AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Désolation [Connor Kaynes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nancy Alfreed

avatar

Messages : 15
Expérience : 23

Feuille de personnage
Écus: 57
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Désolation [Connor Kaynes]   Jeu 24 Sep - 21:18


Nancy "Kof kof ! KOF ! Uuuuh..."


J'en peux plus. Toute cette poussière, tous ces rochers, tous ces débris, un agglomérat de bric-à-brac qui irrite mes sens. Je continue d'avancer à travers les décombres, jusqu'à arriver devant une grande porte, ou plutôt ce qu'il en reste. Quel dommage, il ne suffit que de quelques regards pour s'imaginer l'endroit à son apogée. Une très grande bâtisse, sans doute majestueuse, où de nombreuses personnes vont et viennent pour se partager un trésor inestimable : le savoir. Ces ruines étaient autrefois l'illustre Académie de Beau-Château, un lieu de culture et d'enseignement, le plus réputé de la région. J'aurai tellement aimé y venir avant sa destruction, mais mon passé ne me permettait même pas de connaitre l'existence d'un tel établissement. J'ai découvert énormément de choses sur le monde depuis le Grand Cataclysme, mais il est sans doute trop tard pour en profiter.

Je me déplace, désespérée, dans l'espoir de tomber sur un parchemin, un livre, des notes de cours, quoi que ce soit en rapport avec la magie. Cependant, une sorte de pièce aux murs intactes est érigée devant moi. La seule entrée possible est bloquée par une immense dalle de pierre, bloquant l'accès à la salle. A travers un petit trou dans la porte, je peux apercevoir des semblants de restes d'étagères bourrés de livres. C'est bien ma veine. J'ai pas traversé des kilomètres pour m'arrêter devant une satanée dalle. Têtue, j'approche le débris, avant d'asséner plusieurs coups de pieds.


Nancy "Tu ! Vas ! Te ! Casser ! Oui ! Ou ! Mer-WAAAAH !!"


Un crac et la dalle se casse en deux tout en s'affaissant, me faisant trébucher et tomber par terre. Toute la poussière soulevée provoque chez moi une quinte de toux monstrueuse, il faut que je sorte de là. Quelques pas plus loin, je me retourne vers mon très beau travail, une dalle brisée en deux, mais qui du coup n'a pas bougé d'un pouce. Frustrée par la présence de tous ces obstacles à mon but, je m'oblige à m'asseoir sur une chaise qui me semble intacte.

Mes options sont très limitées. Utiliser la magie du feu est impensable, c'est le meilleur moyen de perdre tout ce que je suis venue chercher. Soulever ces morceaux de murs, totalement infaisable, il est hors de question que je mette le nez dans cet amas de poussière une fois de plus. Au pire, il ne me reste qu'une seule solution : trouver quelqu'un pour faire le sale boulot. Il ne faut pas être un oracle pour deviner qu'il n'y a pas grand monde qui passe par ici. Cette solution est complètement obsol... OH ! QUELQU'UN ! D'un seul bond, je cours vers la malheureuse et infortunée personne présente au mauvais endroit et au mauvais moment.

L'autre protagoniste ressemble à un guerrier, ou plutôt quelqu'un qui a fait la guerre, ou plutôt quelqu'un qui a du muscle, c'est l'impression que je ressens venant de lui. Il faut que je saute sur l'occasion ! J'arrive près du jeune homme et lui attrape le bras, mais avant de sortir ne serait-ce qu'un mot, il faut que je reprenne mon souffle. Non, cette distance n'est pas trop épuisante pour moi, c'est juste que j'ai beaucoup marché aujourd'hui.


Nancy *respire* "B-Bonjour. Dites, j'ai besoin de votre aide."


Oui, c'est ça. C'est tout ce que j'ai pu sortir tout en récupérant, de toute façon il n'en faut pas plus pour qu'il comprenne qu'il doive me suivre. Je relève la tête pour fixer son visage, il est bien plus grand que ce que j'ai vu un peu plus tôt, il devrait largement faire l'affaire ! Finalement, un peu de patience et tout vient à point à qui sait attendre.


