AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 In the desert, no one remembers your name. [Alienor/Isaac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isaac Chevauche-Tempête

avatar

Messages : 97
Expérience : 266
Age : 26

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 2
Rang du personnage: C

MessageSujet: In the desert, no one remembers your name. [Alienor/Isaac]   Mar 12 Jan - 1:23

Dernière caravane de nuit vers Dissri. Traverser le désert depuis les Ellès vers le cœur de Ravey est ce que l'on peut appeler du suicide. Nombreux sont les insensés qui ont tenté cet exploit, bien moins nombreux sont ceux qui ont réussi. C'est pourquoi, même après le Grand Cataclysme, le cycle incessant des caravanes ne s'était pas interrompu. Tant qu'il y aura des gens pour payer des traversées du désert, on trouvera de valeureuses personnes pour conduire.

Toutes les caravanes que Isaac avait pu voir se ressemblaient. Quelques charrettes recouvertes de toile pour casser le soleil et un véhicule citerne, le tout tirés par des chevaux ou d'étranges animaux bossus.

Après les quelques heures de marche en solitaire depuis Jouvence, Isaac était arrivé à un caravansérail à l'orée du désert, là où vert et jaune se côtoient en offrant aux yeux un spectacle étrange et mélancolique. Ce n'était pas la première fois qu'Isaac venait ici. Il avait déjà franchi la frontière il y à longtemps, pendant ce qui semblait être maintenant une autre vie. La guerre terminée, les soldats n'avaient eu qu'une envie, rentrer chez eux aussi vite que possible. Il en avait été de même pour Isaac. Il avait quitté la maison presque encore enfant et il y revenait homme et vétéran.

L'homme qui vendait les tickets, un vieillard à la peau parcheminée par le soleil avait proposé deux solutions au baron. Soit il prenait la dernière caravane de nuit vers Dissri, soit il passait la nuit ici pour partir le lendemain. On l'avait assuré que l'un comme l'autre des choix lui permettrait d'être dans l'ancienne/nouvelle capitale son audience. Les conditions étaient favorables en ce moment pour le voyage des caravanes. La nouvelle de la création de Vesperia avait instantanément diminué les activités des bandits dans les environs, du moins pour l'instant. La peur du bâton, lui avait dit le vieil homme.

Le choix d'Isaac avait été vite fait. Partir plus tard signifiait dormir ici, et les prix n'étaient pas donnés. De plus, il ne savait pas si ses ressources tiendraient jusque Dissri et il avait entendu dire que ce genre de compagnies de transport n'hésitaient pas à faire payer extrêmement cher le moindre quignon de pain. Chaque centime dépensé ici était un centime qui partait sûrement définitivement hors de la Grande Baronnie, pas question de trop en dépenser.

Dernière caravane de nuit vers Dissri. Isaac était installé dans une des carrioles avec d'autres personnes qu'il n'avait pas pris le temps de vraiment regarder. Bien loin étaient ses jours de service et marcher presque une journée n'était plus une chose dont l'homme était capable sans soucis. Bercé par le doux roulis du chariot et les discutions calmes des autres voyageurs, le baron se sentit doucement sombrer dans le sommeil. Il tenta de lutter, mais n'était pas sur d'en avoir envie. Après tout, que pouvait-il lui arriver dans une caravane ? Non pas qu'Isaac était paranoïaque, loin de là, mais on ne savait jamais avec les bandits.


Avant de pouvoir pondérer complètement de la sagesse de s'endormir, Isaac avait rejoint le monde des rêves. Ronflant doucement, le corps d'Isaac se détendit doucement, jusqu'à libérer sa prise sur l'étrange tube qu'il transportait. Le tube tomba sur le plancher de la roulotte et, pris par le mouvement de la caravane, commença à rouler jusqu'au bord du véhicule. Heureusement,quelqu'un l'attrapa avant qu'il ne tombe ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Emmëlire

avatar

Messages : 37
Expérience : 76
Age : 19
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 21
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: In the desert, no one remembers your name. [Alienor/Isaac]   Mar 12 Jan - 23:15

Je ne sais pas quelle folie avait été suffisamment brave pour me porter des Ellès jusque dans cette caravane, en pleine route pour Vesperia. Enfin, il est vrai que je ne pouvais rester dans les ruines d’Oguld comme une toute récente sans-abri. Il me fallait, après tout, démarrer une nouvelle vie dans l’espoir d’avoir un avenir plus garanti à Ravey. Et puis, il m’était impossible de continuer à vivre là où mes défunts proches de l’Eglise étaient tombés. Alors, une fois que j’eus terminé de rassembler quelques provisions pour la route ainsi que le peu d’économies qui m’était à disposition, j’avais décidé de partir pour débuter un nouvel âge. Un âge que je m’apprêtais à démarrer seule, dans un nouveau monde qui me semblait déjà bien assez dépeuplé.

