquait encore le désert et les mers à stabiliser en raison des nombreux bandits. Ce ne serait pas une mince affaire certes, mais pas impossible non plus, le port de Dissiri accueillait déjà des marchands par dizaines et relançait bien l’économie du pays. Il faudra penser à l’agrandir, pour s’étendre un peu plus loin dans le monde et faire du commerce avec les nations naissantes.

C’était donc par un bel après-midi à Dissiri que Lynn était en ville, la Reine aimait bien se mêler à la population et alla au port, le centre économique de la ville pour l’instant. Les enfants étaient à l’école, ce qui calmait le bruit ambiant que la ville pouvait avoir durant la reconstruction. Malgré tout les activités ne manquaient pas, chacun trouvait son bonheur en ville et c’était l’essentiel, donnant une certaine dynamique à celle-ci.

Habituée à être mêlée à la population, la présence de Lynn dans ses vêtements classiques (avec une note de coquetterie) ravivait la joie des habitants. Non lassée de dire bonjour et de répondre à toutes les personnes qu’elle croisait, la Reine aimait se montrer présente et disponible, n’hésitant pas à aider les gens dans le besoin s’il le fallait. L’attitude des rois et souverains qui restaient dans leur château à s’octroyer plaisirs futiles et amusements ne l’intéressait pas. Cela ne l’empêchait pas de montrer de l’autorité quand il le fallait, les habitants, malgré leur proximité, accordaient tout le respect que méritait une souveraine. Il n’était donc pas anormal de voir la magicienne se balader et le monde ne s’arrêtait pas de tourner quand elle passait dans une rue comme une autre.

Sa visite des quais l’amena donc à la sortie de ceux-ci, presque aux abords de la ville (dont le mur était encore en reconstruction) à se retrouver dans le cimetière de bateaux, une plage un peu cachée et à l’écart de la population et des habitations au bout du port. Où étaient récupérés les épaves de galions, navires et autres vaisseaux et où on envoyait reposer en paix ces moyens de locomotions. Beaucoup étaient recyclés pour leurs bois, encore utilisable pour des nouveaux navires ou bien des maisons, mais ça c’était au début de la reconstruction il y a encore un an. Il n’était pas rare de voir des gens faire de la récupération, mais aujourd’hui l’endroit était tombé à l’abandon. La jeune femme se demandait s’il n’était pas possible d’aménager cet endroit, pour en faire quelque chose de plus efficace et pratique et surtout esthétique. Cet endroit était ainsi depuis le grand cataclysme et la jeune femme pouvait voir certains de ces bateaux tomber petit à petit. C’était triste à voir.

Mais celle-ci n’eut pas le temps de la réflexion quand elle vit un homme, sur une épave de bateau à coté de la rive, échoué sur la plage parmi plein d’autres débris guères plus grands que des périssoires. Curieuse, Lynn alla donc voir ce curieux individu, plutôt agréable à regarder et singulier par sa présence en ces lieux. Plus personne n’allait la et, c’était parfois mal fréquenté pendant la reconstruction, aujourd’hui vu que l’ordre était rétabli c’était une zone fantôme, sans âme qui vive ou qui passe, il devait être nouveau ou intéressé par quelque chose si il se trouvait ici.

S’approchant de l’épave, assez près pour être entendue, la magicienne parla d’une voix claire. Tout en souriant et sans montrer la moindre once d’agressivité pour ne pas effrayer l’inconnu.

    - Ma foi, ce n’est pas tous les jours que l’on croise quelqu’un par ici. Que pouvez-vous faire dans un tel lieu ?


Un peu après avoir parlé, elle monta dans l’épave sur le pont du navire pour rejoindre l’inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almir Sretan

avatar

Messages : 17
Expérience : 40
Age : 22

Feuille de personnage
Écus: 4
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: " Oh mon bateeaauuu ! " [PV Almir]   Jeu 14 Jan - 23:44

Une douce et agréable journée se profilait sur Dissiri. Fidèle à mes habitudes de pêcheur, bien que j’aie abandonné ce métier lors de mon retour sur la terre ferme, je m’étais levé aux aurores. J’avais toujours considéré le matin comme la période la plus propice pour faire ce que j’avais en tête, et je me sentais toujours au meilleur de ma forme.

