AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Raudell

avatar

Messages : 26
Expérience : 28
Age : 18
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 19
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !   Ven 18 Sep - 22:44

Nouvelle mission ! Depuis l'histoire avec les mercenaires, je n'acceptais que celles où il n'y avait que peu, voire pas du tout, de perspective de combat. Celle-ci n'échappait pas à la règle. Toutefois, elle n'était pas tout-à-fait commune puisque le commanditaire était le groupe auquel je faisais parti... En gros, pas de bénéfice. Heureusement, on allait gagner sur un autre plan, tout aussi important : le développement. Mes camarades et moi devions aller aux Terres Neutres pour recueillir l'aide d'une forgeronne. Ayant habité à Ravey, je ne doutais pas qu'elle accepte si nous lui donnions des nouvelles du pays, au sens propre de l'expression.


Seulement, de deux choses l'une : je n'étais pas seul. Ainsi, je devais prendre en compte la présence d'équipiers si je parlais. D'ailleurs, je ne les connaissais pas bien. Il s'agissait d'Elezim et Flynn. J'étais dans le groupe depuis davantage de temps qu'Elezim, moins moins que Flynn, pourtant, je ne leur avais parlé que deux ou trois fois à chacun des deux. Ce qui était insuffisant pour se forger un avis. J'allais donc les découvrir, mais sans beaucoup d'enthousiasme. J'aurais préféré une meilleur situation.


Et puis, pour l'autre, il s'agissait des Terres Neutres. Le climat est encore plus chaud qu'à Ravey en été et plus froid qu'à Ashenwall en hiver. De quoi attraper des rhumes ! En ce moment, c'était l'été. Je m'étais accoutumé au climat aride de Ravey, mais de là à essayer celui des Terres Neutres ! Quelle idée d'aller vivre là-bas... On devait se couvrir avec des tas de manteaux été comme hiver pour conserver la chaleur corporelle, qui sera toujours plus proche du vingt degrès que la température de l'air... Et pourtant, il y a beaucoup de gens qui y vont juste pour observer un champ de bataille ! Personellement, j'ai jamais compris comment on pouvait endurer ça. J'espérais au moins que la forgeronne en vaille la peine. Et, pour couronner le tout, c'est par là que le dragon est parti. Celui qui m'a volé ma femme, mon toit et mes richesses. Honnêtement, je la sentais pas cette excursion aux Terres Neutres.


Je pris le strict minimum en matériel, pour ne pas m'alourdir inutilement. Stoppons les stéréotypes des mages de terre : je ne suis pas très musclé. En cas de combat, ma magie donnait dans le domaine de la stratégie. Autrement dit, fallait que je sache courir. Et vite. Avoir un sac avec plein de babioles, c'était pas la peine d'y penser. J'y avais juste mis une dizaine d'outres d'eau, collectées un peu partout, et quelques morceaux de viandes séchées. Les récipients étaient encore vide : je ne voulais pas nous ralentir dans le passage des montagnes. Pourquoi les prendre, alors ? Car on devait traverser une rivière, après les montagnes, qui était le frontière avec les Terres Neutres. Ce serait donc probablement notre dernière source d'eau avant un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !   Sam 19 Sep - 15:15

« Voyage. . . »


Une nouvelle mission m’avait été confiée, avec deux de mes nouveaux compagnons. Il y avait Liam, c’était la première fois que je partais à l’aventure avec lui . Je ne le connaissais pas vraiment, mais ce que je pouvais dire c’est que son aura en imposait. Pas autant que le troisième membre du groupe, Flynn, l’ex-soldat. Lui aussi possédait une aura grandiose. On pouvait sentir toute la détermination dans son regard. Et je ne voulais pas trop avoir à le combattre.

La mission était de retrouver et demander l’aide d’une forgeronne très réputé qui avait quitté Ravey pour se réfugier dans les Terres-Neutres. Je ne savais pas trop pourquoi, mais elle devait avoir ses raisons.
Le voyage allait durer un petit moment dû au fait qu’il fallait traverser des montagnes, puis une rivière pour enfin accéder aux Terres-neutres. Et pourtant je n’avais pas grand-chose à préparer. Je n’avais pas la chance d’avoir un endroit réel où dormir. Je préférais la belle-étoile. Donc mes affaires étaient constamment sur moi. Des rations, ou plutôt des restes. Et de l’eau. Surtout de l’eau. La nourriture avec moi était au jour le jour.


Mais après un bon moment, nous étions enfin arrivés aux frontières des Terres-neutres. Je ne voyais pas âme qui vit de là où nous nous situons. Et l’avant dernière étape ce dressait maintenant devant nous. La Rivière. Autant d’eau qui circule en cet espace si restreint niveau largeur, mais qui s’étend sur des kilomètres. Et qui pourtant possède un flux constant.


« Pfiou ! Fait du bien d’arriver ici. »


Je posais un genou à terre. Contempler ce qui était devant moi était apaisant. Comme si une étape venait d’être franchi. Mais la situation n’était pas pour autant régler. Il nous fallait trouver et acquérir l’aide de cette Forgeronne. Et par-dessus tout. Trouvé un moyen de traverser ce cours d’eau. La nage ne semblait évidemment pas être une idée brillante. A part si on voulait nourrir les poissons. Heureusement pour nous, il y avait un pont à quelques pas de notre position. Mais je proposais tout de même une halte.


« Après cette traversée montagneuse je vous propose de faire une halte. Histoire de reprendre des forces, et de faire le plein de vivres. Qu’en pensez-vous. »


Les Terres-Neutres sont connues pour leurs in-hospitalités envers les êtres vivants. Alors, refaire le plein me paraissais être une idée judicieuse. Quant à savoir si mes compagnons accepteraient de faire une pause. J’étais moins certain de leur accord.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flynn Lowell

avatar

Messages : 83
Expérience : 150
Age : 21
Localisation : A la pêche.

Feuille de personnage
Écus: 368
Réputation: -5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !   Lun 21 Sep - 21:00

Flynn était sur une nouvelle affaire, une forgeronne connue du nom de Raouha était située aux Terres Neutres. Il fallait la trouver et lui faire un brief des récents événements. C'était une forgeronne talentueuse, d'après la description que Flynn reçut, elle pouvait être utile pour la population.

De ce fait, l'Ashevan était accompagné de deux compagnons, Liam et Elézim. Un mage de terre et un archer. Cette composition était intéressante et offrait beaucoup de possibilités. Cependant il ne fallait pas tarder, le voyage allait être un peu long. Le groupe prit le chemin vers l'Est, la végétation des steppes ardentes offrait un climat moins lourd que le désert aride. S'enchaîna ensuite les montagnes de Ravey, à cause du Grand Cataclysme les chemins étaient peu sûrs. Des roches étaient tombées de parte et d'autres de la montagne mais Liam connaissait le terrain. Un avantage considérable pour le groupe qui continuait sa route vers la rivière qui formait une frontière naturelle entre les Terres Neutres et Ravey. 

L'atmosphère était différente sur les montagnes, l'air y était plus frais et plus humides. C'était agréable de ressentir un peu de fraîcheur dans ce pays mais ce plaisir allait bientôt se terminer lorsqu'ils aperçurent l'autre côté de la chaîne de montagnes. Après être descendus, ils se retrouvèrent en face de cette magnifique rivière. Un pont y était dressé mais à peine arrivé, Elézim proposa une alte. Flynn se rappela aussitôt que tous n'étaient pas habitués aux longues marches comme lui, il laissa donc ses camarades se reposer en les emmenant dans un coin à l'ombre, isolé et caché de la route. 

