AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Père Castor, raconte-nous une histoire (PV: Flynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily Kerrigane

avatar

Messages : 57
Expérience : 124
Localisation : Haut-le-Fort

Feuille de personnage
Écus: 1572
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Père Castor, raconte-nous une histoire (PV: Flynn]   Dim 18 Oct - 0:08

Voilà à peine une semaine que Lily avait laisser derrière elle son père de substitution, une semaine où elle s'était décidée à prendre son avenir en main, sans avoir à regarder derrière elle. En y réfléchissant bien, il n'y a plus grand chose à regarder avec le Grand Cataclysme, si Dimitri est resté à Olfren, il ne doit plus en rester grand chose et si il a investi les lieux le fortin familial, c'est sous des décombres qu'il est à l'heure actuel. Et de toute façon Lily n'avait vraiment pas envie d'en savoir plus sur son frère, peu importe ce qu'il a subit pendant son enfance la brève discussion entre frangins lui a confirmer que la noblesse d'Ashenwell lui a suffisamment bourré le crâne au point qu'il a participé malgré lui à un complot contre sa mère. A quel degré? C'est bien trop tard pour y penser mais autant dire que la relation frère/soeur n'était plus vraiment à un bon niveau depuis ses événements là.

Donc voilà maintenant une semaine qu'elle avait quitté Miller, commençant à voyager sans grande ambition si ce n'est se faire un peu d'argent tout en aidant ce monde à se reconstruire. Ce petit village où elle s'est arrêté quelques jours n'a fait que confirmer un point: ce qui n'a pas été frapper par la fureur du Dragon l'a été par les hommes. Ce village, fortifié à la va vite par une petite palissade de bois qui ne paie pas de mine se remettait à peine d'un pillage par un groupe de ce qui semblait être d'ancien soldats vu la description de l'équipement qu'il portait. Ce village ne sera pas le premier à se faire rançonner et ni le dernier. Pour en revenir à petite Lily, elle s'était contentée d'aider à la reconstruction de l'orphelinat qui s'était prise une torche par la fenêtre et dont les prêtres avaient réussis à maîtriser le feu comme ils l'ont pu.

C'est donc en début d'après midi que la jeune Elisabeth était en train de réparer une porte défoncée, changeant l'armature de cette dernière alors qu'un groupe d'enfants se dirigeaient vers elle avec un de ses livres pour conte pour enfants. L'ancienne noble eut le malheur de fixer quelques instants le livre, non pas par intérêt mais sur le pourquoi du comment que l'orphelinat avait en sa possession un tel trésor. Oui, vu ainsi cela pouvait faire rire mais que voulez-vous, dans ce monde Gutenberg n'était pas encore née et encore moins l'imprimerie, ce qui donne une tout autre valeur à ce malheureux livre.


"Dites Madame. Vous voulez nous racontez une histoire."

Mon dieu, ça ne pouvait pas tomber sur quelqu'un d'autres? Les mômes, elle ne sait pas comment s'y prendre avec. Et puis ici elle n'était pas la seule: il y avait cette homme à cinq mètres d'elle qui s'occupait à clouer des planches sur la fenêtre brisée. Ah non c'est vrai que les gros costaud ténébreux, ça ne donnait pas envie à des enfants à aborder. Et ensuite, Madame... Est ce qu'elle fait si vieille que ça? Certes elle a toujours été en guerre contre le maquillage mais tout de même!

C'est avec le sourire chaleureux (quoiqu'un peu forcé) que Lily répondit à l'un de ses enfants.

"C'est que je ne connais pas beaucoup d'histoire."
"Pourquoi tu es devenu aventurière alors? Les histoires ça fait rêver."
"Enfin si, je connais des histoires mais elles ne sont pas trop de ton âge."
"Dessine moi un mouton."
"Tu ne veux pas plutôt que je t'apprenne à manier une épée? Ou tirer à l’arbalète? Enfin ce genre de choses plus normal."
"C'est un truc de garçon la guerre."
"Pourtant je ne vois pas où le problème."
"Nous on veut une histoire."
"Ou un mouton."
"Mais qu'est ce qu'ils ont avec leur mouton?"

