AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 For there is not a hopeless place † ft. Ashera E. Caerith & Euros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aksel E. Winther
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 30
Expérience : 58
Localisation : Les Ellès

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: For there is not a hopeless place † ft. Ashera E. Caerith & Euros   Dim 25 Oct - 5:15



For there is not a hopeless place

Shall we defy the limits of our existence for a chance at happiness


Aksel ne pouvait nier qu'Olfren soit chère à son coeur. Et bien qu'il n'avait pas pu y guérir tous les coeurs qui en avait besoin, d'autres contrées l'appelaient. Faire un peu de bien un peu partout et lentement gagner du terrain sur le mal, peu à peu. Il ne pouvait se concentrer que sur un endroit, ce serait négliger les autres habitants de ce monde par égoïsme, ou favoritisme. Et Aksel n'était pas ce genre de personne.

C'est ainsi qu'il se retrouvait à nouveau sur la route dans les contrées d'Ashenwall. Cette fois-ci, seulement, il n'était pas seul: l'accompagnait une jolie jeune femme du nom d'Ashera qu'il avait rencontré un peu plus tôt. Des cheveux d'une blondeur s'apparentant à la sienne, cascadant le long de son dos jusqu'à atteindre ses hanches, et des yeux d'une couleur fuschia très particulière la caractérisaient.

Elle chantait, de ce qu'il savait, et dansait aussi. En bref, tout à fait charmante. Pas qu'Aksel s'intéressait foncièrement à ce genre de chose, mais il aimait beaucoup son sourire.

Ils discutaient en marchant, faisant lentement leur chemin vers ceux qui avaient besoin de leur aide. C'est au vers la fin de l'après-midi que les deux jeunes gens arrivèrent, à la suite de cette journée de marche, dans un petit village. Rien de particulier, si ce n'était qu'il était encore debout, ce qui est relativement rare de nos jours.

Quelques paysans s'affairaient à leur multiple tâches, et même quelques enfants courraient dans les rues. En ceci Aksel vit que les gens commençaient à remonter la pente, et ses lèvres esquissèrent un sourire.

Il était fier, en un sens, de tous ces gens qui reconstruisaient leur vie. Il était fier de voir ceux qui continuaient de vivre à la sueur de leur fronts et ceux qui, comme lui, s'affairaient à aider ceux qui n'en étaient pas capable. Le malheur, parfois, fait ressortir tout ce qu'il y a de mauvais dans les gens. Mais parfois, au contraire, il fait ressortir tout ce qu'il y a de bien, et c'est dans des moments comme ceux-là que l'espoir d'Aksel brillait le plus fort.

Il se tourna vers son compagnon, lui offrant un sourire dans la lueur orangée du soleil couchant.

▬Devrions-nous nous arrêter ici pour la nuit?

À peine avait-il prononcé ces mots, pourtant, qu'un son venant d'une ruelle un peu plus loin attira son attention.

© Code par Dehvi sur Never-Utopia

_________________

even if the morrow is barren of promises
nothing shall forestall my return
to become the dew that quenches the land
to spare the sands, the seas, the skies
i offer thee
this silent sacrifice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashera E. Caerith

avatar

Messages : 13
Expérience : 22
Age : 21

Feuille de personnage
Écus: 98
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: For there is not a hopeless place † ft. Ashera E. Caerith & Euros   Lun 26 Oct - 0:46

Ashera ne pouvait le nier. Elle était touchée au plus profond d'elle-même, lorsqu'elle voyait la détresse des gens qui pouvait clairement se lire sur leurs visages. La jeune femme n'avait jamais vu autant de souffrance dans sa courte existence, et pourtant. C'était comme si après le passage de cette effroyable bête, le monde n'était devenu que ténèbres. Mais Ashera ne voulait pas que cela n'arrive, et tentait tant bien que mal d'apporter une once d'espoir et de réconfort dans le cœur des gens à sa manière. C'est quelque chose qu'elle savait très bien faire en tant que danseuse, mais aussi en tant que mage lorsque celle-ci prêtait ses armes pour éradiquer les nuisibles.

