AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La chasse c'est bien. Les trophées c'est mieux ! [Quête Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 19
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: La chasse c'est bien. Les trophées c'est mieux ! [Quête Solo]   Ven 23 Oct - 16:08

« La chasse c’est bien. Les trophées c’est mieux ! »
 
Les steppes Ardantes. Je trainais souvent en ces lieux. Pour cause j’y avais vécu une bonne partie de mon temps. Même si je n’y connaissais plus personne. Je commençais à fatigué de ma journée. J’entreprenais donc de monter dans un arbre pour m’y endormir. Comme à mon habitude. Mais, quelque chose clochais dans les parages. C’était calme et je n’aimais pas trop ça. Je m’endormais tranquillement.
 
 
Les ombres virevoltaient tout autour de moi. Changeant de formes. Une voix m’appelait :
 
« Eli, ne nous oublie pas. . . »
 
« Q-Qui êtes-vous ? »
 
« Ne nous oublie pas . . . »
 
Je tombais dans un trou noir, j’étais enseveli sous les décombres. La pluie était présente, et des voix criaient.
 
Je me réveillais en sursaut et en sueur. L’aube commençait à se lever. Et le sol était légèrement humide. Il avait plu cette nuit. Après eux trois acrobaties pour descendre de l’arbre, j’entamais mon petit échauffement du matin. Je m’étais mis à faire du sport le matin, pour rester en forme. Traction, flexion, et j’en passe. Le but ? Ne pas perdre la main et améliorer mes capacités physiques.
 
Une fois tout ceci terminé, j’entamais mon repas. Le bruit des oiseaux n’était pas ce matin. Que ce passait-il ici, trop calme. . . Je reprenais ma marche, et j’arrivais finalement à un village. Qui était lui aussi trop calme. Il n’y avait pas un chat dehors. Une dame qui se précipitait dehors pour je ne sais quelle raison me percuta de plein fouet.
 
« Humpf »
 
Je tombais à la renverse avec elle. Cheveux noir, taille moyenne. Jeune. Mon métabolisme faisait qu’en présence de la gente féminine, mon nez ce mettait à saigner. Sauf pour de rares exceptions, que je ne citerai pas.
 
« Et bien mademoiselle, vous allez bien ? » Je me relevais et lui présentais ma main pour ensuite la remettre sur pied.


Elézim Séducteur:
 



« Excusez moi monsieur, vous saignez ! Vous-ai-je causé cela ? »
 
« N’ayez crainte, cela est sans importance. » Je m’essuyais le nez et lui demandais pourquoi tant de précipitation.
 
«  Voyez-vous, tout les hommes du village sont tombés malades. Ce village survit grâce à la chasse. Et sans eux, nous allons mourir de faim. Nous ne savons plus où donner de la tête. »
 
Une épidémie ? C’était bien ma vaine. Un village de chasseur ?
 
« Il se trouve que je suis moi-même chasseur, peut-être pourrais-je vous être d’une quelconque utilité ? Si c’est de la nourriture que vous cherchez, vous ne mourrez pas de faim ce soir ! »
 
Une vieille dame, qui avait entendu de l’agitation, sortait à son tour de la maison.
 
« Pourquoi aideriez-vous des personnes dont vous ne soupçonniez même pas l’existence il y a quelques temps ? »
Pourquoi ? Et bien. . . je ne pouvais même pas y répondre. Je ne pouvais pas laisser ces gens dans le besoin comme ça. Et puis cette charmante jeune fille avait su me convaincre sans me demander.
 
« Pour tout vous dire, je fais ça pour aider les gens dans le besoin. Ainsi que pour m’aider moi. . . »
 
La dernière partie de cette phrase était presque inaudible, mais la jeune fille avait dû l’entendre, car une interrogation pouvait se lire sur son visage.
 
Je demandais les explications de ce qui se passait ici. Il semblerait qu’après une chasse plutôt bonne. Tout les hommes ont commencés à tomber malades les uns après les autres. Une grande fièvre qui ne descendait pas, des tremblements. Selon la vieille dame, il s’agirait d’une punition divine. Mais elle n’en connait pas la raison.
 
*Bah voyons comme ci la Déesse allait punir de noble chasseur faisant vivre tout un village. . .*
 
Durant la conversation, je comprenais que les villageois, ne sortaient pas la nuit car quelque chose rodait dans les parages.
 
