AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quête: Champs où es-tu?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Quête: Champs où es-tu?   Mar 15 Sep - 19:46

"Champs, où es-tu?"


C'était en un magnifique début de journée ensoleillée, ma promenade n'en était que des plus reposante. J'avais passé des jours à marcher d'ici et là, mangeant écureuil en veux-tu en voilà. Vers les vastes désert enjambant cailloux et bouts de bois. Perdus dans mes pensées je me dirigeais vers un bosquet, pour m’asseoir et méditer. Ou pas en fait, en effet, la méditation ne fait pas trop partie de mes activités préférées, j'avais juste un cailloux dans ma chaussure, et me poser dans un petit coin d'ombre ne me semblais pas être une mauvaise idée. Profité d'une journée comme ça, que de bonheur. Et puis certains animaux préfères sortir quand il fait plus frais, ou en tout cas moins chaud. Même s'il ne me restait pas grand-chose à manger dans mon sac, j'avais tout le loisir de partir à la recherche de quelques trucs par ci par là. Et puis j'avais un peu sommeil.


"Aller rien qu'une minute ou deux."


C'est vrai, à la base je voulais dormir quelques minutes, mais le sol en avait décidé autrement, il me semblait que la pierre sur laquelle j'avais posé ma tête était devenu mou et autant confortable qu'un oreiller, et le sol aussi moelleux que le plus divin des matelas. Aussi ce n'est pas quelques minutes, mais plutôt heures qui avaient semblé s'écouler. Mon réveil se fit donc des plus difficile, cette pierre était dures et le sol n'était plus du tout confortable, et les courbatures, les courbatures si la nourriture ne manquait pas d'avantage, j'aurais passé mon temps à me masser ces douleurs. Mais le ventre attendait. C'est donc avec une légère faim au ventre que j'attrapais mon arme et me mettais en quête de gibier.


Je n'avais que l'embarras du choix, enfin ce qu'il y avait quoi. Je pouvais essayer de chopper un oiseau, ou de trouver de petits animaux, rongeurs ou autres. Je voyais passer à toute allure un lapin. *Chouette mon déjeuner*.C'était sans compter un paysan quelque peu furieux, qui tournait en rond non loin de là. J'avais donc trouvé le sommeil a proximité d'une ferme, avec un champ qui, n'avait pas la grande forme. Je décidais de m'approcher et apprendre la raison d'une telle exaspération, et d'une telle colère.


"Bien le bonjour fermier, quelle est la raison de toute cette crise?"


Le fermier bien que surpris de voir un jeune homme sortir d'un buisson, cheveux en pagailles, et qui semblait encore dans un autre monde me regardait de bas en haut, et en voyant mon attirail me décocha un sourire, pas le genre de sourire de joie ou autre, mais plutôt le sourire d'un fermier venant de trouver une partie de la solution à son problème.


"B'jour jeune homme, s'trouve que j'ai un problème. Et j'crois qu'tu peux m'aider."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Mar 24 Nov - 6:53

Après une nuit de repos dans la petite auberge à la frontière entre Ashenwall et le pays des sables, notre groupe pris la route à la recherche de cette fameuse princesse. Je mourrais d'impatience de rencontrer pour la première fois un personnage royal, certes j'avais eux la chance, dans mon enfance, de voir ma défunte reine, par le biais du statut particulier de mon père. Mon souvenir de cette grande classe hiérarchique était bien loin dans ma mémoire et j'espérais voir en cette princesse le reflet de la grande reine qu'était Magdalena. Dans mon excitation j'avais pris la tête de notre groupe sans m'en rendre réellement compte, dirigeant mes pas dans le sable de plus en plus chaud. Après plusieurs heures de marche de me rendis finalement compte que la jeune femme me suivait depuis tout ce temps, comptant certainement sur moi pour la mener à bon port. Je n'avais cependant pas fait attention au chemin que j'avais emprunté porté par mes pensées et laissant ma conscience avoir confiance en le jugement de la guerrière pour me remettre sur la bonne voie. Pourquoi ne m'avais-elle pas dépassé ? Pourquoi ne m'avait-elle pas arrêté ? Il était beaucoup trop tard pour revenir en arrière, je m'arrêtai donc quelques instants perplexes, regardant autour de moi à la recherche d'un détail familier. Je devais me rendre à l'évidence, nous étions maintenant perdus.

- Je crois que nous sommes perdus...

Je baissai la tête piteusement, ne souhaitant pas croiser son regard, lui laissant le temps de réagir à mon intervention. Il ne fallut pas longtemps avant que la jeune femme reprenne la marche sans plus de mots. Je m'en voulais énormément de nous avoir perdus, mais je ne comprenais pas pourquoi la jeune femme qui ne semblait pas me faire confiance n'était pas intervenue. Moi qui avais tant hâte de voir la jeune princesse, je venais sans m'en rendre réellement compte, rallongé de beaucoup la longueur de notre voyage. Je me devais de trouver une solution et vite avant de réellement perde toute crédibilité face à Arialas, crédibilité que je doutais déjà ne pas avoir. Je vis finalement au loin se dessiner une ferme, je partis à courir laissant échapper quelques mots à l'intention de la jeune femme.

- Une ferme, on va pouvoir demander notre chemin !

J'arrivai rapidement assez rapidement devant l'habitation, une fois sur place, je vis deux homme qui était debout là, en train de parler probablement. Je m'arrêtai près d'eux reprenant mon souffle, j'entrepris ensuite mon interrogatoire.

- Bonjours, nous somme en route pour Dissri et nous nous sommes perdu, est-ce que vous pouvez nous aidez ? S'il vous plait...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arialas Ishtarian
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 270
Expérience : 390
Age : 23

Feuille de personnage
Écus: 611
Réputation: +1
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Mer 25 Nov - 7:06

Une fois de l'autre côté de l'ancienne frontière, Arialas se laissa guider par Meltiel – celui-ci semblait savoir où il allait, parfait. Elle-même n'était venue qu'une seule fois dans ce pays des sables, ne dépensant pas l'entrée du désert, lors de sa rencontre avec Flynn. Un instant, elle se demanda ce qu'il était advenu de lui et même s'il était encore vivant. Après tout, pour ce qu'elle en savait, il n'avait pas peut-être pas survécu lors de leur assaut sur le camp de bandits... Après plusieurs heures de marche, le petit magicien finit par s'arrêter, regardant autour de lui. Que faisait-il? Finalement, il avoua être perdu. Quoi? Non mais quel con! Pourquoi avoir prit la tête du groupe alors? Il baissa la tête, piteusement. Ouais, c'est ça. Ai honte! Pourquoi ne pas l'avoir avoué plus tôt aussi qu'il ne connaissait pas du tout le chemin... La femme lui jeta un regard noir avant de reprendre le chemin – elle devait voir Lynn au plus vite, pas de temps à perdre à regarder le décor pendant des heures.