La jeune femme essayait d'apaiser les tourments. Néanmoins, comment pouvait-elle le faire si elle même était embrumée par ses propres doutes ? Après les événements du Grand Cataclysme, la première pensée qu'elle a eu était destinée à sa famille. Sa mère, son père et puis son demi-frère également même si ce dernier ignorait quel lien les unissait. Elle était sans nouvelles d'eux depuis quelques temps, et ne pu s'empêcher de penser au pire alors que probablement tout allait bien. Enfin c'est ce qu'Ashera espérait et la seule chose qu'elle pouvait faire pour le moment était d'attendre, ou de leur rendre visite à chacun. Mais après avoir entendu que le royaume le plus touché fut celui d'Ashenwall, la jeune femme a prit la décision de rester ici pour le moment malgré tout car mine de rien, il s'agit aussi de la patrie de sa mère et donc, la sienne.

Heureusement pour Ashera, sa quête de reconstruction n'était pas faite dans la solitude. En effet, elle le faisait en compagnie d'un charmant jeune homme aux longs cheveux blonds que cette dernière avait prit pour un noble au début, tant son charisme et son cœur était grand. Elle admirait sa dévotion, car elle même se dit ne pas être aussi calme et patient que lui, pour la simple et bonne raison qu'Ashera peut laisser paraître son fort tempérament lorsque quelque chose lui déplaît. Mais ce n'était pas le moment. Parce que ce qu'elle voyait, au contraire, la remplissait de bonheur et de nostalgie. Il y a quelques semaines à peine, la douleur était omniprésente. Mais de voir maintenant des enfants qui s'amusaient alors qu'elle marchait avec son compagnon n'a fait que lui réchauffer le cœur bien qu'au fond, sa jeunesse au côté de sa mère lui manquait. Elle aimait ses moments d'innocence Ashera, et aurait voulu ne pas voir ce qu'elle a vu avec le Grand Cataclysme.

Et alors que la jeune femme était perdue dans ses pensées, une voix angélique vint la sortir dans ce monde dans lequel elle était entrain de temporairement s'isoler, puis tourna la tête vers son interlocuteur qui avait un sourire aussi brillant et magnifique que son âme, trouvait-elle.

Ashera s’apprêtait à répondre en lui disant qu'il serait sûrement préférable, mais elle n'en a pas eu le temps puisque à peine avait-il eu fini de lui poser la question qu'un bruit sourd se fit entendre venant d'une ruelle à proximité. Sans même réfléchir, elle tourna la tête dans cette direction et même si la danseuse se doutait que son allié l'avait probablement entendu lui aussi, elle n'a pas pu s'empêcher de lui poser la question.

- Avez-vous entendu comme moi n'est-ce pas ? Ou n'était-ce que le fruit de mon imagination ?

Par précaution, Ashera s'est saisit de sa fameuse pierre élémentaire et se dirigea à pas de velours vers la fameuse ruelle en compagnie d'Aksel. Arrivés là-bas, elle fut surprise de voir ce qu'ils y ont trouvé, ou plus précisément qui.

_________________
Ashera Enyra Caerith
" Yesterday's night turns to light
Tomorrow's night returns the light
Be the light -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euros

avatar

Messages : 53
Expérience : 88

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: For there is not a hopeless place † ft. Ashera E. Caerith & Euros   Lun 26 Oct - 11:09

Un petit village de campagne comme il y en a des dizaines. Ne comptant probablement pas plus de trois cents âmes, c'était le genre de petit bourg passe partout qui n'avait pas encore trop souffert du Grand Cataclysme, si ce n'est par vertu qu'il n'y avait pas grand chose à détruire. Les champs aux alentours, eux, avaient pris bien plus cher, et la récolte était en grande partie irrémédiablement perdue.

Un des points les plus remarquables du village était sûrement le fait qu'un étrange animal roux avait pris résidence dans les bois aux alentours. Même si le but d'Euros était de parcourir le monde, il avait pris peur pour la faune du bois. Il ne s'écoulerait que peu de temps avant que les habitants, tenaillés par la faim, aillent, avec justesse, prélever une taxe sur les animaux des bois. C'était une chose que non seulement Euros comprenait, mais aussi validait. Ce dont il avait peur, c'est que la potentielle inexpérience des paysans ne détruisent complètement l'écosystème de la forêt, ou, pire encore, qu'ils tombent sur plus fort qu'eux.