Le commerce et les traversées du désert ne s’étaient pourtant pas arrêtés. Les affaires fonctionnaient toujours, et ce malgré la montagne de morts qui reposait sur Gorah. Je ne savais pas si je devais m’en inquiéter, ou m’estimer heureuse et garder espoir.  Bien que perplexe, j’étais déterminée à continuer mon aventure qui venait à peine de démarrer. Mes épargnes y étaient passées, toutefois je me devais de prendre le risque et de tenter.

Les voyageurs étaient calmes. Peu se connaissaient, mais la plupart discutaient, et toujours dans une tranquillité apaisante. Peut-être qu’ils cherchaient à se rassurer d’une certaine manière. Peut-être qu’ils avaient eux aussi perdu des gens chers à leurs yeux. Je m’étais moi-même surprise à répondre à quelques unes de leurs questions. Après tout, la communication était l’un des antidotes du chagrin.

Durant le voyage, et très rapidement au fil des heures, les voyageurs se mirent chacun à leur tour à s’endormir. Même s’il ne s’agissait que de sommeiller pour la plupart, il n’était pas rare d’écouter quelques ronflements s’échappant des plus bruyants passagers.  De toute façon, ce n’était pas les grognements qui m’empêcheraient de dormir. J’étais tout bonnement incapable de fermer l’œil pour le moment. J’allais probablement tomber de fatigue à la fin du voyage si je ne forçais pas un minimum le sommeil à s’emparer de moi.

Subitement, je me rendis compte que l’un des objets détenu par l’un des voyageurs glissa d’entre ses mains, pour cause de s’être probablement trop profondément endormi pour se rendre compte de ce qu’il se passait. Le tube déroulait lentement vers la fin de la caravane et s’apprêtait à tomber hors du véhicule.

Poussé par un élan d’adrénaline, je me jetai complètement sur le sol pour me rapprocher de l’outil. Je lançai rapidement ma main pour empêcher sa course, toutefois cela fit l’accélérer encore plus dans sa ruée en glissant mon doigt sur le tube. Je n’eus d’autre choix que de ramper maladroitement et ridiculement, bien que de manière combattive, afin d’empêcher ce que j’avais alors empiré.
Finalement, je parvins à attraper l’objet dans sa dernière ligne droite, juste après avoir reproduit un autre saut assez bruyant qui frappa mon ventre plat contre le sol. Tout ça juste parce que j’avais été dictée par un sentiment d’empathie envers le concerné, que j’avais probablement réveillé par la même occasion.

« - Désolée… » Murmurai-je timidement.

_________________

Fiche technique - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Chevauche-Tempête

avatar

Messages : 97
Expérience : 266
Age : 26

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: In the desert, no one remembers your name. [Alienor/Isaac]   Mer 13 Jan - 13:37

Le sommeil est une chose fascinante. Pour beaucoup, il est une source de joie et de repos, un instant de répit dans la folie furieuse qu'es la vie. Mais parfois, le sommeil vous ramène à des périodes moins joyeuses de votre vie, bloquant votre esprit dans une spirale délétère de mauvais souvenirs et autres moments effrayants. Tout cela pour dire que Isaac était en plein cauchemar. Mais non, ce n'était pas un cauchemar basique.

La guerre, voyez vous, fait partie de ces expériences qui ont tendance à laisser une marque indélébile. Ces heures passées dans l'incertitude de voir le soleil se lever une fois de plus, ce sentiment de ne pouvoir que tuer ou être tué ont tendance à marquer les esprits d'une façon ou une autre. Personne, pas même le meilleur des guerriers, ne sort indemne de la guerre. Même si l’expérience qu'Isaac avait eu sur le champ de bataille n'était pas forcément la plus terrible qu'il soit, elle l'avait laissé avec de nombreux cauchemars pour égailler les longues nuits d'hiver.

Contrairement aux autres assoupis du convoi, le sommeil d'Isaac était tout sauf calme. Bien sur, il ne gigotait pas comme un fou, mais on pouvait lire sur son visage une certaine tension, qui se traduisait parfois par de légers mouvements du bras gauche. Cependant, ce sommeil étai léger.

C'est pourquoi le bruit d'une personne tombant au sol fit se réveiller Isaac d'un bond. Presque machinalement, le baron se leva d'un coup et porta instinctivement son bras gauche vers sa hanche droite, ce qui lui arracha un petit grognement de douleur. L’œil hagard, couvert de sueur, l'esprit encore situé dans un état second, plus vraiment dans les limbes mais pas vraiment encore revenu dans le monde des vivants, le baron ne put s’empêcher de lâcher un assez bruyant.


« Qui va là ? Montrez vous ! »

Si la chute de la blonde n'avait pas réveillé tout le monde dans la charrette, le cri du vétéran s'était assuré que plus personne n'était endormi. Isaac sentit plusieurs regards furieux se lever vers lui, accompagnés de murmures de désapprobation. Les yeux enfin revenus en face des trous, Isaac se rendit compte de la situation dans laquelle il était. Aucun des voyageurs n'avait l'âge d'avoir participé aux guerres de Galdion. Aucun ne pouvait vraiment comprendre, mis a part peut être ceux qui avaient beaucoup perdu dans le Grand Cataclysme.

