AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Perdu sous le soleil ( PV Camille ) [ Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shamash Shambhala

avatar

Messages : 14
Expérience : 20

Feuille de personnage
Écus: 6
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Perdu sous le soleil ( PV Camille ) [ Flashback]   Lun 14 Sep - 23:49

Perdu sous le soleil




Chronique n°1 : Un entraînement pas facile, facile







C'était deux ans avant le changement d'ère, ce que les autres ont appelé le Grand Cataclysme. Je n'avais que 13 ans à l'époque et je poursuivais l'entraînement de mon grand-père sur ce que les autres appellent « les terre neutres » de ce monde. Chez nous, les chamans, on appelle ces lieux « La terre des origines », mais c'est pas bien grave. Comme je le disais, ce jour-là je suivais mon apprentissage, je devais apprendre la magie. Il paraît que j'étais plus apte maîtriser une magie élémentaire, mais à l'époque je ne savais vers où me tourner. Cependant, afin de pouvoir utiliser la magie il me fallait un médium, un artefact qui me servirait de catalyseur pour ma magie. Le problème c'est que mon grand-père avait décidé de cacher quelque part ce qui me servirait de médium et je devais me débrouiller pour le trouver. De plus je ne savais même pas à quoi ressemblait ce que je devais trouver, cela pouvait être une épée, un livre, un bijou, un bâton ou encre une plume. Sous cette chaleur de plomb, j'étais perdu en quête d'un objet dont je ne savais pas l'apparence, aussi on m'avait interdit de rentrer tant que je n'avais pas trouvé l'artefact en question. Oui, j'ai vécu un vrai enfer en étant plus jeune.


Mon grand-père m'avait dit que cela me permettrait de me familiariser avec la nature et ainsi me renforcer en faisant de moi un homme. Je lui avais dit que je n'avais que 13 ans et il m'avait répondu que ce n'était pas l'âge qui faisait l'homme, mais ce dont il était capable. Donc, voilà, j'étais là errant en me débrouillant pour survivre durant ma quête chamanique. Les deux jours depuis, mon voyage avait fait ses effets : mes vêtements étaient assez sales et en mauvais état. Marchant pieds nus sur le sable chaud, je cherchais un abri histoire de me protéger du soleil quelque temps. Langue pendante, yeux vitreux, je marchais de façon désordonnée tel un mort-vivant. C'est vrai que ce jour-là j'avais assez faim, la chasse n'avait pas été fructueuse. D'un coup, avec le peu de force qui me restait je m'étais plain.


<< Je vaiiiis mouriiiiiir ! >>


A vrai dire, je ne savais même pas si j'avais eu la voix qui avait porté, mais j'avais juste eu besoin de me plaindre sur le moment.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille De Songefeu

avatar

Messages : 207
Expérience : 173
Localisation : Ashenwall

Feuille de personnage
Écus: 390
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Perdu sous le soleil ( PV Camille ) [ Flashback]   Mar 15 Sep - 20:25

Un désert sec, fait de terre et de rocs. Un désert où les températures pouvaient osciller de plus d’une soixantaine degrés jusqu’aux températures négatives de Ashenwall. Les Terres Neutres, une immense zone s’étendant à l’est de Gorah, où jamais encore un empire, un pays avait essayé de s’installer. Ce territoire bien trop hostile à l’égard des hommes n’était que très peu peuplé, le nombre de villes notables pouvant se compter sur les doigts d’une main. Sur son dromadaire, Camille poursuivait son chemin en direction d’un petit village se situant non loin des volcans explosifs. Ses habitants étaient les seuls assez fous pour essayer de survivre dans ses conditions, mais alors que bon nombres trouvaient la mort en ces lieux, certains – grâce aux métaux précieux rejetés périodiquement par celui-ci – parvenaient à trouver la richesse. Accompagné de deux soldats qu’il ne connaissait pas, le Lieutenant était ici envoyé en mission diplomatique. L’influence de la famille De Songefeu dans laquelle il avait était accueillie avec sa mère, lors de la mort de son père, s’étendait dans tout l’est de Ravey. Il n’y avait pas un village, une ferme, un morceau de terre que la famille de haute noblesse ne pouvait revendiquer. Tous s’accordaient sur son point de vue, tous la suivait. Et elle-même suivait Galdion, profitant des faveurs accordées pour étendre toujours plus leur influence.

