AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le chant du feu et de la glace [Camiiiillllle ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryû

avatar

Messages : 14
Expérience : 24

Feuille de personnage
Écus: 47
Réputation: -2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Le chant du feu et de la glace [Camiiiillllle ♥]   Jeu 1 Oct - 0:08


Odre de quête:
 

Froid, mort, vide.

Des mots crus, des choses qui représentaient sensiblement bien l'homme qui marchait dans le froid aux travers des arbres glacées. C'était drôle car cela se passait très peu de temps après que Brent eut perdu son passé et tout ce qu'il était. Son regard était vide, d'une neutralité incroyable. Aucune émotion ne se laissait voir, c'était comme si on avait tout simplement retirée toute animation, volonté, âme ou encore vie du corps du jeune homme. Et pourtant, le voilà marchant, un papier simple à la main. Il s'appuyait d'un long bâton de berger en bois, comme s'il avait déjà des problèmes aux jambes.

Aussi, son apparence paraissait fantomatique. Il portait sur lui une longue cape marron, lui couvrant la tête d'une capuche et descendant jusqu'à ses chevilles. On ne voyait que ses cheveux dépassés de celle-ci et si on essayait de s'approcher de lui, on pouvait croire voir un mort. Ses cheveux blancs faisaient aussi de lui une personne dont on prenait de la distance, signe de malheur et de mal-chance. Oui, c'était un peu près ça sa vie finalement, et désormais il continuait de marcher sans but réel.

En fait si, il en avait un, de but. Un simple papier où il était écrit un endroit où allez. C'était une femme qui le lui avait donné, soit-disant femme d'un marchand qui avait besoin d'aide. Quand elle donna le papier à Brent, la femme avait l'air effrayée, apeurée de devoir s'approcher du garçon blanc. Elle avait ajouté que « grâce à ses cheveux blancs et cette tête de mort, personne n'aura l'envie de s'approcher de mon mari, alors rends-toi utile au monde et accompagne le. » Oui c'était ça, Brent était devenu qu'un simple outil pour le monde.

Mais lui, après tout, il s'en fichait, il ne ressentait rien et ne comprenait plus rien. Alors avec un regard vide il prit le papier (même si on lui força un peu à le prendre) et commença à marcher en la direction donnée.

Et nous y voilà, le errant quasi mort cherchant un marchand à escorter. En soit, cela allait être plutôt difficile pour Brent d'escorter quelqu'un ou encore de faire du mal à des gens, il ne maîtrisait plus le feu de son passé et en avait absolument aucun souvenir. Aujourd'hui il maîtrisait l'art d'aider les gens, la magie blanche. Mais ça, il n'en avait pas conscience non-plus, Brent ne savait rien de lui à part son prénom et son nom. En fait, le Deyneros attendait quelqu'un ou quelque chose. Ainsi cette personne ou cette chose lui donnerait sa raison de vivre.

Enfin bref, il arrivait au point de rendez-vous où se tenait déjà le marchand. Il essaya de le saluer, en vain, il n'arrivait pas à parler aux autres. Brent ne tendit que son papier prouvant qu'il avait été bel et bien embauché pour ce travail. Le marchand sourit et prononça quelques mots.

« Plus qu'un à attendre ! »

Un autre, un compagnon ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille De Songefeu

avatar

Messages : 207
Expérience : 173
Localisation : Ashenwall

Feuille de personnage
Écus: 390
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Le chant du feu et de la glace [Camiiiillllle ♥]   Mer 7 Oct - 13:14

Haut-le-Fort. Cela faisait maintenant trois fois que Camille allait en ces terres étranges. Ce pays… Non rien n’y faisait, Camille ne l’aimait pas. Comment pouvait-on vivre avec un tel taux d’humidité ? Pour sûr, il s’agissait d’une autre culture. Mais rien que l’idée d’avoir installé une ville en ces terres paraissait saugrenue à Camille. Pourtant, c’est bien là qu’il allait se diriger, encore une fois.