Perdu … Mince, où était son tube ? D'un regard, Isaac vérifia que son lourd sac était toujours en position. Ça, oui, c'était bon. Mais si son tube était tombé de la carriole, ce serait un enfer. Il baissa le regard pour voir la source de la commotion. C'était une jeune blonde, qui ne devait visiblement pas avoir plus de dix-huit printemps. Elle tenait dans ses mains le tube du baron. Ça ne devait sûrement pas être un vol. Ils étaient bloqués dans le véhicule pour encore un certain moment, et tenter de voler quelque chose maintenant était du suicide. Au vu de la petitesse du nombre des suspects possible, tenter de voler maintenant aurait été du suicide. En plus, elle s'excusait. Avait il laissé tomber son tube pendant qu'il dormait ? Isaac lâcha un juron dans sa barbe. Il savait bien qu'il aurait du l'attacher. Il tendit la main vers la blonde avec un sourire.


« Pas de soucis. Vous l'avez empêché de tomber, je présume ? Merci beaucoup, je ne sais pas ce que j'aurai fait si c'était tombé. »

Une fois la jeune femme relevée, Isaac s'assit de nouveau. Le sommeil ne viendrait plus, pour maintenant. Autant discuter un peu.

« Je m'appelle Isaac, je viens des Ellès. Et vous ? »


Le baron avait toujours son sourire aux lèvres. C'était le moment de faire bonne impression.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Emmëlire

avatar

Messages : 37
Expérience : 76
Age : 19
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 21
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: In the desert, no one remembers your name. [Alienor/Isaac]   Mer 13 Jan - 17:27

Je poussai un soupir de soulagement, tout en lui répondant un sourire complaisant. J’étais rassurée de ne pas avoir été prise pour une piètre voleuse, bien qu’il était tout bonnement illogique d’agir de la sorte à un endroit et un moment pareil.

Il n’avait pas l’air de m’en vouloir malgré le fait que ma chute ait probablement provoqué son éveil. Et puis, il était possible que son sommeil ne fût pas des plus agréables non plus, ce qui expliquerait cette reconnaissance appuyée. D’un autre côté, son tube pouvait contenir quelque chose qui lui était précieux. De toute manière, il semblait sincère, et c’était tout ce qui comptait.

« - C’est moi qui vous remercie de ne pas m’avoir mal considérée. »

Je me relevai alors rapidement afin de ne pas rester indéfiniment dans cette posture, ma foi, assez inconfortable. Je lançai ensuite  un regard désolé auprès de tous ceux qui m’avaient dévisagé d’un air mécontent, avant d’entamer une petite discussion auprès du voyageur qui venait de se présenter tout en souriant. Il fallait l’admettre, cet homme semblait noble de par son attitude et sa réaction. Je ne pus alors m’empêcher de communiquer mon contentement ainsi que ma surprise. Je me présentai alors à mon tour, puisqu’il ne m’avait pas l’air étrange.

« - Enchantée, Isaac. Je m’appelle Aliénor, et je viens aussi des Ellès. Plus particulièrement d’Oguld. Hélas, cette ville n’est plus que l’ombre de ce qu’elle était autrefois. »

La tristesse n'aurait pu se lire sur mon visage, j'avais déjà quasiment tout évacué. Toutefois, l'on pouvait facilement ressentir un sentiment de mélancolie dans le changement d'intonation lors de ma réponse. Je fis mine de toussoter légèrement pour corriger cela en toute subtilité.

Je me confiai ensuite simplement, n'osant pas poser trop de questions sur la vie personnelle d'Isaac, en continuant la conversation de sorte à briser la glace.

« - C’est horrible, tout ce qui est arrivé aux Ellès. Je n’ose même pas imaginer les dégâts causés dans le monde entier… J’espère qu’à Vesperia, les gens ont encore espoir, et qu’il n’est pas trop tard pour démarrer une nouvelle vie. »

Je lui lançai alors un regard respectueux. L'on m'avait toujours dit qu'il fallait éviter de détourner les yeux trop longtemps, que cela pourrait causer un certain malaise, ou démontrer un sentiment d'infériorité. Il me fallait lui sourire, et c'est ce que je fis avec une aisance loin d'être mensongère.

_________________

Fiche technique - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Chevauche-Tempête

avatar

Messages : 97
Expérience : 266
Age : 26

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: In the desert, no one remembers your name. [Alienor/Isaac]   Jeu 14 Jan - 19:14

Oguld. Aussi loin que Isaac était concerné, il espérait que la capitale avait souffert autant que possible dans le Grand Cataclysme. Les Chevauche-Tempête avaient presque toujours eu maille a partir avec l'ancienne couronne des Ellès et Isaac avait un très mauvais avis sur les habitants de l'ancienne capitale. Des imbéciles pompeux qui vivaient dans le luxe alors que les habitants des extrémités du pays avaient tant de problèmes. Cependant, il ne montrait qu'un air de compassion intense. Pas question de passer pour un salaud.