*Là, ça commence à être intéressant.*
 

Il s’agirait d’un esprit, qui se nourrirait de l’énergie de ses victimes. Bien, je savais par quoi commencer. Tout d’abord je m’emparais des quelques pièges encore valide dans le village, et je partais dans les environs pour les disposer. J’étais peut-être seul chasseur sachant chasser encore valide ici. Mais je n’en étais pas pour autant incompétent. La viande allait couler à flot cette nuit. C’est ce que je croyais. . .

_________________
Lacie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 19
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: La chasse c'est bien. Les trophées c'est mieux ! [Quête Solo]   Dim 25 Oct - 18:24

« Les ombres. . . »

J’attendais, planqué dans des fourrées. Les premières bêtes entraient dans les pièges, d’autres succombaient à mes carreaux. Je rassemblais les cadavres de mes proies. Quand un bruit surgissait du fin fond des bois où j’étais afféré. Je me retournais, je ne voyais rien, mais mes sens étaient en alertes. Et j'avais la chair de poule. Quelque chose était tout proche. Mais quoi donc ? Les animaux étaient bien cachés. Même une bête sauvage ne pouvait les atteindre. J’en prenais quelques uns avec moi. Pour les ramener au village. Je devais le faire en plusieurs voyages. Mais voilà, si seulement tout était aussi simple. Une ombre fondait sur moi. J’avais eu tout juste le temps d’esquiver.
 
Mais aussitôt arrivé, aussitôt repartit. Peu importe ce que c’était, cette chose était dangereuse. Mais même avec tout mes sens en alerte, je n’arrivais pas à déterminé où elle était désormais. Avec quelques pas en marche arrières, je prenais un grand élan, et je courrais aussi vite que je le pouvais. Elle me suivait.
 
*Bordel, c’est quoi ce truc !*
 
J’arrivais à l’orée de la forêt, je sentais la chose s’arrêter. Ainsi, elle ne restait ou plutôt ne chassait que dans celle-ci. C’est ce que je croyais encore une fois. Car la nuit était tombée lors de ma course. Je ne voyais rien d’autre que ce que mes sens pouvaient percevoir. Mais mon instinct de survie, m’avait permit de me baisser au dernier moment, un coup puissant avait été porté. Je continuais de courir, en zig zag. On ne savait pas ce qu’il y avait derrière moi. Mais une fois arrivé à l’entrée du village la chose avait disparut. A ce moment je pouvais sentir que j’avais perdu un cadavre d’animal sur ma dernière lancée. J’avais été sauvé par un lapin mort.
 
Les villageois étaient déjà tous chez eux. Tous sauf deux femmes. Les même que ce matin. Me voyant essoufflés et dégoulinant de sueur. Elles venaient à ma rencontre.
 
« Mon dieu, que vous est-il arrivé. »
 
« J-j-j »  Je reprenais mon souffle.
 
« J’ai rencontré votre esprit. Et ce que je peux vous dire, c’est qu’il a une forme physique. Et contrairement à ce que vous croyez, il aime la viande fraîche. »
 
Je montrais les animaux que j’avais pu rapportez avec moi.
 
« Si un de ces lapin ne c’était pas détacher durant ma course jusqu’au village, je pouvais embrasser les pieds de la Déesse ce soir. »
 
« Je compte bien y retourné demain. Je ne laisserais pas mes autres prises aux mains de cette chose. »
 
En réalité, il n’y avait pas que cette motivation qui me poussait à y retourner une nouvelle fois. Je voulais aussi trouver ce qu’était cet esprit, et ramené une preuve de son existence physique. Les villageoises, m’invitaient à me reposer chez elles. Je déclinais l’offre. Je ne savais toujours pas pourquoi les hommes étaient malades. Et je ne voulais pas l’être à mon tour. Je m’installais dans un arbre dans le village. Et m’endormais sur mes interrogations.
 
Une nouvelles fois, les cris, la douleur, puis une ombre.
 
« Vis pour eux ! »
 
« Q-quoi ? Qui êtes. . . »
 
L’ombre avait disparut et je fermais les yeux.
 
Le réveil fut dès les premiers rayons de soleil. J’entamais mon exercice quotidien. Je déjeunais brièvement. La jeune fille vint à ma rencontre.
 
« Vous comptez vraiment y retourner ? »
 
« N’ayez crainte mademoiselle, je reviendrai en un seul morceau. Et avec de quoi vous nourrir. »
 
Je parlais un peu avec elle. Avant de partir. Je me mettais à genou, et lui baisais la main. Je reprenais alors une nouvelle fois la route vers la forêt. Je pouvais nettement voir les traces de ma course poursuite de la veille. Et que pouvait être ma surprise quand je voyais que les empreintes qui ne m’appartenaient pas possédaient des marques de griffes.
 