Meltiel la rejoignit rapidement et le duo marcha encore quelques minutes avant d'apercevoir une ferme, au loin. L'homme s'élança, laissant échapper quelques paroles au passage. Demander leur chemin? Pff, qu'il le fasse tout seul, ce n'était pas du tout le genre à Arialas. Elle le laissa donc courir, arrivant quelques secondes, voir quelques minutes, plus tard. Il y avait deux hommes en compagnie de l'Oiseau Indigo. L'un semblait être le propriétaire de la ferme et le second était un peu plus jeune, son fils peut-être? S'approchant, elle n'entendit que les dernières paroles prononcées à l'intention de son compagnon.

- b'soin d'aide alors tuer s'te vermine pour moi avant tout.

Tuer de la vermine? C'était quoi ce truc? Meltiel n'avait pas demandé le chemin, finalement? Arialas jeta un regard interrogateur à son partenaire, avant de rapidement reporter son attention vers les deux autres. Elle les jugea rapidement du regard, le plus jeune portait une arbalète. Chasseur? Pourquoi n'étais-ce pas lui qui se chargeait des bestiaux? C'était bien plus simple avec une arme à distance qu'avec de la magie de soin... ou une naginata. Et puis, il n'avait qu'à les tuer lui-même, ces fichus animaux. Bien sûr, la femme n'aimait pas le fait de tuer des animaux, mais elle comprenait la nécessité. Par conte, elle n'en avait pas vraiment l'envie... Certes, elle souhaitait aider les gens, mais elle avait une autre priorité en tête, pour le moment.

- Désolé, mais je n'ai pas de temps à perdre. Je cherche Lynn Ness Deidre, princesse légitime de Ravey. Pouvez-vous nous aider ou non?

La question s'adressait bien sûr autant au paysan qu'à l'autre jeune homme présent. Habitants de Ravey, l'un des deux au moins devaient bien être au courant de son existence et pourrait les renseigner sur la direction à prendre... Du moins, ils devaient au minimum connaitre le chemin vers Dissri quoi... Elle soupira, un peu découragée – et en colère – faute de la situation. Ils s'étaient perdus et maintenant ça... Bien sûr, elle n'avait pas trop comprise la situation, entendant seulement la fin de la discussion, mais quand même – elle n'était pas idiote, elle voyait bien, principalement à l'expression de celui-ci, que le fermier ne souhaitait pas les laisser partir sans avoir apporté leurs aides. La voix d'un deux des inconnus finit tout de même par retentir - Arialas espérait une bonne nouvelle.


Dernière édition par Arialas Ishtarian le Mer 25 Nov - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Mer 25 Nov - 14:17

« Magnifique inconnue. »
 
Le vieil homme avait donc bien besoin d’aides. Je m’apprêtais à lui répondre quand un jeune homme débarquait à l’improviste, un peu comme moi en fait.
 
- Bonjours, nous somme en route pour Dissri et nous nous sommes perdu, est-ce que vous pouvez nous aidez ? S'il vous plait... 
 
Dissri ? Pourquoi devait-il allé là-bas ? La ville était en pleine reconstruction. Et il n’y avait pas grand-chose à voir, sauf sa splendide Reine. J’allais une fois de plus répondre à cette question quand une troisième personne faisait son entrée. Et une chose étonnante, son charme était époustouflant. Je ne pouvais décrocher mon regard de cette personne. Une femme, avec un cache-œil. Cheveux mauve. Mon problème refaisait surface, et mon nez commençait à saigner. Saignement que j’étouffais vite fait avec un bout de tissus.
 
Désolé, mais je n'ai pas de temps à perdre. Je cherche Lynn Ness Deidre, princesse légitime de Ravey. Pouvez-vous nous aider ou non?
 
Cet individu et cette beauté cherchaient donc à rencontrer la Reine. Pour quelles raisons ? Je devais mener mon enquête.
 
« Bien le bonjour, très cher voyageurs. »
 
Je m’inclinais devant cette charmante personne.
 
« Je me prénomme Elézim Luville, chasseur sous les ordres de la Reine Lynn N. Deidre. »
 
Je marquais un temps de pause avant de reprendre la parole.
 
« Je peux en effet vous aidez à atteindre le lieu où se trouve sa majesté. Mais je suis navré, ce vieil homme a besoin d’aide pour ses champs. Le climat ici est impitoyable pour la végétation, imaginez que ses récoltes qui ont déjà du mal à pousser sont en plus saccager par de la vermine. Comment peut-il faire pour nourrir sa famille ? Voudriez-vous m’aider à l’éradication de cette nuisance ? »
 
Je devais découvrir pourquoi cette muse et son acolyte devait aller à Dissri, si jamais ils avaient l’intention de faire du tort, je devais m’occuper de la menace. Je me retournais enfin vers le fermier.
 
« Si c’est de l’aide que vous voulez monsieur, vous venez d’en trouver, montrer moi ce champ qui vous préoccupe tant. »
 
« Suivez-moi, »
 
J’emboîtais le pas du fermier, et en me retournant, faisais un sourire à la jeune femme.
 
Arriver au dit champ, on pouvait déjà évaluer l’ampleur des dégâts. Au moins le tiers du champ était déjà foutu. Je sortais mon attirail. Le posais dans un coin, et je m’aventurais doucement dans la végétation, avant de m’accroupir, au point que les autres ne pouvaient plus me voir depuis l’extérieur du champ. Et j’écoutais, observais, je voulais d’abord voir quel animal dévorait avec tant d’ardeur ses lieux. Sur les feuilles de certains légumes, on discernait des traces de dents, des rongeurs. Mais aussi des pattes d’oiseaux.
 

