AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un arôme particulier [Quête n°4][PV Lynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vix Lionheart

avatar

Messages : 29
Expérience : 13

Feuille de personnage
Écus: 131
Réputation: 0
Rang du personnage: D

MessageSujet: Un arôme particulier [Quête n°4][PV Lynn]   Dim 13 Sep - 15:59

Spoiler:
 

Vix marchait tranquillement sur le petit sentier de campagne. Elle était seule, comme à son habitude. Elle n'appréciait pas la compagnie d'autres personnes lors de ses voyages. Ils étaient généralement trop bruyants, trop lents et trop geignards. Et c'était sûrement ça le pire ; les gémissements incessants de ceux qui n'avaient pas l'habitude de marcher pendant de longues heures. La jeune fille ne supportait pas qu'on lui impose de ralentir à tout bout de champs. Il fallait cependant avouer qu'avancer en groupe avait ses avantages. Plus de ressources à disposition, un public auquel faire une représentation le soir et une protection contre les dangers de la route. En effet, elle se retrouvait beaucoup plus exposée aux risques d'être confrontés à des pillards. Même si au fond elle s'en moquait un peu. Elle avait toujours sa langue pour les dissuader, et dans les cas les plus extrêmes, son masque pour les effrayer. Une simple illusion d'un ours monstrueux jaillissant des fourrées et dévorant la jeune fille sous les yeux effarés des bandits suffisait. Qui prendrait le risque de perdre un bras ou la vie pour une tunique de clown criarde ? Oui, ils étaient pas nombreux à être assez fous.


Vix marchait depuis le petit matin déjà. Elle ne s'était pas encore posée et commençait à être fatiguée. Normalement, si sa mémoire était bonne, elle devait arriver dans un petit village reculé dans peu de temps. Elle ne sillonnait normalement que les grandes villes mais cette fois elle faisait une exception. Il se tenait là bas une fête très réputée.

- Et qui dit fête dit ménestrel, conteur et clown !

La jeune fille jubilait et parlait seule. Çà lui arrivait souvent quand elle était excitée. Elle trouverait à coup sûr un travail bien rémunéré pour une soirée. Elle ne courrait pas après l'argent mais elle ne crachait pas pour autant dessus quand il se présentait à elle.

Le bruit de ses pas guillerets fendant la neige perturbait le calme environnant. Les arbres et le sol en étaient intégralement recouverts. Vix ne distinguait que du blanc à perte de vue. D'autant plus que le ciel était dégagé et que la lumière du soleil rendait le paysage aveuglant. Soudain une trainée de fumée fit son apparition au loin. Elle était arrivée !

Le village était plus petit que dans son souvenir. A vrai dire la dernière fois qu'elle était venue elle avait une dizaine d'année de moins. Vix n'eut pas de mal à localiser la taverne puisqu'il s'agissait de la plus grosse demeure. Elle s'y rendit aussitôt et demanda à voir le chef de l'établissement. Un vieil homme au visage buriné sorti de ce qui semblait être la cuisine, détailla la jeune fille de haut en bas et finit par s'exclamer :

- C'est quoi ça ? Si tu viens pour chercher du travail tu peux te barrer ! J'ai d'autres chats à fouetter. Puis t'es un homme ou une fille ? Oh et puis je m'en tape.

Le monologue n'avait duré que quelques secondes et pour une fois Vix n'avait pas réussi à placer un mot. L'homme semblait d'une humeur massacrante, il était donc inutile de chercher à discuter ou négocier avec lui pour le moment. La jeune fille s’apprêtait à faire demi-tour lorsque ce qu'elle supposait être le tavernier reprit la parole.

- Attends attends. J'ai une idée. Tu t'y connais en plante garçon ? J'aurai besoin d'une personne capable de me cueillir des edelweiss en haut de la montagne. Je n'ai pas reçu la cargaison ce matin et je vais en manquer pour ce soir. Et sait-on jamais, si tu te débrouilles bien je pourrais peut-être te trouver un job pour ce soir. A ton accoutrement je devine que tu es conteur c'est ça ?