Une fois chose faite, Flynn leur signala qu'il allait repérer les alentours. 

Il n'avait aucune affaire à poser, il voyageait léger et il comptait sur les compétences de l'archer pour trouver de la nourriture en chassant. 

Je vais faire un tour pour connaître l'environnement. Elézim je compte sur toi pour la chasse.


Il partit alors repérage, il observa les lieux en se dirigeant vers le pont. Il restait loin de celui-ci pour ne pas être repéré car ce pont était gardé par des hommes armés. Aucun uniforme, aucune bannière. Il n'y a pas un camp de survivant ici mais probablement des bandits. A première vue, les bandits étaient là pour marchander le passage.

La nuit allait tomber, Flynn décida de partir donner les informations recueillis aux autres membres du groupe. Arrivé sur place il prit parole lorsqu'ils furent tous réunis.

Le pont qu'on a pu apercevoir en arrivant est garder par des personnes que je suspecte être des bandits. Ils marchandes le passage et rackets ceux qui refusent de payer. Nous nous rendrons sur place demain, ça sera une bonne journée. Privilégions la discussion que le combat, qui sait, par chance on économisera des forces en évitant un combat inutile. Ils ne m'ont pas l'air d'être de bons combattants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Raudell

avatar

Messages : 26
Expérience : 28
Age : 18
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 19
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !   Dim 27 Sep - 0:55

Les montagnes ? J'aurais pensé ça plus difficile à passer. En fait, il n'y avait eu que de faibles éboulements lors du Cataclysme. Et comme tous étaient affairés à reconstruire le continent, personne n'avait pensé à les dégager. Après tout, qui pouvait encore se soucier d'un passage dans les montagnes vers les Terres Neutres ? Ceci dit, pour moi, ce n’était pas un problème : la terre, c'était mon domaine. En un claquement de doigt, ou presque, la roche était pulvérisée.
 
Lorsque nous fûmes aux pieds de la montagne, de l'autre côté de Ravey, Elezim proposa une pause. C'était un chasseur, il aurait dû être habitué à marcher davantage... Au moins pour pister. Heureusement, Flynn avait un peu plus de tact. Par défaut, il était notre chef pour l'expédition, c'était lui qui était le plus proche de Lynn de nous trois, alors peut-être était-il légitime de lui donner davantage de respect ? En tout cas, il demanda à Elezim de chasser, tout en se portant volontaire pour le repérage. De deux choses l'une : il fallait manger, à un moment, et autant utiliser ce qu'on avait autour de nous tant qu'on en avait encore. Ensuite, le fleuve s'écoulait un peu plus loin : j'avais pensé qu'on aurait du mal à le passer, puisque nager était hors de question, pas avec tout le matériel qu'on avait sur le dos. Ou bien on trouvait un endroit avec moins de profondeur, ou bien on trouvait un pont qui servait à l'époque où des gens passaient encore pour le pèlerinage au pic des héros. Eh bien il y avait un pont. D'où le fait que Flynn ait voulu le voir de plus près. Quant à moi, je n'avais aucune directive de sa part.
 
Ils partirent à leurs activités tous les deux. Soit, je n'allais pas non plus me tourner les pouces. Il fallait bien qu'on cuise le produit de la chasse d'Elezim : il fallait donc faire un feu. Par chance, nous étions relativement proches d'une forêt. Elezim était d'ailleurs à l'intérieur pour nous trouver à manger. Il suffirait que je reste à l'orée de la forêt et peut-être ne me prendrait-il pas pour une proie. Avec lui, je m'attendais à tout... Ainsi, je ramassai une petite quantité de petit bois que je mis en fagot dans mon sac, avant de prendre quelques buches sur mes bras pour les emmener là où nous nous étions quittés. Le bois, assez sec, était parfait pour le feu de camp, qui prit très rapidement. Le temps que mes camarades reviennent, les braises étaient prêtes et le duo rougeoyant du crépuscule et du feu nous illuminait d'orange.
 
Flynn nous fit un rapide résumé : le pont était gardé par des bandits. Il ne précisa pas combien, mais en disant qu'il fallait privilégier la diplomatie au combat voulait bien dire que même s'il y avait combat, on sortirait vainqueur. Et puis, de toute façon, j'aurais évidemment agit de cette façon. Pour l'heure, c'était le temps de manger. Ensuite, il faudrait dormir pour attendre demain. Et alors seulement nous pourrions agir. Après tout, il ne faut jamais se précipiter. C'est comme cela que l'on gagne des batailles, verbales ou armées. La précipitation entraîne l'erreur. L'erreur entraîne la défaite. La défaite entraîne la mort. Je dormis comme un bébé sur ces douces pensées ! Demain, je serais probablement nettement moins ironique...
 
Le soleil se leva pour nous réveiller. Pas besoin de coqs, lorsque le soleil vous frappe les yeux alors même que vous avez dormir dehors, sur une paillasse d'une épaisseur ridicule. De quoi se réveiller de bonne humeur. Nous pliâmes nos affaires et nous dirigeâmes vers le pont, déterminés à passer. Lorsque nous rencontrâmes les bandits, je fus étonné. Ils étaient quatre. Peut-être cinq si l'un d'entre eux étzit caché. Flynn pouvait le savoir mieux que moi, ayant fait le repérage hier. Somme toute, quatre bandits mal équipés et probablement mal formés, ça devait pas trop nous poser de problème si ça tournait mal. Comme par défaut, parce que j'étais le diplomate du groupe, c'est moi qui prit la parole en premier.
 
Bonjour ! Nous souhaiterions passer.
 
Rien de plus. Pourquoi donner des détails sans connaître la position de nos bandits ?
 
À trois ? Donnez mille cinq cent écus, et on vous laissera passer tranquillement. Sinon...
 
Hum... Cinq cent par tête ? Pour l'aller ? Parce qu'évidemment, je doutais qu'il nous offre le retour. Alors qu'à celui-ci, nous devrions être un de plus... Même si nous avions disposé de ces moyens, c'était aberrant. Mon avis était qu'ils ne laissaient passer personne : ils tuaient tous ceux qui passaient. Même ceux qui avaient les moyens de payer une telle somme, ils étaient assassinés avec encore plus de joie pour récupérer la totalité de leur or. Même si je doutais que grand-monde passe par ici depuis que le dragon y était allé...
 
Excusez-moi, je n'ai pas entendu. Je disais donc, nous sommes envoyés par sa majesté la reine Lynn Ness Deirdre. Nous sommes les éclaireurs, une armée devrait bientôt arriver. Oui, on est censés s'en prendre au dragon. Mais bon, entre nous, il y a peu de chances qu'on le trouve.
 
Faire copain-copain avec un bandit tout en le menaçant ? Moi ? Jamais... Ok, un peu quand même. Mon histoire était difficile à croire, mais bon, des bandits, ce n’est jamais bien intelligents. Sinon, ils ne seraient pas ici à bloquer l'entrée de l'endroit où personne ne veut aller...
 