Dernière édition par Nancy Alfreed le Sam 26 Sep - 19:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
An Hyi
Mage
Mage
avatar

Messages : 240
Expérience : 109

Feuille de personnage
Écus: 150
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Désolation [Connor Kaynes]   Ven 25 Sep - 18:51


Quelques mois se sont écoulées depuis le Grand Cataclysme. J'ai fait bien des rencontres déjà et ai ouïe dire que plusieurs petites cités s'étaient reconstruites. En temps normal, je me serais bien installé dans l'une d'entre elle néanmoins je dois poursuivre ma quête et accomplir la prophétie indiquée par Nichael. Voilà pourquoi je poursuis mes recherches. Beau-Château est en ruines mais il reste encore bien des vestiges de la capitale. Certains ont une valeur, je me mets donc à fouiller les environs. Le château a déjà plus ou moins été mis à sac, inutile donc de poursuivre les recherches de ce côté là. Cependant il ne s'agit pas là du seul lieu d'importance abritant des reliques de valeur. L'académie et bien d'autres endroits peuvent cacher en leur sein des armes, des livres ou que sais-je encore pouvant m'aider à accomplir ma destinée. La capitale étant en ruine, il est assez difficile de se repérer. Je mets bien vingt ou trente minutes avant de reconnaître le quartier où j'ai étudié pendant près de dix ans. Il ne reste pas grand-chose, j'en ai bien peur. Les maisons ne sont plus qu'un tas de débris, la végétation a disparu, de même pour les routes.

Le bâtiment principal devrait normalement se trouver à une centaine de mètres devant moi si je ne dis pas de bêtises. Je songe à m'y rendre mais me dégonfle au dernier moment. Des pilleurs ont du passer avant moi et prendre les armes ou autres objets ayant une quelconque valeur marchande me suis-je dit. Quant-aux livres et aux parchemins historiques, ils ont probablement tous disparu dans les flammes. En outre je ne suis pas certain de vouloir voir ce qu'est devenu l'académie. Il s'agit pour moi du lieu où j'ai rencontré la plupart de mes collègues, supérieurs et amis. Ma famille entière a étudié là-bas ; J'ai découvert et appris plus de choses ici que nul part ailleurs. Oona, Fercon Sucluborgne et bien d'autres ont dispensé des cours en ces lieux et voir pareil bâtiment en piètre état me fendrait le cœur.

Je tourne les talons et me dirige je ne sais trop où. Cinq ou six minutes de marche plus tard, je sens quelque chose – ou quelqu'un en l'occurrence – me prendre le bras. Pensant d'abord à un vol à la tire, je tourne la tête et constate qu'il s'agit d'une jeune fille qui … Souhaite que je l'aide ? La demoiselle en question est essoufflée. Je ne sais pas ce qu'elle me veut mais bizarrement j'ai confiance. Ça pourrait être un piège, bien sûr – et dieu sait que je suis tombé dans bien des pièges depuis l'arrivée de ce dragon – mais qu'importe. Je ne peux me résoudre à laisser quelqu'un dans le besoin. De fait je suis l'inconnue.

▬ Et que se passe-t-il au juste ? Vous avez besoin de moi où et pourquoi ?
Ce n'est pas parce que j'ai confiance en elle que je ne peux pas lui poser de questions. D'autant que je crois reconnaître la route que nous empruntons. Il s'agit de celle menant à l'académie. Misère. Cette jeune fille veut de moi que je me rende justement à l'endroit que je souhaitais éviter. Nous entrons dans l'académie – du moins ce qu'il en reste – et marchons bien cinq ou six minutes avant de nous retrouver face à un cul de sac. Il ne reste plus grand-chose, le toit est dans un piteux état et une sorte de mur nous bloque l'entrée d'une salle qui m'est inconnue. Notez cependant que je crois percevoir – à travers une fente de quelques centimètres – une ou deux étagères. La plupart des livres  trônant sur ledit meuble sont tous totalement ou partiellement brûlés.

▬ Tu m'as appelé pour quoi au juste ? Récupérer un livre ?
J'ai bien peur que ce soit ça. J'ai bien peur aussi qu'elle se méprenne sur moi. Je ne suis absolument pas capable de détruire ce mur à mains nues ou en usant d'arme. Ceci-dit, je peux toujours essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nancy Alfreed

avatar

Messages : 15
Expérience : 23

Feuille de personnage
Écus: 57
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Désolation [Connor Kaynes]   Dim 27 Sep - 2:48


Étrangement, l'inconnu accepte de me suivre. Je ne peux masquer le sourire satisfait qui apparaît sur mon visage, une grande étape vient d'être franchie !

