AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Coucou, tu veux voir mon énorme grimoire ? (Pv Merry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Coucou, tu veux voir mon énorme grimoire ? (Pv Merry)   Mar 3 Nov - 16:21


Il s'en était passées des choses, depuis quelques temps... Lygatt n'était cependant pas fatigué de courir les routes et de faire ses recherches ici et là, sur l'histoire. Autant en aidant qu'en provoquant le courroux des locaux selon les situations. Il n'en avait pas vraiment cure, pour lui le plus important se situait ailleurs: trouver la vérité coûte que coûte. C'était avec cette idée en tête qu'il allait traverser la frontière. Comme il le savait déjà ce lieu était pourvu d'un très grand nombre de moulins, ou du moins ce qu'il en restait, à vrai dire on pouvait plutôt dire que la nature avait reprit ses droits en ces lieux.

- C'est à la fois triste de voir un tel travail détruit, mais encourageant de voir que la nature reprend ses droits... peut-être que...

"Que c'était le but du cataclysme ?"  c'était ce que se disait Lygatt, après tout seules les civilisations avaient été lourdement frappées par le chaos. Les forêts, monts et autres lieux naturels étaient déjà bien plus épargnés, comme le montraient les plaines de Les Elles. Mais ce n'était pas le moment de s'improviser spécialiste en biodiversité et autres trucs de druides, les bibliothèques d'Oltren, si elles étaient encore debout, étaient son prochain objectif.

Il prenait donc un peu de temps pour bivouaquer dans les ruine d'un moulin, faisant un petit feu compte tenu du froid des nuits lorsqu'on approchait de la glaciale Ashenwall, et gardait ce temps pour récupérer un peu. Aux premières lueurs de l'aube, il reprenait la route, cette fois pour traverser la frontière une bonne fois pour toute. Le froid de Ashenwall était mordant, heureusement ses vêtements étaient prévus pour... Avec bien sûr son éternel manteau blanc qui lui valait son surnom.

- Ashenwall... Ta capitale me tend les bras à présent

Cependant, avant de rallier les ruines, il fallait affronter le grand blanc. La température de cette zone du continent n'était jamais très haute et ça ne s'arrangeait pas avec la saison... Mais après un très long voyage, notre protagoniste ralliait enfin les ruines de l'ancienne capitale. Compte tenue des traces de pas qu'on pouvait apercevoir dans la neige, il n'était pas le seul à se mouvoir ici... Enfin, pour sa part il cherchait juste d'anciens ouvrages. Il ne se privait d'ailleurs pas d'en lire le titre à voix haute, malgré la résonnance de sa voix dans ces lieux.

- ''Guide de la soupe au potiron, par par Sitt Rouye''... Pas vraiment ce que je recherche

Il laissait retomber le livre et continuer se mouver ici et là. Ashenwall avait subit de sacré dégâts lors du cataclysme, les pillages n'avaient rien arrangé, pas plus que les caprices météorologiques... Trouver des livres parlant de civilisation et d'histoire n'allait pas être simple. Il continuait donc à chercher, entre les livres déchirés, calcinés et autre... En saisissant un nouveau.

- "Martine et les joies de la levr---" Hm... On dirait qu'il n'y a pas que des lectures spirituelles qui traînent ici ahahah...

Il jetait le livre et pouffait, ce n'était pas le genre de spéléologie qu'kl ovulait étudier dans le cas présent, mais ça ne l'empêchait pas de se marrer, sa voix résonnant toujours dans les lieux alors que, soudainement, un craquement dans la neige le fasse se calmer. Il se tournait et regardait vers ledit craquement...

- Je sais déjà ne pas être seul dans la ville, est-ce possible que je ne soi pas le seul ici ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merry Palend

avatar

Messages : 368
Expérience : 218
Localisation : Beau-Château

Feuille de personnage
Écus: 64
Réputation: +1
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon énorme grimoire ? (Pv Merry)   Dim 8 Nov - 3:03

Elle bouillonnait, la jeune archère. Olfren, tellement d'années loin de cette ville étrangement adorée et haie par elle. Elle avait été forcée de vivre ici en quelque sorte, sous la protection de Ser Ector avec son meilleur ami, Jeffrey. Etait il mort ? C'était une question qui l'avait souvent hantée. Revenant dans cette ville, elle cherchait des réponses. Ector et Jeffrey étaient ils toujours dans la cité ? Tout du moins ces ruines ? Etaient ils morts ? Depuis six ans il avait dû s'en passer des choses. Ce n'était pas son genre mais elle avait peur de se rendre à ce qui avait été autrefois la noble maison d'Ector où elle avait terminée son enfance après des années de mendicités dans les rues de Haut-le-Fort. Elle se remémora avec tendresse le petit groupe de gosses qu'ils étaient. Tous serrés les uns contre les autres l'hiver pour se tenir chaud sous les frêles couvertures miteuses qu'ils avaient pu voler à un marchand.