Avec ses sept têtes blondes en face, autant dire qu'il fallait se rendre à l'évidence: Impossible pour Lily de continuer à travailler sans prendre le risque de s'éclater le doigt pendant qu'elle cloue une planche. Elle finit par lever la main, signe qu'elle abandonnait.

"D'accord vous avez gagné."

La guerrière s'assit sur l'un des bancs de l'orphelinat, se creusant la tête pour trouver une histoire.

"Il était une fois, un dragon qui-"

L'un chiala pour une raison qui semblait évidente, l'autre tapa du pied, mécontent.

"Non pas de dragon!"
"Pas faux. Je crois que tout le monde en a eu sa dose."

Sachant que Lily vient d'une famille qui, selon les légendes de la famille, chevauché des wyvernes, elle pouvait tirer un trait sur son répertoire de conte dans sa totalité.

"Euh... D'accord. Il était une fois euh... un homme à l'air ténébreux et mystérieux qui..."

Pas de chance, son regard s'est portée sur un Flynn qui n'avait rien demandé à personne jusque là. Si Lily commençait à introduire tout et n'importe quoi dans son histoire dès qu'elle voyait quelqu'un ou quelques choses, ça risquait d'être la catastrophe!


Dernière édition par Lily Kerrigane le Lun 19 Oct - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flynn Lowell

avatar

Messages : 83
Expérience : 150
Age : 21
Localisation : A la pêche.

Feuille de personnage
Écus: 368
Réputation: -5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Père Castor, raconte-nous une histoire (PV: Flynn]   Lun 19 Oct - 20:23


Haut-Le-Fort, une ancienne nation impressionnante par sa résistance malgré taille et sa végétation, ce petit pays possède une frontière touchant jusqu'à deux pays dont Ravey. Vers cette région se trouvait un petit orphelinat se remettant d'un incendie perpétré par des bandits ayant pillé le village dans lequel se trouve cet édifice. 

Flynn se présenta sur les lieux afin d'aider à la reconstruction du bâtiment, il ne fut pas le seul. Les prêtres avaient besoin de mains d'oeuvres pour que les enfants ne soient pas blessés par un bâtiment dégradé. Il ne fallait pas qu'il s'écroule. 
Une petite poignée d'hommes de Ravey accompagnait Flynn pour réparer l'orphelinat, ils essayèrent de faire leur possible afin de remettre tout ça sur pied. Le peu de matériels n'aidait pas mais ce n'était pas ce petit détails qui stopperait les hommes à bâtir une petite forteresse pour les enfants. 
Bien évidemment, Flynn laissa son arme et sa veste auprès des prêtres afin de ne pas effrayer les enfants.

L'ancien Capitaine commença par stabiliser les murs porteurs, c'était le plus important afin de pouvoir réparer le toit par la suite. Il commença donc à les renforcer grâce à des piliers porteurs ou en reconditionnant les murs ainsi ils purent obtenir une nouvelle jeunesse. De jolis façades permettraient aux enfants de les décorer à leur guise du moins... de les décorer comme ils le pouvaient avec leur imagination sans limite mais le matériels était peu abondant. 
Pendant son travail, l'Ashevan entendait les rires des enfants, l'avenir se trouvait en eux. Ils étaient ce pourquoi il fallait se battre, leur offrir un avenir remplit de lumières et de Justice. 

La chaleur était agréable, après avoir finit avec les murs, il se posa près d'un arbre à l'extérieur afin de profiter de la brise en buvant un peu d'eau de sa gourde. Il médita légèrement avant de remarquer que la fenêtre était brisée, il rentra donc de nouveau dans l'orphelinat et attaque la réparation de la fenêtre avant de pouvoir monter et refaire le toit. Pendant son travail, l'homme aux cheveux argentés entendit les enfants interpeller une personne afin que celle-ci lui raconte une histoire ou........ de dessiner un mouton.

