AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ennemi ou ami ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lynn N. Deidre

avatar

Messages : 105
Expérience : 210
Age : 25
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 133
Réputation: +5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Ennemi ou ami ?   Mer 9 Sep - 17:58

Cette histoire commence à la tombée de la nuit, dans les Ruines de Dissiri. Avec un léger vent et un ciel des plus dégagés, Lynn était en train de monter la garde de l’autre coté des ruines habillée un peu plus chaudement, avec une cape pour se couvrir ainsi qu’un capuchon pour se protéger du sable, une chemise et des pantalons avec des bottes, une tenue des plus simples pour ainsi dire.

Rien de bien intéressant se passait, Lynn commençait à s’endormir à son poste, les paupières étant de plus en plus lourdes. Mais, elle ne put se donner à un bon repos, car peu après, un homme, tout couvert de sueur et essoufflé, vint à elle. Et lui annonça une information des plus capitales pour la jeune femme :

Comment cela ? Un homme d’Ashenwall ? ICI ? Sur NOS terres ?
- Oui Dame Lynn ! J’en suis sûr, il est à l’entrée ! Avec d’autres survivants !
- Ne perdons pas de temps alors ! Allons y  !


Une nouvelle, surtout de ce genre, cela ne s’ignore pas ! Mais en quoi cette nouvelle avait pu autant intéresser la jeune femme à la chevelure de rubis ? La réponse est des plus simples si l’on suit un peu l’histoire de l’ancien Royaume de Ravey.

Mais si, rappelez-vous, ce n’est pas très compliqué pourtant. Lynn avait vu sa mère adoptive, la Reine Edyr, se faire assassiner par l’ex-Tyran Pourpre nommé Galdion. C’est de là que démarra sa haine des plus poussées envers le peuple de Ashenwall. Quelque chose qui l’avait traumatisée pour le restant de ses jours. Ses deux cousins, alors très jeunes, avaient aussi subi le même sort. Son serment de vengeance était toujours d’actualité. Même après le Grand Cataclysme provoqué par le Dragon.

Se déplaçant alors du plus vite qu’elle pouvait, Lynn arriva enfin à l’autre bout des ruines après une longue course, sa haine et sa colère effaçant en elle toute trace de fatigue ou encore de douleur physique. Elle se demandait déjà ce qu’elle pourrait faire en le voyant, le tuer ? Le torturer ? L’éliminer sans préavis était une bonne idée. Jamais Lynn n’avait cédé autant sous le coup de l’émotion. Sa vengeance pouvait enfin débuter, enfin elle allait pouvoir appliquer sa rage ainsi que sa haine des plus grandes.

Arrivée à destination, il était possible de voir plusieurs personnes tenir en joue avec arc et épées. Un homme, plutôt agréable à regarder, se tenait là, au milieu. Lynn prit quand même le temps de la réflexion en le voyant. C’est vrai que son teint pâle rappelait les habitants de la partie nord du continent. Un garde souffla à l’oreille de Lynn que ce dernier était un gradé de l’ancienne armée impériale, il avait été vu plusieurs fois durant les nombreuses guerres ou encore en patrouille.

Les survivants avaient aussi raison de se méfier des étrangers, on ne savait jamais sur quoi on pouvait tomber. Voir une telle scène calmait les ardeurs de Lynn, se retenant du mieux qu’elle pouvait pour le tuer. Serrant le poing, elle alla au milieu de la foule, les survivants la laissant passer, sans même qu’elle aie besoin de prononcer ne serait-ce qu’une seule parole. Affirmant son autorité sur le groupe.

Une fois en face, elle ordonna au groupe de baisser leurs armes, elle avait horreur d’avoir un sentiment de tension quand elle était en colère, et avoir des armes pointées autour d’elle et un autre homme la rendait mal à l’aise. Elle savait que de toute façon, si ce dernier faisait quoi que ce soit de suspect, il serait abattu par l’ensemble des hommes et femmes présents sur le terrain.

Enfin, elle regarda l’homme dans son ensemble, puis, pour se retenir de l’attaquer, croisa ses bras et fixa l’étranger en question.