Il était tout à fait normal de trouver de telles bestioles ici. Le désert est très hostile, aussi, ces charmantes bêtes en quête de nourriture sans doute depuis un moment, avait fini par trouver cet endroit, un paradis pour eux, une nuisance pour l’agriculteur. Bien il fallait maintenant commencer l’éradication.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Ven 27 Nov - 21:54

L'un des deux hommes me répondit en me proposant un marché, éliminer de la vermine en échange de son aide ? Arialas qui venait tout juste de me rejoindre me jeta un regard interrogateur auquel je répondis par un simple hochement d'épaule. Nous n'étions décidément pas encore rendus à Dissri, il allait falloir aider cet homme si nous voulions avoir de l'aide, de sa part, en retour. Il me faisait toujours plaisir d'aider mon prochain, mais je mourrais d'envie de rencontrer cette princesse et au plus vite. Ma partenaire n'avait pas cette patience et insista sur le fait que nous étions pressés ce qui n'était pas totalement faux, vu le retard qu'avait engendré par mon étourdissement. Le plus jeune des deux individus, nous souhaita le bonjour, s'agenouillant ensuite devant ma partenaire se présentant du même coup. Je regardai la jeune femme d'un air amusé, décidément elle avait un admirateur où alors cet homme faisait de l'étiquette une priorité, c’était totalement abject selon moi. L'étiquette royale et le respect mutuel étant deux choses totalement différentes et au vu de la situation, il valait mieux de laisser tomber toute ces cérémonies futiles.

Il se disait être Elézim Luville chasseur au service de la princesse ? Que faisait-il ici ? Le désert n'était pas une zone très propice pour la chasse et surtout s'il était au service de l'héritière de ce royaume, pourquoi n'était-il pas à ses côtés ? Je ne faisais pas confiance à cet homme aux manières beaucoup trop raffinées. Il poursuivit en disant qu'il pouvait nous aider, mais pas avant que le pauvre homme est eux droit à l'aide qu'il réclamait. Il va de soi que j'étais en accord avec lui sur ce point, mais ce simple fait ne suffisait pas à dissiper mes doutes à son égard. Le chasseur mentionna au fermier qu'il allait l'aider ce dernier demandant à ce qu'on lui suivre. Il partir devant, l'archer ce retourna pour faire un sourire à Arialas, décidément... Avant de suivre nos deux nouvelles connaissances, je fis part de mes doutes à ma partenaire.

- Je trouve cette coïncidence plutôt louche... et que dire de ses agissements à ton égard ?

Je me suivis ensuite les deux individus qui était toujours bien en vue. Le vieil homme nous amena jusqu'à son champ, il était même difficile de croire qu'il s'agissait de terre agricole. Le chasseur s'avança sans d'autres cérémonies au centre de la végétation, il était peut-être bel et bien chasseur, à en juger par sa manière de posséder, la traque et l'identification du gibier étant la première étape pour le bon déroulement d'une chasse. Cependant, je n'étais pas certain que la vermine soit la principale cause des malheurs de notre agriculteur. Je m'approchai tranquillement des rangs de légume, je m'agenouillai mettant ma main au sol. Je m'étais trompé, le sol était bien humide. J'aurais cru que la température des arides de la région est pu influencer sur la production du champ, mais il va s'en dire qu'au vu de mes connaissants sommaires en la matière, le sol était suffisamment humide pour favoriser une bonne récolte.

Mon regard fut attiré vers une anormalité au sol, il ne faisait aucun doute qu'il s'agissait d'une patte d'oiseau. Il était vrai que dans un tel climat, les pauvres petites bêtes avaient sans nul doute du mal à se nourrie et ce champ représentait une oasis inopinée. J'avais eu le même problème quand je m'occupais du jardin de mon maître en Ellès. Je me dirigeai donc vers une petite pille de bois qui n’était pas très loin, je regardai le fermier dans le but d'avoir son approbation, qui me donna d'un signe de tête. Je pris la parole pour signifier mes intentions.

- J'ai une solution pacifique pour régler le problème des oiseaux, il suffit de fabriquer ce qu'on appelle un épouvantail !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arialas Ishtarian
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 270
Expérience : 390
Age : 23

Feuille de personnage
Écus: 611
Réputation: +1
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Mar 1 Déc - 21:42

L'un des hommes se présenta sous le nom d'Elézim, tout en s'inclinant devant la femme. Un noble? Il n'en avait pourtant pas l'air, à première vue. Celui-ci ajouta qu'il était sous les ordres de la personne que recherchait le duo et qu'il pourrait les diriger, mais qu'il était présentement occupé au champ, demandant finalement l'aide de Meltiel et Arialas. Cette dernière marmonna quelques mots, un peu déçue d'être encore une fois retardée. L'univers entier semblait s'être ligué contre elle, pour qu'elle n'atteigne jamais Lynn.

- C'est d'accord...

Sans plus de cérémonie, le chasseur se tourna immédiatement vers le fermier, qui le guida vers la source du problème. Un dernier sourire vers la guerrière et ils étaient partis. Alors que celle-ci s'apprêtait à y aller à son tour, question d'en finir au plus vite, la voix de son vieux compagnon retentit. Quelle coïncidence? Et pourquoi ses agissements seraient louches? Exaspérant certes, mais louche? Il se mit ensuite directement en route derrière les deux autres, laissant là une Arialas interrogative. Qu'avait-il voulu dire? Après quelques infimes secondes de questionnements, elle finit par leur emboîter le pas, courant pour les rattraper.

- Attendez-moi!

Lorsqu'elle arriva finalement au fameux champ, le chasseur était disparu. Regardant autour d'elle pour savoir où il était passé, elle vit Meltiel s'approcher d'une pile de bois, offrant la possibilité de faire un épouvantail. Eh bien, il pouvait le faire seul son machin, non? Pourquoi ne se mettait-il pas au travail au lieu de parler? Arialas le laissa faire et s'enfonça à son tour dans la broussaille, cherchant à voir l'ampleur des dégâts, le type de bestioles et trouver Elézim. Pour ce qui était de la première remarque, l'endroit était clairement en mauvais état – il était temps que le fermier ce décide à agir. Pour les bestioles, le magicien avait déjà mentionné les oiseaux, mais ce n'était clairement pas la seule nuisance – à moins qu'une race spéciale d'oiseau aient des dents et une bouche, ce qui étonnerait la femme. Finalement, pour le dernier, elle le percuta, trop occupée à se demander ce qu'ils devraient combattre. Elle évita de justesse de tomber, réflexe guerrier.

- Pardon.

Elle s'excusa rapidement, détestant toujours cela, mais comme elle était clairement en tort... Eh bien voilà. Au moins maintenant, elle savait où se trouvait celui-ci. Avant qu'il ne s'en aille, Arialas en profita pour lui poser quelques questions. Après tout, elle n'était venue qu'à Ravey une fois et pour combattre des bandits... Comment débarrasser de la vermine, de façon plus ou moins permanente dans le désert n'était pas spécialement dans ses cordes.