En temps normal, il n'en aurait eu cure. Manger où être mangé, telle est la loi de la nature, et il n'y avait pas plus de mal dans le fait qu'un paysan se fasse embrocher par un sanglier que l'inverse. Non. Ce qui lui faisait peur, c'est l'état de fatigue mentale qui devait régner chez les paysans. Il étaient sûrement de brave gens, mais ils risquaient de se retrouver acculés par la faim et la peine. Et si il y a une chose qu'un chasseur sait, c'est qu'un animal acculé est extrêmement dangereux. Son père lui avait parlé d'histoires, peut être vraies, peut être fausses, de gens poussées aux extrêmes ayant mis le feu a des forêts.

Il prit sur lui d'essayer de trouver une solution. Pendant un petit mois, il fouilla de fond en comble les bois, sabotant un piège par si par là, quand il était trop près d'un nid, remplissant de façon artificielle un autre pour ne pas que le désespoir s'empare des villageois. Il n'était qu'un seul homme et ne pouvait pas corriger tout les soucis de la chasse inexpérimentée de paysans ayant peur pour leurs enfants, mais il essayait. A la fin de ce petit mois, il avait un plan d'action.

Tout d'abord, il avait trouvé dans plusieurs bosquets des murs de ronces. Ces plantes étaient vraiment un joyau de la nature. Ses fruits étaient non seulement sucrés mais aussi bons pour la santé. Il n'y avait pas assez de plantes pour nourrir tout le village, mais cela serait un bon complément. Ensuite, il avait trouvé que la population de lapins de ces bois était assez exceptionnelles. Sans les blesser, il captura plusieurs couples. Même si ce n'est pas un gros animal, le lapin se reproduit vite, fournit de la viande mais aussi de la fourrure, qui pourrait servir à la confection de vêtements où a la revente, pour acheter des graines et autres victuailles.

Ayant fourré les lapins dans un sac, il se dirigea enfin vers le village. C'était la première fois de sa vie qu'il allait entrer dans un village. Vers qui devait il se tourner ? Sûrement celui avec la plus grosse maison. L'apparence de l'homme provoqua un peu de surprise parmi les autochtones, si bien que personne ne l'approcha. D'un pas rapide, il se dirigea vers la plus grande maison qu'il put trouver et frappa à la porte. La femme qui lui ouvrit fut surprise et confuse devant lui. Avec des mots très succincts, il lui expliqua la raison de sa venue. Il rapportait des lapins pour qu'ils fassent un élevage, la seule condition étant qu'ils réduisent leur chasse et partagent avec tout le monde. Un peu de naïveté, peut être. Abasourdie par la vision surprenante, la femme ne put que prendre le sac et regarder l'homme partir.

Sur le chemin du retour, Euros entendit de la commotion dans une ruelle. Poussé par une certaine curiosité, il regarda ce qui se passait. Il y avait trois personnes, un enfant et deux personnes qu'il ne pouvait voir que de dos, mais qui avaient une carrure d'adulte.

« Alors mon petit, on est perdu ? Tes parents ont plein d'argents alors que nous on meurs de faim. Je me demande comment ils réagiront quand leur chieur reviendra chez eux tout froid. Ils comprendront peut être s'que nous on ressent. P'tet qu'ils arrêteront de nous regarder de haut. »

Euros ne comprenait pas grand chose de ce qui était dit. Empiriquement, il comprenait les mots, mais son esprit avait du mal à comprendre en quoi s’attaquer à un enfant pouvait résoudre des soucis. Doucement, de la même façon qu'il utilise pour approcher du gibier, Euros avança dans la ruelle, faisant signe à l'enfant, qui l'avait remarqué, de se taire.
Arrivé à la hauteur des deux gredins, il tapota l'épaule de celui de droite. Surpris, il se retourna doucement.

« Que ... »

Il n'eut pas le temps de finir, voir même de commencer sa phrase que le poing droit d'Euros, comme monté sur ressort, partit pour s'écraser contre la mâchoire de l'homme, surpris. Dans un crachat de sang et de salive, l'homme s'étala de tout son long sur le sol, assommé. Euros avait du lui fendre la gencive. L'autre faquin, par contre, avait un couteau dans les mains, et plus alerte que son compagnon, le fit fendre l'air vers le visage du sauvage.

