AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)   Mar 17 Nov - 0:32



Lygatt avait vécu beaucoup des choses dans Les Ellès depuis qu'il y était revenu... Sa rencontre avec l'épéiste au cuir noir, celle avec cette étrange guerrière aux cheveux orange... Puis les événements au sud... Il était temps pour lui de quitter Les Ellès pour se rendre à Ashenwall, il avait quelques petites choses à rechercher là-bas, mais son passage dans ces terre lui faisait se souvenir du passé, il avait donc envoyé une lettre à une amie, un vieille amie à qui il avait envoyé des lettres de temps en temps depuis la chute du Royaume face au duc.

- Le temps ne nous attend pas... Et ne nous épargne pas.

Lorsque le duc "unifiait" Gorah, Lygatt n'était qu'un jeune adolescent, il n'oubliait cependant pas les rencontres faites durant ce temps, celle-ci en faisait partie. En tout cas, dans cette lettre, il lui disait qu'il parcourait toujours le monde, et qu'il avait eut quelques affaires imprévus ici, dans Les Ellès... Et que puisqu'il était ici, ce ne serait pas un mal de se rencontrer pour faire le point... Ils ne s'étaient pas vus directement depuis longtemps, il n'était même pas sûr qu'elle était vivante après le cataclysme et pourtant... Il avait du mal à imaginer cette tête brûlé pleine de bonne humeur se faire avoir par quoi que ce soit.

En tout cas, Lygatt lui avait donné rendez-vous à la place des cent moulins, ils s'étaient déjà rencontrés ici autrefois... Elle retrouverait sans doute sans soucis le grand moulin qui était mentionné dans la lettre de notre protagoniste. Ce dernier était déjà sur place, accoudé à une barricade de bois, profitant du vent qui soufflait. Bien que frais, ce dernier était agréable. Lygatt levait la tête vers le ciel fermant les yeux en pensant au passé. Dans ses souvenir, elle était très polie de base, puis une vraie pile électrique ensuite. Avait-elle changée ?


- Hmpf, moi qui étudie l'immuable au travers des âge perdus, me voilà à craindre que ce dernier disparaisse, en plus de monologuer au milieu d'un champs de moulin..

Il riait légèrement, se moquant un peu de lui-même. Des amis... Il en avait peu, sa vie de nomade, sa réputation d'érudit voir de blasphémateur... Tant de choses qui faisaient que tout n'était pas forcément facile pour lui et ses liens... Il n'était pas si à l'aise que ça. Mais après une longue attente, il voyait quelqu'un approcher, une jeune femme à présent, loin de la "petite fille" qu'il avait connu autrefois. Ces cheveux courts et rougeâtres qui contrastaient avec ce regard azuré... Pas de doute.

- J'étais tenté de dire "on dirait que ça fait une décennie que l'on ne s'est pas vu, Sigrid" mais c'est bel et bien le cas. Ca faisait longtemps.

Il se contenait de sourire et quittant son accoudoir et l'approchant. Il l'aurait bien prise dans ses bras, rassuré de la voir en vie après le cataclysme, mais ce ne serait pas très... Et bien pas très correct après des années sans se voir directement, c'était tout du moins ce qu'il pensait. En tout cas, Lygatt était facilement reconnaissable, il portait le même manteau que sa famille, ce manteau blanc à plumes, très reconnaissable et qu'il était le seul à porter à Gorah.

- Tu es devenue une somptueuse jeune femme. Bien que te connaissant, la fleur que tu es doit être aussi épineuse que jolie ahahah.

Une légère boutade qu'il ne se serait pas permi avec une autre que quelqu'un d'autre qu'elle... Souriant, Lygatt croisant les bras et la regardait de haut en bas en gardant ce sourire... Ils avaient fait pas mal des quatre-cents coups, plus jeunes... Avant que Lygatt ne se déplace avec ses parents nomades. Restait à voir quel changement avaient opérés entre eux avec le temps et la séparation.

- C'est... Bon de te revoir indemne, Sigrid. Finissait-il donc.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigrid Von Bartel

avatar

Messages : 20
Expérience : 23
Age : 28

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: +2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)   Mar 17 Nov - 20:47

cc0000">
We meet again
Sigrid
feat.
Lygatt


 

 



 

 

« Une vieille amitié et un retour aux sources »  Δ MUSIQUE


La brise effleurait rapidement ma joue, ce jour-là. Assise contre un rocher, je prenais un moment de détente pour prier et songer, non pas au passé semé de douleurs, mais au futur brillant d'optimisme - c'est ce que je veux atteindre. Le but que je me suis fixée, moi, et ceux encore présents à mes côtés.


J'entendis une fébrile voix tentant de me réveiller de mes rêves, mais je ne réussis à réaliser qu'à la troisième reprise. Je me redressai rapidement, et levai mon regard vers l'un des villageois rescapés d'Ellès qui me tendait une enveloppe d'un blanc immaculé, avec pour seul ornement un timbre au teint abîmé.


- Sigrid, j'ai enfin une lettre pour toi ! rétorqua le garçon qui s'occupait quotidiennement des tournées du courrier.
- Vraiment ?! Donne-moi ça tout de suite !


Je m'empressai d'arracher sans pitié le papier protégeant la joyeuse lettre qui m'attendait. Il fallait avouer que je ne m'y attendais absolument pas ; je n'avais pas reçu de lettre depuis ce tragique événement. Cela n'aidait pas mon caractère à rester tel quel, mais je ne voulais pas devenir une toute nouvelle personne qui ne ressemblerait pas aux objectifs que j'ai toujours chéris dans ma vie. À quoi bon ? J'ai souffert, j'ai subi, mais si je suis encore ici, c'est bien pour agir sans me détruire. Et, un jour, j'en serai peut-être remerciée. Que dis-je, mes remerciements se firent en cette matinée même ! Les premiers mots du papier froissé me firent trembler de bonheur. Je reconnus immédiatement son destinataire, et bus ses mots sans vouloir que ma lecture s'arrête. Il était encore avec nous. Lui aussi, ce drôle de bonhomme, avait survécu.