J’ai cru comprendre que vous n’étiez pas le bienvenu ici étranger. Or, j’ai toujours besoin de me faire mon propre avis quand on vient me rapporter quelque chose. Maintenant, déclinez-donc votre patronyme, et votre profession avant le Grand Cataclysme !

Elle voulait être sûre, elle voulait être sûre qu’il s’agissait là de son ennemi, le peuple qu’elle haïssait tant. Elle ne pouvait se permettre d’impliquer quelqu’un qui n’avait rien à voir avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flynn Lowell

avatar

Messages : 83
Expérience : 150
Age : 21
Localisation : A la pêche.

Feuille de personnage
Écus: 368
Réputation: -5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Ennemi ou ami ?   Jeu 10 Sep - 20:33

La nuit allait bientôt tomber, le groupe de marchands accompagnant Flynn était encore sous le choc. Même si les bandits, voleurs, brigands et autres personnages de cette espèce allait de plus en plus être fréquent, il était compréhensible que ces pauvres personnes soient encore abattus par leur agression. Il fallait absolument qu'ils s'installent dans un endroit sûr, ils n'avaient que peu de choses encore sur eux, le peu qu'ils ont réussi à sauver du Grand Cataclysme si maintenant les brigands leur volaient cela il ne leur resterait plus rien. 


Flynn resta au milieu du groupe de marchands afin de tous les surveiller, parfois il aidait même à porter la marchandise des personnes les plus fatiguées. La marche n'était plus très longue, ils approchaient de Dissiri enfin... de ce qu'ils restaient de Dissiri. La vue de loin était à couper le souffle, tout Dissiri était ravagée. En même temps la nuit tomba, ils ne furent plus très loin, ils étaient même suffisamment près pour voir que les remparts étaient détruites, plus aucun bâtiment ne tenait debout mais alors qu'ils observaient les ruines en silence, Flynn entendit des bruits de pas. Quelqu'un était parti en courant. Ce fut sûrement un éclaireur, la seule conclusion possible était que ce lieu était finalement gardé et occupé. La seule question était de savoir qui pouvait bien garder ce lieu, en aucun il ne fallait être hostile. L'éclaireur était maintenant bien loin et l'abattre aurait rendu les marchands tout aussi hostile que lui. Il ne restait qu'une chose à faire, marcher vers l'ancienne porte qui était tombée et voir qui allait nous attendre. 


Des soldats sortirent de part et d'autres des ruines, des arcs et des lances pointées sur Flynn. Les marchands, apeurés, reculèrent derrière l'homme originaire d'Ashenwall. Il était le seul à ne pas être impressionné et à ne pas bouger, il ne faisait qu'observer en attendant le "Maître" des lieux. En analysant minutieusement il remarqua que peu d'entre eux étaient de réels soldats entraînés et forgés par la guerre. Ils devaient sûrement être préparés à l'utilisation des armes mais ils ne purent combattre un réel adversaire. Cela expliquait donc la forte tension qui pesait autour d'eux, certains étaient nerveux, d'autres craignaient une attaque mais cette tension se termina par l'arrivée d'une jeune femme. Elle devait avoir peu d'écart en âge avec l'ancien Capitaine, à première vue elle avait de l'autorité ici. Les personnes s'écartèrent sans dire un mot et exécutèrent ses ordres sans broncher.
Puis elle parla:

 J’ai cru comprendre que vous n’étiez pas le bienvenu ici étranger. Or, j’ai toujours besoin de me faire mon propre avis quand on vient me rapporter quelque chose. Maintenant, déclinez-donc votre patronyme, et votre profession avant le Grand Cataclysme ! 


Finalement, si il y avait une forte tension, c'était peut-être parce que certains soldats avaient reconnus Flynn. Il était fort possible que chacune des personnes présentes éprouvaient une haine contre Ashenwall, c'était même très probable. Nous étions à Ravey après tout, ce lieu fut d'abord ravager par Ashenwall avant d'être mis en ruine par le Grand Cataclysme. 