La morsure de l'acier n'est jamais une sensation agréable, et Euros pouvait sentir une chaleur cuisante sur son front, ainsi qu'une sensation humide. Il devait se dépêcher avant que le sang ne lui tombe sur les yeux. Combattre un homme armé, lui avait dit son père, n'était pas plus compliqué que chasser un animal féroce. Il fallait attendre, esquiver jusqu'à ce que l'adversaire, excédé, ne se place lui même en situation de défaite.

C'est ce que fit Euros. Par trois fois, l'homme, visiblement en colère, fit de nouveau parler sa lame. Euros, souple sur les appuis, réussit à esquiver les deux premiers coups. Le troisième, par contre, réussit à mordre la peau de l'épaule gauche du sauvage, tirant encore un peu de sang. L'attaquant vit cela comme une ouverture et se lança en avant pour poignarder l'homme écarlate. D'un geste rapide, Euros esquiva l'assaut avant de remonter son poing gauche sur le coude du bras armé et tendu de son adversaire. Le choc remonta le bras d'Euros. Il avait sûrement fêlé ou brisé quelque chose chez son adversaire. Sans laisser plus de temps à son adversaire pour reprendre ses esprits, le sauvage lança son genou vers les parties molles du ventre de l'attaquant. Le choc fut brutal et l'homme relâcha d'un coup tout l'air qu'il avait pu aspirer. Pour conclure, le sauvage, profitant de l'hébétude de son adversaire, lui assena un uppercut dans le menton, qu'il l'envoya dans les roses.

Euros regarda les deux adultes. Des paysans sûrement, mal nourris et en colère, poussés a bout par la situation. Intérieurement, Euros remercia son étoile de ne pas être tombé sur des soldats entraînés. Laissant la douleur des deux estafilades qu'il avait reçu sur le coté, il s'avança vers l'enfant et lui adressa avant de lui tendre la main en lui adressant un sourire.

« C'est fini. Tout va bien. »

Euros entendit un bruit venant du bout de la ruelle et se retourna, prenant un faciès aussi effrayant que possible. Il n'était pas en état de combattre encore beaucoup, si il pouvait donc effrayer les adversaires et les faire fuir. Dans un rugissement, il dit.

« Avez pas eu assez ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aksel E. Winther
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 30
Expérience : 58
Localisation : Les Ellès

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: For there is not a hopeless place † ft. Ashera E. Caerith & Euros   Mar 27 Oct - 21:53



For there is not a hopeless place

Shall we defy the limits of our existence for a chance at happiness


Les bandits, depuis le Grand Cataclysme, foisonaient un peu partout. C'était le désespoir qui faisait ça, et la peur. La faim, aussi, parfois, la colère... Des gens correct se voyaient tomber du côté obscur pour subvenir à leurs besoins, sans se soucier des autres. Engloutis dans leur péchés, perdus et blessés, il ne pouvaient faire autre chose.

Aksel comprenait cela. Il comprenait que la douleur pouvait faire tant de mauvaises choses. Et il savait qu'au fond, ces gens ne voulaient pas faire ça. Cela l'attristait, mais en même temps, cela le motivait. Il devait faire comprendre à ces gens que le crime et la souffrance ne pourraient jamais corriger le problème. Il devait laver tous ces hommes de leurs péchés, et il le ferait jusqu'à la fin de ses jours.

C'est pourquoi, d'un mouvement de tête, il signifia à Ashera que, non, elle n'avait pas rêvé. Il avait aussi entendu le bruit venant de la ruelle. Et cela ressemblait beaucoup au son d'une bataille.

Il se dirigèrent vers la ruelle à pas silencieux, doucement. Aksel posa sa main droite sur la poignée de son épée, déplaçant sa cape, qui était dans le chemin. Mais également, il ne voulait pas cacher qu'il était près à dégainer, non pas pour intimider qui que ce soit étant la source de tous ces bruits, mais pour qu'ils connaissent ses intentions et puissent le voir venir, si jamais il avait à mettre sa lame au clair.

Ils firent éruption dans la ruelle alors que le dernier coup avait été porté. Devant eux, deux paysans - l'un armé - gisaient au sol, visiblement inconscient. Un peu plus loin, un homme aussi grand qu'une tour, un peu accroupi, tendant sa main à un enfant en lui adressant des mots réconfortant.