Il fronça légèrement les sourcils. Effectivement, il semblait que pour l'instant, Vesperia était le seul espoir de la civilisation. Il y avait bien eu quelques sursauts ça et là, mais mis a part le royaume nouvellement fondé, rien de très probant. Mais ce n'était pas une raison pour le baron. Si tout ceux qui avaient un minimum de volonté à voir des jours meilleurs fuyaient, comment voulaient ils que la joie revienne chez eux ?


« C'est horrible ce qui est arrivé au monde, effectivement. »

Isaac passa tristement sa main dans ses cheveux. Il avait pris un air triste, l’œil légèrement humide perdu dans des souvenirs. Il leva doucement son bras gauche, grimaçant légèrement sous l'effort, jusqu'à poser sa main gantée sur l'épaule de la jeunette.

« Mais vous savez, tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. Et il n'y a pas de la vie qu'a Vesperia, loin de là. »

Il retira sa main et lui adressa un sourire encourageant. Pas question de laisser tomber quelqu'un de bonne volonté tomber dans les griffes de Vesperia, encore moins quelqu'un originaire des Ellès. L'homme réfléchit quelques secondes. Fallait il jouer sur l'angle patriotique ? Le fait qu'elle n'ait parlé que des Ellès laissait semblait penser qu'elle portait en elle un certain amour pour son ancienne patrie. Mais elle fuyait.

Il pouvait aussi jouer sur le coté émotionnel des choses. Elle avait l'air perdue. Il pouvait la diriger vers un endroit où elle (lui) serait utile. Essayer de faire croire, pas forcément a tort, que l'espoir pouvait naître ailleurs. Peut être même essayer de la booster un peu, lui faire croire qu'elle pouvait changer les choses.


« Vous savez, Aliénor, je pense qu'ils ont tout l'espoir dont ils peuvent avoir besoin là bas. Ils ont un château, une reine … Nous autres des Ellès. Nous n'avons pas ça. Pas encore. Peut être que partir était un peu précipité ? »

Isaac prit un air pensif. Comme si sa décision n'était pas déjà prise.

« Ce n'est peut être pas grand chose, pour l'instant. Mais je connais des gens aux Ellès. Des gens qui essaient de bricoler quelque chose. Tout le monde n'a pas notre chance, pouvoir voyager comme ça. »

Bon, ne pas encore utiliser toutes ses cartouches tout de suite. Ils avaient encore un long voyage devant eux. Isaac récupéra son tube et alla l'attacher avec le reste de ses bagages. Ça risquait d'être abîmé, mais c'était mieux que perdu.

« Mais parlez moi un peu plus de vous. Avant … tout ça … Que faisiez vous ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Emmëlire

avatar

Messages : 37
Expérience : 76
Age : 19
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 21
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: In the desert, no one remembers your name. [Alienor/Isaac]   Ven 15 Jan - 23:49

« - Vous avez raison. Tout n'est pas perdu autour de Vesperia pour autant. J'y crois encore et espère que le monde saura se remettre sur bien très rapidement. »

Les braves paroles de cet inconnu n'étaient pas tombées dans l'oreille d'une sourde, loin de là. Malheureusement, j'étais beaucoup trop déterminée à quitter mon nid pour repenser à ma décision, et surtout maintenant. Je n'avais ni les moyens, ni la force de le faire. Il était probable que l'on me prenne pour une fuyarde ou une trouillarde, mais ce n'était que de courte durée. Un jour probablement, je reviendrai aux Ellès, pour aider tout les Ellésiens du mieux que je le pouvais. Mais avant de pouvoir aider quelqu'un, il fallait incontestablement que je m'aide moi-même.
Cela dit, il n'avait pas totalement tort et j'acquiesçai sans broncher son point de vue bien marqué dans la situation. Il semblait être un homme qui savait ce qu'il pensait, ce qu'il était, ce qu'il voulait, et on ne pouvait absolument pas lui en vouloir pour cela. C'est certainement bien mieux que d'être quelqu'un d'indécis, ne sachant pas exactement où est-ce qu'il se dirige.

Il demanda à en savoir un peu plus sur ma vie avant ce drame terrible. Il avait l'air de s'intéresser un minimum à ce que je disais, c'était une bonne chose puisque je recherchais à briser la glace. Je répondis alors, après avoir rapidement jugé s'il était raisonnable ou non de parler autant de ma vie privée.

« - Oh, je ne faisais rien de particulièrement palpitant. Je passais le plus clair de mon temps dans une abbaye, où l'on m'y enseignait la magie blanche, en compagnie de mon frère jusqu'à un certain âge. Il quitta Ellès pour se rendre à Ashenwall. Je ne sais pas ce qu'il est devenu depuis. »

Je baissai la tête à ce moment-là, bien que je n'étais pas pour autant triste ou abattue. Je m'étais habituée à relativiser, et à me dire qu'il était possiblement mort depuis tout ce temps. Toutefois, je n'en étais pas totalement convaincue, et c'était peut être ce qui faisait que je n'avais à priori aucune expression faciale particulière lors de l'énonciation de cette phrase.

