AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Philtre d'amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Philtre d'amour.   Mar 6 Oct - 16:35

Après avoir conclu rondement cette fameuse quête que m'avait proposée Arialas. J'étais une nouvelle fois livré à moi même. J'avais finalement choisi de rediriger mes pas vers ma terre natale, mais de me rallonger légèrement. En effet, j'avais choisi de passer par Ravey profitant de ma présence dans l'est de Gorah pour y faire ma première visite. J'y étais finalement arrivé, le climat de cette région était très semblable à celui des Terres-Neutres. Mon corps commençait à peine à s'y habituer, j'avais de la difficulté à comprendre les motivations des gens de ce pays à rester ici. Il est certain entre le froid de Ashenwall et la chaleur de Ravey, que le royaume Des Ellès offrait un climat clément, quand était-il de haut le fort ? J'allais assurément le découvrir sous peu, mon itinéraire de voyage y veillait. Mais pour l'heure, je devais profiter de ma présence en ce pays pour voir si je pouvais me rendre utile, sans pour autant trop me retarder dans mon voyage. Sans me poser plus de questions, je choisis de me diriger vers la capitale tenant pour acquis que plus le bassin de population était élevé, plus il y avait de gens dans le besoin.

Dès mon arrivée à Dissri, je ne pus m'empêcher de contempler sa beauté. Malgré le climat dur de la région et le cataclysme récent, la capitale présentait une architecture unique. J'avais depuis mon départ Des Ellès visité plusieurs endroits d'exception, mais aucune n'arrivait à égaler le spectacle qui s'offrait à moi. J'eut tôt fait de me diriger vers la place centrale, où j'y découvris une place marchande bondée. En faisant abstraction des dommages aux infrastructures, il était tout bonnement impossible de penser qu'un énorme cataclysme avait frappé. Femme et enfant parcouraient les rues en quête de trouvaille en vue du repas du soir. Pendant que de leurs côtés, les différents marchands répétant sens arrêt leur routine de vente, jurant que leurs aliments étaient les plus frais, savoureux et les meilleures qualités prix. Cela me fit le plus grand bien de voir que malgré le cataclysme la vie reprenait son cours, un pas à la fois. Qui sait, peut-être qu'un jour nous retrouverons le Gorah d'avant le cataclysme et la folie de Galdion. Soudain, je l'ai vis au milieu de la foule, une jeune femme d'une beauté rare. Je n'avais pas beaucoup d'expérience avec la gent féminine, mais quand je l'aperçus le temps s'arrêta. Rien n'existait plus autour de moi, il n'y avait qu'elle. Après quelques minutes totalement médusées par sa beauté, mon regard se posa sur le tatouage qui ornait son flan droit, un papillon. Je ne pouvais me rappeler où j'avais vue ce symbole, mais une chose était sur je l'avais déjà aperçu. Ma curiosité l'emportant sur tout, je me dirigeai vers la jeune femme et entrepris la conversation.

- Excuser moi, mon nom est Meltiel mage blanc du pays Des Ellès. Je suis de passage dans la région dans le but d'offrir mon aide. Mon regard est arrivé par hasard sur votre personne et je ne pus m'empêcher de remarquer votre beau tatouage. Je crois avoir déjà vue ce papillon quelque par a-t-il une signification particulière ?

Je n'avais pas l'habitude de me présenter sous mon véritable nom, mais pour espérer avoir une réponse franche de sa part je me devais de jouer franc jeu avec cette jeune femme. Soudain, un homme me prit avant-bras et me dit.

- J'ai entendu quand vous venez de dire à cette jeune femme que vous étiez un mage blanc, je vous en pris j'ai besoin de votre aide pour une mission d'une importance capitale. Je vous attendrai ici même au coucher du soleil.

Avant même que je puisse placer, le moindre mot l'homme mystérieux disparu dans la foule. Que pouvait bien être cette mission importante ? Était-ce vraiment sécuritaire de revenir ici la nuit ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Lun 12 Oct - 5:07

Lors de ses journées de congés, Isis aimait bien se promener dans l'ancienne capital – cet endroit était empreint de nombreux souvenirs. N'étant pas attachée plus qu'il ne le faut aux objets physiques, la dévastation ne l'avait pas tellement affectée. Elle pouvait donc encore appréciée cet endroit, au lieu de le pleurer comme beaucoup de citoyens. La jeune femme errait toujours sans but précis, laissant ses pas décider du chemin à prendre. Aujourd'hui par contre, ses pieds ne la menèrent pas à un bel endroit: les ruines de son ancienne maison. Délaissant ses pensées futiles, le regard d'Isis se porta sur le terrain. Cela faisait maintenant cinq ans qu'elle n'avait pas vue cet endroit, ayant refusée d'y revenir après la mort de son idiot de père.

Pendant que la jeune mage fixait sans émotion son ancienne habitation, un homme l'accosta. Il se présenta comme ça, sans raison, et lui dit même ce qu'il faisait ici. Quel était ce phénomène? Bien sûr, ce n'était pas du tout la première fois qu'un homme entamait la discussion avec Isis pour la draguer, mais personne n'avait jamais ouvert les parlementations de cette façon. Tournant le regard vers  lui avec un superbe sourire, Meltiel continua. Son tatouage? Avait-elle bien entendue? Que savait-il à ce sujet? Où avait-il bien pu voir ce papillon? Son sourire disparu tout aussi rapidement qu'il était venu, mais avant qu'elle ne puisse penser à une réponse envers le magicien, un inconnu l'accosta à son tour.

Une mission pour un mage blanc? Hum... Cela intriguait Isis. N'utilisant pas cette magie, elle n'avait aucune raison de s'intéresser aux paroles de l'homme. Peut-être pourrait-elle s'y présenter discrètement pour savoir de quoi il en retournait quand même? Pure curiosité, elle se voyait mal aider qui que ce soit. Remarquant que l'attention de Meltiel était de retour sur elle, la jeune femme essaya de lui faire les yeux, essayant de l'amadouer. Elle prit soin de cacher sa bague du regard de celui-ci, sans que cela ne se voit.

- Je suis Isis. Pour ce tatouage, peut-être est-ce toi qui pourrait me le dire. Tout comme toi, j'ai vue ce signe quelque part et comme il me plaisait... Voilà. J'aimerais bien savoir ce qu'il signifie par contre... J'ai entendue des rumeurs comme quoi ce papillon était un signe important autrefois.

Bien sûr, Isis ne souhaitait pas lui avouer que ce signe était les armoiries de sa famille. Elle souhaitait tout de même savoir ce qu'il en savait, par précaution. Peut-être ne savait-il rien, cela serait tant mieux. Dans le cas contraire... Le fuir serait la meilleure idée. S'approchant de lui, la magicienne fit rouler sa langue sur ses lèvres, parlant avec sa voix la plus sensuelle possible.

- Tu bien le dire, à moi.

Maintenant tout près de lui, Isis pouvait voir son pouls accélérer. Même un mage blanc reste un homme, pensa-t-elle. Reprenant ensuite son sourire du tout début, elle jeta rapidement un coup d’œil à la raison de sa présence ici, qui se trouvait derrière Meltiel. Jamais, non jamais elle ne fera de pacte avec quiconque. Cette tradition était stupide et la forçait maintenant à mentir – et même depuis un moment déjà. Même si ce n'était pas si terrible – elle souhaitait renier ses origines de toute façon et aurait probablement changée de nom quand même – cela restait un mensonge et assez gros. Entendant soudain la voix de son compagnon, Isis reporta son entière attention vers lui, son sourire toujours présent malgré ses pensées plutôt sombres.


Dernière édition par Isis Semper le Ven 23 Oct - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Mar 13 Oct - 23:19

La jeune femme avait l'air de respirer la joie de vivre, dès que je l'avais accostée elle s'était retourné affichant un sourire angélique. Par contre, pour une raison qui m'échappe, lorsque j'avais mentionné son tatouage elle prit un air sérieux. C’était à ce moment précis que l'homme mystérieux m'avait interpelé, pour me proposer de le rencontrer, ici même ce soir.  Brièvement, j'avais totalement oublié la présence de ma nouvelle connaissance. Les paroles de l'homme jouaient en boucle dans ma tête. Est-ce que s'était réellement sécuritaire de rencontrer un homme dont je ne connaissais rien dans un lieu qui m'était également inconnu et de sur quoi au coucher du soleil. J'allais devoir réfléchir plus profondément à la question, mais pour l'heure je devais concentrer mon attention sur la dame. Quand la belle inconnue sentit que mon attention était maintenant sienne, elle me fit les beaux yeux et prit la parole. Je ne comprenais pas très bien ce qui était en train de se dérouler sous mes yeux. Mon cœur battait la chamade et j'avais soudainement affreusement chaud et ce n'était pas en raison du climat que j'avais appris à supporter lors de ma précédente quête avec Arialas et Jin dans les Terres-neutres. Elle se présenta sous le nom de Isis, je ne pu m'empêcher de penser qu'il s'agissait d'un très joli prénom. Prénom qui rendait justice à sa grande beauté. Poursuivant, Isis avoua ne pas connaitre l'origine de ce tatouage. Elle avait, par contre, entendu quelques rumeurs au sujet de sa grande importance en des temps anciens. Faisant mention de son intérêt à en apprendre plus sur la signification de son tatouage, la jeune femme se rapprocha de moi. Quand elle fut si proche que je pouvais sentir son souffle sur mon cou, elle fit rouler sa langue sur ses lèvres et me demanda de lui confier ce que je savais à propos de ce symbole.

Je n'avais qu'une vague impression déjà vue, je ne pouvais malheureusement pas lui fournir les informations qu'elle souhaitait. Je considéra pendant un bref instant la possibilité de lui mentir pour ne pas perdre la face devant cette femme qui faisait défaillir mon cœur. Par contre, cela en plus d'être contraire à mes valeurs était tout bonnement impossible. Je pris donc la décision d'être honnête avec elle.

- Isis, il s'agit d'un très joli nom qui te va à merveille. Isis, je suis sincèrement désolé, mais je n'ai aucune information supplémentaire à propos de ton tatouage. Ayant une faible impression de déjà vue, j'avais espoir que tu pourrais m'éclairer.

C’est à cet instant que je m'aperçus de la proximité qu'il y avait entre nous. Je rougis instantanément et recula de quelque pas. Je n'avais jamais été aussi près d'une femme à l'exception de ma mère ou lors de la chute d'Arialas. Je dois avouer que j'avais plutôt apprécié cette proximité, malgré ma grande gêne et mon inconfort du moment. Je regrettais presque de mettre reculer aussi vite, n'ayant pris le temps de réellement apprécier le moment. Soudain, je repensai aux paroles de l'homme mystérieux et j'eus une idée.