Ils n'avaient, cependant, pas eu le temps d'entendre ces mots, puisqu'à leur arrivée le géant se tourna vers eux et rugis. Son visage était tordu en une expression effrayante, une colère, peut-être, de la rage, ou simplement une détermination féroce.

C'est à cette vue qu'Aksel lâcha la poignée de son arme, levant ses mains dans les airs, paumes pointée vers l'homme, ne bougeant pas d'un pas. Il jeta un long regard à Ashera afin de la convaincre de lâcher son arme et de ne pas attaquer, de suivre son exemple.

▬Du calme, mon ami. Nous sommes de votre côté.

Il lui adressa un léger sourire dégoulinant d'honnêteté. Son ton était calme, presque avenant.

Oui, les deux paysans écroulés devant eux étaient louches. Et n'importe qui d'autre aurait pensé que le géant aux cheveux de feu était le bandit de l'histoire, si effrayant qu'il était. Mais Aksel avait vu cet homme, bien que très peu longtemps, agir avec l'enfant. Et de fait, même si celui-ci était évidemment effrayé par le vainqueur de la confrontation, il jetait d'autant plus quelques regards vers les paysans au sol, comme s'il avait peur qu'ils se relèvent.

L'enfant n'avait rien à voler. Ce qu'on voulait de lui, sans doute, était une rançon. Ou pire. Mais le géant n'avait aucune attitude aggressive envers le garçon, et même une posture nettement protectrice. De plus, sa réaction face à des intrus - de se tourner vers eux et de tenter de les faire fuir - indiquait qu'il protégeait le garçon plutôt que de vouloir l'enlever. Si cela avait été le cas, il l'aurait attrapé et serait parti en courant.

Aksel voyait toujours le bien dans les gens. Et comme, pour l'instant, le géant ne les attaquait pas, et l'enfant ne fuyait pas, paralysé par la peur, il avait amplement le temps de parler.

▬Pourrait-on savoir ce qui s'est passé?

Son regard glissa vers les deux hommes au sol, et il évalua rapidement leurs blessures. Le premier avait un bras dans une position étrange, et certainement pas naturelle: le membre était sans doute brisé. Le deuxième semblait s'en être tiré un peu mieux, avec ses membres intacts mais du sang plein la bouche. Aksel ne se baissa pas immédiatement vers eux, mais prit une note mentale, les mains toujours levées, de s'occuper d'eux dès qu'il le pourrait.

© Code par Dehvi sur Never-Utopia

_________________

even if the morrow is barren of promises
nothing shall forestall my return
to become the dew that quenches the land
to spare the sands, the seas, the skies
i offer thee
this silent sacrifice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashera E. Caerith

avatar

Messages : 13
Expérience : 22
Age : 21

Feuille de personnage
Écus: 98
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: For there is not a hopeless place † ft. Ashera E. Caerith & Euros   Dim 1 Nov - 1:15

Le hochement de tête de son camarade confirmait ses craintes. Lorsqu'ils sont arrivés sur place, c'était un carnage qu'ils ont trouvé. Il y avait deux personnes qui jonchaient par terre, assommés ou morts, Ashera ne pouvait pas le déterminer. Mais ce qui était sûr, c'est que ces deux-là étaient méchamment amochés. 

Le seul qui était encore conscient était un homme à la crinière de feu, un homme très imposant d'après ce qu'elle pouvait remarquer. Mais lorsque la jeune femme a vu l'enfant en face de lui, elle n'a pas pu s'empêcher de penser au mauvais scénario, surtout lorsque l'inconnu s'est retourné après avoir remarqué leur présence et poussa un rugissement à vous en donner des frissons. " C'est bien ce que je me disais, il avait l'intention de kidnapper ce petit ! ". Alors sans hésiter une seconde, Ashera commença a incanté un sort, mais fut stoppée dans son élan par celui qui était à ses côtés. Il n'a eu qu'à lui lancer un regard pour qu'elle comprenne que cette dernière se méprenait probablement sur les intentions du guerrier. Alors elle laissa s'évaporer l'énergie qu'elle avait concentré dans sa main droite, et observa attentivement la scène.