*Mais qu’elle est cette chose aussi rapide et puissante ? *
 

J’entrais dans la forêt, prêt à en découdre avec tous les animaux qui se mettraient sur ma route.

_________________
Lacie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 19
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: La chasse c'est bien. Les trophées c'est mieux ! [Quête Solo]   Dim 25 Oct - 23:04

« GRRRRR ? »

Je revenais là où j’avais caché les autres cadavres d’animaux. Rien, la cage où étaient ceux-ci avait été forcée. Mais contrairement à ce que je croyais. Ce n’était pas la bête d’hier. Pourquoi ? C’est simple. Si cette bête avait voulut ouvrir cette cage, elle aurait été en miette. Hors, seule la serrure avait été cassé.


*Que ce passe-t-il dans cette forêt ?*
 
Je suivais les traces de pas. Plus loin je pouvais nettement voir qu’on avait essayé de dissimulés les empreintes de pas.
 
*On me l’a fait pas à moi !*
 
Je continuais dans la direction des traces presque imperceptibles. C’est après une bonne marche que quelque chose me troublais terriblement. Des traces identiques à celles de mon poursuivant, rejoignais les traces que je pistais. Ces deux individus, étaient donc liés. Les traces montraient par la suite que seule la bête avançait. Il n’y avait pas eu de lutte ici. La seule option était que l’individu montait la bête.
 
« Hum, bien, ça va se corsé maintenant. »
 
Une grotte se dressait devant moi. Je décidais de ne pas perdre de temps, et rentrais ainsi en son sein. Et la première chose frappante, des torches allumés pour certaines fumantes pour les autres. Je prenais possession de l’un d’entre elle, et allumais toutes les autres sur mon passage. Pourquoi ? Cela pourrait attirer un malheur su moi ? Et bien le malheur a été de laisser la bête le temps de connaître mon odeur. J’étais donc trahi dès que j’avais mis un pied à proximité de la grotte. Alors autant se facilité la tâche. Si je devais combattre, je devais le faire dans les meilleures conditions. Je passais une pièce, j’avais à peine regarder dedans. Pourquoi ? Elle empestait le sang et la décomposition. C’était vraisemblablement la pièce où la bête mangeait. Mais ne m’ayant pas attaqué après avoir passé cette pièce, cela signifiait qu’elle était plus loin.
 
J’arrivais dans une grande salle creusée. Avec plusieurs voies. Mais une fois au milieu de la pièce j’entendais quelque chose, qui me remettais une nouvelle fois la chair de poule.
 
« Grrrrrrrrrr . . . »
 
Cette chose était là. Mais où ? Quelque chose à ce moment vînt me percuté de plein fouet. J’en avais eu le souffle coupé pendant un instant, et ma torche c’était éteinte. J’étais donc plongé dans l’obscurité. La mort m’attendait, mais surprenant que cela puisse paraître. Rien ne venait. Je pouvais sentir le souffle de la bête proche de moi. Elle me tournait autour. Mais elle n’attaquait pas. Après quelques conclusions à la va vite dans ma tête, je décidais de sortir mon arbalète aussi doucement que possible, Je la chargeais le plus silencieusement que possible. Et je me levais. C’est à ce moment que j’eu un réflexes suicidaire. Comme je pouvais entendre et sentir la bête. Je lui sautais dessus.
 
Un grognement se faisait entendre. Mais malgré toute l’essence de mon corps me disant de m’enfuir, je ne lâchai pas prise. La lutte durait quelques minutes, la bête réussit à m’éjecter. Malheureusement pour elle. Mes yeux c’étaient habitués à l’obscurité. Je tirais en plein dans celle-ci. Où ? Je ne pouvais le dire, ce que je savais en revanche c’est qu’elle c’était enfuit. J’étais exténué, et je sentais une vive douleur sur mon bras. La bête c’était cassée une dent durant la lutte. Et n’avait pas eu le temps de s’enfoncer dans la chair. Enfin, pas entièrement. Bien que la blessure faisait souffrir. Mon bras n’était pas en danger. Je laissais celle-ci là où elle était. Je risquais plus en l’enlevant ici.
 
J’apercevais de la lumière venant d’une des voies. Je la suivais et arrivais dans une chambre. Là un homme dormait dans un lit improvisé. Étonnant qu’il n’ait pas été réveillé par la lutte précédente. Sur la table à ses côtés étaient disposés des petits animaux. Ceux que j’avais cachés avant ma fuite. Le coupable était donc là.
 