Mais l'ancien noble ne se sentit pas concerné, il passa sa main dans ses cheveux pour être présentable devant la demoiselle puis plaça sa main au niveau de son abdomen tout en plaçant l'autre à l'arrière du dos. Avec toute élégance il se pencha légèrement, comme le faisait les nobles face à une jolie demoiselle, afin de se présenter.


Je me nomme Flynn Lowell, ancien Capitaine de l'Armée Impériale.


Il n'avait même pas pris la peine de citer "Ashenwall", pour lui ça ne signifiait plus rien. Il n'était plus un membre de cet ancien régime qu'il souhaitait absolument détruire. Il n'allait pas non plus défendre Ashenwall ou même sortir son épée pour combattre leur colère ou mépris. Non, il n'allait pas risquer sa vie pour une patrie qui n'a plus de sens à ses yeux.


Il se releva ensuite afin de pouvoir, de nouveau, parler aux gens tout en les regardant. 
Tout ses mouvements furent nets et précis, élégants, agiles et emplis de noblesse. C'était agréable à voir tant ils furent bien réalisés. Malgré le désastre général du Cataclysme, ses habitudes de nobles ne disparurent pas. C'était une manière de montrer sa force, que malgré tout il reste debout pour se battre.

Il ne tarda pas plus sur sa présentation et se hâta de parler des marchands, si elle était une bonne dirigeante à l'écoute de "son" peuple elle allait sûrement recueillir ce groupe d'hommes sans défenses.



Si je me présente devant vous, ce soir, c'est avant tout pour ces marchands. Ils ont été attaqués par des brigands non loin d'ici, à une journée de marche. J'ai pu les aider et leur rendre leurs affaires et abattre ce "tyran" qui les mettait à genoux. Ces gens ont besoin d'un endroit sûr où rester, seuls ils finiront encore pillés et éliminer. 

Sa voix, comme son apparence, était agréable et malgré qu'elle fut grave elle n'était pas moins douce à entendre. Il était très bien éduqué, un moyen aussi de montrer son non-hostilité. 

Il montra le groupe à la dirigeante de ce groupe de survivants afin qu'elle puisse les examiner et éventuellement les recueillir.
Mais au fond de lui, même si il justifia sa présence pour les marchands, il espérait trouver un leader. Qui sait, peut-être que ce leader était juste devant lui actuellement ? Mais elle devait réussir cette épreuve difficile et surmonter cette haine potentielle qu'elle pouvait ressentir envers Ashenwall, si il y avait bien un dégoût avec ce peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn N. Deidre

avatar

Messages : 105
Expérience : 210
Age : 25
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 133
Réputation: +5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Ennemi ou ami ?   Mar 15 Sep - 9:29

Et ce fut donc d’un naturel déconcentrant que l’homme, pourtant cerné par plusieurs hommes, fit la révérence à la dame, puis se présenta. De la même manière que pouvaient faire les courtisans que Lynn pouvait croiser quand on lui faisait la cour, autrefois, quand elle était plus jeune.

" Je me nomme Flynn Lowell, ancien Capitaine de l'Armée Impériale."

Et voilà, on y était, un capitaine de l’Armée Impériale, du moins ancien. Ceux que Lynn ne pouvaient pas supporter. Il avait beau être un bel homme avec des manières élégantes, le fait qu’il vienne d’Ashwenwall suffisait à à la mettre en rage. C’était difficile de contenir sa colère et sa haine qu’elle exerce depuis des années.

Elle hésitait à lui sauter dessus et le tuer, mais, elle ne pouvait montrer cette facette d’elle devant le peuple. C’était elle qui prônait un discours de tolérance depuis le Grand Cataclysme, mais c’était elle aussi qui devait détester le plus les hommes du nord.

Et puis, elle remarqua les personnes cachées derrière l’homme. C’était évident de voir que ce dernier les protégeait. Cette légère distraction suffisait de voir qu’ils avaient peur. Et ils présentait des traits caractéristiques des habitants de Dissiri, comme les yeux foncés, ou encore les cheveux foncés eux aussi. Même si Ravey mélangeait beaucoup d’ethnies, un Raveroi en reconnaissait en autre directement. L’instinct dirons-nous.