Je... Non ! Vous mentez ! Vous n’avez juste pas de quoi payer !
 
À ces mots, les trois autres hommes vinrent vers nous, armes à la main. Un geste de la main, je retardais la prise des armes de notre camp. Ne pas se battre, nous avions dit. Nous n'allions donc pas nous battre. J'adressai un sourire aux bandits, avant de tendre mon tome de magie.
 
Oh ? Il suffisait de payer ? Alors je pense que ça devrait faire l'affaire.
 
Les bandits regardèrent le tome avec envie. Évidemment, la magie se vend cher... Et c'était une des raisons pour laquelle je ne la leur céderais pas. J'ouvrai le livre, incantai trois mots puis fis un bond en arrière. Je n'avais présenté mon tome que pour me laisser le temps de le sortir. Et maintenant, c'était trop tard pour eux. Le vide se fit sous leurs pieds. Ils tombèrent dans un trou, très peu profond, qui se remplit immédiatement après. Ils étaient tous bloqués à la taille, désarmés pour deux d'entre eux, mais tous choqués. Et piégés.
 
Elezim... Flynn... Je sais qu'on avait dit qu’on n’allait pas se battre. Mais bon, une exécution de criminels, ce n’est pas vraiment une bataille.
 
À présent, le pont était libéré. Et je laissais à mes deux compagnons le triste rôle de tuer, s'ils le voulaient. Dans le cas contraire, il allait falloir trouver un autre chemin au retour : la ruse ne marcherait pas deux fois. J'en profitai pour fouiller leurs affaires et trouver de la nourriture conservable. Bien, ça ne pouvait pas faire de mal. Et puis si on leur en privait, avec un peu de chance, ils partiraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !   Lun 28 Sep - 22:08

« Vous ne passerez pas. . . »


J’avais choppé deux trois rongeurs qui traînaient dans le coin. En revenant avec la nourriture un feu de camp nous accueillait. Je préparais les repas à la cuisson, quand Flynn revenait de son tour d’exploration.


« Le pont qu'on a pu apercevoir en arrivant est gardé par des personnes que je suspecte être des bandits. Ils marchandent le passage et rackets ceux qui refusent de payer. Nous nous rendrons sur place demain, ça sera une bonne journée. Privilégions la discussion que le combat, qui sait, par chance on économisera des forces en évitant un combat inutile. Ils ne m'ont pas l'air d'être de bons combattants. »


Des bandits ! Qui gardent un pont au milieu de nulle part ! Ils devaient vraiment être dans la mouise. Mais bon, à en juger de la description faites par notre vétéran. Ils ne devraient pas être une menace. Une fois le repas terminé. Je m’endormais d’une oreille, on ne savait jamais ce qui pouvait traîné dans les parages. Même si j’aurais préféré dormir en hauteur, le feu nous procurait à la fois une protection contre certains animaux, mais aussi une menace. C’est sur ces pensées que je me retrouvais dans les bras de Morphée.


Le réveille se fit dans la douleur, le soleil n’est pas un bon ami le matin, quand les yeux sont alors habitués à l’obscurité. Après les étirements matinaux. Nous nous dirigions vers le pont.


Les bandits étaient là. Décidément, moi qui pensais pouvoir passer sans encombre. C’est Liam qui prenait la parole en premier. 


« Bonjour ! Nous souhaiterions passer. »

Suite à ces mots les malfrats fixèrent leur prix, plutôt hallucinant pour traverser quelques mètres. C’était sans compter les méthodes de dissuasions de notre mage de terre. En quelques secondes. Les criminels se retrouvaient à moitié enfouit dans la roche.

« Elezim... Flynn... Je sais qu'on avait dit qu’on n’allait pas se battre. Mais bon, une exécution de criminels, ce n’est pas vraiment une bataille. »

Il fouillait ensuite les affaires de nos opposants. Je m’approchais de ceux-ci. Et à coup de crosse les assommais. Ils n’allaient pas se réveiller de sitôt.

« Je pense qu’on devrait détruire leurs armes. Au moins ils seraient moins dangereux sans. Sait-on jamais. »

Parmi les effets des bandits. Il y avait de la nourriture. Privé de celle-ci ils n’allaient pas rester dans le coin bien longtemps. Et peut-être qu’ils se reconvertiront en paysan.


Après tout ces va et vient. Je commençais à dégager un des bandits. A son réveille il pourra alors aider ses compagnons à sortir de leur trou. Une fois fait. Je me dirigeais vers l’autre côté du pont. Les Terres Neutres étaient enfin à portée de main.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flynn Lowell

avatar

Messages : 83
Expérience : 150
Age : 21
Localisation : A la pêche.

Feuille de personnage
Écus: 368
Réputation: -5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !   Dim 4 Oct - 20:13


Flynn s'était levé légèrement avant le soleil, préparant son équipement afin de partir au plus vite.

Une fois arrivé sur le pont Liam engagea des négociations qui échouèrent au vu de la volonté des bandits de s'enrichir. Le Mage de Terre n'eut aucun mal à neutraliser les ennemis. Elézim décida de détruire leurs armes mais ce n'était pas un risque à prendre. Des personnes qui ont décidé de devenir des bandits n'étaient pas le genre d'êtres à devenir des paysans sur un simple combat face à un mage. Les laisser ainsi ne ferait qu'augmenter leur colère contre le groupe. Flynn dégaina son sabre et trancha la gorge de chaque bandit sans une once de regrets ni même d'hésitations. Qui sait le nombre de personnes qu'ils avaient déjà abattus voire blessés. 

Il rengaina son arme afin de rejoindre le reste du groupe qui avait commencé à traverser le pont, il ne dit rien le long du trajet. Il se méfiait de l'arrivée, si d'autres bandits allaient les attendre. Il fallait bien surveiller les deux extrémités afin d'avoir le monopole entier du pont. 

Cependant lorsque les trois hommes avaient traversé le pont, aucun bandit n'était présent dans les lieux du moins aucun bandit vivant. Ces hommes n'étaient pas habitués au climat des Terres Neutres qui étaient très chauds. Ils n'avaient pas de ressources d'eau suffisantes pour étancher leur soif, ce fut leur dernière erreur de sous-estimer les effets des fortes températures.

Flynn sortit sa gourde et commença déjà à s'hydrater.

Ne commettez pas la même erreur que ces gens, commencez à vous hydrater. Sous cette chaleur votre corps élimine très vite l'eau.


Malgré le changement de température, l'ancien Capitaine ne montrait aucun signe de faiblesse. Il conservant sa posture droite et forte afin de montrer l'exemple. Il était habitué aux douleurs et à côté de la torture aux feux qu'il avait subis, cette chaleur n'était rien. 

Le trajet du pont était certes légèrement long mais le plus dur restait à venir, le groupe se trouvait au milieu d'un amas de terres chaudes sans savoir si la forgeronne allait les accueillir.. Mais la première étape était de la trouver. 

Une grande étendue de terres sèches, il ne fallait pas qu'ils tombent dans le piège et se précipiter. Flynn bu une nouvelle gorgée avant de parler encore une fois.

Dépêchons-nous sans trop nous précipiter, la déshydratation est rapide dans ce coin. Je risque de me répéter mais à trois nous ne pouvons nous permettre de traîner un homme qui a fait un malaise.


