AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Présentation Merry (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merry Palend

avatar

Messages : 368
Expérience : 218
Localisation : Beau-Château

Feuille de personnage
Écus: 64
Réputation: +1
Rang du personnage: C

MessageSujet: Présentation Merry (terminée)   Sam 12 Sep - 5:48





INFOS GÉNÉRALES


Prénom : Merry
Nom : Palend
Surnom : N/A
Age : 25 ans
Patrie d'origine (s'il en a une) : Haut le Fort
Métier :
Classe : Archère.
Arme : Un Arc en chêne avec un carquois de seize flèches.
Personnage de l'avatar :Aucun nom, Krentz (un artiste)



DESCRIPTIONS


Description physique (Libre) :

 Merry est un petit bout de femme avec son 1 mètre 62. La blonde est une personne qui fait relativement attention à elle lorsqu'elle fréquente du monde. A force de voyage elle possède un petit teint coloré empreint de soleil. Ces mêmes voyages qui l'épuise, lui on légués un regard fatigué qui en a vue des vertes et des pas mûres. Sur un cheval, de profil et face au soleil c'est une silhouette mince et athlétique que l'on distingue. Les longues chevauchées lui ont forgée les bras et les cuisses tout autant que le tir à l'arc. 
On la croise le plus souvent en ville entre deux courses ou elle s'habille comme n'importe quelle jeune citadine. Se donner l'air de quelqu'un qu'elle n'est pas est un art qui lui plaît au plus haut point. Le contraste est poignant si vous la croisez en revanche en plein exercice. Brigandine, harnois, couteau de chasse, arc, flèches et cape de voyage. Le parfait kit du mercenaire qu'elle n'est pas.
Une longue cicatrice sillonne sa cuisse gauche. On lui a déjà demandée si c'était une blessure de combat, une bataille, quelque chose dans le genre mais non. Un simple loup pendant un simple voyage. Elle préférait voir ça comme quelque chose de simple, ça évitait d'angoisser pour la prochaine fois.

Description du caractère (Libre) :

Merry est quelqu'un avant tout de conciliant mais que lorsqu'il le faut... évidemment. Cette confiance qu'elle place en pas mal de gens est à double tranchants, elle en devient nerveuse et doute toujours des intentions d'autrui ce qui l'amène à toujours avoir le nez dans les affaires des autres, et des fois son nez, on le lui mord. C'est peut être ridicule et elle ne le reconnaît pas facilement, c'est une grande froussarde. Elle adore voyager et vivre de nouvelles aventures, mais la solitude en pleine nature est une horreur sans nom pour elle bien qu'elle ait dû s'y habituer.
la jeune femme ment, mais alors terriblement souvent car c'est le moyen le plus pratique qu'elle a trouvée pour parvenir à ses fins. Lorsqu'elle était dans le besoin elle n'a par exemple pas hésité à faire accuser un homme de tords qu'il n'avait pas commis juste pour faire passer un de ses méfaits inaperçu. Avec tout ça elle a apprit à avoir de la discussion, elle parle parle et parle encore. Ce qu'elle pense ? Si elle ne s'arrête pas de parler c'est bien qu'elle mène la discussion et que c'est elle qui a le dessus non ? Elle se trompe probablement mais son désirs de diriger fini toujours par prendre le dessus. Enfant brimée, elle est devenue une adulte dure et douce à la fois. Dure pour ce qu'elle a vécue, douce pour ce qu'elle n'a pas connue. 



HISTOIRE (LIBRE)


C'est en -24 que la petite dernière des Palend vit le jour. Elle avait trois frères plus âgés qu'elle de cinq ans minimum. La petite famille vivait à Haut-le-Fort depuis plusieurs générations déjà. Elle était réputée pour être une famille forgeronne depuis qu'ils étaient arrivés dans la région. Cette année là tout le monde prenait Rodghar Palend pour un mari brutal depuis que le plus vieux de ses enfants avait une oreille brûlée. Il se disait que c'était une punition que le forgeron lui avait infligé au fer rouge alors que le gamin s'était juste amusé avec des outils trop dangereux pour lui. Étrangement cette réputation, il en jouissait, lui qui aimait la solitude. Les gens le fuyaient. 