- Dis... J'y connais absolument rien en faune et flore du désert alors peut-être pourrais-tu me renseigner? N'y aurait-il pas d'animaux ou de plantes venimeux dans les environs?

Dit de cette façon, ses intentions pouvaient sembler louches, mais elle souhaitait simplement tuer d'abord la vermine, puis laisser un peu de nourritures empoisonnées, si jamais d''autres arrivaient. C'était un fait, l'on ne se débarrassait pas entièrement du problème en ne faisant que les tuer, sinon ils devront revenir souvent – il fallait une solution à long terme. L'épouvantail pour les oiseaux en était une, mais il en fallait une pour les rongeurs aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Jeu 3 Déc - 21:51

« Les chikmups »
 
J’entendais l’inconnu parler de faire un épouvantail, bonne idée contre les oiseaux, mais je m’inquiétais plus des rongeurs, les oiseaux qui venaient ici, n’étaient pas là pour les plantes. En effet, il y avait des restes de rongeurs. Pas grand-chose, mais assez pour savoir que les oiseaux qui venaient ici étaient des rapaces.
 
« Pardon »
 
La magnifique inconnue manquait de trébucher en me heurtant dans les hautes herbes. Je me relevais toujours songeur pour les bestioles des alentours. En parlant du loup l’une d’elles venait de pointer le bout de son nez, la tête dans un légume.
 
« Dis . . . J’y connais absolument rien en faune et flore du désert alors peut-être pourrais-tu me renseigner ? N’y aurait-il pas d’animaux ou de plantes vénéneuses dans les environs ? »
 
Je regardais sérieusement mon interlocutrice dans les yeux. Je répondais d’abord en disant que les oiseaux qui venaient ici, ne venaient pas pour les plantes, mais pour les rongeurs, avant de prendre conscience de la deuxième partie de sa demande. Un sourire se dessina sur mon visage.
 
« Une plante, mais bien sûr ! » Je souriais de plus belle.
 
« Il faut trouver de l’euphorbe, leur sève est très corrosive. Et dangereux, même pour les hommes. On devrait en trouver dans les environs. Vous avez là une bonne idée ma chère. »
 
Je m’en allais prévenir les deux autres, mais avant je lui demandais de bien surveiller le rongeur qui se goinfrait dans le légume, il allait retourner dans son terrier, et il fallait absolument trouver où ceux-ci étaient.
 
« Monsieur le paysan ? Nous avons peut-être une solution contre les rongeurs et les oiseaux pour la même occasion, l’épouvantail sera bienvenue aussi, mais pour le moment l’urgence est de trouver de l’Euphorbe, en avez-vous dans le coin ? »
 
« Euh sans doutes, parfois elle pousse dans le p’tit bosquet d’où vous v’nez.  Mais pourquoi r’cherchez-vous c’te plante ? »
 
« Sa sève sera très utile pour éradiquer les petits rongeurs, je vais en chercher rapidement, avez-vous des gants et un seau s’il vous plaît ? »
 
Le fermier me rapportait tout ceci, ainsi qu’un couteau pour couper les plantes. Je m’en allais quérir la fameuse plante, laissant les eux protagonistes en compagnie de notre hôte. J’arrivais au petit bosquet. Je m’attelais désormais à la recherche de cette plante. Il fallait être extrêmement prudent, j’avais appris quelques informations sur les plantes venimeuses lors de ma formation de chasseur. Il ne fallait surtout pas la toucher directement, ni se frotter les yeux après, il y avait un risque pour la cécité. Dans un désert, tout être vivant devait trouver une parade pour sa survie. L’Euphorbe, elle avait choisi de la sève corrosive dès que l’on la touche.
 

Là, il y en avait en petite quantité, *ça devrait le faire !* Avec le couteau je commençais à couper quelques branches et à faire couler la sève dans un seau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Mar 8 Déc - 5:34

Arialas choisit ce moment pour faire son apparition, elle n'accorda aucun intérêt à l'idée que je venais de proposer, dirigeant ses pas directement vers le chasseur. Je n'avais besoin de personne pour procédé à la fabrication d'un vulgaire pantin de bois et si la jeune femme souhaitait perdre son temps le nez dans les légumes avec cet étrange personnage, je n'y pouvais rien. Je me mis donc au travail ignorant les trois autres, je n'avais pas besoin de leur aide et il semblais plus préoccupé à identifier le mal à supprimer plutôt que de chercher une réelle solution au problème autre que l'extermination pure et dure. Je choisit deux planches que me semblais suffisamment résistante pour supporté l'épreuve du temps, dû moins pour quelques saisons. Il ne me manquait que quelques choses pour les assembler. Je me tournai vers le vieux fermier et lui cria mes indications de loin.

- J'aurais besoin de clou, d'un marteau et de vieux vêtements...

Il me regarda quelques instants d'un air sceptique, il ne devait pas savoir ce que je voulais faire, une agriculteur qui ne connaissait pas l'existence des épouvantails ? Certes il accéda à ma demande et j'eus accès à l'ensemble du matériel qui m'était nécessaire dans les instants qui suivirent. Je clouai les deux planches en croix dans l'espoir de créer une forme la plus humaine possible, j'habillai ensuite le nouveau mannequin des vieux vêtements sous le regard intéressé du vieil homme. J'allais clouer les vêtements à la structure pour en assurer la solidité quand le chasseur sorti de sa cachette s'informant auprès du cultivateur au sujet d'une plante vénéneuse présente dans la région. Il prit l'équipement que le vieux lui ramena et parti sans plus de cérémonie.

Je bouillais littéralement de l'intérieur, pourquoi ? Pourquoi ne pensait-il qu'à tuer ? C'est petit bête était des êtres vivants à part entière comme lui ou moi, il n'était probablement seulement à la recherche de nourriture en raison du climat trop rude de la région le problème était loin d'être ses petits rongeurs, mais il était ce pays... ce pays qui était ne laissait aucune chance à ces petites bêtes qui ne souhaitait que vivre. J'allais devoir avoir une bonne discutions avec ce chasseur qui n'avais aucun ne remord à s'attaquer à plus faible que lui.
Je laissai donc mon travaille inachevé et me dirigea dans le champ avec la ferme intention d'avoir une discutions moral avec ma partenaire. Je la croisai très rapidement elle qui semblais-ce dirigé vers la sortie comme l'avais fait le chasseur plutôt. Je me plaçai sur son chemin lui bloquant la route plongeant mon regard dans le sien, je pris la parole.