- Lygatt...


Je n'étais finalement pas seule. Cela faisait bien trop longtemps que nous ne nous étions pas retrouvés comme au bon vieux temps ; notre rencontre fut soudaine, lors de notre jeune âge : Lygatt était habitué à voyager. Moi, je me vouais à rester dans ma ville natale au chevet de ma famille et prête à reprendre les affaires une fois l'âge convenu atteint. Mais quand je passais du temps avec ce petit bougre, mon coeur s'emplissait de joie. Malgré les inconvénients au moment où nos âges impliquaient des situations plus périlleuses, nous gardâmes tout de même le réflexe de se donner des nouvelles par correspondance, ce qui m'a empêché d'oublier les sincères sentiments que je ressentais envers lui. Le savoir en vie me réjouit, mais le revoir après cette longue attente fut une joie bien plus grande. Je n'étais plus seule. Je déteste la solitude. Tout ce que je veux, c'est être auprès des personnes qui m'ont marqué au point où leurs souvenirs sont les seuls qui ne peinent pas mon coeur.



Nous sommes désormais au jour J. Je m'empresse de me rendre à la place des cent moulins, le lieu de notre première rencontre mais également celui de nos retrouvailles. Un grand sourire s'élance sur mon visage, et je ne peux m'empêcher d'accélérer mes pas une fois que mon regard l'aperçoit. C'est presque un nouvel homme que je rencontre ; il est désormais plus grand que moi, et les mèches de ses cheveux sont bien plus longues. C'est son sourire et ses yeux émeraude qui m'ont remis en confiance : je les reconnais, ce souvenir ne s'est pas fané. Je retrouve un ami d'enfance. Lygatt est là, le destin ne m'a pas arraché une nouvelle personne. Mes prières n'étaient peut-être pas veines, finalement.


- Cela fait bien une décennie, oui... Je suis tellement heureuse de te revoir, moi aussi !


Sa voix me rassure. Les bonnes choses existent encore en ce monde. J'ai eu raison de ne pas perdre espoir, malgré les flammes et la détresse que j'ai observé. Je me mets à rire légèrement face à sa comparaison avec les épines d'une fleur - mon surnom d'épine n'est jamais venu ici par hasard - puis, écoutant encore et toujours mon excitation maladive, je me dandinais idiotement de joie en me retenant de lui sauter dans les bras.


- Tu es, toi aussi, devenu un très bel homme. J'ai envie de hurler tout ce que je ressens, là, tout de suite, mais tu connais mon caractère, et c'est souvent trop excessif pour les gens, alors je vais m'abstenir pour cette fois...


Tout de même, je ne quitte pas ses yeux et émet un soupir de soulagement pour libérer mon euphorie.


- Je suis vraiment heureuse de te savoir en vie... J'espère que cela n'a pas été trop dur pour toi, et que tu vas bien.


Mes paroles précédentes finissent par ne pas tenir. Je hausse sèchement les épaules, et élance mon corps en avant pour entourer mes bras autour de sa nuque. Il m'avait manqué. Rien n'est plus grandiose que le sentiment que je ressens en ce moment même : La solitude a disparu.

© Gasmask



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)   Mar 17 Nov - 21:47

De légers rires, de simples sourires... Ca faisait longtemps que les choses ne s'étaient pas passées ainsi pour lui... Enfin, pas avec une amie en tout cas. Le garçon avait l'habitude de positiver malgré la perte de ses proches durant le cataclysme, mais il devait avouer que voir un visage familier souriant était assez apaisant et agréable. Il était devenu bel homme ? A cette annonce, il lâchait un petit rire, c'était bien la première fois qu'on lui lâchait ça. Elle se retenait d'hurler ce qu'elle ressentait hein ? Lygatt souriait doucement.

- En effet, n'hurle pas autant de choses, les gens du coin vont croire au retour des dragons sinon

Il souriait un peu moqueur, mais reprenait un visage plus sérieux quand elle lui disait être contente de le voir en vie. Elle avait sans doute traversée sa part d'épreuves elle aussi... Mais Lygatt ne posait pas trop de question, se contentant de l'entourer de ses bras quand elle lui sautait au cou. Les deux zigoto tournoyaient brièvement avant de se figer, le nomade ne manquant pas de rire légèrement.

- Je me disais bien que ça ne te ressemblait pas de te retenir aussi longtemps ahah.

Il restait comme ça sans chercher à se séparer d'elle ou de l'écarter... Combien cela faisait-il de temps qu'il n'avait pas ressentie de chaleur humaine ? Lui qui parcourait éternellement les routes et exploraient indéfiniment les ruines anciennes. Il rencontrait des gens durant ses voyages, sans vraiment s'attacher, sans vraiment créer de liens... Mais celui-ci, même le cataclysme ne l'avait pas brisé. Il... N'y avait rien de mal à en profiter un peu, non ?

- Les pillards sont légions sur les routes depuis qu'aucune armée ne peut les réprimer, mais je m'en sors bien. Et toi Sigrid ?

Il lui retournait la question, non pas qu'il ne voyait pas qu'elle était physiquement indemne, mais plutôt qu'il voulait savoir si tout allait bien de son côté. Les guerres d'antan lui avaient déjà beaucoup prit, il craignait que le cataclysme n'ait rien arrangé... Malgré tout ceci, il continuait de la serrer dans ses bras quelques temps, avant de finalement relâcher ses bras, pour tenter de se reculer.

- J'aurai aimé te contacter plus tôt Sigrid, je me suis fait un sang d'encre après les récents événements. Je craignais que le cataclysme m'ait tout prit. J'imagine que... C'était inutile de m'en faire pour toi, tu as toujours été débrouillarde après tout. Cela étant, je suis navré de ne pas t'avoir contacté plus tôt.