Vix hocha la tête et ouvrit la bouche pour entonner une chanson. L'homme ne lui laissa pas le temps, mit son énorme main sur sa bouche pour l'empêcher de parler et la poussa vers la sortie.

- Qu'est-ce que tu fous encore là ? Tu as une mission non ? Et ne revient pas avant d'avoir trouvé ces plantes compris ?

L'arlequin se retrouva propulsée en deux ou trois mouvement à l'extérieur de la taverne. Elle était déconcertée par cet échange. Elle jeta un coup d’œil autour d'elle à la recherche d'une personne capable de lui dire par où commencer sa recherche de fleurs. Il n'y avait qu'une jeune fille sur la place. Vix se dirigea vers elle et prit sa voix la plus charmeuse possible.

- Excusez moi jeune dame. Vous a-t-on déjà dit que votre beauté était... éblouissante ? Je suis Vix Lionheart, conteur et illusionniste de rue.

D'un geste vif elle saisit la main de la demoiselle et esquissa un baiser dessus, avant d'éclater de rire.

Edit: désolé pour la forme du texte je ne sais pas ce qui cause ce "format" et je n'arrive pas à le mettre de façon normale :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn N. Deidre

avatar

Messages : 105
Expérience : 210
Age : 25
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 133
Réputation: +5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Un arôme particulier [Quête n°4][PV Lynn]   Mer 16 Sep - 15:06

Oh, par la Déesse, qu’il faisait froid. Tellement froid ! Des humains arrivent à survivre là dedans ? Comment il font ? Comment cela est-il possible ? C’est quoi ce truc tout blanc ? C’est ça que l’on appelle la neige ? Pourquoi ça reste brûlant ? Pourquoi ça ne s’en va pas comme le sable ? Pourquoi des gens vont s’ennuyer dans ce genre d’endroit ?

Vous l’aurez compris. Lynn ne sentait absolument pas chez elle dans les montagnes enneigées. Si elle avait horreur d’une chose, c’était d’avoir froid. Et encore pire, les territoires enneigés. Cela lui rappelait Ashenwall. L’ex-empire qui avait anéanti sa vie. Mais ce n’était pas la sa première préoccupation. Peu habituée aux climats froids. Même en été, c’était là un sacré calvaire de se trouver en ces lieux.

Mais la question que l’on se pose alors est, pourquoi notre chère habitante du sud faisait dans ces contrées qui lui expliquent clairement qu’elle n’est pas la bienvenue ? Eh bien la réponse est simple.
Elle avait entendu une rumeur comme quoi des gens se rassemblaient dans le nord. Pour essayer de monter un royaume. Elle est alors partie avec plusieurs de ses hommes pour vérifier ça d’eux même et prendre les mesures qui s’imposent. Malheureusement, au bout de quelques jours à cheval dans les bois avant les montagnes, le groupe s’est retrouvé séparé à cause de l’attaque d’un ours. Et le cheval de Lynn prit la fuite en direction du nord, vers les montagnes. Et Lynn tomba au sol, dans la neige, son étalon l’abandonnant sur place.

Elle était à nouveau seule. Elle marcha alors pendant deux jours en direction du nord. Faire demi-tour était inutile et elle n’était pas loin du village étape où elle était censée s’arrêter. Un petit village reculé au pied de la montagne. Un endroit où se poser avant de reprendre la route.

Une fois là bas, c’est avec déception qu’elle découvrit qu’aucun de ses hommes n’étaient présents. Peut-être étaient-ils morts, peut-être étaient-ils perdus ? Nul ne pouvait le savoir.

Heureusement qu’il y avait toujours la solution de secours, à savoir les pigeons voyageurs. Toute l’équipe en avait un avec lui dans ce genre de situations, et il était préférable de l’envoyer à un poste fixe, comme une ville. Qu’au milieu de nulle part.

Elle prépara donc un petit message, elle écrivit à Garth, qui était resté au camp de réfugiés dans les ruines de Dissiri. Lui demandant de l’aide et un rapatriement.
Une fois l’animal envoyé dans les cieux, elle se demandait ce qu’elle pouvait faire. Seule, dans un village qu’elle ne connaissait pas et situé dans un lieu qu’elle n’aimait pas.