- Ce ne sont que des pauvres petites bêtes en quête de nourriture dans l'espoir de survivre une petite journée de plus dans ce pays qui n'a rien d'autre à offrir que du sable et du désespoir... Pourquoi devrions-nous les exterminer ? Il y a probablement une solution pacifique à cette situation... La violence n'est jamais la bonne solution, elle est celle des faibles et de ceux qui ont perdu espoir en la vie... C’est toi qui m’as appris ça lors de notre première rencontre !    

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arialas Ishtarian
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 270
Expérience : 390
Age : 23

Feuille de personnage
Écus: 611
Réputation: +1
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Mer 9 Déc - 5:21

Le dénommé Elézim commença par répondre au commentaire de mage blanc, puis sourit de toutes ses dents en s'exclamant sur le mot plante. Confirmant l'idée de la femme, il lui demanda de surveiller le petit rongeur. Non mais quoi encore, pour qui se prenait-il? Elle n'avait pas le temps de rester les bras croisés à attendre gentiment que la bébête retourne à son terrier. L'homme se précipita chercher sa fameuse euphorbe. Arialas, après avoir jeté un dernier regard à l'animal, s'élança à sa suite, manquant de heurter Meltiel – celui-ci s'était effectivement placé sur son chemin, pour lui bloquer la route. Elle roula les yeux au ciel en s'arrêtant. Que voulait-il encore? Ce fut finalement un sermon comme quoi la violence était mauvaise... Mais quelle autre solution y avait-il? C'était stupide. Ces bêtes ne méritaient certainement pas leurs sorts, mais le pauvre fermier et sa famille non plus. Et d'ailleurs, ils devaient agir et vite, question de rejoindre Dissri avant de mourir de chaleur.

- Si tu as une meilleure solution, ne te gêne pas. Sache simplement que les laisser faire ou leur créer leur propre champ est totalement idiot. La violence est tout ce que je connais et tu le sais très bien. Ça ne me plait pas plus qu'à toi, mais ce pauvre homme là-bas espère lui aussi survivre une journée de plus, au côté de sa famille.

Sans attendre de réponse, elle contourna son compagnon et partit rejoindre Elézim dans les fourrés. En fouillant ses poches, la guerrière mit la main sur les deux petites fioles, récupérés sur le corps de l'homme surnommé l'Éventreur, dans une précédente aventure. Dommage, elle les avaient trouvées vides – probablement qu'il avait dû les utiliser sur ses précédentes victimes. Que mettait-il à l'intérieur? Mystère. Elle s'était simplement dit que cela pouvait être utile et les avaient ramassés. Elle n'en sortit qu'une seule, la gardant fermement dans sa main droite, pour le moment. Le chasseur avait bien dit que ce poison était grandement efficace, même contre des humains, non? En garder un peu pourrait être utile, qui sait. Arialas s'accroupit donc au côté de celui-ci, regardant en premier à quoi ressemblait la chose. Déjà pour être sûre de ne pas s'empoisonner par mégarde dans le futur, mais aussi pour pouvoir la reconnaître si elle en avait encore besoin. Elle regarda aussi comment s'exécutait le jeune pour recueillir la sève et après avoir compris le principe, lui emprunta son couteau.

Délicatement – elle ne portait pas de gant – la femme entreprit donc de récolter un peu du précieux liquide dans sa fiole, sous l’œil désapprobateur d'Elézim. Elle haussa les épaules, lui disant simplement que cela serait possiblement utile, un de ces jours. Bien sûr, s'il était réellement sous les ordres de la princesse, il était tout à fait normal qu'il doute des intentions d'une femme qui la recherche, poison en poche. Mais Arialas n'était pas du genre à se soucier des opinions et reprit son chemin vers la ferme. L'épouvantail était en bonne voix, tout comme la nourriture empoisonnée – ils allaient avoir bientôt terminé et le duo pourrait reprendre la route. Elle se dirigea donc vers le fermier, lui demandant de leur faire une minuscule pile de nourriture, en attendant l'arrivée de l'assaisonnement – le poison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Sam 26 Déc - 18:11

« Rongeur et Rapace, la finale ! »
 
La sève coulait lentement, j’étais concentré quand quelqu’un approchait. La jeune femme observait comment se déroulait le processus. Il n’y avait rien de bien compliqué, couper la branche blanche, ne pas toucher ses feuilles, et entailler la branche avec le couteau avant de laisser couler le dit poison. Elle m’emprunta le couteau et remplit une fiole de la sève. Pourquoi se prenait-elle la peine de récupérer ceci sans protection ? En avait-elle absolument besoin ? Bah, dans ce monde tout pouvait-être utile pour survivre. J’avais soudain une idée qui me traversait l’esprit. Enduire mes carreaux de cette sève.
 
Une fois sa fiole remplit, elle s’éloignait, pour retourner auprès des autres. Je finissais quand à moi de remplir le seau.
 
« C’est prêt ! »
 
Je ramassais le seau, et me redirigeais vers le fermier. Une petite pile de nourriture devant lui dans un autre seau. Bien, il était temps d’entamer l’opération, heu, RIP ? Rongeur indésirable piétiné ? Je voyais dans le regard de l’autre jeune homme un certain mal-être. Voulait-il régler tout cela pacifiquement ? Malheureusement, dans un désert la seule loi est celle du plus fort pour les animaux, comme pour les plantes.
 
Je récupérais le deuxième seau, et repartais dans le champ. Etape 1 : Prendre la nourriture et l’enduire de sève, pas beaucoup, une infime quantité répartit sur chaque morceau allait suffire, ce n’était pas des ours mais de simples petites bestioles que nous comptions bien avoir. Etape 2 : Disposer les appâts aux alentours des clôtures, et des terriers visibles. Etape 3 : Attendre. On ne pouvait pas faire grand-chose d’autre. A part disposer l’épouvantail que notre ami avait construit.
 
Je m’asseyais sur une vieille souche d’arbre, non loin de tout ce monde.
 
« Si ce n’est pas trop indiscret : Pourquoi voulez-vous rencontrer la Reine ? »
 
Maintenant que nous avions réglé le problème du fermier pour un temps, je devais savoir la raison de leur venue. S’il devait arriver malheur à Lynn, certains dont moi, ne me pardonneraient jamais. Je me levais, et les regardais avec tout le sérieux du monde.
 