Le temps était froid. Les caresses du soleil peinaient à réchauffer la peau de Camille, tandis que la légère brise prenait un malin plaisir à le geler sur place. Une journée normale à Ashenwall, s’il ne se promenait pas en l’absence d’Arialas. A peine l’avait-il quitté la veille qu’elle lui manquait déjà. Mais le couple avait décidé de se concentrer sur des quêtes différentes, afin de gagner plus d’argent et ainsi de vivre plus confortablement en ces temps difficiles. De plus, bien que la tâche semblait impossible à relever, Camille désirait autant que possible éloigner sa bienaimée des combats. Ainsi il avait pris la route d’un petit village frontalier au sud d’Ashenwall. Un village dans lequel il s’était déjà retrouvé afin d’aider une femme qui avait perdu son enfant. En ces temps, un nouveau métier était apparu : des hommes étaient chargés de distribués des quêtes dans toute une région, le plus souvent afin de demander une escorte, ou une aide militaire. L’empire n’étant plus, les routes étaient semées d’embuches et de brigands. Rares étaient les personnes qui étaient encore là pour faire respecter la loi, et leur influence ne leur permettait pas la plus part du temps. Ainsi Camille avait entendu de la part de l’un de ces hommes qu’un marchand recherchait l’aide de soldats afin de l’escorter jusqu’à Haut-le-Fort. Aucune information n’était donnée sur la marchandise, mais au vu de l’aide qu’il demandait, il ne devait là pas s’agir de simples céréales ou de meubles. Mais peu importait, tant qu’il payait bien.

Parti aux aurores, il ne restait à Camille qu’une heure de marche. Une heure de marche dans le froid et le vent. Une heure qui lui paru comme étant cinq. Une fois arrivé dans le village, il en sortit pour se diriger vers le point de rendez-vous qui était un peu plus loin vers l’est. Eloigné du reste des convois afin de ne pas attirer l’attention avec tous ces soldats, Camille mit une vingtaine de minute à s’y retrouver dans le bois. Parvenu sur un sentier, il y vit un homme ayant de l’embonpoint, accompagné d’une dizaine d’autre. Le convoi se composait de trois chariots, ainsi que de deux autres hommes qui n’étaient pas armés et qui devaient donc être les partenaires du premier.

– Bonjour, je m’appelle Camille. Dit-il tout en saluant de la tête les hommes présents.

– Parfait, nous sommes-tous là ! Vous pouvez m’appeler Garel et comme indiqué, vous serez payé une fois que nous serons arrivé à bon port. Mais ne perdons pas plus de temps et mettons nous en route.

Camille vit alors un homme qui sortait du lot, bien plus fin que les autres. Celui ne possédait pas d’arme et ne semblait pas être un soldat.

– Un mage ? Se dit-il tandis qu’il approcha de lui afin de mieux l’observer.

Caché derrière sa capuche se trouvait le visage d’un jeune homme qui ne devait même pas avoir la vingtaine. Mais ce qui surprit Camille n’était pas tant son âge, mais son regard. Le regard de quelqu’un qui avait perdu tout espoir, qui avait perdu toute raison de vivre. Un parmi tant d’autres… S’approchant de lui, il lui sourit puis lui donna un léger coup dans l’épaule pour l’interpeller.

– Et toi jeune homme, comment t’appelles-tu ? De toute évidence, tu n’es pas un soldat mais un mage. Quel genre de magie pratiques-tu ?

Sa peau était d’une blancheur surprenante. Si ses yeux n’avaient pas été bleus, Camille aurait bien cru avoir à faire à l’un de ces hommes à la peau blanche et aux yeux rouges, les albinos. Une maladie incurable héréditaire. Ces hommes étaient le plus souvent traités comme des parias, un sort tout sauf enviable. Au moins, Camille n’avait aucun doute sur la provenance de celui-ci. Il n’y avait qu’à Ashenwall que l’on pouvait avoir à faire à une telle blancheur, bien loin de la diversité de couleur de Ravey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryû

avatar

Messages : 14
Expérience : 24

Feuille de personnage
Écus: 47
Réputation: -2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Le chant du feu et de la glace [Camiiiillllle ♥]   Mer 7 Oct - 18:54


Tant de monde qui arrivait à discuter entre eux, et dans le coin d'un arbre se trouvait Brent, qui n'osait pas prononcer un seul mot. Ce n'était pas sa timidité qui faisait là son problème, non. C'était plutôt cette impression de différence entre lui et les autres. Ils aimaient tous vivre, ils aimaient tous quelque chose de spécial. La femme qui lui avait demandé de venir aimait son mari, car elle avait peur de ce qui pouvait lui arriver. Les gens évitaient Brent, car ils aimaient leurs vies et qu'ils ne voulaient pas se risquer à gâcher ce qu'ils avaient construit juste en essayant de serrer la main à un garçon maudit. C'était drôle et si triste, on aurait pu dire qu'un garçon aux cheveux et peau blanches, né à Ashenwall était son parfait habitant mais non, un signe de désastre, de vengeance mais surtout une création du malin. Il avait déjà été comparé à un démon après le Grand Cataclysme mais il laissait tout passer, peu importe combien de fois on pouvait l'insulter ou le critiquer, sa vie ne valait rien, alors si on essayait de le rabaisser, cela ne marchait pas car après tout : il était déjà au courant, qu'il était faible et inutile.