Le soleil était lourd et les températures encore plus extrêmes que dans le pays des déserts. Même lui, qui était habitué à ces paysages, souffrait de la chaleur. Le plus dur arrivait lorsque le soleil se couchait, laissant place au vent et aux températures glaciales. Il fallait ainsi apporter des tenues appropriées à chaque moment de la journée, mais également de grosses quantités de nourriture et d’eau afin de survivre dans ces conditions apocalyptique. Peu d’homme osaient fouler cette terre, mais ce n’était pas une première pour Camille, ni même pour ses deux partenaires. Envoyer deux bleus dans une telle épreuve de survie aurait causé leur mort et ainsi l’échec de la mission. Camille avait donc conscience de l’importance de sa tâche, et du respect que lui vouait la famille pour la lui confier. Le paysage était assez plat, sauf par endroits lors des déserts de cailloux où des collines ainsi que des canyons peu profonds faisaient leurs apparitions, obligeant au groupe à parfois faire de grands détours afin de parvenir à leur but.

Alors qu’ils marchaient depuis plusieurs heures, le soleil brillant de tout son éclat dans le ciel immaculé, Camille cru entendre la voix d’un enfant s’élever au loin. Elle n’était pas très puissante et assez aigüe, témoignant de la jeunesse de celui-ci. Mais comment un enfant avait-il bien pu atterrir dans un tel endroit ? S’arrêtant brusquement, il demanda à ses confrères s’ils avaient eux aussi entendus ce cri. La chaleur pouvait retourner les esprits et Camille voulait confirmer qu’il ne s’agissait pas là d’une simple hallucination. L’un d’entre eux, Jeff hocha la tête tandis que l’autre semblait ne pas comprendre de quoi parlait Camille. Sans perdre de temps, le Lieutenant se dirigea vers la source du cri. Parvenu en haut de cette bosse de rocaille, il vit au loin un petit garçon, qui devait avoir une dizaine d’année tout au plus. Camille fit signe à ses hommes de lui emboiter le pas, puis il continua sa marche jusqu’à ce que l’enfant ne l’aperçoive.

Arborant un visage amical, afin qu’il ne prenne pas peur, Camille brandit sa gourde d’eau, comme pour appâter l’enfant afin qu’il se rapproche de lui. S’il fuyait, l’homme ne pourrait se permettre de perdre de l’énergie à le rattraper et s’en saurait fini de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shamash Shambhala

avatar

Messages : 14
Expérience : 20

Feuille de personnage
Écus: 6
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Perdu sous le soleil ( PV Camille ) [ Flashback]   Jeu 17 Sep - 2:59

Perdu sous le soleil




Chronique n°1.1 : Une hallucination trop réelle




En continuant mon initiation dans cette nature sauvage, j'étais en proie à la famine et à la soif. En même temps un enfant de treize ans dans ces conditions, c'était tout un événement. Je voulais en finir au plus vite avec cette mission, mais je savais que si je tentais de rentrer comme ça, grand-père m'aurait fait la peau et quand il punit, c'est pas bon. Pas bon du tout. Je préférai laisser ma peau dans ces lieux que de rentrer sans avoir réussi, car dans ce cas, c'était une chose sûrement pire que la mort qui m'attendait. N'empêche, il aurait pu me laisser un indice sur ce que je devais trouver.


D'un coup, je m'étais pris de fatigue, il fallait que je me repose. Assis sur les fesses, mains au sol pour me soutenir, je regardais le ciel bleu, suant à grosses gouttes sous mon turban. J'avais la tête qui avait commencé à tourner, ça sentait mauvais pour moi. Ensuite, je m'étais mis à entendre des bruits, c'était des pas. Au début j'avais cru à une hallucination, que les chaleurs avaient euent raison de moi et de ma conscience. Après tout qui aurait pu venir jusque-là ? L'hallucination avait continué. En plus d'être audible, elle devint visuelle. Sur le coup, j'avais pensé être fini pour de bon.


Trois hommes, chacun sur un dromadaire, étaient apparu dans mon champ de vision. L'un d'eux se rapprochait un peu plus de moi. C'était un homme brun aux yeux dorés. Il avait quelques balafres sur le visage. Je m'étais demandé ce qu'il lui était arrivé. Il semblait jeune, peut-être quelques années de plus que moi, mais il était jeune. Pourtant il avait déjà de telles cicatrices. Enfin bon, mon état n'était pas mieux à ce moment-là. L'homme aux cicatrices m'avait présenté une gourde. C'était pour moi ? Je ne pris pas le temps de réfléchir que je lui avais sauté dessus pour lui prendre la gourde et boire tout ce qu'elle contenait. Le petit sauvageon que je fus sur ce coup englouti tout le liquide de la gourde sans avoir cherché à savoir ce que je buvais. Chaque gorgé me remplissait de vie. Pour une hallucination, c'était plutôt le paradis. D'une traite j'avais tout bu. Ensuite, j'expirai fortement pour reprendre mon souffle, j'avais retrouvé la vie et ce grâce à cet homme. J'avais retrouvé le sourire et m'étais empressé de lui montrer ma reconnaissance.