Il arborait à présent un léger sourire désolé, avec une pointe de regret mais toujours ce côté doux. Son clan nomade n'avait pas survécu aux guerres puis au cataclysme, quelque part, la peur avait sans doute été un poison qui l'empêchait de regarder certaines choses en face... Et pourtant, s'il avait affronté ce poison plus tôt, il aurait sans doute prit contact avec son amie plus tôt, et pour ça il était désolé. Ne s'en formalisant pas plus longtemps, il fermait les yeux avant de reprendre un sourire plus neutre.

- J'ai des pommes dans mon sac, si tu en veux... Ah mais pour l'instant... Juste encore un peu !

Un peu de quoi ? De câlins ! Si elle n'était plus dans ses bras il l'enlaçait de nouveau pour la soulever et tourner un peu sur lui-même en riant, un vrai gamin. Enfin il n'allait pas faire ça éternellement, approchant de son sac et sortant une pomme rouge qu'il lui lançait, avant d'en prendre une pour lui-même dans laquelle il croquait sans attendre. Son regard se tournait ensuite vers l'Est.

- Je compte partir pour Ashenwall ensuite... Puis Ravey. Je risque de voyager un long moment après cette rencontre, mais je t'écrirai cette fois... Enfin, parler de séparation alors qu'on vient tout juste de se revoir, c'est pas vraiment optimal aahahah, la journée est encore longue de toute façon.

Riant en se frottant l'arrière du crâne, il se rendait compte que ce n'était pas le meilleur point à énoncer en se retrouvant après tout ça, mais il sentait qu'il devait lui dire: il serait absent très longtemps s'il devait traverser le pays en long et large... Bien qu'il lui écrirait, il était probable qu'ils ne se croisent pas, si elle restait dans Les Ellès en tout cas.

- Et toi, Sigrid, quels sont tes projets maintenant ? Toujours rester au sein de ton fief ? demandait-il finalement, en s'asseyant sur l'herbe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigrid Von Bartel

avatar

Messages : 20
Expérience : 23
Age : 28

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: +2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)   Mar 17 Nov - 23:02

cc0000">
We meet again
Sigrid
feat.
Lygatt


 

 



 

 

« Une vieille amitié et un retour aux sources »  Δ MUSIQUE


En effet, cela ne me ressemblait pas de me retenir autant. Heureusement, Lygatt a pris la chose positivement et ne s'est pas retenu non plus. Notre étreinte était le meilleur remède après ces tragédies. Je me voyais encore avant ce changement de mode de vie, entourée de ma famille, de ma grande maison rustique et de ma niaiserie d'adolescente. J'écoutais ses mots en éprouvant, encore, une joie immense qu'il ait pu être sauvé. Malgré les dangers qui rôdent, il sait se battre. Je lui fais confiance là-dessus.


- Moi ? Eh bien, ça va. Ici, nous faisons avec ce qui nous reste, et la chasse est nécessaire. On tente de protéger cette zone comme on le peut, depuis.


Je suis restée silencieuse quelques secondes. J'ai hésité à lui avouer les plus gros drames qu'Ellès a connu ces dernières années, mais cela briserait le bonheur que nous deux ressentons - et qui, pour ma part, ne montrait pas souvent le bout de son nez ces derniers temps. J'ai préféré m'en arrêter là pour l'instant, et me rassurer avec les excuses de son absence. Comment lui en vouloir ? Il s'agissait presque de paroles dans le vent. Nous sommes tous pris de haut par les événements. J'attendais ses lettres et, bien que nous pouvions discuter avec le strict minimum, j'en étais purement satisfaite.


- Lygatt, tu n'as pas à t'excuser pour cela. J'ai eu des empêchements, moi aussi. Tout le monde vivait dans la peur et l'angoisse. Mais maintenant que tu es là, je n'ai plus de souci à me faire !


Le temps peut parfois mener à la douleur, mais une fois écoulé, les moments sont encore plus mémorables. Je ne saurais comment décrire mes émotions ; ce garçon, à l'époque, était mon moyen de me faire rêver. Quand nous étions ensemble, il me racontait ses péripéties dans toutes les contrées de Gorah avec une fascination indescriptible dans ses yeux. Moi, fille bourgeoise et garçonne, je façonnais dans mon esprit le monde qu'il me décrivait. Peut-être était-ce une relation unique, une rencontre véritable qui n'arrive pas tous les jours, mais il est difficile de poser des mots sur ce dont je me souviens de lui. De ce dont j'ai vécu lorsque nous passions beaucoup de temps ensemble avant que le malheur ne s'abatte sur nous...


Toutes ces pensées philosophiques m'ont ouvert l'appétit, si bien que mon ventre se met soudainement à gargouiller sans que je ne puisse le contrôler. Lygatt a - évidemment - entendu ce son, et me propose immédiatement quelques pommes dans son sac, dont seul le mot me ferait presque saliver.


- Oui, je veux bien-


À peine ai-je le temps de répondre que Lygatt décide à nouveau de m'enlacer. Je ne refuse aucunement cette avance et me laisse bercer par ses mouvements, m'exprimant par un rire. Après cela, j'attrape la pomme juteuse qu'il me lance afin d'y plonger mon appétit à l'intérieur.


- Quels sont tes projets, maintenant ? Je suppose que, toi aussi, tu as de nouveaux objectifs désormais,
demandé-je en croquant discrètement le fruit dans ma bouche.
,

Lygatt s'est mis à exposer ses prochains projets de voyage, le regard tourné vers l'horizon. Cet homme a toujours eu l'appétit de découvrir, et je suis fière de voir que ce qui fait sa force d'âme ne s'est pas détruite.


- Oh, t'en fais pas. Je me doutais que tu ne resterais pas ici, tu as toujours été comme ça, et j'adorais lorsque tu me racontais tes petites anecdotes de voyage ! Quant à mes projets, je t'avoue que je n'en ai pas tellement, ici, à Ellès. J'essaie tout d'abord de savoir qui est encore en vie, car je n'ai pas encore eu des nouvelles de certains de mes proches. Disons que pour le moment, mon objectif est de garder espoir. On verra par la suite...