Sans lui laisser plus de temps à l’examen, l’homme continua de parler en désignant le groupe :

" Si je me présente devant vous, ce soir, c'est avant tout pour ces marchands. Ils ont été attaqués par des brigands non loin d'ici, à une journée de marche. J'ai pu les aider et leur rendre leurs affaires et abattre ce "tyran" qui les mettait à genoux. Ces gens ont besoin d'un endroit sûr où rester, seuls ils finiront encore pillés et éliminer. "

C’est à cet instant là que Lynn eut la sensation de tout comprendre. Elle s’était retrouvée dans la même situation il y a quelques jours, elle était partie sauver des paysans d’un homme qui les tyrannisait. Si ces marchands ce cachaient derrière cet homme qui les a aidés, c’était au moins qu’il était possible de lui faire confiance.
Lynn venait de comprendre qu’elle ne pouvait pas avancer en continuant d’exprimer de la haine pour Ashenwall de cette manière, même si elle le savait au fond d’elle. Elle savait que des gens biens pouvaient exister même à Ashenwall, qu’il y avait des gens qui pouvaient aussi haïr son peuple à travers elle si des proches tombaient au combat. Mais quand même, ils n’avaient rien demandé et Galdion a mené cette guerre, ainsi que les gens l’ont suivi sans réfléchir ! Ils étaient tous responsables de ces tourments.

Mais Lynn avait vu là un acte de bonté, pour elle, c’était suffisant. Elle était fatiguée de mener cette haine depuis des années. il fallait la reporter ailleurs ou du moins à plus tard. Là, des innocents avaient besoin d’elle, de son soutien. Cela était plus important que toute la colère et le ressenti qu’on pouvait avoir contre une nation.

Elle soupira donc un moment, afin de laisser un silence de quelques secondes.

Elle désigna alors, trois hommes parmi son groupe à elle.

Vous trois ! Amenez ces personnes dans les parties en reconstruction avec les autres, trouvez leur un abri et donnez leur à manger. Dès demain ils commenceront à nous aider à tout rebâtir. Et je veux que cet homme, nommé Flynn, puisse circuler librement sur notre territoire. Il a aidé les nôtres. Les autres, retournez à vos postes !
- Mais Votre Altesse, cet homme vient d’Ashenwall ! Un capitaine qui a tué nos semblables !
- J’ai dit. Tout homme mérite rédemption, je m’occuperai personnellement de lui.
- Mais, mais enfin Votre Altesse c’est ridicule ! Par la Déesse, comprenez-que…


C’est à ce moment là que Lynn, s’énerva pour la première fois depuis longtemps. Elle avait toujours le don de marquer sa colère par des phrases simples et autoritaires sur un ton dur, affirmant sa légitimité en tant que Reine. Elle refusait de voir ses ordres contestés une fois qu’elle avait pris une décision finale. Et coupa donc l’insolent qui osait remettre en question ses ordres.


- Les personnes, que cet homme à sauvé, sont tes compatriotes, ta famille aurait pu en faire partie. Pour moi c’est suffisant. J’entends ton ressenti, mais là, nous devons nous soutenir tous ensemble, ce n’est ni le moment, ni le lieu pour un conflit. Le comprends-tu ?
- Ou...oui Votre Altesse ! Je comprends parfaitement ! Pardonnez-mon irrespect.


Et l’homme s’agenouilla. Dans Ravey, manquer de respect à Lynn Nèss Deidre était un des crimes les plus grands. On pouvait contester ses décisions, mais il fallait y obéir, de gré ou de force.

- Je n’en tiendrai pas rigueur si tu présentes tes excuses à notre hôte. Et tu prendras mon tour de garde en plus du tien !
- Oui Votre Altesse !


Puis, se relevant, le garde pencha son bassin et sa tête vers l’avant, puis fit ses excuses à Flynn avant de partir précipitamment.

Le calme étant revenu, Lynn pouvait enfin se concentrer sur l’étranger, elle affichait alors un visage plus clair, ses yeux rouges reflétaient parfaitement la Lune qui éclairait la scène.