La blonde savait que la ville tenait un registre annuelle des décès et des naissances. C'était un point pour les Ashenvans que d'avoir eu une telle pratique au moins dans la capitale. Ector devrait y apparaître en tant que défunt si il avait passé l'arme à gauche. Un notable comme lui ne serait pas oublier tanids que Jeffrey... Non plus. Il l'avait adopté à la place de Merry, qui avait refusée sous le coup de la colère et de l'adolescence. Comment pouvait elle obtenir le même nom qu'un de ces chiens putrides de nordiques ? Aussi gentil fut il. Jeffrey l'avait déçue ce jour là. Elle pensait que son ami serait l'homme de sa vie à l'époque dans son esprit d'ado inconsciente. Elle le voyait sans défauts et avec un patriotisme sans faille. Elle s'était trompée. Les années avaient néanmoins atténuées cette haine et elle regrettait qu'ils se soient quittés en mauvais termes. Qu'il soit en vie pitié...

Quoi qu'il en soit, elle arrivait à la bibliothèque. En voyant l'état extérieur du bâtiment, elle eu soudainement peur que tous les ouvrages soient calcinés. Le recueil.. Il serait probablement dans un des nombreux bureaux du bâtiment et non pas rangés dans les rayons publiques du grand hall principal. Une voix surprit la jeune femme. Soudainement alerte, elle se tendis au moment ou elle apparue dans l'entrée. Un homme se tenait un peu plus loin au milieu des rayons quelques livres au sol.

Que pouvait il faire ici par tous les dieux !

-" Vous avez l'ouïe fine mon bon. Un homme qui sait lire ? Ai-je à faire à un noooooble Ashenvan ?"
dit-elle sur un ton empreint de sarcasme et de dédain qu'elle n'avait utilisée que dans les cours gelées des différents seigneurs d'Ashenwall lorsqu'elle était conviées aux bals des amis d'Ector. Elle haissait la noblesse, la noblesse Ashenvan évidemment. Les fortais n'étaient pas si faux, si arrogants. Le fait qu'elle fut plus traitée comme une captive de guerre par les autres (hormis Ector) n'avait surement pas aidé.

L'homme semblait jeune, mais pas assez pour ne pas être adulte. Sa tenue bien qu'adaptée à la région ne semblait pas... bien chaude étrangement. Elle s'attarda quelques secondes sur ce détail avant de fixer l'homme dans les yeux. Qu'il avait vert d'ailleurs. Pas d'armes ? Inconcevable. Un être doué de talents... particuliers ? "Très probablement" se dit-elle.
Elle n'appréciait guère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon énorme grimoire ? (Pv Merry)   Dim 8 Nov - 3:31


L'oüie fine ? Peut-être oui, après tout, ça résonnait pas mal dans les ruine, même un pet de mouche devait pouvoir s'entendre avec un peu de vigilance... Mais si vous commenciez entendre des pets de mouches, c'était que le soucis se trouvait ailleurs que dans vos capacités sensorielles. Ceci à part, le garçon regardait la jeune femme et analysait le ton qu'elle avait utilisé... Clairement sarcastique, dédaigneux peut-être ? Et bien, il allait répondre au feu par le feu, après tout.

- Aussi noble qu'un âne est un cheval de guerre, ma bonne dame

Il souriait, un sourire un peu moqueur et emprunt de dérision, en tout cas il ne montrait aucune animosité, à part cette réponse qui n'était pas plus douce que ne l'était celle de la jeune femme, mais à quoi bon continuer sur cette voie périlleuse, il ne savait pas à qui il avait à faire, autant il se mettait en danger en jouant ce jeu, il n'était pas ici pour ça. Il restait prudent, le la quittant pas du regard.