Les trois hommes continuèrent leur marche afin de trouver un village ou un groupe de personnes pouvant les guider vers cette fameuse forgeronne et qui sait, peut-être de là-bas Flynn serait capable d'envoyer une missive à Ravey afin de donner des nouvelles au camp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Raudell

avatar

Messages : 26
Expérience : 28
Age : 18
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 19
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !   Mar 20 Oct - 0:36

Je leur avais laissé le choix, ne voulant pas me salir les mains. J'étais espion, pas assassin. Si les deux professions sont souvent assimilées l'une à l'autre, il y a un fossé qui les séparent. Ôter la vie d'un tiers ? Pas tant que je puisse trouver une autre solution. Elezim avait choisi naïvement que prendre leurs armes suffiraient à les intimider, mais malheureusement, c'est comme les animaux : même si tu coupes les griffes, elles finiront par repousser. Quant à Flynn, il fit l'exact opposé, sans donner la moindre chance à ses victimes. J'allais devoir m'en méfier, maintenant : il me faisait froid dans le dos. Et c'était pas plus mal, vu la température qu'il allait faire ! Personellement, j'aurais quand même essayé de donner une chance à ces hommes de se repentir. Comment ? J'en étais encore au stade de la réflexion mais, de toute façon, la question ne se posait plus. Les bandits étaient morts.

Nous entrâmes dans les terres chaudes en passant le pont. J'imaginais le voyage extrêmement difficile, mais il ne l'allait sans doute pas l'être autant qu'on voudrait nous le faire croire, avec une bonne préparation. La seule condition de survie sur cette terre excessivement chaude était la présence d'eau, alors que nous étions équipés pour ça. Et si nous survivions, il fallait encore pouvoir se déplacer. Avec une carte, par exemple. Et pour ça, il fallait connaître l'endroit, car aucun géographe ne voulait tenter d'établir une carte de cet endroit. Seuls quelques villages devaient être connus, au même titre que la route vers le lieu de la dernière bataille. Et c'est de ça que nous allions probablement de nous aider.

Lorsque le pont fut franchi, Flynn nous fit un discours sur l'importance de l'eau. À vrai dire, je ne savais plus trop quoi penser : fallait-il boire sans se soucier des réserves, ou prendre des risques pour tenir plus longtemps ? J'aurais davantage penser à la première option : le but était de ramener quelqu'un, pas d'y perdre quelqu'un, dans ce fichu climat. Quant à savoir comment la ramener, il fallait avant tout concentrer notre réflexion sur comment la trouver. Et pour ça, il y avait deux-trois choses essentielles à savoir. Entre autre, nous ne cherchons personne, mais quelque chose. Et ceci pourrait attirer la sympathie de ceux que nous rencontrerons. Dans une terre aussi inhospitalière, toute hospitalité était la bienvenue.

Ne le prenez pas mal, mais laissez-moi parler quand nous devons le faire. Disons que j'ai de l'expérience dans ce domaine, alors que vous en avez plus dans les vôtres.


Non, mes chevilles allaient bien. Mais je préférais endosser moi-même un échec de diplomatie qu'en vouloir à quelqu'un qui aurait manqué de tact. Qui sait ce qui nous attendrait là-bas ? Seul la déesse le sait.

À l'aide de pancartes, nous trouvâmes le premier village facilement. De la surface, il n'y avait rien d'autre que quelques petits igloos. Pourtant, le panneau indiquait une population assez importante ! Ça me dérangeait, car ce devait être invivable comme condition de vie. Le dragon était-il passé ici pour tout raser ? Était-il loin ? Il n'y avait pas que Flynn pour me faire frissonner, en fait. En s'approchant, on constata que l'endroit était intact. Autrement dit, pas de dragon. Alors, où vivaient-ils, les habitants ? Je n'attendis pas la réponse bien longtemps : un homme sortir d'une des bicoques.

Bonjour, vous êtes... ?


Sans détours inutiles, tant mieux. Et la réponse à la question, elle était déjà prête depuis un moment. J'avais eu le temps de la préparer.

D'honnêtes soldats.


Un mercenaire était souvent vu comme une brute, alors nous ne devions pas prétendre en être. Et mes compagnons portaient des armes. Le problème, c'était qu'on avait pas d'uniforme. Mais ça aussi, j'y avais pensé.

Depuis le grand cataclysme, c'est difficile de faire confiance à qui que ce soit. Alors les armées se sont divisées, puis dissoutes. Maintenant, on ne peut même plus porter nos couleurs : elles ne signifient plus rien. Vous le saviez ?


Les terres neutres étaient coupées du monde. En d'autres termes, si ils étaient intacts, alors ils n'avaient probablement jamais entendu parler du grand cataclysme. Pas avec le peu de voyageurs qui allaient dans cette direction. Nous n'étions même pas à une journée entière de marche, mais c'était bien suffisant pour ne pas voir ce qui se passait au delà de l'horizon. En fait, je faisais d'une pierre deux coups : j'attirais la curiosité, la pitié et l'hospitalité de mon interlocuteur, tout en lui demandant s'il savait pour le dragon. Son visage n'exprima pas d'interrogation, alors d'autres personnes étaient déjà passées. Alors même que je me préparais à répondre à ce que nous faisions là, il nous invita à entrer. Pas davantage de questions ? Étonnant.

À l'intérieur, deux autres hommes prirent nos armes, dont mon tome de magie. J'étais un peu anxieux, on aurait pu tomber sur un village de bandits, dont on aurait peut-être tué quelques habitants quelques heures auparavant. Mais généralement, ce genre de repaire n'est pas aussi bien entretenu que celui-ci et, lorsqu'on nous fit descendre les escaliers en colimaçons au centre de la pièce, je n'eus plus besoin de mes réponses. C'était une ville troglodyte. Creusée dans la terre, son climat restait à peu près le même, peu importe la saison.

Tant que vous faîtes pas de remue-ménage, tout ira bien.


Et c'était parti pour la pêche aux infos !

Je propose qu'on se sépare. Comme il a dit, pas de remue-ménage. Évitons de se faire remarquer. Rendez-vous ici dans une heure ? D'ici là, on aura sûrement trouver un endroit où dormir.


Je me demandais comment on allait faire. Même si on trouvait quelqu'un qui connaissait notre forgeronne, comment avoir l'endroit où elle habitait ? Toute personne censée ne donne pas ce genre d'infos. Oh, peut-être bien que si, en fait. J'étais espion, et c'était l'heure de faire remonter à la surface toutes mes compétences dans la collecte d'informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !   Jeu 22 Oct - 15:00

« 20 000 lieux sous la terre. . . »
 
Flynn n’avait pas hésité, la seconde chance n’existait pas pour lui. Les bandits en avait fait l’expérience, ils ne se réveilleront plus. J’avais pu constater que l’ancien soldat n’hésité pas à tuer si nécessaire. Mais ce geste m’avait fait froid dans le dos. Bien qu’allié, que pouvait-il bien accomplir si quelque chose ne lui plaisait pas.
 
Nous traversions enfin le pont, quel chaleur étouffante, Ravey est un enfant de chœur à côté de ce lieu. Flynn nous expliquait qu’il fallait s’hydrater, à cause de la chaleur. Ce n’était pas comme si nous ne le faisions pas. Quoiqu’il en soit Liam prit la parole à son tour.
 