Sans plus attendre, je tire le bras du guerrier jusqu'à l'endroit propice, cette fameuse salle qui me donne tant de fil à retordre. Le triste tableau ne peut qu'intriguer le jeune homme, mais sa réaction est tout à fait ce qu'il y a de plus normale. Après quelques secondes d'inspection, il revient vers moi en me demandant exactement la raison pour laquelle je l'ai traîné ici. Le ton qu'il prit n'était pas dépourvu de scepticisme, comme si mon but lui paraissait totalement dérisoire. Les sourcils froncés, je me dirige vers la chaise que j'ai trouvée un peu plus tôt, pour m'y installer et pointer la salle du doigt.


Nancy "Fais disparaître ces rochers. C'est tout ce qu'il faut que tu saches."


Les jambes et les bras croisés, je fixe le jeune homme, attendant qu'il commence sa besogne. S'il pouvait terminer de déblayer le tout avant l'heure du déjeuner, ce serait parfait. Ainsi, mon planning ne souffrira pas d'imprévus ni de litiges quant à la suite des évènements. Mais que dis-je, la vie est faite d'imprévus.

D'autres personnes se ramènent sur les lieux, mais ils ne semblent pas aussi pacifiques que mon premier interlocuteur. Ils sont trois, armés de dagues et d'épées, leurs têtes ne montrant aucun signe d'affection, ils ne sont pas non plus bénis par la nature, ils doivent être des brigands - discrimination. Mais il est impensable que je me fasse braquée alors que je n'ai même pas encore touché à mon trésor, juste impensable. Sans bouger de ma chaise, je ne tourne que ma tête, et à moitié, pour m'adresser aux insignifiants bandits.


Nancy "Bonjour messieurs, pouvez-vous nous aider à déblayer ce tas de pierres ? Si vous refusez, alors je vous somme de disparaître de mon champ de vision, il n'y a rien pour vous dans les parages."


Avec la plus grande courtoisie, j'évite la confrontation en leur proposant deux choix profitant à tout le monde. Cette idée généreuse et remarquable ne peut venir que de moi, évidemment. J'espère simplement qu'ils ne sont pas assez stupides pour décliner mon offre et se retrouver inutilement dans un conflit qui ne mènera inéluctablement à rien. Ah, j'en soupire déjà.


Bandit #1 "Je n'sais pas c'qu't'as fumé ma p'tite mais t'es vraiment atteinte. Allez, assez parlé, aboulez le fric, vous deux."


Et le dragon d'or revient au plus grand des trois hommes. Pourquoi les hommes, surtout les plus hauts perchés, se sentent toujours aussi supérieurs ? En quoi la taille est-elle un facteur déterminant dans le domaine de la puissance ? Dans tous les cas, je ne suis pas petite ! Les dents serrées, je finis par me lever. Les poings fermés, je tente de me retenir de perdre mon calme, mais rien n'y fait, je ne trouve aucun moyen de régler ce problème pacifiquement. Alors, sans trop y réfléchir, je m'approche des roublards et fixe le "géant" droit dans les yeux.


Nancy "Ecoute-moi bien pilleur des bacs à sable. Si tu veux de l'argent t'as qu'à mettre à profit ton agglomérat de muscles et le peu de cervelle qu'il te reste pour la reconstruction de la ville. Comme ça toi et tes p'tits copains pourrez vivre la belle vie tout en aidant autrui et en épargnant aux autres vos décisions débiles et stupides !"


Hmpf ! Faut-il réellement que je dise à ces sans cervelles quoi faire pour que leur vie serve à quelque chose ? Le monde est en véritable déclin. Étonnement, les trois brigands ne semblent pas apprécier la solution que je leur ai proposée. Ils sont plus bêtes que je ne l'imaginais. Avant même que je puisse rétorquer d'autres paroles suivant leur mine constipée, l'un d'entre eux me donne un grand coup de pied dans le ventre, ce qui me jette à environ un mètre de ma position initiale. Il suit son mouvement en dégainant son épée et en se plaçant au-dessus de moi.


Bandit #3 "T'es morte, gamine !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Désolation [Connor Kaynes]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Désolation [Connor Kaynes]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chant de Désolation [Magie Elfique]
» Connor Rankin
» (M/LIBRE) CONNOR JESSUP ♫ a passed life.
» [Autobiographie] Connor Kenway
» Compte en banque de James O. Connor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Haut-le-Fort :: Ruines de Beau-Château-