- Je ne suis pas de la région à vrai dire, juste un amateur de lecture qui voyage sur les routes, rien qui me rapproche de la noblesse on dirait ahah

Il riait faiblement et s'inclinait façon mousquetaire, mais très parodiée. Il se redressait ensuite et se baissait pour ramasser un autre livre, ce dernier parlait de forêts... Génial, des histoires de sapins, comme s'il ne faisait pas déjà assez froid ici, il fallait en plus d'intéresser aux conifères. Enfin... Ce n'était pas ça qui allait lui apprendre un peu plus sur l'histoire ou l'aider dans ses recherches. Il se contentait de feuilleter quelques pages sans se gêner de la présence de la femme. Jeune femme qu'il approchait d'ailleurs, un éclair de malice dans les yeux.

- Bien, loin de moi l'idée d'être impoli, mais pourquoi m'avoir demandé si j'étais un noble des lieux ? Rancœur ? Ou à l'inverse espoir ? Il y a bien des choses que j'aurai pu être en premier lieu, pillard, bandits, ours brun... Mais vous avez choisit le noble.

Lygatt était curieux par nature après tout, c'était un érudit... Quand on attrapait un parfait inconnu dans des ruines, on en pensait sans doute pas à un noble en premier abord et les sarcasmes ou plaisanteries avaient toujours un relatif fond de vérité, tout du moins selon lui.

- Dans tous les cas, quoi que je puisse être, je suis ici en quête de culture, pas de conflits. Il faisait claquer le livre sur les sapins en disant ceci, plongeant un regard sérieux vers la jeune femme, mais avec un sourire qui donnait un léger contraste...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merry Palend

avatar

Messages : 368
Expérience : 218
Localisation : Beau-Château

Feuille de personnage
Écus: 64
Réputation: +1
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon énorme grimoire ? (Pv Merry)   Dim 8 Nov - 13:52

La réponse de l'homme permit à Merry de laisser échapper un léger sourire. L'explication qui lui était servie était étrange. De sa vie on ne lui avait jamais dit une chose pareil. A croire que le monde était peuplé de guerriers et d'aventuriers, pas de lecteurs invétérés courant au devant de terribles dangers pour trouver un ouvrage. En temps normal elle n'en aurait eu rien à faire, mais qu'il soit là par les temps qui cours, ce n'était pas anodin. Sa recherche devait être globalement importante, ou comme Merry, personnelle.

-" Un amateur de lecture, voilà pourquoi je vous ai donné des lettres de noblesses un peu rapidement. Je ne crois pas capable la plupart des pillards et bandits, doués d'intelligences. Tout du moins, tout le monde ne sait pas lire."

Rancœur ou espoir ? Elle ne répondit pas, même elle ne savait plus exactement ce qu'elle pensait de la noblesse Ashenvan hormis le traitement spécial qui lui avait été si souvent réservé. Les mauvais traitements avaient prit fin après que son tuteur ait défié l'un des nombreux emmerdeurs de première envers Merry, et qu'il l'ai tué. En toute légalité évidemment.
Merry assassinait beaucoup de monde, enfin.. avait. Mais c'était toujours considéré comme criminel.
Et l'ironie de la vie voulait que pour un soufflet, nous pouvions déclencher un combat à mort au nom de l'honneur, laver un affront... Ridicule, même si elle avait bien rigolé le soir lorsqu'elle avait apprit l'issue du duel. Le rapport de la jeune femme avec la mort était étroit. Elle n'était que peu sensible à la perte d'autrui à quelques exceptions près. Sa première victime était un clochard des bas quartiers de beau-château lorsqu'elle avait environ huit ans.

Elle et son groupe d'enfants des rues avaient été attaqué par un homme d'âge mûr qui ne leur voulait pas du bien. Surtout à Cryspa et la gamine blonde à l'époque. Jeffrey et Merry s'étaient battus contre l'homme, mais c'était la petite fille qui avait volontairement donnée plusieurs coups de surin dans la gorge s'empourprant de l'homme.

Décidément, Olfren faisait remonter beaucoup de souvenirs, ce n'était pas bon. De ressasser.

-" Que cherchez-vous dans la bibliothèque ? Le livre à vos pieds semble d'un intérêt sans limite. Je me rappel de quelques personnes lisant ces ouvrages obscènes. Voilà à quoi s'adonnait la subtile noblesse du nord."