Ne le prenez pas mal, mais laissez-moi parler quand nous devons le faire. Disons que j'ai de l'expérience dans ce domaine, alors que vous en avez plus dans les vôtres.
 
Pas de problème en ce qui me concernait. L’éloquence n’était pas dans mes champs de compétences. Le peu de pancartes disséminées sur notre chemin nous indiquaient qu’une ville était proche. Nous arrivions enfin vers la civilisation. C’est ce que je croyais mais en arrivant sur place, il n’y avait presque personne dehors. Pour ainsi dire désert. Mais un homme vint à notre rencontre. Liam ne perdait pas de temps et expliqua en quelques mots notre situation. Enfin, plutôt ce que l’interlocuteur aimait entendre. Même si ce que disait notre compagnon avait sa part de vérité.
 
L’individu nous emmena à l’intérieur d’une bâtisse. Où deux autres hommes nous privaient de nos armes. Bien qu’avec un petit moment de protestation. Je les laissais faire.
 
 « A bientôt adorable arbalète. »
 
C’est après ce rituel que les individus nous accompagnaient dans des escaliers qui descendaient, et là je voyais quelque chose qui restera à jamais gravé dans ma mémoire. Une ville souterraine, et pas petite qui plus-est. C’est avec un petit sifflement que je montrais ma surprise.
 
Il fallait donc chercher notre forgeronne dans cette cité improbable. Pour cela, nous nous séparions pour augmenter la zone de recherche. Pour ma part je me dirigeais vers une place marchande. Il y avait là-bas des terrains de jeux pour les enfants. Comparé à la surface, l’endroit pullulait de personnes en tout genre. La face cachée de l’iceberg. Dans la galerie marchande, il y avait de tout, des provisions, bien que maigre par rapport à d’autres endroits. Pas étonnant nous étions dans les terres désolées. Et une étale m’interpellait tout de suite.
 
Des enfants s’en occupaient, et sur cette étale était disposé des accessoires en métaux de tout genre. Bijoux, ou autres. Et cela façonné d’une telle façon que l’on reconnaissait là le travail d’un forgeron.
 
« Bien le bonjours messieurs, vous avez-là de biens beau objets. »
 
Les enfants me regardaient d’un air ahuri. Je continuais mon enquête, si on pouvait appeler ça une enquête.
 
« C’est vous qui les avez façonnés ? »
 
« Nop, c’pas nous m’sieur. Mais si vous voulez savoir qui les a façonnés, on peut vous l’dire si vous nous achetez un de ces objets. »
 
Je ne voulais pas acheter un objet mais certains étaient vraiment bien façonnés. Je pouvais voir sur l’un d’eux, un collier dont le pendentif en fer représentait un faucon. Le prix n’était pas excessif. Je savais à qui le donner à mon retour. Je le rangeais à l’abri dans mes effets. Et leur demandait enfin qui avait façonné ces pièces fabuleuses.
 
« Suivez-moi monsieur » Dit l’un d’entre eux.
 

Je le suivais donc à travers la galerie marchande. Et on s’approchait petit à petit d’un bruit régulier de coup de marteau.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flynn Lowell

avatar

Messages : 83
Expérience : 150
Age : 21
Localisation : A la pêche.

Feuille de personnage
Écus: 368
Réputation: -5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !   Jeu 29 Oct - 21:02


En arrivant, Liam mit en avant sa détermination à être le porte parole. Il avait le rôle de diplomate, son choix d'être le premier à parler durant notre voyage était tout à fait compréhensible mais si il le faut Flynn était prêt à prendre la parole dans les états les plus critiques. Il n'allait pas laisser le Mage de Terre seul pour le sale boulot.

Les panneaux indicatifs étaient peu nombreux mais ils arrivèrent finalement vers un minuscule village, il n'y avait rien en vu. 
Le Mage de Terre avait réussit à négocier leur hospitalité, le groupe fut ensuite guidé vers l'intérieur. Flynn donna son arme sans broncher.
Ils passèrent une porte et un spectacle majestueux se présentait devant eux. Une ville souterraine. Il fallait s'en douter vu que ces terres étaient presque inhabitable en surface mais cela restait un spectacle plutôt surprenant. C'était bien un spectacle rare qui s'offrait à eux.

Mais le moment n'était pas à l'illumination, chacun d'entre eux devait chercher dans son coin afin d'obtenir des informations sur cette fameuse forgeronne. 
Flynn partit dans son coin sans rien dire, il cherchait les quartiers plutôt "sombres". Les informations se trouvaient souvent auprès de ceux qui vivaient dans l'ombre. 

La ville ne semblait pas avoir connu de désastre engendré par le grand Cataclysme.. Sous terre ils n'ont pas du entendre grand chose, tout semblait être dans la normale à moins qu'ils se soient vite relevés ce qui serait fort étonnant.

Ne connaissant pas les quartiers, Flynn se retrouva dans un quartier de marchands. Un grand bazar plutôt impressionnant et divers objets s'y vendaient sauf ce qui pouvait être en rapport avec la forge. 
Cette ville devait obligatoirement avoir au moins un forgeron et pourtant il n'y avait rien dans ce bazar qui semblait être très populaire. Dans cette cité close, la population devait sûrement vivre en autosuffisance d'où la présence indispensable d'une forge, il fallait donc que Flynn se renseigne sur la localisation possible du Forgeron de cette ville.

En faisant le tour du Bazar, l'Ashevan tomba sur un homme qui possédait des objets métalliques forgé. Il y avait des dagues de bonnes qualités, ils avaient l'air de servir pour la décoration, les lames semblaient arrondies pour qu'elles ne puissent pas trancher. 

Flynn, avec ses bonnes manières, interrogea le marchand afin de connaître le créateur de ces dagues. L'homme souligna que seul les enfants de ce Forgeron allait le mener vers son atelier, il pointa un jeune garçon du doigt. Celui-ci était accompagné du fameux archer qui accompagnait l'ancien Capitaine d'Ashenwall.

Il se dirigea alors vers eux pour les suivre, ce qui étonna Flynn était le fait que le marchand n'avait pas employé le mot "Forgeronne". 
Il réfléchissait donc sur la possibilité que ce ne fut pas la personne qu'ils cherchaient qui forgeait les objets de cette ville. 
Cependant il continua de suivre Elézim et le jeune garçon discrètement, il ne fallait pas que le jeune se sente oppressé alors il resta loin le temps d'arriver sur place.

Les coups de marteaux se faisaient entendre et ce n'était pas une voix féminine qui sortie de la forge, loin de là. Ce fut bel et bien une voix grave et puissante qui semblait se demander pourquoi le jeune garçon venait le déranger pour lui présenter un inconnu qui n'était autre qu'Elézim.

Flynn se présenta au seuil de la porte en faisant une légère révérence. 

Pardonnez nous pour ce dérangement messire, je me présente Flynn Lowell et voici mon camarade Elézim Luville. Nous sommes à la recherche d'une forgeronne qui serait originaire de Ravey, nous pensions que ce fut cette forgeronne qui créait les objets de cette cité souterraine.