Il est vrai que je ne veux pas penser à son départ. Je préfère profiter de ce moment en sa compagnie, durant tout le temps qu'il restera à Ellès. Il m'a manqué, et, même si cela parait peut-être égoïste, je veux ne penser qu'à lui le temps de sa présence, afin de rattraper le temps perdu entre nous.

© Gasmask



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)   Mer 18 Nov - 1:54


Il l'avait interrompue dans ses propos avec son attaque câlin, ça pouvait sembler ridicule mais il n'y avait qu'avec elle qu'il se permettait de faire le gamin comme ça... Ajouté à son excentricité, ça donnait ça. Un peu cucul diront certains, mais pour Lygatt... Et bien pour Lygatt, il agissait juste en étant lui-même. Elle ne semblait en tout cas pas choquée des propos de l'épervier sur ses futurs voyages... Et bien, on ne pouvait pas dire que c'était si surprenant de l'entendre dire ça, après tout Lygatt voyageait depuis qu'il était haut comme trois pommes... Pommes qui d'ailleurs servaient de repas à nos protagonistes alors que la belle aux cheveux flamboyants ne réponde et dise ce qu'elle comptait faire.

- Un vieil adage dit... "Les miracles surviennent lorsque tu accordes autant d’énergie à tes rêves que tu en accordes à tes peurs." Je.. Ne peux pas mentir en disant que tu retrouveras tout le monde mais... N'abandonne pas, reste celle que tu es, le temps t'apporteras tes réponses

Lygatt n'était pas très bon pour rassurer quelqu'un... C'était un peu funeste, comme proverbe, mais il est vrai que survivre à un cataclysme qui avait annihilé toute une nation séparé en plusieurs pays... Cela tenait du miracle dans un sens. Certains diraient que c'était la volonté de la déesse, mais Lygatt n'y croyait pas. C'était juste de la bonne fortune, que beaucoup d'autres n'avaient pas eut, aveuglément de leurs bonnes actions; Pour preuve, de nombreux bandits parcouraient les routes. La déesse n'était pas très regardante sur ce qu'elle envoyait à la mort.


- Enfin, si j'aurai dû te donner un surnom qui utilise un mot lambda, je t'aurai appelée espoir, donc je ne m’inquiète pas trop pour ton moral ahah

C'était déjà plus sympathique comme paroles, pour sûr. Après coup, le garçon gardait un peu le silence, ce dernier n'étant rompu que par le bruit de la pomme dans laquelle il croquait. Son regard se portait sur le ciel, observant les nuages qui se mouvaient... C'était si paisible, on aurait presque du mal à croire qu'ils pouvaient parler d'apocalypse avec ce tableau devant eux... Cet endroit avait été préservé, très majoritairement en tout cas.

- Bon bon bon, c'est pas tout ça, mais entre amis il y a des sujets plus intéressants comme.... Allez dis moi ! Tu es tombée amoureuse ? Tu as largement l'âge d'avoir des petits amis maintenant !

En disant ceci, il s'amusait à appuyer sur sa joue avec le bout de son index en boucle, comme pour l'ennuyer et la taquiner. Assez de sujets graves, après tout ce temps il voulait juste la taquiner un peu ! Comme avant... Même si la contre-attaque allait être aussi puissante qu'un typhon. Sauf s'il parvenait à la troubler avec cette ''attaque''... Enfin ce ne serait que temporaire.

- Et me sors pas le "les filles ont leur jardin secret" ! J'attends mieux qu'un cliché de la part de l'épineuse et jolie Sigrid ! Reine de l'espièglerie ahah

Couper l'herbe sous le pied ? Difficile à dire, c'était justement ce qui était amusant avec elle, il ne se lasserait jamais sans doute de ce genre de conversation d'adolescents. Mais... Ils n'étaient plus des adolescents, au fond... Lygatt ne pouvait pas s'empêcher de penser à l'avenir, ils avaient grandit, et allaient continuer de grandir... Leur monde allait changer de plus en plus, qu'est-ce qu'ils allaient devenir, eux et leur amitié ? Sans s'en rendre compte, il avait à présent un visage un peu plus sérieux...


Pour l'instant en tout cas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigrid Von Bartel

avatar

Messages : 20
Expérience : 23
Age : 28

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: +2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)   Mer 18 Nov - 15:29

cc0000">
We meet again
Sigrid
feat.
Lygatt


 

 



 

 

« Une vieille amitié et un retour aux sources »  Δ MUSIQUE


Je lâche un petit rire face à son attitude presque parodiée d'un sage. Cependant, je croyais en sa citation, et elle s'était prouvée en découvrant qu'il était encore en vie. Je compte trouver ma voie dans ce nouveau monde, et lorsqu'elle viendra, tout ce que j'ai enduré finira par porter ses fruits. Je crois en ce que le destin me réserve.


- Merci, Lygatt. Tu as raison, et je ferai tout mon possible pour ne pas perdre espoir, comme tu dis. D'ailleurs, je préfère largement « espoir » à « épine» , hein...


Ce surnom m'allait-il si bien que cela ? Eh bien, pourquoi pas. C'est une illustration de ce que je ressens, en tout cas. Lui aussi a l'air de garder ce sentiment au fond de son être. Toujours de nature passionnée et aventureuse, je ne doute pas qu'il trouvera espoir en ce qu'il entreprendra. Lygatt est curieux, c'est souvent un trait de caractère souvent jugé comme défaut, mais je pense le contraire. Moi-même ainsi, j'ai souvent été amenée à de bonnes choses grâce à cela. La preuve en est l'amitié entre nous deux. Par contre, je ne m'attendais pas à ce qu'il fasse fonctionner sa curiosité aussi vite, et sur un sujet pareil ! 


- Moi ?! Ohoh, j'ai pas vécu de grandes idylles, tu sais ! Déjà, de un, je ne suis pas « épineuse » ni « reine de l'espièglerie », et de deux j'ai bien d'autres chats à fouetter !