C’est alors que vint à elle une personne, de genre indéterminé. En le regardant, Lynn ne savait pas trop comment s’y prendre avec. Ce dernier s’approchait d’elle, et la fixait, alors que la jeune femme ne le ou la connaissait pas du tout. Et avant même qu’elle aie pu dire un mot, ce dernier l’aborda.

"- Excusez moi jeune dame. Vous a-t-on déjà dit que votre beauté était... éblouissante ? Je suis Vix Lionheart, conteur et illusionniste de rue. "

Les compliments marchaient toujours sur Lynn, c’était une chose certaine. N’en n’ayant pas beaucoup eu dans sa jeunesse, c’était toujours un plaisir d’en recevoir. Cependant, alors qu’il aurait pu et aurait dû s’arrêter là, le ou la dénommé(e) Vix lui fit un baisemain. Clairement des manières d’hommes pour ainsi dire. Cela faisait des années que Lynn n’avait reçu un tel geste. Son visage rougissait donc à une vitesse fulgurante.

Mais, toujours concentrée, elle répondit avec tact et bienséance à son interlocuteur :

Enchantée de faire votre connaissance Sire Lionheart. Je suis Lynn, Lynn Nèss Deidre. Mais vous pouvez m’appeler Lynn.

Et c’est là qu’elle se souvint ce que lui disait toujours Garth, son garde du corps. Ne jamais donner son identité à des inconnus sur un lieu inconnu. Le Grand Cataclysme n’avait pas forcément éliminé toutes les personnes mal intentionnées. Bon, là c’était un conteur, un agitateur de rues, il n’y avait pas vraiment de quoi s’en faire.
Jurant de faire plus attention la prochaine fois. Lynn continua de parler :

Mais dites-moi, en quoi puis-je vous être utile, dans cet endroit des plus froids ?

Elle avait du temps à perdre, autant l’utiliser à bon escient en faisant ce qu’elle savait faire de mieux, se donner pour les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn N. Deidre

avatar

Messages : 105
Expérience : 210
Age : 25
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 133
Réputation: +5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Un arôme particulier [Quête n°4][PV Lynn]   Jeu 12 Nov - 17:15

S’attendant à une réponse venant d’une personne aux manières plus qu’irréprochables, ce n’est qu’au final qu’un rire encore plus fort qui ressortit du jeune homme qui venait de faire un baise main à Lynn Nèss Deidre, avant qu’il parte en s’éloignant hors du village, sans rajouter mot. Drôle de personnage. Que pouvait-il vouloir à notre magicienne ? C’est là un mystère que l’on ne découvrira jamais. Un peu confuse et troublée, la jeune femme aux cheveux flamboyants ne chercha pas à en découvrir plus. Elle avait déjà beaucoup à faire, les renforts arrivant d’ici quelques jours, elle devait trouver un refuge.

C’est alors que sortit de l’auberge d’où venait l’étranger, qui avait abordé Lynn, un homme un peu plus âgé, bourru et fort. Il semblait chercher quelqu’un, à regarder partout à droite et à gauche. Son visage déçu témoignait de son désespoir. En personne de toute bonté, Lynn s’approcha donc du monsieur, dans l’idée de l’aider. Lynn était quelqu’un d’altruiste malgré son air sévère. C’était une femme sur qui on pouvait compter en cas de problèmes où de gros soucis. D’ailleurs, on ne sait jamais ce que l’on peut gagner à aider quelqu’un. C’est donc d’un air souriant que Lynn aborda l’homme en question.


    - Bonjour cher Monsieur, vous semblez être troublé. En quoi puis-je vous aider.
    - Ah bah bonjour ma p’tite dame ! Je cherche un homme ressemblant à une femme, où l’inverse ! Il est sorti il n’y a même pas cinq minutes !
    - Une personne ressemblant à un clown ?
    - Oui ! Voilà ! C’est ça ! Un clown ! Tu ne l’aurais pas vu ? J'ai besoin de lui demander si sa troupe était présente aussi.
    - Malheureusement pour vous, il a quitté le village en direction du sud en ricanant. Je ne pense pas que vous puissiez le rattraper.
    - Oh non ! Cela m’ennuie beaucoup, j’ai besoin de ces edelweiss ! Dis-moi, tu ne pourrais pas aller m’en cueillir au moins un bouquet ? Tu n’es pas d’ici n’est-ce pas ?
    - Non Monsieur, je voyage ces derniers temps. J’attends qu’on vienne me chercher.
    - Eh bien je t’offrirai la chambre pour la nuit, et le reste à moitié prix, plus quelques écus si tu fais bien le travail ! Mais tu dois rentrer avant la tombée de la nuit !
    - Ma foi, cela me semble honnête, très bien j’accepte.