J'attendis un bref petit moment pour continuer la conversation. J'en profitai pour replacer très brièvement mon pendentif qui s'était retourné dans ma nuque sans que je ne m'en rende vraiment compte pendant les acrobaties précédentes. Il était constitué simplement d'une pierre précieuse de couleur bleu océan, à la forme d'une goutte d'eau. Il était relativement simple et n'inspirait pas particulièrement la noblesse, puisqu'il n'était relié qu'à une simple petite chaîne sans grande valeur. Ce n'était qu'un catalyseur magique après tout, même si aujourd'hui c'était tout ce qu'il me restait de ma vie aux Ellès.

« - Et vous, Isaac, que faisiez-vous avant de vous retrouver dans ce chariot pour Vesperia ? »

_________________

Fiche technique - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Chevauche-Tempête

avatar

Messages : 97
Expérience : 266
Age : 26

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: In the desert, no one remembers your name. [Alienor/Isaac]   Sam 16 Jan - 22:50

Espoir. Quand il y réfléchissait, Isaac n'aimait pas trop ce mot. Il impliquait trop de passivité. Dans le monde d'Isaac, c'était « Fait ou meurs ». Pas de milieu. « J'y crois encore ». Décidément, elle avait le don d'appuyer sur les boutons d'Isaac sans le vouloir. Elle n'avait pas l'air méchante. Juste une gamine perdue qui se raccrochait à ce qu'elle pouvait pour ne pas couler. Bah, tout le monde ne pouvait pas avoir la volonté en acier trempé d'Isaac.

En tout cas, elle lui disait ensuite qu'on lui avait enseigné la magie blanche. Intéressant. Dans ces temps troubles, les soigneurs étaient des denrées rares et chères. Mais la magie demandait une certaine force de volonté, non ? Il y avait peut être plus de choses dans la jeune femme que ce qu'elle laissait imaginer, voir même que ce qu'elle pensait d'elle même. Et elle avait perdu son frère. Dur. Mais qui, dans cette époque sombre, pouvait se targuer de n'avoir perdu personne.

La question qu'Isaac redoutait arriva. C'était logique en même temps. Si il demandait à la jeune femme de lui raconter sa vie, il allait de soi que la question allait être retournée. Isaac ne voulait pas trop se découvrir. Peut être la jeune femme était un espion. Peut être quelqu'un dans la caravane avait un soucis avec les vétérans de Galdion. Isaac n'avait ni la force ni la volonté de se battre là maintenant. Il lui fallait donc trouver un moyen de répondre sans mentir, mais sans être tout à fait franc non plus.


« Et bien, j'ai fait beaucoup de choses avant le Cataclysme. Globalement, j'ai beaucoup étudié. Architecture, cultures, logistique, tout ce genre de choses. C'est pour ça que mes amis et moi avons décidé de reconstruire. Comme je suis celui avec le moins de talent, c'est moi qu'ils ont envoyé. Eux sont resté à la maison pour participer à la reconstruction et tout ça. Ca avance pas mal, c'est plutôt bien.»

Il se gratta le menton, comme s'il essayait de se souvenir d'autres choses. Il n'avait pas menti, techniquement. Bon, si on compte les mensonges par omission, il avait menti, mais bon. Elle ne lui avait pas demandé un curriculum vitae complet. Il reprit la parole.

« Je vais à Dissri pour rencontrer la reine ? Histoire de … Comment dire … Annoncer que nous existons maintenant, et qu'il faut compter sur nous. »

Isaac se passa la main dans les cheveux, feignant un air gêné.


« Je dois avouer que je stresse un peu. Une reine quoi. Si on m'avait dit qu'un jour je rencontrerai la reine de Ravey, je dois avouer que je n'aurai pas cru cette personne. »

Il était temps de changer la conversation.


« Je n'ai pas pu m’empêcher de remarquer votre bijou. Il est très joli, je dois avouer. Quel est ce type de pierre ? Je n'ai pas vraiment réussi à reconnaître, je ne voulais pas fixer cette partie de votre anatomie trop longtemps. »


Il se gratta le front, l'air gêné. Si il y a une chose que Isaac savait bien faire, c'est jouer à l'idiot.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Emmëlire

avatar

Messages : 37
Expérience : 76
Age : 19
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 21
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: In the desert, no one remembers your name. [Alienor/Isaac]   Dim 17 Jan - 16:53

Comme je l'avais deviné bien avant, Isaac était cultivé. Cet homme avait certainement déjà prouvé beaucoup de choses. Il n'avait même pas besoin de le dire, cela se ressentait tout simplement. Côté expérience, je faisais pâle allure face à lui.