Je m’approchais de la table, et attrapais un couteau qui y traînait. Je m’avançais vers l’endormit. Et lui plaçais le couteau sous la gorge, avant de le réveillé.
 

« On dors bien ici ? »

_________________
Lacie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 19
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: La chasse c'est bien. Les trophées c'est mieux ! [Quête Solo]   Mer 4 Nov - 23:08

« Nouveau compagnon . . . »


Le vieil homme se réveillait et toussait. Il était malade, lui aussi. Je retirais la lame. Et la posais sur la table. Le vieux était installé devant une cheminée. Je m’installais en face de lui. Il avait l’air innofensif.


« Qui es-tu jeune homme ? Kof kof kof . . . »


« Je suis Elézim Luville, et vous qui avez l’air de dépérir, quel est le vôtre ? »


« Ah, je n’ai plus de nom depuis bien longtemps. Je vois que tu as rencontré mon gardien ? »


Il désignait le croc encore dans mon bras. J’acquiesçais de la tête, et soupirais.


« Avant que vous ne me demandiez, je suis ici car j’aide le village à l’entrée de cette forêt, les hommes sont tombés malades, et les femmes ne peuvent chasser dans ces lieux. Et je comprends mieux pourquoi. »


Le vieil homme rigolait. Quelques secondes après, j’entendais des bruits de pattes dans le couloir. Je me levais et voyais des yeux dans le noir. Le vieil homme siffla.


Les loups s’approchèrent, et s’allongèrent dans toute la salle. Ils étaient quatre. Ils m’observaient.
Je me rasseyais. Le vieil prenait une nouvelle fois la parole.


« En ce qui concerne les hommes, ils devraient aller mieux dans les prochains jours. Je sais comment ils sont tombés malades. Durant leur dernière chasse, ils ont consommés des baies. Mais pas des plus agréables. . . »


Enfin une bonne nouvelle. Puis il continuait.


« Tu as réussis à faire fuir le père de ses loups, ils sont encore jeune, et je me fais vieux, mon compagnon aussi. »


« Nous nous défendons car les hommes de ce village tue les loups. Mais je sens ma mort proche. Quand je ne serai plus, ils seront sans défenses. Agnor ? »


Un jeune loup s’approchait. Il me regardait et se frottait à ma jambe. Je le caressais, il se mettait sur le ventre, je le grattouillais à cet endroit.


« Je vois que vous vous entendez bien déjà. »


« Déjà ? »


« C’est ce loup qui t’a pourchassé la nuit d’avant, avec son père, Hercu. »


Je regardais c jeune loup, je l’aimais bien. On voyait qu’il était joueur et gentil dès le premier coup d’œil.


« Tu voulais savoir mon nom ? On m’appelle le Maître des loups. Ils sont mes amis. Mais je dépéris. Mon vieux Hercu aussi. Je ne sais pour quelle raison mais ce jeune Agnor c’est lié d’amitié avec toi. Il sera dorénavant ton compagnon. Veille sur lui. Je sais que tu le feras."


 Je ne savais pas trop quoi répondre, toute cette histoire était, bizarre. Mais une chose était sûr ce loup ne me lâchait plus. 


Je commençais à partir, j’avais élucidé le mystère de l’esprit. Mais au dernier moment, le vieil homme siffla une dernière fois et les loups m’apportaient des bêtes mortes. Encore fraiches. Je les prenais par-dessus mon épaule. Et partais en direction du village. Bien que les explications avec les villageois furent courtes. Ils me remerciaient pour l’aide apportés. Bien que minime. Je les avais sauvés pour un temps court. Mais d’ici là leurs hommes seront rétablies


C’est donc ainsi que je repartais dans mon voyage. Mais cette fois je n’étais plus seul. J’avais un compagnon, qui veillait sur moi et je veillais sur lui. Agnor.  


Agnor:
 


END

_________________
Lacie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chasse c'est bien. Les trophées c'est mieux ! [Quête Solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chasse c'est bien. Les trophées c'est mieux ! [Quête Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quête: La chasse c'est bien, les trophées c'est mieux !
» Entraînement seul c'est bien, mais à plusieurs c'est mieux !
» LoL c'est bien mais en rp, c'est mieux ! [Caleb, Juliet, Sammy, Alexandre, Sphinx, Andrew, Vara]
» Une partie de chasse bien matinale !!
» Course aux trophées et optimisations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Ravey :: Steppes Ardantes-