Une nouvelle mission venait d’être attribuée à Lynn, trouver des edelweiss, aussi appelée étoile des montages ou pied de lion. Lynn s’y connaissait très bien en plantes, surtout curatives en vue de sa formation de mage blanc, la culture générale était très important quand elle était encore une noble du château. Notons que le nom de cette plante est masculin, beaucoup de gens font l’erreur. Cela ne semblait pas être compliqué d’en trouver, il suffisait de grimper à environ mille cinq-cents mètres d’altitude et le tour était joué. Surveiller les pelouses rocailleuses et les terrains calcicoles. Le temps était dégagé en plus, c’était l’occasion pour y aller, l’été avait quand même du bon, même dans des endroits aussi enneigés. La saison était propice à la cueillette.

C’est donc d’un pas déterminé que la jeune femme s’élança à la conquête de la montagne, suivant un chemin donné pour grimper la montagne. Quitte à attendre que les renforts viennent la sauver, il était préférable de travailler pour gagner de quoi manger et un toit pour dormir. Voir du pays et reconnaître les lieux étaient intéressant aussi pour la stratégie. Malgré tout ce que l’on pouvait croire, des guerres allaient bientôt avoir lieu. Connaître le terrain, qui plus est de l’ancienne capitale du tyran, quasiment imprenable, était toujours un plus.

Déjà en altitude en partant du village, grimper de plus en plus haut s’avérait être difficile, les chemins se faisaient de plus en plus étroits, et l’air se faisait de plus en plus rare. Cela constituait un bon entraînement en tout cas. Lynn voyait toujours le positif dans chaque situation, c’était l’occasion pour elle d’améliorer son endurance et sa résistance au froid, en plus d’apprécier un magnifique paysage immaculé de blanc enneigé ! Plus elle grimpait, plus elle appréciait la vue. Le village semblait tout petit vu d’en haut, et elle pouvait même voir au loin les plaines de l’ancien territoire des Ellès, si elle montait encore peut-être qu’elle verrait les montagnes de Ravey ? Bien que cela l’étonnerait beaucoup, plusieurs miles séparaient les deux territoires.

Lynn Nèss Deidre continua alors son escalade, le chemin restait assez large quand même pour deux personnes, cela était dommage que le clown ne vienne pas avec elle, cela aurait pu faire de la compagnie.

L’après-midi s’écoula tranquillement, le soleil prenait son temps pour descendre, mais la nuit tombe vite en montagne, il fallait se presser.

_________________

PrézThèmeVoixBattle Theme Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn N. Deidre

avatar

Messages : 105
Expérience : 210
Age : 25
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 133
Réputation: +5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Un arôme particulier [Quête n°4][PV Lynn]   Lun 16 Nov - 3:37


La marche de Lynn continuait donc à travers la montagne, suivant un chemin bien précis. La jeune femme commençait un peu en avoir assez de la randonnée et espérait trouver bien assez vite les edelweiss. La position plutôt basse du Soleil amenait à penser que le jour allait laisser sa place à la nuit d’ici deux ou trois heures. C’était juste, trop juste, pour rentrer avant la nuit. Lynn ne s’inquiétait pas pour la récompense, loin de là. Non, il n’y a pas besoin de faire un dessin. Se retrouver seule la nuit en terrain inconnu et dangereux dans les montagnes où le chemin est peu fiable présente l’évidence même du risque. Une notion plutôt simple à établir pour quiconque avait un peu de bon sens en ce bas monde.