<< Merci monsieur l'hallucination ! J'ai bien cru que j'allais y passer. Mais que faites-vous ici ? Il n'y a pas grand chose dans le coin. >>


Bien qu'il m'ait sauvé, qu'est-ce qu'une personne pouvait bien vouloir en venant ici ? Je lui avais demandé afin de m'éclairer et aussi d'engager la conversation avec la personne qui m'avait sauvé.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille De Songefeu

avatar

Messages : 207
Expérience : 173
Localisation : Ashenwall

Feuille de personnage
Écus: 390
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Perdu sous le soleil ( PV Camille ) [ Flashback]   Sam 19 Sep - 2:27

Alors que Camille tendait sa gourde en direction du garçon, celui-ci se jeta sur lui. Saisissant le cadeau qui lui était tendu, il but jusqu’à la dernière goutte d’eau qu’il contenait, au grand dam de Camille. Dépité, il retourna par réflexe sa gourde afin de vérifier s’il y avait encore du précieux liquide à l’intérieur. Rien, l’enfant ne lui avait rien laissé, pas une seule goutte. Alors que Camille commençait à regretter son acte, il vit le sourire chaleureux que le garçon lui donna en signe de gratitude. Un sourire qui finit d’estomper ses regrets. L’enfant le remercia, le désignant comme étant « monsieur l’hallucination » ce qui fit sourire Camille. Il lui demanda alors la raison de sa présence dans un tel lieu. En effet, la question se posait tout naturellement. Qu’est-ce que trois hommes pouvaient bien faire dans cet endroit perdu, en plein milieu de ce désert de rocs et de terre.

– Je voyage vers l’est, vers le village de Al’Sahar. Dit-il tout en pointant du doigt la direction qu’il venait d’indiquer.

Ce garçon avait déjà eu une chance inouïe de rencontrer des hommes dans cet endroit perdu, qui plus est des hommes qui ne voulaient pas son mal.

– L’homme à ma droite c’est Lowell, celui derrière moi Ajdir.

Les deux hommes levèrent la main en guise de salutation, souriant au jeune garçon.

– Et toi ? Que fais-tu dans un tel endroit seul ? Et comment t’appelles-tu ?

Qui avait bien pu laisser seul un enfant de cet âge ? Surtout dans un tel désert ? Se demandait Camille alors qu’il écoutait la réponse du jeune garçon. Il fallait être inconscient, voir même fou pour agir ainsi. Ses parents désiraient-ils à ce point se débarrasser de lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shamash Shambhala

avatar

Messages : 14
Expérience : 20

Feuille de personnage
Écus: 6
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Perdu sous le soleil ( PV Camille ) [ Flashback]   Dim 27 Sep - 1:13

Perdu sous le soleil



Chronique n°1.2 : Connaître ses sauveurs






J'étais perdu et au bord de mes limites corporelles, je pensais que j'étais perdu, mais trois hommes étaient arrivés à ma rencontre. Je n'avais pas cru en leur présence dans un premier temps, mais j'avais bien vite oublié cela lorsque l'un d'entre eux me tendit une gourde. Je m'étais empressé de boire son contenu afin de me ressourcer. Après les avoir remerciés, sourire au lèvres, je leur avais demandé ce qu'ils faisaient dans le coin. Celui qui m'avait tendu sa gourde prit la parole tel leur représentant.

<< Je voyage vers l'est, vers le village d'Al'Sahar >>

Al'Sahar... J'avais déjà entendu le nom de ce village lors d'une discussion entre les anciens de mon village. Cependant, je ne connaissais rien dessus, ni même sa localisation, alors je ne risquerai pas de l'aider. Je m'étais demandé ce qui le poussait à aller dans ce village. S'il devait passer par ici, ce village devait être un sacré truc, enfin bref. Il reprit ensuite la parole en présentant ses hommes de main.

<< L'homme à ma droite c'est Lowell, celui derrière moi Ajdir. >>

A leur nom, l'un comme l'autre m'avaient salué par un geste simple de la main. De mon côté, je les avais salué en agitant ma main énergiquement, toujours avec un grand sourire aux lèvres. Ce que j'appelais « Les hommes venu d'ailleurs » étaient assez polis en plus d'être généreux. Je m'étais demandé, s'ils étaient tous aussi sympathique. Je m'étais dit que si tel était le cas, en rencontrer plus tard pourrait être intéressant. Après cela, l'homme aux cicatrices reprit la parole.

<< Et toi ? Que fais-tu dans un tel endroit seul ? Et comment t'appelles-tu ?>>

Euh.. Comment lui dire que c'est compliqué ? Il avait serte engagé la conversation afin d'en savoir plus sur la personne qu'il venait de sauver, mais j'avais pensé que lui dire ce que je faisais ici était pas tellement simple à comprendre. Je m'étais mis à me gratter la tête nerveusement, en faisant les 400 pas pour lui dégoter une réponse pas trop chargée en détails inutiles. D'un coup, je m'étais arrêté lui faisant face. J'avais décidé par me présenter et pour le reste... J'y étais allé à l'improvisation.