Bien qu’arrivé depuis peu dans la ville nouvellement construite de Dissiri, une routine s’était déjà installée. Je me levais, et m’entraînais au maniement de la hache. Les mésaventures que j’avais connues parmi les pirates qui m’avaient enlevé m’avaient convaincu du fait qu’il était absolument nécessaire que je sache me défendre, et ce surtout par les temps qui couraient. Gorah n’avait jamais été aussi dangereux qu’aujourd’hui. J’avais eu la malchance d’expérimenter le fait d’être « sans défense » sous toutes ses coutures et j’étais bien décidé à ne plus jamais me retrouver dans une telle position.

Une fois mon entraînement terminé, je me lavai, et revêtis une tenue plutôt simple. Je n’avais pas l’intention de faire quoique ce soit d’important aujourd’hui. Ou plutôt rien d’important ne s’était présenté à moi, ce qui me conduisait à l’oisiveté. Je ne survivais que de petits travaux de ci de là. Fort heureusement, la ville de Dissiri regorgeait de vie et les opportunités pour travailler ne manquaient pas, j’arrivais donc tant bien que mal à joindre les deux bouts. Je ne m’inquiétais guère de mon train de vie, car je savais pertinemment que je ne comptais pas demeurer ici pour le reste de mes jours. J’essayais juste de réapprendre à vivre normalement et à reprendre les forces que j’avais perdues durant ma période de captivité. J’avais énormément de projets en tête, et rester à Dissiri alors que je savais pertinemment qu’une multitude de personnes souffraient de par le monde n’était pas l’un d’entre eux.

J’avais entendu parler d’un cimetière de bateaux, à la périphérie de la ville. Je n’avais pas les moyens de me procurer un navire de pêche flambant neuf, mais si, en prélevant des pièces de navire sur ces épaves, je parvenais à reconstruire quelque chose qui me permettrait de reprendre mes activités de pêcheur, mes finances ne s’en porteraient que mieux. Je ne savais pas vraiment comment j’allais m’y prendre, mais je décidai de me rendre à l’endroit en question. Peut-être y trouverais-je de quoi satisfaire mes envies ?

Après avoir passé tant de temps sur un navire pirate, le contact du sol ferme et stable m’avait manqué. Il était particulièrement agréable de sentir qu’on n’avait pas besoin de faire sans arrêt attention à la manière dont on marchait. Rien ne tanguait, le soleil brillait au-dessus de moi, et pour la première fois depuis quelques semaines, j’étais parfaitement détendu.

On ne m’avait pas menti. L’endroit était bel et bien un cimetière de navires. Des mâts dépassaient ici et là de l’eau couleur azur, et leurs voiles déchirées pendaient, voletant légèrement au gré du vent. Les bernacles avaient investi bon nombre de coques (ou ce qui en subsistait). Il ne restait pas grand-chose d’utilisable. Je soupirai doucement. Le bois de la majorité de ces épaves, par manque d’entretien, était dans un état irrécupérable, pourri  et brisé par endroits, il était guère probable que j’arrive à m’en servir pour réaliser mes objectifs.

Je montai sur le pont du navire qui me paraissait être dans le meilleur état, et entrepris de l’inspecter de fonds en comble, sans guère d’espoir toutefois. Le son de mes pieds sur le pont me fit me remémorer d’anciens souvenirs, certains agréables, d’autres moins, toujours est-il que je me rendis compte, que malgré tout, la vie en mer me manquait.

J’étais absorbé par mes pensées, tant et si bien que je n’entendis pas la jeune femme qui s’approchait sur la plage. Je ne réagis à sa présence que lorsqu’elle se mit à parler. Je me retournai, un peu surpris. Malgré sa tenue plutôt classique, le port altier de la jeune femme lui donnait une certaine aura qui imposait le respect. Ses atours simples mettaient en valeur la beauté de son visage et de sa longue chevelure cramoisie. Je tâchai de me ressaisir.