Vint alors l’arrivée sur un plateau, après trois longues heures de marche. Il fallait avouer que Lynn Nèss Deidre n’était pas la championne de la vitesse. Elle prenait toujours son temps pour se déplacer d’un endroit à un autre, même quand elle allait d’un pas décidé et motivé. Pouvant ralentir un groupe à elle toute seule tellement sa vitesse de marche était lente, capable de faire attendre ses camarades plusieurs fois le temps qu’elle puisse les rattraper. Depuis l’apocalypse du Dragon venu tuer Galdion, Lynn ne s’était pas vraiment remis aux exercices physiques. C’est dans cette situation que la jeune femme pensait à, un jour peut-être, se remettre à l’entraînement du corps en même temps que celui de son esprit. La base pour un mage de terrain comme elle amenée à prendre des coups. Elle devait se donner pour mission de dépasser la Lynn d’antan, qui pouvait foncer au front avec une épée sans broncher.

Le plateau présentait une vaste étendue d’herbe, blanchie par les neiges éternelles qui commençaient à faire leur apparition ici et là, en raison de l’altitude et malgré un été des plus chauds, il fallait avouer qu’Ashenwall était un pays très glacial, où la neige pouvait être présente en été. Une étape de repos dans ces montagnes neigeuses, pour quiconque avait le désir d’aller de l’autre côté de ces piliers rocheux. On pouvait voir plusieurs restes de campements, des pierres formant des cercles et leur centre carboneux indiquaient la présence de feux de camps il y a longtemps. Rien d’étonnant, le plateau était assez grand, et à l’abri du vent mais laissant le soleil éclairer aux mieux la zone.

Commençant donc son inspection, Lynn trouva son premier edelweiss, une véritable beauté pour elle qui adorait les fleurs. Son blanc immaculé pouvait rappeler la pureté de cet endroit. Toute heureuse, Lynn se demandait si elle n’allait pas en garder une ou deux pour la ramener au pays, dans les ruines de Ravey. Cependant, il était peu probable que les fleurs tiennent durant le voyage du retour, ce qui donna à sa joie un gout amer. Ce n’était pas très grave, les steppes ardentes regorgeaient de plantes inconnues, il fallait y faire un tour une fois rentrée chez elle.

La magicienne ramassa donc quelques une de ces fleurs pendant qu’elle continuait son chemin sur le plateau. Elle n’en n’avait trouvé qu’une dizaine. Cela étonnait beaucoup la jeune dame de voir si peu de ces jolies plantes à une si haute altitude. S’aventurant alors un peu plus loin, la princesse de l’ex royaume de Ravey trouva un chariot en bois, assez petit, se tenant comme une brouette. Lynn regarda dedans, à l’intérieur se trouvaient plusieurs petites besaces contenant des edelweiss. Refusant de se donner à la joie pour cette chance, la mage blanche se demandait plutôt pourquoi un tel chariot se retrouvait seul, en pleine montagne. Regardant autour, personne ne se trouvait là.  Fallait-il le prendre ou pas ? Est-ce que c’était du vol si c’était laissé là, sans personne ?

Lynn se posa cette question pendant plusieurs minutes. Son sens de valeurs était très grand. Elle pouvait se sentir coupable si jamais elle subtilisait quelque chose à un innocent. Qui ne lui avait rien fait. Elle se contenta donc de continuer le chemin et de grimper un peu plus haut dans la montagne, trouver ses propres edelweiss, elle savait qu’elle en ressortirait une plus grande satisfaction de cette action. Marchant alors, Lynn voyait l’astre Solaire dépêcher sa course pour se cacher derrière la montagne. Ce qui signifiait la tombée de la nuit dans cette région. Il fallait se hâter.

Mais la jeune femme ne put aller bien loin, la route était de plus en plus sinueuse et elle n’avait pas le temps de la traverser si elle voulait rentrer avant la tombée de la nuit. C’est alors qu’elle remarqua à plusieurs mètres un homme, adossé contre la montagne, inamovible. L’ex-révolutionnaire ne put s’empêcher de remarquer cela et alla donc voir ce qu’il en était. Malheureusement, elle ne put trouver qu’un cadavre, parsemé de griffures assez grandes et de morsures de part et d’autres. En le fouillant, elle put trouver derrière lui un sac à peine rempli avec quelques edelweiss, sûrement l’homme qui avait la brouette, le sac était identique aux autres, un mystère de résolu. Un nouveau faisait face cependant. Il ne présentait rien d’autre cependant, si ce n’est des vêtements typiques des gens du nord. Ses mains étaient tachées de sang. Qu’est-ce qui a bien pu se passer ?