<< Moi, je m'appelle Shamash. Shamash Shambhala. Je suis ici pour mon entraînement. Je suis en train d'apprendre la magie... enfin, je crois. Mon grand-père m'a laissé ici, car c'est apparemment ça serait dans la nature que je trouverai le meilleur moyen d'apprendre la magie élémentaire. Mais je dois trouver l'objet qui me permettra d'utiliser la magie avant de rentrer, parce que sinon mon grand-père va me gronder et c'est pas beau à voir ! >>

Ah là là... Pourquoi je m'étais étalé sur tous ces détails ? Je m'étais pourtant dit de faire simple, court et efficace. J'aurai simplement dû lui dire que je m'entraînais. Il ne connaissait même pas grand-père, alors pourquoi je l'avais mentionné ? Je ne devais pas planter la conversation ainsi. Il fallait que je change de sujet. Je m'étais mis à me gratter le menton tout en grimaçant cherchant quelque chose, n'importe quoi à lui dire. Tout à coup, j'avais trouvé un truc... Enfin, bon. Je pense que c'était sûrement la suite logique de ce qu'il devait se passer. Je refis face à l'homme balafré pour lui poser une question simple.

<< Et toi, c'est quoi ton nom ? >>

On avait entamé une rencontre, il fallait bien que je sache son prénom. Etrangement, je me demande pourquoi cette question m'avait demandé une réflexion, elle aurait plutôt dû être instinctive. Mais bon, je l'avais quand même fait.



 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille De Songefeu

avatar

Messages : 207
Expérience : 173
Localisation : Ashenwall

Feuille de personnage
Écus: 390
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Perdu sous le soleil ( PV Camille ) [ Flashback]   Mer 30 Sep - 12:49


Le garçon prit le temps de réfléchir à la réponse qu’il allait donner à Camille, allant et venant devant lui tout en se grattant ponctuellement la tête. Camille prit alors le temps de regarder un peu mieux cet enfant étrange dont il avait croisé la route en plein désert. Il devait avoir neuf ou dix ans et se cheveux ainsi que ses yeux bleus étaient tout ce qu’il y avait de plus étrange. Jamais il n’avait vu une tignasse d’une telle couleur… Ainsi ses yeux s’assortissaient parfaitement avec ce tableau exotique : un visage rond, un teint clair – fait très surprenant pour un enfant du désert – ainsi que ses cheveux. Ses traits adoucis par son visage le rajeunissaient très certainement. Sa tenue quant à elle était plus dans la norme de ce que Camille avait pu voir jusqu’à maintenant. Des turbans aux couleurs froides et clairs afin de ne pas trop souffrir de la chaleur, on habillait les enfants grâce à ces morceaux de tissus. Une fois plus âgé, les habitants de ces contrées adoptaient une autre tenue : Sirwal koundrissi, une sorte de longue robe claire assez ample qui protégeait intégralement des rayons du soleil. Grâce à sa coupe ingénieuse, un flux d’air permettait de rafraîchir la peau de ses porteurs. Le turban quant à lui était un accessoire toujours présent.
 
A peine eut-il le temps de finir de peindre le tableau du garçon que celui-ci répondit enfin à ses questions. Il se présenta sous le nom de Shamash Shambhala, un nom étrange et assez difficile à prononcer. Malgré leur proximité géographique, les villages possédaient tous des cultes et idées différentes, issu de la rudesse du climat mais également des divers conflits qui avait animés ces terres. Shamash lui expliqua qu’il était venu jusqu’ici pour suivre une sorte de rituel pour son entrainement. Le garçon devait trouver un objet qui lui permettrait de pratiquer la magie élémentaire. Un entrainement sous la direction sévère de son grand père, dont l’ombre semblait suffire à convaincre Shamash de ne pas tenter de revenir chez lui. Devant une telle réponse, le visage de Camille se déforma, montrant ainsi la surprise dont il faisait part. Envoyer un enfant dans un tel désert en plein jour pour un objet ? Même si le soldat était habitué aux différences culturelles, celle-ci était surement la plus dangereuse qu’il ait entendu. Lui-même avait quelques à priori sur les mages, ses rencontres précédentes n’ayant en rien arrangé les idées préconçues qu’il avait de ces hommes et femmes étranges qui se livraient ainsi à des expériences dangereuses voire mortelles.
 
– Et toi, c'est quoi ton nom ? Dit-il alors que Camille était encore sous le choc de la stupéfaction.
 
– Je m’appelle Camille De Songefeu. Je viens de la ville du même nom qui est bien plus à l’ouest, dans les terres de Ravey.
 
Une idée lui vint alors à l’esprit. Ce garçon ne se laisserait surement pas convaincre par un étranger de défier les croyances que l’on lui avait inculquées depuis sa tendre enfance. Ainsi Camille savait qu’il ne pouvait arrêter cette folie, mais peut-être pouvait-il veiller à ce que cette histoire se finisse bien.
 