Le trou recommençait à avoir l'aspect d'une fenêtre, le travail allait se finir lorsqu'il entendit le terme "dragon". D'après les observations que Flynn put faire dans sa vie, il savait que les personnes étaient susceptibles de raconter d'anciens contes familiaux lorsqu'on leur demandait de conter une histoire. Il était fort possible que cette demoiselle qui avait commencé son récit par un dragon venait d'une famille qui mettait en avant ces être légendaires. Cependant, depuis le Grand Cataclysme, ces créatures étaient vus comme des malédictions. C'était une pensée justifiée et un traumatisme qui allait perdurer pendant encore longtemps. 

C'est alors que la jeune femme reprit parole:

Euh... D'accord. Il était une fois euh... un homme à l'air ténébreux et mystérieux qui..


Flynn termina la fenêtre lorsqu'il se retourna et vit le regard de la conteuse tournée vers lui. Il replaça alors ses cheveux en arrière afin de réfléchir à une suite pour aider celle-ci à sortir de son impasse. Elle le prit pour exemple alors il décida de continuer sur cette lancée en poursuivant sa phrase d'un ton chaleureux pour les enfants. Il était totalement à l'aise dans son discours. 

...naquit dans un manoir aussi vaste qu'une clairière et aussi haute qu'une montagne. Il était issu d'une famille de chevaliers qui combattirent pour le bien de leur famille. Cet homme souhaitait faire plaisir à une femme qu'il aimait alors il décida de cuisiner la pâtisserie qu'il aimait le plus au monde, un fraisier ! Ce gâteau aurait été le reflet de son amour pour la fille, le gâteau qu'il aime tant au monde pour l'élue de son coeur ! Une preuve incroyable pour lui montrer la place qu'elle avait dans le coeur de ce jeune homme.


En ayant terminée sa première partie, il s'adossa contre le mur en regardant les enfants puis la jeune femme pour qu'elle reprenne en main le récit afin de se compléter chacun leur tour. Cela allait être une expérience amusante pour les deux protagonistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Kerrigane

avatar

Messages : 57
Expérience : 124
Localisation : Haut-le-Fort

Feuille de personnage
Écus: 1572
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Père Castor, raconte-nous une histoire (PV: Flynn]   Lun 19 Oct - 22:12

Au moins l'inconnu en question qui avait office d'antisèche, dans sa plus grande misère, l'a aidé et surtout lui permettra d'inventer quelques choses pour combler le reste. Hors, il y avait un hic: Lily, le théâtre et l'imagination, ça faisait trois. Ou deux ça dépendait. Elisabeth avait l'imagination débordante mais à sa façon.

"Mais le jeune homme, pour l'heureuse élue de son cœur, avait peur d’abîmer ce fabuleux trésor quand viendra le moment du partage. Chaque ustensile de cuisine ne convenait pas, écrasait bien trop la crème. Le jeune homme, perfectionniste, se mit en tête de trouver la légendaire spatule dorée dont il avait entendu parler quand il était petit."

Elle envoyait du lourd quand elle s'y mettait. Voilà ce qu'aurait dit n'importe quels témoins. Hors, c'est des enfants et des enfants, ça posait toujours des questions stupides. Surtout quand les histoires le sont encore plus.

"Une spatule? C'est bizarre. Il ne pouvait pas prendre un couteau plus fin?"
"Le seul couteau qu'il a, c'est celui pour dépouiller le gibier lors de ses parties de chasse avec ses amis. Pour une histoire d'amour c'est tout de suite moins..."
"C'est moins romantique!"
"Il ne peut changer la recette?"
"J'avoue qu'il aurait pu mettre davantage de lait mais je n'ai jamais dit qu'il savait bien cuisiner. Quand on ne sait pas cuisiner, on suit les recettes à la lettre."
"Et il a demandé à ses serviteurs?"
"Si un héro de conte brillait pour son intelligence, je pense que ça se saurait."
"Ah? Maintenant que vous le dites Madame..."
"C'est comme les chevaliers qui veulent sauver leurs princesses et qui rentrent en beuglant dans une caverne où dort un dra-euh... Où j'en étais déjà."

Ne pas parler de dragon, ne pas parler de dragon... Surtout que celui qui a pleuré semble hypnotiser par son histoire. D'ailleurs c'était peu-être bien le seul ici...