_________________

PrézThèmeVoixBattle Theme Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Conteur
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 42
Expérience : 85

MessageSujet: Re: Un arôme particulier [Quête n°4][PV Lynn]   Lun 16 Nov - 20:30

Un mort.
Vous enquêtez mais ne trouvez rien. Celui qui a commis le crime doit être loin. Au mieux, vous pouvez peut-être apercevoir quelques traces en direction du village dont vous provenez. Est-il possible que le tueur soit parti là-bas ? Vous vous y rendez et la taverne de l'homme qui vous avait promis une chambre est en proie au chaos. Un homme attaque actuellement l'endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn N. Deidre

avatar

Messages : 105
Expérience : 210
Age : 25
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 133
Réputation: +5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Un arôme particulier [Quête n°4][PV Lynn]   Mar 17 Nov - 17:13

Rien de plus, Lynn avait beau regarder un peu partout. Il n’y avait rien d’autre. La jeune femme n’avait pas le temps de mener une enquête. Au moins, elle pouvait rapporter une nouvelle importante au commanditaire de sa mission. De plus, à quelque chose malheur est bon, Lynn pouvait rapporter le chariot qu’elle avait trouvé à l’auberge qui attendait que la magicienne revienne. Elle s’empressa alors de prendre le chariot, puis de le tirer de ses deux mains avant de partir en direction du village, d’un pas un peu plus précipité. Elle ne voulait absolument pas passer le début de la nuit en montagne. Le froid règne et les animaux tels que les loups sont de sortie, passant la journée dans les rocheuses pour redescendre une fois les ténèbres abattues sur le continent.

Comme la croyance populaire le veut, le chemin du retour, pourtant identique à l’aller, semble toujours plus rapide que le chemin de l’aller lui-même. C’était en tout cas l’impression qu’avait la femme aux cheveux flamboyants lorsqu’elle se rendit compte qu’elle était déjà arrivée. Cependant, la nuit tomba d’un coup, très vite. Le contraste de la journée prit alors une tout autre forme. Le Soleil, caché derrière la montagne, rendait le tout un peu plus sombre. Le ciel n’allait donc pas tarder à passer au noir d’ici peu. Ce qui était fort désagréable. L’ancien pays de Galdion n’avait jamais vraiment plu à Lynn, se rendre près du territoire qu’elle déteste tant pouvait la mettre hors d’elle très facilement. On pouvait voir les lumières traverser les fenêtres et illuminer les maisons. Donnant un impressionnant réconfort à ce lieu que Lynn trouvait froid et austère.

Retournant alors sur la place du village de son départ, Lynn constata, que la porte de l’auberge était déjà ouverte. La femme posa alors sa brouette. Fatiguée du voyage, elle se posa sur le banc derrière. Histoire de souffler un peu. Sauf qu’à ce moment, un bruit de verre qui se brise se fit alors entendre. Puis, plus rien.

Ce genre de bruit n’annonçait rien qui vaille à la magicienne de lumière. Surtout par les temps qui courent, tout ce qui était suspect et laissé tel quel annonçait souvent une catastrophe à venir. Telle une justicière, Lynn s’approcha de l’auberge qui était à quelques mètres d’elle. S’adossant au mur extérieur juste à côté de la porte, Lynn jeta un œil discret à l’intérieur. Une scène plutôt déconcertante s’ouvrit alors à elle.

Un homme tenait une petite arbalète, il avait le visage masqué, tenant en joue l’aubergiste, à savoir le commanditaire de la mission de Lynn. Sauf que celui-ci avait aussi une arbalète, tenant en joue la personne masquée. Un véritable et parfait statut quo se tenait alors devant l’ex-révolutionnaire. On pouvait les entendre parler :

    - Lâche ton arme, Aubergiste !
    - Non, toi lâche ton arme Brigand !
    - Si tu ne lâches pas ton arme je tire !
    - Si tu tires tu mourras avec moi car je lâcherai la gâchette !