– Que dirais-tu de continuer un peu avec nous ? Après tout, tu ne sais pas où se trouve cet objet n’est-ce pas ? Et seul tu risques fort bien de devoir retourner chez toi bredouille…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shamash Shambhala

avatar

Messages : 14
Expérience : 20

Feuille de personnage
Écus: 6
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Perdu sous le soleil ( PV Camille ) [ Flashback]   Lun 12 Oct - 0:53

Perdu sous le soleil



Chronique n°1.3 : Changement de programme, en route avec Camille l'aventurier






Je venais d'être sauvé par un groupe d'hommes qui m'avaient questionné sur ma condition en ces lieux. Après un long déboire inutile auquel il ne comprendrait sûrement pas grand-chose, je m'étais mis dans une situation gênante. Du coup j'avais décidé de faire oublier ça en demandant le nom de la personne qui m'avait donné la gourde d'eau.

<< Je m'appelle Camille de Songefeu. Je viens de la ville du même nom qui est bien plus à l'ouest, dans les terres de Ravey. >>

Ainsi il se déclina à moi et c'est ainsi que fit la connaissance de Camille. Il avait dit venir de Ravey. A l'époque je ne savais pas du tout ce qu'était cet endroit, alors les villes qui s'y trouvaient encore moins. Pour le coup j'avais été sacrément intrigué par leur voyage et surtout le but de celui-ci, ils avaient l'air de venir de sacrément loin. Cependant, bien qu'ils soient très sympas, je n'avais pas le temps de m'occuper des affaires des autres, j'avais une mission qui m'avait été confié. Je m'étais apprêté à les remercier et leur souhaiter bonne route quand tout à coup Camille me prit de court.

<< Que dirais-tu de continuer un peu avec nous ? Après tout, tu ne sais pas où se trouve cet objet n'est-ce pas ? Et seul tu risques fort bien de devoir retourner chez toi bredouille... >>

Changement de programme ! Je comptais m'en aller, mais il m'avait proposé de voyager avec lui. Bien que je ne le connusse pas vraiment, Camille m'avait semblé être un aventurier et j'avais toujours eu envie de partir à l'aventure. Du coup, j'avais décidé de laisser un peu tomber mon entraînement et décidant de me joindre à mon nouveau camarade. Quelques secondes après sa proposition, je me pressai de monter sur l'arrière de sa monture sans qu'il m'y ait autorisé, en grimpant par la queue de celle-ci. J'avais eu un peu de mal à avoir cette queue à cause de ma petite taille, mais après quelques sauts, j'avais fini par monter. L'excitation de partir avec des aventuriers avait pris le dessus sur mes bonnes manières. Bon, et puis on aurait pu mettre ça sur le fait que sur le moment j'étais encore un enfant.

<< Allons-y ! >>

Sans aucune gêne et de manière assez enfantine, je lançai le début du voyage. Je m'étais mis à rire tout seul tellement j'étais content. Je ne savais pas du tout ce qu'il m'attendait, mais j'étais impatient, une petite boule d'énergie. Je pensais que mon grand-père ne m'en voudrait pas si je faisais une pause au vu des efforts que je fournissais pour l'entraînement. J'appelai ensuite l'aventurier pour savoir quel était le but de son expédition.

<< Camille, je voudrai te... te... te demander ce que... tu...... comptes tr..ou...v...... ZzZzZzZ... >>

Je n'avais même pas eu le temps de finir ma phrase que je m'étais endormi sur la bosse du dromadaire. Cet entraînement m'avait complètement vidé.



 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille De Songefeu

avatar

Messages : 207
Expérience : 173
Localisation : Ashenwall

Feuille de personnage
Écus: 390
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Perdu sous le soleil ( PV Camille ) [ Flashback]   Dim 18 Oct - 20:33


Bien que les deux régions soient voisines, Camille ne connaissait pas bien les Terres Neutres. Cette immense étendue de sable et de rocs abritant en son sein la plus grande chaine de volcan de Gorah, ainsi que le Pic des Héros. Une montagne légendaire, où se serait déroulé la bataille finale entre deux guerriers mythiques – Sen et Ren – ainsi que le dernier des dragons. Une bataille pour la survive de l’humanité, ainsi que sa gloire ! Une bataille où l’on pensait les dragons disparus à jamais. Ce lieu connu de tous attire les aventuriers du monde entier, venus afin de se recueillir sur les tombes de ces deux héros. Camille se demandait souvent comment est-ce que l’on se souviendrait de son pays dans un siècle. Simple rouage de la machine d’empereur ? Autrefois prestigieux, aujourd’hui entre les mains de celui que considéraient beaucoup comme l’égal d’un dieu ? Pour Camille, cet homme-là n’avait rien d’un dieu. Loin de toutes ces préoccupations, simple soldat dans une petite région isolée à l’est de Ravey, il se contentait simplement de saisir les occasions que lui offraient la vie, ainsi que d’honorer le nom que son père lui avait donné.