" Peut-être qu'il a raison. Peut-être que je me suis trop hâtée dans mes conclusions, et que celui qui en face de nous ne représente aucun danger. Je ne le voit même pas nous attaquer alors qu'il aurait eu largement l'occasion...Hmm."


Ashera était en pleine analyse mentale, mais elle avait déjà jugé son allié plus que digne de confiance - même si cela ne faisait que très récemment que leur rencontre a eu lieu - alors pourquoi elle ne pourrait pas le suivre dans ses choix ?

Elle se tourna au final vers le géant après avoir prit sa décision.

- Veuillez m'excuser pour cette terrible méprise, je vous avais confondu avec ces malotrus de bandits...Avec tout ceux qui rodent dans la régions ces temps-ci, il vaut mieux être prudent vous savez.

Ashera fit une courbette avec la tête en signe de repentance, et son attention se posa ensuite sur le plus jeune d'entre eux, c'est à dire l'enfant qui avait l'air apeuré et complètement perdu à cause des événements. A pas de velours, la danseuse fit ensuite gracieusement le chemin jusqu'au petit en passant juste à côté de l'inconnu, et s'est accroupie à son tour pour se mettre à sa hauteur orné de son sourire chaleureux habituel afin de le rassurer. 

- Ne t'inquiètes pas, on va te ramener sain et sauf chez toi, d'accord ?

Il hocha de la tête, et la jeune femme lui fit un câlin. De ce fait, elle a eu droit à un sourire en retour. Ashera s'était dit qu'une présence féminine pourrait peut-être le rassurer, comme une mère pourrait le faire. Et elle avait vu juste apparemment. Elle se releva et lui attrapa ensuite la main, avant de s'éloigner des deux corps à terre. Même si elle n'avait pas la certitude s'ils étaient encore de ce monde, la blonde ne voulait pas que le petit garçon ne soit traumatisé d'avantage. Alors cette dernière est revenue à sa place initiale, serrant délicatement la main de l'enfant, prête à écouter le récit du rouquin.

_________________
Ashera Enyra Caerith
" Yesterday's night turns to light
Tomorrow's night returns the light
Be the light -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Euros

avatar

Messages : 53
Expérience : 88

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: For there is not a hopeless place † ft. Ashera E. Caerith & Euros   Dim 1 Nov - 1:51

Ils ne semblaient pas vouloir l'attaquer. Peut être même étaient-ils de son côté. En tout cas, ils étaient trop bien habillés pour être de mèche avec les culs terreux qui se contorsionnaient par terre. Euros restait quand même sur la défensive. Entre l'épée de l'homme et la femme qui avait commencé a faire des choses étranges, qui sait ce pour quoi ils étaient là ? Malgré ce que certains semblaient penser, il n'y avait pas que les pauvres qui étaient maléfiques.


« Du calme, mon ami. Nous sommes de votre côté. Pourrait-on savoir ce qui s'est passé? »


La voix de l'homme était calme et étrangement reposante. La garde du rouge se baissa légèrement. Peut être n'étaient-ils pas tous pourris dans ce village moisi.


« Veuillez m'excuser pour cette terrible méprise, je vous avais confondu avec ces malotrus de bandits...Avec tout ceux qui rodent dans la régions ces temps-ci, il vaut mieux être prudent vous savez. »


Étrangement, il avait moins confiance dans la femme. Sa façon de faire une sorte de courbette. Elle s'approcha de l'enfant. Que comptait elle faire ? Voulait elle le frapper par surprise ? Euros se tendit un peu plus. Il lança un regard vers Aksel. Si il était agressif, il cachait bien son jeu. Peut être que si elle tentait d'avoir des mauvaises intentions, il l'aiderait. En tout cas, il laissa la jeune femme s'approcher. De toute façon, comme il était déjà armé, si elle faisait la moindre chose de travers, elle mangerait un petit sandwich de phalanges agrémenté de plaques d'os supplémentaires.


Elle serra le gamin contre elle. Au vu de ses formes, l'enfant n'avait pas perdu sa journée.