C'est en -15 que les choses s'envenimèrent. Les Ellès tombèrent aux mains d'Ashenwall et on ne parlait plus que de ça. Les gens se voilaient la face et la gamine de neuf an ne comprenait pas ce qu'il se passait. La politique était quelque chose de difficilement abordable à cet âge là. Dans la ville naissait quelques dissensions. Le pouvoir prônait la paix et la passivité, mais des activistes voulant seulement le bien de leurs pays voulaient lever une milice armée, une armée de métier tout simplement sentant le coup venir de la part des hommes du nord. Avec le recul, il était idiot de ne pas s'y attendre.

Enfin, la gamine n'avait que faire de ces évènements, cela faisait déjà deux ans qu'elle avait commencée à apprendre la couture avec sa mère, tandis que ses frères étaient fier d'apprendre le métier de leur père. Merry s'intéressait beaucoup à cette discipline qu'était la couture et elle développa à ce moment là un penchant pour les belles robes, les belles capes et les fagnons qu'elle brodait pour s'amusait avec ses figurines en bois.

Trois ans plus tard, en -12, la vie de la petite famille bascula en même temps que la vie entière de la ville. L'envahisseur était là. Haut-le-Fort avait eu le temps de lever des troupes, mais mal entraînée, mal équipées. Le siège avait duré plusieurs semaines, plusieurs mois même. Merry avait vu le désespoirs envahir la cité jour après jours. Des assauts se lançaient tous les trois jours presque. La gamine restait cloîtrée dans la maison de ses parents et regardait de temps en temps par la fenêtre pour essayer de graver quelques images héroique dans sa mémoire. Elle avait une vue depuis la fenêtre de sa maison sur une partie des remparts. Plusieurs fois les hommes du Duc posèrent le pieds sur les murs et firent repoussés. Mais ils étaient trop nombreux, fort de leurs précédentes conquêtes. Ils pouvaient mobiliser des milliers d'hommes dont des vétérans des précédentes campagnes.
Le pire dans la mémoire de la fillette ? La faim, l'horrible faim qui s'emparait du peuple. Volant les maisons des défunts pour assurer la survie des leurs.
Un quotidien s'installa dans cet enfer. Pendant les temps de pauses, elle sortait jouer avec les gamins des rues, toute la population était réduite à l'état de mendiants. Pendant qu'elle était dehors un cor retentit. C'était le signe d'un assaut. Les cris montèrent au delà des murs. Les hommes du Duc chargeaient. Cela faisait plusieurs jours qu'ils n'avaient pas combattus et les rumeurs disaient qu'ils construisaient de nouveaux engins de sièges. D'énormes tours avançaient lentement vers la cité pendant que des trébuchets pilonnaient la ville. Des maisons s'écroulaient au hasard, certains projectiles enflammés brûlèrent des rues. Des hommes, des femmes couraient dans tous les sens. Merry vu une de ses boules de feu s'enfoncer dans une maison en face d'elle d'où sortir immédiatement deux personnes en pleine incandescence criant à la mort.

C'était l'assaut final. La jeune fille courue jusque chez elle tandis que les hommes du Duc débarquaient sur les murs en force. Courageux mais pas immortels les braves guerriers de la cité durent céder les remparts pour sauvegarder une partie de leurs hommes. La jeune fille fut prise au travers de cette débandade. Un soldat l'attrapa par le bras pour la mettre en sécurité alors qu'elle était presque chez elle. Les soldats se repliaient au château, dernier bastion de la ville.

La bataille fut rapide. Le général d'Ashenwall proposa aux défenseurs de déposer les armes. Après plusieurs heures de négociations, la ville capitula sauvant la vie des survivants et des civils chanceux.
Quant à elle, Merry cherchait le soldat qui l'avait attrapée. Elle reconnue son bouclier enfoncé et posé à côté de son cadavre faisant face à la dépouille d'un envahisseur tenant encore debout empalé sur une lance.
La gamine sortie du Château innocemment et passablement choquée spectatrice du désastre. Cadavres, sang, une odeur nauséabonde... Elle arriva presque par hasard devant chez elle. La forge avait survécu, la maison non. Entrant dans la forge en poussant quelques débris, elle retrouva son père éventré une lame à la main. Il n'avait eu aucunes chances, si la gamine était rentrée elle serait morte dans la maison au côtés de sa mère qu'elle retrouva sous les décombres protégeant ses frères de 14 et 15 ans. L'aîné été tombé au combat il y a deux semaines. 