- Ma foi, je suppose qu’il est encore plus rare de croiser une jeune femme telle que vous dans le coin ! 

J’esquissai un sourire puis ajoutai :

- J’étais à la recherche de matériaux que j’aurais pu utiliser pour construire mon propre bateau, mais mes recherches n’ont pas été concluantes, malheureusement. Puis-je à mon tour vous demander ce qui amène ici ?

Je n’avais pas eu de véritable conversation avec quelqu’un depuis longtemps, en dehors des marchands avec lesquels j’échangeais les banalités auxquelles nous étions tous habitués. Peut-être en avais-je même oublié la politesse.

- Ah, et je m’appelle Almir. Et vous, mademoiselle ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn N. Deidre

avatar

Messages : 105
Expérience : 210
Age : 25
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 133
Réputation: +5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: " Oh mon bateeaauuu ! " [PV Almir]   Ven 15 Jan - 2:05

Essayant de grimper tant bien que mal sur le bateau, Lynn était assez dérangée par l’odeur de bois pourri qui était dans le cimetière de bateaux, mais son nez en avait vu bien d’autres encore. Ainsi, le jeune homme lui répondit en lui disant que c’était rare de croiser une jeune femme dans un cimetière de bateaux, cela était vrai aussi, mais au moins la glace était brisée, c’était l’essentiel. Il semblait ne pas avoir reconnu la femme, c’était donc un nouvel arrivant ? En lui parlant on en saurait peut-être un peu plus. L’homme en question était en proie à la reconstruction d’un navire, mais cela fait bien des mois que plus rien n’est utilisable ici. C’était déjà une chance de pouvoir marcher sur ce pont en ruines. Elle répondit alors gentiment à l’homme que sa quête était plus ou moins vouée à l’échec.

    - Vous arrivez un peu tard pour retrouver quoi que ce soit d’utilisable. Tout ce qu’il reste à faire ici est de récupérer ce bois et de le laisser sécher toute l’année afin que l’on ait de quoi chauffer nos maisons en hiver. Je suis navrée de vous l’annoncer ainsi.


Reprenant son souffle, la jeune femme répondit alors avec sympathie à la question de la présence de la jeune femme en ces lieux, tout en se montrant discrète sur sa vie privée.


    - Je faisais un tour pour me détendre. Mon travail me prend beaucoup de temps et j’ai besoin de remettre mes idées en place, puis je vous ai vu. Et depuis le temps que je suis ici, cet endroit est tout sauf fréquenté. Même les voyous ou crapules ne s’y rendent jamais. C’est dire !



Elle laissa un petit rire s’échapper. Cela lui faisait du bien de discuter avec quelqu’un, librement et sans la distance que placent les gens entre eux et Lynn depuis qu’elle était couronnée. Cela la détachait un peu de toutes ses responsabilités qui lui pesaient et qu’elle avait visiblement sous estimé.

La question fatidique arriva alors, qui était-elle ? C’était sérieux, visiblement cela l’était. Donc c’était bien un nouvel arrivant. Elle décida alors de se prêter à une petite fantasie :


    - Je m’appelle Lynn. Enchantée de faire votre connaissance Almir.



Bien que son prénom soit très connu de par Gorah, notamment à cause de la révolution qui a duré un an et surtout que ce soit la Reine d’une souveraineté, elle a omis volontairement son nom de famille. Après ça passe ou ça casse, tant pis. Ce n’est pas si important s’il s’en rendait compte dès maintenant.

Elle continua donc de discuter l’homme qu’elle venait d’aborder tout en inspectant le bateau, malgré ses faibles connaissances, elle admirait toujours les grandes constructions :


    - Mais du coup, si vous avez besoin d’un bateau, quelle activité pratiquez-vous ? Marchand ? Navigateur ? Ou vous préférez naviguer simplement par les voies maritimes ?