«Ne t'inquiètes pas, on va te ramener sain et sauf chez toi, d'accord ? »


Visiblement, ils étaient du côté de l'enfant. Parfait, cela ferait des gens en plus pour entendre ce qu'il avait à dire. Il y avait du mouvement du coté des paysans. Ils devaient revenir à leurs sens. Tout était parfait. Sans ménagement, Euros les « aida gentillement » à se relever. Ils avaient l'air à la fois penauds et endoloris. Peut être que se faire assommer leur avait donné le temps de se rendre compte qu'ils avaient été un peu idiots. Euros se déplia complètement et fit craquer sa nuque. D'une voix rauque, brisée par la colère, il prit la parole.


« Tous. Écoutez moi. Parlerez à tout ceux que vous croisez. Pensez peut être que à cause des soucis, tout est permis. Mais même ver de terre sait ça. Les petits sont l'avenir. Le dit maintenant. Le dit une fois. La personne qui s'attaque aux petits. Affaire à moi. Saurai quand vous ferez. Voulez pas me voir en colère. »


La menace était claire.


« Si vous avez énergie en trop. Reconstruisez. Réparez. Aidez. Si vous attaquez un petit. Casse. »


Euros serra son poing gauche dans sa main droite. Les paysans, penauds et effrayés, essaient de prendre la poudre d'escampette.


« Restez. »


Euros leur aboya un ordre avant de prendre une poignée de feuilles dans sa besace et de les lancer vers « bouche en sang ».


« Mâche. Tue les germes. »


Il regarda « bras de côté ». Cela demandera plus de soins.


« Douleur. Bon professeur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aksel E. Winther
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 30
Expérience : 58
Localisation : Les Ellès

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: For there is not a hopeless place † ft. Ashera E. Caerith & Euros   Dim 1 Nov - 7:56



For there is not a hopeless place

Shall we defy the limits of our existence for a chance at happiness


Aksel n'était pas le genre de personne à juger une personne ou une situation du premier regard. Il était quelqu'un qui prenait le temps d'analyser les choses, et bien qu'il assumait la plupart du temps le meilleur scénario, il ne laissait pas sa croyance que tous les hommes étaient bons brouiller son jugement. Malgré le fait qu'il était quelqu'un de fortement émotionnel, ne pouvant rester insensible à tellement de choses, il était presque surprenant à quel point Aksel analysait les choses rapidement. C'était une question de questions et de réponses, et le blond avait de la facilité à poser les bonnes.

Il avait vu juste, et avait même réussi à arrêter Ashera avant qu'elle ne fasse quoi que ce soit qu'elle pourrait regretter. Il lui adressa un sourire lorsqu'elle s'excusa, et il fût content qu'elle lui aie fait confiance. Jamais il ne ferait quoi que ce soit pour la trahir, et il espérait qu'elle savait cela et qu'elle ne doutait pas de sa loyauté. Il ne se le pardonnerait jamais, de toute manière, s'il finissait par la mettre en danger, ou pire, par ce qu'elle se blesse, physiquement ou mentalement, par sa faute.

Il l'observa alors qu'elle se dirigea vers l'enfant: il vit l'homme à la crinière de feu se crisper. Normal, il ne devait pas faire totalement confiance à ces deux nouveaux arrivants qui faisaient irruption dans cette ruelle alors qu'un crime venait d'être presque commis. Et bien qu'Aksel faisait confiance, il comprenait parfaitement comment d'autres pourraient ne pas le faire, surtout depuis le Grand Cataclysme. Les bandits et autres brigands s'étant multipliés, certains diraient qu'on est jamais trop prudent.

Le gamin sembla être rassuré par la présence féminine qui se présenta à lui, lui offrant même un sourire. Il avait dû être terrifié face à tout ce qui s'était passé, et Aksel pensait sans aucun doute qu'Ashera faisait le bon choix de prioriser l'enfant. Lui-même n'y avait pas réellement pensé, préférant s'assurer de la situation avant de faire quoi que ce soit, et surtout préférant ne donner à l'homme devant lui aucune raison de le croire aggressif. Mais la jeune femme ne transportait pas d'arme, contrairement à lui, alors elle pouvait sembler moins menaçante. Enfin, ça, et elle n'avait pas l'air dangereuse pour un sous, mais Aksel aimait à penser que c'était son cas aussi.