Je fais mine de bouder en croisant les bras, mais il est évident que je lui retournais sa taquinerie. C'est vrai que je n'ai pas eu de très grandes relations ambiguës dans mon existence, mais je me suis confrontée à certaines à partir de mon adolescence. L'ironie du sort a été de réellement me pencher sur cet aspect de la vie qu'après la perte de toutes les richesses familiales. Peut-être était-ce le rejet de toutes les responsabilités que je me forçais à prendre...
D'un léger sourire, je pose mon coude contre son épaule - un peu plus haute que moi, je dois l'avouer - afin d'en discuter un peu. J'étais assez enthousiasmée qu'il s'intéresse de près à ce genre d'aspects de mon vécu ; je vous mentirais si je vous disais que je n'ai jamais eu une quelconque attirance envers ce voyageur durant mon jeune âge, de toute façon !


- Ok, ok, je veux bien te montrer quelques fleurs de mon jardin secret, Monsieur botaniste. Disons juste que je suis entièrement libre comme l'air dans ce domaine-là mais que, ouais, j'ai vécu quelques histoires qui n'étaient pas forcément très réussies. En même temps, je suis célibataire, donc ça le prouve, hein.


Je n'ai jamais accordé de grande importance au sexe de la personne pour tomber amoureuse. Certains se fixent sur les hommes, d'autres uniquement sur les femmes ; je pars du principe que l'amour n'a pas de visage. À quoi bon se fixer des critères alors que dans ces moments-ci, il ne s'agit que du coeur qui parle ? Ma famille n'a jamais compris ce point de vue, mais je m'en fiche bien de ce que les gens peuvent éprouver. Nombreux sont les personnes qui n'assument pas leurs réelles visions des choses. Sûrement est-ce pour cela que mes histoires n'ont jamais tenu.


- Et toi, alors ? Si tu me poses cette question, c'est sûrement car toi aussi, ton jardin secret a bien fleuri ces dernières années ! Le beau gosse archéologue a sûrement dû dénicher des « perles rares », hm ?

,

J'ai sûrement l'air extrêmement ridicule, mais je peux pas m'empêcher de ricaner à mes propres jeux de mots. Ma voix prend un ton haut et enjoué, alors que mes sourcils se dandinent pour provoquer une réponse... Mais d'un côté, je suis un peu jalouse de ces personnes. Elles, au moins, avaient pu passer du temps avec cet ami d'enfance que je ne pouvais pas revoir à ma guise.


- Allez, parle-moi en, toi aussi.


J'attrape son bras par la suite et l'entoure avec les miens tout en commençant à marcher sur les chemins, sans trop savoir où se rendre. Je me contente juste de cette drôle de balade.

© Gasmask



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)   Mer 18 Nov - 15:57

Elle boudait, ou en tout cas feintait de bouder. Reine de l'espièglerie, c'était mignon dans un sens non ? Lygatt se retenait de pouffer devant cette réaction alors qu'il ne bougeait pas quand elle posait son coude sur son épaule, se contentant de la regarder faire et de l'écouter. Elle avait vécue quelques petites choses, mais rien de concret, puisqu'elle était libre comme l'air à présent. Cela étant, Lygatt avait été promu botaniste en plus de ses autres capacité ? Ca commençait à faire beaucoup ! Bientôt il serait géomancien et biologiste à ce rythme. Souriant doucement, il ne manquait pas de répondre à ceci:

- Oh ~ Ma petite Sigrid a eut des aventures, c'est devenue une femme, elle grandit si vite.

Il avait dit ces mots en imitant vaguement une voix vieillit, comme sil avait une soixantaine d'années.. Puis il riait. Pour le coup c'était clairement de la dérision, mais il ne manquait pas de revenir sur les mots qu'elle lui avait adressé, et lui... Qu'est-ce que son jardin secret donnait ? Il prenait un air sérieux et se frottait le menton... Une idée fleurissait dans sa tête... Il allait lui exposer les choses ainsi:

- Une seule rencontre, très récente et qui reste encore dans mon coeur. Je me souviens de ses courbes généreuses et finement dessinées, elle est un peu froide mais pourtant si chaleureuse. Généreuse, elle donne de sa personne sans rien cacher, je sais absolument tout d'elle... Dans les moindres détails et recoins... Elle est parfaite

Il marquait un long silence, regardant vers le ciel avec nostalgie, il parlait d'elle au présent, c'était donc quelqu'un qui était toujours d'actualité pour lui... Puis d'un coup, un sourire fleurissait sur son visage alors qu'il baissait la tête en regardant Sigrid, se retenant visiblement d'éclater de rire.

- La plus belle ruine que j'ai jamais étudié, pour sûr ahahahah

Il ne se retenait plus, éclatant de rire devant son ânerie, c'était qu'on y croyait dur comme fer ! Il n'y avait bien que Lygatt pour sortir de telles âneries. Il avait peut-être flirté de temps en temps, c'était dans son caractère excentrique d'être très -- voir trop -- proche des autres parfois, mais il n'était jamais allé jusque là dans la majorité des cas. Calmant son rire et essuyant une larme qui perlait au coin de son oeil après tout ça, il ajoutait un peu de sérieux à l'équation, tout de même.

- Lorsque les nomades de l'épervier blanc se lient, c'est préférable que ce soit très profond, voir même jusqu'à ce que la mort sépare. Alors je stagne un peu à ce niveau, je n'ai pas autant d'expérience que toi dans le domaine on dirait !

Il pouffait légèrement et utilisait sa main libre pour lui mettre une gentille pichenette sur le front, c'était gratuit, même si c'était plutôt lui qui la méritait pour le coup. Enfin... C'était du Lygatt tout craché. Bien que la surprise pouvait être entière devant cette déclaration enflammée fictive, ce n'était finalement pas si étonnant venant de lui.