Bon, Flynn Lowell c’est ça ? Je vais commencer par me présenter, je suis Lynn Nèss Deidre, nièce de feu ma tante, la Reine Edyr. Je dirige ce camp de survivants. Si tu veux rester ici, il va falloir faire ce que je te dis. Tu as ma gratitude pour avoir sauvé mes compatriotes, mais la confiance se gagne. Tu peux donc rester parmi nous si tu aide les gens autour de toi. D’accord ?

Après avoir entendu sa réponse, quoi qu’elle soit, la jeune femme se retourna en direction de la ville en reconstruction. Elle commença à marcher dans ce sens.

Tu peux prendre une tente pour la nuit, mais il faudra la monter toi-même. Viens, je vais te montrer l’endroit où tu peux récupérer ton matériel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flynn Lowell

avatar

Messages : 83
Expérience : 150
Age : 21
Localisation : A la pêche.

Feuille de personnage
Écus: 368
Réputation: -5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Ennemi ou ami ?   Mar 15 Sep - 17:06

Le silence régna durant quelques secondes, de très longues secondes. Les marchands tremblaient déjà alors que Flynn resta droit sans que la pression ambiante ne le gène. Les soldats de la milice, cela n'avait encore rien d'une armée, étaient, pour la majorité, bien plus tendus que les marchands. Ils ne souhaitaient qu'une chose, sauter sur le cou de l'homme qui se présentait comme un ancien impérialiste. Si son acte, en tant que protecteur des marchands, avaient une chance de permettre à la maîtresse des lieux d'accepter ces pauvres personnages à obtenir une demeure, ce ne fut pas forcément le cas de ces individus armés.

Ça y est, le silence fut brisé par cette femme qui commença à donner ses ordres.

Flynn observa toute la scène sans bouger ni même faire apparaître une quelconque expression sur son visage. Il resta le plus calme possible en analysant cette jeune femme devant lui, son air autoritaire lui donnait un certains charme.
Dans ses paroles et ses gestes, l'ancien Capitaine observait une certaine colère ou plutôt une haine qu'elle essayait d'enfouir. Alors c'était vrai, il y avait bien un dégoût envers Ashenwall.
Cela voulait dire que cette dirigeante pouvait bien être celle que Flynn recherchait, il n'y a que des victimes de l'Ancien Régime, elle était donc susceptible de mettre en place une politique juste.

Comme prévu la milice n'était pas en accord avec elle, malgré le respect qu'ils purent montrer ils n'en furent pas moins dérangés de la présence de cet ancien Capitaine. De plus, elle prit la décision seule ce qui voulait sûrement dire qu'elle n'avait personne autour d'elle afin de la conseiller. Elle n'était entouré que de réfugiés, de la milice mais pas de « hauts fonctionnaires » même si ce terme n'était pas exact en ces temps de désastres.
Alors qu'il analysait la situation présente et chaque personnage, il fut surpris par un ordre. Elle demanda à un soldat de s'excuser envers lui, une façon de montrer le respect afin de le remercier pour avoir aidé des Raverois. Le soldat était en mauvaise posture, il ne pouvait qu'exécuter l'ordre sans broncher, il avait essayé de discuter les intentions de son supérieur mais malgré tout, Flynn avait l'impression que ce soldat aurait préféré des coups de fouets que de s'excuser face à un ancien défenseur de Galdion. Même si Ashenwall ne signifiait plus rien pour l'ex-Capitaine, ces personnes qui se présentèrent devant lui, eux, ne pouvaient oublier ce que cette nation leur avait fait.

Mais il ne bougea pas, il resta muet devant toute cette agitation. Les marchands étaient maintenant en sécurité puis la femme aux couleurs écarlates finit par de nouveau prendre la parole mais sur un ton bien plus calme et posé :

 Bon, Flynn Lowell c’est ça ? Je vais commencer par me présenter, je suis Lynn Nèss Deidre, nièce de feu ma tante, la Reine Edyr. Je dirige ce camp de survivants. Si tu veux rester ici, il va falloir faire ce que je te dis. Tu as ma gratitude pour avoir sauvé mes compatriotes, mais la confiance se gagne. Tu peux donc rester parmi nous si tu aide les gens autour de toi. D’accord ?