- Tu ne voudrais pas m'accompagner, ce soir, pour rencontrer cet homme ? Je ne suis vraiment pas du genre héros solitaire et je ne dis jamais non à une quête en bonne compagnie. Je dois aussi avouer que mon sens de l'orientation est un peu défaillant et j'ai bien peur de ne jamais retrouver cet endroit si je m'éloigne trop, je n'ai également aucunement l'envie de perdre ma journée entière à attendre cet homme.

Je me grattai alors la tête avec la main droite affichant un air gêné. Je ne pus m'empêcher de me demander pourquoi j'avais dit ça. Elle allait probablement me prendre pour un véritable bouffon et simplement refuser mon invitation. Après tout, je n'avais pas été en mesure de lui fournir les réponses qu'elle attendait. En plus, je ne savais pas si cette femme était q'une paysanne ou une combattante d'expérience, peu importe, je ne cherchais qu'un prétexte pour rester près d'elle. Sans trop d'espoir, je la fixais du regard en attente d'une réponse. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Ven 16 Oct - 6:24

Isis fut soulagée de la réponse de Meltiel, celui-ci n'avait aucune idée de ce que signifiait ce tatouage. Tant mieux. Elle laissa malgré elle échapper un soupir de soulagement, que ne remarqua pas son compagnon, soudainement conscient de leur proximité. Puceau? Un léger sourire s'afficha en le voyant s'éloigner vivement. Selon lui, elle avait un très joli nom, elle ne pouvait que l'approuver. En effet, c'était sa mère qui avait choisi son prénom, ayant l'intuition que son enfant serait de sexe féminin. Bien sûr, Isis n'avait pas connue sa mère mais d'après ce qu'elle savait d'elle, c'était une femme formidable.

Une fois remis de sa surprise, le mage blanc lui proposa de l'accompagner dans une quête... Celui-ci sembla rapidement regretter ses paroles, plutôt gêné de son offre hâtive. L'homme avait d'ailleurs parlé de mage blanc et elle ne lui avait d'ailleurs rien dit sur ses propres pouvoirs - qui étaient tout le contraire. De toute façon, Isis était bien la pire personne à amener en mission... Elle ne ferait que nuire. Il fallait avouer par contre que son interlocuteur était plutôt bel homme – d'accord sa musculature laissait un peu à désirer mais c'était bien normal pour un magicien. Et puis, l'homme ne semblait pas indifférent à son charme... Cela pourrait être amusant.

- Pour ce qui est de ta quête, je ne crois pas pouvoir t'être utile d'une quelconque façon. Je suis totalement inutile en combat.

Pour prouver ses dires, la jeune femme leva le bras droit et serrant le poing, faisant jouer ses muscles – muscles totalement absents. Isis était la parfaite caricature d'un mage, un être sans aucune force physique. L'endurance aussi était quelque chose qui lui faisait défaut.

- Par contre, je peux bien te tenir compagnie pour la journée mon beau. Il y a une auberge, juste au coin de la rue par là... Tu serais tout près de ton point de rencontre pour ce soir.

Tout en lui pointant la direction du doigt, Isis lui fit un magnifique sourire, en y mettant tout son charme. Meltiel était le tout premier mage blanc qu'elle voyait. Celui-ci l'intriguait donc un peu et cela faisait un moment qu'elle n'avait pas eu de plaisir, passant tout son temps à travailler – ou à chercher du travail. Cette journée de congé s'annonçait plutôt bien pour le moment, peut-être même irait-elle jeter un œil à ce que voulait l'homme qui les avaient dérangés.

Jetant un dernier regard à son ancienne maison, elle se jura à elle-même – encore une fois – ne pas suivre les traces de l'idiot qui lui avait servit de père. Elle reporta ensuite son attention sur Meltiel, qui semblait surpris. Pourquoi avait-il donc posé la question si la réponse le surprenait autant? En riant, Isis décida de le taquiner un peu. Le jeune homme semblait si désemparé par sa présence qu'elle ne pu s'empêcher de renfoncer un peu le bouchon. S'approchant de son oreille, elle lui murmura quelques mots.

- Tu sais que tu es mignon quand tu rougis comme ça?

Passant ensuite doucement son doigt le long du torse de Meltiel, elle se recula finalement avant de se mettre joyeusement en route vers la dite auberge. Isis ne prit même la peine de regarder derrière elle, assumant que celui-ci devait être tombé sous son charme et la suivait certainement.


Dernière édition par Isis Semper le Ven 23 Oct - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Sam 17 Oct - 8:12

Je fus très surpris par la réponse d'Isis, elle avait bien attendu refuser ma proposition de m'accompagner dans cette mission à venir. Prétextant qu'elle était inutile en combat en accompagnant ses dires d'une démonstration de sa musculature déficiente. Devant cette petite démonstration, je ne pus rester indifférent, elle était tout simplement trop mignonne. Je rougis donc de plus belle, un sourire idiot au visage. Par contre, la jeune femme n'avait pas terminé de me surprendre. Elle enchaîna en proposant de me tenir compagnie pour la journée, suggérant une auberge non loin de notre position. Est-ce que j'avais bien entendu «mon beau», est-ce que s'était possible quel me trouve à son goût ? Je trouvais cette femme tous simplement sublime, elle avait tout pour me charmer. Cependant,  je n'aurais jamais eux la prétention de croire d'être à la hauteur d'une telle beauté avant ces deux petits mots. J'eus soudainement un regain d'assurance, je n'étais plus impressionné par sa grande beauté, pensant maintenant en être possiblement digne. Je fus soudainement emporté par un torrent de pensées. Je ne devais en aucun cas faire de bêtise ou de maladresse d'ont j'avais le secret. Cette seule pensée me mettait un poids énorme sur les épaules. Il valait peut-être mieux rester est même pour conquérir le cœur d'une fille ? Je dois avouer qu'à ce sujet j'étais le dernier des derniers, c’était la première femme qui me faisait cet effet. Je ne savais plus trop comment agir. Je finit par chasser toutes ces questions de ma tête en me convainquant qu'il valait peut-être mieux d'être moi-même et voir comment cela allait évoluer. J'étais cependant toujours sous le choc de sa proposition.

Quand mon attention se reporta sur Isis, j'eus encore droit à son magnifique sourire. Elle s'approcha subitement de moi et me chuchota à l'oreille. Me disant que j'étais mignon quand je rougissais. Quand son souffle chaud effleura mon oreille, je fus parcouru d'une énorme vague de frisson. Je ne pourrais réellement bien expliquer ce que je ressentais, c’était comme si je venais de me faire frapper par la foudre. Cependant, c’était tout bonnement divin à un point tel que je me sentis défaillir pendant une fraction de seconde. Il était déjà clair que j'avais très envie de suivre cette femme dans cette auberge, mais maintenant plus aucun doute n'était possible. Comme si cela n'était pas assez en prenant un peu de recul, elle fit glisser son index le long de mon torse juste avant de se retourner et faire route vers l'auberge. Elle ne prit même pas la peine de regarder si je la suivais. Elle avait décidément un don inné pour la séduction, je n'étais probablement pas le premier homme sur qui elle usait de ses charmes. Par contre, cela m'était égal que je sois le premier ou le dixième, mes sentiments étaient les mêmes. J'allais cependant devoir faire attention pour ne pas que cet amour, possiblement impossible, me rendre totalement aveugle.

Je la suivis donc jusqu'à cette auberge, ne marchant pas très rapidement, quand j'arrivai à la porte elle était déjà à l'intérieur. Une fois à l'intérieur, je la trouvai du premier coup d'œil assise à une petite table ronde. Je pris donc place en face d'elle, je dois avouer que j'étais encore plutôt mal à l'aise, toute l'assurance que m'avais procuré son compliment ayant disparu subitement. C’était encore une fois, la première fois que je prenais place à une table en tête à tête avec une jolie demoiselle. J'avais espéré plus romantique qu'une auberge miteuse de Ravey pour ma première fois, mais cela me satisfaisait amplement. Après quelques secondes de silence, j'avais définitivement besoin de petit remontant pour initier une conversation. Je fis donc signe à la serveuse de s'approcher et lui fis part de ce que j'attendais d'elle.

- Je prendrais un verre de votre meilleur Rhum sans glaçon, je vous pris. Pour la jolie demoiselle, ce sera jetant un coup d'œil à Isis, je compris qu'elle n'avait aucune préférence donc la même chose, merci.

Notre commande vue rapidement sur place, je pris donc immédiatement une gorgée plutôt généreuse. Le rhum... il n'y avait décidément pas meilleur alcool dans tout Gorah, je ne pouvais tout simplement pas résister à son goût légèrement épicé. Mon regard se tourna alors vers la jeune femme et il était crucial maintenant que j'entame la conversation.

- Je me doute bien que tu te demandes qu'est-ce qu'un mage blanc comme moi originaire des Ellès peu bien fabriquer aussi loin de chez lui. Comme je te l'ai dit plutôt, je suis ici pour aider les gens. Cependant, il ne s'agit que d'une partie du casse-tête de ma vie des derniers mois.

Prenant une autre gorgée de ce délicieux nectar, je réfléchis pendant quelques secondes. Est-ce que c’était prudent de parler de ma vie à une inconnue ? En plus, qu'elle n'avait absolument rien demandé, j'étais probablement trop en admiration devant sa beauté pour faire preuve de décernement et je poursuivis.

- J'ai quitté Ellès, en quête, d'un sens à ma vie. Je l'ai trouvé dans l'abandon total de ma personne au profit de l'aide envers les personnes dans le besoin. J'ai eux beaucoup d'aide pour trouver les réponses à mes questions, notamment d'une guerrière à qui je dois maintenant la vie.  J'ai également rencontré un être qui par sa grande utopie m'aura grandement marqué. Il répond au nom de Camille de Songfeu, c'est également un peu grâce à lui si je suis encore de ce monde aujourd'hui.

Remontant mon verre près de mes lèvres , je finis ce qu'il restait d'un seul trait. J'avais à mon sens bien résumer les grandes lignes de ce qui avait marqué le début de mon aventure dans ce Nouveau Monde.

- Tu sais, je repensais à ce que tu m'as dit tout à l'heure au sujet de ton utilité en combat. Je suis dans la même situation que toi, les mages blancs son rare utile sur un champ de bataille. Cependant, il reste indispensable, je me dois d'être présent pour mes coéquipiers quand ils auront besoin de moi. Tel est ma place et si j'avais à résumer en quelques mots le voyage qui m’a mené jusqu'ici. Je dirais que chaque être vivant sur cette terre à une place qui lui est propre et ne doit pas sens écarter...

Baissant la tête, je repensais aux erreurs que j'avais commises en ignorant la place qui était mienne. J'avais failli perdre la vie et de surcroit mettre en danger celle de mes compagnons. Je ne referai plus jamais cette erreur. Je repensai subitement à la présence de la jeune femme à mes côtés, je ne devais pas sombrer dans la mélancolie. Je redressai alors la tête et lui fit un sourire.