Le plancher faisait un grincement lourd sous chacun de ses pas, la jeune femme pensait à descendre au plus vite, malgré la magnificence des navires, ce n’était qu’une question de temps avant que celui-ci ne s’écroule comme les autres. Mais personne ne semblait pressé et Lynn appréciait ce genre de moments uniques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almir Sretan

avatar

Messages : 17
Expérience : 40
Age : 22

Feuille de personnage
Écus: 4
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: " Oh mon bateeaauuu ! " [PV Almir]   Ven 15 Jan - 15:36

La jeune femme, dénommée Lynn, avait confirmé mes soupçons ; plus rien n’était utilisable ici. On ne s’en servait plus que pour alimenter les cheminées lorsque la température baissait. Je réprimai un soupir. Je devrais soit trouver un autre moyen, soit laisser derrière moi mon passé de pêcheur pour de bon. Je n’éprouvai pas autant de frustration que je l’aurai cru. En effet, je savais que j’aurais à quitter Dissiri d’ici peu, et, de ce fait, disposer de mon propre bateau n’était pas vraiment indispensable. Je devrai simplement tâcher de me serrer encore plus la ceinture afin de pouvoir mettre quelques pièces de côté avant de me lancer dans mon aventure. Je prenais la situation avec philosophie ; je n’avais pas l’intention de rester très longtemps dans la ville, en réalité, un bateau n’aurait eu qu’une utilité limité si l’on tenait en compte le laps de temps réduit qui me restait à passer ici. J’étais toujours mieux loti que certains habitants de Gorah ; j’avais un toit, de quoi me nourrir et me vêtir, tandis que d’autres étaient très certainement en train de souffrir de par les privations et les conflits.
 
- Ah, merci pour l’information, ça m’évitera de perdre mon temps en continuant à chercher. J’étais un pêcheur avant le Grand Cataclysme, puis des évènements malheureux m’ont conduit à délaisser ma profession. Maintenant que tout est réglé, je pensais que je pourrais peut-être reprendre du service.
 
J’esquissai un sourire à la jeune femme. Sans savoir pourquoi, elle m’inspirait confiance. Son sourire engageant et sa manière de parler calme étaient reposants et m’incitaient à poursuivre la conversation. Je tâchai cependant de garder sous silence mon passé de pirate, bien que j’aie été enrôlé de force, je craignais qu’elle ne me croie pas, voire même qu’elle s’effraie. Rien ne m’empêcherait d’aborder cette partie de mon histoire lorsque nous nous connaîtrions mieux.
 
Je sentis soudain le bois du pont craquer sous moi. Mon rythme cardiaque s’accéléra brusquement, croyant qu’il allait s’effondrer sous mes pieds. Je poussai un soupir de soulagement en constatant que j’étais toujours debout. Toutefois rien ne me disait que nous allions pouvoir continuer cette conversation en toute sécurité. Je décidai de prendre les devants.
 
- Nous ferions mieux de descendre de cette épave. Elle n’a pas l’air très solide.
 
Je descendis le premier. La longue planche qui me conduisit au sol n’était guère plus solide et je tendis ma main à Lynn, afin qu’elle puisse descendre de manière plus sûre.
 
- Prenez ma main, si vous le voulez. J’ai l’impression que cette planche peut se briser à tout moment.
 
En attendant qu’elle vienne à moi, je réfléchis à ce qu’elle m’avait dit sur elle. Apparemment Lynn connaissait bien la ville. Si j’analysais ses propos, elle devait résider ici depuis pas mal de temps.  En effet, elle était déjà bien informée sur Dissiri, elle savait que l’endroit dans lequel nous nous trouvions n’était pas très fréquenté.  Elle disait aussi avoir un travail qui lui prenait énormément de temps. Un rayon de soleil fugace fit miroiter les bijoux de la jeune femme et je sentis soudain que quelque chose m’avait échappé.
 