La vie repris étonnamment bien son cours au fil des jours et des semaines suivantes. La gamine n'avait plus rien et après avoir passé des heures à pleurer elle retrouva Jeffrey, le gamin avec qui elle jouait souvent. Il lui proposa de vivre avec eux. Ils étaient cinq gamins orphelins qui vivaient dans la rue depuis leurs huit ans. Ils s'étaient construits avec des bouts de tissus et des planches de bois un tout petit cabanon dans une ruelle poisseuse où mendiants, voleurs, mercenaires et putains exerçaient leurs activités sans problèmes.
Les gamins dormaient à même le sol avec quelques peaux de bêtes volées pour se tenir chaud. Merry et Jeffrey devinrent rapidement les chefs de la petite bande. Ils avaient à leur charge quatre gamins de huit à dix ans.
La jeune fille apprit dans les mois qui suivirent à voler, à mentir, à observer ses victimes et... à tuer. Un jour un mendiant pleins d'intentions vicieuse vint les prendre par surprise dans le petit cabanon. Il commençait à s'en prendre à Elowe, la gamine de dix ans qui apeurée criait de toute ses forces en vint. Jeffrey et Merry rentraient juste d'une.. session de vols à la tire, voyant la scène ils sautèrent sur le mendiant qui d'un revers envoya contre le parvis Jeffrey la tête la première. Merry quand à elle mordait l'homme comme une enfant sauvage plein de haine. L'homme qui était de base, accroupis dans le cabanon roula sur le ventre, la gamine sortit le surin avec lequel elle se baladait. L'adulte la plaqua au sol et dans un geste de panique Merry lui planta son arme improvisée dans l'abdmonen plusieurs fois. La gamine dégagea le corps du vieil homme et l'acheva. Paniquée elle courue vers son ami inconscient et prit soin de lui. A son réveil il poussa un cris de stupeur en voyant le cadavre. Tous les deux ils nettoyèrent les lieux mais un homme avait vu la scène.

Tandis que les plus jeunes dormaient, un homme faisant des efforts considérables pour passer inaperçu s'approchait du petit édifice. Il trouva Jeffrey et Merry éveillé. Les deux gamins étaient cette fois armés d'objets tranchants en piètre état et prêt à tout. L'homme souleva légèrement sa cape dévoilant une lame calmant ses opposants. Il leur dit qu'il ne leur voulait aucuns mal.
Il leur promit de la nourriture, un toit et un avenir. Pendant deux ans il les nourrit, sans jamais leur offrir ce fameux toit et cet avenir.

C'est en -10 à l'âge de 14 ans que l'homme revint en personne voir le groupe de jeunes. Un gamin manquait à l'appel emporté par la maladie au cours de l'hiver.
L'homme s'assit avec eux et parla d'un ton calme en rabaissant pour la première fois son capuchon. Il se nommait Sir Ector. Un noble du Nord leur dit il. Soudain les deux gamins lui sautèrent dessus mais il les repoussa d'une poussée de mains chacun. Il leur expliqua qu'il rentrait chez lui dans le nord et qu'il avait besoin de jeunes fort et téméraire avec lui. Des écuyers en somme. Pourquoi il lui avait fallut deux ans ? Pour terminer les campagnes militaire de son suzerain tout simplement.

Il ne fallut que quelques minutes aux jeunes pour faire leurs bagages se résumant aux vêtements qu'ils avaient sur eux. Le voyage fut long et instructif. Le chevalier apprit aux gamins à chasser, un art ou la gamine de 14 ans excellait au désespoir de son ami qui n'arrivait à rien avec son arc. Merry passa une partie du trajet seule en avant à chasser des daims et autres animaux retrouvant tous les soirs son groupe. Plusieurs fois elle se perdit et dormis dans la nature.   C'est un de ses fameux soir ou un loup l'attaqua attiré par le gibier qu'elle avait récoltée. Après plusieurs assaut raté de l'animal il finit par planter ses griffes dans la jambe gauche de l'adolescente qui hurla à la mort. Le loup profita de cet instant pour bondir et plaquer la jeune fille qui se protégea le visage en se laissant mordre le bras quelques secondes qui duraient des années. L'adrénaline lui fit sortir un couteau de chasse qu'elle planta entre les côtes de l'animal qui s'évacua immédiatement. Rapidement Merry se releva essayant d'ignorer la douleur qui lui tenaillait la jambe et le bras, c'était la première fois qu'elle se voyait perdre autant de sang. Le loup battit en retraite avec le couteau. Epuisée la gamine se remit en route après avoir bandée sa jambe et son bras. Finalement elle ne gardera une marque que sur la jambe. Pendant plusieurs jours Sir Ector n'envoya pas Merry chasser.