Lynn Nèss Deidre était donc son nom, nièce de la Reine Edyr. Cela rappela la conquête de Ravey où il avait participé, ainsi elle ne pouvait être qu'une réfugiée de cette bataille. A moins qu'elle n'était pas présente au moment des faits ? Quoiqu'il en soit, Flynn faisait parti des combattants de la prise du palais. Malgré tout, elle plaça sa haine de côté pour montrer de la grâce. C'était curieux de voir ça, n'importe qui aurait profité de ces moments désastreux pour y accomplir sa vengeance. Mais elle n'était pas n'importe qui, elle venait d'en faire la preuve en plaçant ses émotions en arrière et agir avec réflexion. Cela attisa la curiosité de l'homme mais il se décida à parler avant de ne plonger dans une méditation pour remettre toutes les nouvelles données à leur place :

Je n'ai fait qu'accomplir mon devoir en aidant ces marchands. Bien entendu je ne profiterai pas de votre hospitalité gratuitement, j'offrirai mes compétences pour aider votre camp.

Il était curieux de voir la suite des événements. Il voulait savoir ce qu'elle pouvait avoir comme idée derrière la tête et comment pouvait avancer la reconstruction du camp.

Tu peux prendre une tente pour la nuit, mais il faudra la monter toi-même. Viens, je vais te montrer l’endroit où tu peux récupérer ton matériel. 

On lui offrait même une tente pour la nuit, après tout les nuits étaient fraîches dans ses contrées désertiques. Et la monter soi-même ne le dérangea pas le moindre du monde, il n'avait pas oublié ses compétences militaires. 
 Il décida donc de suivre Lynn sans dire un mot mais les yeux bien ouverts afin de ne laisser passer aucune donnée.
Puis, lorsqu'ils étaient un peu plus loin que l'entrée et que la milice n'était plus autour de lui à le dévisager, il décida de parler à cette fameuse Lynn.

Il n'était en aucun nécessaire d'obliger ce soldat de s'excuser envers moi. Obliger un soldat de s'excuser à contre coeur face à un homme qu'il méprise peut être fatale pour les intetions de ces personnes.

Il continua de suivre la femme en marquant une pause dans ses paroles pour regarder les environs avant de reprendre.

La majorité de votre milice est jeune et inexpérimentée, si vous le souhaitez je pourrai commencer par leur donner une formation. Ce serait une bonne première aide pour le camp, renforcer la sécurité dans ce monde chaos où l'anarchie est susceptible de régner peut être un choix judicieux.

Il parla avec toute sincérité, il n'avait juré de servir personne pour le moment. Son serment était envers une Croisade, des valeurs à défendre pas à suivre quelqu'un aveuglément. Il restait lui aussi méfiant de ce monde qui l'entourait, de cette dirigeante même si elle fit preuve de sagesse en ne laissant pas ses émotions prendre le dessus. Flynn comptait rester ici encore un peu longtemps, elle avait attisé sa curiosité, il voulait en apprendre plus sur elle mais il ne proposa pas encore ses services officiellement. Il se contenta de proposer une formation aux gardes qui étaient inexpérimentés pour la plus part.

Alors qu'il attendait une réponse de la part de Lynn, il arrangea sa veste puis, avec souplesse, replaça ses mèches en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn N. Deidre

avatar

Messages : 105
Expérience : 210
Age : 25
Localisation : Vesperia

Feuille de personnage
Écus: 133
Réputation: +5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Ennemi ou ami ?   Lun 21 Sep - 17:18

Les deux personnes avancèrent donc en direction du camp, l’endroit devenait de plus en plus animé, la ville essayait de vivre malgré tout ce qui avait pu ce passer au cours de ces dernières semaines. Une vie simple. Les gens essayaient quand même d’être heureux dans cet endroit détruit de partout.
L’homme du Nord continua donc la discussion avec Lynn :

" Il n'était en aucun nécessaire d'obliger ce soldat de s'excuser envers moi. Obliger un soldat de s'excuser à contre coeur face à un homme qu'il méprise peut être fatale pour les intetions de ces personnes. "