« Si vous êtes une menace, vous comprendrez que, je ne vous conduirai pas à Dissri. Bien des dangers règnent depuis le cataclysme et . . . »
 

C’est à ce moment qu’un rapace avait décidé de fondre à toute vitesse dans le champ avant de repartir aussitôt avec des restes de rongeurs. Mais, nous pouvions désormais voir, l’efficacité de la sève d’Euphorbe. L’oiseau perdait de l’altitude, jusqu’à s’écraser au sol. En effet, j’en avais profité pour enduire aussi les cadavres des rongeurs encore présents. D’une pierre deux coups. L’oiseau bougeait encore, il était en train de souffrir. Pas étonnant quand on savait à quoi il avait affaire. Je l’achevais avec un carreau. J’avais beau être un chasseur, la souffrance des animaux ne me plaisait guère. 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Mar 26 Jan - 23:47

Je devais admettre que la jeune femme avait raison, empoissonner des pauvres petits animaux était cruel, mais ne rien faire et laisse cet homme et sa famille mourir de faim l'était également. Il n'y avait pas de réelle bonne réponse pour moi qui était presque aussi proche de la faune que de la race humaine, mais mon cœur me disait d'aider ce vieil homme. Je finit par me dire que si je faisais mon possible pour empêcher éloigné de façons non agressives d'éloigner les vermines, il était peut-être possible qu'aucun d'entre eux ne mange de cette nourriture empoisonnée. Pendant que les deux autres s'affairaient à la préparation de leurs poisons, je construis un second épouvantail pour le mettre de l'autre côté du champ. Par la suite avec l'autorisation de l'homme j'entrai dans la maison au je trouvai la femme. Je l'informai qu'il était fort probable qu'un simple mélange d'eau et de savon serait suffisant à faire fuir la plupart des vermines auxquels, il avait affaire, s'était un autre truc de mon maitre. Elle m'offrit son aide mettant de l'eau à bouillir, une fois l'eau a point, elle la versa dans un grand contenant en y incorporant une savonnette. La femme me tendit le sceau, je le pris la remerciant dans un premier temps et ressortie immédiatement de l'habitation.  

Avec l'aide de la femme, j'avais été en mesure de faire une grande quantité d'eau savonneuse et en très peu de temps. Je me dirigeai donc vers le champ arrosant l'ensemble de la récolte. Une fois mon travail terminé, je me dirigeai vers le vieil homme pour lui expliquer mon opération.

- Il s'agit simplement d'eau savonneuse, c'est un vieux truc de mon maître, cela devrait être suffisant pour repousser la plupart des rongeurs et autre bestiole. Pour les plus voraces, j'imagine que le poison de mes amis s'en chargera. Je vous conseille seulement de bien rincer vos aliments avant de les manger pour ne pas garder un goût de savon en bouche.

Il me regarda et sembla satisfait de mon travail, même si cela lui demandait un peu plus de travail dans la préparation des repas. Mes camarades terminaient  dans le même laps de temps et le jeune archer se posa contre une souche nous interrogeant sur la raison de notre visite et plus précisément de notre intérêt pour la souveraine.  Je me décidai à prendre la parole en premier lieu.

- Je suis un mage blanc spécialiste en soin, j'ai un grand projet et je souhaiterais en faire part à la princesse dans l'espoir d'avoir son soutien...


Je fus interrompu par l'apparition d'un rapace, il plongea vers les restes de vermine empoisonnée et repartie. Je voyais très bien que le poison faisait déjà effet sur son frêle métabolite. Je me dirigeai rapidement vers l'endroit ou je croyais qu'il allait s'écraser. J'arrivai sur place en premier, il souffrait, je pouvais le ressentir à l'intérieur même de mon propre corps. J'allais le soigner quand j'entendis un bruit derrière moi, s'était probablement le chasseur et Arialas, j'approcha alors mes mains de la bête quand interceptant un carreau d'arbalète, avec ma main gauche, qui lui était destiné et ceux bien malgré moi. Je lâchai un cri de doubleur, le carreau avait transpercé ma main de par en par. Je n'avais pas le temps de me soigner si je voulais sauver le volatile. Je jetai donc un regard réprobateur vers l'arbalétrier et je me mis au travail. J'avais l'habitude de soigner des oiseaux cela me prit que très peu de temps à effacer toute trace de poison en lui, malgré ma condition. Quand jeu fini, je crus le voir s'envoler, il était maintenant hors de danger. Je me concentrai alors sur ma main essayant de retirer le projectile, mais cela me faisait atrocement souffrir. L'oiseau que je croyais alors envolé agrippa alors l'une des extrémités de la flèche et la brisa d'un coup de bec violent. Je peux donc retirer le reste plus facilement et me guérir rapidement par la suite. J'avais perdu beaucoup de sang, mais je réussis à me relever pour repartir vers la ferme. Quand j'arrivai à la hauteur de l'archer, je laissai échapper une phrase.

- Ils ne sont pas stupides nul besoin de les tués pour leurs apprendre...

Au même moment, le cri du faucon que je venais de sauver se fit retentir. Il prit alors son envol dans une grâce presque divine pour venir se poser sur mon épaule droite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arialas Ishtarian
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 270
Expérience : 390
Age : 23

Feuille de personnage
Écus: 611
Réputation: +1
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Sam 30 Jan - 16:50

Le fermier revint rapidement avec la demande de la femme et l'inconnu se chargea du reste. Dans un sens, ce n'était pas plus mal – le seul vrai responsable de l'assassinat de ces pauvres bêtes serait donc Elézim. Meltiel, lui, se mit à se promener d'un côté et de l'autre, arrosant le champ. La guerrière entendit quelques mots alors qu'il expliquait sa démarche au principal intéressé. Alors comme ça, il était toujours contre l'idée du poison? Arialas ne pouvait pas le blâmer après tout. L'archer alla ensuite s'asseoir sur une souche, attendant de voir si leurs solutions seraient efficaces, tout en interrogeant les deux compagnons sur la raison de leur visite en ces terres. Le mage blanc fut le premier à amorcer une réponse, recouvrant légèrement les menaces du Ravevin. Un oiseau finit par les interrompre tous les deux, ramassant une bouchée de viande empoisonnée. Les deux hommes se précipitèrent – Arialas en fit donc autant.