Le reste de son récit me fit rire. Sa modestie et sa timidité se mélangeaient à un humour, ma foi, assez naturel. Néanmoins, une tâche important lui avait été confiée, ce qui signifiait qu'il n'était pas totalement atypique comme personne, bien qu'il spécifiait le contraire.
Je répondis alors tranquillement, tout en esquissant un simple sourire compréhensif :

« - C'est vrai que ce n'est pas tous les jours que nous sommes amenés à rencontrer une personne aussi importante. »

J'avais arrêté de jouer avec mon pendentif entre mes doigts. Désormais que je savais vaguement à qui j'avais affaire, il fallait montrer un minimum de retenue et de maturité dans mes gestes. Enfin, ce n'est pas comme si je me comportais comme une enfant en tant que tel, mais il était clair que je manquais encore très sérieusement d'expérience en ce qui concernait les bonnes mœurs.

Le jeune Isaac me demanda alors ce qu'il en était à propos de mon pendentif. Je n'avais même pas remarqué qu'il ait brièvement jeté un regard sur la pierre, ce qui me prouvait que je n'étais pas aussi attentive que je l'imaginais. Peut être un manque de concentration dû à la fatigue, que sais-je. Toutefois, il avait précisé n'avoir pas eu le temps de le regarder complètement, étant donné son emplacement qui pourrait inciter à regarder ailleurs que sur mon collier. Cela me fit à nouveau dessiner un sourire sincère sur mon visage.

Bien que je lui accordai une certaine confiance, mieux valait encore conserver certains secrets.

« - Il s'agit d'une Pierre Bleue. C'est ainsi qu'on l'appelait communément dans l'abbaye. Je ne saurai vous dire de quoi exactement elle est faite malheureusement. Il a une valeur très sentimentale à mes yeux. »

En aucun cas je n'avais menti, je m'étais simplement épargnée de lui confier trop d'éléments qui pourraient me mettre dans une position de faiblesse. Il était très important, après tout. C'était la pierre qui me permettait en partie d'utiliser ma magie. S'il était entre de mauvaises mains, ou s'il m'arrivait par malheur de le perdre, je pense que je serai dans de beaux draps.

_________________

Fiche technique - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Chevauche-Tempête

avatar

Messages : 97
Expérience : 266
Age : 26

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: In the desert, no one remembers your name. [Alienor/Isaac]   Mar 19 Jan - 0:14

«C'est vrai que ce n'est pas tous les jours que nous sommes amenés à rencontrer une personne aussi importante. »

Intérieurement, Isaac sourit à la remarque. Il avait déjà rencontré bien plus important que la reine autoproclamé de ce qui était plus une cité-état qu'un vrai royaume. Il avait déjà rencontré l'ancien roi des Ellès, croisé ceux des autres royaumes, mais surtout, il avait déjà été convié à la table de Galdion, maître incontesté du monde connu. Mais il devait jouer le rôle d'Isaac, pauvre érudit perdu dans un monde de grands. Rôle qu'il semblait jouer assez bien. Une petite partie, cachée au tréfonds de lui même avait un peu honte de mentir comme cela. Non seulement, ce n'était pas très sympa, mais en plus, cacher qu'il était un Chevauche-Tempête, quelle honte.

Il bailla, réellement cette fois. Ses jambes lourdes lui rappelaient qu'il avait passé la journée a crapahuter. Il s'étira doucement.

« Il s'agit d'une Pierre Bleue. C'est ainsi qu'on l'appelait communément dans l'abbaye. Je ne saurai vous dire de quoi exactement elle est faite malheureusement. Il a une valeur très sentimentale à mes yeux. »

Hum. Aussi loin qu'il avait pu voir, cela ressemblait à du Lapis-Lazuli très clair ou bien une aigue marine assez foncée. Une couleur étrange pour un caillou dans les mains d'une mage. Attendez. D'une mage ? Isaac avait déjà vu des mages utiliser leurs pouvoirs, pendant la guerre. Une sale histoire d'ailleurs, qui l'avait laissé avec un certain dégoût pour les utilisateurs de magie offensive. Pas que massacrer des gens soit un problème pour le Baron. Il était soldat, c'était son travail, sa mission, son but. Mais il avait trouvé que les mages avaient un certain dédain pour la vie humaine. Quoi qu'il en soit, les mages qu'il avait côtoyé utilisaient une sorte de catalyseur. Mais il n'avait vu que des tomes reliés richement ou des bâtons fabriqués avec soin. Pas des pierres montées grossièrement sur des colliers.

Cependant, un objet donné par un couvent qui entraînait des mages ne pouvait pas être un objet anodin. Il doutait que ce soit le catalyseur de la mage, mais on ne sait jamais, autant se montrer prudent. D'un ton badin, il lança.

« J'espère que vous n'allez pas me marabouter avec, c'est tout. Promis, je ne vous veut aucun mal. »

Malgré le coté léger des paroles, le regard d'Isaac laissait sous entendre qu'il avait compris que la pierre n'était pas naturelle. Cependant, il n'y avait pas d’agressivité sur le visage de l'homme. Juste le fait de comprendre un peu plus la jeune femme.