- Excuse-moi, je parle beaucoup trop... Parle-moi plutôt un peu de toi !                        
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Dim 25 Oct - 0:40

Une fois dans l'auberge, Isis choisie la table la moins crasseuse, ce qui était peu dire en fait. L'endroit en entier faisait vraiment pitié à voir, mais bon, il ne fallait pas trop avoir d'attente dans ce nouveau monde n'est-ce pas? Après tout, elle s'en fichait bien de la propreté. Meltiel finit enfin par entrer, quelques secondes plus tard. S'assoyant avec elle, il commanda à boire pour le duo. La jeune femme ne buvait que rarement – elle le tenait difficilement et n'en avait pas besoin pour avoir du plaisir – et donc ne souciait pas de la sorte. Aujourd'hui, ce sera donc du rhum. Lorsque la commande arriva, le mage blanc s'empressa d'en prendre une gorgée, semblant en extase devant ce breuvage. Cela la fit sourire, lui non plus ne devait pas avoir une grande résistance à alcool à voir sa si faible corpulence. Il posa ensuite les yeux sur la femme devant lui avant de parler.

Des paroles étranges d'ailleurs. Était-il aussi imbu de sa personne? Non Isis ne se demandait pas du tout ce qu'un mage des Ellès pouvait faire à Ravey et ne s'en souciait pas non plus. Ce croyait-il le nombril du monde? Elle hocha tout de même la tête, par pur réflexe d’amabilité, gardant toujours son sourire. Elle-même ne confiait rien à personne, elle s'entendait au même de la part de ses interlocuteurs. Une petite aventure ne demandait pas de détails. Semblant remarquer la bizarrerie de ses paroles, il se tut un moment pour prendre une gorgée de son fameux breuvage et réfléchir. La jeune femme prit donc une gorgée à son tour, attendant la suite. Allait-il reparler ou devait-elle le relancer? Alors qu'elle s'apprêtait à ouvrir la bouche, la voix de Meltiel résonna.

De mieux en mieux... Un utopique qui souhaite sauver le monde qui idolâtre un autre utopique, beau duo. Il est donc encore en vie grâce à une guerrière et un utopique, belle vie! S'il avait besoin des autres pour survivre, pourquoi ne restait-il pas simplement hors de tout danger, comme elle le faisait elle-même? Dans les cas, ils se ressemblaient: Meltiel aussi était un parfait égoïste. Il souhaitait aider les autres pour donner une sens à sa propre vie et non pour être réellement gentil. Il en avait besoin pour lui-même. Enfin bref, en plus d'être tout les deux des mages, ils étaient semblables sur ce point aussi. Amusant. Il cala ensuite le reste de son breuvage, alors qu'Isis n'en était même pas à la moitié. Pour être sûre de ne pas laisser paraître son ennuis – elle espérait bien avoir un peu de plaisir auprès de cet homme si elle usait de patience! - elle en prit une plus grosse gorgée, question de se donner de la contenance.

Malgré tout, il n'avait pas encore terminé, reprenant bien vite la parole. Pourquoi se compart-il à Isis? Elle est réellement inutile sur un champ de bataille. Même si elle réduisait l'efficacité des papilles gustatives de l'adversaire ou diminuerait légèrement le son perçu, cela n'aiderait pas vraiment. Si réellement, comme de le disait l'homme, tout le monde avait sa place, où était la sienne? Continuellement au lit? Cette pensée déprima légèrement la jeune femme, qui ne laissa rien paraître. Il était certain qu'elle ne trouverait pas son utilité sur les champs de batailles, ni en combattante ni en soin avec sa grande peur du sang. C'était donc définitive, la place qui était propre à Isis était la séduction, donc pourquoi ne pas démontrer une fois pour toute sa place de choix au mage blanc?

Elle qu'elle apprêtait à user de ses charmes à nouveau envers le jeune magicien, Meltiel baissa la tête un petit air tristounet. Qu'est-ce qu'il avait encore? Sa présence l'intéressait-il ou non? Parfois il semblait avoir totalement tombé sous le charme, parfois non. Que devait-elle encore faire? C'est alors qu'elle se posait la question que l'homme releva la tête et lui rendit son sourire. Il s'excusa et demanda à ce qu'Isis lui raconte sa vie. Non mais il fou ou quoi? Il ne comprend pas que qu'il ne sert que de passe-temps? Pourquoi irait-elle raconter tout ses traumatismes à un parfait inconnu quoi... Encore une fois, elle ne laissa rien paraître de ses pensées. Elle pouvait possiblement en dire un petit peu, question de le satisfaire en espérant avoir compensation plus tard.

- Mon nom complet est Isis Notam. Je n'ai encore jamais quittée Ravey... Le monde est beau de l'autre côté de ce désert?

Elle se fichait bien du monde extérieur, elle souhaitait seulement entretenir la conversation. Lorsque le mage blanc lui eut répondu, elle continua donc.

- Je suis une mage, tout comme toi, mais pas de magie blanche. Mon domaine de prédilection est tout autre en fait.

Ne sachant plus tellement quoi dire de plus sur elle-même, Isis cala à son tour le reste de son verre. L'effet fut presque immédiat: elle commença à avoir chaud et à vouloir en finir avec son interlocuteur. Se levant de sa chaise, elle lui envoya un petit bisou silencieux.

- Que dirait-tu de prendre une chambre en attendant ton rendez-vous?

Elle ne savait toujours pas si elle allait s'y pointer ou non, finalement. Pour l'instant, ce n'était pas dans ses préoccupations principales, de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Dim 25 Oct - 3:20

La jeune femme se prêta à la discussion, j'eus finalement l'honneur de connaître son nom complet, Isis Notam. Je n'avais jamais entendu un nom de famille pareille, mais ça m'était égal, je ne considérais pas que la famille dont nous étions issus déterminait notre avenir et notre vie en quelque sorte. Prenons Wälle comme exemple, j'étais loin d'être l'intellectuel toujours le nez plonger dans ses livres qui représentait le stéréotype qui représentait à merveille ma famille, même si j'en possédais le physique. J'ai toujours préféré une bonne balade en forêt à la lecture ennuyante d'un roman quelconque, au grand découragement de mon père. Elle m'informa également qu'elle n'avait jamais quitté Ravey s'informant de la beauté du reste de Gorah, il me fit plaisir de lui répondre au meilleur de mes compétences.

- J'ai eux la chance, depuis le début de ma quête personnelle, de visiter chacun des différents pays qui formais autrefois la cartographie de Gorah. Le monde est vaste et ampli de merveille pour qui est prêt à prendre le temps de les observer, je me ferais un plaisir de tant dire plus si cela t'intéresse.

Quand j'eu terminé, elle enchaîna sans attendre. Je compris qu'elle n'avait aucun réel intérêt pour le monde extérieur ou du moins qu'elle ne souhaitait pas écouter mes histoires. Elle était après tout peut-être un peu comme moi, elle préférait voir et ressentir qu’écouter ou lire. Je respectai donc son choix écoutant ce qu'elle avait à me dire. Elle m'informa qu'elle était aussi un mage, mais n'utilisant pas la magie blanche privilégie un domaine tout autre. Elle était donc une mage noir. J'avais eux la chance d'en rencontrer un à Haut-le fort, rencontre que très peu agréable, mais cette femme semblais être très différente. Elle finit donc par ce redressa alors chancelante, après tout elle avait bu l'entièreté de son verre, me proposant de prendre une chambre, lançant au même moment un baisé dans l'air à mon intension. Pourquoi me proposait-elle une chambre ? Je finis par en venir à la confusion qu'elle voulait être plus intime pour discuter tranquillement. J'allais avoir besoin d'un peu plus d'alcool pour vaincre ma gêne, il était déjà ardu pour moi de tenir une conversation sensée en public, je craignais le pire une fois en tête à tête. Je levai donc le bras à l'intention de la serveuse, elle comprit que je désirais une deuxième dose, lui montrant un doigt pour lui faire part qu'un verre suffira. Une fois le verre à la table, je le but d'un trait. Je sentis la chaleur dans ma gorge descendre tranquillement le long de mes boyaux jusqu'à mon estomac, j'étais maintenant prêt à accepter l'invitation de la jeune femme. Je me levai également un peu chancelant, j'avais une bonne tolérance à l'alcool, malgré ma corpulence, mais les deux verres que j'avais bus trop rapidement avait fait leurs œuvres.       

Soudainement, beaucoup plus entreprenant je pris la jeune femme sous le bras me dirigeant vers le comptoir. Je discutai avec l'aubergiste, qui me donna les clés de la chambre avec plaisir avant de nous souhaiter une bonne journée. J'aidai donc la jeune mage à monter l'étage qui nous séparait de la chambre. J'étais au moins aussi chancelant qu'elle, il était possible qu'elle m'aidait plus que le contraire. Dans un commun effort nous arrivons finalement devant la porte que j'ouvrir laissant passer Isis en premier, je la suivis de prêt. La chambre était plutôt spacieuse pour une auberge miteuse. Il y avait un grand lit, qui ne servirait malheureusement pas vu l'heure de la journée, et une table entourée de quelques chaises. Je lâchai donc le bras de la femme et me dirigèrent vers la table prenant place à l'une des chaises. La chambre n'était certainement pas aussi spacieuse que je le croyais, la chaise cédant sous mon poids, je me ramassai au sol. Jetant un regard amusé à la dame, je ne put m'empêche de rire. Je finis par lui dire.

- Vue le prix que j'ai payé la chambre, je devais m'y attendre !  

Je me repris essayant une autre chaise qui cette fois ne s'effondra pas. J'étais décidément beaucoup moins gêné, l'alcool ayant fait son effet. Je n’avais également rien ressenti lors de ma chute, une autre preuve que j'avais peu être abusé un peu trop des bonnes choses. Je me secouai légèrement la tête pour reprendre mes esprits. Nous étions montés pour quelque chose, je présumais que c’était pour discuter, mais la jeune femme avait peut-être un autre plan en tête. Je l'ai regarda alors d'un air interrogateur.

- Voilà, nous avons une chambre magnifique pour nous seuls, et ce pour le reste de la journée. Tu as une idée de ce que nous pourrions faire maintenant ?

Je m'en remettais à ses idées, c’est elle qui nous avait conduits ici après tout. J'eus cependant une idée intéressant dans l'attente d'une réponse de sa part. Il serait intéressant de faire la démonstration de nos pouvoirs, il était fort possible que cette femme ait des pouvoirs très différents de ceux du mage noir que j'avais rencontré. Deux problèmes ce présentait cependant à moi, j'avais bu donc est-ce que j'allais être en mesure de contrôler adéquatement mes pouvoirs ? Part la suite, j'étais un mage de soin, mais elle ne semblait pas blessée et encore moins mourante. Je pensai finalement utilisé mon pouvoir du réchauffement corporel à défaut de soin réel espérant garder le contrôle vu le climat de la région. Je me concentrai alors au mieux de mes capacités sur la jeune femme augmentant graduellement sa température corporelle et lui dit au même moment.