Dernière édition par Lily Kerrigane le Mer 21 Oct - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flynn Lowell

avatar

Messages : 83
Expérience : 150
Age : 21
Localisation : A la pêche.

Feuille de personnage
Écus: 368
Réputation: -5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Père Castor, raconte-nous une histoire (PV: Flynn]   Mer 21 Oct - 18:32


Flynn se demanda aussi pourquoi une spatule en or.. Mais il fallait continuer avant que les enfants ne décollent et assomment les deux protagonistes avec des questions dénués de sens.

Il reprit alors rapidement

Il se rappela qu'une vieille dame se disant être une voyante habitait dans une maison isolée près d'un lac. Peut-être que cette dame savait quelque chose ? Il prit alors le chemin qui le mènerait vers cette voyante. Il marcha durant quelques minutes avant de voir une vieille dame entrain de cueillir des champignons. Les deux personnages se regardèrent durant quelques secondes puis celle-ci brisa le silence:


- La Spatule dorée que tu cherches se trouve à l'intérieur de chacun d'entre nous...


Elle fit des mouvements de vagues avec ses bras.... Cela devait sûrement être mystique. Le jeune homme lui demanda alors comment elle savait qu'il demanderait cela. Elle lui répondue froidement:


- Je suis une voyante. Il faut une pancarte en plus pour que vous le compreniez ?


Et elle s'en alla en continuant ses mouvements de vagues en grognant que ses pouvoirs n'étaient pas un mensonge. Enfin bref, le jeune aventurier devait alors comprendre le sens de cette phrase... Il retourna alors en cuisine afin de méditer là-dessus...


Les enfants étaient submergés par le conte, certains rigolèrent en imaginant cette voyante qui bougeait ses bras en marchant. D'autres furent intrigués...

L'un cria:

Bah pourquoi il va pas se vider le ventre pour sortir la spatule ?


Flynn soupira en regardant la jeune femme, hé oui ce fut son tour. Elle devait prendre la suite en main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Kerrigane

avatar

Messages : 57
Expérience : 124
Localisation : Haut-le-Fort

Feuille de personnage
Écus: 1572
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Père Castor, raconte-nous une histoire (PV: Flynn]   Jeu 22 Oct - 19:11

La demoiselle haussa les épaules, fermant les yeux sur le coup tout en répondant au tac-au-tac et fière d'elle. Certaines mauvaises langues diront que sur le coup elle venait de parler comme elle marchait et autant dire, ils n'auront pas tord.

"On parle d'un héro de conte qui préfère offrir des gâteaux pour que sa chère et tendre aille s’empiffrer et qu'elle soit plus facile à rouler à porter lors du mariage alors que tout le monde sait que les femmes de la haute société préfère un bon gros caillou au doigt à s'en choper une crampe. Après il ne faut pas s'étonner que ce genre d'idée lui ait traverser l'esprit."

Grand silence dans la salle au point que Lily sortit de sa rêverie en rouvrant son œil gauche pour voir des enfants la regardant avec des yeux larmoyants, laissant échapper un "Ah?" devant cette situation épineuse.


*Je crois que je viens de dire une connerie là.*

C'est le genre de pensée frôlant la grande révélation. Comme improviser est en quelques sortes l'une des grandes spécialités de la guerrière, elle continua comme si de rien n'était. Il fallait rattraper cette gaffe!

"Ne comprenant pas le sens de cette phrase et surtout ayant des connaissances chirurgicales fortement limité un peu comme le reste, il alla voir ce médecin dans la bourgade d'à côté. Dans le genre vieux et mystérieux.
"Pourquoi vieux et mystérieux?"
"Parce que c'est connu, les vieux et mystérieux, ils savent tout sur tout. Encore plus quand ils portent une barbe."
"Il avait une barbe celui là?"
"Non."
"Ah? Vous êtes sûr Madame."


Lily se crispa de nouveau.

"Bordel, je n'ai que 19 ans... et euh... Oui j'en suis certaine: les barbes pendant que l'ouvre le ventre des gens, ce n'est pas exactement ça."