Le Forgeron ne comprit pas grand chose aux paroles de l'Ashevan, Elézim, affûté dans le pistage, n'était pas surpris de voir son collègue. Flynn avait même eu l'impression que l'archer l'avait repéré depuis un bon moment. Cependant le jeune garçon ne comprit pas d'où pouvait sortir ce fameux Flynn mais quoiqu'il en soit personne n'eut le temps de parler que le Forgeron frappe du marteau en criant:

Je suis le SEUL forgeron de cette ville ! Il n'y a pas de forgeronne maintenant partez ! Vous me dérangez dans mon travail ! Et toi gamin retourne au boulot ! 


Flynn soupira en regardant Elézim avant de partir en direction de l'entrée où Liam était sûrement entrain de les attendre. Tout ce temps usé pour une fausse piste dérangea l'ancien Capitaine impérial.

Il se dirigea donc vers le point de rendez-vous pour retrouver leur collègue avant de repartir pour la prochaine ville. Durant le trajet, Flynn essaya de connaître la position de la prochaine ville mais cela fut un échec. Les gens sortaient très peu de ce lieu bien protégé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Raudell

avatar

Messages : 26
Expérience : 28
Age : 18
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 19
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !   Mar 17 Nov - 23:04

La ville était grandiose. Si je n'avais pas de responsabilité avant Ravey, je serais parti habiter ici, probablement. Malgré la faible luminosité, extirpée avec peine des lampions, on pouvait voir les couleurs de la ville. Quoiqu'un peu ternes, certaines personnes avaient dû avoir la bonne idée d'installer des draps colorés sur les façades, pour rendre les parois de roche un peu plus chaleureuses. Quelques bâtiments, toutefois, avaient eu l'honneur d'être construits dans de la pierre taillée. Certains, plus grands que d'autres, devaient abriter les plus hautes fonctions. Évidemment, nous étions dans les terres neutres : il n'y avait pas de roi. La vigilance doit être constante pour éviter les bandits... Et je ne pouvais qu'être d'accord : il fallait protéger ce genre d'endroit. Car ici, j'étais dans mon élément. Dans la terre, dans la pierre. C'était normal que je trouvais le lieu magique, non ?

Ma recherche allait débuter. De toutes les zones où je commençais habituellement ma quête d'information, aucune ne me semblait plus correcte que celle qui s'offrait aujourd'hui à moi : l'administration. N'importe quelle ville a besoin d'un forgeron. Et cette ville avait une administration sur-développée, car elle était semblait autonome. J'aurais donc probablement mes réponses là où les projets étaient signés. Je me dirigeai donc vers le centre de la cité, m'attendant à trouver un temple ou un autel à la déesse puis, plus loin, une administration. Mais en fait, le centre-ville était composé du marché, entouré de multiples abris de roches. Rien qui semblait pouvoir servir d'hôtel de ville. Je m'adressai donc à un passant et sa réponse me choqua.

Il n'y avait rien qui coordonnait la ville. La morale, le droit et la liberté étaient des notions qui suffisaient à gérer la ville, puisqu'il n'y avait pas beaucoup de rapport avec les étrangers et très peu de passage. On vivait de cultures souterraines. Donc si aucune institution pouvait me renseigner, il allait falloir récolter les informations à l'ancienne. Direction la taverne. Un homme ivre parle mieux que n'importe quel homme naïf. Mais, ici encore, je fis une erreur : pas de taverne. Évidemment, le houblon ne devait pas pousser dans les souterrains... Restait une dernière solution, celle de parler avec une personne influente, ayant beaucoup de connaissances.

Je toquai à la plus grande maison en pierre taillée que je trouvai. Un enfant m'ouvrit la porte, avant de crier qu'un étranger était à la porte. Un adulte, cette fois, vint me voir. Le père de famille m'invita à entrer, me demandant ce que je venais faire. Je lui racontai donc la raison de ma venue : trouver une forgeronne, pour la reconstruction de Ravey. Il m'expliqua alors sa situation : il était relativement nouveau dans cette ville. Lors du grand cataclysme, lui et sa famille perdirent leur toit à Ravey : ils déménagèrent ici en espérant trouver des villes intactes. C'était le cas et, mieux que ça, ses moyens agricoles servirent assez la communauté pour qu'il puisse avoir un foyer décent, du moins pour quelqu'un qui venait de l'extérieur : quelques pièces taillées dans la pierre, niveau confort, on aura vu mieux. 

Il me raconta ensuite qu'il n'y avait aucune forgeronne ici. Cependant, il avait eu le temps de renseigner sur les différentes villes, avant de s'installer : toutes n'avaient pas encore reçu la nouvelle du cataclysme, comme je m'en étais douté. Et, s'il en croyait ce que je lui avais raconté, le meilleur endroit où trouver notre forgeronne serait à trois jours de marches, plein est. Ravi d'aider son ancienne patrie, il m'offrit même de dormir ici pour la nuit. C'était généreux, mais je ne savais pas si je pouvais encore accepter : j'avais des compagnons avec moi. Et si ça se trouve, ils auraient la localisation exacte de notre forgeronne. Mais quoiqu'il arrive, on allait pas avancer davantage aujourd'hui : quel était le climat la nuit dans les terres neutres ? Je ne voulais pas le savoir. 

Je retournai ainsi à la case départ, n'empochant pas 20.000 infos parce que c'était une carte malchance et... Je m'égare. À l'entrée de la ville, Elezim et Flynn semblaient déjà m'attendre, avec des visages qui voulaient tout dire : pas de piste. Ils étaient prêts à reprendre la route, même. Ils étaient donc au courant qu'il n'y avait pas de forgeronne. Je leur fis un sourire, puis les invita à me suivre :

On ne repart pas ce soir. Quitte à ne pas avoir eu ce qu'on voulait, on a au moins gagné le souper et un endroit où dormir.


Je les emmenai avec moi, fier d'avoir trouvé le peu que j'avais trouvé, qui était toutefois davantage qu'eux deux réunis. Mais bon, je pouvais pas leur en vouloir, ils avaient pas mon talent. De quoi mes chevilles ? Elles vont très bien ! Ceci dit, la soirée se passa bien. Elezim ne mangea pas trop de cookies et Flynn ne fit pas trop peur aux enfants. Après avoir mangé, raconté des histoires et s'être souhaité une bonne nuit, nous installâmes nos paillasses dans un coin du salon. Demain, à l'aube, nous serions partis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !   Mer 25 Nov - 11:33

« Douce nuit . . . »


Flynn et moi étions retournés à notre point de départ. Les rues se vidaient tout doucement, les marchands et autres particuliers rentraient leurs affaires. Sans doute que la soirée avait débuté, et difficile était de se repérer dans le temps sous terre. Liam arrivait enfin, il voyait nos mines silencieuses et nous pouvions voir la sienne. Décidément ce n’était pas la bonne ville.


Nous commencions à gravir les marches pour sortir d’ici, mais Liam nous proposait de se diriger vers une maison, où nous pourrions passer la nuit. Pourquoi pas, après tout, la nuit tombait, enfin, c’est ce que je pensais. Je me demandais vraiment comment ils faisaient pour se repérer. Enfin bon, nous étions enfin arrivé au lieu-dit, trempé par un orage, non pas vraiment mais j’essayais d’imaginer ce qui se passait dehors, être ainsi sous une énorme couche de terre, ne me rassurait guère. Et je n’avais qu’une seule envie : sortir d’ici.