- Qu'est-ce que tu dirais de faire la démonstration de nos pouvoirs respectifs ?        

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Dim 25 Oct - 23:57

Une fois que l'homme avait entendu sa proposition, celui-ci commanda un autre verre et le cala d'une traite. Isis éclata de rire: il avait tant besoin de courage pour monter dans une chambre avec une fille? Il était donc réellement puceau? Après quelques négociations, le duo put monter dans la chambre, les deux plutôt affecté par l'effet chaleureux de l'alcool. Lorsqu'ils entrèrent dans la chambre, Meltiel se dirigea rapidement vers la table, s'assoyant sur une chaise. La jeune mage haussa un sourcil. Que faisait cet idiot? Comme pour confirmer ses pensées, elle aperçue la chaise qui céda sous le poids du magicien. Haha, bien fait! Il ne devait pas être très pesant en plus. S'il aurait choisi le lit, cela ne serait pas arrivé. En parlant de lit, la jeune femme alla s'y asseoir. Meltiel fit un commentaire sur la qualité et le prix de la chambre, avant de se trouver une autre chaise. Pourquoi donc ne venait-il pas la rejoindre? Il lui demanda ensuite ce qu'elle avait l'intention de faire dans cette chambre. Isis ne put s'empêcher de glousser, il était donc si con? C'était mignon.

- Et toi, qu'as-tu envie de faire?

Alors qu'elle lui souriait, cherchant à savoir ce qu'il pensait, une vague de chaleur l'envahit. Effet de l'alcool? C'est le moment que le mage choisi pour parler à nouveau, lui proposant d'offrir chacun leur tour un aperçu de leurs pouvoirs respectifs. Non mais sérieusement, pourquoi était-il aussi curieux envers elle? Exaspérée et en sueur, Isis entreprit de se dévêtir le plus possible pour se refroidir, ce qui fit rougir son compagnon. Un aperçu de ses pouvoirs hein... Elle pouvait bien essayer, cela serait surement amusant. Elle avait bien envie d'essayer quelque chose d'ailleurs...

D'après ce qu'elle avait remarquée, lue et apprise, les hommes en général aimait bien être privés de leurs sens et à la merci d'une femme. Il paraîtrait que tout est plus excitant, plus sensuel. Bien sûr, Isis ne pouvait pas entièrement bloquer les sens, mais elle pouvait tout de même essayer un petit avantage. Prenant la main de son partenaire, elle le fit s'asseoir sur le lit avant de combiner deux de ses pouvoirs. En premier, elle floua légèrement sa vue, du plus qu'elle le pouvait avec ses maigres capacités. En second, elle diminue aussi légèrement son ouïe, question qu'il se sente le plus vulnérable possible. Une fois cela fait, la femme entreprit d'enlever très lentement sa chemise, faisant ben couler ses doigts sur son torse, question de voir sa réaction. Elle ne fut d'ailleurs pas déçue de sa réaction.

Le reste s’enchaîna rapidement. Le jeune magicien, qui avait quand même quelques années en plus qu'elle, était vraiment inexpérimenté, comme Isis le pensait. Cela ne fit que l'amuser encore plus. En plus de cela, il était plutôt maladroit sous l'effet de son fabuleux rhum et tomba même en bas du lit, sous les rires de la jeune femme. Le temps ayant passé rapidement, il était déjà temps que celui-ci se prépare à rejoindre l'homme bizarre qui les avaient interrompu. Lui offrant un petit bisou d'au revoir, elle lui signifiait qu'elle ne l'accompagnerait pas.

- Le gars a parlé de mage blanc, je n'ai pas ma place là-bas. On se reverra peut-être un jour!

La jeune femme lui fit un clin d'oeil alors qu'il sortait. Après quelques minutes, Isis sortit à son tour et se dirigea au lieu de rencontre, mais en restant cachée dans l'ombre. Elle vit le commanditaire ainsi qu'une ou deux autres personnes, mais pas Meltiel. Pourquoi n'était-il pas là? Elle entendit soudainement des pas dans son dos et se retourna violemment. Ce fut justement le mage blanc qui apparut devant elle. Que faisait-il de ce côté? Il s'était perdu ou quoi? Ce n'était pas du tout le chemin qu'il devait emprunter. La jeune femme lui offrit un petit sourire gêné avant de rougir, voilà elle s'était fait prendre. Zut. Ce n'était décidément pas une bonne idée d'être venue ici. Elle se dandina légèrement en parlant.

- Les paroles de l'homme m'ont intriguée, je suis simplement venue voir ce qu'il voulait avant de repartir...

Isis lui fit un nouveau sourire gêné avant de soupirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Mar 27 Oct - 4:28

La jeune mage avait préféré un le lit à une chaise, ce qui n'était pas un mauvais choix vu la chute que je venais tout juste de faire. J'avais peine à concentrer sur mes pouvoirs, probablement en grande partie en raison de l'alcool, je n'avais donc aucune idée si j'avais atteint mon objectif. Soudain, Isis entreprit de se dévêtir, j'étais dans un premier temps très surpris, me demandant les raisons qui la poussaient à se dévêtir ainsi. Il ne me fallut que quelques secondes pour comprendre ce que j'avais fait, vu la chaleur déjà insupportable de la région, l'application de mon pouvoir l'avait forcé à alléger ses vêtements sous peine de prendre un coup de chaleur. J'étais très gêné, rougissant à la fois de honte et face à la beauté de son cops maintenant faiblement recouvert. Ma partenaire me prit alors ma la main pour m'inviter à la rejoindre sur le lit, amplifiant la teinte rougeoyante de mon visage. J'étais maintenant très près d'elle, plus près que je ne l'avais jamais été d'une femme et de surcroit dans un lit. Une foule de scénarios défilait dans ma tête, il s'agissait d'une première pour moi et je n'avais aucune idée de comment m'y prendre. Je ne voulais pas décevoir cette femme, qui était pour moi la représentation parfaite de la beauté. Tentent de me résonner, je me dis que je me faisais des illusions sur ses intentions ça ne pouvait tout simplement pas être ça. Sans avertir, ma vue se flouta instantanément, je sentis également une diminution des bruits ambiants. S'était la première fois que j'étais en proie à un tel phénomène, est-ce que s'était dû à ma surdose d'alcool ? Repensant par la suite à mes dernières paroles, est-ce que c’était la démonstration des pouvoirs de la jeune femme ?

Je ne pourrais pas avoir réponse à mon questionnement dans l'instant présent, mais j'étais maintenant totalement à la merci de cette beauté fatale. S'entend ses doigts parcourez l'ensemble de torses sans but, pendant qu'elle me retirait lentement ma chemise. Le fait d'avoir en quelque sorte une handicape de la vue et de l'ouï avait décuplé ma sensibilité corporelle, je ne put donc m'empêcher de réagir intensément à ses caresses doucement dirigées à mon intention. Le reste s'enchaîna trop rapidement. La femme qui paressa pourtant plus jeune que moi fit preuve d'une grande expérience, me dirigeant tout le long pour m'empêcher de faire des bêtises. Je ne pus bien sûr m'empêcher d'en faire, étant toujours sous l'effet de l'alcool, je fis une chute en plein milieu de l'action. La maladresse étant maintenant devenue ma marque de commerce, je n'en fis pas de drame. Pour sa part, Isis ne put s'empêcher de rire ce qui me permit de me détendre et d'être enfin moi-même avec elle, sans crainte de me mettre les pieds dans les plats.

Le temps s'était écoulé à une vitesse folle, il était déjà temps pour moi de me rendre à mon rendez-vous avec cet homme étrange. Je ne souhaitais pas quitter cette jeune femme qui en une seule journée venait de s'offrir une place très importante dans mon cœur. Il ne s'agissait certainement pas que d'une attirance physique, elle possédait quelque chose que je n'avais rencontré chez aucune autre personne. Près d'elle, je sentais que je pouvais être moi même sans crainte d'être jugé et sans même la connaître je sentais que nous nous ressemblions beaucoup. Je sentais que nous avions plus en commun que notre constitution fragile et nos pouvoirs magiques respectifs. Il ne s'agissait que de supposition, cependant à mes yeux supposition et certitude de faisait qu'un en cette situation. Je me préparai tranquillement, redoutant sans arrêt cet au revoir inévitable. Le moment que je redoutais tant arriva, Isis me dit qu'elle ne pouvait me suivre ne pratiquant pas la magie blanche me laissant un léger espoir de la revoir un jour. Elle conclut en m'embrassa, la douceur de ses lèvres sur les miennes me donna le courage de franchir le seuil de la porte.

Une fois dehors, le soleil entamait déjà sa descente, je ne devais donc pas tarder sous peine de rater ma rencontre. Je partis donc à la course dans la direction que je croyais être la bonne. Après plusieurs minutes de course, je ne retrouvais toujours pas le lieu de rendez-vous, je fis donc une boucle dans le but de retourner sur mes pas sans repasser par le même chemin. Le but de l'opération étant de faire le maximum de distance dans l'espoir de tomber sur un de mes repères, étant définitivement perdu. Je la vis au loin, cette silhouette que je n'oublierai jamais, celle de la femme qui faisait battre mon cœur, Isis. Je n'avais aucune idée de la raison qui l'avait mené à l'extérieur à ce moment précis, mais le destin me l'avait certainement envoyé pour me guider. Je m'approchai donc d'elle, bien déterminé à lui demander mon chemin. Elle se retourna alors violemment quand elle comprit que s'était moi, elle me sourie et devenu rouge - de gêne ? Comme pour répondre à mon interrogation, la jeune magicienne me dit que les paroles de l'homme l'avaient intrigué, elle était donc ici pour en apprendre plus sur ma mission. Je comprenais mieux sa gêne, je venais de la prendre, malgré moi, la main dans le sac. Soudain, je le vis au-dessus de sa frêle épaule, l'homme que je cherchais. Je pris alors le bras d'Isis et me dirigea dans sa direction, la jeune femme m'opposa une faible résistance. Je pris donc la parole pour la convaincre.

- Tu es venu ici pour en apprendre plus non ? Voilà ta chance et en plus, maintenant que je tes retrouvé n'espère plus tant sortir aussi bien que la dernière fois. Pointant ma phrase d'un léger rire amusé.
            

Une fois devant l'homme, je pris la parole en premier.

- Je m'excuse pour me retard, je me suis perdu. Je dois avouer que je ne suis pas encore totalement à l'aise  pour m'orienter dans la région. Me grattant la tête en souriant pour cacher ma gêne.