L'homme aux cheveux de feu finit par se décrisper alors qu'il vit ce qu'Ashera faisait, la laissant même le dépasser une deuxième fois alors qu'elle ramenait le gamin à côté du blond et un peu plus loin des deux corps au sol. Lorsque ce fût fait, l'attention d'Aksel revint sur l'homme, alors qu'il aidait - bien qu'un peu rudement - les deux autres, maintenant réveillés, à se lever. Le blond lui-même l'aurait fait un peu plus délicatement, peut-être, mais il n'allait pas faire de geste brusque dans une situation qui pourrait bien trop facilement dégénérer. Et puis, peut-être, le géant de muscle avait simplement surestimé la force nécessaire pour soulever les deux hommes, qui n'avaient que la peau sur les os.

Il s'adressa à eux dans un langage un peu brisé. Ce n'est qu'à ce moment qu'Aksel réalisa que l'homme aux cheveux de feu ne portait, à vrai dire, pas des vêtements qu'on pourrait appeler 'civilisés'. Ce n'était pas le genre de chose qu'il remarquait, mais cela couplé avec cette langue dont la grammaire n'était pas vraiment exacte, portèrent finalement Aksel à penser que cet homme était peut-être plus 'sauvage' qu'autre chose. Et il employait ce terme seulement parce qu'il ne pouvait penser à aucun autre, ne le voyant en son esprit pas d'une façon péjorative.

Bien sûr, il ne le mentionnerait pas à voix haute. Et, à vrai dire, ça ne changeait exactement rien, et la position et l'opinion du blond face à cet homme n'en changèrent guère. Tant qu'il était bon et qu'il ne faisait rien de mal, peu importait à Aksel quel genre de style de vie il comptait adopter.

Dans tous les cas, il était très d'accord avec ce que présentait l'homme à la chevelure de feu. Bien qu'il n'était pas fan des menaces, il comprenait que parfois, ce genre de chose était peut-être nécessaire, et il ne lui sembla pas bon de s'interposer. Il allait le faire, cependant, quand les deux hommes voulurent fuir, pour la simple et bonne raison qu'il ne pouvait les laisser aller dans cet état. Mais l'autre les arrêta avant lui, offrant à celui qui était moins amoché quelques feuilles à mâcher. Aksel les avait vu trop vite pour pouvoir les reconnaître, mais il ne croyait pas à du poison ou autre chose de ce genre: si cet homme avait voulu les tuer, il l'aurait déjà fait.

Il se tourna cependant vers l'homme au bras cassé, lui offrant un sourire. Il semblait toujours légèrement apeuré, mais il resta en place, sans aucun doute parce qu'il avait toujours peur du géant qui se tenait toujours à quelques pas.

▬ Vous savez sûrement où est le docteur dans ce village. Prenez ceci, et aller vous faire réparer ce bras.

Il offrit au paysan quelques pièces lors de sa deuxième phrase. Ce dernier le regarda avec de grands yeux, mais il ne remercia pas Aksel de vive voix: il chuchota un 'merci' discret, peut-être parce qu'il avait peur, ou à cause d'un orgueil dont il ne pouvait se défaire. Dans tous les cas, le blond invita les deux à se diriger vers ce docteur, qu'Aksel se souvenait avoir vu sur le chemin. Il jeta un regard à l'homme aux cheveux de feu, et lui offrit un nouveau sourire.

Son regard se porta ensuite sur le gamin, puis sur Ashera, et enfin sur le géant à nouveau.

▬ Bon, maintenant que cela est fait, sauriez-vous où le petit réside? Il faudrait retrouver ses parents avant qu'ils ne s'inquiètent, et je crois que lui-même apprécierait grandement quelque chose à se mettre sous la dent, peut-être, pour se remettre de ses émotions.

Alors qu'il parlait de lui, le regard d'Aksel glissa vers le gamin, et il termina sa phrase avec ce sourire bienveillant dont il avait le secret.

© Code par Dehvi sur Never-Utopia

_________________

even if the morrow is barren of promises
nothing shall forestall my return
to become the dew that quenches the land
to spare the sands, the seas, the skies
i offer thee
this silent sacrifice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: For there is not a hopeless place † ft. Ashera E. Caerith & Euros   

Revenir en haut Aller en bas
 
For there is not a hopeless place † ft. Ashera E. Caerith & Euros
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M) JARED PADALECKI → we found our love and in hopeless place
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Ashenwall-