Lynn soupira, et elle prit un instant de réflexion. Il était vrai que demander à un de ses hommes de s’excuser face à un ennemi pouvait amener de la rancoeur, beaucoup de rancoeur. Mais il y avait une raison derrière tout ça. Cependant elle ne put prendre la parole car l’élégant homme continua de poursuivre ces propos, en exposant sa motivation :

" La majorité de votre milice est jeune et inexpérimentée, si vous le souhaitez je pourrai commencer par leur donner une formation. Ce serait une bonne première aide pour le camp, renforcer la sécurité dans ce monde chaos où l'anarchie est susceptible de régner peut être un choix judicieux. "

Ne voulant pas réfléchir trop vite pour l’instant, elle se contenta de répondre aux premiers propos de Flynn, sur le fait qu’il faille s’excuser ou non. Elle était positionnée sur le sujet et se permit de lui expliquer son choix.

Si tu veux vivre parmi nous, il y a une chose que tu dois savoir. Le respect est une valeur des plus grandes chez moi. Je tolère donc rarement le manque de respect. Même envers mes ennemis, il y a une certaine noblesse à appliquer cet état d’esprit. Respecter son ennemi est un premier pas vers la paix et la tolérence. Même pour moi qui voue une haine profonde aux originaires de ton pays, je reste respectueuse. Et ne pas mépriser son ennemi, sans pour autant l’admirer est la manière de l’affronter avec tout ce que l’on peut donner, en possession de tous ses moyens. Comment peux-tu te donner à fond face à quelqu’un que tu méprises ? Impossible, pour la bonne et simple raison que l’être humain est ainsi. Même si tu es plus fort que ton adversaire de surcroît, le simple fait de le sous estimer peut s’avérer fatal.
Je ne demandais pas à ce soldat de te faire de simples formalités, je lui apprend que le respect des autres est essentiel pour un combattant, c’est ainsi que l’on apprend à se connaître, à apprendre ses limites et ainsi s’améliorer.


La jeune femme avait beaucoup parlé. Tellement longtemps qu’elle ne s’était pas rendue compte qu’elle était déjà arrivé à la tente de matériel. Elle entra donc avec Flynn dans la tente;

L’équipement de base pour un nouvel arrivant s'il vous plaît.
- Tout de suite votre Altesse, mais je dois vous prévenir, nous n’avons plus aucune arme pour l’instant.
- Ce ne sera pas nécessaire. Merci quand même.


En effet , Lynn avait remarqué l’épée attachée à la ceinture de Flynn, il n’était pas necessaire de l’encombrer avec une arme en plus pour l’instant. Le marchand posa donc un sac besace avec tout l’équipement nécessaire à la survie : tente, couverture, outre, bol en bois et du poisson séché.

Elle sortit donc de la tente.

On mange beaucoup de poisson ici, au vu de la proximité avec la mer. Le premier repas est offert mais après tu devras le pécher ou contribuer a aider le camp pour pouvoir en manger à nouveau. Pareil pour l’équipement, tu peux garder ce que tu trouves dans tes aventures si tu es envoyé en mission ou ailleurs, mais garde à l’esprit que nous sommes très partageurs dans le coin et que nous nous entraidons tous.

Une fois les règles du camp expliquées, elle changea radicalement de sujet.

J’ai pris le temps de réfléchir à ton offre, cela me paraît acceptable si le travail est bien fait. Cependant en dehors des heures d’entraînement tu resteras avec moi le temps que l’on aie un oeil sur toi. N’oublie pas que les hommes du nord sont peu appréciés dans le coin. Et cela ne date pas de Galdion.

Enfin, la question fatidique arriva :

Alors, aurais-je l’honneur de te compter comme l’un de mes frères d’armes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flynn Lowell

avatar

Messages : 83
Expérience : 150
Age : 21
Localisation : A la pêche.

