AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La perfection est une limite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Donovan Ravenclaw

avatar

Messages : 15
Expérience : 3

Feuille de personnage
Écus: 4
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: La perfection est une limite.   Mer 30 Déc - 11:59





INFOS GÉNÉRALES


Prénom : Donovan. 
Nom : Ravenclaw.
Surnom : Ceux qui le faisaient ne sont plus là pour vous le dire. 
Age : 40ans
Patrie d'origine (s'il en a une) : Ravey.
Métier : Ancien lieutenant.
Classe : Warrior (pardon déformation geek) Soldat.
Arme : Epée double en acier (si possible, merci d’éditer si j’ai droit à moins ou plus ou tout simplement d’effacer cette parenthèse avant de lock si vous voulez bien.)
Personnage de l'avatar : Dante – Devil my cry 4.



DESCRIPTIONS


Description physique (Libre) :

Première impression ? Indéterminée, il est évident que c’est un homme qui sait se battre, solidement bâtit mais en même temps il a ce style bien à lui, pas d’armure, juste une tenue de cuir et un manteau dans la même matière, noir et rouge sont les couleurs qu’il aborde, attention ne faites pas l’amalgame avec le tyran rouge, juste que… le sang se voit moins sur du cuir rouge vous ne trouvez pas ? Aux pieds des bottes en cuir confortables comme beaucoup, et pour seul ornement des boucles de ceinture et ceinturon en acier ainsi que des mitaines en cuir noir. Ceci est ce qu’on voit de loin, rapprochons nous un peu de cet homme qui nous intrigue. Un visage volontaire composé de lèvres minces, un nez correctement proportionné, rien de notable à dire dessus, des yeux bleu gris acier qui vous transpercent, ce n’est pas un regard que l’on oublie facilement ou qui laisse de marbre. Ses cheveux quant à eux sont blanc, non cet homme n’est pas albinos, mais voilà ses capillaires n’ont pas de couleur, et sont dégagés en une frange devant, s’arrêtant dans sa nuque. En parlant de pilosité, il en arbore une légère souvent négligée de quelque jours, mais jamais une barbe épaisse.

Description du caractère (Libre) :

Donovan c’est quelqu’un que l’on pourrait qualifier d’indifférent,  mais d’une extrême telle que vous pourriez vous poser des questions sur le fait de si il ne serait pas dépourvu de sentiments. Homme issu du peuple, il faisait enfant bien des bêtises, mais avait aussi le cœur généreux, aidant volontiers quand il le pouvait, sans rien attendre en retour, la satisfaction d’avoir fait quelque chose qu’il jugeait de bien ou utile lui suffisait. Devenu orphelin suite aux conflits avec le tyran pourpre, sa solitude, bien que restant dans son cœur, ne demeura pas si longtemps car il fut adopté par une famille dite « noble » qui lui apporta une éducation plus poussée que ce qu’il aura eu en restant dans la masse de la plèbe. Apprenant les lettres, l’éducation, mais aussi les armes, Donovan se retrouvait régulièrement dans des bagarres de taverne, qui tournaient court par ailleurs ou alors des agressions dans la rue, jalousie des uns, envie des autres, en tout cas le jeune homme se fit une réputation pour le moins sulfureuse, les garde l’avait à l’œil mais savait qui il était et ne pouvait que l’approuver, car si cet homme se retrouvait souvent dans des conflits, c’était pour des raisons justes ou pour sa propre défense. Sa famille adoptive néanmoins voyait ce problème d’un mauvais œil et l’envoya dans l’armée pour qu’on lui mette du plomb dans la tête, ce qui fut bénéfique pour lui. Apprenant la discipline, c’était un compagnon d’arme qu’on avait plaisir à côtoyer et à avoir dans ses rangs par sa sympathie.
 

Mais aussi sympathique et bon buveur soit-il, notre soldat fut confronté à la réalité du champ de bataille, partout la mort, le sang, l’odeur des charniers et des corps brulés, il y a plusieurs possibilités d’évolution mentale quand on est confronté à ça. Lui, se battant par désir de vengeance  et pour défendre les siens s’endurcit, devint plus âpre, plus aigri, se murant dans un mutisme obstiné pendant quelques temps. Quand vous le voyez au combat, c’est une machine de guerre en marche, puissante et agile, fauchant, dansant entre les corps pour prendre les vies, pas de gestes inutiles et superflus, une économie de mouvements et de temps, chaque déplacement de ses lames touchait sa cible avant de repartir s’abreuver d’une autre vie, pas de démence de la part de cet être devenu messager de la mort, juste un désir, un but réprimé par sa seule raison pour ne pas le détruire mentalement, servir son royaume, protéger. Il affiche la même neutralité, que ce soit en buvant une bière ou en plantant une épée dans un cœur. En parlant de cœur, on se demande si il en a un les femmes ne semble pas l’intéresser,  remarqué pour son talent il fut affecté à la garde personnelle de sa reine, devenant son ombre et sa main quand il s’agissait d’effectuer une basse besogne ou tout autre acte demandant de se salir les mains ou de la discrétion, bien que difficile à cerner, il aimait bien taquiner cette jeune femme qu’il servait quand ils sont en privé. Des actes immoraux ? Pas pour lui, il est le bras armé de sa reine, son ombre, prévenant ses besoins  ses besoins avant qu’elle ne les énonce, sa main n’attendant qu’un mot pour exécuter sa volonté, ni amour ni passion en cet être, juste une fidélité et une loyauté sans faille dans ce cœur de fer.