L'homme ne sembla pas m'en vouloir pour le retard. Il paraissait même heureux de me voir, je voyais dans son regard une flamme d'espoir vacillante. Il finit par prendre une grande inspiration avant de prendre la parole.

- Je vois que vous êtes venu avec la jeune femme qui vous accompagnait lors de notre rencontre, ça ne serait pas votre compagne ? ... Pardonner mon indiscrétion et passons au but de votre convocation, je vous ai demandé de venir pour vous proposer une quête d'une grande importance. Vous voyez, je suis tombé amoureux d'une femme, un amour impossible, j'ai cependant entendu parler d'un livre. Un livre qui contiendrait la recette d'un philtre d'amour magique. L'homme nous présenta alors un grimoire visiblement ancien. J'ai cependant besoin d'un mage blanc pour la préparation et la cueillette des différents ingrédients . Vous êtes mon dernier espoir, tous les autres on refusé, je vous en pris dite oui ! 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Mar 27 Oct - 9:29

Le magicien refusait donc de laisser la jeune femme tranquille, allant même jusqu'à lui prendre le bras pour utiliser la force. Voyant sa récalcitrance, il se mit à parler, en riant. Meltiel refusait donc réellement de la laisser repartir et cela pendant encore un bon moment. Il souhaitait absolument qu'elle entende les paroles de l'homme avant tout. Et puis zut... De toute façon, Isis avait beau user de toutes ses forces, elle n'arrivait pas à se libérer de l'étreinte de son compagnon. Elle se fit donc entraîner jusqu'au commanditaire et poussa un soupir de découragement à entendre le mage blanc expliquer les raisons de son retard – il c'était réellement perdu. Non mais quel idiot! Comment pouvait-on être mage et être aussi stupide? Normalement, la magie rime avec intelligence... Il aurait pu simplement l'avertir, avant son départ, qu'il n'était pas à l'aise de marcher le long de trois bâtiments seul.

L'homme ne s'en offusqua pas, au moins. Il avait ce qu'il voulait, un nigaud pour participer à sa quête. Ce jeune homme semblait réellement n'avoir que son physique pour lui. L'inconnu se mit alors à parler, longtemps, montrant un vieux machin. Cette antiquité pouvait réellement encore se faire appeler un livre? En l'écoutant, Isis se mit à bailler. Au final, sa quête était plus qu'idiote... Qui avait besoin d'un sort pour courtiser quelqu'un? Quand tu fais les efforts, tout va toujours bien. En plus, il appelait cela une requête importante... Non mais quel toupet. Pourquoi n'allait-il simplement pas voir la fille en restant lui-même et en profitant de ses charmes? D'accord, à première vue il n'était pas d'une beauté à tout tomber, mais avec une meilleure coiffure et des vêtements un peu plus propre, il aurait certainement du charme. Mhum. Peut-être pourrait-elle le consoler, le pauvre?

Alors que la jeune femme se perdait dans ses pensées, Meltiel se tourna vers elle avec des yeux suppliants. Quel voulait-il encore? Il semblait tout excité d'aider cet homme... Quoi? Il espérait encore qu'Isis l'accompagne? Pourquoi? Il avait spécifiquement parler de mage blanc... Que ferait-elle avec sa magie noir? Voyant son hésitation, ou plutôt sa résolution, Meltiel prit un air de petit chien battu. Ah non, c'était injuste ça, totalement injuste. Normalement, c'était elle qui usait de ses charmes pour avoir ce qu'elle voulait, pas l'inverse! Levant les deux bras dans les airs en signe d'abdication, elle laissa échapper un soupir avant sa propre voix.

- D'accord d'accord, je capitule! Mais tu vas m'en devoir une...

Son regard se fit plus sensuel sur la dernière phrase, alors qu'elle passait doucement sa main le long de la joue de son compagnon, avant de s'emparer du grimoire. Regardant rapidement la liste des ingrédients, Isis se dit que la quête s'annonçait facile. Le seul problème, c'est le fait de ramasser soixante-cinq trèfles à quatre feuille – obligatoirement! - et cueillis de nuit, sous les magnifiques rayons de la lune. Au moins, l'ambiance s'annonçait intéressante... Un tête à tête dans une clairière, de nuit. Miam. Elle passa ensuite le bouquin à son partenaire, qu'il prenne lui aussi conscience des enjeux, puis elle se mit en marche lorsque l'attention de l'homme quittait l'objet. Une chose était sûre, elle servirait de guide.

Le duo se dirigea donc vers les steppes ardentes, le meilleur endroit selon la jeune femme pour trouver des herbes. Le chemin était quand même long et il n'y arrivèrent que lorsque le soleil était haut dans le ciel. Puisque la récolte devait se faire de nuit, ils décidèrent de profiter du reste de la journée pour dormir, question d'être en forme le moment venu. Meltiel fut le premier étendu, à attendre le sommeil. Doucement, Isis s'approcha de lui et se coucha devant lui, préférant de loin dormir avec un autre être humain que seule. Normalement, ses affreux cauchemars ne se pointait que dans ses moments de solitude.

- Dors bien.

Ce fut ses seuls mots, murmurés. Isis ne soucia aucunement de savoir si sa proximité dérangeait ou non son partenaire, elle n'agissait toujours que pour son propre bien et cela n'allait pas changer maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Mer 28 Oct - 6:05

L'histoire de l'homme me toucha particulièrement, il faut dire que malgré la proximité que j'avais eux la chance de partager avec Isis, j'étais bien conscient de ne pas avoir gagné son cœur. Il me semblait même hors de portée pour le simple mage que je suis. Étant directement interpellé par la requête de l'homme, il ne faisait aucun doute que je j'allais l'aider de plus ce philtre d'amour peut-être pourrait-il m'être utile pour ravir le cœur de ma belle. Parlant d'elle j'avais bien l'intention de la traîner avec moi même si le commanditaire recherchait spécifiquement des mages blancs, ce qu'elle n'était pas le moins du monde. Je ne voulais et ne pensais qu'a passé le plus de temps possible avec elle, je me tournai donc vers elle lui présentant un regard suppléant. Voyant qu'elle n'était point intéressée, je passai à la vitesse supérieure l'art suprême de la persuasion. Devant mon air de chien battu, elle finit par abdiquer levant les bras en signe d'abdication. Elle ouvrit simultanément la bouche pour m'informer que j'allais lui en devoir une, laissant, par la suite, glisser son doigt le long de ma joue. Décidément cette femme ne me laissait aucunement indifférent possédant un réel dont pour la séduction, elle en faisait définitivement son passe-temps.

J'eus pendant quelque seconde un petit poids au cœur, me demandant comment j'allais pouvoir convaincre cette adepte de la séduction à rester avec moi pour le reste de sa vie, abandonnant sa passion au profit d'un anneau doré à son annulaire gauche. Je me ressaisit rapidement, il était beaucoup trop tôt pour penser au mariage, elle restait encore une inconnue pour moi, je devais pour l'instant me concentrer sur de plus petite victoire, elle avait accepté de m'accompagner s'était plutôt un bon début. Un sourire fit rapidement son apparition sur mon visage. Pendant que j'étais perdu dans mes pensées la jeune femme avait arraché le grimoire des mains de l'homme et l'avais observé, elle me le présentait maintenant. Je le pris, prenant soin de ne pas l’abîmer j'ouvris ses pages jaunis pour mieux comprendre ce que la quête impliquait réellement. Soixante-cinq trèfles à quatre feuilles cueillit de nuit, ça s'annonçait ardu, heureusement qu'Isis avait accepter de m'accompagner j'aurais définitivement besoin d'un guide pour trouver de la verdure dans un tel environnement. Quand mon attention revint sur la jeune femme, je vis qu'elle était déjà prête à partir se mettant en marche. Je me mis donc en marche derrière elle, le grimoire encore en main, maintenant dos à l'homme je levai celui-ci dans les airs et lui cria.

- J'apporte ceci avec moi... ne vous inquiéter pas vous l'aurez votre Philtre d'amour !

La jeune femme me guida vers un endroit qui m'était inconnu qui se trouvait à plusieurs lieux de marche. Une fois sur place le jour s'était déjà levé, il nous était donc impossible de commencer le travail immédiatement. Jetant un rapide coup d'œil autour de moi, je fus étonné par la verdure de la région, j'avais bien fait de convaincre Isis de m'accompagner. Dans un commun accord silencieux, nous en conclu qu'il valait mieux se reposer en vue de la nuit de labeur qui nous attendait. Je fus le premier allongé attendant que les ténèbres de mon sommeil viennent me rendre visite. Ma partenaire vint s'allonger peu de temps après devant moi, elle était très près, mais sa proximité ne me gênait plus au contraire je l'appréciais. Elle me souhaita un bon repos, je la remerciai en lui relançant ses vœux. J'avais une envie irrésistible de la prendre dans mes bras, j'entrepris même de le faire quand au dernier moment mon bras s'arrêta net, je le ramenai rapidement près de mon corps avant de me retourner. Qu'est-ce que j'étais en train de faire ? Pourquoi étais-je aussi proche d'une inconnue ? Plusieurs de ses questions se bousculaient dans ma tête, sans que je ne puisse leurs trouver réponse, après tout peut-être est-ce que s'était sa l'amour ? Je me retourna tranquillement tentant de nouveau ma chance, cette fois je réussis à l'enlacer délicatement avant de lui murmuré à l'oreille.

- Je suis très heureux que tu aies accepté de m'accompagner.

Sur ces mots, je sombrais dans le sommeil, cette fois mes fantômes ne virent pas me hanter, c’était la première fois depuis longtemps que j'arrivais à profiter pleinement de mes heures de sommeil. Je me réveillai seulement une fois la nuit tombée, Isis n'était plus à mes bras où était-elle passé ? Je me retournai dans un mouvement de panique pour la retrouver assise à mes côtés, je laissai échapper un soupir de soulagement. Il était maintenant temps de se mettre au travail, mais comment faire pour identifier les trèfles à quartes feuilles en cette nuit particulièrement nuageuse qui n'offrait que très peu de lumière lunaire. Le feu semblait être l'unique solution qui s'offrait à nous, je fis donc par de mon idée à la dame avant de partir en quête de quelque branchage. Je fis la découverte que de quelque brindille ridicule, mais cela suffirais à mon avis. J'alluma donc le feu à l'aide de ma pierre de silex, en à peine deux coups la flamme se nourrissaient du bois fraîchement amassé. Je me tournai donc vers Isis et ouvris la bouche.

- Qu'est-ce que tu dirais de rechercher nos précieux trèfles dans la limite circulaire que nous impose la lumière de notre feu ? Une fois cette zone couverte, je serais en mesure d'allumer un autre feu un peu plus loin et comme ça de couvrir une bonne distance malgré les nuages qui nous couvre les rayons lunaires, en espérant que la nuit prochaine soit plus clémente.       