Après tout, aujourd'hui même il se retrouvait parmi des guerriers, soldats, tous savaient faire quelque chose. Manier une épée, tirer à l'arc, utiliser le terrain à son avantage. Brent lui n'était qu'une ombre et encore, une ombre serait sûrement plus utile. Il avait un bâton de bois avec lui, certes. Mais celui-ci ne lui servait à rien à part à se tenir et s'appuyer dessus quand il souffrait de ses maux de jambe. Il ne possédait aucune magie, bien que quelques fois une lueur blanche apparaissait dans ses mains quand il avait peur, comme pour le rassurer. Aucun espoir, oui, c'était ça le résumé triste de ce qu'il était. Dans sa tête, le Deyneros voyait clairement ce qu'il était : une sorte de fine couche de neige qu'on pouvait retirer, exterminé et faire disparaître juste avec un cou de pied. Mais il en avait fait son quotidien et avait accepté de n'être rien et sûrement le restera-t-il pour toujours. Aujourd'hui comme pour demain, le garçon aux cheveux blancs abandonnait cette force qui poussait les hommes à toujours se battre : l'espoir.

Alors qu'il continuait à observer la neige et les arbres blancs autour de lui, une nouvelle personne fit son entrée dans le groupe de marchands : sûrement la dernière personne qu'on attendait pour annoncer le début du voyage. Un homme grand, bien plus âgé que Brent, des cheveux foncés et un visage recouvert de cicatrices. Il était l'opposant direct de ce qu'était notre protagoniste ; un brave. Bien sûr, dans les yeux de Brent se reflétait l'échec qu'il était et après tout, c'était une sorte de punition encore une fois que de devoir observer quelqu'un d'aussi imposant et majestueux face à notre héros qui ne cherchait qu'à survivre et encore, ça ce n'était même pas sûr.

L'homme se présenta sous le nom de Camille De Songefeu. Un nom qui laissait entendre derrière sa volonté de combattre. Il salua un peu près tout le monde, puis se rapprocha de Brent qui remarqua cela. Si le Deyneros avait pu fuir, il l'aurait fait. Ce n'était pas de la peur, mais il ne savait juste pas comment faire avec la population, comment parler avec autrui. Camille lui donna un léger coup à l'épaule, comme une frappe amicale, quelque chose en tout cas de chaleureux et qui donnait envie de faire confiance. Mais Brent n'était pas comme ça, cette frappe le gênait et il rougissait comme un idiot car il avait déjà l'impression de déranger. En fait non, on lui demandait son nom à lui, cette personne si misérable. Il essaya de relever sa tête pour plonger son regard faible dans les yeux de l'homme.

« Je...je m'appelle Brent. Brent Deyneros monsieur. »

Il essayait d'être polis, même si on ne lui demandait rien. L'homme de feu lui demanda ensuite quel était son domaine d'expertise, quelle ironie.

« Mage... ? Je n'en sais rien... »

Il respirait lentement puis baissait les yeux au sol, comme un petit chien mal traité.

« Je ne crois pas maîtriser quoi que se soit,  je pense être inutile... Désolé. »

Il commença à marcher avec le groupe de marchands, cherchant à esquiver Camille qui le mettait mal-à-l'aise avec toutes ses questions. Brent ne savait et ne saurait jamais rien. Il ne devait pas se souvenir de ce qu'il était autrefois, non jamais, les conséquences pourraient devenir trop graves sinon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille De Songefeu

avatar

Messages : 207
Expérience : 173
Localisation : Ashenwall

Feuille de personnage
Écus: 390
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Le chant du feu et de la glace [Camiiiillllle ♥]   Sam 10 Oct - 11:08

Le jeune homme regarda Camille et se présenta timidement sous le nom de Brent Deyneros. Il balbutia ensuite quelques mots, Camille ayant dut se rapprocher de lui afin de pouvoir l’entendre. Brent détourna les yeux, lui expliquant qu’il pensait être inutile, qu’il ne maîtrisait rien. Son regard fuyant, ses paroles hésitantes, son comportement étrange, ce n’était pas seulement d’un manque de confiance que souffrait cet adolescent mais plutôt d’un traumatisme. A cette pensée, Camille fronça les sourcils. Le chemin se révélerait surement périlleux, même s’ils étaient un bon nombre des groupes de brigands tenteraient leur chance devant un butin aussi bien gardé. Mais comment agirait alors Brent ?
 