Si elle pouvait casser du sucre sur le dos des Ashenvans elle ne se ferait pas prier. En effet, elle avait déjà trouvée ce livre dans plusieurs collection personnelle. Elle n'avait jamais compris comment il avait pu être autorisé, édité et pire, illustré. Quelle horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon énorme grimoire ? (Pv Merry)   Dim 8 Nov - 14:50

Les pillards et les bandits ne savaient pas lire ? Diable... S'ils étaient aussi cons, ça expliquait qu'ils foncent sur les cohortes armées en criant des inepties telles que "tata yoyooooo" avant de se faire décimer. Lygatt faisait un facepalm et secouait doucement la tête de façon négative avant de sourire, tout en continuant de regarder la belle blonde avec un air neutre, mais ce léger sourire presque perturbant, comme s'il y avait de la malice... Mais aps tout à fait. A quoi pensait ce fichu bonhomme ?

- Hmm... Aussi amusant cela soit-il de lire Martine être la cible de toutes les spéléologies de Gorah, je doute que cela m'apporte les réponses que je cherche.

Ses lèvres se courbaient autrement, il perdait son sourire, son visage se faisait plus sombre... Il n'était pas du genre à cacher ses recherches, il s'était déjà faite une certaine réputation avec ces dernières... L'péervier vagabond et ses recherche sur le cataclysme. Voilà la vérité, une vérité qu'il ne cachait jamais, et puisqu'elle semblait s'y connaître à propos de ces lieux et de la noblesse d'ici..

- Briseur de tabous, chercheur de vérité, blasphémateur, sombre érudit... Tant de surnom que l'on me donne, car ce que je cherche.... Il se plongeait son regard dans le sien, à la fois sombre mais possédant un certain éclat presque enfantin Ce que je cherche, c'est la vérité sur le cataclysme, tous les livres secrets relatant de magie perdue ou de créatures légendaires m'intéressent, quand bien même il furent interdits.

Les ouvrages maudits, les grimoires interdits, les livres impies... C'était ouvertement ce qu'il cherchait. Bien sûr les chances de les trouver dans des bibliothèques étaient infimes, ajoutez à cela qu'il y avait peu de chance qu'ils soient intacts... Et pourtant, il gardait espoir. Les compartiments secrets n'étaient pas si rares dans les bibliothèques, parfois souterrain, s'il parvenait à trouver ça....

- Lygatt Tol Scaeva, historien, archéologue et érudit, mais toujours aussi noble qu'un âne, ma bonne dame.

Son visage redevenait plus serein alors qu'il pouffait légèrement, il s'était présenté, c'était un bon début pour partir sur de meilleures bases, même si les réactions des gens étaient très variées devant ses objectifs. Certaines hurlaient au blasphèmes, d'autres hurlaient, d'autres lui disaient qu'il n'allait faire que trouver et générer encore plus de chaos. C'était uen voie difficile. Soupirant donc à cette idée, Lygatt faisait volte face et faisait quelques pas pour ramasser un livre à demi calciné... Celui-ci semblait être un écrit étrange...

- Comment être un noble polygame, par Jame Leffame... Hmm.. Est-ce que tous les écrivains de cette villes sont complètements frappés ?

Lachait-il finalement en se tournant vers la belle blonde, le regard blasé. Sérieux, c'étaient quoi ces livres inutiles, des gens écrivaient et lisaient ça ? Il manquait plus que tomber sur un truc de cinquante nuance parlant de masochisme, et c'était le jackpot ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merry Palend

avatar

Messages : 368
Expérience : 218
Localisation : Beau-Château

Feuille de personnage
Écus: 64
Réputation: +1
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon énorme grimoire ? (Pv Merry)   Mer 11 Nov - 14:22

L'homme se laisser engager sur le terrain de l'ironie. Ironie qu'il utilisa pour se présenter. Lygatt, ce nom ne lui était pas familier. Historien de surcroît ? Non il n'était bel et bien pas noble, en vérité cette condition n'aurait eu que peu d'impacts sur cette rencontre.
Chercher des réponses au cataclysme ? C'était donc ça qu'il voulait.

"Quelle perte de temps" pensa l'archère. A quoi cela servait-il ? Une créature avait rasée le pays pour elle et c'était tout ce qu'il y avait à savoir. Non il fallait toujours que certains s'efforcent de trouver une réponse pour ne pas accepter la fatalité.
Si jamais elle tuait sous ces yeux un enfant sans aucunes raisons, chercherait il à savoir ce qu'il c'est passé dans sa vie passée pour comprendre les raisons de son acte ? Non. Merry n'était pas sûre que cette pensée soit une bonne métaphore, mais elle l'aimait bien.
Elle ne tiqua pas plus qu'il ne fallait à son annonce.