Une fois à Ashenwall, comme promis les enfants vivaient dans la demeure de Sir Ector. La vie changea drastiquement et ils faisaient des efforts considérables pour oublier qu'ils étaient chez leurs ennemis. Question de patriotisme.
Intéressé par les talents de tireuse de Merry. Le chevalier lui affecta un tuteur venant de l'armée, un maître archer qui fit rapidement satisfait de la jeune fille avec qui il disait qu'on "pouvait bien travailler". Il se revoyait en elle. A trente pieds la gamine dans le fleur de l'âge avec une vue parfaite arrivait à toucher la cible à tous les coups et de temps à autres, en son centre. Ashen, son tuteur l'entraina sur cibles mouvantes. Elle enregistrait un taux de ratés plus important, c'est sûr ça que l'élève et le maître allait travailler.
A côté de ça, une femme lui apprenait ce qu'était... une femme. Comment se comporter avec des hommes, en présence de nobles etc... Merry renoua son goût pour le luxe avec la fréquentation de cette femme.
Sir Ector n'avait pas pu avoir d'enfants avant la mort de sa femme. Refusant pour une question d'honneur au remariage, il avait eu dans l'idée d'adopter les deux gamins les plus âgés pour se faire une descendance par les lettres de noblesses au lieu du sang.
Lorsqu'il leur en parla, Merry refusa, comment renier ses véritables parents ? Comment renier sa vie d'antan ? Non elle n'accepterai pas. Jeffrey lui n'avait jamais eu d'attaches particulières à Haut-le-Fort et il n'avait jamais connus sa famille. Il accepta. Le dialogue fut rompu entre les deux amis pendant un long moment. Suite à ça et pour ne pas mettre Sir Ector dans une position délicate, Merry partie de la noble demeure après des adieu poignant avec son ami et amour d'enfance, Jeffrey. Par magnétisme elle retourna à Haut-le-Fort s'arrêtant dans une auberge à quelques lieux hors de la ville. Après discussion elle y trouva du travail en tant que serveuse et elle y avait même une chambre. Plus tard, le tenancier commença à l'envoyer chasser lorsque après discussion elle lui parla de son entrainement, la chasse...
Le tavernier fut un homme généreux pour qui Merry faisait partie intégrante de sa famille bien qu'il fut dur avec elle.

Les dix années qui suivirent furent aux rythmes des vas et viens des clients. La jeune fille avait néanmoins rejoins plusieurs groupes révolutionnaires en évitant à chaque fois de se faire massacrer avec les autres. Les complots et le meurtre entraient dans son quotidien comme le vol par le passé.
Enfin, vint le grand Cataclysme, que dire hormis les mots destruction, mort, feu, sang.. ? Elle survécu c'est tout.
La prise de conscience était rude, un tas d'édifices tenaient encore debout, mais l'anarchie régnait. Elle était finalement bien dans ce nouveau monde. Usurper, voler, protéger les siens étaient sa priorité. Que voyait elle ? La même chose que beaucoup de monde.

Une chance de se construire un avenir dont elle serait sa propre maîtresse. Une chance aussi de reconstruire la réputation de Haut-le-Fort.  



QUI ETES-VOUS DERRIÈRE L'ECRAN ?


Prénom : Mmh ?
Age : 21 ans
Sexe  : Garçon phoque hermaphrodite
Passions : Le jeux vidéo, le rp, le dessin, les avions.
Connaissez-vous Fire Emblem ? :  Oui

Comment avez-vous connu le forum ? : Vie Jehny alina

Un petit mot pour la route ? : Pas de questions.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
An Hyi
Mage
Mage
avatar

Messages : 240
Expérience : 109

Feuille de personnage
Écus: 150
Réputation: 1
Rang du personnage: D

MessageSujet: Re: Présentation Merry (terminée)   Sam 12 Sep - 11:27

Salutations.
Tout est en ordre ! Tu es validé avec 1 de réputation, tu peux dès maintenant commencer à RP et faire ta fiche. Bon jeu sur EdH.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Présentation Merry (terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elementaire, mon cher... Je fais ma présentation aussi. [Terminée]
» Karv présentation SuperKINGSize [ TERMINÉ ]
» Présentation Reffya. [terminé]
» Présentation Khan [Terminé]
» Nathaniel Céférino, la présentation [Fiche terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros ::   P R O L O G U E :: Présentations :: Validées-