- Pas trop déçue ? Tu t'attendais à des histoires torrides et croustillantes ? Soufflait-il finalement, toujours dans la lancée du rire et de la bonne humeur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigrid Von Bartel

avatar

Messages : 20
Expérience : 23
Age : 28

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: +2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)   Mer 18 Nov - 20:58

cc0000">
We meet again
Sigrid
feat.
Lygatt


 

 



 

 

« Une vieille amitié et un retour aux sources »  Δ MUSIQUE


Je suis, dans un premier temps, restée en entière confusion face à ces mots. Je n'ai pas tout compris de suite, et pensais qu'il prônait une de ses rencontres parfaites qui, pour tout vous dire, m'irritait au fur et à mesure de ses paroles. Cependant, ses yeux insistaient dans les miens, et je commençais à comprendre quelque chose qui m'a foudroyé sur place. « Comment ? Quoi ? Pourquoi ? » étaient les questions qui hurlaient dans mon crâne. Lygatt n'était pas venu pour se confesser, c'était impossible ! Surtout envers une imbécile comme moi, Sigrid Von Bartel ! Cette idée semblait utopique !


...Et puis, j'ai compris la mascarade.


- Pffff ! N'importe quoi ! Franchement, t'es débile ! C'est pas drôle de jouer avec les émotions féminines, comme ça !


Ma réaction le faisait encore plus rire, évidemment. Mes joues se sont radicalement enflammées face à une telle situation, ce qui me rendait encore moins présentable. Bon sang, ses taquineries n'ont jamais cessées, même après toutes ces années ! Malgré cela, je ressens, sans trop comprendre, un soulagement de savoir que cette rencontre parfaite n'existe pas dans sa vie.


- Cela se passe réellement comme ça, chez les nomades ?
repris-je une fois tous les deux calmés, C'est mignon, je trouve !


Lygatt reprend une nouvelle fois ses taquineries en revenant sur mon « expérience » racontée plus tôt. Je n'en ai pas plus que cela, réellement... Certes, des personnes sont entrées dans mon chemin, mais cela s'est terminé comme à chaque fois. Rien n'a été fou, surtout dans mon cas. J'ai bien trop de mal à gérer mes émotions impulsives.


- J'ai pas vagabondé toutes ces années non plus, hein ! Mais je dois avouer que oui, je m'attendais à d'autres petites histoires. Tant mieux, écoute !


Je me rends compte que nous nous rapprochons des campements installés à Ellès dû aux nombreux logements détruits durant le grand cataclysme, et m'autorise à lâcher son bras pour me placer face à lui, mes mains derrière mon crâne.


- Comptes-tu rester un peu à Ellès ? Allez, passe au moins la nuit ici ! Je te préparerai un super nid douillet pour que tu puisses reposer tes beaux petits yeux !

,

Insister ne fait de mal à personne. Lygatt a sûrement des projets dans son emploi du temps, mais peut-être pouvait-il se libérer une soirée pour prolonger le bon temps.


- Ça me ferait plaisir.

© Gasmask



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)   Jeu 19 Nov - 2:14


Elle n'avait pas marché dans la combine, elle avait même couru. Lygatt ne pouvait donc pas s'empêcher de continuer de rire légèrement, c'est fou comme ce genre de blague passaient bien quand il parlait avec sérieux, les discours devaient bien lui aller. Il fit en tout cas un signe de main comme pour s'excuser de sa bêtise, c'est vrai que rétrospectivement, ça pouvait faire manquer quelques battements et donc ça pouvait ne pas être forcément très agréable. Enfin il n'y avait pas de regrets, la voir rouge comme les pommes qu'ils mangeaient en valait largement la peine. Vinrent alors les mots par rapport aux nomades.

- Je ne sais pas pour tous les nomades, mais c'est ainsi que notre cohorte fonctionnait en tout cas.

Il souriait légèrement, reprenant peu à peu contenance bien que continuant de la taquiner. Elle répondait rapidement qu'elle n'avait pas tant vagabondé que ça. Une fois encore, Lygatt se contentait de répondre d'un léger sourire avant de lever la tête vers l'un des nombreux lieu où se réunissaient les gens pour se reposer. Tant que Gorah ne serait pas reconstruite, les choses iraient sans doute encore et toujours dans ce sens... Mais les gens formaient des liens assez fort en s'entraidant, Gorah allait renaître plus forte... Mais, et ensuite ? Alors qu'il songeait à ça, il voyait Sigrid se poster devant lui.

- Je ne sais pas si.... Il se faisait couper, elle ajoutait que ça lui ferait plaisir, avec un petit regard doux. Je n'ai jamais su te dire non, j'imagine que je ne vais pas commencer aujourd'hui. Très bien, tu as gagné Sigrid.

Il allait donc rester un peu plus longtemps, après tout il lui devait bien ça et puis... Ce n'était pas comme si au fond, il n'avait pas envie de rester un peu plus longtemps avec elle. Il se frottait l'arrière du crâne et poussait un petit soupire résigné mais gentil avant de sourire faiblement, pour ce qui était de débattre avec elle sur ces sujets, il se savait perdant en général, autant gagner du temps en acceptant directement.

- Il va falloir rattraper le temps perdu, et il y en a beaucoup ahah.

Riant doucement, il la dépassait tout en posant une main sur son épaule, y mettant une tape amicale. Il se dirigeait vers le camps, puisqu'ils suivaient la route... Se demandant si c'était en ce lieu qu'elle comptait monter un nid douillet pour la nuit. Elle venait d'assez loin, donc il était clair qu'ils n'allaient pas beaucoup gambader pour s'installer, alors un camps semblait parfait pour ça.

- Hm avec les récents événements, je ne suis pas étonné de voir autant de réfugiés, il y a une recrudescence de pillages en approchant des rivages, ce sera animé si nous restons ici au moins. Pas sûr que ça couvre tes hurlements -- et je ne parle pas de sujet en rapport avec les couples mademoiselle --.

Ils parlaient des couples un peu plus tôt, alors directement taper dans les hurlements après, c'était un tant soit peu ambigu... Ou alors Lygatt lisait trop de livre romantiques voir érotiques, au choix. En tout cas, il souriait un peu moqueur en approchant des tentes, un groupe mercenaire approchant faisant visiblement attention à ce que seules des personnes "clean" ne viennent dans le camp. L'un d'entre eux venait encore plus proche et...