-"Blasphémateur et sombre érudit ? Pourquoi donc, les gens sont ils bêtes ? Pour ma part je vous appellerait, "Temps perdu". Pourquoi chercher une réponse à la fatalité ? Lorsque la famine en Ashenwall a poussé le peuple à la rébéllion, c'était aussi la fatalité. Et cela nous a coûté nôtre indépendance. (disait elle en faisant référence à sa patrie d'origine, Haut-le-Fort.) Non, cherchez plutôt comment sortir ce continent de l'enfer ne croyez-vous pas ?
La jeune blonde marqua une pause pour laisser ses mots entrer dans la crâne de son interlocuteur. Quand bien même la dernière phrase de celui ci lui revient en tête.

-" Oui ils doivent tous être frappés. Je suppose que je tiens mes déviances de cette ville ahah."
Elle retrouvait un peu de sa dérision dans cette phrase qui lui restait en tête. Elle se demanda un instant si en effet, son passage longuet à Olfren ne lui avait pas inculquée quelques valeurs peu... religieuse diront nous ainsi.

Elle s'avança vers l'homme et elle lui fit signe de le suivre.

-"S'il vous plaît."

Elle s'enfonça un peu plus loin dans la bibliothèque. Arrivant devant une porte qui semblait lourde. Une grosse clé était nécessaire pour l'ouvrir.

-"Je suis déjà venue ici. Je sais que derrière cette porte, il y a un couloir qui donne sur plusieurs bureaux. Mais l'un d'entre eux dispose d'un chandelier que l'on peut activer pour ouvrir une trappe. Je ne sais pas où elle est, mais cette histoire que me racontait mon.... père *déglutit en ayant appelée comme ça son tuteur* quand j'étais plus jeune, est la seule chose qui nous permettrait de trouver ce que nous cherchons."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lygatt Tol Scaeva
Mage noir
Mage noir
avatar

Messages : 97
Expérience : 120
Age : 25
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 298
Réputation: 2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon énorme grimoire ? (Pv Merry)   Mer 11 Nov - 21:24


Temps perdu ? Un surnom inédit qui fit légèrement rire Lygatt. Ca ne servait à rien de chercher les raisons d'une fatalité hein ? Peut-être, mais les historiens étaient là pour trouver la vérité, les parts sombres du passé permettaient bien des choses, mais il y reviendrait plus tard. Pour le moment il écoutait la jeuen femme qui continuait de parler, lui disant qu'il ferait mieux de chercher à sortir le continent de l'enfer dans lequel il était plongé. Lygatt soupirait et haussait les épaules.

- Il y a déjà bien des gens qui s'en chargent. Cela étant, supposons que des gens parviennent à rebâtir Gorah et que nous répétons les mêmes erreurs, toujours inconnues à ce jour et que le continent soit de nouveau plongé dans les flammes ? C'est parce que les vérités du passé nous servent à ne pas répéter des erreurs d'antan dans le futur, que les historiens existent.

Lygatt avait prit un ton plus sérieux. A quoi bon aller de l'avant en négligeant aveuglément les parts d'ombres qui subsistaient derrière soit ? Vitesse et précipitation étaient deux choses qu'il ne fallait pas mélanger, et c'était sur cette pensée qu'il suivait la jeune femme après coup. Apparemment, d'après ce qu'elle en savait il y avait une trappe secrète dans une pièce de la bibliothèque. Intéressant... Mais...

- C'est bien aimable, je vous remercie pour votre aide mais... Vous n'êtes pas à Olfren pour faire quelque chose ? Je ne veux pas inutilement amputer votre temps.

Il ne refusait pas l'aide, pas plus que la compagnie, mais ne tenait pas à la retenir si elle avait des urgences ou des choses à faire de façon plus générale... Au moins, il pourrait essayer de l'aider en temps voulu, en guise d'échange de bons procédés. Mais pour l'instant, puisqu'elle l'avait conduit ici, autant trouver cette trappe.

- Voulez-vous que je me charge de cette porte ? Où en avez-vous la clé ?