Alors que le chasseur s'apprêtait à achever le pauvre volatile, l'idiot s'interposa et sauva le pigeon, se faisant transpercer la main au passage. L'oiseau sembla ensuite s'attacher à lui, le magicien avait donc un nouveau compagnon? S'approchant de lui, Arialas lui donna une légère tape derrière la tête, avant de le sermonner. Seul petit détail, avec sa grande force, même ce faible coup faillit presque renvoyer l'Oiseau Indigo au tapis – il avait déjà peine à marcher, faute du sang perdu...

- On dirait que ça devient une habitude pour toi de te prendre des projectiles dans la gueule...

Elle soupira et alla s'adosser à un arbre proche, pour reprendre la discussion là où ils l'avaient laissés. La borgne se dépêcha de parler la première, avant que le chasseur ne recommence ses menaces. Elle avait déjà perdue bien assez de temps dans ce champs et souhaitait reprendre la route au plus vite, avant que ne tombe la noirceur. D'après sa dernière expérience dans ce désert, les nuits pouvaient être plutôt frisquet, même pour un Ashevan... Et ça, c'était si elle était vraiment Ashevan.

- Tu n'as pas tout à fait tort petit, mais pas raison non plus. Le Grand Cataclysme n'a aucun lien avec les dangers, c'était probablement bien pire avant. Avec ce qu'a vécue ta reine, je ne crois pas qu'elle soit effrayée à l'idée de rencontrer des inconnus. Après tout, elle a bien survécu aux deux pires calamités du monde – Galdion et le Cataclysme. Je peux comprendre ta crainte par contre, mais je n'ai aucunement l'intention de faire du mal à la petite Lynn, comme je ne lui en ai point fait dans le passé... Pas directement du moins.

Le restant de la phrase, après la mention du nom de la princesse, n'était qu'un murmure presque inaudible. La femme n'avait aucune idée si ses compagnons avaient entendu ces mots et ne s'en souciait pas le moins du monde – après sa magnifique démonstration devant Aerdris... Il était de tout de façon un peu tard pour avoir honte. Dans les cas, Arialas choisie de faire abstraction de son amnésie et alla rejoindre le fermier pour sa récompense. Une fois elle poche, elle retourna vers le chasseur.

- Alors, nous aideras-tu à trouver notre chemin ou non?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Dim 7 Fév - 16:54

« En route . . . »


Alors que j’allais achever l’oiseau qui agonisait, Meltiel se précipitait pour le soigner, se prenant mon carreau dans la main. Dans tous les sens du terme. Etait-il idiot ? Enfin, il avait sauvé la vie d’un rapace. Et celui-ci lui rendait la pareille, en cassant mon carreau jusque-là figé dans sa main.

«  Tu n'as pas tout à fait tort petit, mais pas raison non plus. Le Grand Cataclysme n'a aucun lien avec les dangers, c'était probablement bien pire avant. Avec ce qu'a vécue ta reine, je ne crois pas qu'elle soit effrayée à l'idée de rencontrer des inconnus. Après tout, elle a bien survécu aux deux pires calamités du monde – Galdion et le Cataclysme. Je peux comprendre ta crainte par contre, mais je n'ai aucunement l'intention de faire du mal à la petite Lynn, comme je ne lui en ai point fait dans le passé... Pas directement du moins. »

Il était vrai que la Reine avait survécu à pas mal de choses. Mais nous n’étions jamais sûrs de rien. Et si je laissais Sa Majesté rencontrer des personnes malintentionnées, je connaissais quelques personnes qui seraient prêtes à me le faire payer . . . Et même moi je ne me le pardonnerai jamais. Enfin bref, la jeune femme continuait son discours.

« Alors, nous aideras-tu à trouver notre chemin ou non ? »

« Vous avez trouvé votre guide . . . Mais avant toutes choses, Quel est votre nom ? »

J’attendais que la jeune femme me réponde. Avant de continuer :

« Votre ami est-il toujours du genre suicidaire ? » Plaisantais-je.

Je rassemblais mes quelques effets. Avant de rendre compte au fermier. Si jamais il avait besoin d’aide à l’avenir. Nous serions prêts à l’aider. Ravey était peut-être tombé. Mais elle ne cessera jamais de se relever. La journée était déjà bien entamée, il fallait partir maintenant si nous voulions arriver le plus vite à Dissri.

« Si vous voulez arriver au plus vite à votre destination, il vaut mieux partir dès maintenant. Ah ! aussi, pensez à vous hydrater, vous n’êtes pas natif de ce pays, et je ne tiens pas à finir le voyage avec quelqu’un sur les épaules. »

Je pouvais paraître rustre, mais tout ce que je disais était bien réel. Même un habitant de Ravey pouvait se faire avoir par ce désert. Alors des étrangers . . . Même s’il ne fallait pas les sous-estimer. Il fallait mieux prévenir que guérir, comme on dit.

« N’empêche qu’est-ce qui peut bien vous presser autant . . . »

J’entamais la marche, en direction de Dissri. L’air songeur, mais avec une certaine joie de voyager en charmante compagnie.
PS:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meltiel Wälle

avatar

Messages : 134
Expérience : 294
Age : 27
Localisation : Des Ellès

Feuille de personnage
Écus: 909
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Lun 8 Fév - 3:15

Je venais à peine de me remettre en marche quand je ressue un coup directement derrière la tête, coup auquel je ne m'attendais aucunement. Après la plus grande peine du monde, je réussis toutefois à rester debout, malgré mon équilibre précaire et la surprise du choc. Au même moment, j'entendis retentir la voix de ma partenaire, un ton réprobateur certain y était attaché. Elle m'informait de ma curieuse manie d'intercepté divers projectile, faisait probablement mention de notre précédente quête dans les montagnes enneigées d'Ashenwall. Je n'eu aucune réaction particulière à la suite de ce coup porté belliqueusement à mon égard, ce qui ne fut pas le cas de ma nouvelle amie qui prit immédiatement son envolé, tout en restant près de moi. Elle laissa mon épaule transpercée de ses serres qui avait trop facilement pénétré ma chair, si je voulais la garder auprès de moi, j'allais décidément devoir trouver une solution pour qu'elles puissent se poser en toute sécurité sur moi. Pour l'instant, je me contentai de refermer mes plait qui n'était que très superficiel, le faucon j'allais jamais eux l'intention de me blesser. Ces blessures étant beaucoup plus la résultante de ses attributs sauvages que de sa réelle volonté, n'ayant probablement même pas conscience de la douleur qu'un tel geste pouvait engendré. Malgré l'intelligence dont elle semblait être dotée, il n'en restait pas moins qu'elle n'était qu'un animal limité par sa condition.