- Mademoiselle, monsieur... j'ai entendu le mot "hurlement" et ça me plait moyen, vous comptez faire quoi dans ce camps ? Intervenait l'homme en armure, posant une main sur la poigne de son glaive
- Hurlement, couple, jeune homme, jeune femme, confort... Voyons monsieur le mercenaire, avec de tels mots alignés dans une seule phrase, n'avez vous jamais entendu parler de la pratique de tremper son biscuit dans le bol de soupe ?
- Tremper son bis--- Oh... Oh !! Je vois... Désolé j'ai plutôt l'habitude des couples plus.... Hm... Comment dire.... Discrets ? Essayez de ne pas déranger les autres voyageurs hm... Amusez vous bien.

Lygatt s'inclinait et passait tranquillement, avant de tourner la tête vers Sigrid en lui faisant un énorme sourire du genre "la gêne, avoue tu ressens la gêne là". Lygatt avait déjà une réputation chancelante à cause de ses écrits et recherches, alors franchement, on pouvait dire dans tous Les Ellès qu'il faisait des choses d'adultes en mode folie animale, il s'en tamponnait le coquillage.

- M'haha, ne suis-je pas incroyablement doué pour passer les poste de gardes ? Belle épouse sauvage Il avait bien séparé et exagéré les syllabes du surnom, Lygatt cachait bien son jeu, c'était un sacré bon vivant après tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigrid Von Bartel

avatar

Messages : 20
Expérience : 23
Age : 28

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: +2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)   Jeu 19 Nov - 21:00

cc0000">
We meet again
Sigrid
feat.
Lygatt


 

 



 

 

« Une vieille amitié et un retour aux sources »  Δ MUSIQUE


Comment exprimer la gêne que je ressens à ce moment même ?


Alors que nous nous apprêtions à entrer dans le camp, l'un des gardes s'est approché vivement de nous après les blagues quelques peu salaces de Lygatt, bien que je n'y accordais pas un immense impact sur ce qui allait se produire juste après. Le sous-entendu a virevolté dans les basfonds de la honte, ce débile d'archéologue OSAIT clamer ce genre de mensonges entre nos deux personnes haut et fort, alors que ce campement abrite de nombreux habitants connaissant mon nom, ou même bien plus... Mes joues, non, mon visage tout entier s'est assorti à la couleur rosée de ma chevelure. Je voulais simplement retourner dans ma tente déjà installée... Évidemment, il a fallu que le tour de garde soit donné à un idiot que je n'avais jamais rencontré, ni même croisé une seule fois dans la région.


- QUOI ?! HEIN ?! M-MAIS NON, VOUS FAITES ERREUR ! NE PARTEZ PAS, J-JE VOUS JURE QU'IL NE FAIT QUE BLAGUER ! ATTENDEZ !!!


Mes mains se plaquent violemment contre mes yeux. Comment osait-il, alors que nous venions juste de nous revoir ?! Qu'est-ce que cet inconnu tout frêle va raconter aux autres soldats avec qui je travaille, maintenant ?! Que Sigrid Von Bartel ose se compromettre en temps de guerre ?! Quelle gêne d'imaginer mon ami d'enfance... Non, non, cela me fait rougir encore plus ! J'ai beau avoir vingt-six ans, même si les hormones existent, une réputation, cela se construit avec dur labeur !


- LYGATT ! Je vais passer pour quoi, moi, maintenant ?! Et tu oses me dire que tu es un sage garçon sans expérience ?! Pervers, va ! Tu mérites des baffes !



Même s'il en mérite, je n'ai aucune envie de lui en donner une. Mon coeur a encore du mal à s'apaiser, je préfère me concentrer pour effacer toutes ces images de mon cerveau qui m’embarrassaient encore plus...


- Je ne dors plus ici, ils vont tous croire à ce que tu as dit, maintenant... O-On dormira un peu plus loin à la belle étoile, ou dans une des maisons abandonnées encore dans un état moyen. Mais en tout cas, PAS ICI ! Allez, dépêche, on a encore de la route à faire. À part si tu veux rester ici tout seul à fantasmer des trucs gênants dans ta tête de fêlé.


Je le tire par le poignet afin d'échapper rapidement aux regards moqueurs des quelques personnes qui avaient contemplé la scène. Les quelques minutes de marche silencieuses qui ont suivies m'ont permis de calmer mon embarras, et même de me dire qu'avec le bel adulte qu'il est devenu, Lygatt, malgré ses taquineries incessantes d'enfant, et moi aurions pu peut-être vivre quelques avancées dans notre relation s'il était resté à l'époque. Dans tous les cas, je ne dois pas ressasser le passé.


- Bon, je te pardonne, mais seulement si tu fais comme au bon vieux temps et que tu me racontes tes anecdotes de voyage.

,

Je lui prends gentiment la main et balance en rythme nos deux bras à l'aide de nos poignes. Lors de ses retours, ces moments me paraissaient comme une lecture d'un roman délicieux. Je les dévorais sans m'en lasser.

© Gasmask



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)   Ven 20 Nov - 20:32

Ahah, plus rouge que le signal flamboyant d'un phare. L'opération de Lygatt était un franc succès. Le garde s'éloignait alors que la pauvre Sigrid devenait écarlate tout en clamant que ce n'était pas vrai et qu'il mentait. Mais trop tard visiblement. Lygatt éclatait donc de rire, ne pouvant se retenir plus longtemps que ça... La tête de son amie d'enfance était bien trop comique pour qu'il parvienne à se contrôler plus longtemps. Elle s'en prenait ensuite au pauvre farceur, l'arroseur arroser. Pour quoi allait-elle passer... Une jeune fille en fleur ? Continuant de rire, le garçon répondait péniblement:

- Simplement pour une jeune fille en fleur ? pffttt ahah..; C'est si..; pfffr... Si horrible que les gens pensent que je suis ton amoureux ? pffrtt... Ah ah, désolé d'être une mauvaise fréquentation hein.