Le brigand tira donc son carreau, qui atteignit la main de l’homme, le faisant lâcher son arme et tirant à côté. Le carreau passa juste à côté de la tête de Lynn, qui se recacha immédiatement. L’homme commençait à gémir de douleur pendant que le bandit rechargeait son arbalète.

    - Tu n’en serais pas là si tu ne me proposais pas un paiement d’avance de mille écus pour tes édelweiss ! Je t’en ai déjà montré quelques sacs pour te prouver ma bonne foi !
    - Qui paierait une telle somme ? Je ne peux donner autant d’argent ! Je serais obligé de fermer boutique !
    - Tu devras alors te passer de ces fleurs auxquelles tu tiens tant. Je ferai en sorte que tu ne puisses plus en recevoir ! La montagne est mon territoire et ma maison ! Peut-être devrais-je rendre visite à ta femme, puis à ta fille. J’en tirerai sûrement un meilleur prix !
    - Quoi ? Non !


Lynn voulut soupirer pour exprimer sa lassitude. Ces deux personnes se battaient pour la même chose, l’un avait une offre et l’autre avait la demande. Après déduction, Lynn comprenait ce qui se passait. Le brigand avait tué l’homme missionné d’aller chercher les edelweiss pour ramasser son butin et ainsi aller le vendre à des prix onéreux et scrupuleux aux personnes dans le besoin, tout en faisant chanter. Un genre de situation dont on ne se sort pas. Une crapule en quelque sorte. De toute façon, même si sa théorie était fausse, il fallait éviter toute effusion de sang inutile. Cela en valait-il la peine d’assassiner quelqu’un ? Mais comment faire ? Surprendre le bandit pouvait le laisser tirer. Il ne fallait pas plus réfléchir pour Lynn, des personnes étaient en danger direct et il fallait les aider. Même si cela signifiait tuer quelqu’un.

*C’est typique des gens du nord ça ! Toujours des menaces et de l’abus d’innocents ! Sans aucun ressenti !*

    - Je compte jusqu’à trois Aubergiste, sinon je monte voir ta femme tout de suite ! Un ! Deux ! Trois…hein ?


Une vive lumière passa alors rapidement dans la salle et transperça l’arbalète, la détruisant de toutes pièces. Devant l’incompréhension générale, le bandit se retourna. Pour voir Lynn Nèss Deidre, entourée de sphères lumunieuses, prêtes à être projetées à tout moment. Le regard de Lynn était aussi froid que le pays en lui-même, montrant sa détermination.

    - Montre ton visage vil manant ! Je t’épargnerai si tu te rends !
    - Oh, en voilà une belle compagnie souhaiteriez-vous que je vous…..AAAAAAARG


Deux sphères lumineuses venaient de transpercer les genoux de l’homme, le mettant donc à terre. Lynn ne plaisantait pas. La magicienne ne pouvait supporter les hommes forts qui abusaient de leur pouvoir pour faire du mal à autrui. Mais si il y avait une chose qu’elle détestait plus, c’était quand un homme tentait de lui faire la cour, parce que c’était une femme justement. Cela la répugnait, surtout venant d’un ennemi potentiel, n’avaient-ils donc aucun honneur ?

    - La prochaine fois je vise la tête. Sieur Aubergiste, je tiens en joue votre homme, veuillez l’attacher, je ne vais pas rester ainsi toute la journée.
    - Ou..oui madame !


L’aubergiste attacha donc l’homme avec une corde. Le visage découvert ne disait rien à personne. Mais cela n’était pas l’affaire de Lynn. Elle ne se préoccupait pas des affaires en dehors de son pays. Elle avait déjà beaucoup à faire. Plusieurs minutes plus tard, la magicienne rousse aporta le chariot plein de fleurs à l’aubergiste qui finissait de se faire soigner par sa femme.