Quelques secondes après avoir fait proposé à Shamash de les suivre, Camille vit ce dernier courir vers son chameau, puis monter sur son dos en s’agrippant à sa queue. L’animal bougea légèrement, en signe de protestation, mais ne fit pas tomber le garçon. Camille qui avait alors tendu la main vers lui par réflexe, se dirigea vers sa bête, un sourire au visage. L’innocence, un monde dont il avait perdu la vue depuis bien longtemps. Lui qui était soldat, un soldat anobli, vivait au contraire dans un monde ou tromperie et influence faisaient lois. Le paraître également érigée au-dessus de toutes les autres.

– Allons-y !  Dit-il tout en éclatant de rire.

Camille sourit à nouveau, le voyage serait encore plus difficile à quatre. Les provisions et l’eau viendraient à manquer plus rapidement, de même le groupe devrait faire halte plus souvent, et disposer d’une marge d’erreur plus faible. En toute connaissance de cause, Camille avait quand même accepté le jeune garçon. Jeune soldat à l’esprit chevaleresque, il ne pouvait légitimement laisser un enfant en danger sans l’aider. De plus, pour lui qui avait perdu toute innocence, la voir ainsi s’exprimer librement était une réelle satisfaction.

Camille s’approcha de son chameau puis grimpa dessus, plaçant Shamash devant lui. Faisant signe à ses deux collègues de reprendre leur route, il pressa légèrement les flancs du dromadaire afin de lancer la marche. Mais alors qu’il écouta Shamash parlé, le garçon n’eut pas le temps de finir sa question qu’il s’endormit sans prévenir. Celui-ci devait être épuisé après s’être baladé seul dans un tel endroit. Souriant, Camille regarda l’horizon. Réunissant ses forces, il plaça son bras sous ceux de Shamash afin qu’il ne puisse pas tomber, puis continua son chemin.


_______________________________________________________________


Cela faisait plus de six heures maintenant que le groupe voyageait paisiblement. Pas une seule fois Shamash ne s’était réveillé, la marche du dromadaire aidant surement à bercer le jeune garçon. Mais alors que le soleil brillait toujours aussi fort dans le ciel, Camille vit l’horizon s’assombrir. Les tempêtes n’étaient pas un événement rare dans les Terres Neutres, plusieurs fois par mois, le vent accompagné de pluies diluviennes s’abattait sur ces terres désolées. Camille observa rapidement les alentours, et aperçu alors un renflement dans le sol. Se dirigeant vers ce qu’il espérait être une petite grotte, il sentit Shamash se réveiller entre ses bras.

– Eh bien, tu as bien dormi dis-moi ! Une tempête de sable guette, nous allons nous abriter cette grotte. Le soldat pointa du doigt le renflement qui leur faisait face.

Camille n’avait qu’une seule peur, que cette grotte soit habitée. Le terrain étant particulièrement inhospitalier, il n’était pas rare que bon nombre d’espèces animales profitent elles aussi de ce que leur offrait la nature afin de se protéger des caprices du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shamash Shambhala

avatar

Messages : 14
Expérience : 20

Feuille de personnage
Écus: 6
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Perdu sous le soleil ( PV Camille ) [ Flashback]   Ven 23 Oct - 0:38

Perdu sous le soleil



Chronique n°1.4 : Rencontre d'un autre type






J'avais réussi à partir... Je m'étais imposé au voyage de Camille et de ses compagnons. Il m'avait aidé à monter sur son animal et placé à l'avant de celui-ci. Une fois installé, il m'avait fallu peu de temps pour que je trouve le sommeil. Mon jeune âge était sûrement la condition de ma petite condition physique, mais bon j'avais été envoyé ici pour mon entraînement. Je ne sais pas combien de temps j'avais dormi, mais mon réveil se fut tranquillement. Je m'étais bien reposé, assez longtemps et plutôt confortablement. Mon premier regard s'apposa sur Camille qui avait le sien posé sur moi.

<< Eh bien, tu as bien dormi dis-moi. Une tempête de sable guette, nous allons nous abriter dans cette grotte. >>

Je regardais le ciel et en effet il semblait agité. Puis je regardai devant moi et je pus apercevoir au loin la menace sablonneuse qui allait nous faire face. J'avais retrouvé mes formes, alors je sautai du chameau pour ne plus abuser de la gentillesse de Camille. Une fois au sol, je fis quelques étirements afin de bien me réveiller. Ensuite je m'étais mis à courir en direction de la grotte. Avec mes petites jambes, j'avais réussi à m'empresser d'arriver dans la grotte en premier.