Je retournai dans l'immédiat vers la ferme ne me souciant plus de mes compagnons. Dans un premier temps, je pris la petite bourse que l'agriculteur me tendit en guise de récompense. Je m'éloignai ensuite un petit peu de la ferme gardant toujours leurs deux autres dans mon champ de vision pour ne ma pas manquer notre départ. Je m'assieds donc dans l'espoir de me remettre un peu des derniers événements et de pouvoir conclure le voyage sans plus de repos. Je sortis alors un petit sac de noix de ma poche dans l'espoir de manger un peu. Il ne fallut que quelques instants pour que ma nouvelle amie à plume me rejoigne, décidément elle allait me suivre partout maintenant. J'allais devoir lui trouver un nom pour ne pas devoir toujours l'appeler la rapace ou le faucon ce qui n'était pas très joli en soi. Je mangeai donc quelques noix, prenant soin dans donner quelques une à ma compagne qui s'était maintenant posée devant moi. Soudain, je croquai quelques choses qui n'étaient décidément pas une noix. Je portai ma main à ma bouche dans l'espoir d'identifier cette mauvaise surprise, il s'agissait d'une curieuse pierre jaunâtre dans laquelle semblait reposer un petit insecte. Après quelques instants, je fus en mesure de retrouver le nom de cette fameuse pierre, il s'agissait d'une pierre d'ambre une sorte très particulière de fossile que j'avais connu grâce au livre de mon maître. Quel curieux hasard que cette pierre s'est retrouvé dans mon sac de noix, je choisit de nommé ma nouvelle amie en l'honneur de cette drôle de découverte.

Je mangeai quelques noix par la suite avant de voir que les deux autres étaient décidément près pour le départ. Je les rejoignis juste au moment où le chasseur indiquait qu'il valait mieux partir sans tarder, il nous conseilla de boire beaucoup d'eau pour éviter le pire. Conseille bien que superflu pour nous qui avions déjà traversé presque la moitié de ce désert et qui si était même perdu. Le groupe se mit donc en marche, nous allions enfin pouvoir rencontrer la princesse des lieux et plus de danger de se perdre en route.

_________________


Dernière édition par Meltiel Wälle le Lun 8 Fév - 5:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Déesse
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 96
Expérience : 191

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: S

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Lun 8 Fév - 3:15

Le membre 'Meltiel Wälle' a effectué l'action suivante : Lancer de dé

'Quête' :

Résultat : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepopeedesheros-rpg.forumactif.org
Arialas Ishtarian
Soldat
Soldat
avatar

Messages : 270
Expérience : 390
Age : 23

Feuille de personnage
Écus: 611
Réputation: +1
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Mar 9 Fév - 2:46

- Arialas.

Notre duo avait donc trouvé son guide – c'était parfait. Le chasseur fit ensuite une remarque sur le ton de la plaisanterie. Comme réponse, la guerrière leva les yeux au ciel, découragée. Vu de l'extérieur, cela pouvait en effet sembler amusant, mais pour Arialas, pas le moins du monde. Continuellement surveiller cet énergumène était parfois bien épuisant. Ils se préparèrent ensuite chacun de leur côté, car il était maintenant l'heure de reprendre la route s'ils ne souhaitaient pas passer la nuit dans le désert. Lorsque le trio fut finalement prêt, Elézim conseilla aux étrangers de boire beaucoup d'eau, puis se demanda à lui-même pourquoi ses nouveaux compagnons étaient si pressés de rencontrer la princesse Lynn. Alors qu'ils se mettaient en route, la femme offrit un sourire au jeune homme et lui répondit en blaguant seulement à moitié.

- Je suis surtout pressée de quitter cette fournaise au plus vite. C'est peut-être magnifique ici, mais cette chaleur... C'est à se demander comment font des gens pour vivre de ce côté du monde.

Bien sûr, ce commentaire ne visait pas du tout à insultant l'habitant du désert, c'était simplement la vérité – les grands froids Ashevan plaisaient bien plus à la femme que cette chaleur étouffante. Finalement, le groupe arriva à l'entrée de Dissri peu avant la nuit, en entier. Grâce à leur guide, ils ne s'étaient pas perdus de nouveau, ce qui était très bien. Il était maintenant temps de commencer à réfléchir à ce qu'elle allait dire à l'héritière légitime du royaume des sables. Pour l'instant, elle se tourna vers le chasseur, lui tendant la main.

- Merci pour ton aide, c'est très apprécié. Je saurai te rendre la pareille un jour.

Bien sûr, elle disait cela pour être polie... Arialas ne s'attendait pas vraiment à revoir cet homme de si tôt. D'ailleurs, déjà, cela allait dépendre de sa future rencontre – peut-être allait-elle perdre la vie dans cette ville infernale. Au moins, ils s'y étaient rendus sain et sauf, bon début. Le groupe se sépara donc sur ces paroles, la borgne et l'Oiseau Indigo se mettant à la recherche d'une auberge pour passer la nuit – il était un peu tard pour une audience. Le chasseur, quant à lui, partit de son côté. Après tout, il était un habitant du coin, il n'avait certainement pas besoin de se louer une chambre. Peut-être même qu'il habitait dans le château, qui sait...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Déesse
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 96
Expérience : 191

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: S

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Mar 9 Fév - 2:46

Le membre 'Arialas Ishtarian' a effectué l'action suivante : Lancer de dé

'Quête' :

Résultat : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepopeedesheros-rpg.forumactif.org
Elézim Luville

avatar

Messages : 117
Expérience : 247
Age : 20
Localisation : Ravey

Feuille de personnage
Écus: 393
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Mar 9 Fév - 18:28

Oubli du lancer de dé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Déesse
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 96
Expérience : 191

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: S

MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   Mar 9 Fév - 18:28

Le membre 'Elézim Luville' a effectué l'action suivante : Lancer de dé

'Quête' :

Résultat : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepopeedesheros-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quête: Champs où es-tu?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quête: Champs où es-tu?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le rat des villes et la souris des champs [Naya]
» L U L L A B Y •• faire l'amour dans les champs excite les fleurs.
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]
» Lalala des carottes dans les champs de blé [Claude]
» Martelly veut donner une réplique à Aristide au Champs de Mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Ravey :: Vaste désert-