Feuille de personnage
Écus: 368
Réputation: -5
Rang du personnage: B

MessageSujet: Re: Ennemi ou ami ?   Lun 12 Oct - 17:39


Flynn écouta attentivement les paroles de Lynn et le contenu de son discours était fort intéressant et remplit de sens. Le respect d'autrui, ne pas sous-estimer son adversaire étaient des éléments essentiels pour une communauté. Des paroles profondes mais ce fut un point de vue un peu trop strict pour Flynn, le soldat n'avait rien appris. Il devait surement avoir un sentiment d'infériorité en ayant été obligé d'agir ainsi. 
Même si celui-ci plongeait dans ses pensées, il remarqua la vie qui se trouvait dans ce petit camp. Les gens se battaient pour se relever en restant positif mais l'ancien Capitaine dû arrêter sa réflexion et son observation pour se concentrer sur le matériels qu'on lui fournissait. 

L'Ashevan allait pouvoir accomplir l'un de ses loisirs favoris, la pêche. Il allait pouvoir se détendre tranquillement au bord de l'eau, entendre l'air chanter sur l'eau en le plongeant dans une méditation profonde. 
Sans surprise, Lynn posa la question que Flynn attendait.

 Alors, aurais-je l’honneur de te compter comme l’un de mes frères d’armes ? 

Il resta silencieux quelques instants avant de se décider à parler.

On n'apprend pas le respect en l'imposant. Les soldats sont sûrement les plus susceptibles au sein d'une population car il se voue corps et âme à leur idéaux. Ne brisez pas vos hommes en allant contre leur volonté. Je ne mérite peut-être pas son respect, qui sait. 
Donnez donc mon repas gratuit à ce soldat en guise d'excuses pour ce qui c'est passé plus tôt. Par ma faute il s'est senti humilié. 


Il prit le temps de montrer sa nouvelle canne à pêche qui venait tout juste de lui être offerte et reprit.

Je me chargerai d'attraper mon repas, un peu de pêche m'aidera à me sentir mieux.


Il arriva enfin au moment fatidique, le moment que Lynn attendait le plus, la réponse à la question. Il arrangea sa veste par réflexe et regarda la dirigeante dans les yeux.

Rien ne presse, j'ai beaucoup à faire avec la milice. Leur formation risque de prendre du temps, j'aiderai aussi dans les tâches administratives si besoin. Apparemment je dois être surveillé alors autant aider. La réponse viendra en temps et en heure. Soyons judicieux dans nos choix respectifs. Il se pourrait que je ne corresponde pas à la façon de procéder du camp.


A la fin de ses paroles, Flynn fit une petite révérence nette et précise. Des gestes bien exécutés et calculés comme il se doit. 
Il ne quitta pas les lieux avant la charmante chef de camp, en tant qu'ancien noble il attendit que celle-ci quitte les lieux avant lui. En jetant un oeil à son équipement de pêches il prit le soin de proposer à la femme aux cheveux écarlates de l'accompagner si elle le souhaitait.

Peut-être souhaiteriez-vous vous joindre à moi pour une petite pêche ? S'isoler pour écouter la douce musique de l'eau accompagné du chant de l'air fait toujours du bien. Surtout la nuit.


Il tourna légèrement le regard vers la lune qui brillait de mille feux puis regarda de nouveau Lynn.
Flynn n'avait pas encore pris la liberté de tutoyer la jeune femme, comme toujours ce fut son éducation qui lui apprit d'attendre que la femme lui propose de la tutoyer. Dans le cas contraire il fallait respecter la distance qu'une femme pouvait imposer en évitant le tutoiement. 

Il attendit alors sa réponse, en silence même si elle avait sans doute mieux à faire. Il ne s'attendait pas à ce que la dirigeante du camp accepte, en tout cas il accomplissait son devoir en l'invitant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ennemi ou ami ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ennemi ou ami ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il faut parfois frapper fort pour desarconner son ennemi.
» [Ennemi] Galaad
» Comment réagir face à l'ennemi [Pv Nuage de Vigne ]
» La Campagne de l'Ennemi intérieur Warhammer V2 ou V3
» L'ennemi de mon ennemi est mon ami. / Aurore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : L'épopée des héros :: G O R A H :: Vesperia :: Dissri-