Les habitants de cette maison étaient très gentils, ils nous accueillaient à bras ouverts. La maîtresse de maison avait préparée des cookies, j’en mangeais un, deux, trois, c’était un délice. Je jouais avec les enfants, et l’heure de dormir arrivait. Poser dans un coin sur nos lit de fortune, il fallait maintenant que Morphée vienne nous chercher.


Malheureusement, le sommeil ne venait pas à moi, malgré la superbe ambiance de ces lieux, j’avais toujours la crainte d’être ainsi sous terre. Et si le plafond s’effondrait ? Je m’adossais à la fenêtre, et contemplais les rares lumières de la ville souterraine.


Je restais ainsi pendant toute la « nuit ». Malgré cette nuit blanche, je me sentais en pleine forme, dehors quelques personnes commençaient à sortir. Je m’empressais d’aller réveiller mes compagnons, bien que ceux-ci commençaient à émerger d’eux même. Ainsi que nos hôtes, je les remerciais, et partais en premier, en direction de la sortie. J’avais hâte de deux choses, d’une, retrouver mon arme et de deux être à l’air libre. Et puis, il fallait que quelqu’un prévienne la Reine de l’avancement de notre quête.



J’arrivais en haut des marches, là où les hommes d’hier avaient pris nos armes et nous avaient conduit dans cette merveilleuse ville souterraine. Ils n’étaient pas là, mais il y avait bien des personnes ici. Surement la relève, j’imaginais mal de voir quelques personnes surveiller non-stop l’entrée de la ville. Je récupérais mon arme, et me précipitais à l’extérieur. Le soleil commençait à se lever. Bien, maintenant il fallait rédiger un rapport. Je m’attelais donc à la tâche, au pied d’un muret et plume à la main.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flynn Lowell

avatar

Messages : 83
Expérience : 150
Age : 21
Localisation : A la pêche.

Feuille de personnage
Écus: 368
Réputation: -5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !   Lun 14 Déc - 15:38


Flynn et Elézim attendirent quelques instants au point de rendez-vous avant d'apercevoir Liam qui arrivait. A la différence de ses camarades Liam proposait à ses compagnons de rester le temps de se reposer et de partir le lendemain. Flynn n'était pas contre cette idée de rester afin de se reposer, il était étrangement fatigué.. Pourtant il était capable de tenir une journée intensive sans problème..
Une question méritait donc de se poser: combien de temps avaient-ils réellement passé ici ? 

Cette ville était coupée du monde extérieur, les cycles de leur horloge interne devait forcément être différent de la leur.. Un homme restant cloîtré chez soi ne dormira pas à la même heure et ne dormira pas autant qu'un homme à l'air libre. Il devait donc y avoir un décalage entre le groupe et les locaux. 

Au moment où Flynn décida de suivre Liam et Elézim, un messager l'interpella avec une missive venant tout droit de Ravey. Le messager était aussi habillé de la tenue raveroise et était escorté par des gardes qui semblaient être ceux qui avaient gardé l'entrée à l'arrivée du groupe d'aventuriers. Une fois la missive donnée, celui-ci s'en alla aussitôt..

Il ne devait y avoir que très peu d'étrangers qui venaient par ici, ça ne devait pas être bien difficile pour le messager de retrouver le grand Flynn..
L'Ashevan attendit d'arriver chez les fameux hôtes avant de pouvoir lire le message qui semblait venir de Lynn N. Deidre.

La lettre commençait par un "Bonjour", cela voulait dire qu'elle l'avait écrit un matin. Sûrement le lendemain de leur départ soit le jour où ils trouvèrent la ville. Sachant qu'il aurait fallu au messager une journée entière pour arriver au pont et au moins une demi journée pour trouver la ville.. Cela voulait donc dire que le message lui était parvenue environ 36 heures après qu'il soit écrit.. Sachant que le groupe était arrivé alors que la ville se mettait en activité cela voulait donc dire... que le cycle de cette ville était complètement différent du monde extérieur. 
Les trois aventuriers venaient de passer au moins une journée et demie à rester éveillés dans leur recherche et que cette ville devait avoir des cycles de 48 heures ou plus ? En tout cas ce fut environ deux jours de passés à chercher la forgeronne et toujours aucun indice concret..

Flynn passa une nuit tranquille, plongé dans des réflexions, et se reposa tranquillement jusqu'au "lendemain". Il se leva assez tôt pour se préparer. "Tôt" car l'hôte de la maison n'était toujours pas éveillé. 
Il prépara ses affaires et attendit que tout le monde soit prêt. Elézim était le premier à partir, Flynn ferma la marche en saluant les hôtes et en les remerciant de leur accueil. 

L'ancien Capitaine en avait profité pour préparer la réponse à Lynn, il suffisait plus qu'à l'envoyer mais il préférait le faire en arrivant à la prochaine ville.
Arrivé à l'entrée ce fut d'autres gardes qui leur rendit leurs armes.
D'après Liam il fallait marcher en direction de l'Est pendant trois jours avant de trouver la prochaine ville...

La marche allait être longue dans ce désert de feu. Flynn espérait y trouver un indice pour qu'ils puissent avancer dans leur quête de la forgeronne.
Une fois qu'Elézim eut fini ses coups de plumes, le groupe s'en alla en direction de l'Est pour trouver cette seconde ville. Maintenant ils savaient à quoi s'attendre, des villes sous-terres.

Flynn les mit en garde sur ses pensées par rapport au cycle des gens sous terre.

J'ai bien réfléchis durant notre "nuit" de repos. Et je pense que le temps que nous pensons passés sous terre est bien différent du temps passé.. Après avoir reçu un message de Ravey, j'en ai conclu que nous avons passé deux jours entiers dans cette première ville. Leur journée dure une journée et demie et la demie journée restante est la "nuit". Soit deux jours. Nous devrions accélérer le pas pour faire au plus vite.. Si nous passons deux jours dans chaque ville nous risquons de prendre énormément de temps.. D'un côté cela est plutôt court pour des recherches mais nous ne pouvons avoir le luxe de passer plus de temps dans une ville.

Il leur parla tout en marchant et en observant les alentours.
Ce pays n'avait vraiment que peu de mondes qui se baladaient en surface, Flynn trouvait cela impressionnant de voir que très peu d'êtres vivants étaient visibles. Comme à son habitude il buvait de l'eau afin de s'hydrater au maximum tout en faisant attention aux réserves... Trois jours ce n'est par rien. 

L'Ashevan resta silencieux, il resta concentré sur l'objectif. Liam et Elézim n'entendait la voix de Flynn que pour des directives, lorsqu'il fallait s'hydrater ou s'arrêter pour manger ou se reposer. L'ancien membre de l'armée impériale faisait tout pour que les deux autres membres du groupe soient au meilleur de leur forme. Il fallait qu'ils rentrent tous à Ravey, ce n'était pas le moment d'avoir des pertes surtout que ces deux là pouvaient être vraiment utile pour l'avancée de la reconstruction du royaume.