Certes elle était en âge de se marier, avoir des enfants tout ça tout ça mais à chaque fois qu'elle entendait Madame, elle avait la soudaine impression de se voir vieillir. Surtout que les 19 piges, elle sait très bien qu'elle ne les faisait pas!

"L'homme, vieux et mystérieux, devant une telle demande hésita à lui répondre. De sa grande sagesse, il lui expliqua que c'était une façon très poétique d'offrir son cœur à sa promise. Après lui avoir dit que "non, il ne l'opéra pas du coeur", il lui réexpliqua que ce qui comptait avant tout dans la préparation du gâteau était tout l'amour qu'il mettrait dans sa préparation et rien d'autres. Ce qui voulait dire qu'en quelques sortes, la spatule se trouvait en chacun de nous."
"Ah vous êtes une spatule? Ça expliquerait pourquoi la prêtresse du village a plus de forme que vous."


Gros grincement de dents, une mèche se défait sous la pression. Celle-ci, on ne lui avait encore jamais sortie et en plus c'est toujours le même garnement! Elle garda son calme malgré les quelques marmonnements qui laisseront place à un rire nerveux.

"Espèce de petit... Héhéhé je suis plus viandarde que gâteau mais oui la spatule est une part de nous même. Par exemple la mienne se trouve dans ma main droite et non dans mon corps héhéhé!"

Mais pourquoi ça tombait toujours sur elle. Que Flynn reprenne le relais, elle en a bien besoin.


Dernière édition par Lily Kerrigane le Jeu 22 Oct - 21:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flynn Lowell

avatar

Messages : 83
Expérience : 150
Age : 21
Localisation : A la pêche.

Feuille de personnage
Écus: 368
Réputation: -5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Père Castor, raconte-nous une histoire (PV: Flynn]   Jeu 22 Oct - 20:42


Flynn observa la jeune femme en se disant que le rapprochement de la spatule et de ses formes n'étaient pas du tout une mauvaise remarque. Mais après cet instant de méditation il reprit l'histoire là où elle c'était arrêté:

Il fallait donc que le jeune homme fasse son gâteau en y mettant tout son amour.. Il décida alors de retourner aux fourneaux pour s'occuper de préparer ce fraisier qu'il chérissait tant. Il fallait absolument qu'il termine le gâteau avant le coucher du soleil, il fallait absolument que tout soit parfait. Le message que le jeune homme voulait faire passer devait être clair. Il commença donc à doser la crème puis à mettre délicatement les fraises. Tout se passait comme prévu. 
Une fois le gâteau préparé, il s'habilla élégamment et plaça le gâteau sur une assiette en cristal puis parti vers le fontaine de la cour. C'est à cette fontaine que la jeune demoiselle blonde l'attendit. 




Les enfants commencèrent à être remplis de joies, certains sautillèrent en pensant que le héro allait réussir son coup de maître. Une jeune enfant s'exclama:

C'est tellement romantique !!!



Puis Flynn reprit:

Lorsque la demoiselle le vit arriver, elle fut heureuse et espéra une demande en mariage avec peut-être une bague à la clé. 
Mais le jeune romantique lui présenta le fraisier. Surprise, elle contempla ce gâteau qui paraissait hideux, ignoble avec des fraises mal placées. Elle regarda l'homme avec des yeux ronds avant que celui-ci ne décide d'éclater le gâteau contre le visage de cette femme qui se fit emporter par la force du noble, qui était un jeune officier de l'armée, qui la projeta dans la fontaine où elle finit trempée jusqu'aux os. 


Il fit une révérence à la jeune demoiselle, qui était trempée et recouverte de fraisier gluant, avant de lui tourner le dos et partir. En réalité le jeune homme détestait cette pâtisserie ainsi il a fait ce gâteau pour expliquer à la jeune femme qu'elle ne représentait rien pour lui.




Les enfants restèrent bouche bée.

La morale de l'histoire est la suivante: Lorsque vous n'aimez pas quelqu'un prenez votre temps et faites bien en sorte de lui faire comprendre votre sentiment. Ainsi vous pouvez être sûr que cette personne ne reviendra pas à l'assaut. Surtout vous les jeunes filles, évitez les mauvais garçons.