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Ven 30 Oct - 9:33

Meltiel lui rendit la politesse avant de l'enlacer. Isis s'endormit immédiatement, sans entendre les mots prononcés par con compagnon. La nuit de la jeune femme se passa sans encombre, elle n'avait d'ailleurs pas aussi bien dormit depuis longtemps. Bizarrement, malgré le fait qu'elle était plutôt lève-tard, elle fut la première réveillée. Se levant, elle s'assit près des lits de fortunes et commença tranquillement à fouiller l'herbe, pour les trèfles. La nuit était bien trop sombre par contre et ses efforts furent vains. Lorsque le mage blanc se réveilla, il se mit en quête de faire des bébés torches – ou plutôt d'un bébé feu finalement, elle s'était trompée. Celui-ci lui expliqua ensuite clairement son plan.

- Ça me va!

Sautant sur ses pieds, Isis recommença immédiatement les recherches. Malgré les apparences, son léger enthousiasme avait disparu avec l'apparition de ces satanés nuages, sa belle nuit au clair de lune était clairement gâchée. Dommage. Elle n'aurait peut-être pas dû venir, finalement. En plus, elle se rendait bien compte qu'elle offrait de faux espoirs au pauvre magicien, mais bon... Après toutes ces années d’égoïsmes, elle n'en souffrira pas tant que ça.

- Allez bouge-toi! Question qu'on finisse au plus vite.

Elle lui offrit un beau sourire avant de reporter son attention sur le sol. Dans sa hâte, Isis fut la première à trouver un trèfle. Elle le leva triomphalement en haut de sa tête, souriant de toutes ses dents. Et d'un! Plus que soixante-quatre autres! C'était certes une petite, même une mini victoire, mais une victoire quand même. Elle se rendit compte d'un léger détail oublié par contre.

- Dit, ta un contenant ou quelques choses pour mettre les trèfles au juste?

Comme elle se foutait un peu de la quête, elle n'avait pas du tout pensée à ce genre de détail. Son partenaire, par contre, tenait à cœur cette quête, surement avait-il bien réfléchis les détails? Du moins, elle l'espérait... S'ils n'avaient aucun récipient, autant arrêter tout de suite. Le sourire triomphant était parti au profit d'un air interrogatif. Encore une fois, la jeune se demanda quelle mouche l'avait piquée pour qu'elle accepte de faire cette récolte idiote. Isis serait probablement bien mieux dans une chambre d'auberge, avec un parfait inconnu, à mener la belle vie. Elle soupira en écoutant la réponse de l'homme. Elle ouvrit ensuite la discussion, tout en continuant de rechercher les fameux trèfles à quatre feuilles.

- Parle-moi un peu plus de cette guerrière et de... Camilia? C'est bien ça?

Au son cristallin qui sortit des lèvres de son interlocuteur, elle en déduit qu'elle s'était trompée de nom, zut. C'était simplement une preuve de plus que les informations que lui avait donné son compagnon ne l'avait pas intéressée du tout. Isis se concentra donc un peu sur la récolte, tout en écoutant Meltiel, mais se concentra moins pour parler. Le magicien, de toute façon, semblait très capable de faire la conversation seule, à ce qu'elle en savait. La jeune femme le laissa donc parler, infiltrant quelques signes de tête pour démontrer un semblant d'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Sam 31 Oct - 6:42

La jeune femme avait accepté ma proposition, elle n'avait probablement pas de meilleure idée et après tout elle n'était pas intéressée plus que le nécessaire par cette quête. Pour confirmer ma pensée, elle me somma de me bouger histoire de conclure rapidement cette mission. J'allais lui faire un sermon sur la qualité de travail, mais quand elle me fit son joli sourire j'en oubliai mes grandes phrases. Elle se retourna ensuite vers le sol commençant immédiatement le travail. Je venais à peine de me mettre au travaille quand la jeune femme leva le bras en l'air, elle semblait particulièrement fière d'elle, j'en conclut qu'elle venait de trouver son premier trèfle. Elle était tellement belle avec cet air triomphant sur le visage, je ne peux m'empêcher à tout laisser tomber pour la prendre dans mes bras, mais quelqu'un comptait sur moi, je ne devais pas le décevoir.

Soudain, la voix de ma compagne retentit, elle me demandait si j'avais pensé à apporter quelque chose pour récolter les trèfles. Dans mon excitation, j'avais totalement oublié ce détail, je devais trouver quelque chose rapidement, pour ne pas décourager Isis qui commençait à peine à prendre goût à la cueillette, je voulais également avoir la chance de revoir cette expression victorieuse sur son visage. Jetant un regard rapide sur ma couche, j'aperçus le grimoire que j'avais emprunté à l'homme, il fera l'affaire, je me dirigeai donc dans sa direction en répondant aux interrogations de la damoiselle.

- J'ai bien quelque chose sous la main !

Montant le livre ancien qui était maintenant entre mes mains, la jeune femme ne sembla pas sens soucié, elle était si passionnée par son travail ? Je m'approchai d'elle, lui retirant le trèfle de la main pour le déposer entre les pages de l'ouvrage antique. Lui indiquant encore une fois, l'endroit où elle devrait déposer ses futures trouvailles. Déposant le livre près d'elle, je repartit de mon côté à la recherche de ces fameux trèfles, j'eut le temps d'en trouver un avant que la jeune femme ouvre la bouge brisant du même fait le silence. J'était dans une position plutôt délicate, en effet, le trèfle que j'avais trouvé était de l'autre coté d'une arche formée par la chute d'une pierre ou au délire d'un homme qui avait pris un petit coup de chaud, ne voulais pas le perdre de vue je m'étais glissé sous la pierre horizontale. N'écoutant que d'une oreille distraite ma compagne, je compris qu'elle souhaitait que je lui parle d'Arialas et de Camilia... Camilia ? Dans un mouvement de surprise, je m'étais redressé un peu trop rapidement oubliant l'énorme rocher au-dessus de ma tête, cette dernière le heurta violemment. Je lâchai un cri de douleur avant de m’asseoir dans le sable, me tenant la tête, j'en profitai pour corriger son erreur et entretenir la conversation.

- Il ne s'agit pas de Camilia, mais de Camille. Laissant échapper un rire, malgré la douleur.

Il y avait beaucoup à dire sur mes deux compagnons, je ne savais pas trop par où commencer. J'étais également inquiète que mes histoires n'intéressent pas Isis, ayant probablement posé la question par simple courtoisie. Je finit par me convaincre que si elle avait posé la question, s'était que l'intérêt était présent un minimum et j'entrepris donc de lui raconter.

- Il y a beaucoup à raconter, je dirais que Camille est un homme ambitieux empli de bonne volonté, mais j'ai bien peur qu'il ne puisse en prendre pleinement la charge sans en subir de lourde conséquence. Il a pour objectif de reformer un royaume où la paix règnerait, comme avant, mais je crains que le pouvoir lui monte à la tête et qu'il  se transforme en un tyran comme Galdion la fait avant lui. Les pires atrocités partent malheureusement trop souvent de bonne intention...

Soupirant à cette idée qui me semblait beaucoup trop vraie en cette époque de misère. Je profitai de ma légère interruption pour  jeter un coup d'œil à la jeune femme, elle semblait toujours aussi passion par la récolte, me faisant également un signe de tête pour me démontrer qu'elle suivait le fil de mon histoire. Je poursuivis donc en replongeant le nez dans la verdure.

- Pour sa part, cette guerrière se nomme Arialas Ishtarian, elle reste plutôt mystérieuse pour moi. Je ne comprends pas toujours ces raisonnements et j'ai du mal à comprend les raisons qui la pousse à continuer vu son opinion sur elle même. Malgré nos personnalités et nos idéaux opposés, elle n'a jamais hésité à se jeter dans la mêler pour me protéger, même au moment où nous nous endentions pas, je croyais même qu'elle me détestait. J'ai appris à la connaitre et nous avons partagé bon nombre d'aventure ensemble, et ce en très peu de temps, je ne pourrais te dire comment elle me perçoit. Cependant pour moi, cette femme est sans aucun doute la personne la plus humaine que j'ai rencontrée, elle est également d'agréable compagnie... je dirais même plus, elle est mon amie.

Je marquai un silence me concentrant sur la récolte, voyant qu'Isis avait déjà mis la main sur son deuxième trèfle. Je finis par en trouver un également et je recommençai mes histoires pendant de longues minutes. L'aurore était proche, je me leva et me dirigea vers le livre dans le but de faire les comptes, cette première nuit avait été plutôt décevante, cinq trèfles que cinq malheureux trèfles à ce rythme la nous allions mourir de vieillesse avant dans avoir fini avec cette quête. Nous devions maintenant dormir pour pouvoir être en forme une fois la nuit tombée, ne pouvant m'empêcher au cauchemar qui hantait mes nuits depuis la mort de mes parents, hier la présence d'Isis les avait apaisés, mais allait-elle encore une fois accepter de dormir aussi près de moi ? Je devins soudainement livide, la simple idée de devoir les revoir m'était insupportable. Laissant tomber le livre sur le sol, je m'approchai de la jeune femme approchant ma main droite de son visage, je déplaçai une mèche de cheveux, qui lui tombait dans les yeux, sur son oreille. Plongeant mon regard dans le sien, je la regardai pendant de longues secondes, j'aurais pu rester éternellement ainsi près d'elle. Je fis glisser mon doigt le long de sa joue, puis jusqu'à son menton. Dans un mouvement délicat vers l'avant, j'approchai ses lèvres des miennes avant d'y déposer un baiser, puis je la pris dans mes bras, lui murmurant près de l'oreille.

- Hier c’était la première fois que mes démons ne venaient pas me hanter... Je te remercie, pour tout ce que tu fais pour moi, je sais que tu ne souhaites pas réellement être ici... Isis...Au même moment, je resserrais légèrement l'étreinte, tout en faisant bien attention de ne pas blesser la jeune femme. J’ai besoin de toi, pour faire taire ces voix... qui tourmentent mon sommeil...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Lun 9 Nov - 1:48

Finalement, l'homme se nommait donc Camille. Camille ou Camilia... C 'était semblable non? Alors pourquoi avoir eu une réaction aussi exagéré, au point de s’assommer? Décidément bien bizarre son compagnon. Puis, il se mit ensuite à parler sans arrêt, pendant le restant de la nuit. Il commença premièrement par l'homme, racontant ses ambitions et le comparant même à Galdion, le tyran ayant attiré les foudres du fameux dragon. Il passa ensuite à une description de la guerrière, Arialas de son nom. Selon la description qu'il en donnait, elle semblait plutôt... bizarre, c'était le bon mot. Il continua comme ça jusqu'à l'aurore. Au final, le duo ne trouvèrent que cinq petits trèfles en une nuit complète... Décourageant. Encore combien de temps devrait-elle rester avec lui, à faire une quête aussi minable? Son lit lui manquait déjà. En parlant de lit, il était l'heure de se coucher en peu pour être en forme, les trèfles étaient durs à trouver, ils ne fallait qu'ils soient fatigués en plus...