Perdu dans ses pensées, Camille vit le groupe déjà en route ainsi que Brent qui semblait avoir profité de l’occasion pour couper court à la discussion. Camille trottina pour rattraper le convoi et revint aux côtés de Brent.
 
– Tout le monde a un talent, même toi Brent ! Peut-être que tu ne l’as juste pas encore découvert.
 
Camille ne savait pas comment s’y prendre avec ce jeune homme. Ainsi il décida d’essayer de lui redonner un peu de confiance en soi et de courage tout en apprenant plus sur lui.
 
– Lève les yeux et regarde où tu veux aller. Ensuite, il ne tient qu’à toi d’y parvenir ! Mais tu peux y arriver. Tout le monde en a la capacité, il faut juste le vouloir. Et je pense que personne ne préfère vivre dans la tristesse plutôt que la joie, sauf son chemin.
 
Le soldat se tourna vers Brent et fixa son regard.
 
– T’es-tu perdu Brent ? Qu'es-tu venu cherché ici ? Car si tu ici aujourd'hui, c'est pour une bonne raison, même si tu ne la connais pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryû

avatar

Messages : 14
Expérience : 24

Feuille de personnage
Écus: 47
Réputation: -2
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Le chant du feu et de la glace [Camiiiillllle ♥]   Dim 25 Oct - 1:38


Le froid de l'hiver ne heurtait pas le Deyneros, son cœur était fait de la glace la plus pure au monde. Seule une flamme aussi forte que l'était son indifférence pouvait briser ce mur entre Brent et le monde extérieur. Mais ce n'était pas ça non plus la question car il ne ressentait rien, il n'avait plus aucune émotions et on ne pouvait pas mettre des émotions dans un réceptacle vide, car après tout cela ne deviendrait qu'une simple marionnette avec laquelle on pourrait jouer, si ce n'était déjà pas le cas de ce qu'était Brent.

Et pourtant une personne s'accrochait à l'ancien brûleur, Camille. Brent ne comprenait pas pourquoi il tenait tant à lui parler ou à encore le connaître. Après tout lui-même ne savait pas ce qu'il était ou ce qu'il pouvait encore fait, non c'était une petite coquille vide alors forcément les questions qu'on lui posait semblait bien stupide car oui, il ne pouvait pas répondre. Son pouvoir lui était inconnu et il savait encore moins s'il en possédait toujours un. Ce genre de choses se découvre après tout sur le moment même, d'un coup de pression on relâche tout ce que nous avons sur le cœur. Mais Brent n'a pas de cœur, rien, alors cela n'arrivera jamais.

« Pourquoi veux-tu tant en savoir ? Personne ne s'est jamais intéressé à moi et cela n'arrivera sûrement jamais. »

Il soupira, continuant de marcher parmi les marchands alors que Camille restait à ses côtés. Oui, Brent était extrêmement intimidé, il ne savait pas où se mettre ou quoi faire, il voulait juste que la conversation se termine le plus vite possible car il ne se sentait pas dans son état normal. Lever les yeux et vouloir ?

« Je ne veux allez nul part, je ne sais pas qui je suis, ce que je possède comme ressources et si au moins j'en ai. Ce que tu sembles ne pas comprendre c'est que la valeur de ma vie n'est rien, elle est moindre par rapport au temps que tu perds à me parler de choses que je ne comprends pas. »

Ses yeux s'abaissaient au sol, avec un sourire triste il s'admirait lui-même, déchet du monde dont personne ne voulait. Aucun souvenir heureux, uniquement le malheur en lui.

« Quand je recherchais la lumière, j'ai compris bien plus tard qu'en vérité je me recherchais moi-même. Mais il est trop tard. »

Le regard de Camille le plongeait encore dans d'autres pensées et Brent se retrouvait totalement hypnotisé par ce regard de braise qui était comme une flamme qui essayait de brûler le mur de glace que Brent avait créé.