« N'ayez pas peur, tant que je suis ici, personne ne touchera à votre pierre. Je n'en ai pas l'air, mais je n'ai pas un mauvais crochet du droit. »

Il essayait de détendre l'atmosphère. Il ne savait pas quel impact aurait sa phrase précédente sur la jeune femme. Il se gratta ensuite le menton.


« Vous savez quoi ? Je vais vous écrire une lettre. Si un jour vous décidez de revenir aux Ellès, allez là où je vais vous indiquer. Je suis sur qu'on aura toujours besoin de gens comme vous. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Emmëlire

avatar

Messages : 37
Expérience : 76
Age : 19
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 21
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: In the desert, no one remembers your name. [Alienor/Isaac]   Mar 19 Jan - 18:20

Isaac ne manquait pas de questions en tout genres pour faire passer le temps, accompagnées de quelques remarques bien drôles qui m'avait permis d'avoir légèrement plus confiance en lui à présent, même s'il restait malgré tout un inconnu pour le moment. Je ne voulais pas m'exalter trop vite, mieux valait être prudente, on ne sait jamais à quoi s'attendre exactement. Quand bien même, j'avais l'impression qu'il ne me voulait pas de mal, ce qui était une bonne chose.

« - Moi, vous marabouter ? Allons, je doute que la situation soit à mon avantage ! Du moins, pour le moment. »

J'avais répondu avec un ton ironique suffisamment prononcé pour qu'il comprenne aisément. Je n'avais pu m'empêcher de lâcher un petit rire, discret, et contenu de sorte à ce qu'il ne soit pas trop bruyant. L'une de mes mains s'était, par la même occasion, empressée de masquer mon sourire béat, bien que je n'étais pas particulièrement complexée ou mal à l'aise. C'était juste une habitude lorsque je riais.

Je replaçai alors ma main au niveau de ma poitrine, au dessus de mon collier, lorsqu'il énonça qu'il comptait s'assurer de sa sécurité. Je trouvais cela bien adorable, même si j'étais en quelque sorte troublée d'une affirmation aussi rapide alors que nous venions seulement de discuter depuis quelques minutes. Néanmoins, je fus touchée par le geste.

« - C'est très aimable de votre part, j'apprécie le geste. » Répondis-je simplement, accompagné d'une mine égayée et surprise.

S'il tentait de détendre l'atmosphère, c'était plutôt réussi. Il savait probablement mieux y faire avec les relations sociales que je ne l'étais. J'aurais probablement des leçons à tirer de lui.

C'est alors qu'il me fit une proposition des plus attendues. Enfin, disons plutôt qu'il s'était imposé pour m'offrir une garantie, en m'écrivant une lettre pour que je puisse aller à un endroit indiqué en cas de pépin pour apporter mon aide là où l'on aurait probablement besoin de moi. Je ne savais même plus quoi dire sur son immense bonté, si ce n'est qu'elle commençait plutôt à devenir assez inquiétante. Enfin, peut être qu'il avait lui aussi grand besoin d'aide, mais qu'il ne pouvait pas me le demander directement. Le geste était en tout cas plus que bienfaisant ! Je n'allais pas cracher sur son initiative, bien au contraire, ça tombait presque quasiment à pic. Quand bien même, on n'offrait pas de l'aide à n'importe qui comme ça à quelqu'un que l'on vient de rencontrer. Toutefois, vu les temps de crise, ça devenait évident et même tout à fait plausible.

Cette proposition me donnait un second plan en cas d'échec à Vesperia. C'était bien ce qu'il me fallait, des plans concrets sur lesquels je pouvais me reposer.

« - Je ne sais même plus quoi dire, c'est tellement soudain ! Je ne pourrais que trop vous remercier pour ce geste que vous me faites là, Isaac !  » Fis-je, surprise.

Mon étonnement pouvait clairement se lire sur mon visage. Je n'avais pas cherché à dissimuler quoique se soit, j'étais trop prise sur la déclaration à l'instant pour réfléchir à autre chose. J'aurais certainement préféré ne pas avoir à revenir aux Ellès avant un petit moment, mais j'avais comme le pressentiment que je n'allais pas pouvoir rester à Vesperia éternellement.

« - En tout cas, je vous promets de revenir aux Ellès un jour si je ne conviens pas à Vesperia. Je serais ravie de pouvoir apporter mon aide à des personnes qui ont besoin de moi. » Déclarai-je gaiement.