Alors qu'Isis s'approchait de sa couchette, Meltiel vint la rejoindre, passa sensuellement son doigt et l'embrassa. Sur le coup de la surprise, la jeune femme ne réagit pas. Que lui prenait-il? Il avait mal interprété les événements de la veille ou quoi? Il se mit ensuite à lui parler à l'oreille, la remerciant tout en parlant de démons. Non mais il était idiot ou quoi? Besoin d'elle... Décidément, cette quête devra se terminer au plus vite qu'elle puisse se débarrasser de ce pot de colle. Le repoussant tranquillement, elle fit un léger signe de tête négatif, tout sourire disparu de son visage. Elle ouvrit alors la bouche, dans l'espoir de lui faire comprendre gentillement qu'une relation prolongée ne l'intéressait pas.

- Je suis désolée, mais je crois que tu m'as mal comprise... Je ne ressens aucun attachement pour toi. Après cette quête, nos chemins se sépareront, possiblement à jamais. Tu comprends?

Isis espérait de tout cœur ne pas le blesser trop durement – elle n'avait jamais aimer voir la douleur sur le visage des gens. Bien sûr, elle n'avait jamais rien fait non plus pour aider ces gens, ne sachant que sourire bêtement, espérant ne pas savoir les problèmes des autres. Elle était égoïste et elle s'assumait comme tel. Elle souhaitait n'avoir aucun point d'attache. Ce n'était pas directement dirigé contre le mage blanc, bien sûr. Le mot attachement lui faisait aussi peur que le sang, elle espérait un jour pouvoir un jour se présenter comme une Semper, mais chaque fois, l'image de son père refaisait surface. Elle se détacha alors totalement de Meltiel, prise d'un violent haut-le-cœur. Elle réussit finalement à se contrôler, après quelques tremblements et grandes respirations. Pourquoi ces souvenirs ne pouvaient-ils pas simplement disparaître? Le cerveau humain est doué pour oublier normalement... La jeune femme puisa dans ses dernières pour arriver à parler d'une voix normale.

- Laisse-moi tranquille, je t'en prie.

Elle esquissa ensuite un petit sourire et alla se coucher, sans plus d'explication. C'était définitif – elle n'aurait pas du venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Mer 18 Nov - 0:48

La réponse de la jeune femme me frappa lourdement, comme l'aurait fait un coup à la tête porté par un marteau de guerre. Je ne comprenais plus, j'avais mal interprété, je n'étais qu'un jouet pour elle ? Quand elle se détacha de moi, je fus pris d'un violent coup à la poitrine, comme si on venait de m'arracher le cœur, je le savais... J'avais été un idiot à faire confiance à mon cœur ignorant ma conscience qui me répétait que cette femme n'était pas pour moi. Je venais de vivre ma première déception amoureuse, la jeune femme alla se coucher plus loin, je restai là seul sous la lumière bénite du matin. Je n'avais plus le cœur à dormir, j'étais submergé par une vague d'énergie négative, je n'étais plus que déception, tristesse et chagrin. Je resta donc plusieurs heures debout ne trouvant pas le sommeil, plus le temps avançait plus ma tristesse se transformait en colère, colère dirigée vers ma stupidité. Jetant un coup d'œil à la jeune femme, elle semblait dormir, je me dirigeai donc vers le grimoire observant notre progression, cinq petits trèfles, nous n'étions pas près de terminer cette quête, j'avais bien l'intention de suivre les instructions de la jeune magicienne et de la laisser tranquille, mais pour ce faire nous devions terminer notre mission. J'attendis alors que la lune soit haute dans le ciel, ne réveillant pas ma partenaire, je me mis à l'œuvre.

La nuit était belle, rien à voir avec la nuit dernière. La lune nous offrait une douce lumière, me permettant de voir facilement les trèfles à quatre feuilles parmi la marré de trèfle possédant que trois feuilles. Le grimoire dans une main et cueillant de mon autre main libre, j'avançais rapidement et méthodiquement récoltant au passage plusieurs trèfles. Je me rendis bien compte que cela ne servait à rien de perdre notre temps durant les nuits nuageuses, les nuits clémentes permettaient de rattraper facilement le retard engendré par le climat. Il était maintenant temps pour moi de prendre une petite pause, après environ une heure de récolte effrénée, j'avais besoin de me réchauffer et de prendre un peu d'eau. Je rassemblai alors quelques brindilles et buches toujours aussi difficiles à dénicher dans la région. J'allumai le feu à proximité de la jeune femme, pour lui permettre de ne pas prendre froid si elle continuait de dormir encore longtemps. Je pris quelques gorgées d'eau avant de reprendre mon travail. Continuant encore quelques minutes avant que ma curiosité l'emporte sur mon travail, je brûlais d'envie de connaître notre nombre actuel de trèfle, je retournai alors auprès du feu, ouvrant le grimoire pour le décompte. Je jetai un regard à Isis, elle semblait dormir, mais son sommeille était loin d'être paisible, elle était donc en proie elle aussi à divers cauchemars ? Je perçus un mouvement non loin de la jeune femme, un animal ? Je m'approchai tranquillement de la jeune femme, ne souhaitant pas la déranger, une fois assez près, je distinguai ce qui semblait être un serpent. J'agrippa la jeune mage l'approchant du feu, elle se réveilla me jetant un regard qui semblait interrogateur, je m'empressai de répondre à son interrogation.

- Un serpent...

Une fois près du feu, je relâchai mon emprise laissant la jeune femme qui était maintenant hors de danger. Je laissai tomber le grimoire, qui était toujours dans mes bras, sur le sol, il s'ouvrit laissant s'échapper le fruit de mon travail. Je devais faire partir ce gêneur, il pouvait être vénéneux et donc représenter un danger pour nous. Je saisis alors au même moment une branche enflammée pour me diriger vers la bestiole l'effrayant à l'aide de mon arme improvisée, il ne sembla pas être effrayé pour autant, il se place en posture offensive prête à bondir vers moi. Je reculai donc de quelque pas, histoire de me mettre hors de portée de son saut. Il s'élança quand même dans l'espoir impossible de m'injecter son précieux, mais mortel, venin. Je l'attendais de pied ferme et quand il fut finalement à ma porter, j'élançai mon bâton de l'arrière vers l'avant, propulsant l'animal vers d'autres cieux. Je me retournai alors vers ma partenaire lançant le bâton dans les flammes, je pris la parole.

- Bon, je crois qu'il est temps de ce mettre au travail maintenant, nous avons perdu suffisamment de temps avec la visite de ce petit gêneur profitons de la beauté de cette nuit pour reprendre le retard d'hier.

Je lui lançai un de ses petits sourires qui ne signifiait rien, ces mêmes sourires qu'elle avait tant de plaisir à me lancer. Je ne me souciai pas du grimoire ayant presque oublié son existence, je m'éloignai un petit peu, me remettant au travail.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Ven 20 Nov - 1:52

Isis s'endormit rapidement, mais eue un sommeil agité, comme pratiquement chaque fois qu'elle dormait seule. Elle n'avait presque jamais de répits avec ses cauchemars, ces derniers temps. La jeune femme se réveilla quelques fois durant la journée, en sueur, mais se rendormait aisément en quelques secondes. Soudainement, la jeune femme se sentit agrippée et tirée. Jetant un regard paniqué et interrogateur, elle croisa celui de son compagnon. Celui-ci, la voyant réveillée, s'empressa de lui expliquer la situation, à l'aide de tout et pour tout, deux mots. Lorsqu'il la relâcha finalement, il échappa du même coup le grimoire, qui passa proche de se retrouver dans le feu. Ce dernier s'ouvrit, laissant déverser les précieux trèfles. Alors que Meltiel s'occupait du fabuleux serpent, peut-être imaginaire pour ce qu'en savait la femme, elle se dirigea vers le livre, avant qu'un fâcheux tison ne l'enflamme par mégarde. En l'atteignant, elle entendit retentir une voix, puis des bruits de pas. Il ne souciait donc pas plus que cela du grimoire? L'envie soudaine de le jeter au feu s'empara de la tête de la mage noir et quand elle désire quelque chose, elle ne se prive pas, normalement. D'un petit geste, elle envoya valser le livre dans les flammes, se redressant ensuite rapidement, elle se tourna vers le magicien blanc.

- Ta vus ce que ta fais? Une nuit complète de travail gaspillée, presque deux où on en es maintenant. Chapeau!

Isis n'avait pas l'habitude d'être en colère, mais là... C'était tellement une pure perte de temps... Déjà qu'elle regrettait d'être venue jusqu'ici, à la base par simple curiosité, voilà qu'elle avait perdue plusieurs précieuses heures! La jeune femme aurait dû rester à sa taverne, elle aurait eue beaucoup plus de plaisir quoi. Furieuse, elle ramassa plusieurs des pauvres trèfles et entreprit de les lancer sur Meltiel, pour qu'il remarque lui-même les dégâts. Bien sûr, ceux-ci ne faisait la moitié de la distance, tombant directement aux pieds de la femme... Cet homme n'était définitivement qu'un boulet... Elle poussa un soupir, s'assoyant près du feu pour manger une bouchée et boire un peu d'eau avant de reprendre la route vers Dissri. C'était clair maintenant – qu'il finisse seul s'il y tenait tant! Enfin, finir était un grand mot, il devait avant tout recommencer à neuf... Sans grimoire magique. Vivement un bon lit, un repas chaud et de la bonne compagnie bientôt! De toute façon, avec son job de serveuse, la jeune mage gagnait bien assez pour survivre, elle n'avait pas besoin d'aller faire des quêtes minables pour aider les pauvres villageois. Tant qu'à être une boule d'égoïsme, autant l'être jusqu'au bout.

- Puisque tu y tiens tant, fais-la seule, cette quête. Moi, je repart à Dissri, j'ai déjà assez perdue de temps inutilement ici.