    - Mais, mais je connais cette charrette ! C’est celle de mon livreur habituel ! Où l’avez-vous trouvé ?
    - Je l’ai trouvé aux côtés du corps inanimé d’un homme d’âge moyen, cela devait être votre livreur. Le corps montrait qu’il était mort depuis longtemps déjà. Sûrement assassiné par ce maraudeur pour qu’il puisse profiter de sa récolte.
    - Je…je vois. Une bien triste nouvelle en effet. Bon, nous allons voir au village ce que nous allons faire de ce brigand. Cela devrait prendre quelques heures. Je vous laisse Mademoiselle. Vous avez rendu un grand service à ma famille et à moi-même, vous trouverez votre paiement dans votre chambre, à l’étage. Je vous offre la chambre et le repas le temps de votre séjour, je vous dois bien ça.

    - C’est moi qui vous remercie, vous n’imaginez pas à quel point vous m’aidez.


Et l’homme partit de la maison. La petite fille regardait avec admiration la prétendante au trône de Ravey, qui lui donna son plus beau sourire avant de monter dans sa chambre. Sur la table de nuit, elle trouva une bourse contenant plusieurs pièces d’or. Un service pour un bien. Il ne restait plus qu’à patienter qu’on vienne la chercher.

Quatre jours s’écoulèrent, durant lesquels Lynn, se concentra sur la lecture de son manuel de magie, souhaitant reprendre les bases afin de s’améliorer et devenir encore plus puissante encore. Elle prenait cependant part aux tâches ménagères et participait aux repas de la famille de l’aubergiste. Elle jouait de temps en temps avec l’enfant de la maison.

Ce temps de paix s’acheva par l’arrivée du serviteur de Lynn Nèss Deidre. Un bel et élégant chevalier au nom de Garth. Qui venait récupérer son chef, accompagné d’une vingtaine d’hommes à cheval à l’entrée du village, en pleine matinée, créant l’inquiétude chez les habitants. Voyant cela par la fenêtre de sa chambre, l’originaire de Ravey rassembla alors ses affaires et commença à partir. Elle s’adressa alors une dernière fois à la famille.

    - Ces, ces, ce groupe-là est pour vous Madame Lynn ?
    - En effet. Il est temps pour moi de partir. Je vous remercie pour ces quatre jours, je ne les oublierai jamais. J’ai passé un excellent moment en votre compagnie.
    - Le plaisir est de même pour nous mais…mais…qui êtes-vous ?
    - Eh bien….Je vous le redirai quand je reviendrai par ici. A bientôt ! Prenez-soin de vous !


Puis la jeune femme partit, et grimpa sur le cheval d’un de ses hommes avant de s’en aller vers le sud. Elle savait que le voyage n’allait pas être de tout repos, son garde du corps allait passer son temps à la disputer et à lui dire qu’elle fasse attention à sa vie, qu’elle ne doit pas sortir sans lui…Lynn pensait sincèrement que certaines vies étaient beaucoup plus tranquilles d’autres, même si cette expérience lui montra que tout le monde était égal après une apocalypse et une remise à zéro de la civilisation.

    - Lynn…comme Lynn Nèss Deidre ? La princesse révolutionnaire ? Celle qui a combattu
    - Mademoiselle Lynn était une princesse ? Ouaaah ! Papa ! On avait une princesse chez nous ?

    - Je ne crois pas ma chérie, tu penses vraiment qu’une princesse du sud puisse être aussi gentille ? Je n’en n’ai pas connu moi…

_________________

PrézThèmeVoixBattle Theme Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Déesse
PNJ
PNJ
avatar

Messages : 96
Expérience : 191

Feuille de personnage
Écus: 0
Réputation: 0
Rang du personnage: S

MessageSujet: Re: Un arôme particulier [Quête n°4][PV Lynn]   Mar 17 Nov - 17:13

Le membre 'Lynn N. Deidre' a effectué l'action suivante : Lancer de dé

'Quête' :

Résultat : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepopeedesheros-rpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un arôme particulier [Quête n°4][PV Lynn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un arôme particulier [Quête n°4][PV Lynn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Garde du corps particulier cherche employeur aisé.
» Chercher un bijou particulier
» Un cours vraiment très particulier
» Cours particulier ? [Libre]
» Un soin très particulier [Pv Ella Nicholson]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Ashenwall :: Montagnes enneigées-