Flynn se releva alors que les enfants furent encore sous le choc. La jeune enfant qui avait crié plus tôt rigola en pensant à la scène. Le noble d'Ashevan la regarda puis lui afficha un léger sourire chaleureux avant de prendre les planches de bois qui restaient afin de continuer les travaux. 
Il salua noblement Lily, l'autre protagoniste qui racontait l'histoire avec lui, avant de quitter la pièce.

Au moment où Flynn quitta la pièce, le jeune garçon de tout à l'heure s'écria de nouveau vers Lily:

Mais je ne comprends pas ! Et la spatule dorée ? Il a réussi à la sortir en faisant caca ou pas alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Kerrigane

avatar

Messages : 57
Expérience : 124
Localisation : Haut-le-Fort

Feuille de personnage
Écus: 1572
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Père Castor, raconte-nous une histoire (PV: Flynn]   Jeu 22 Oct - 21:47

Oui!!! Elle va pouvoir clouer sa foutue porte! Ou pas car à peine le signe de politesse avec la tête fait à Flynn en guise de salut, le jeune garçon s'adressa de nouveau à Lily.

"La spatule dorée n'est pas un objet, c'est une manière de montrer que l'on peut se surpasser dans un domaine quand on agit par amour."

La jeune fille ne comprit pas très bien la phrase et se fut totalement normal.

"Oui mais ce n'est pas une histoire d'amour."
"Si, cet homme a mis tout son amour pour faire un gâteau affreux pour lui envoyer dans la figure. C'est une forme d'amour."
"La haine c'est l'amour?"
"Non, ça c'est de l'amour vache c'est différent. Je parle de tout l'amour qu'il a mis dans son gâteau."
"Pour lui envoyer dans la figure?"
"Voooooila c'est cela!"

Le prêtre du village, qui était depuis quelques temps déjà près de la porte à écouter l'histoire et surtout ne pas bouger d'un pouce pour éviter de devoir se farcir les enfants et leurs questions incessantes, finit par s'approcher du groupe en tapant des doigts.

"Ca suffit les enfants, la récréation est terminé. Il est l'heure d'aller à la rivière nettoyer le linge."

Lily souffla, trop heureuse de se débarrasser des enfants, et surtout du petit morveux qui ne cessait pas de l'appeler "Madame" avec les remarques désagréables qui allaient avec. Les enfants, ne tenant plus en place, sortiront dans la cour en hurlant pour se dépenser de leur surplus d'énergie.

"Ils sont un peu turbulents mais pas bien méchants. La plupart on perdu leur parents lors du pillage, il faut les comprendre. Je voudrais remercier de vous en être occuper même si, comment dire?"
"Que l'histoire était mauvaise?"

Le prêtre toussa, il hésitait à le dire de lui même.

"J'ai surtout l'impression que vos connaissances ne concernent que les légendes liées à votre famille Mademoiselle Kerrigane. Je dois bien avoir un ou plusieurs livres de contes en plusieurs exemplaires qui ne pourraient que développer davantage votre culture dans ce domaine. Il en sera de même pour Monsieur quand je le verrais."

Lily plissa les yeux, elle ne savait pas si elle devait prendre cela pour une insulte ou non. Bref, elle passa l'éponge. Oui, ses histoires sont merdiques et elle le savait, ce qui était déjà une bonne chose. Le prêtre remercia d'un signe de tête la jeune noble malgré elle.

"Sur ce, je vais accompagner les enfants. Je vais vous laissez, vous et vos travaux."

Et se fut ainsi que Lily retourna à son travail, estimant qu'il était plus simple de clouer une porte et boucher des brèches d'une palissade que de raconter une histoire à des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Père Castor, raconte-nous une histoire (PV: Flynn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Père Castor, raconte-nous une histoire (PV: Flynn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Père Castor, raconte-nous une histoire
» Père Castor, raconte nous une histoire! - Neal
» Père Castor, Raconte-moi une histoire !
» Père Lochon, raconte-nous une histoire, père Lochon~~♫
» Raconte-moi ton histoire. Je te dirais quelle est ta voie et qui tu deviendras. [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Haut-le-Fort-