Il attendait sa réponse et si elle ne pouvait pas l'ouvrir, il s'en occupait donc lui-même, posant sa main devant le verrou et générant du liquide noir qu'il faisait entrer et suinter dans le mécanisme... Allait-il crocheter comme un dieu ? Non Lygatt n'avait pas ce genre de compétence? Il utilisait sa magie noir pour faire sauter le verrou, en solidifiant le liquide noir. Ca ne semblait pas suffisant pour l'ouvrir alors il recommençait une et deux fois, avant que ça marche enfin.

- J'imagine que personne ne viendra me reprocher d'avoir cassé la serrure, bien que les futurs charognards et pillards se feront un plaisir d'accéder à cette nouvelle aile.

Il posait ses deux mains sur la lourde porte et poussait de toute ses forces. Le temps et la glace avaient pas mal bloqué la chose... Il n'arrivait même pas à l'ouvrir entièrement, juste assez pour se faufiler... Enfin il fallait s'y attendre après avoir ouvert la serrure en mode artilleur. Enfin... N'importe quel mage aurait sans doute pu forcer la porte, ce n'était pas du blindage, juste du massif bien verrouillé.

- Pour en revenir à ce que nous disions plus tôt, je ne pense pas perdre mon temps, peut-être que dans mille ans, des rois ne feront pas les erreurs de leurs ancêtre parce que des gens comme moi ont gravé le passé dans le marbre. Bien sûr il est possible que les même erreurs se répètent malgré tout, mais alors à quoi aura servit de précipiter la restauration de Gorah ?

Tout en disant ceci, il se mouvait dans le couloir, maintenant il fallait trouver chandelier-surprise-kun.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merry Palend

avatar

Messages : 368
Expérience : 218
Localisation : Beau-Château

Feuille de personnage
Écus: 64
Réputation: +1
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon énorme grimoire ? (Pv Merry)   Dim 22 Nov - 1:23

L'homme prit les devants et se chargea de la porte non sans s'y reprendre à deux fois. C'était donc bel et bien un mage. Ce genre de techniques devait frustrer les voleurs les plus expérimentés, de voir une telle manière utilisée pour crocheter une porte. Au moins c'était efficace et la jeune femme s'engouffra à la suite du brun dans l'antre.
Trop sombre, une fine lueur filtrait de là où ils arrivaient mais ils leurs faudrait trouver un moyen de s'éclaire ou bien ils pourraient passer une vie entière à chercher ce pourquoi ils étaient venus.

Le discours sur l'histoire qu'il se permit de prononcer l'agaça. Il avait raison, mais il ne l'avait pas comprise. Dans le cas présent, le monde avait fait face à quelque chose s’apparentant à une catastrophe naturelle ! C'est comme ça que Merry voyait le cataclysme, et non pas la conséquence des actes de l'humanité. Ce n'était pas la faute humaine si un tremblement de terre ravageait une région, comme ce n'était pas sa faute si un animal fantastiquement dangereux et sauvage rasait leur pays.

- Nous ne nous sommes pas bien compris, mais ce n'est pas important. Si vous arrivez à vos fins, je serais la première heureuse de le savoir en tout cas. Vous êtes moins con que tous ceux qui essayent de s'entre tuer là dehors pour attraper quelques mètres carrés de terres en plus.

Elle s'avança un peu dans la pénombre avant de revenir un point anxieuse vers le mage.

-" Je n'aime guère l'inconnu... Vous êtes mage ? Ma question est aussi bête que si vous me demandiez si j'étais une femme... Enfin.. vous ne sauriez pas faire du feu ou quoi que ce soit nous permettant d'y vois, ou d'allumer une torche murale ? "

Elle jouait les dures, très souvent et elle en était une, mais l'inquiétant couloir plongé dans le noir absolu devant eux ne la rassurait pas même si elle se doutait qu'il n'y avait rien ici hormis Lygatt et elle.

Un petit couinement se fit entendre aux pieds des deux aventuriers, Merry pensante à ce moment là fut surprise non sans le cacher. Deux petits rats se couraient après et disparurent aussi vite dans le noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coucou, tu veux voir mon énorme grimoire ? (Pv Merry)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coucou, tu veux voir mon énorme grimoire ? (Pv Merry)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coucou, tu veux voir ma b-..bonne idée ? / acceptée a mettre en place/
» Coucou, tu veux voir ma b... mon personnage?!!
» Coucou, tu veux voir... mes RP's ?
» Coucou, tu veux voir mon os ?
» Coucou, tu veux être mon ami ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Ashenwall :: Ruines d'Olfren-