Les lieux étaient assez sombres et il y faisait assez frais. Je m'étais aventuré un peu plus en profondeur dans la grotte et je n'avais constaté aucun signe de vie. Je m'en étais donc allé vers l'entrée pour prévenir Camille et les autres que nous pouvions rester dans cet abri sans soucis.

<< Les amis ! On peut s'abriter à l'intérieur, il n'y a pas de souc... >>

Je n'avais pas eu le temps de finir ma phrase, qu'une main géante sortit des profondeurs de la grotte pour m'entraîner dedans. Une poigne ferme m'avait saisi. Elle était si forte que je ne pus rien faire. Lorsque je regardai ce qui m'avait agrippé, je fus extrêmement surpris de voir que j'étais dans la paume d'un ours de plus de trois mètres. Mon grand-père m'avait dit de faire attention aux ours du désert et de ne pas m'aventurer dans leur demeure. Sauf que maintenant, j'y étais. Un autre ours apparut, puis un troisième et un quatrième. J'avais fini chez une famille d'ours du désert. Je m'étais mis dans une situation comme on pouvait en voir rarement. Et la seule réaction que j'eus face à ces montagnes animales fut de les saluer.

<< Euh... Bonjour ha, ha... >>

Je les avais peut-être salué en riant, mais cette fois, c'était un rire assez nerveux.



 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille De Songefeu

avatar

Messages : 207
Expérience : 173
Localisation : Ashenwall

Feuille de personnage
Écus: 390
Réputation: +2
Rang du personnage: C

MessageSujet: Re: Perdu sous le soleil ( PV Camille ) [ Flashback]   Lun 2 Nov - 1:19

Sur ces dernières paroles, Shamash sauta au sol, s’extirpant ainsi de la main protectrice de Camille. Arrêtant sa monture, surpris, le soldat vit l’enfant s’étirer, puis courir en direction de la grotte. Camille n’eut pas le temps de le rattraper que celui-ci se trouvait déjà à l’entrée de la cavité et les craintes de Camille ne mirent pas longtemps à prendre forme. Alors que Shamash leur cria que l’endroit semblait sans danger, un patte sortit de l’ombre et vint saisir le corps fragile de l’enfant. En moins d’une seconde Shamash venait de disparaître. Tandis que les deux partenaires de Camille s’arrêtèrent sous l’effet de surprise, Camille descendit de son chameau puis saisit son épée et son bouclier. Ses deux partenaires l’imitèrent, puis le trio commença prudemment à s’approcher de l’entrée. Dans l’ombre se dessinait quatre silhouettes, des silhouettes que Camille connaissait bien. Habitués à ces terres, il avait appris à faire face aux animaux qui l’habitaient, et ce dont il avait affaire ici n’avait rien pour le rassurer. Les quatre ours qui lui faisaient face montraient ainsi leur crocs, tandis que Shamash se trouvait entre les pattes du plus gros d’entre eux. S’il tentait de les affronter, Camille courait à sa perte. Des hommes si peu armés et peu habitués à affronter de telles créatures n’avaient aucune chance contre elles. Derrière lui, le ciel s’assombrissait toujours plus. Cerné, il n’avait d’autre choix que de faire face à ces bêtes.
 
– Surtout ne faites aucun mouvement brusque. Leur dit-il à voix basse.
 
Tout mouvement pourrait conduire à une attaque de leur part, et en terrain découverts ils avaient encore moins de chance de gagner. Debout, ces ours faisaient au moins trois mètres de haut. Leur force était incomparable, et leur vitesse de course bien supérieure à celle d’un homme. Par contre, en profitant de l’exiguïté de la grotte, Camille pouvait peut-être les effrayer. Le tout était de les attaquer, tout en leur laissant une possibilité de fuite. De plus il ne fallait leur montrer aucune peur, afin de les convaincre qu’ils n’avaient aucune chance de gagner contre le trio. Il ne comptait pour autant pas trop sur les chances de ce dénouement.
 
Alors que le soldat demeurait toujours immobile, occupé à réfléchir à une solution, l’un des ours commença à les charger. Ajdir ne bougea pas, paralysé par la peur, le soldat restait sur ses positions tandis que l’animal de plus de cinq-cents kilos leur fonçait dessus. Camille poussa d’un puissant coup d’épaule son partenaire, puis il fit face à la bête et se décala sur le côté au dernier moment. Espérant ainsi attirer l’attention de cette dernière, il esquiva le coup de patte que l’ours tenta de lui donner.  Reprenant ses positions, il fit signe à ses hommes de se dresser devant lui.
 