HISTOIRE (LIBRE)

Gamin des rues, fils du peuple, Donovan était un enfant comme les autres. Né à Dissiri, ou plutôt dans une famille de fermiers y habitant aux abords, il apprit les travaux des champs et ainsi le dur labeur de travailler la terre, faisant de lui avec le temps un homme solide et bien bâtit. C’était une vie simple, pénible mais il n’en connaissait pas d’autre donc il s’en contentait comme si le monde, son monde, était ainsi fait et ne pouvait aller autrement. Chaque visite à la capitale pour vendre et échanger les produits de la ferme l’enchantait, la cité était en effet impressionnante pour le paysan habitué aux petits villages et à une population restreinte. Bien naïf à cette époque, il se laissait volontiers entrainer par les autres gosses de son âge pour s’amuser et apprendre plus de chose sur les grandes villes, les dernières nouvelles, ou alors il écoutait les divers marchands, bardes et conteurs qui racontaient histoires, légendes et nouvelles d’actualité remaniées à leur sauce, ce qui enrichissait ses excursions et le faisait constamment rêver et lui donnait envie d’emprunter des voies différentes, de quitter la ferme, de découvrir de nouvelles terres, être aventurier ou découvrir des trésors oubliés, mais le destin en décida autrement. Les attaques des armées de Galdion harcelait le royaume, hélas la cité ne pouvait abriter toute la population extérieure, les villages et fermes furent pillés, ravagés, Donovan et sa famille en firent les frais, il en fut le seul à en réchapper. Se faufilant comme il pouvait dans la nature, il parvint jusqu’à la ville, un garde le reconnu et le laissa entrer, seul et transi, bien qu’ayant des connaissances il n’avait nulle part où aller. Pour ne pas mourir de froid et de fin, il vendit ses services dans une taverne, il avait ainsi le gite et le couvert, ainsi qu’un salaire de misère mais c’était mieux que rien. S’endurcissant, le jeune homme grandit, s’épanouit, parfois se battait, c’est comme ça qu’un jour il fut adopter par une famille de noble, ayant défendu leur fils unique contre des coupes jarrets, les deux jeune hommes devinrent pour ainsi dire des frères. Mais Donovan avait le don d’attirer les problèmes, se réglant souvent par des bagarres de taverne, il fut envoyé dans l’armée pour apprendre la discipline ainsi que pour servir son pays, ce qu’il désirait au fond. Devenir soldat était pour lui la meilleure chose qu’il pouvait faire, reconnaissant envers sa famille d’adoption, il n’en demeurait pas moins de plus en plus dur envers lui-même et son entourage. La guerre n’est pas une chose belle à voir, pour lui c’était son quotidien, à plus forte raison depuis la nouvelle situation de Ravey. Expulser de la capitale pour ne pas perdre tout leur effectif, leur forces militaire se préparait peu à peu à un grand assaut pour récupérer leurs terres. Affecté à la garde rapprochée de la nouvelle reine qu’il avait vu grandir pour ainsi dire, il la protégeait avec calme et férocité, où qu’elle aille, parmi la foule ou au cœur des batailles, se voulant discret, il n’en demeurait pas moins un rempart inébranlable quant à son intégrité physique , celui qui voudrait lever la main sur elle aurait d’abord affaire à lui, quitte à finir taillé en pièces. Puis le cataclysme, la plus grande déception  du soldat ce jour ci ne fut pas de ne pouvoir donner l’assaut, mais de perdre sa précieuse épée double, arme qu’il découvrit auprès de bandits, dans les flots quand il dut sauter par-dessus bord pour sauver sa vie. Il faillit ainsi en perdant de vue sa reine, bien qu’il retrouva un peu plus tard, c’était une erreur de sa part qu’il jugeait impardonnable, renouvelant à cette occasion son engagement de la servir envers et contre tout.



QUI ETES-VOUS DERRIÈRE L'ECRAN ?


Prénom : J’suis pas obligé il parait, alors je n’en ferait rien :p
Age : 23ans 
Sexe  : Ca vous regarde ? XD
Passions : Ecrire ! Et bien d’autres, venez donc me parler qu’on en discute !
Connaissez-vous Fire Emblem ? : Heuuuu, je connais que awakening et n’ai pas vraiment avancé dedans x).
Comment avez-vous connu le forum ? : Par ma reine~
Un petit mot pour la route ? : Graphique agréable tout comme sa communauté (venez cb boudiou !)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
An Hyi
Mage
Mage
avatar

Messages : 240
Expérience : 109

Feuille de personnage
Écus: 150
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: La perfection est une limite.   Jeu 7 Jan - 21:25

Bienvenue, bonjour, validé, 0 de réputation. 
Bon jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La perfection est une limite.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Murdo : L'univers est sans limite ...
» Date limite - Plafond salariale
» La Perfection s'absente
» A la limite de l'humanité
» La connerie humaine est sans limite !!!...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros ::   P R O L O G U E :: Présentations :: Validées-