« Pourquoi m'accordes-tu de ton temps ? Moi qui essaie de te repousser... »

Il lui souriait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille De Songefeu

avatar

Messages : 207
Expérience : 173
Localisation : Ashenwall

Feuille de personnage
Écus: 390
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Le chant du feu et de la glace [Camiiiillllle ♥]   Dim 1 Nov - 21:06


Brent demanda à maintes reprises pourquoi Camille désirait tant en savoir sur lui. Pour cette âme blessée, il semblait anormal de que l’on s’intéresse à sa personne. Mais pour le lieutenant, il était normal de tisser des liens – même s’ils n’étaient que professionnels – avec les membres d’un groupe. Une bonne entente était à ses yeux le ciment pour qu’une cohésion puisse naître. Et avec celle-ci, l’assurance que la quête se déroule dans de bonnes conditions. Pour lui qui avait quitté ses proches depuis bien longtemps, ce genre d’occasion faisait également partie des rares moments où il pouvait réellement faire de nouvelles rencontres. Arialas… la seule personne dont il se sentait vraiment proche en ces jours sombres. La seule personne en qui il avait toute confiance. Une personne qu’il avait rencontré une matinée hivernale à Ashenwall… Camille se rappelait encore parfaitement de cette journée. Rien de prédisposait les deux âmes à s’unir, bien au contraire tout semblait les opposer. Mais c’était justement en allant à l’encontre de ses sentiments qu’il avait ainsi rencontré celle qui le sauva par la suite. Camille le savait, bientôt il lui faudrait retourner parmi les siens. Rien que cette idée lui donnait des douleurs au ventre. Mais avant cela, il lui fallait trouver des personnes en qui il pouvait placer sa confiance. Des personnes avait qui il parviendrait à construire le havre de paix de demain.

Camille se prit rapidement de pitié pour ce jeune homme. Deyneros lui expliqua ainsi que jamais on ne s’était intéressé à lui. Pour Camille, s’était tout simplement incompréhensible. Ainsi ni sa famille, ni ses amis, ni même son entourage, personne n’avait jamais pris du temps pour lui ? Exprimant sa gêne sur son visage, il écouta sans le couper les paroles de Deyneros. Des paroles bien tristes se dit-il, encore plus tristes que celles qui les avaient précédées. Ainsi le Brent ne poursuivait aucun objectif, il ne poursuivait aucun but. Le jeune homme ne parvenait même pas à se définir. Survivant tant bien que mal en ce monde qui lui avait offert une vie, une vie qui n’avait aucune valeur à ses yeux. Ses airs dépressifs, sa posture craintive ainsi que son ton accentuait encore plus l’impression qu’il dégageait. Une impression de dégoût de soi-même. Un dégoût qui n’en finissait pas de surprendre Camille. Rien ne semblait en apparence prédisposer Deyneros à de si durs jugements. Sous ses airs amaigris et fatigués, il semblait assez mignon. De plus, bien que faible physiquement, il devait probablement disposer de capacités magiques ou mentales exploitables.

Ses yeux ne se détachant pas du sol, Brent eut des paroles qui piquèrent la curiosité de Camille. Des paroles que le soldat ne comprit pas tout de suite. Tout au long de la discussion, Camille n’avait pas décroché le regard de son interlocuteur, ne regardant que succinctement là où ses pas le menaient. Leurs yeux se croisèrent alors, Deyneros demandant au soldat pourquoi il lui accordait de son temps, alors que celui-ci le repoussait désespérément.  

– Mais c’est justement parce que tu me repousses que je m’intéresse à toi Deyneros. Dit Camille tout en lui souriant.

Il n’y avait là rien de sadique. D’une nature curieuse, Camille était simplement attiré par les gens isolés. Lui qui n’avait jamais connu un tel isolement, lui qui avait toujours été accueilli les bras ouverts quand la situation le demandait se sentait naturellement attiré vers ceux qui avaient à leur tour besoin qu’on leur accorde un peu de temps.

– Je ne perds pas mon temps, au contraire, j’apprends à te connaître. Camille essayait là de pousser Deyneros à s’ouvrir un peu plus. Mais, à propos de ce que tu as dit, sur toi et la lumière que tu recherchais. Qu’est-ce que cela signifie ?

Son regard toujours fixé sur celui de Deyneros, Camille entendit rigoler un homme qui se tenait devant eux. Un rire qu’il ne prit même pas la peine de soulever. Sa stature ainsi que son corps musclé lui conféraient certains avantages, comme celui de ne pas être trop dérangé par les remarques des autres. Ceux préférant simplement se taire que de leur faire partager leurs remarques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chant du feu et de la glace [Camiiiillllle ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chant du feu et de la glace [Camiiiillllle ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Socle de glace
» Le Feu et la Glace réunies... [PV Goupixa]
» MOIS DE GLACE
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» Une nouvelle amitiée [.Nuage de Glace -Feuille de miel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Ashenwall :: Forêt gelée d'Ashenwall-