Le temps passait, les nuits étaient plutôt fraîches par rapport aux journées.. A la tombée de la nuit ils dormirent et se réveillèrent assez tôt pour reprendre leur marche dés l'aube. Cela faisait maintenant trois jours qu'ils marchèrent, il ne fallait plus que le groupe trouve l'entrée de la ville..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Raudell

avatar

Messages : 26
Expérience : 28
Age : 18
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 19
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !   Lun 22 Fév - 14:34

Le soleil se leva sans que nous puissions vraiment le voir, mais notre horloge interne, bien que légèrement déréglée, nous réveilla à elle seule. Sans réveiller le maître des lieux, nous partions en catimini... Nous n'avons plus de temps à perdre ici, si cet endroit ne nous apportait rien de plus sur notre mission. Ainsi, on prit nos sacs, remplit une dernière fois nos gourdes, et nous sortîmes dans le grand désert.

Flynn nous fit part de ses réflexions au sujet de la lettre qu'il avait reçue de la reine. Apparemment, nous aurions passé deux jours dans les souterrains. Je pouvais donc effacer tout ce que j'ai dit sur l'horloge interne : il fallait faire attention au temps que nous passions dans ces endroits-là, cela pouvait devenir très chronophage. Donc, même si le temps de recherche se trouvait raccourci, nous pourrions balayer une plus large zone. C'était tout-à-fait acceptable, surtout à trois. En fait, j'étais habitué à cherché quelque chose ou quelqu'un dans une zone prédéfinie, mais nous ne connaissions absolument pas l'endroit. Seule la chance nous permettrait de retourner sauf chez nous.

Flynn n'était pas un moulin à parole et j'en étais déçu. J'étais entraîné à soustraire des informations à mes interlocuteurs sans même qu'ils s'en rendent compte, mais pour cela il fallait qu'il y aut une certaine forme de discussion. Lui, il se contentait du minimum. Heureusement qu'Elezim était là, sinon, je serais déjà mort d'ennui... J'avais beau être le plus âgé du groupe, j'étais sans doute le moins apte à mener ce genre d'expéditions, preuve est que c'était Flynn qui prenait les décisions. Je travaillais en solo, la plupart du temps, ou dans l'ombre. La logistique de Flynn, les compétences d'Elezim et ma diplomatie faisaient en revanche un très bon ensemble, et nous ne pouvions que féliciter Lynn d'avoir crée ce groupe pour cette mission.

Au bout de trois interminables jours de marche dans ce terrain plus qu'inhospitalier, nos ressources s'étaient considérablement amoindries. En fait, il ne nous restait plus grand-chose... Peut-être de quoi finir la journée, tout au plus. Il était temps d'arriver, si les informations que nous avions obtenues étaient justes et que nous ne nous étions pas écartés du chemin. Et en effet, un point gris avec du mouvement apparut à quelques kilomètres. Il s'agissait du même genre d'entrée que nous avions déjà observé ! Il ne restait donc plus beaucoup de marches et nous aurons à nouveau de quoi nous nourrir à volonté !

De la même manière que la dernière fois, après avoir donné nos armes et notre parole ne pas troubler la tranquilité et la monotonie des lieux, nous pûmes passer. Désormais, il fallait chercher la forgeronne, si tant est qu'elle se trouvait ici... À nouveau, je proposai de nous séparer et de chercher chacun de notre côté et, à nouveau, le dédale de pierre nous stupéfia. Seule chose qui changeait : je savais désormais que mes meilleures chances se trouvaient chez les habitants les plus influents de la ville, n'ayant aucun bâtiments d'informations... C'est ainsi que je me retrouvai devant une porte qui portait l'inscription "Raouha". N'était-ce pas le nom que nous cherchions ? Eh bien, il ne me restait plus qu'à frapper à la porte !

miracle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !   Sam 12 Mar - 19:31

« Interminable chaleur . . . »


Nous reprenions enfin la route. Une lettre de la Reine nous indiquait que cela faisait maintenant deux jours que nous étions dans cette ville souterraine. Le temps passait différemment et nous n’avions pas vu celui-ci passé. C’était une erreur qui faisait froid dans le dos. Il fallait rattraper le temps perdu, mais il ne fallait pas non plus se précipiter. Sinon la mort nous attendait au prochain croisement. Durant le voyage on pouvait voir que Liam était désespéré face au moulin à paroles qu'était notre ami Flynn. Ne se contentant que du minimum. La situation me faisait sourire. Même si on ne s’entendait pas comme les doigts de la main, avoir de tels membres dans le groupe était tout de même rassurant. La Reine avait su s’entourer d’une troupe d’élite. Arriverais-je à devenir l’un d’entre eux ?

Mes pensées étaient tournées vers Ravey, ma sœur, ma patrie. Je commençais sérieusement à désespérer de les revoir un jour. Et c’est dans une ambiance proche de la désespérance que trois jours s’écoulèrent. Nos vivres avaient nettement bien diminué. Arriverons-nous à faire un voyage de retour ? J’en doutais sérieusement jusqu’à ce qu’une vieille pancarte, nous indiquait qu'une ville était devant nous. C’était comme être sauvé par le gong. Car nous reprenions tous des couleurs malgré la fatigue de ce voyage. 

###

Avant d’entrer dans la ville souterraine, le même mode opératoire se déroulait, à savoir donner nos armes et expliquer les conditions d’entrée et de sortie. La seule chose que je voulais à ce moment était surtout de me reposer. Mais notre travail continuait. Si la forgeronne n’était pas dans cette ville. Je sentais que je craquerais psychologiquement.

Une fois dans la ville, Liam, Flynn et moi nous séparâmes. La chasse à l’information pouvait commencer. Je me dirigeais vers ce qui semblait être une place publique. En son centre, une fontaine laissait couler son eau-de-vie. Ce serait mentir si je disais que je ne mettais pas précipité vers celle-ci pour remplir mes gourdes. Je me reposais quelques instants à proximité de celle-ci. Et observais la circulation des passants. Ici aussi il y avait du monde. Et malgré leur vie déconnectée de la surface. Tout le monde vivait sa vie comme un homme peut le faire. J’adorais voir les expressions de tous ces gens travaillant avec le sourire.

Je restais quelques instants comme ça, avant de me diriger vers les rues de cette ville. Quand j’entendis deux hommes parlés.

« Hier, alors que j’accrochais la viande devant le feu, mon tournebroche a rendu l’âme. . . » 

« Ahahah ça devait bien arrivé un jour ou l’autre. T’as cas passé commande chez Raouha. »

J’eut à ce moment comme un déclic dans ma tête. Raouha, mais . . . n’était-ce pas la célèbre forgeronne que nous cherchions depuis maintenant quelques jours ? Je m’approchais des deux hommes. Et leur demandais quelques explications et où je pouvais trouver cette fameuse Raouha.

« Vous la trouverez du côté des zones marchandes dans cette direction. »

Je remerciais les deux inconnus qui étaient quelque peu étonnés de voir un étranger débarqué pour demander ce qui semblait être une broutille à leurs yeux. Bien, il ne me restait plus qu’à me diriger vers cette fameuse Raouha. Mais après deux trois rues et quelques croisements . . . J’étais perdu. Je regardais le plafond avant que ma main ne rencontre mon visage en claquant.
« Mais quel imbécile . . . »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Aventure] C'est en forgeant qu'on devient forgeron !
» ► C'est en forgeant qu'on devient forgeron [200*320]
» C'est en forgeant qu'on devient forgeron
» C'est en forgeant qu'on devient forgeron.
» Héphaïstos - C'est en forgeant qu'on devient...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Terres neutres :: Terres désolées-