– Ne vous accroupissez pas. Fixez-le, ainsi que les autres. Dit-il calmement. Ne bougez surtout pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shamash Shambhala

avatar

Messages : 14
Expérience : 20

Feuille de personnage
Écus: 6
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Perdu sous le soleil ( PV Camille ) [ Flashback]   Lun 23 Nov - 0:23

Perdu sous le soleil



Chronique n°1.5 : La loi de la nature








Cela faisait seulement quelques heures que j’avais commencé ma petite aventure que j’étais déjà face à un grand danger. J’étais immobilisé par les mains géantes d’un ours du désert. Son étreinte était telle que mon corps en ressentait les effets de sa force. Bien que serin, mon visage rougissait à cause de la douleur, elle n’était pas atroce, mais elle n’était pas non plus inexistante. Actuellement, je n’avais rien pour échapper de là, mais j’étais sûr que ça allait bien se passer. Et puis je n’étais pas seul.  Justement, Camille arriva sous peu accompagné de ses camarades armes en mains. La tension était palpable. Chacun devait surement avoir deux questions en tête « Que vais-je faire durant les prochaines minutes » et « Que va faire l’autre ? ». Ca m’aurait bien embêté de mourir à cet endroit, pour ma part. En plus je suis sûr qu’une fois mort, mon grand-père aurait trouvé dans le village un chaman avec des capacités de nécromancie afin de pouvoir me tuer de ses propres mains de façon plus douloureuse même étant déjà mort. De ce fait, je pensais que tout allait bien se passer, de toute façon il le fallait.

<< Surtout ne faites aucun mouvement brusque. >>

Camille commença par prévenir ses camarades de ne rien faire qui puisse apeurer les ours. Il voulait garder la situation sous contrôle et pour cela il fallait que les choses se passent calmement. J’étais content de voir une personne comme cela, une personne qui tente d’apaiser les autres pour qu’il y ait le moins de blessés possible. Il avait la carrure d’un chef. Et je pensais qu’il en faudrait peu pour que je me sorte de là, j’avais confiance en lui. Mais je me demandai si les ours n’allaient pas réagir. A tout moment, ils pouvaient se mettre en action, ils étaient chez eux.

Justement, ils se mirent en action, l’un d’eux chargea l’un des deux camarades de Camille, mais il fut sauvé in extremis par celui-ci. Un duel test se mit en place, chacun s’observait et jugeait l’autre. Un des ours voulut faucher Camille avec ses griffes, mais il put s’en sortir grace à une esquive. L’aventurier garda son calme et prit en main ses troupes.

<< Ne vous accroupissez pas. Fixez-le, ainsi que les autres. Ne bougez surtout pas. >>

Il est vrai que rester calme était source de toutes solutions. Mais ce calme allait-il durer éternellement? Les ours semblaient en colère et un rien pouvait déclencher un carnage. J’étais confiant, mais ne rien faire ne me conduirait qu’à ma perte. Je m’étais dit qu’il fallait que j’agisse, mais sous la pression des paumes de l’ours je n’avais que peu d’alternative. C’est à ce moment-là que j’avais réalisé que je n’étais qu’une faible partie de ce monde. D’un coup, d’un seul, je pouvais partir et ce à jamais. Mais c’est la loi que Grand Esprit a instaurée, la loi de la nature. Pour nous, les chamans, nous sommes tous une partie de la nature, moi, Camille, ses amis ou les ours et ensemble nous formons un tout. Je n’avais pas d’inquiétude à mourir sur le moment, car si cela devait arriver, cela aura été pour la nature. Mais si je venais à m’en sortir, cela aura été pour continuer à vivre dans cette nature. Dans tous les cas, je resterai dans la nature. Mort je me dois de la servir, en vie je me dois de la comprendre ! Mon grand-père me disait que les chamans se sentent le plus éveillé lorsqu’ils sont entre la vie et la mort, car leur but est de servir et de comprendre la nature afin que celle-ci perpétue. Je voyais maintenant ce qu’il voulait dire.

Je regardais comment la situation évoluait entre Camille, ses amis et les ours qui leur faisaient face. Soudain, je vis la patte arrière de l’un d’eux, il était blessé et avait une flèche plantée. Pas étonnant qu’ils soient hostiles envers nous. Ils ont surement dû être attaqué par des hommes. Ils se sont réfugiés ici et nous, nous sommes encore venu sur leur territoire. Ils devaient surement avoir peur. Il ne fallait pas qu’ils en viennent à un affrontement inutile. Avec le peu de souffle qui me restait à cause de l’étreinte, j’avais prévenu Camille.

<< Ca… Camille ! L’un d’entre eux. A… a… Une flèche dans… le pied. Essayez de la reti… tirer ! >>



 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdu sous le soleil ( PV Camille ) [ Flashback]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdu sous le soleil ( PV Camille ) [ Flashback]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perdu sous le soleil ( PV Camille ) [ Flashback]
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Sous le soleil de la plaine...
» Sous le soleil (PV Akuzu Mia)
» Rendez-vous sous le soleil (PV Lrya)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Autres :: Chroniques-