Et en plus, il taquinait d'autant plus. Mais au fond il y avait une part de vérité, la blague à part, c'était si grave que les gens croient qu'ils étaient en couples ? Bien sûr ils étaient amis d'enfance, donc c'était presque comme être avec sa propre famille... Mais ce n'était pas tout à fait le cas alors, c'était si terrible ? Bien que se posant cette question, il n'eut pas le temps d'épiloguer, se faisait saisir et tirer -- sans mauvais jeu de mot -- alors qu'elle disait vouloir s'isoler, ne pouvant plus rester dans ce camps.

- Tu ne t'es pas dit que ça semblait encore plus suspect, pour un présumé couple, de s'isoler ?

En effet, qu'allaient penser les gens après ça, en voyant deux jeunes amoureux s"isoler loin du camps ? Enfin ce qui était fait l'était, autant ne plus revenir dessus, et puis Lygatt continuait de garder son sourire, après tout il ne s'était pas autant amusé depuis un moment, même si c'était un peu au détriment de la pudeur de la pauvre Sigrid. Un léger silence s'installait après coup, permettant à la jeune fille de se clamer..; Et au jeune homme aussi, il avait mal au ventre à force de rire. Vînt alors un autre type de question...

- J'ai voyagé partout sauf dans les terres désolées de l'Est. Je ne saurai pas dire si le monde est scarifié, ou bien purifié de ses nécroses, c'est bien trop tôt. J'ai rencontré toute sorte de personnes, des chevaliers, des archers, des mages blancs, des nudistes... Oui, je ne plaisante pas.

Il haussait les épaule et gardait effectivement un visage sérieux... Il avait effectivement croisé des nudistes dans son voyage. Mais bon, Gorah était le théâtre de bien d'autres bizarreries, bien plus impressionnantes que quelques malandrin dénudés, pour sûr. Continuant donc de suivre ce chemin en tenant la main de Sigrid tout en se retenant de la taquiner à ce propos, il finissait par ajouter:

- Des cultes prennent vie, de la même façon que des villes se redressent lentement partout dans Gorah, doucement mais mais surement. Des cultes pour la déesse... Plus ou moins extrêmes. Enfin, mes voyages ne sont pas très passionnants, je passe plus de temps à aider des gens sur la route et éviter des coupe-jarrets, qu'à réellement découvrir de nouvelles choses.

Il se frottait l'arrière du crâne avec sa main libre, un peu embarrassé de n'avoir rien de sublime à dire dans un premier temps... Mais il réfléchissait, cherchant autre chose qui serait plus intéressant à raconter... Soudain une idée lui vint, il récupérait un visage souriant et tournait la tête vers son amie aux cheveux flamboyants.

- Ah, j'ai trouvé de sublimes panorama cela dit, si un jour tu te décides enfin de voyager avec moi, je te les montrerai sans faute. Ils sont vraiiiiiiiment magnifiques, ça fait oublier le cataclysme, un peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigrid Von Bartel

avatar

Messages : 20
Expérience : 23
Age : 28

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: +2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)   Dim 22 Nov - 14:17

cc0000">
We meet again
Sigrid
feat.
Lygatt


 

 



 

 

« Une vieille amitié et un retour aux sources »  Δ MUSIQUE


S'isoler sonnait un tantinet suspect, mais qu'importe. Je n'ai pas pris la peine de revisiter mes actions, et puis de toute façon, nous étions mieux sans personne pour perturber cette journée - et cela ne donnera pas de nouvelles idées à Lygatt pour lancer ses blagues salaces à nouveau.


Lygatt n'a pas de grandes péripéties à me partager... si ce n'est ses rencontres avec des nudistes. Le monde de Gorah, malgré les tragédies, est resté énigmatique et fou sur certains points.


- Des... nudistes ? Wow, génial. Ça change des autres... cultures.


Non pas que cela me révoltait, mais je n'apprécie guère l'idée de devoir me balader sans vêtements face à autrui. Le corps, selon moi, est une partie intime que l'on décide de montrer à ceux qu'on apprécie. Ma famille m'a déjà vue ainsi, même Lygatt lorsque nous étions jeunes, mais de pauvres inconnus ? Jamais !


Face à ses explications, j'ai facilement remarqué la différence qu'a causé le Grand Cataclysme sur les hommes. L'anarchie s'installe sur certaines zones, une forte vague religieuse dans d'autres... Nous ne sommes pas prêts de retrouver une paix équitable. Les voyages s'avèrent dangereux partout, et j'éprouve une certaine crainte qu'il arrive quelque chose de dramatique à Lygatt, ou à moi-même - car il est évident que je ne resterai pas éternellement à patienter ici, j'ai bien d'autres idées en tête. Pourtant, cela semble être les meilleurs instants pour migrer n'importe où. Découvrir, ressentir, partager... J'aimerais le rejoindre un jour.


- C'est avec joie que je découvrirai ces panoramas ! J'ai toujours adoré contempler les paysages. Tu te rappelles, lorsque nous étions petits, quand nous étions sortis en douce de chez moi pour se balader dans les bois ? On avait suivi un chemin qui nous avait conduit à une colline qui donnait une vue magnifique sur la côte ouest d'Ellès. 



Il ne s'en rappelle sans doute pas, mais ce souvenir me parait encore clair. Il a dû me marquer d'une façon différente par rapport à d'autres.


- Ce n'était pas incroyable, c'est sûrement flou dans ton esprit... mais c'était vraiment beau !


Sa main reste serrée dans la mienne, pendant que mon regard prend un air de recherche sur les environs afin de savoir où dormir. Je reconnais les lieux, et je pense savoir où me diriger pour loger cette nuit ; mais là n'est pas ma principale occupation. En vérité, je m'autorisais à la nostalgie. 

© Gasmask



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une vieille amitié et un retour aux sources (pv Sigrid)
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Les Ellès :: Place des cent moulins-