Sur ces paroles, ayant terminée de se rassasier en vitesse, Isis se leva et ramassa ses maigres possessions. C'était probablement la dernière fois qu'elle voyait cet homme et ce n'était pas plus mal. Elle avait dérogé à un de ses principes en venant ici avec lui, elle ne faisait donc que remettre les pendules à l'heure. D'ailleurs, celui-ci semblait s'être beaucoup trop épris de la jeune femme à son goût, autant ne pas continuer à lui donner de faux espoirs. C'était cruel et surtout, une perte de temps pas amusante du tout. Le plaisir avant tout. Le grimoire foutu, la quête était dans tout les cas terminée - ils ne pouvaient faire le fameux filtre d'amour que souhaitait tant l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Ven 29 Jan - 5:18

Je venais de me remettre au travail que depuis quelques secondes quand la jeune femme pris la parole. Je ne comprenais pas très bien ce qu'elle me reprochait, jusqu'au moment où je me retournai et vis le grimoire au milieu des flammes. Je me redressai d'un bon, tel un fauve ayant débusqué sa proie, dans l'espoir de sauver le précieux ouvrage. La jeune mage lança une poigner de trèfle au même moment dans ma direction, les projectiles qui était beaucoup trop légers ne parcourut même pas la moitié de la distance avant de retomber au sol. Je me put retenir un énorme sourire sincère devant le ridicule de la situation, malgré le fait que nous venions de perdre notre seul et unique moyen de mener à bien notre mission, j'était également plutôt amusé par cette situation contrairement à mon habitude.

Malgré tous mes efforts, je ne réussit à ne sauver aucune des pages du livre magique, l'ensemble de ses secrets était déformaient perdu à jamais. Je n'avais qu'un seul regret face à ce dénouement, notre homme n'aura probablement jamais le courage d'avouer son amour à la belle qui lui avait ravi le cœur et il passera par le fait même à côté d'une magnifique relation et qui sait d'une fin digne des meilleurs histoires de se pays. Je me redressai lentement en m'écartant du feu, puis retira la poussière de mes genoux de quelques coups de va et viens. Ma partenaire reprit la parole avant que je ne puisse dire quoi que ce soit, elle m'informa qu'elle allait retourner dans la capitale en raison de développement de la situation, je ne pouvais que la comprendre. Cependant, j'espérais secrètement passer un peu plus de temps en sa compagnie, il me fallait donc agir rapidement et habilement. Je me dirigeai donc vers elle quand elle terminait de ramasser ses possessions et je pris la parole.

- On dirait que je suis vraiment qu'un gaffeur dans le feu de l'action, j'ai complètement oublié le grimoire et je l'ai même détruit. Tu as totalement nous avons beaucoup trop perdu de temps à suivre à la lettre le protocole de l'homme, j'ai pensé à quelques choses durant nos deux jours de l'aber et ça me semble claire maintenant.

Je pris une petite pose prenant une grande inspiration.

- Je ne sais pas pour toi, mais jamais lors de mon apprentissage je n’ai eux vent d'une potion ou d'un sérum permettant de modifier les sentiments d’être humain. La haine, l'amour... La joie et la peine ce ne sont des choses beaucoup trop fortes, beaucoup trop profondément encrées pour que nous puissions les contrôler. Alors, je me demandais s'il n'y aurait pas une manière qui ne nous demanderait pas plus de temps et nous permettrait de mettre la main sur la récompense ? Bien sûr idéalement, il faudrait que ça donne au moins le courage à notre homme de se lancer...      

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis Semper

avatar

Messages : 50
Expérience : 95

Feuille de personnage
Écus: 130
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Lun 1 Fév - 4:07

Lorsque Isis eue finalement ramassée toutes ses maigres possessions, Meltiel se posta à ses côtés, prenant la parole pour la dissuader de partir – il était décidément bien désespérant et collant ce mec... Un gaffeur, pour sûr qu'il en était un, cela ne faisait aucun doute, mais dans la réalité, les gaffeurs ne sont pas plus attirants qu'un autre. L'homme fit ensuite un long discourt endormant sur les émotions... Terminant en disant qu'il aimerait avoir quand même la récompense. Quoi? CET homme souhaitait arnaquer leur commanditaire? Non, elle avait dû mal entendre, c'était totalement impossible de sa part... Dans un sens, cela n'était pas plus mal – Isis n'avait aucune honte à escroquer, le bien-être des autres était bien le dernier de ses soucis. Un peu d'argent bonus dans ses poches ne pouvaient absolument pas nuire, n'est-ce pas? Surtout des écus amassés aussi facilement, auprès d'un être trop crédule pour son bien. Au pire, il retiendrait la leçon quoi.

- C'est d'accord.

Se penchant, elle entreprit de ramasser les trèfles précédemment lancés de manière plutôt absurde et les enfouit dans sa poche. Bien sûr, le pauvre idiot avait oublié d'apporter un contenant pour les trèfles, il ne devait donc pas avoir de fiole pour la potion non plus. Une dizaine de trèfle... Cela devrait être bien suffisant. La mage noir prit donc la direction de la ville, sans plus d'explication. Il voulait son aide pour escroquer un pauvre crédule? Okay, mais elle allait quand même se dépêcher – ils avaient déjà perdu tellement de temps, pourquoi ne pas avoir fait cela dès le départ? Quel beau duo ils faisaient!

Le retour en ville se fit sans encombre. La jeune femme dirigea immédiatement ses pas vers les petites échoppes du coin, recherchant une fiole à vendre. La recherche ne fut point longue. Empoignant son nouvel achat, elle partit en direction d'une petite rivière près de la capitale, ramassant une roche et martela les trèfles. Un peu d'eau et de la bouilli de trèfle dans un contenant – voilà la fameuse potion magique d'amour éternel! Lançant la précieuse mixture à son compagnon, elle repartit immédiatement en ville, direction le point de rencontre avec le client. Intérieurement, elle croisait les doigts, espérant que le subterfuge fonctionne. Cette fois, les recherches furent beaucoup plus longues, mais le duo finit tout de même par mettre la main sur la cible. L'homme fut heureux de les revoir, surtout lorsque Meltiel présenta l'objet de convoitise. Rapidement, la récompense fut tendue et la fiole empochée. Cet homme était définitivement bien trop dupe pour son bien... Isis soupira, presque honteuse. Elle se tourna ensuite vers son partenaire.

- C'est maintenant que nos chemins se sépare, à une prochaine fois j'imagine.

Elle lui fit un sourire joyeux avant d'utiliser ses pouvoirs pour diminuer sa vue et s'enfoncer dans la foule – elle se devait d'être certaine qu'il ne puisse la suivre. Il était maintenant l'heure de retourner à sa recherche d'un vrai boulot, question de ne pas rester une arnaqueuse à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Déesse
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 96
Expérience : 191

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: S

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Lun 1 Fév - 4:07

Le membre 'Isis Semper' a effectué l'action suivante : Lancer de dé

'Quête' :

Résultat : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepopeedesheros-rpg.forumactif.org
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Mar 2 Fév - 7:05

Pour mon plus grand plaisir, la jeune femme avait accepté ma proposition. J'ignorais si elle avait réellement compris la noblesse de mes intentions ou, si au contraire, elle avait seulement retenu qu'il nous restait une dernière chance pour accéder à la récompense. En réalité, je m'en moquais l'important était seulement que moi je le sache, que je sois que derrière cette escroquerie se cachait de réelles bonnes intentions. Pendant que la magicienne s'affaira à récolter les trèfles qu'elle m'avait précédemment lancés, j'en profitai pour ramasser mes propres possessions en vue de notre départ imminent. J'eut à peine le temps de terminé que la jeune femme était déjà partie en direction de la ville, j'accélérai la cadence pour la rattraper. Elle ne m’offrit aucune information sur notre destination et ce qu'elle comptait faire pour notre potion bidon, mais je lui faisais confiance, elle semblait en plein contrôle de la situation. Notre premier arrêt fut le marcher où on s'arrêta que quelques instants pour acheter une fiole.

J'aurais dû me douter de ce premier arrêt, s'était en partie de ma faute, quel piètre magicien je faisais de ne pas avoir sur moi l'un des éléments de base pour un magicien. Je me réconfortant en me disant que ma partenaire appartenait également à une école magique, quoique différente, et que nous avions donc tous deux oublié d'ajouter un élément essentiel à notre sac. Il était maintenant temps de trouver une source d'eau si mon raisonnement était correct. Le temps me donnera raison quand nous arrivons quelques instants plus tard auprès d'une jolie petite rivière, je notai mentalement l'emplacement de cet endroit que je trouvais tout simplement magnifique dans l'espoir de pouvoir y revenir bientôt. Puis  j'observai ce que ma partenaire préparait, elle écrasa d'abord les trèfles qu'elle avait ramassés et les incorpora le bouilli de trèfle, cela me fit pensé immédiatement à la manière que mon maître préparait son thé après chaque repas, mais je choisit de faire aucun commentaire étant sûr que cela allait être suffisant pour atteindre notre objectif. Elle me lança la viole que j'attrapai non sans peine, il était maintenant temps de retrouver notre homme et de rafler la récompense. Cela ne fut pas une simple opération comme l'avait été la recherche d'une fiole et d'un point d'eau, je ne connaissais pas très bien le coin et malgré sa grande connaissance des lieux d'Isis notre homme semblait introuvable.  Après une bonne heure de recherche, on finit par le trouvé plusieurs rues plus loin de celle de notre première rencontre, il était décidément surpris de nous voir aussitôt. Je lui donnai la fiole et lui adressa quelques mots.

- Voilà la substance que vous nous avez demandé, il ne fut pas facile de rassembler les éléments indiqués dans le grimoire.

Un sourire énorme se dessina sur le visage de notre homme quand il reçut entre ses doigts le liquide qu'il souhaitait tant acquérir, si seulement il s'avait... Il sortit de sa poche deux sacs d'or qu'il nous distribua avec joie. J'allais me retournai pour repartir quand il m'empoigna le bras.

- Je vous remercie pour vos services, puis-je ravoir mon grimoire.

Je m'empressai de lui répondre toujours dos à lui.

- Je suis désolé, nous avons eux un imprévu et votre livre est maintenant perdu à jamais, mais peut-être est-ce mieux ainsi ...

Notre client reparti satisfait de nos services. Au même moment, je me retournai pour savoir ce qui nous attendait pour la suite, je me heurta au sourire angélique de la demoiselle. J'eus le droit à un au revoir de sa part, auquel je répondis, laissant au même moment apparaître un léger sourire nostalgique, déçus que nos chemin se sépare déjà. Ma vue devint subitement embrouillée et quand elle fut rétablie la jeune femme avait disparu. Il était maintenant temps de continuer ma route vers l'inconnu et qui sait peut-être que nos chemins se croiseraient de nouveau.                

_________________


Dernière édition par Meltiel Wälle le Mar 2 Fév - 7:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Déesse
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 96
Expérience : 191

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: S

MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   Mar 2 Fév - 7:05

Le membre 'Meltiel Wälle' a effectué l'action suivante : Lancer de dé

'Quête' :

Résultat : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepopeedesheros-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philtre d'amour.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philtre d'amour.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le philtre d'amour
» Les Philtres d'amour
» 03. Registre des Potions
» Animation (questionnaire jusqu'au 7/02) ▬ Vous prendrez bien un peu de philtre d'amour ?
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Vesperia :: Dissri-