Le sang déserta mon visage l’espace de quelques secondes. Puis, il rejaillit en trombe. Si mon teint n’avait pas été aussi hâlé, j’aurais sûrement été aussi rouge que la chevelure de Lynn. Mais qui était-elle, justement ? J’avais constaté son port altier dès qu’elle s’était présentée à moi, mais à la vue de ses vêtements j’avais cru qu’il s’agissait d’une femme du commun, qui venait du même genre de milieu que moi. Quel idiot ! Se pourrait-il que j’aie à faire à quelqu’un de plus important ? Les bijoux qu’elle portait semblaient abonder dans ce sens. Je sentais la nervosité me gagner. J’avais été tenu à l’écart du monde civilisé si longtemps que je n’étais pas au courant de ce qui s’était passé dernièrement à Gorah.  Il fallait que j’éclaircisse cette situation au plus vite.
 
- Vous m’avez dit que votre travail vous prenait beaucoup de temps, serait-il indiscret de vous demander votre profession ?
 
Je tâchai de maîtriser ma voix. J’appréhendai sa réponse. Ma main restait tendue, mais j’eus soudain l’impression d’être un peu trop audacieux. S’il s’agissait d’une personne de la noblesse, mon comportement pouvait-il être vu comme de l’irrespect ? Devais-je abaisser ma main ? Ou au contraire, devais-je la garder levée car il était de mon devoir de veiller à la sécurité de cette jeune femme ? Je réfléchissais à toute vitesse, tâchant d’établir quel choix serait le plus judicieux. Je devrais sans doute continuer de lui tendre ma main, car je serais encore plus en mauvaise posture s’il lui arrivait malheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn N. Deidre

avatar

Messages : 105
Expérience : 210
Age : 25
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 133
Réputation: +5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: " Oh mon bateeaauuu ! " [PV Almir]   Mar 19 Jan - 8:49

L’homme, se comportant tel un gentleman, attrapa la main de Lynn pour l’aider à descendre du bateau qui manquait de craquer à tout moment. Mieux valait prévenir que guérir n’est-ce pas ? Cela semblait en effet la meilleure des solutions. Ainsi, ils pourraient discuter de manière plus posées sans avoir cette sensation de gène omniprésente de penser qu’ils n’étaient pas en terrain sûr. Pouvoir continuer la discussion tout en étant un peu plus à l’aise. Lynn complimenta alors la personne pour son geste tout en se montrant chaleureuse.

    - Vous présentez là un geste de galanterie sans pareille. Je vous remercie Almir.


Cela faisait longtemps que personne ne s’était montré aussi direct avec elle. Déjà qu’avant elle imposait le respect et se débrouillait souvent seule par sa nature indépendante, cela avait été amplifié depuis qu’elle avait prit la couronne. Plus aucun contact direct, on lui ouvrait les portes, on lui apportait à manger, on la surveillait constamment. Bref, elle n’avait plus qu’a claquer des doigts et on lui apportait ce qu’elle désirait, la vie commençait à avoir une certaine fadeur. C’est pour ça qu’elle appréciait grandement ces sorties à l’improviste.

Vint ensuite une question un peu particulière, celle où l’homme, en réponse à la question quant à sa profession, posa la même interrogation à la femme aux cheveux flamboyants. Cela n’était que la suite logique des évènements il semblerait. Bah, ce n’était pas vraiment très important qu’il le sache ou pas, valait mieux lui révéler maintenant. Tant pis, le petit jeu n’aura pas duré très longtemps mais elle s’en remettra. Eviter les quiproquos faisait aussi partie de son travail maintenant.

Prenant la même intonation, Lynn commença alors à parler d’elle, tout en légèreté et sans le moindre dérangement. Son statut lourd de responsabilités n’était pas une gène pour la dame au contraire, elle en était plutôt fière. D’une voix calme, elle répondit à l’homme qui semblait avoir des sueurs froides :

    - Je suis Lynn Nèss Deidre, souveraine de Vesperia. Enchantée à nouveau de faire votre connaissance.


Tout simplement, sobrement et efficacement. Bon, on pouvait souvent croire à de l’ironie, car il était de nature humaine de plaisanter en prenant le nom d’une personnalité, mais la c’était bel et bien la réalité qui était présentée.

Voulant éviter toute distance, la magicienne reprit la parole aussitôt après avec un air ravissant. Montrant sa bonne foi et son amitié à son interlocuteur.