_________________

Fiche technique - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Chevauche-Tempête

avatar

Messages : 97
Expérience : 266
Age : 26

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: In the desert, no one remembers your name. [Alienor/Isaac]   Lun 25 Jan - 14:11

Parfait, vraiment. Elle n'était pas complètement fermée à l'idée de revenir aux Ellès. Il s'agirait de continuer à la travailler doucement, indirectement, pour la motiver. Faire glisser quelques mots par ci par là dans les caravanes. Isaac avait déjà eu a traiter avec des oiseaux blessés comme pouvait l'être Aliénor. C'était même devenu un de ses terrains de chasse favoris. Ce mélange de sentiments coupables à l'idée d'avoir survécu là où tant on péri. Au fond de lui même, Isaac pouvait plus ou moins comprendre ce genre de sentiments. Il avait, dans une autre vie, ressenti ce genre de choses en revenant de la guerre. Tout le reste d'Isaac, par contre, refusait totalement ce mode de pensée, si ce n'est comme outil pour pouvoir.


« Je ne vous garantis pas que ce sera la panacée par contre. Il y a encore beaucoup de travail devant nous. Mais je suis sur que vous pourrez faire la différence. »

Isaac produit un sourire timide et se gratta l'arrière du crane. Il savait qu'il jouait un peu beaucoup sur la corde sensible, mais ça avait marché jusque ici. Il se leva de son siège et alla chercher un morceau de papier et de quoi écrire. Non sans mal à cause du cahot de la carriole, il réussit à écrire une lettre.

« Je, sous-signé Isaac Chevauche-Tempête, recommande Aliénor, porteuse de cette lettre, jeune femme aux cheveux blonds pratiquant la magie blanche et portant une pierre bleue pour la Grande Baronnie. Qu'il lui soit servi gîte et couvert et trouvé une tâche. »

Clair et concis. Un fois l'encre séchée, il plia avec délicatesse le morceau de papier et le tendit à la mage blanche avant d'aller ranger son matériel d'écriture.Voila qui était fait. Si elle s’avérait être un soucis, il n'avait pas de doute que la garde saurait faire en sorte qu'elle ne soit définitivement plus un problème pour personne. Isaac regarda par la fenêtre. De nuit, le désert était aussi laid et inintéressant que n'importe quel autre endroit. Il bailla un bon coup et s'étira. Le sommeil commençait vraiment à s'approcher.


« Je suis ravi d'avoir fait votre connaissance, Aliénor des Ellès, mais je dois avouer que la fatigue commence à prendre l'ascendant sur ma volonté de discuter avec vous. N'y voyais pas une insulte, mais la journée a été vraiment longue et dure. De toute façons, nous sommes coincé dans cette charrette pour un bon moment, on pourra encore trouver le temps de discuter si vous voulez. »


Isaac lui adressa un doux sourire et bougea son manteau pour en faire une couverture. Il ne lui restait plus beaucoup de temps avant de tomber dans le sommeil du juste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aliénor Emmëlire

avatar

Messages : 37
Expérience : 76
Age : 19
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 21
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: In the desert, no one remembers your name. [Alienor/Isaac]   Mer 27 Jan - 17:01

Il ne me promettait pas quelque chose d'extraordinairement glorieux, mais ce n'était de toute façon pas ce que je recherchais pour le moment. La gloire m'importait vraiment très peu tant que je pouvais vivre de ce que je savais faire. Il avait toutefois su m'apporter encore un peu plus de réconfort et de confiance en moi rien qu'avec quelques petits mots bien aimables : "Mais je suis sûr que vous pourrez faire la différence". Ça n'avait pas encore de réels fondements, mais je ne contestai pas la remarque.

Il alla alors rédiger une petite lettre sur un morceau de papier, que je comptai lire même si ce n'était pas pour tout de suite. Mieux valait ne pas paraître trop pressée. J'acceptai humblement la proposition et la glissai rapidement dans une des poches de mon sac à bandoulière.

« - Merci encore. » Confirmai-je doucement.

Enfin, il annonça avoir apprécié faire ma connaissance, et s'excusa ensuite de me laisser pour dormir.

« - Je suis moi-même ravie d'avoir pu faire la vôtre par la même occasion. Nous discuterons encore si vous le désirez, naturellement. »

Je m'allongeai par la même occasion tout en recouvrant mon corps de ma longue cape noire. La brise nocturne du désert se faisait désormais bien ressentir maintenant que la discussion s'était terminée.

Je déposai ma tête sur mon sac, presque vide. Je me contenterais de mes mains et des quelques habits en tissus qu'il me restait dans mes affaires pour rembourrer le tout, et passer la nuit la moins inconfortable possible, bien que c'était mal parti.

« - Je vous souhaite de passer une agréable nuit, Isaac. » Avais-je laissé échapper juste avant de m'endormir pour quelques heures, rythmées par les bousculades du chariot dans les dunes.

_________________

Fiche technique - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: In the desert, no one remembers your name. [Alienor/Isaac]   

Revenir en haut Aller en bas
 
In the desert, no one remembers your name. [Alienor/Isaac]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» so desert....
» 01.03/12.C.Desert Crossing [Jane Aden]
» DESERT DE DALLOL (ETHIOPIE)
» SGU Aliens [SPOILERS]
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Ravey :: Vaste désert-