    - Mais je vous prierai de ne point reconsidérer votre avis à mon sujet. Je ne suis pas en atours royaux, j’apprécie discuter avec autrui d’égal à égal de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Almir Sretan

avatar

Messages : 17
Expérience : 40
Age : 22

Feuille de personnage
Écus: 4
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: " Oh mon bateeaauuu ! " [PV Almir]   Dim 24 Jan - 0:31

Je ne savais pas exactement si la chaleur que je ressentais était due à l’astre brillant qui dardait sur nous ses rayons, ou si je la devais au sentiment d’embarras et de gêne qui me tenaillait alors que la jeune femme me révélait son identité. Je tâchai de mon mieux de ne pas me décomposer sur place et de conserver un sourire engageant  et poli. Il s’agissait d’une tâche extrêmement difficile. Je n’avais jamais été confronté à personne qui ne soit pas issu du peuple. Les mœurs et les manières d’aristocrates m’étaient totalement inconnues. Celles d’une reine encore plus. La seule chose dont j’étais certain est que e devais sûrement m’excuser pour mon comportement quelque peu cavalier. La Reine Lynn avait déclaré avoir apprécié ma galanterie, mais peut-être que la manière dont je m’étais adressée à elle quelques minutes auparavant n’était pas des plus appropriée.
 
Alors qu’elle posait ses pieds sur le sable chaud et fin, je lui lâchai doucement la main, et j’inclinai le buste maladroitement dans sa direction. Je supposais que c’était là la meilleure chose à faire.
 
- Je vous prie d’excuser de mon ignorance votre Majesté, j’ignorai à qui j’avais affaire. Je ne suis en ville que depuis quelques semaines. Je n’avais jamais quitté mon petit village côtier de ma vie avant le Grand cataclysme.
 
Je ne puis exprimer le soulagement qui me saisit lorsque la Souveraine de Vesperia reprit la parole. Elle ne s’était pas départi de son ton doux et léger, et je me réjouissais de constater que sa manière de s’adresser à moi n’avait pas changé le moins du monde. La femme que j’avais en face de moi n’était visiblement pas une reine ordinaire. En tout cas, pas selon l’idée que je me faisais d’une reine. Malgré les différences qui nous séparaient elle et moi, que ce soit au niveau de notre classe sociale, ou de notre apparence, je ne percevais nulle distance entre nous en ce moment. Elle m’avait révélé sa véritable identité mais en me laissant entendre qu’elle ne voulait pas que ses fonctions représentent un obstacle. Je lui souris chaleureusement. J’avais toujours imaginé qu’une personne de son rang serait arrogante, impolie et qu’elle ne se soucierait pas du bas peuple. Cependant, la Reine Lynn me montrait tout le contraire. Elle se promenait dans les rues Dissri vêtue de manière ordinaire, si ce n’étaient ses bijoux, et s’adressait aux simples gens de manière amicale et respectueuse. Je ne la connaissais pas vraiment, mais la première impression qu’elle me fit était des plus positives, et c’est avec la plus grande sincérité que je lui répondis :
 
-  Ce serait un plaisir pour moi de continuer cette conversation avec vous. Vous êtes la première Reine que je rencontre en personne, et je dois vous avouer que je suis extrêmement surpris. Dans le bon sens du terme évidemment. Je m’attendais à tout sauf à cette bienveillance et cette simplicité dont vous faîtes preuve.
 

Je m’arrêtai quelques instants. Simplicité ? Je sentis la gêne grandir une nouvelle fois en moi. Avais-je vraiment dit à une Reine que sa « simplicité » me plaisait ? Elle avait certes déclaré ne pas vouloir de distance entre elle et moi, mais j’avais l’impression d’avoir été quelque peu inconvenant dans mes propos. J’aurais voulu dire quelque chose pour me rattraper, mais craignant d’empirer encore la situation, je décidai de me taire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: " Oh mon bateeaauuu ! " [PV Almir]   

Revenir en haut Aller en bas
 
" Oh mon bateeaauuu ! " [PV Almir]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Almir Basron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Vesperia :: Dissri-